Auteur Sujet: À la bonne recette - Projet  (Lu 26651 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne stefbad

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 234
  • Spectra est encore mort ? Il est archi-nul !
    • Voir le profil
    • Stefbad.com
À la bonne recette - Projet
« Réponse #135 le: mercredi 21 mars 2018, 22:35:13 »
 On entrait à nouveau dans les magnifiques falaises du Canyon Gerudo. Je me suis toujours demandé comment ils se sont formés. Y avait-il autrefois une rivière qui s'y promenait ? Ou alors la chaîne montagneuse est-elle une chaîne de volcans éteints ? La première option semble plus viable, mais les deux se valent. De toute façon, je ne saurais jamais avant de faire une pause dans le Canyon et l'explorer plus méthodiquement, ainsi que découvrir l'histoire sûrement passionnante de ces camps sur la falaise. Mais à chaque fois que je suis allée au Canyon, c'était pour le traverser, pas pour y rester. Et j'ai toujours admiré ces belles falaises. Le monde contient tellement de belles choses, que je n'aurais jamais le temps de toutes les explorer. Qui sait ce qui existe en-dehors des Grandes Failles, ou dans le Château d'Hyrule ? Le lointain pays de Labrynna ? La lointaine terre de Horon ? Le pays légendaire de Coholint ? Cette terre nommée Lorule ? Le Royaume d'Estoffe si souvent mentionné dans des traités de commerce ? Nul ne sait, et je n'aurais sûrement jamais la réponse. Qui sont ces Darknuts, ces Zunas, ces Celestiens ? Est-ce que les Picoris, la Tribu du Vent, les Celesbourgeois existent ? Ces peuples dont on parle si souvent, dans les textes, voire dans les mythes ; on ne les connaîtra vraisemblablement jamais. Et tant de bâtiments sont perdus à jamais, comme le légendaire Colosse du Désert, dont on dit qu'il a été remplacé par une certaine "Tour du Jugement", elle aussi perdue.
 On doit ressembler à une bande de fous pour les passants. Un Piaf, un Zora, un Hylien et un Gerudo, le tout juché sur un gardien devait faire peur à plus d'un, mais heureusement on n'a vu personne. Je suis sûre que n'importe qui aurait hurlé de peur et se serait soit caché sur le côté, soit tenté de résister. En tout cas, heureusement que ça ne s'est pas passé, quelle honte !


"Stefbad ?" demande Vaati

 Je sursaute. Il m'a fait peur ! J'étais bien plongé dans mes pensées, je n'ai même pas remarquée qu'il s'était approché de moi. Que me souhaite-il ? Je me demande. Ce sera bien l'une des première fois que j'ai une discussion avec lui, tant je suis peu bavarde et lui était enfermé dans ses Oasis. Je me demande ce qui va me dire.


"Que souhaites-tu ?
- Lorsqu'on sera arrivés à la fin du Canyon, pourras-tu rester un peu à côté de moi ? J'ai quelque chose à te demander.
- Pourquoi ne peux-tu pas le faire ici ?
- Non que je ne leur fait pas confiance, j'ai pas envie qu'ils m'écoutent.
- Très bien, je respecte ce choix."

 Étrange. Je suis en tout cas curieux de savoir ce qu'il va me demander. Je le laisse donc se remettre à sa place, cela ne sert à rien pour lui de rester près de moi, cela ne fera qu'attirer les soupçons, et il le sait bien. Chompir nous avait regardé d'un œil intrigué durant cette brève discussion, mais Krystal n'avait pas remarquée, concentrée qu'elle était dans sa tache de conduire le Gardien. Je me demande d'ailleurs comment elle a réussi à en prendre contrôle. Malgré ce qu'elle a dit sur le fait qu'elle l'a trouvé dans une Armurerie Sheikah et une obscure histoire de clef qui brillait en bleu, je ne vois pas trop ce qui lui a permis de faire cet exploit. Mais en tout cas, quelle qu'en soit la cause, cet outil est bien pratique, on a traversé la dernière partie du désert et là presque tout le Canyon, je le vois se courber vers la gauche pour contourner le Mont Nabooru, donc on en est à la fin. Et après, on n'aura plus qu'à traverser... non... Je crois qu'on ne peut pas passer avec le Gardien, si ce n'est pas la taille, c'est la solidité du pont qui fera défaut. Je me courbe donc vers Krystal afin de la prévenir.

"Attention, Krystal ! On va après avoir à passer le pont de Digdogg ! Il est assez fragile et étroit, il va falloir que tu ralentisse !
- Ok, j'vais voir."

 J'espère que Krystal a vraiment les choses en main, sinon on risque d'être emporté dans la rivière avec le Gardien et le Pont. Ce serait une catastrophe pour le commerce, et ça renforcerait encore l'isolation des Gerudos, le temps que le pont soit reconstruit. Enfin, on verra, ce danger est moindre par rapport à ce qu'on a vécu auparavant, et on a en plus un Zora avec nous. Il pourra nous aider.
 Lorsqu'on voit enfin le pont apparaître, tous voient un Hinox, debout, qui semble attaquer quelqu'un. C'est quand même impressionnant de voir un Hinox en plein combat, j'en ai personnellement jamais vu, comme d'autres sont passées avant moi afin de les tuer. Je fouille dans mon sac, et j'y trouve mon carnet de notes. Éternel carnet de notes. Ça fait un moment que je n'y ai pas touché, je vais devoir mettre à jour les informations sur Vérantwo, ça peut être important. Mais la page que je recherche est celle du Hinox. Lorsque je la trouve enfin, je prends mon crayon et je commence à dessiner l'Hinox. C'est dommage que je n'ai pas un angle de vue optimal, mais on ne peut pas en demander trop pour ce genre de dangereux monstre. Lorsque j'aurais la chance de m'en approcher plus près, je vais pouvoir l'étudier plus en profondeur. Vaati pourra attendre, mes recherches ne connaissent pas de frontières.
 J'entends Krystal dire qu'il va falloir éliminer ce monstre si on veut continuer le chemin. J'exprime mon accord. Si je veux l'étudier, mieux vaut le tuer d'abord ! Elle commence à lui envoyer des tirs de laser, ce qui alerte l'Hinox, qui se retourne vers nous. C'est parfait, j'ai désormais un magnifique angle ! Je dessine une autre vue du monstre selon son anatomie. Krystal, tout en continuant de tirer, s'approche des eaux. L'Hinox est visiblement blessé, comme ses mouvement se font plus défensifs du côté du gardien, et il baisse sa garde du côté de la forme Hylianoïde, qui en profite pour l'attaquer. L'Hinox commence à nous envoyer des pierres, que Krystal esquive habilement. Intéressant, ils sont donc capables de faire ça. Nous sommes désormais tout proches de l'eau et... non... Vaati vient de sauter dans l'eau ! Il fait une chute énorme ! Il risque de se tuer ! À la vitesse à laquelle il est, le choc risque d'être terrible, engageant des potentielles fractures des os ! J'espère que le corps des Zoras est plus résistant que celui des Hylianoïdes, car nous serions surs d'avoir de belles fractures au niveau des mains et des bras, possiblement au niveau du crâne. Chompir s'envole. Qu'est-ce qu'ils ont ?


