Auteur Sujet: Végarisme, végétalisme et autres végémachins  (Lu 34700 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Kaiwatt

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2361
  • Faudrait vraiment que je bosse.
    • Code ami 3DS 1633-5394-9833

    • Code ami Wii U Kaiwatt

    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #15 le: dimanche 21 décembre 2014, 18:46:25 »
En fait n'importe quel animal pourrait survivre d'aliments cuits je pense. Le truc pratique avec les aliments cuit c'est que c'est très facile à digérer.
Une étude a montré que si on présente des aliments cuits et des aliments crus à des singes, ils préféreront les aliments cuits.

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9414
  • Tagazok !
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #16 le: dimanche 21 décembre 2014, 20:11:41 »
Faut croire. Les chiens/chats mangent des croquettes et c'est de la viande cuite.

Les chiens et les chats sont omnivores. C'est pour ça que j'ai précisé carnivore ! Parce que bon, un cochon, par exemple, peut manger quasiment n'importe quoi tant que ça ressemble de près ou de loin à de la bouffe (et encore) !

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #17 le: dimanche 21 décembre 2014, 21:27:46 »
En faisant des recherches vite fait, j'ai vu que certains zoos nourrissaient leurs félins avec de la viande cuite car ça permet d'enlever l'odeur du sang qui les excite.
Voilà si ça peut répondre à ta question.

Hors ligne Plagueis

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 7321
  • Legendary Taunter
    • Code ami 3DS 1993-7815-1252

    • Voir le profil
Véganisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #18 le: dimanche 05 avril 2015, 15:17:32 »
Je remonte ce topic pour dire que végarisme ça n'existe pas, le terme c'est végétarisme ou véganisme...

Sinon j'en profite pour dire qu'aujourd'hui est mon dernier jour en tant que végétarien. Après plus de 15 ans, ce régime alimentaire ne me convient plus, d'autant que les convictions qui m'ont poussé à le devenir ont beaucoup changées depuis.

(Cliquez pour afficher/cacher)

J'y pense depuis un bon moment et je me dis que si le moteur principal de ce choix de vie est la cause animale, alors rester végétarien n'a plus vraiment de sens. Mais bon, je ne vais pas m'étaler sur le sujet, de toute façon, je vais sans doute mourir dans quelques semaines de terribles carences comme tous ceux qui ont suivi cette voie...  :-*

Pour ceux qui s'intéressent au sujet, je vous laisse avec ces vidéos de Gary Yourofsky, fervent défenseur de la cause animale (et dont le beau-père était clown bénévole dans un cirque, rappelons-le), qui explique très bien pourquoi certains illuminés font ce choix de vie :






Et quant à moi :


Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #19 le: dimanche 05 avril 2015, 15:42:55 »
J'ai rien contre les choix de régime des gens (même si j'en pense ce que j'en pense), mais une question importante :
Vous consommez du miel, au moins, hein ? Pour soutenir les apiculteurs qui protègent et sauvent les abeilles et qui permettent à notre espèce de rester en vie, sans parler de l'écosystème ?
Parce que sinon je vous sors le masque pas content.

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5835
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #20 le: lundi 06 avril 2015, 05:46:17 »
J'ai rien contre les choix de régime des gens (même si j'en pense ce que j'en pense), mais une question importante :
Vous consommez du miel, au moins, hein ? Pour soutenir les apiculteurs qui protègent et sauvent les abeilles et qui permettent à notre espèce de rester en vie, sans parler de l'écosystème ?
Parce que sinon je vous sors le masque pas content.

Avec du lait chaud ou du citron quand j'ai mal à la gorge, oui. :^^':

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #21 le: lundi 06 avril 2015, 11:32:39 »
Avec du lait chaud ou du citron quand j'ai mal à la gorge, oui. :^^':
D'ailleurs, il semblerait que ce soit pas bon du tout de consommer du miel quand on a mal à la gorge car c'est plus irritant qu'autre chose.
C'est juste la chaleur de la boisson qui soulage en fait.

