Auteur Sujet: Je bouquine !  (Lu 146236 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
Je bouquine !
« Réponse #885 le: dimanche 10 janvier 2016, 11:54:52 »
Je te conseille la collection "L'aube des peuples" chez Gallimard. Les livres sont un peu chers mais je trouve que ce sont les meilleurs dans le domaine.
Niveau mythologie nordique, tu peux (non tu dois) commencer par L'Edda de Snorri Sturluson (comme tu l'as souligné, le récit est un peu pourri par le christianisme de l'auteur mais ça reste le plus complet, en plus c'est en prose donc la lecture est pépère).
Pour la mythologie celtique, il y a La Razzia des Vaches du Cooley qui est de loin mon récit mythologique préféré (quand j'étais gamine, je rêvais d'être la reine Medb :roll:).
Pour la mythologie japonaise, j'y connais rien (ça se limite à ce que j'ai pu voir dans le jeu vidéo Okami^^).

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9870
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #886 le: dimanche 10 janvier 2016, 12:17:07 »
C'est pas pour débuter parce que la traduction est pas facile, mais je te conseille aussi le Kalevala de Elias Lönnrot, une épopée finlandaise.

O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #887 le: dimanche 10 janvier 2016, 14:16:13 »
Depuis l'enfance, la mythologie nordique, la mythologie celtique, ainsi que la mythologie japonaise m'attirent. Au fil du temps, et particulièrement depuis quelques années, cet intérêt a pris un peu plus d'ampleur. Cependant, comme pour une infinité de choses, je ne me suis jamais réellement lancé. Je décide (enfin) (de tenter) de changer la donne. Mais trouver de bonnes et fiables références n'est pas nécessairement évident, et surtout, vos recommandations m'intéressent grandement. Ainsi, si jamais vous avez des ouvrages à conseiller (essentiellement des ouvrages pour bien débuter, des bonnes bases, quoi), j'apprécierais votre précieuse aide. Je recherche avant tout des recueils de contes, légendes et poèmes.
Je me rends compte que mes recherches s'avèrent encore plus compliquées que prévu. Alors peut-être devrais-je les étendre à des ouvrages d'Histoire. D'autant plus que le genre de récits que je recherche s'échangeait majoritairement à l'oral...
(C'est quand même dingue de voir à quel point le christianisme a éradiqué puis déformé maintes cultures magnifiques et passionnantes. Enfin bref.)

Le christianisme a écrasé de nombreuses traditions et mythologies, ou plutôt, les a assimilées en son sein (beaucoup de fêtes païennes sont simplement devenues chrétiennes, c'est un peu le cas de Noël), mais a aussi un tas d'aspects mythologiques qui sont fascinants. Lire la Bible doit être l'une des choses les plus enrichissantes que j'aie jamais faites (bon ok j'ai pas fait grand chose d'enrichissant dans ma vie), c'est rempli en contes et histoires, certains que l'on soupçonnerait peu !

Cette parenthèse étant faite, je passe surtout pour te recommander quelques ouvrages que j'estime comme un excellent départ pour la mythologie japonaise :
  • Tout d'abord, Le Dit du Heike (Heike monogatari), une chronique poétique qui conte la lutte des clans Minamoto et Taira.
  • Konjaku Monogatarishu, une grosse collection de contes (quand je dis grosse, je dis plus de 1000) de l'ère Heian. Traduits, tu ne trouveras pas le recueil entier je pense, mais rien que pour chercher à le reconstituer, il y a de quoi faire et beaucoup à apprendre. C'est d'ailleurs certains contes qui ont inspiré le Rashomon de Ryunosuke Akutagawa (un de mes auteurs préférés) puis celui d'Akira Kurosawa au cinéma, adapté partiellement de la nouvelle.
  • Taketori Monogatari, ou en français le Conte du tailleur de bambous. Si le titre t'évoque quelque chose, c'est que tu as sans doute vu l'excellent Ghibli Kaguyahime no monogatari, et si ce n'est pas le cas, je te recommande en tout cas vivement les deux !
  • Musashi d'Eiji Yoshikawa, une œuvre que l'on retrouve en deux tomes en français : La Pierre et le Sabre et La Parfaite Lumière. Basé sur un personnage réel qui a profondément marqué la culture japonaise, elle te permettra de t'immerger encore plus dans les références culturelles, et risque de t'ouvrir à un grand nombre d'autres histoires. Le récit a aussi été adapté en manga dont je ne peux que recommander la lecture, Vagabond de Takehiko Inoue (qui illustre de nombreux détails de planches au pinceau traditionnel !).
La liste pourrait être encore plus longue que ça, mais je pense que tu as déjà suffisamment de matière pour te lancer. En outre, et ça peut paraître tout stupide, mais le meilleur moyen de se lancer sur un sujet pour moi reste Wikipédia. Chercher folklore [de tel pays], vadrouiller de page en page, d'une créature ou histoire mythologique à une autre, regarder les œuvres dans lesquelles elles apparaissent, les ajouter à ta kilométrique liste de lecture... un de mes nombreux passe-temps. ;D