"Vite, saute du Gardien !" hurle Chompir "Krystal va tenter de passer sur le pont, et moins on est, plus elle a de chances ! Si le pont s'écroule, tu monteras sur mon dos !"

 Instinctivement, je saute, tenant bien mon carnet à la main, et je m'éloigne du gardien pour éviter de me prendre une des pierres que lance l'Hinox. Ensuite, je m’assois, continuant de noter diverses notes sur l'Hinox, et au bout d'un certain temps, je commence à mettre mon carnet à jour à propos de Vérantwo. Pendant ce temps, Krystal s'engage prudemment sur le Pont, tout en continuant à tirer sur l'Hinox. Heureusement que celui-ci n'a pas le temps de viser, et se fait attaquer par le Gardien et l'Hylianoïde, sinon le Pont aurait pu céder. Comme Krystal s'engageait sur le premier îlot, un tir laser acheva finalement l'Hinox. Je me relève donc, et je courre vers le cadavre du monstre. Lorsque j'arrive, je vois à côté de Krystal, qui est descendue de son Gardien, un Sheikah qui fait de grands gestes en pointant la rivière qui coule en contrebas. Comme je commence à étudier le monstre, Krystal remonte sur le Gardien afin d'arriver sur l'autre berge, suivie de Chompir et le Sheikah. Ils se sont peut-être accordés afin de faire une pause ensemble. Moi, je reste ici à examiner le monstre.
 Mais pourquoi ? Je devrais être avec les autres, en train de faire connaissance avec ce Sheikah ! Et Vaati ? Pourquoi je veux m'aliéner ? Je ne fais que de m'écarter des autres, comme je l'ai toujours fait. Tout le monde va vers l'autre berge, et Vaati fait sûrement de même. Alors pourquoi pas moi ? Je souhaite pourtant étudier ce Hinox, j'en ai jamais vu de si près. L’œil jaune et bleu dont j'ai tellement entendu à la table des voyageurs intrépides était désormais à quelques mètres de moi, tout comme ces richesses légendaires qu'il porte à son cou, mais pourquoi je sens aussi de l'attirance pour ce groupe, alors qu'il est objectivement moins intéressant ? Ce sentiment d'appartenir à un groupe se manifeste donc ainsi ? Je n'ai pas autant envie de l'étudier par rapport à avant. Que c'est-il passé ? J'ai envie de les suivre, et pourtant je peux bien le faire plus tard, ils vont manger seulement. Je peux bien manger sur le trajet, ou même ne pas manger du tout, ce n'est pas la première fois que je jeûne pour les biens de la science, mais il y a quelque chose de différent aujourd'hui. Je me suis posée plusieurs fois cette question existentielle, je le sais, mais je ne l'ai toujours pas résolue. Est-ce que mes recherches sont si importantes ? Mes recherches sont pourtant ce qui m'a toujours guidée, qu'est-ce qui me guiderai désormais ? Mes compagnons ? Mais eux aussi errent sans but précis en vérité...
 Je fais le tour de l'Hinox. Je me retourne, afin de faire face à la procession, qui n'a avancé que de deux îlots. J'avance. Mon choix est fait. Le Passé n'est pas le Futur. Si le Passé peut l'influencer, en aucun cas cela peut être la même chose. Ce n'est pas avec les éléments de mon Passé que je construirait mon Futur. C'est en y mêlant le Présent et des imprévus, que mon Futur deviendra intéressant. Je ne dois plus me poser la question sur qu'est-ce qui est le plus important. C'est l'imprévisible qui l'est, et non pas le prévisible. C'est grâce à lui que ma vie sera complète. Je ne dois pas abandonner le Passé non plus, ni mon savoir, car quelqu'un, un jour, le verra. Je pense savoir ce qu'il faut que je fasse. Lorsque je serais arrivée à Cocorico, j'achèterai un nouveau livre, et j'y consignerai tout mon savoir. Ainsi, d'autres personnes que moi pourront en profiter, et lorsque Hyrule sera libérée du mal, je mettrais en valeur les ruines pour que tous les voient, et que tous apprennent. Lorsque Hyrule sera libérée du mal, je ferai publier mon livre. J'ai enfin défini mon nouvel objectif. Je marche donc rapidement en direction des autres. Chompir, me remarquant, prends un air relaxé, comme s'il était heureux que je décide de les rejoindre. Il ralentit même un peu afin de me laisser les rattraper. Lorsque je suis arrivée à son niveau, il me dit :