Plagueis a bien du courage en tous cas. Perso, je suis tellement accro au fromage que je pourrais jamais devenir vegan.
Mais depuis quelques années, j'achète mes produits laitiers et mes œufs chez des petits producteurs locaux qui traitent bien leurs animaux.
J'essaye au maximum de m'éloigner de l'élevage industriel qui est tout simplement honteux.

Hors ligne Moon

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4459
  • Go to the moonlight
    • Voir le profil
    • http://yuese.deviantart.com/
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #22 le: lundi 06 avril 2015, 11:35:25 »
Perso j'ai rien contre les gens qui sont végétariens ou autres dérivés, ils font ce qu'ils veulent et c'est vrai que bien suivi, il n'y a pas trop de danger pour la santé (pas beaucoup plus que les autres en tout cas) par contre c'est l'idée qui en découle et le côté moralisateur sur les autres qui m'a toujours dérangé (c'est général, je me doute que certains ne sont pas dérangés par les gens qui mangent de la viande).

Quand on prône la non violence envers les animaux. Bien sûr que si on peut pas faire souffrir les autres c'est mieux même si on est les seuls à se poser la question (quand tu vois pas mal d'animaux jouer avec leur proies, tuer sans état d'ame "apparent", faire pour le coup souffrir une bête en la dévorant vivante, ...) mais on a pas à se sentir coupable car on tue pour se nourrir.

Ensuite pour la question du tout vegetal, je me dis qu'il y aurait bien plus d'espece en voie d'extinction si on ne consommait que des plantes. Tous les animaux de ferme destinés qu'à être mangés par exemple (car bon comme animal domestique, je me vois pas avoir un cochon) et que sans ça, beaucoup n'existeraient même pas (et je suis pas certain qu'ils aient une vie de souffrance, qu'on me sorte pas le sentiment de liberté, ce qu'on ne connait pas ne nous manque pas, d'ailleurs je vois rarement ces animaux essayer de s'enfuir) ou même les animaux sauvages des bois car quoi qu'on en dise les chasseurs (et même si j'aime pas la chasse) ne sont pas que des barbares cruels et pour garder leurs "job", font beaucoup de choses pour la préservation des territoires et pour la pérennité des espèces .
Après bien sûr je suis contre la surconsommation, ceux qui chassent par plaisir (surtout des animaux plus rares) et même sans parler que c'est la chaine alimentaire ou que c'est naturel de manger de la viande (pour pas rentrer dans le jeu des opposants), perso j'aime manger de la viande en quantité raisonnable et je n'ai pas à me justifier de mes choix (et les animaux se privent pas à le faire même si on me répondra qu'eux n'ont pas le choix ... Bah si pour la plupart).

Vu que ça parlait aussi d’espèce supérieure, mon avis c'est que du moment qu'une espèce peut en faire disparaitre une autre, elle est dominante pour moi.
Alors oui l'homme peut se faire tuer par pleins d'animaux, c'est un fait mais si l'Homme le voulait il pourrait en exterminer une majorité que ce soit avec des armes ou non.
Pour moi Quasi tous les animaux agissent dans leurs intérêts et ceux de leurs congénères (je met quasi pour les exceptions potentielles) et je pense qu'on est les seuls à se poser vraiment la question des intérêts des autres (ce qui est aussi une marque de "domination").

Juste pour finir, j'aime les animaux, je pense les aimer au moins autant que tous les végétariens ou autres protecteurs de la nature, mais je ne me sens pas coupable d'en manger car c'est juste le cycle de la vie et même si l'action de l'Homme a souvent été néfaste pour la nature (surtout à cause d'actes déraisonnés et irréflechis), je pense aussi qu'une grande partie de la population en a pris conscience et qu'au contraire on fournit plus d'efforts que n'importe quel animal pour la preservation de celle ci.

