Auteur Sujet: Aujourd'hui j'ai vu...  (Lu 194876 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne TheCockroach

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 162
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #570 le: mercredi 14 novembre 2012, 18:16:30 »
Alors today, en compagnie de D_Y, mon partenaire dans la vie de cinéma qui tenait absolument à le voir!

Twilight Relevation - Partie 2 :

Synopsis : Après la naissance de sa fille Renésmée, Bella s’adapte peu à peu à sa nouvelle vie de vampire avec le soutien d’Edward. Se sentant menacés par cette naissance d’un nouveau genre, les Volturi déclarent la guerre à la famille Cullen. Pour préparer leur défense, les Cullen vont parcourir le monde pour rassembler les familles de vampires alliées et tenter de repousser les Volturi lors d’un ultime affrontement. [Source : Wikipédia]
Scénario : Bon, je le dis tout de suite, je n'ai pas lu le livre, et d'après ce que j'ai lu, cette partie se détache de l'histoire du bouquin.
Le scénar' est toujours aussi niais et incohérent, mais globalement c'est divertissant.
Image : Les changements de plans de caméras sont tellement rapides et nombreux que ça fout la nausée à certains passages, et outre les moments de "course", le film est pas mal filmé, avec tout de même parfois quelques plans bien étranges mais je ne spoil pas.
Son : Seule chose que j'ai toujours plus ou moins apprécié dans les Twilight, la bande son! Les musiques sont biens choisies (mais ne collent pas forcémment aux passages du film), et c'est globalement agréable à l'oreille.
Global : 5/10

A noter, D_Y mettrais au moins un 8/10, il avait toujours l'air de s'amuser, les yeux pleins d'étoiles (il murmurait parfois "Team Jacob!!").

Hors ligne Plastik

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2279
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #571 le: mercredi 14 novembre 2012, 18:57:48 »
Pourquoi vous vous faites ça à vous-mêmes les gars ?

Bientôt vous allez poster des reviews de 50shades of grey dans le topic Je bouquine ?

Merci pour ton avis Jek, ça donne envie  :^^:

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9982
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #572 le: mercredi 14 novembre 2012, 19:06:52 »
Pourquoi vous vous faites ça à vous-mêmes les gars ?

Il y a des décapitations et des démembrements à la chaine (histoire vraie).

Est ce que les plus grands chef d'oeuvre peuvent s'en vanter ? non !
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Zemo

  • Priant de Nayru
  • Messager Éolien
  • *****
  • Messages: 2084
  • A wop bop a loo mop a wop bam boom!
    • SylvainCharroy
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #573 le: mercredi 14 novembre 2012, 23:54:02 »
Hier je suis retourné voir Skyfall, en VO cette fois ! Toujours aussi bon !

Et il faut vraiment que je me dépêche d'aller voir Frankenweenie (en VO aussi si possible)
L'urgent est fait, l'impossible est en cours... pour les miracles, prévoir un délais

Hors ligne Donkiki

  • Soldat d'Ikana
  • *
  • Messages: 622
    • Code ami 3DS 2793-1069-9190

    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #574 le: jeudi 15 novembre 2012, 02:00:37 »
Tain mais ce film faut absolument que j'aille le voir !  O_O
J'veux dire... c'est l’apothéose d'une des histoires les plus intéressantes de l'histoire du cinéma quoi, no doubt.  v.v

Enfin j'dis ça, mais blague à part je vais effectivement fort probablement aller le voir...  :niak:

Hors ligne steeven lenoir

  • Bébé Tikwi
  • *
  • Messages: 20
  • force,sagesse,courage
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #575 le: jeudi 15 novembre 2012, 20:50:41 »
Il parrait qu'a la fin du générique du nouvau twilight il y aurrai des scènes coupée.
J'ai entendu ça sur NRJ.
LINK

Hors ligne JeK

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3785
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #576 le: samedi 17 novembre 2012, 17:47:47 »
DRAGONSLAYER
(Le Dragon du Lac de Feu)



de Matthew Robbins. 1981. U.S.A. 1h49. 
Avec Peter McNicol, Caitlin Clarke, Ralph Richardson, John Hallam, Peter Eyre, Albert Salmi, Sydney Bromley, Chloe Salaman, Emrys James, Roger Kemp, Ian McDiarmid.