Pour les mythologies nordiques et celtiques, je ne te serai malheureusement pas d'une grande aide. Je les connais un peu, mais ai trop peu lu sur le sujet. Les mythologies qui m'intéressent le plus sont globalement la mythologie grecque, égyptienne, hindoue, ainsi que celles d'Amérique du Sud et du Nord (même si on n'a vraiment aucun recueil écrit à se mettre sous la dent pour celles-là, ce qui est vraiment douloureux...). Au passage, je ne peux que te recommander de jeter un œil à celles-ci, elles méritent grandement le détour (même cette mythologie grecque que tout le monde pense connaître et dont tout le monde se désintéresse, sous prétexte d'avoir lu 4 lignes de l'Iliade au collège).

Sinon, de mon côté, sur le haut de ma pile de lecture, il y a Les Misérables de Victor Hugo. Je frémis un peu à chaque fois que mes yeux croisent ce pavé monstrueux, parce que je suis un lecteur hyper lent et que je n'ai pas beaucoup de temps pour lire en plus. Mais je pense que comme pour la Bible, je serai très content une fois que je l'aurai lu (et surtout, une fois que j'en aurai fini avec ma pile de trucs à lire, parce que je me suis juré de ne plus acheter aucun livre avant de l'avoir descendue ; mine de rien, j'en ai au moins 70 d'empilés, et j'ai quand même envie de me replonger dans les œuvres d'Akutagawa, Dostoevski, Pouchkine, et j'en passe...).
On en reparlera dans 3 ans, si je l'ai fini d'ici là :astro:

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Sigurico

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 175
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #888 le: lundi 11 janvier 2016, 19:37:09 »
Merci à tous les trois. Et je perçois que vous gardez encore des références en réserve, alors n'hésitez surtout pas à les partager, huhuhu. Nan sérieusement, je ferai déjà le tri et mes choix, alors n'ayez crainte de prolonger la liste.

(Et oui Yuan, je fais parfois pareil sur Wikipédia, sauf que je suis dramatiquement très paresseux. Hum. -_-)
« Modifié: mercredi 13 janvier 2016, 18:46:41 par Sigurico »

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9870
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #889 le: mardi 12 janvier 2016, 14:49:40 »
Citer
Et je perçois que vous gardez encore des références en réserve, alors n'hésitez surtout pas à les partager, huhuhu.


Pour la mythologie en générale, le meilleur livre du monde, c'est le Silmarillion de Tolkien :_i _i:

(je déconne à peine en plus, il est dans le top 3 de mes livres de chevet)

Pour ce qui est de la mythologie grecque, ça n'a pas l'air de t'intéresser des masses mais c'est aussi intéressant que le reste. Pour débuter, Homère est une valeur sûre mais je te conseille plutôt les Métamorphoses d'Ovide qui est quand même un texte fondamental sur les origines de l'homme (enfin de manière poétique, bien sûr).
Dans le même ordre d'idée il y a aussi l'Eneide de Virgile qui est très bien mais un peu plus barbant selon moi. Cela dit, le chapitre central dans lequel le héros descend dans les Enfers est un passage qui encule même son équivalent dans l'Odyssée, donc à lire rien que pour ça.