"Je suis heureux que tu ais choisi nous plutôt que l'Hinox.
- Je me suis rendue compte qu'une vie imprévisible avec vous serait bien plus intéressante qu'une vie prévisible où je suis seule.
- Tu sais, je m'en rends compte que maintenant, mais j'étais un peu comme toi avant.
- Comment ça ?
- Je souhaitais toujours savoir beaucoup de choses. C'est pour cela que j'ai commencé ce voyage d'ailleurs, afin de connaître des choses sur les autres cultures. Mais je me suis rapidement rendu compte, comme je rencontrais Jielash, que si je continuais mon voyage seul, je finirai par errer sans but précis au final. Après, on n'a pas la même personnalité, j'ai remarqué que tu avais tendance à fuir les autres, tandis que moi j'apprécie la compagnie, mais au final on est partis tous les deux pour la même raison..." il marqua une pause "Finalement, quel est ton nouvel objectif ?
- Je... souhaite désormais partager mon savoir, plutôt que de continuer à l'accumuler. Ce que je connaît sera plus utile dans les mais du prochain savant qui, je ne sais pas, mettra au point un bateau qui marche sans vent, ou un véhicule automatique comme le Gardien, mais plus rapide, moins dangereux et surtout moins effrayant." Chompir rit un peu, et je fis de même "En bref, je pense écrire un livre et informer tut le monde des magnifiques ruines qui existent dans notre monde, enfin ce deuxième objectif sera plutôt à aborder lorsque le célèbre Héros dont parlent les Légendes aura enfin repoussé la Calamité.
- S'il vient !
- Il viendra, que soit aujourd'hui, dans un an, dans cent ans ou dans mille ans.
- Je pense que ton projet est super ! Et en plus tu le fais avec nous ! Saches que tu as bien changé depuis la première fois que je t'ai vue, et en mieux. D'ailleurs, tu pourras parfois me partager des choses parmi tout ce que tu connais ? Je suis moi-même aussi très curieux, mais je n'aurais pas le courage de faire ce que tu as fait.
- Compte sur moi !"

 Comme la discussion se finissait, on arrivait vers la berge sur laquelle Vaati pouvait venir. C'est quand même étonnant ce que m'a dit Chompir. Je suis contente que ce que j'ai fait lui plaît. J'espère pouvoir le satisfaire avec ce que j'ai dans mes carnets. En tout cas, il y a de la matière ! Lorsqu'on arriva en vue de la berge, on vit Vaati avec une jeune femme toute mouillée dans les bras. À sa vue, le Shaikah courra vers elle et la pris des bras de Vaati pour la mettre en position allongée. Krystal descendit du Gardien comme Chompir était en train de préparer le déjeuner, le soleil était au zénith en ce beau jour de Printemps. La pauvre femme devait être en Hypothermie, la rivière était très froide comme les neiges de l'hiver fondaient. Je sors donc ma couverture, celle que j'ai utilisée afin de dormir, et je la recouvre. En même temps, je demande à Chompir de rapidement préparer une soupe, ou quelque chose d'autre qui se mange facilement, chaude afin de la réchauffer. Acquiescent d'un coup de tête, il prit une bouteille de lait frais, un boisseau de blé, une motte de beurre et de la venaison et fit un ragoût de viande, dont il s'empressa de donner une part à la jeune femme. Pendant qu'elle se nourrissait, je me rapprocha de Vaati. Me voyant bouger, il me fit signe de me mettre à l'écart. Lorsque l'on fut assez loin du reste du groupe, il me dit :

"Tu sais, j'ai quelque chose de très important à te dire... Apparemment c'était toi qui avait des rêves prémonitoies ?" J'acquiesce. "Eh bien... je crois que c'est moi qui en ais maintenant..."



(Cliquez pour afficher/cacher)
« Modifié: jeudi 22 mars 2018, 06:53:25 par stefbad »
Squibbo s'est échappé mais je l'ai rattrapé. Je l'ai retrouvé moi seul alors qu'il tentait de s'enfuir par les douves. Avoir une ascendance zora ne donne pas des ailes, des nageoires plutôt !
Stefbad, les Fics de l'Histoire

Hors ligne Krystal

  • Fouetteuse en Chef
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5601
  • Ghost Writer
    • Code ami 3DS 0602-6249-6455

    • Voir le profil
    • Fanfiction.Net
À la bonne recette - Projet
« Réponse #136 le: mercredi 21 mars 2018, 23:47:08 »
Alors qu'on soit bien clairs : si on repart encore dans un délire de rêves prémonitoires à la con/un arc Verantwo deuxième du nom, je fous le camp de la fic.

Vous êtes prévenus.
« Modifié: mercredi 21 mars 2018, 23:50:03 par Krystal »
Award #1 Award #2 Award #3
Citation de: Rictus McNatret
Krystal, tu es la plus adorable pedobear du monde.
Citation de: Un paysan
20:29:59 ‹D_Y› j'ai jamais vu quelqu'un de plus machiavélique que toi
20:30:04 ‹D_Y› hannibal lecter à côté c'est chompir

Hors ligne Vaati the Wind Mage

  • Priant de Nayru
  • Peste Mojo
  • *****
  • Messages: 461
  • Supporter de Fay
    • Code ami 3DS 036 -2037-8136

    • FaucherTitouan
    • SW-2839-9452-5689
    • Voir le profil
À la bonne recette - Projet
« Réponse #137 le: jeudi 22 mars 2018, 07:41:54 »
D'ailleurs le "rêve prémonitoire " n'était qu'une excuse pour rattraper quelque chose que j'avais raté.
Merci à @Aleit pour mon avatar!

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Kokiri Espiègle
  • *****
  • Messages: 4848
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
À la bonne recette - Projet
« Réponse #138 le: samedi 24 mars 2018, 19:45:54 »
Bon, c'est pas grave voyons. Il dit qu'il croit qu'il en a le poisson, mais avec cette chaleur à mon avis ça a juste grillé quelques neurones et il est plus très frais. Stefbad lui a bien fait dire, "Eh bien... je crois que c'est moi qui en ais maintenant..."