Genre: héroic fantasy
Sortie salles: 
US - 26 Juin 1981
FR - 20 Octobre 1982
Des films ayant pour sujet une créature aussi légendaire que le dragon, si l'on regarde bien, il n'y en a pas énormément. Ils se comptent même sur les doigts d'une main, si bien sûr on excepte la transformation de la sorcière en dragon à la toute fin de La Belle au bois dormant, ou encore le magnifique Magyar à pointes de Harry Potter et la Coupe de Feu.
Mais à part le non moins célèbre Cœur de dragon, Le Règne du Feu, le film d'animation Dragons (génialissime!), ou bien le film coréen D-War, on ne peut pas dire qu'on fasse une overdose de reptiles ailés au cinéma. Dans le domaine vidéoludique peut-être, mais hélas pas dans les salles obscures...
Évidemment, comme je m'efforce de vous parler des films les plus "recommandables", vous me pardonnerez de ne pas citer les purges que sont Donjons et dragons (1 et 2) ou Eragon... (Ah ben merde, trop tard v.v)

Parmi ces films, il y en a pourtant eu un qui fut le premier du genre, et sans aucun doute aussi le plus réussi.

Co-produit par Walt Disney et Paramount, Dragonslayer (renommé en France Le Dragon du Lac de Feu) fut malencontreusement un échec financier à sa sortie. Totalement sombré dans l'oubli depuis, en dehors d'une poignée d'aficionados indéfectibles, cette production de 18 millions de dollars (qui en aura rapporta 14 !) se révèle pourtant un spectacle d'héroïc-fantasy assez inhabituel. Puisqu'en l'occurrence, l'écurie Disney s'attelle cette fois-ci à faire preuve de violence audacieuse dans les méfaits d'un dragon destructeur, friand de jolies donzelles candides et démunies.
Ce fut par ailleurs le premier film estampillé Disney déconseillé aux moins de 12 ans.

Au royaume d'Urland, un ancien dragon nommé Vermithrax sème la terreur auprès de la population. Pour calmer sa haine destructrice, le roi est régulièrement contraint de lui offrir en sacrifice une jeune vierge tirée au sort parmi sa population. Galen, un apprenti-sorcier, va tenter de combattre le monstre depuis que son maître fut malencontreusement assassiné.


Avant toute chose, oubliez Le Règne du Feu. Ici, point d'univers post-apocalyptique, on laisse le dragon là où il a toujours été dans la conscience collective, en l'occurrence dans son élément d'origine : la bonne vieille fantasy à l'ancienne. Le genre est d'ailleurs très en vogue à l'époque puisqu'un certain Conan le Barbare et surtout le cultissime Excalibur sortaient la même année (1981). Les films respectifs de Milius et de Boorman connaîtront cependant un bien meilleur destin au box-office.
Artistiquement pourtant, Dragonslayer n'a absolument rien à envier à ce genre de productions épiques. Dans une photographie somptueuse aux teintes maltaises et des décors naturels transcendant l'immensité de plaines et montagnes clairsemées, Le Dragon du Lac de Feu séduit par son esthétisme d'une époque moyenâgeuse où la sorcellerie semble en phase de déclin. Le choix des comédiens est notamment un atout anticonformiste pour crédibiliser les enjeux dramatiques impartis aux protagonistes. En oracle autoritaire et vieillissant, Ralph Richardson fait preuve de son charisme habituel alors que son comparse, Galen, interprété par le débutant Peter McNicol, s'attribue un rôle chevaleresque à la bonhomie naïve. Sa compagne Valérik, campée par Caitlin Clarke, possède elle aussi une physionomie naturelle ordinaire dans sa beauté suave toute en modestie.
(à noter aussi que le rôle du frère Jacopus est joué par l'acteur britannique Ian McDiarmid, alias l'Empereur Palpatine dans la saga Star Wars).

