Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Suijirest

Pages: [1] 2 3 ... 290
1
L'histoire d'un jeu (n'importe lequel) est souvent mise en arrière-plan, il y a des détails qui sont en rapport avec l'histoire, mais elle n'est pas rappelée toutes les trois secondes.

Euh, si, c'est même l'une des plaies modernes du jeu vidéo "narratif". :^^':
Croire que le joueur est beaucoup trop con pour suivre une histoire sans lui rabâcher les évidences en boucle tout le long du jeu. :severe:

Citer
Mais ce n'est pas pour autant que l'histoire est inutile, un jeu sans aucune histoire (déjà je sais pas trop si c'est possible qu'un jeu n'est pas d'histoire du tout)

Tetris, pour ne citer qu'un exemple. Ou Candy Crush.
Et s'il faut ajouter tous les jeux qui n'ont qu'un setting de départ et par la suite aucune vraie intrigue, on peut ajouter les Harvest Moon, Stardew Valley ou Animal Crossing.

Citer
l'histoire est un critère pour juger un jeu qui est très important (un peu moins que le gameplay mais toujours un peu), voilà.

Tout dépend du genre. Si c'est pour le scénario que tu joues à Bayonetta, God Hand ou encore Devil may Cry, je pense qu'on sera nombreux à te dire que tu fais fausse route. Dans un FPS ou un beat'em all, tu sais que dans 95% des cas tu vas te taper une histoire débile à en crever.

Comme je le disais, l'histoire est un élément d'un jeu qui peut être important, mais seulement si les développeurs le souhaitent.

3
Ta question peut s'appliquer au cinéma et à la littérature.

Ma réponse serait que l'histoire est un élément d'un jeu, mais elle n'est pas la finalité du média. C'est aux concepteurs de décider sur quels assets ils ont envie de mettre l'accent. Ce peut être les graphismes, le gameplay, l'histoire, mais bien d'autres choses encore comme la sensation de liberté, l'angoisse, ou la cohérence entre les moyens et les objectifs.

Si le jeu a confiance en son gameplay, en sa faculté d'évolution des possibles et des contraintes au fil des heures, en sa capacité à motiver le joueur à toujours remettre son ouvrage sur le métier, il n'a aucun besoin d'un scénario alambiqué.
Si son histoire est suffisamment solide sur le plan narratif et moral, le joueur trouvera des raisons de serrer les dents et de poursuivre.
Mais qu'il ait conscience d'avoir un gameplay morne alors il compensera par son histoire, n'est pas forcément vrai. Il est plus souvent avéré qu'un projet qui met toutes ses billes dans son scénario n'aura plus une thune pour un gameplay de qualité.

Pour reprendre les exemples que tu cites, SS avait l'intention d'être l'opus zéro de la timeline Zelda, il avait donc un certain nombre d'éléments à introduire ; naturellement, son aspect narratif allait être important en comparaison avec les autres opus, qui se concentraient sur l'aspect "exploration" et "aventure" au détriment de la trame scénaristique.
Journey, quant à lui, est presque une expérience vidéoludique visant précisément à prouver que l'intérêt du joueur n'est pas soumis à des gameplay ni à des histoires archi-complexes, mais à la cohérence entre ce que le jeu montre et ce qu'il est. Journey a l'air ultra-épuré, et manette en main, il l'est. Y a-t-il besoin d'aller chercher plus loin ? On peut dire la même chose, à la lettre près, des jeux de Ueda (à la seule différence que Ueda c'est l'Ami Imaginaire Collectif sur Terre et que si tu as été en contact avec ses mirifiques créations tu dois bomber le torse et l'annoncer avec la fierté qui s'impose, car tu n'es pas n'importe qui).

Le J-RPG, mon genre de prédilection, a la réputation de toujours infliger des histoires étouffantes, des cut-scenes à rallonge et des schémas inchangés. Dans les faits, c'est parce qu'un vieux tour par tour, au bout d'un temps, ça devient très ennuyeux et sélectif comme gameplay, le tout venant n'y trouvera pas son compte. Il lui fallait donc d'autres arguments, et c'est devenu sa marque de fabrique, jusqu'à atteindre son point d'orgue avec des titres comme Xenogears ou Drakengard, des jeux où à part l'histoire, y a rien à voir.
Contre-exemples : Etrian Odyssey et Fire Emblem, deux licences où l'intrigue est au ras des pâquerettes, mais l'exigence intellectuelle requise par le pur jeu est censé compenser.


Donc, pour moi, l'histoire dans les jeux vidéo peut être importante, mais elle ne l'est pas par définition ni par devoir. v.v

4
Discussions Générales / Le jeu de la chaîne d’images
« le: dimanche 12 août 2018, 18:44:03 »

5
Jeux Vidéos / La saga "Tales of..."
« le: dimanche 12 août 2018, 16:31:14 »
J'approche à grands pas de la fin de Berseria, mais pour ceux que ça intéresse, j'en ai déjà écrit une critique. :niak: (faites attention aux yeux, elle fait 8 pages)

Une excellente surprise que j'apprécie d'autant plus que je ne m'y attendais pas. Merci les promos du Micromania, 10€ pour ça c'est donné. :-*