Vaati et Stebad avaient l'air de parler de quelque chose d'important entre eux, je me demande ce qu'ils pouvaient se dire tous les deux. En tout cas j'étais heureux de voir que notre Gérudo avait décidé de nous suivre, elle était heureuse, souriait et s'était enfin fait des amis. Au final on se ressemblait un peu, j'aurai pu finir par errer en Hyrule comme elle. Moi aussi j'avais de la chance de m'être fait des amis mais ces dernières semaines avaient étés éprouvantes mais avaient permis de me renforcer et de devenir un meilleur guerrier, j'ai même pu apprendre beaucoup. Enfin bon, pendant ce temps, nous voilà affublés de deux étranges compagnons, un étrange Sheikah bien loin de son village. J'avais cru comprendre lors de mon passage à Cocorico qu'ils ne le quittaient que très rarement. On avait aussi à ses côtés une jeune Hylienne qui venait de se réveiller et qui regardait tout autour d'elle jusqu'à ce qu'elle se mette à hurler en voyant le gardien.

- Krystal : Woh Woh Wohhh ! On se calme, fillette. J'ai encore mal au crâne alors pas besoin de nous casser les oreilles. Il est pas méchant, c'est mon joujou. (le tenancière avait le visage tout rouge et avait l'air d'une folle en disant ça... pas de quoi la mettre en confiance) T'as pas à av...

- Chompir : Ce qu'elle essaye de te dire c'est qu'il n'y a aucun danger, il est inoffensif et nous sert de moyen de locomotion. C'est même avec lui qu'on a pu vous sauver toi et Sheik.

- Krystal : Woh j'tai pas permis de me couper la parole le pigeon !

- Chompir : (se tournant vers Krystal avec un regard mesquin) Tu veux un coup de collier de vérité peut être ?

- Krystal : m'non c'est bon... (puis elle marmonna des choses incompréhensible mais ça devait être pour fomenter un plan pour se venger ou quelque chose du genre)

- Chompir : Bref, on doit un peu te mettre mal à l'aise, en même temps c'est pas tous les jours qu'on voit un groupe composé d'une Hylienne, d'un Zora, d'une Gérudo et d'un Piaf sur un gardien... Comment t'appelles-tu et que fait tu sur les routes ?

- Miss : Je m'appelle Miss, je suis enchanté de faire votre connaissance. Je me dirigeais vers le désert Gérudo avec Sheik qui à décidé de m'accompagner et sans votre aide, on n'y sera jamais parvenu.

Stefbad et Vaati arrivèrent près du groupe.

- Stefbad : Le désert ?!! Je doute que ce soit une bonne idée sauf si vous voulez vous faire capturer par les Yigas... à mon avis ils sont en rogne et le désert va être encore plus dangereux que d'habitude. Il y a déjà Vah'Naboris qui le rend assez dangereux. Je vous conseillerais de passer votre chemin pour cette fois. et puis, vous pouvez peut être nous accompagner si vous le souhaitez...

- Sheik : Je pense qu'ils ont raison Miss, et puis nous leur devons la vie, il serait plus sage de les écouter et de les accompagner sur un bout de chemin en décidant d'aller autre part. Nous pourrions peut être partir retourner vers Lanelle et aller vers le village Zora ? Qu'en pensez vous ?

- Miss : Je ne sais pas trop... en tout cas vous avez raison, si nous n'arrivons pas à abattre un Hinox, nous n'aurons certainement encore moins de chance dans le désert.

- Vaati : Nous allions à Cocorico, vous avez qu'a nous accompagner sur le chemin, le domaine Zora n'est pas si loin du village Cocorico et puis il est vraiment magnifique. Je crois que j'aimerai bien le revoir...

- Krystal : Roh voilà que l'autre nous fait du sentimental... pff allez partons, on a assez manger. Vous avez des chevaux ?

- Sheik : Non hélas nous n'avons pas de chevaux...

- Krystal : Bon montez alors mais ce sera une exception ! Mon joujou s'appelle pas Taxi Hyrule.

Le nouveau groupe qui venait de s'agrandir repris la route et commença par longer le pied du plateau du Prélude pour éviter le terrible plaine et ses gardiens. Mais ce n'était pas tout ça, la nuit allait tomber et ils étaient encore loin des monts Géminée et la nuit était dangereuse. Notre Piaf proposa de s'arrêter près du viaduc d'Hylia, il y avait vu une ruine à côté alors qu'il allait vers Ecaraille avec Jielash. (il se demandait d'ailleurs comment elle allait dans la cité Gérudo et si elle ne craignait rien avec les Yigas à côté) Krystal suivis les conseils de Chompir et ils arrivèrent près d'un bâtiment en ruine sur une haute colline. La vue y était superbe... on pouvait y voir le viaduc d'Hylia et le lac, il y avait peu de monstre. Krystal avait des étoiles dans les yeux, Chompir venait de comprendre à quoi elle pensait. Ils venaient surement de trouver l'emplacement du futur restaurant.


Héhé @Krystal en reprenant tout ce qu'on avait dit au tout début de la fic co, nous venons enfin d'atteindre l'emplacement qui avait été prévu pour le restaurant. Nous allons avancer, fini la chasse aux monstres géants.

@Miss Mojo : j'espère ne pas t'avoir pris de cours si tu voulais te rendre dans le désert Gérudo au final je t'en ai éloigné. :R

@stefbad ; @Vaati the Wind Mage j'ai rien écris sur votre discussion privé à vous de voir si vous voulez faire un léger flash back.
Merci à Haine et Jielash pour le kit. <3

Hors ligne Vaati the Wind Mage

  • Priant de Nayru
  • Peste Mojo
  • *****
  • Messages: 461
  • Supporter de Fay
    • Code ami 3DS 036 -2037-8136

    • FaucherTitouan
    • SW-2839-9452-5689
    • Voir le profil
À la bonne recette - Projet
« Réponse #139 le: vendredi 30 mars 2018, 20:15:45 »
Alors qu'on soit bien clairs : si on repart encore dans un délire de rêves prémonitoires à la con/un arc Verantwo deuxième du nom, je fous le camp de la fic.

Vous êtes prévenus.


Aucun risque je te rassure  :8): Une fois pas deux.
                                                                                                                                                                                       


-Vaati: je crois que c'est moi qui en ais maintenant.