Cette aventure sombre, mais jamais avare de cocasserie, nous illustre donc l'initiation d'un jeune apprenti sorcier délibéré à combattre un monstre destructeur que personne ne semble pouvoir arrêter. Si son maître nécromancien s'était de prime abord accordé la tâche drastique de l'enrayer, il en aura décidé autrement au moment opportun pour se porter en sacrifice et ainsi privilégier Galen à prendre la relève. S'ensuit alors une expédition de longue haleine pour le jeune disciple afin de traquer le monstre et assurer la sérénité auprès du royaume d'Urland. 
Ce qui surprend au fil narratif à l'intérêt grandissant, c'est son refus de toute prétention et la volonté majeure de rationaliser un monde médiéval régi par un monarque égocentrique. En effet, le roi empli d'orgueil réfute sans complexe à ce que sa fille vierge soit tirée au sort comme toutes les paysannes prudes de sa contrée afin de satisfaire le dragon colérique. Le réalisateur mise donc dans un premier temps sur la suggestion en retardant au possible les apparitions dantesques de l'animal. Un peu comme les Dents de la Mer ou Alien, le dragon va nous être dévoilé avec parcimonie en divulguant certaines parties de son anatomie. Que ce soit son immense queue de serpent, l'intonation rugissante de sa gueule cracheuse de feu ou ses larges ailes déployées du fond d'un ciel crépusculaire...


En affiliant l'humour pittoresque d'un apprenti maladroit avide de renommée, la tendresse de sa liaison naissante avec une paysanne timorée et son aventure dantesque d'une traque laborieuse contre un dragon cruel, cette épopée médiévale nous transporte au sein d'un univers dépaysant où la magie est en instance d'initiation.
La dernière demi-heure échevelée laisse place à la frénésie de combats homériques entre Galen et l'animal, réfugiés dans une grotte de feu pour se livrer une lutte sans merci. Quand au point d'orgue final tout aussi épique, il met en valeur les envolées aériennes d'un dragon plus pugnace que jamais afin de provoquer l'antagoniste réfugié en altitude d'une montagne. C'est à cet instant fatidique que la sorcellerie acquise va enfin pouvoir porter ses fruits par l'anticipation d'un alchimiste rusé. Toutes ces séquences impressionnantes où le dragon apparaît dans sa complète anatomie se révèlent saisissantes de réalisme par son aspect funèbre et terriblement hostile. D'ailleurs, en ce qui concerne les effets spéciaux, il s'agit du premier film ayant utilisé la technique de l'animation go-motion supervisée par ordinateur. On est également surpris par la cruauté tolérée à certaines séquences martyrs ou de jeunes vierges sont sacrifiées par embrasement d'un brasier ou simplement dévorées par les rejetons du dragon !



Verdict final :
Changeant des traditionnels spectacles familiaux édulcorés, Le Dragon du Lac de Feu aborde le genre d'héroic fantasy avec maturité et même une certaine audace horrifique dans deux séquences portées en offrande. En réalisateur intègre, Matthew Robbins n'oublie pas pour autant la légèreté d'un humour imparti à son héros principal et surtout la crédibilité d'un univers médiéval ténébreux. Quand à la caractérisation du monstre belliqueux, il se révèle l'un des dragons les plus probants jamais conçus au cinéma !
Clairement l'un des meilleurs films de dragons qui existe et, avec le film d'animation Dragons, Dieu sait qu'il n'y en a pas beaucoup...

Hors ligne TheCockroach

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 162
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #577 le: samedi 17 novembre 2012, 19:40:35 »
Bon, un peu la flemme de faire des fiches, donc j'vais faire court.