6
Jeux Vidéos / Demon's Souls - Dark Souls - Bloodborne
« le: samedi 11 août 2018, 11:31:43 »
Pour répondre à ta question @D_Y je n'ai pas rajquit le jeu.
J'ai voulu faire une petite pause en faisant Shantae, et je ne l'ai pas repris depuis, les jeux s'étant alors enchaînés. Maintenant, j'ai peur d'avoir trop perdu la main pour le reprendre. :/

7
Discussions Générales / Le jeu de la chaîne d’images
« le: mardi 07 août 2018, 22:57:53 »

8
Discussions Générales / Le jeu de la chaîne d’images
« le: mardi 07 août 2018, 22:39:34 »

10
Jeux Vidéos / La saga "Tales of..."
« le: mercredi 01 août 2018, 11:55:20 »
Allons donc, voyou ! Fais gaffe, si tu continues comme ça, tu finiras modo ! :severe:

(question à la volée, comme je ne suis plus trop l'actu, un nouveau Tales of n'a pas été annoncé directement à la sortie de Berseria ? c'est étonnant)

11
Discussions Générales / Restons dans le Hors-Sujet ! [Discussions libres]
« le: mercredi 01 août 2018, 11:52:14 »
Reste dans ton appart, l'amour va toquer à ta porte !
En vrai il est peut être déjà dans ton appartement  :_i _i:

Tu le sais bien, pour l'avoir trouvé avec Tales of Berseria. :_i _i:

12
Jeux Vidéos / La saga "Tales of..."
« le: mardi 31 juillet 2018, 23:09:03 »
(dont Berseria que j'ai joyeusement léché  :oups:)

Comment se porte le couple ? :_i _i:

13
Jeux Vidéos / La saga "Tales of..."
« le: lundi 30 juillet 2018, 14:40:10 »
En effet, méfie-toi D_Y, les souvenirs qu'on a d'un jeu ne collent pas toujours à ce qu'on en disait à d'autres moments. :niak:

Je vois de quel boss tu parles pour Vesperia et je confirme que c'est de loin le plus dur du jeu. Effroyablement gros et mobile par rapport à nos personnages, je l'ai passé au coup de bol de la mort. :mouais:

14
Jeux Vidéos / La saga "Tales of..."
« le: lundi 30 juillet 2018, 00:58:42 »
Si tu joues en Normal, oui, le gameplay n'est pas extra. Peu importe toutes les subtilités du truc, suffit de spammer le combo de base et ça passe à peu près crème. Surtout que les autres personnages dirigés par l'IA peuvent jongler avec toutes leurs capacités et que leur CPU voit la bataille mieux et plus vite qu'un cerveau humain.

Mais si tu passes en Hard, où les ennemis encaissent mieux et tapent plus fort, toutes les subtilités, les éléments, les altérations, ben ça commence à compter. :niak: Xillia avait un peu le même souci : en Normal, l'intérêt des joutes est proche de zéro, surtout avec Jude-le-pété. En Hard, faut connaître par coeur un certain nombre d'infos pour jouer des Links à la volée.

Pour ma part j'ai fait l'impasse sur Zestiria qui était unanimement décrit comme une grosse purge à sa sortie. Mais je me fais pas plus d'illusions que ça : même s'il reste une très bonne surprise imprévue, Berseria a de fortes chances d'être l'opus final, le chant du cygne des Tales of, me concernant.

J'pourrais glisser une p'tite carotte sur le fait que tu ne cracherais pas tant sur une technique de PS2 si elle était enrobée d'une DA bien flashy, mais tu m'en voudrais sûrement. :-*

15
Jeux Vidéos / La saga "Tales of..."
« le: samedi 28 juillet 2018, 11:51:36 »
@Rodrigo et encore tu n'as pas connu Xillia, il est bien pire que Graces. :niak:

Il doit y avoir, grand max, trois modèles de plaine, de 500m² chacun. Ils sont réutilisés jusqu'à la nausée tout le long du jeu avec pour seule différence d'une zone à l'autre un filtre soleil/pluie/neige/grisaille… Pire pour les ports : c'est presque impossible de les distinguer. Ce jeu doit être le plus écolo du monde tellement il adore le recyclage.

J'ai pas été au bout de ce jeu (faut dire que je ne sais même pas par quelle apothéose de rien-à-foutre j'ai été jusqu'à ses trois-quarts) mais je sais que les fans ont pesté contre Xillia 2 parce qu'il recycle l'entièreté des environnements du 1. Encore plus écolo-terroriste que Green Peace. :cfsd:

Je crois que c'est là que la série, qui vit sur le fil du rasoir depuis longtemps, a entendu pour la troisième fois de son existence (la première ayant été l'avant-Symphonia, la seconde l'après-Vesperia) le carillon du glas se rapprocher. Zestiria a gagné du temps, mais c'est vraiment Berseria qui l'a sauvé de la noyade. :/ Les fans ont beau faire un ramdam de malade "mais on l'aiiiime la sériiiiie ne la tuez paaaas on la veuuut" ben les chiffres de vente et les résultats MetaCritic parlent mieux qu'eux. :mouais: Tales of est une série cancéreuse, qui jongle entre rémission et rechute !

Si tu devais laisser sa chance à un autre épisode, Berseria peut mériter sa chance. A la rigueur. Mais je suis convaincu que tu as mieux à faire comme jeu. Comme un certain Yakuza 4. ;)

Pages: [1] 2 3 ... 290