Stefbad le regarda d'un air louche. Puis elle se rendit compte de ce qu'il se passait. Ils étaient restés trop longtemps au désert. Elle le poussa aussitôt dans l'eau. Une fois en bas, il lui hurla:

-Vaati: Mais ça va pas enfin. Est ce que comme Chompir est un Piaf je le pousse souvent du haut d'une falaise?
-Stefbad: C'est pour ton bien! On resté si longtemps dans le désert que tu risque ta vie à présent(encore)! Reste dans l'eau encore un bon moment, le plus longtemps possible! Cette impression de rêve prémonitoire disparaître bientôt!
-Vaati:... si tu le dis!

Et le zora nagea aussi longtemps qu'il le pût en suivant le groupe, rejoint il y à peu par une jeune fille et un Sheikah au nom """"""""""""""""""""original"""""""""""""""""""". Il se demanda alors quelle serait la prochaine étape? Un lynel un korogu et une... Piaf? Non, trop peu commun un Lynel, et les Korogus étaient trop mystérieux. Enfin, il finit par sortir de l'eau. Le groupe finit par se retrouver dans un endroit montrant une vue magnifique. Il regarda Krystal. Une émotion incroyable semblait la submerger, il ne l'avait jamais vu ainsi. En même temps, elle avait été bourrée la majorité du temps où il l'avait connue. Quoiqu'il en soit, elle avait l'air songeuse. Vaati épuisé, s'endormit.

Un grand bruit le réveilla. Ses amis avaient crié. Une forme noire se trouvait devant eux. Verantwo. Chompir saignait abondamment derrière lui, et ne bougeait pas...

-Vaati:  Monstre! Qu'... qu'est ce que tu leur as fais?
-Verantwo: Tu sais que je fais de la citare. Oh, je ne suis pas très doué, pas du tout même, mais je t'ai écris une chanson...
-Vaati:... une chanson?
-Verantwo: une chanson.
-Krystal: une chanson.
-Linkondo: une chanson.
-Verantwo: OUI UNE CHANSON! Bref, j'ai travaillé très dûr dessus, et ça me ferait très plaisir que tu l'écoutes, alors allons-y!
-Vaati:.....
-Verantwo: Allons y:                  Ce fût un triomphe
                                          Je prend note: Succès total
                                     Il est même dur d'estimer ma satisfaction
                                              Nous armée des ténèbres
                                    Nous faisons ce que nous devons faire, car nous le pouvons
                                   Je le fais pour le bien de tous (sauf ceux que j'ai torturé)
                                        Mais on ne doit pas pleurer chaque erreur,
                                               Et on doit se battre pour ceux qui sont
                                                       TOUJOURS EN VIE
                                             je ne suis même pas en colère
                               Même si tu m'as brisé le coeur et forcé Chompir(et un peu Krystal) à me tuer!

-Vaati: AAAAHHHHHHHH!!!!!!
-Krystal: Moins de bruiiiiiiit!

Vaati venait de se réveiller d'un cauchemar plutôt perturbant. Stefbad, qui n'arrivait pas à dormir , lui adressa la parole:
-Stefbad:Euh... ça va?
-Vaati: For the people who are still alive... Oh, euh oui ça va, juste un mauvais rêve.
-Stefbad: Je vois. Ca te dirait de parler un peu, puisqu'on est deux à ne pas pouvoir dormir?
-Vaati: Pourquoi pas? J'ai fais un cauchemar horrible!
-Stefbad: En même temps après ce que tu as vécu... D'ailleurs si je peux me permettre...
-Vaati: Oui?
-Stefbad:............je peux te poser quelques questions sur Verantwo?
-Vaati: Eh bien... si tu veux!

Et il passa une bonne partie de la nuit à lui raconter son expérience en tant que possédé par un démon à la solde d'un plus gros démon. Enfin, ils finirent pas discuter de sujets un peu plus variés. Stefbad en vint à parler de son enfance mouvementée
Vaati en vint donc à évoquer la sienne:
-Vaati: Moi non plus je n'ai pas eu une enfance facile. Ma mère voulait découvrir le monde, alors elle a voyagé dans tout Hyrule, accompagné d'un appareil qu'elle a eu chez un scientifique. Ça lui permet de prendre des images de son voyage,e t elle nous les envoie grâce au Piaf facteur. Elle a voyagé chez les gerudos, chez les Gorons grâce à une tenue spéciale... Tiens regarde!

Vaati sorti d'une poche imperméable de son bas une petite pile d'images. Toutes représentaient une zora violette joyeuse posant devant différent monuments. Dans une impressionnante tenue chez les gorons, devant un gardien délabré à la Muraille d'Elimith, et même devant l'ancien Temple du Temps.

-Vaati: Ma mère est une véritable aventurière. C'est elle qui a réussi à traversé les fossés par Ganon, grâce à une sorte d'appareil volant créé par une scientifique. La dernière photo la montre même devant une immense tour, au pays de Labrynna je crois... Quoiqu'il en soit, cette absence fût, je ne sais pas pourquoi, la cause de quelques moqueries quand j'étais enfant. Mais maintenant tout va mieux, je m'entend bien avec tout le monde au domaine!

-Stefbad: Finalement, on n'est pas si différent!
-Vaati: C'est ça!

Les deux finirent par trouver le sommeil. Krystal marqua l'emplacement de l'endroit où ils avaient passé la nuit, presque la larme à l’œil.
-Krystal: Quand on aura retrouver Kondo, on pourra aller ici. Allez, on y va!

Avant de partir, Vaati bût un remède enduro, fait à base d'une corne de Lézalfos et d'un champi enduro. Puis, Krystal posa une question à Sheik et Miss: si ils restaient ou si ils partaient?
« Modifié: vendredi 30 mars 2018, 20:21:45 par Vaati the Wind Mage »
Merci à @Aleit pour mon avatar!