Hors ligne Kaiwatt

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2361
  • Faudrait vraiment que je bosse.
    • Code ami 3DS 1633-5394-9833

    • Code ami Wii U Kaiwatt

    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #23 le: lundi 06 avril 2015, 12:09:15 »
Avec du lait chaud ou du citron quand j'ai mal à la gorge, oui. :^^':
D'ailleurs, il semblerait que ce soit pas bon du tout de consommer du miel quand on a mal à la gorge car c'est plus irritant qu'autre chose.
C'est juste la chaleur de la boisson qui soulage en fait.

Plagueis a bien du courage en tous cas. Perso, je suis tellement accro au fromage que je pourrais jamais devenir vegan.
Mais depuis quelques années, j'achète mes produits laitiers et mes œufs chez des petits producteurs locaux qui traitent bien leurs animaux.
J'essaye au maximum de m'éloigner de l'élevage industriel qui est tout simplement honteux.

Veinarde, j'aimerais bien avoir un petit producteur local dans le coin. Ça doit en plus être tellement meilleur que ce que tu trouves en supermarché (et moins cher que les labels rouges).

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14151
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #24 le: lundi 06 avril 2015, 12:32:22 »

Ensuite pour la question du tout vegetal, je me dis qu'il y aurait bien plus d'espece en voie d'extinction si on ne consommait que des plantes. Tous les animaux de ferme destinés qu'à être mangés par exemple (car bon comme animal domestique, je me vois pas avoir un cochon) et que sans ça, beaucoup n'existeraient même pas (et je suis pas certain qu'ils aient une vie de souffrance, qu'on me sorte pas le sentiment de liberté, ce qu'on ne connait pas ne nous manque pas, d'ailleurs je vois rarement ces animaux essayer de s'enfuir) ou même les animaux sauvages des bois car quoi qu'on en dise les chasseurs (et même si j'aime pas la chasse) ne sont pas que des barbares cruels et pour garder leurs "job", font beaucoup de choses pour la préservation des territoires et pour la pérennité des espèces .
Pour moi Quasi tous les animaux agissent dans leurs intérêts et ceux de leurs congénères (je met quasi pour les exceptions potentielles) et je pense qu'on est les seuls à se poser vraiment la question des intérêts des autres (ce qui est aussi une marque de "domination").


Je suis partiellement d'accord avec tes propos (et je consomme moi-même de la viande et du poisson), mais je réagis sur deux points :

-Et les animaux de ferme vivaient où avant qu'on les "domestique" ? Dans la nature sans doute, ils ont eu du être libres à une époque, et si tous les animaux de ferme aujourd'hui n'ont jamais goûté à la liberté, c'est peut-être vrai qu'ils n'ont pas de manque avec ce qu'ils n'ont pas connu. Mais ce serait comme dire que la majorité des citoyens de la Corée du Nord ne ressent pas un manque de liberté parce que leur système est tout ce qu'ils connaissent. C'est vrai, mais je pense que les animaux qui sont "nés libres" vont bien plus chercher à s'enfuir, ce qui montre que leur "état naturel" est quand même plutôt de rester libre. Peut-être que si nous naissions dans des cages de 2m sur 1et que nous y passions notre vie entière (un peu comme des poules de batterie), nous ne ressentirions jamais de manque de liberté non plus.

-Et si nous sommes les seuls à nous préoccuper du destin des autres espèces (et encore je n'en suis pas sûr, je pense qu'il y a dans l'inconscient de certains animaux une solidarité pour d'autres espèces, notamment celles qui dépendent directement d'autres espèces), c'est justement quelque chose qui est tout à notre honneur. Sinon, je vais encore prendre une métaphore politique, désolé, mais ce serait comme dire que nous ne devrions plus appliquer les droits de l'homme en Europe puisque nous sommes les seuls qui en tenons compte.

-Enfin, pour les mesures que nous prenons pour la défense de la nature, je ne suis pas sûr que toutes nos actions entreprises compensent ne serait-ce que la moitié de la destruction causée par l'homme depuis des millénaires, entre les espèces disparues par notre faute ou les biotopes dénaturés. Donc oui, on va peut-être contribuer plus au sauvetage des dauphins que l'ensemble des chats de la planète, mais les chats n'ont sans doute pas détruit autant d'espèces que nous.