Pour les légendes celtiques, personnellement j'ai lu un peu Chrétien de Troyes qui se base quand même pas mal sur la mythologie celtique, sans plus. En beaucoup moins complet, j'ai déniché des livres directement en Bretagne qui réunissent un peu des histoires de la Cité d'Ys, d'Avalon, de Brocéliande, de Merlin, de la féerie en général, etc.
C'est peut être pas ce que tu cherche, et de toute façon c'est peut être de la grosse merde vulgarisatrice (j'y connais rien donc je peux pas trop dire) mais je te laisse quand même ce lien si ça t’intéresse tout de même, sachant que ce sont vraiment de bonnes éditions bien illustrées par des artistes locaux, et que la lecture est rapide et enrichissante (certaines histoires sont vraiment excellentes).

Pour le reste, j'ai personnellement lu l'Edda et le Kalevala et c'est l'epic win complet, même si c'est pas facile à lire. Mais bon si tu veux lire de la mythologie, dans tous les cas t'attend pas à lire Martine à la Plage.
Aussi, même si tu as l'air de chier totalement sur la religion, n'hésite pas à acheter Le Paradis Perdu qui est un peu à la mode Eneide mais qui est un rouleau compresseur tellement c'est linguistiquement beau (en plus c'est traduit par Chateaubriand donc ça envoie plus que Marc Levy).

Sinon bon courage Yuan, j'ai qu'une vingtaine de livres en retard et ça m'a déjà l'air d'être une épreuve insurmontable, alors toi et tes 70, je sais pas comment tu va faire, surtout que l'appât de l'achat est le plus fort, généralement :coffee:
« Modifié: mardi 12 janvier 2016, 16:07:23 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yan930

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4060
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #890 le: mardi 12 janvier 2016, 14:55:30 »
Citer
Et je perçois que vous gardez encore des références en réserve, alors n'hésitez surtout pas à les partager, huhuhu.


Pour la mythologie en générale, le meilleur livre du monde, c'est le Silmarillion de Tolkien :_i _i:

(je déconne à peine en plus, il est dans le top 3 de mes livres de chevet)

Oh ! Il n'est plus dans ton top 1 ? :o

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9870
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #891 le: mardi 12 janvier 2016, 15:32:42 »
Ça a changé depuis que La naissance de Bouddica est paru, t'es con ou tu le fais exprès ?  :-|
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Trictus McNatret

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1606
  • Bonjour, je vais te manger.
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #892 le: mardi 12 janvier 2016, 16:03:49 »
Citer
Dans le même ordre d'idée il y a aussi l'Eneide de Virgile qui est très bien mais un peu plus barbant selon moi. Cela dit, le chapitre central dans lequel le héros descend dans les Enfers est un passage qui encule même son équivalent dans l'Odyssée, donc à lire rien que pour ça.
Juste une petite rectification, Virgile étant un auteur latin, l'oeuvre est à considérer comme une épopée romaine. Certes, la mythologie romaine s'inspire en grande partie de celle des grecs ; mais il y a des nuances et dans les récits, et - surtout - dans les valeurs.


Vous me donnez envie de relire des vieilleries mythologiques, là, les gens, c'pas sérieux. J'ai un peu la masse de livres en retard, moi aussi, surtout depuis que j'ai acheté l'intégrale du cycle de L'Arcane des Epées de Tad Williams, une série que j'avais découvert y a longtemps sans avoir eu l'occasion d'en venir à bout, et qui pourrait bien être l'oeuvre de fantasy médiévale à laquelle je me suis le plus attachée.