Hors ligne Yorickazoo

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10761
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
À la bonne recette - Projet
« Réponse #140 le: mercredi 25 avril 2018, 00:10:40 »
Le pauvre Hylien avait essayé sans succès. Il en était à son troisième gardien qu’il avait démonté pièce par pièce. Bien qu’il en connaisse maintenant l’anatomie, si tant est qu’on puisse parler d’anatomie pour ce drôle de tas de ferraille, il n’en comprenait pas le fonctionnement. Aucun moyen d’en faire redémarrer un seul. Alors qu’il était recouvert d’une espèce de liquide gluant noirâtre de la tête aux pieds, il se releva et jura tout seul :

- Yorick : C’est bien joli tout ça. J’ai une collection complète d’arbres antiques, de vis antiques, de cœurs antiques, et tout. Mais ce n’est pas avec ça que je vais concurrencer Krystal et son drôle d’engin. Comment avait-elle fait pour avoir un spécimen qui réponde à ses faits et gestes ? Je ne me souviens plus.

Alors qu’il était sur le point d’abandonner, le jeune Hylien se prit les pieds dans quelque chose qui sortait à peine du sol. Une bonne couche de poussière avait recouvert le fautif que la chute de Yorick réussit à soulever dans un nuage digne des plus beaux effets spéciaux. Surpris et un peu sonné, il s’intéressa à ce qui était la cause de son magnifique vol plané. Bien qu’il puisse certifier que la nature de l’objet était bien de la même technologie que les gardiens, la pièce qui sortait du sol ne lui était pas connue. Pourtant il avait perdu des heures à décortiquer les trois cadavres mécaniques précédents. Une lueur d’espoir brillait dans les yeux de Yorick.

- Yorick : Aaah ! Te voilà ! Tu étais donc cachée là petite pièce manquante du puzzle. Viens donc voir Tata Yorick, histoire que je puisse me carapater vite fait bien fait et laisser tout ça derrière moi.

- Yorick : Il se mit à essayer de déblayer le tour de la pièce, mais plus il creusait, plus celle-ci semblait s’enfoncer dans le sol. Elle était plus grande qu’il ne l’avait pensé. Une pièce de cette taille-là, où pourrait-elle bien être ? Il avait bien raison de se poser la question. Néanmoins, il continua ses travaux d’excavation. Ce n’était pas facile car au fur et à mesure qu’il s’enfonçait, le sol était de plus en plus si bien qu’il commençait à s’écorcher les mains et les ongles pour des avancées si minimes que ça le foutait en rage.

- Yorick : Si près du but ! Saletés de machines. Y en a pas une qui veut m’aider. Vous êtes déjà chiantes quand vous marchez et que vous tuez tout sur votre passage, mais si en plus quand on essaye de vous réparer vous y mettez de la mauvaise volonté… Bécasse !

Le jeune hylien accompagna cette insulte suprême d’un grand coup de pied rageur dans la machine. L’effet calmant ne fut pas au rendez-vous. Pire, il avait maintenant mal aux orteils et il ne pouvait pas s’empêcher de se les tenir fermement des deux mains comme si cela pouvait atténuer la douleur. La machine, quant à elle, se mit à vrombir. C’était tout d’abord à peine audible, puis se fut progressivement de plus en plus sonore. Etait-ce le choc qui avait déclencher cette réaction ? Dans le doute, Yorick préféra se reculer. Si c’était bien un gardien qui venait de se réactiver, il valait peut-être mieux se mettre à l’abris d’autant que maintenant le sol se mettait à trembler laissant présager une sortie imminente de la machine.
Le jeune homme fit bien car peu de temps après s’être caché derrière un pilier rocheux, le sol se mit à se fendiller, puis la machine jaillit pour aller se propulser contre le mur. Il n’avait pas pu bien voir la nature de la machine. Non seulement il s’était caché lâchement, mais aussi, même s’il avait osé ne serait-ce qu’un regard il n’aurait vu qu’un nuage de poussière jaunâtre dissimulant ce qu’il se passait. Seul le bruit du choc contre le mur et la persistance des vibrations lui avaient indiqué que la machine avait percuté le mur et que même si sa course était arrêtée, elle était toujours en état de marche.
Alors que les volutes de poussière se clairsemaient et retombaient sur le sol, Yorick découvrit la nature de l’origine de tout ce capharnaüm. Il s’agissait bien d’une machine semblable aux gardiens à ceci près qu’au lieu de reprendre une forme d’araignée, celle-ci était clairement d’inspiration volatile. Deux ailes battaient frénétiquement sans que le reste du corps, rondouillard et coincé dans un angle, puisse continuer d’avancer. Sur le dos, reposait un dossier pour une seule personne avec devant lui trois leviers. Yorick n’osait l’espérer. Il ne savait pas comment fonctionnait cette machine, mais il fallait de toute évidence s’asseoir dessus.
« Le courage ne te manque pas, mais il faut quand même agir avec prudence » se dit-il. Après tout, on ne savait pas grand-chose de cette machine. Néanmoins il s’approcha petit à petit, tout d’abord discrètement, puis en faisant plus de bruit tout en gardant une distance raisonnable qui lui permettrait de courir se cacher en cas de besoin. Mais non. Malgré ses bruits de pas qui furent de suivis par des cris de menace ridicules, rien ne semblait déranger cette espèce de poule mécanique qui continuer de vouloir s’enfoncer un peu plus loin dans le mur avec insistance.
Yorick était maintenant à un bras de la machine qui continuait de trembler sans vouloir se calmer. La machine réagirait-elle au toucher ? Il avait beau se rassurer en se répétant qu’elle n’avait pas montrer signe de vie quand il essayait de la sortir de terre et que ce n’était qu’un choc particulièrement violent, quoique modéré, ce n’était qu’un coup de pied après tout, qui l’avait fait sortir de son immobilité. Ainsi il arriva sans trop d’appréhension à prendre place sur le siège du dos de l’engin. Pas de réaction. Tant mieux. Cela valu un long soupir à Yorick de soulagement. Quelle que fut cette chose, elle ne semblait pas lui être nocive.
Reprenant confiance en lui, il attarda son attention sur les leviers qui se présentaient à lui. L’un d’eux était poussé vers l’avant alors que les deux autres étaient un peu plus reculés. Par instinct, il remit celui-là à sa position initiale. Les tremblements se turent presque immédiatement. Petit à petit, à force d’essais plus ou moins malencontreux, il finit par en tirer quelques conclusions. Cette machine permettait de se déplacer et même de voler. Tellement mieux que le gardien de Krystal. Certes il ne tirait pas de rayon laser et il n’y avait qu’une seule place disponible, mais il pouvait voler. Et ça c’est cool. Le levier central permettait de choisir la direction qu’il souhaitait. C’était d’ailleurs le seul qui pouvait être déplacer dans tous les sens. Celui de gauche indiquait s’il fallait s’élever ou se rapprocher du sol. Quant au dernier, à droite, devait servir à choisir la vitesse. Il n’avait pas pu exploiter toutes les possibilités de celui-ci, mais dès qu’il le poussa légèrement, les tremblements qui avaient repris après quelques essais se firent beaucoup plus important si bien que Yorick le remit tout de suite dans sa position initiale.
Voilà qui était parfait. Krystal pourrait toujours courir et fanfaronner avec son gardien. Il avait son propre transporteur. Tout fier et absolument ravi, le jeune hylien se pencha vers la tête de sa monture et lui dit :


