Auteur Sujet: La politique française  (Lu 72110 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9141
  • Tagazok !
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #585 le: mardi 04 avril 2017, 21:36:49 »
J'admets prendre plaisir à regarder ce débat à 11, voir Arthaud et Poutou faire des interventions qui sont à mille lieux des propos habituels de ce genre de débat, et voir Macron, Fillon ou Lepen être obligé d'y réagir, c'est un régal ! :oui:

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #586 le: dimanche 09 avril 2017, 12:16:51 »
Un chouette test électoral, assez bien pondéré pour être adapté à tous (on peut attribuer une importance à certains sujets en particulier pour que le résultat nous ressemble plus à la fin) : http://www.france24.com/fr/20170404-france-presidentielle-2017-boussole-electorale-quel-candidat-suis-je-le-plus-proche

Par contre, l'échelle à la fin (économique/social, plan cartésien) me semble très américaine, quand on voit que Fillon est "centriste" sur le plan économique. 'Faudrait créer une échelle "européenne" avec un décalage "à gauche" sur le plan économique.

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
La politique française
« Réponse #587 le: lundi 10 avril 2017, 17:38:49 »
Oui plutôt sympa cette boussole électorale.
Je suis à 84% d'accord avec Poutou, ça me fait tellement chaud au cœur. :^^:

(Cliquez pour afficher/cacher)

Rodrigo : c'est vrai que le graphique de fin est un peu douteux (visible dans ma balise spoil).
Je sais pas comment ils ont réussi à placer Macron dedans surtout.^^
« Modifié: lundi 10 avril 2017, 17:43:33 par Kitty »

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6327
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #588 le: mardi 11 avril 2017, 22:10:02 »
Pas de surprise, ça correspond plutôt bien pour moi aussi  :oui:
(Cliquez pour afficher/cacher)
Bon par contre je ne sais pas comment il peut me trouver 60% de compatibilité avec Macron alors que je n'ai que du mépris pour ce type et son "programme" :coffee: (ce commentaire vaut également pour Fillon et Le Pen :(8: ).
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #589 le: jeudi 20 avril 2017, 12:33:16 »
Je me suis prêté à l'exercice moi aussi :

(Cliquez pour afficher/cacher)

Ça ne correspond pas très exactement à mon intention de vote, mais presque ! Cela dit c'est un résultat qui sonne assez juste.
Par contre, comment je me suis retrouvé à 69% pour Cheminade, ça m'est incompréhensible, tout comme son programme d'ailleurs... Et Asselineau manque à l'appel sur la liste, donc ce test n'est pas vraiment représentatif. De plus, quand on s'amuse à lire toutes les réponses de tous les candidats, il y en a certaines dont les sources ne sont pas listées et dont le descriptif est assez douteux. Sans parler de ce graphique, que vous avez déjà critiqué, et qui n'a pas vraiment de valeur (comment Macron ou Cheminade ont-ils pu se retrouver aussi haut à gauche ? Le Pen au centre ? etc.).

Plus que quelques jours avant les élections, j'ai à la fois hâte et peur que ça se termine.

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Liam

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4968
  • Rongeur Hostile
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #590 le: samedi 22 avril 2017, 20:01:17 »
Pour ceux qui seraient tentés par un sondage PZ d'ici demain soir :

http://www.strawpoll.me/12802495

(Mineurs, résidents hors de France et ceux qui n'ont pas eu le temps de faire une procuration, n'hésitez pas à vous exprimer quand même)

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6327
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #591 le: samedi 22 avril 2017, 20:18:04 »
Pour le moment, les résultats me conviennent  :(8:
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
La politique française
« Réponse #592 le: samedi 29 avril 2017, 23:12:23 »
Quand je pense que Nicolas Dupont-Aignan a une chance de devenir notre prochain premier ministre. :-|

Hors ligne Linkymike

  • Sage Goron
  • *
  • Messages: 11908
  • Anciennement Michael (alias Mike) :')
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #593 le: mardi 02 mai 2017, 01:40:53 »
Je suis tombé sur cette vidéo pas plus tard que ce soir :
https://www.facebook.com/LeChatPatriote/videos/303170200113973/

Le duo Lepen/Dupont-Aignan pas si mauvais ?


Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
La politique française
« Réponse #594 le: mercredi 03 mai 2017, 11:19:42 »
Si tu veux, je reprends une vidéo d'un ouvertement pro-Macron pour dire que Macron est pas si mauvais. @Linkymike

Y'a une vérité, c'est que ça ne sert à rien de traiter les électeurs de MLP de facho, mais bon après les arguments sont faibles. Le référendum n'est pas la solution à tout, parce qu'il me semble impossible de soumettre à une décision aussi binaire des sujets aussi compliqués qu'une politique monétaire, l'immigration ou les relations internationales (pour reprendre des sujets de campagne de MLP). Le référendum peut être une illusion de démocratie, là où le projet d'Assemblée citoyenne de Mélenchon me semble pouvoir permettre davantage au peuple de s'exprimer avec nuance et complexité. (le monde n'est pas une émission de téléréalité où tu votes 1 ou 2)

Mais soit. Après, défendre le non-racisme de MLP, c'est à pouffer de rire. Tout le monde sait qu'elle a adouci le ton pour se donner une image plus présidentiable, mais que la base dure du FN reste ouvertement raciste (voire même fachiste dans certains cas), et que ses mesures suintent la démagogie dégueulasse en s'attaquant indirectement aux gens non-blancs/musulmans. (bah ouais, pourquoi un Français qui a "un casier judiciaire long comme le bras" aurait plus à craindre s'il est musulman que catho, s'il est FRANCAIS, pour reprendre l'argument de la video). Sans parler de ses propos sur les attentats, "qu'elle aurait empêché", alors que ses "mesures" n'auraient pas pu prévenir tous les gens qui en ont commis ces dernières années (certains n'étaient pas fichés S, vivaient en Belgique ou étaient Français, fils de Français).

Et en voyant la conception de la "Liberté de presse" du FN, j'ai des doutes sur le fait qu'une réelle opposition au régime soit davantage plausible sous Marine que sous Macron.


Petit bonus : un extrait du Monde Diplomatique de ce mois-ci :

Citer
Lors des législatives de juin 2012, « pas moins de 76 % des mesures proposées par le Rassemblement Bleu Marine se plaç[aient] à gauche de l’axe économique », a calculé le politiste Gilles Ivaldi (3). Le programme 2017 n’infirme pas l’observation : réindustrialisation planifiée (proposition 34), retour de la retraite à 60 ans (52), maintien des trente-cinq heures (63), lutte contre les déserts médicaux (67) et l’évasion fiscale (78), refus des traités de libre-échange (127), garantie de l’accès aux services publics (138), renationalisation des autoroutes (144)… Comment expliquer un tel braconnage de l’extrême droite sur les terres traditionnelles de la gauche ?

D’abord, par la stratégie visant à dérober l’électorat de ses adversaires en imitant leur discours : la fameuse « triangulation ». Au cours des années 1980, le Parti socialiste (PS) réorienta le recrutement de son électorat vers les classes moyennes, estimant que le « petit peuple » lui était acquis. Le FN démontrera qu’il avait tort, avec d’autant plus d’efficacité qu’au lieu de chercher à comprendre leurs anciens électeurs, les caciques socialistes s’emploient à chapitrer ceux qui rejoignent le FN. Dans un livre paru en 2012, Mme Le Pen s’amuse d’une telle balourdise : « La gauche abandonna peu à peu la défense des classes populaires, des travailleurs, des exploités, oui j’ose le mot, pour la défense monomaniaque de l’exclu du tiers-monde et du sans-papiers, tellement plus exotique et plus valorisante sur le plan intellectuel. Abandonner la défense du travailleur français, ce beauf raciste et inculte qui allait bientôt, et c’était une raison supplémentaire de l’abandonner, donner massivement ses voix au Front national, devint logique pour les grandes âmes de la gauche (4).  »

Pour une partie des milieux progressistes, la jubilation des représentants du FN à brouiller les cartes révèle donc moins l’évolution de cette formation d’extrême droite que son hypocrisie. Le nouveau discours du parti dissimulerait son vrai visage. Pas de virage « social », « le FN ment », conclut le « Flash n° 6 » du collectif Vigilance et initiatives syndicales antifascistes (Visa) (5), qui rassemble l’Union syndicale Solidaires, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la Confédération française démocratique du travail (CFDT) ou encore de la Confédération nationale du travail (CNT).

De fait, la formation tend souvent le bâton pour se faire battre. En 2017, Mme Le Pen condamne la directive européenne sur les « travailleurs détachés » (6), semblant omettre qu’elle ne s’y est pas opposée lors d’un vote au Parlement européen en avril 2014. Mai 2016 : elle exige le retrait de la loi travail, alors même que les députés de son parti déposent des amendements visant à en renforcer la nature libérale. Et, dans son programme 2017, le FN promet, d’une part, un accroissement des dépenses et, de l’autre, un déficit structurel égal à zéro, l’équivalent de la « règle d’or » européenne qui impose l’austérité aux peuples du continent.