Fantasy médiévale avec laquelle je me suis d'ailleurs énormément rapproché depuis que j'ai découvert l'auteur français Jaworski, notamment à travers son recueil Janua Vera, qui propose de découvrir un monde particulièrement riche dans sa conception par le biais des (més)aventures de personnages tous très différents du barbare illettré venu piller le Duché à l'assassin "raffiné" tombé dans un traquenard, en passant par le petit scribe poissard. La grande variété des protagonistes et des récits, mais en fait même des registres exploités, propose une expérience de lecture très intéressante, à la fois renouvelée à chaque nouvelle et à la fois participant à nous familiariser avec le Vieux Royaume.
A la base, j'avais acheté le livre parce qu'on m'avait appris qu'un pavé que j'avais acheté en aveugle dans une librairie ouverte aux noctambules en était la suite. J'ai donc attendu de tomber sur Janua Vera, presque un an plus tard, pour lire Gagner la Guerre, du même auteur. Un roman qui se déroule en effet après les nouvelles, et en reprend en partie les personnages, pour nous lâcher dans une histoire bien crasseuses de magouilles entre les puissants, d'assassinats, de corruption, de magie sinistre... Un vrai coup de coeur, que je conseille aux amateurs de fantasy qui aiment les lectures un peu mâtures (et n'ont pas peur de devenir parano en politique, aussi).

En ligne Doutchboune

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 7540
  • Couronne de Charisme +2
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #893 le: mardi 12 janvier 2016, 16:13:37 »
Ayant eu Janua Vera suivi Gagner la Guerre en cadeau de Secret Santa, et même si je ne suis pas très avancée (j'ai lu pour le moment trois chapitres du premier), je peux dire que c'est vraiment sympa. La façon dont c'est écrit est très inhabituelle, et je trouve ça intéressant. Le reproche que je pourrais faire, c'est que c'est un sacré pavé et que c'est donc un peu lourd à trimballer  :R  Mais bon, je remercie encore mon généreux papa noël pour ce super cadeau, dans lequel je progresse tranquillement, avec grand plaisir !

Hors ligne Fonzie

  • Chercheur en Korogus
  • *
  • Messages: 1242
  • Sic Parvis Magna
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #894 le: mardi 12 janvier 2016, 20:54:48 »
Citer
Et je perçois que vous gardez encore des références en réserve, alors n'hésitez surtout pas à les partager, huhuhu.


Pour la mythologie en générale, le meilleur livre du monde, c'est le Silmarillion de Tolkien

Tu peux enlever "pour la mythologie" et laisser "en général" v.v

(non en vrai le meilleur livre du monde pour moi c'est Don Quichotte, bien que je me suis récemment pris d'affection pour Moby Dick o.o)

(mais osef)
What a lovely day !

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #895 le: mercredi 03 février 2016, 21:43:30 »
Hier, j'ai terminé le premier tome des Misérables (qui regroupe les deux premières parties et les 6 premiers livres de la troisième). Sachant à quel point je suis un lecteur lent et que j'ai peu de temps pour lire (et que j'aime pas ça), je suis content de moi !

Les personnages ont tout ce qu'il faut pour construire des héros mémorables par leurs souffrances. On retrouve en eux des espèces de Jésus Christ renouvelés, avec de très belles allusions à la Bible d'ailleurs. Je me demande ce qu'aurait donné ma lecture des Misérables si je n'avais pas lu la Bible il y a 2 ans.
Pour le moment, Jean Valjean me surprend beaucoup. J'avais une image reçue préconstruite de ce personnage, puisque c'est celui dont on entend le plus parler quand on évoque Hugo... Et pourtant, il révèle déjà (alors qu'on n'en est qu'à la moitié de l'aventure) des développements insoupçonnés. Ils ne me convainquent pas forcément autant que son apparition très marquante dans le premier Livre, mais il reste extrêmement bien construit et mérite clairement sa place de héros.
Pour le moment, le personnage dont j'attends le plus est Javert. Sa description, jusqu'au millimètre près de chaque détail de son physique, suffit à poser sa symbolique dans l'histoire. Ses actes en deviennent d'autant plus terrifiants ! J'ai hâte de voir ce qui est en réserve avec lui.
Il y a aussi Fantine qui m'a beaucoup touché, avec sa descente aux enfers effroyable, et l'éparpillement dégradant de son corps (une véritable dépossession morcelée), des épisodes dérangeants. C'est d'ailleurs peut-être avec ces passages plus sombres que vient mon unique reproche à Victor Hugo : s'il reste un auteur irréprochable pour ce qui est de la richesse et de la clarté de son style (jamais pompeux, j'ai trouvé !), il manque peut-être d'exubérance et de lâcher-prise. Il nous présente des histoires atroces, mais sans part de fascination pour elles. De ce fait, elles restent ce qu'elles sont : atroces. On n'y ressent pas d'attirance morbide pour le macabre comme dans un poème de Baudelaire ou dans une description de Dostoevski. Quelque part, c'est un simple propos opposé à celui de ces auteurs ; de l'autre, il manque quand même de quelque chose, comme si l'élan pour le divin bridait la fougue de l'horreur. C'est à la fois intéressant et perturbant pour ma part, je n'arrive pas à savoir s'il s'agit d'une question de préférence personnelle ou bien d'une véritable lacune de la part de Hugo. Comme si sa croyance, ironiquement, empêchait sa force créatrice d'atteindre des endroits vers lesquels d'autres auteurs se sont naturellement tournés.
Ce « défaut » reste particulièrement anodin et minime devant l'immensité de l'œuvre, restons d'accords là-dessus. Elle n'enlève en rien ma capacité de la trouver quasi-parfaite ; clairement un des livres les plus impressionnants qu'il m'ait jamais été donné de lire.