- Yorick : On va vivre de jolies aventures tous les deux. Tu vas voir. On va pouvoir les oublier, ça va être chouette. Je sens qu’on va bien s’aimer tous les deux. Ma gourgandine. Ma cocotte archéonique 0.2. Voilà ! Voilà comment je vais t’appeler ! Cocotte archéonique 0.2. Ça te plait ? Moi aussi. Est-ce que je commence à perdre la tête ? C’est fort probable.

« Modifié: mercredi 25 avril 2018, 00:16:59 par un modérateur »

Little bit of Love

Hors ligne Guitactario

  • Frère de sang de Link
  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 204
  • Toujours prêts pour mes amis
    • sw-0284-7347-9024.
    • Voir le profil
À la bonne recette - Projet
« Réponse #141 le: jeudi 24 mai 2018, 18:39:30 »
Je suis désolé d'avoir posté je n'aurais en fait pas le temps de poster donc je change mon message. Je suis profondément désolé  .
« Modifié: lundi 28 mai 2018, 11:37:15 par un modérateur »
M'y name  is Daruk, Darunia Daruk.
(\__/)
(='.'=)
(")_(")

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Kokiri Espiègle
  • *****
  • Messages: 4848
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
À la bonne recette - Projet
« Réponse #142 le: mercredi 20 juin 2018, 15:21:15 »
Je suis désolé d'avoir posté je n'aurais en fait pas le temps de poster donc je change mon message. Je suis profondément désolé  .

Aucun soucis.


Il était temps de reprendre la route, Miss Mojo et Sheik avaient décidés de continuer de leur côté, nos compagnons firent donc leurs adieux, même Krystal qui peinait à cacher son sourire d'être enfin débarrassé d'eux. Nos héros étaient finirent d'embarquer leurs bardas sur le gardien de transport et ils étaient reparti vers Cocorico, lieu ou devrait se trouver Linkondo après sa mort.

- Chompir : Heu... Juste comme ça... Je crois qu'on a zappé un détail, on rentre comment à Cocorico avec un tel engin de destruction en moyen de locomotion ?

- Stefbad : Je crois que notre jeune Piaf n'a pas tort, on s'est peut être un peu précipité, on ne risque pas de rentrer à Cocorico comme ça, on ferait mieux de le cacher.

- Krystal : Pff, zêtes pas drôles les gars, on aurait pu s'amuser en arriver comme ça... Bon la mouette, tu crois que tu pourrais faire un vol de reconnaissance pour voir si on a pas moyen d'arriver par derrière le village et cacher mon bébé dans la forêt ?

- Chompir : Je m'en occupe, je devrais pas en avoir pour longtemps, attendez moi là, je reviens vite.

Le jeune Piaf s'envola d'un bond puis s'éloigna du champ de vision de ces compagnons. Vaati avait l'air pensif en voyant la scène. Qui sait à quoi il pouvait bien penser une nouvelle fois.
Après plusieurs dizaines de minute nos amis virent Chompir s'approcher. Celui ci ne se posa pas totalement au sol.


- Chompir : Bon, j'ai trouvé un chemin qui nous permet d'arriver par derrière le village. On va passer par le pont d'Hulul, le pont d'Aquilus et remonter par la plaine de Sahasla, suivez moi, je vais vous guider.

Le Piaf reparti dans les airs et Krystal dirigea le gardien pour le suivre. Au bout d'une trentaine de minute ils arrivèrent à proximité du village de Cocorico. Krystal décida de garer dans le petit canyon menant au village. Une fois le petit groupe descendu et leurs affaires sur le dos, ils se dirigèrent vers le paisible village de Cocorico mais une fois n'était pas coutume, il y avait l'air d'y avoir beaucoup d'agitation. Une femme criait au au Bokoblin et au Lynel qui avait kidnappés une pauvre petite Piaf et une Gérudo.

- Krystal : Vous voyez qu'on a pas besoin de s'inquiéter pour le boko, il a fait copain copain avec un Lynel apparemment et va se faire un festin de petite Piaf. Bon okay, il a peut-être un peu changé là. On ferait mieux d'aller voir ça de plus prêt, c'est peut-être pas Kondo.

- Vaati : Un Lynel, un Ly...ly..Lynel, on va tous mourir ! On va y rester, on doit partir, on doit s'enfuir.

Krystal attrapa le Bokoblin par le coup et le gifla un bon coup avant de lui sortir,

- Krystal : Mec, on a survécu à des Yigas qui psychopathe et on a tatané du démon, tu crois vraiment qu'un Lynel peut nous vaincre ? On a une chance du tonnerre, il aura aucune chance face à nous, fois de Krystal. Bon madame, il est parti par où votre Lynel ?