End of Watch = 8/10 - Très bon, malgré quelques longueurs.
Le Jour des Corneilles = 7/10 - Un bon dessin animé sympa à voir.
Argo = 9.99/10 - Le meilleur film que j'ai vu depuis pas mal de temps! (Je ne met pas 10 parce que je ne mettrais jamais 10, question de principe)

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14154
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #578 le: mercredi 21 novembre 2012, 01:15:25 »
J'ai vu Argo moi aussi, et je suis moins enthousiaste, même si ça reste un bon film. Je trouve le ton "réaliste" un peu hypocrite au final, parce que le film a parfois le cul entre deux chaises entre son envie de sensationnalisme et sa sobriété authentique, et au final le suspense instauré est parfois fort superficiel.

Mais l'intrigue est extrêmement prenante, le film fonctionne bien, et le côté documentaire est assez efficace également. Et puis l'histoire vraie est quand même rudement cocasse, et ça m'a appris quelques trucs sur l'Iran. Et d'après un des mes profs qui travaille sur l'Iran, c'est quand même très proche de la réalité, ce qui est plutôt une bonne chose puisque c'est ce que le film revendique. Je lui donne 7/10.

La Chasse c'est bien sinon ?

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13508
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #579 le: mercredi 21 novembre 2012, 20:00:38 »
Aujourd'hui, j'ai vu Les chroniques du dragon.

L'histoire nous conte la vie d'une jeune princesse qui a été élevée par son père plus en tant que chevalière qu'en tant que princesse, au grand dam de la Reine. La vie est belle, le Royaume prospère, toussa, toussa, jusqu'à ce qu'un mystérieux dragon de feu débarque et attaque le royaume, le conduisant à la ruine.  Le Roi est alors confronté à un cruel dilemme: accepter d'être annexé par un Royaume voisin ou laisser mourir son peuple, tandis que la princesse décide de partir à la recherche d'un héros déchu qui jadis, tua un dragon de glace.

Le synopsis de départ me semblait assez prometteur, je l'aimais même plutôt bien, il était certes assez classique mais fourmillait de bonnes petites idées. D'autant plus que point de vue acteur, on avait John Rhys-Davies et un certain Arnold Vosloo, connu pour avoir porté des bandelettes dans deux des trois films "La momie" avec Brendan Fraser (ou quelque chose comme ça.) En fait, je viens de vous citer deux des trois acteurs potables du film, le dernier étant le grand méchant de l'histoire. Le reste des acteurs, dont les deux principaux, se révèlent atrocement plat avec un jeu d'acteur plus que misérable. Les dialogues se révèlent aussi affreusement mal écrits et le doublage atroce.

Mais malheureusement, ce n'est pas le seul problème du film: on découvre assez rapidement que le budget costume était très serré: cela sentait les costumes de carnaval et les armures en carton (littéralement ! ). Bref, tout ça était terriblement moche, seule la panoplie de la reine et de la servante sauvent l'honneur. Point de vue effets spéciaux, c'est aussi la cata: on devine aisément les faux décors, les attaques de dragon sont filmées de façon tellement n'importe nawak qu'à part du flou, on ne voit franchement pas grand chose. D'ailleurs parlons-en des dragons, s'ils se révèlent avoir un design assez surprenant, cela se voit qu'ils sont fait par ordinateur. Les scènes de combat se révèlent particulièrement loupées avec des chorégraphies à chier et l'histoire s'enfonce dans le gros cliché, d'autant plus que les évènement se succèdent de façon illogique, genre un perso qui spawn pile là ou il le fallait ou genre "merde, on a oublié de le tuer, go insérer sa mort au beau milieu d'une scène intense histoire de bien casser le rythme !) D'ailleurs, bien qu'il dure à peine 1h20, le film se permet quelques longueurs, cassant encore plus le rythme.