Hors ligne Kaiwatt

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2361
  • Faudrait vraiment que je bosse.
    • Code ami 3DS 1633-5394-9833

    • Code ami Wii U Kaiwatt

    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #25 le: lundi 06 avril 2015, 14:30:17 »
La pérennité de la plupart des races d'élevage dépend directement de l'intérêt qu'a l'homme à supporter ces espèces.
Les animaux vivant actuellement à la ferme sont des espèces que nous avons croisées et croisées et croisées sur des générations pendant des millénaires afin qu'elles produisent le plus de viande, oeuf et de lait (ou autre) possible, optimisées uniquement pour notre consommation. Ce ne sont pas des espèces viables dans un environnement complètement naturel, elles sont définitivement dépendantes des hommes et des modifications apportées par celui-ci à l'environnement (un pré n'a rien de naturel).

Autre chose, si nous voulons supporter notre agriculture en évitant au maximum d'utiliser des engrais chimiques, nous avons besoin de l'exploitation animale pour la production d'engrais et l'utilisation des cycles naturels à notre bénéfice.
Un système sans élevage ne serait pas viable. Ce qui est important c'est améliorer les conditions d'élevage de nos animaux et surtout réduire le gaspillage.

Hors ligne Skoll

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 430
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #26 le: lundi 06 avril 2015, 17:38:03 »
J'en profite pour poster un lien sur un documentaire récent ("Cowspiracy") qui pourra sûrement apporter des réponses à certaines personnes :


Personnellement, je suis pas végétarien mais ça m'a bien fait réfléchir. :niak:

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9414
  • Tagazok !
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #27 le: lundi 06 avril 2015, 18:16:09 »
Le débit est trop bas là où je suis pour pouvoir survoler la chose, donc je pose directement la question : ce documentaire concerne les USA ou l'Europe ? Parce que les normes sont (pour l'instant, ça va pas durer...) très différentes !

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6330
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #28 le: lundi 06 avril 2015, 19:49:15 »
Mais ce serait comme dire que la majorité des citoyens de la Corée du Nord ne ressent pas un manque de liberté parce que leur système est tout ce qu'ils connaissent.
C'est hors-sujet mais je rebondis là-dessus : ce n'est pas du tout improbable que les habitants de Corée du nord ne ressentent pas le manque de liberté et que les pleurs lors de la mort de Kim-Jong Il étaient sincères. C'est le principe de l'aliénation : le système qu'ils ont toujours connu les a broyé et a formé un "homme nouveau". Tout comme nous sommes nous aussi aliénés par le système capitaliste : l'homme nouveau du système capitaliste est content de son sort salarial (voir Frédéric Lordon à ce sujet).

Je voulais juste préciser ça sans forcément lancer un débat parallèle, mais si tu souhaites continuer sur ce sujet je propose d'aller ailleurs. :niak:
« Modifié: lundi 06 avril 2015, 19:56:04 par Nilezor »
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Skoll

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 430
    • Voir le profil
Végarisme, végétalisme et autres végémachins
« Réponse #29 le: lundi 06 avril 2015, 21:11:36 »
Citation de: Guiiil-Sama
Le débit est trop bas là où je suis pour pouvoir survoler la chose, donc je pose directement la question : ce documentaire concerne les USA ou l'Europe ? Parce que les normes sont (pour l'instant, ça va pas durer...) très différentes !

C'est un documentaire américain donc ça concerne principalement les États-Unis.
Même si en France on n'a pas le même type d'immenses fermes d'élevage, j'imagine que beaucoup d'informations restent au moins comparables (rejets de gaz à effet de serre et consommation d'eau, pas de mise en avant sur la corrélation entre la consommation de viande et le réchauffement climatique, les lobbies existent aussi en Europe...). ;)