Donc c'est peut-être un gros pavé, mais il vaut largement le détour, et sa place en tant que classique indétrônable de la littérature française est tout sauf volée. Même si vous pensez avoir d'autres lectures prioritaires, que c'est surfait/overhypé, ou que ça ne vous intéresse pas, je vous recommande vivement de lire les Misérables. Faites-vous du temps pour ce livre, ça ne se regrette pas.

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11655
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #896 le: jeudi 05 mai 2016, 09:51:08 »
Ce matin j'ai fini (enfin) Le Malade imaginaire. C'est assez marrant comment j'ai été décontenancé par ce petit bouquin qui n'est pas très long et que j'ai lu très lentement. C'est une telle critique de la médecine que ça en devient presque blessant pour une personne qui pratique un peu de médecine. Les médecins passent pour des fraudeurs, alors même s'il faut le remettre dans son contexte c'est troublant. En effet, on a toujours cette même confiance en la médecine (bien que quelques minorités ne font pas confiance à la médecine...). Bon, après c'était pas la même chose que ce que c'est aujourd'hui. Maintenant la médecine se base sur des études ... parfois contradictoires, mais on a de la physiopathologie sur laquelle s'appuyer. Bien que certains domaines (homéopathie *kuff kuff*) se basent sur la même chose que ces apothicaires : un langage compliqué et ornementé mots latins.

Voilà, malgré ce que je sais de la médecine. Cela m'a touché, cela m'a fissuré. C'était une critique que l'on doit prendre comme une remise en question. Chapeau Mr. Molière ! 
A Little bit of love

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9870
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #897 le: jeudi 04 août 2016, 20:38:44 »
Quelqu'un a lu le dernier Harry Potter ? Je l'ai commencé hier, et même si le fait de retrouver l'univers me fait pas décrocher, mon cœur me dit que c'est un peu de la merde :(8:
Alors, ça fait plaisir de retrouver les personnages post-epilogue du 7, savoir ce qu'ils sont devenus (choses qui n'ont jamais été dévoilées avant il me semble ? J'ai un peu lâché la saga depuis quelques années), et de voir les nouvelles têtes (les enfants des anciens personnages, donc), en particulier celles dont on attendaient pas un tel traitement.
Et bien sûr, se replonger dans cet univers, c'est vachement cool, en particulier pour ceux comme moi qui ont un peu découvert la lecture avec HP.

Par contre l'intrigue, les dialogues, le fan-service constant, non merci, Rowling aurait dû se cantonner aux romans, où elle avait un certain talent, pas aux pièces de théâtre. Je dis ça parce que les dialogues sont d'une pauvreté assez inouïe sauf à quelques moments de grâce, couplé au fait que l'univers rende moyen au théâtre. Peut-être que c'est différent sur scène, mais à la lecture ça fait un peu pitié, j'ai vraiment du mal à m'immerger dans le machin.
Concernant l'histoire, les constantes références (genre minimum un dialogue par scène) aux livres plombent un peu l'ensemble, car elles le rendent affreusement superficiel. On passe plus de temps à relever ces références surlignées, avec les auteurs qui nous tapent du coude pour nous rappeler que, oui, on est dans HP, que de véritablement apprécier cette nouvelle histoire. Et c'est pas que des petites références moisies ici et là, non, là où j'en suis rendu, c'est un élément du 3e tome réutilisé, avec beaucoup de tome 4, et un peu de tome 5 (et peut être par la suite du tome 6 et du tome 7 ? :(8:), enfin toute la saga y passe quoi, dans une grosse tambouille qui ne ressemble plus à rien.