- Sheikah apeuré : Ils sont parti s'en prendre à la grande fée, que les déesses la protège de cette attaque terrible.

- Stefbad : Si cette Gérudo et cette petite Piaf sont en danger en plus de la grande fée, nous devons nous empresser d'aller leur porter secours, on est plus à ça prêt.

- Chompir : Je suis tout à fait d'accord, dépêchons nous, Vaati, si tu préfères rester ici n'hésite pas. Krystal tu viens avec nous ?

- Vaati : Non non, je vais venir, je me ressaisis.

- Krystal : Pour sur que je viens, j'ai quelques comptes à régler avec une certaine grande fée.

Sur ce, le groupe s'élança en direction de la fontaine de la grande fée Cotura.


Fiou, ça fait bizarre de relancer tout ça après des mois d'inactivité dans cette fic. :niak: Je vais pas plus loin en espérant que quelqu'un s'occupe de compléter ce qu'il va se passer par la suite.
Merci à Haine et Jielash pour le kit. <3

Hors ligne Vaati the Wind Mage

  • Priant de Nayru
  • Peste Mojo
  • *****
  • Messages: 461
  • Supporter de Fay
    • Code ami 3DS 036 -2037-8136

    • FaucherTitouan
    • SW-2839-9452-5689
    • Voir le profil
À la bonne recette - Projet
« Réponse #143 le: samedi 30 juin 2018, 16:03:18 »
Un Bokoblin déguisé en homme, un homme aussi fort qu'un lynel, une jeune piaf,une gerudo et un korogu devant une fontaine de grande fée. Ce qui ressemblait fort au début d'une blague douteuse était une situation bien réelle, qui risquait de tourner au drame pour le pauvre Linkondo.


-Smash: Alors très cher camarade, viens mesurer ta force à la mienne! Ensuite tu me contera tes exploits, devant un feu de camps, en compagnie de tous ces gens autour!

-Linkondo: Oui... bah... en fait.... c'est à dire que...

-Aélia: Comment n'ai je pas pu remarqué que c'était un voï? Je me suis fais avoir, je suis si naïve, je vais me faire avoir toute ma vie...

-Cérès: Allons, allons,faut pas dire ça!

Smash ôta son haut, révèlant une musculature très développée, et un torse entaillé de multiples cicatrices.

-Smash: Nous allons nous battre à mains nues! J'ai hâte de voir ce que tu vaux sauveur d'Hyrule!

-Linkondo: Oui bah en fait j'ai pas fais ça tout seul, j'étais accompagné de...

Son regard se dirigea vers la gauche. Et là, il les vit arriver. Chompir, Vaati, Krystal et Stefbad. Seul Yorick manquait à l'appel.

-Krysta: Salut tout le monde. On est désolé de vous déranger dans vos activités , nous cherchons un bokoblin, petit, un peu bêbête, argenté...

-Cérès: C'est lui, c'est LUI le monstre! Prenez le, je vous en prie, éloignez ce serviteur du mal, s'il vous plaîîîît!!!

-Linkondo: En effet. Je ne vous ai pas vraiment tout dit...

Linkondo effleura une des perles d'ambre de son collier, et retrouva son apparence initiale. Ses nouvelles rencontres étaient sous le choc, excepté Cérès qui arborait la pose de celui qui savait tout depuis le début.

-Linkondo: J'ai voulu dissimuler mon apparence pour mieux m'intégrer, désolé! En vrai je m'appelle Linkondo, me tapez pas s'il vous plaît!

-Krystal: Il est un peu agaçant au début, mais je vous promet qu'on s'y attache au bout d'un certain temps!

Aélia sentait sa confiance bafouée. Elle n'en revenait pas, elle avait cru Linlin sur parole,pensant 'être fait une nouvelle amie.  Smash semblait très énervé, et Gaëlink ne semblait pas très bien comprendre la situation.

-Smash: Alors c'est ça le sauveur d'Hyrule? Un simple bokoblin?!

-Vaati: Sauveur d'Hyrule? Mais il a rien fait tout seul! Techniquement nous avons tous participé à sauver Hyrule!

Vaati senti de légers regards de ses amis tournés vers lui.

-Vaati: Je reste une victime dans cette histoire!

-Aélia: Je ne comprend rien du tout!

-Linkondo: allons parler de tout ça autour d'un feu de camps comme le proposait Smash. Vous allez voir, l'histoire reste intéressante

Ils installèrent un feu de camps, et Vaati prépara un curtney de fruits glagla, avec 4 melons glagla qu'il avait acheté au Bazaar Assek, et une pomme qu'il avait trouvé sous une statue devant une grande maison au village Gerudo. Une fois rassasiés, Vaati, Chompir, Stefbad, Krystal et Linkondo leur racontèrent leurs aventures, depuis la discussion entre Krystal et Yorick dans un relais jusqu'à la récente "mort" de Linkondo. Les visages montraient un intérêt manifeste envers leur histoire. Une fois qu'ils eurent fini, la petite voix de Gaëlink s'éleva:

-Gaëlink: Smash! Tu trouverais pas que ce serait une bonne idée de les rejoindre pour leur restaurant?

-Smash: Non.

-Krystal: Hop hop hop. Tu y vas un peu vite ma petite. J'ai jamais dis qu'on avait besoin de boulets supplémentaires!

-Gaëlink: Mais... je pourrai aider pour... plein de trucs.

-Krystal: D'un autre côté cet homme lynel pourrait nous sauver des monstres qui pourraient attaquer le bar en plus de mon super gardien...... Et puis il a un très joli torse.... C'est ok. Vous pouvez nous rejoindre. Mais si vous vous avérez trop inutiles, je vous explose avec mon gardien.

-Linkondo: Aélia, je suis désolé d'avoir trahi ta confiance. Si tu ... si tu venais avec nous, tu découvrirais des tas d'endroits incroyables en Hyrule, je te le promets!

-Aélia: Je... je vais y réfléchir.

La petite troupe dormit à l'auberge de Cocorico, où la nuit porterait conseil à chacun d'eux...
Merci à @Aleit pour mon avatar!