Car, petit spoil (qui spoil rien de vraiment important, vu que dés le début on nous oriente vers cette direction de l'intrigue):

(Cliquez pour afficher/cacher)
En + tiré par les cheveux.

Du coup, dans cette optique, la pièce n'est originale ni dans son concept, ni dans sa morale.
J'en arrive à parler, en rapport avec ce spoil, à ma réflexion quant à l'inspiration de certains classiques du ciné des années 80, y'a même une scène avec la vendeuse de bonbons du Hogwart Express qui fait littéralement la T-1000 en mode machine avec des pics qui lui poussent à la place des mains (!!!).

Et Harry et son fils Albus sont cons comme des savons, pour en rajouter sur la note négative.

Bref, j'ai encore la deuxième partie à lire, mais vu comme ça se présente, c'est la Menace Fantôme de HP.
« Modifié: jeudi 04 août 2016, 20:40:41 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11655
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #898 le: vendredi 05 août 2016, 09:42:09 »
Je viens de finir de relire le tome 7 hier et le tome 8 est commandé depuis quelques temps. Mais j'avoue que je suis hautement dubitatif sur le contenu du 8. Déjà, en faire une pièce de théâtre est assez chelou et quitte à sortir un bouquin autant le romancer un minimum car ce qui m'avait beaucoup plus dans le fait de relire les livres c'est qu'on y trouve beaucoup d'explications qu'on n'avait pas dans le film et qu'on nous donnait beaucoup plus le temps d'assimiler les choses contrairement aux films où tout passe à une vitesse folle pour des raisons sûrement technique. Par exemple, l'apparence que revêt le Patronus de Severus est juste balancé dans le film alors que dans le livre les apparences du Patronus sont en partie expliquées par le changement de Patronus de Dora.

Avec seulement du dialogue j'ai l'impression qu'on va se retrouver avec les mêmes contraintes qu'un film, mais sans l'image. Sauf que là, ce n'est plus des contraintes techniques d'une adaptation mais seulement la "flemme" de l'auteur et - sûrement - l'appât du gain (bien qu'elle n'en ait pas besoin).

En attendant que le livre arrive, je me suis attaqué au douzième tome de l'apprenti épouvanteur qui suit cette fois l'histoire d'Alice. J'avoue avoir un peu du mal, parce que non seulement cela fait longtemps que je ne les ai pas lus donc les références m'échappent parfois, ce qui ne m'avait pas tant gêner que ça dans le tome 11 puisqu'on suivait un nouveau personnage (que j'espère revoir). Au moins ça se lit rapidement et facilement.
A Little bit of love

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9870
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #899 le: vendredi 05 août 2016, 11:17:29 »
Comme tu l'as dit, les films sont ce qu'ils sont non parce qu'ils ont des contraintes en tant que film, mais parce qu'ils adaptent un matériau dense. Jackson s'est cassé les dents pareils sur ses deux trilogies, et Harry Potter c'est encore pire parce qu'ils ont tous les défauts inhérents aux films à gros budgets.

Je ne crois pas qu'il y ait une hiérarchie entre les différents médiums, certains films sont plus riches et profonds que certains bouquins, et en théâtre, rien que Mac Beth ça enterre n'importe quel Harry Potter.
Enfin bon, je dis ça, mais on sait tous les deux que comparer une pièce de théâtre à un roman, un roman à un film, etc, c'est plus de l'ordre de la préférence personnelle que de la réelle objectivité, sachant qu'ils abordent tous leurs thèmes à leur manière, et que toute comparaison devient dés lors stérile.
Tout ça pour dire que j'étais pas contre un HP en pièce de théâtre, mais que malheureusement les dialogues et l'histoire ne tiennent pas le choc de la transition.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?