Au final, on retiendra du film essentiellement le combat de dragon qui était plutôt sympa et la princesse conne comme ses pieds qui veut absolument venir avec le héros pour ne servir à rien à part emmerder son monde. Dommage, le film partait bien pourtant. :/ Ah et j'oubliais la bande son: si le film s'ouvre sur une musique plutôt sympathique, on découvre assez rapidement que la musique n'a fait l'objet d'aucune recherche, elle est générique, parfois anachronique et ne met absolument pas en valeur l'aspect médiéval de l'histoire.

Enfin bref, un film développé à l'arrache, sauvé uniquement par trois acteurs et une scène qui, toutefois, se traine aussi en longueur. Un 3/10 me semble être une note honnête.



Et aujourd'hui, j'ai vu 2012 de Roland Emmerich. Enfin, dans des conditions loin d'être optimales puisque c'était à la télé, on a donc eu droit à pas moins de 6 interruptions publicitaires allant de 5 minutes à 30 secondes juste pour emmerder son monde et pas leur laisser le temps d'aller se réapprovisionner. :mouais:

Enfin bref, le début du film en lui-même est extrêmement chiant et se traine misérablement en longueur. Heureusement, une fois que le cataclysme démarre, on se retrouve à fond dedans tellement c'est impressionnant. (Et incohérent aussi. X. ) Mais bon, on dira qu'on s'en fout de la cohérence, le truc c'est que c'est vraiment prenant de voir le monde s'effondrer comme ça. Il est toutefois un peu dommage que ça se concentre à fond sur l'action et les scènes catastrophes, l'aspect social de la chose étant à peine effleurée. Mais bon, c'est un film à grand spectacle... Coup de coeur aussi pour les discussions en langue étrangère avec les sous-titres illisibles à cause de ma trop petite télé. :( La fin est sympathique aussi,
(Cliquez pour afficher/cacher)
:/

Enfin on notera quand même que ça trainait un peu aussi en longueur et que le héros en a, du souffle. :R J'ai quand même passé un bon petit moment, je lui mettrait un petit 7/10, car ce film est riche en incohérence et possède très peu de profondeur.




Et oui, c'est encore moi! Car juste après 2012, il y avait un autre film plutôt sympathique qui s'appelle La voix des morts avec Michael Keaton.

Le synopsis est simple, Jonathan Rivers vit peinard avec sa femme, écrivaine de son état, dans leur chic maison.  un beau jour, elle ne revient plus et a tout bonnement disparut. Jonathan vit dans l'attente de ses nouvelles jusqu'à ce qu'un homme annonce son décès et lui dit qu'elle est venu lui parler depuis l'au-delà.

On pourrait s'attendre à un film d'horreur, mais en fait non, à part deux jump scares relativement légers, il n'y a rien de vraiment effrayant dans ce film. Et même si l'histoire met énormément de temps à démarrer, elle se révèle vraiment sympathique. Je ne me suis pas vraiment attendu à la tournure des évènements, mais cela s'est révélé vraiment sympathique. Le gros reproche vient toutefois de la fin en queue de poisson qui laisse beaucoup de questions en suspend. What? Pourquoi? Oubliez ces questions, vous n'obtiendrez pas de réponses.

Ceci dit, j'ai globalement plutôt bien aimé le film et lui met aussi un 7/10 :^^:
« Modifié: vendredi 23 novembre 2012, 01:24:46 par Duplucky »

Hors ligne Plastik

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2279
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #580 le: vendredi 23 novembre 2012, 23:14:05 »
2012 perso j'ai trouvé ça absolument atroce. Tous les clichés des grosses productions américaines dans un seul film. Je l'ai trouvé pénible, ultra-long, ultra-mega-giga-prévisible...

Quant à La Voix Des Morts, je crois l'avoir vu il y a un bout de temps d'après la description que tu en fais et c'était un culcul as fvck nan ?

Hors ligne GKN

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6811
    • Code ami 3DS 3136-6906-6088

    • Code ami Wii U GranKorNichon

    • SW-7822-0270-0436
    • Voir le profil
    • facebook
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #581 le: samedi 24 novembre 2012, 08:16:10 »
2012 je l'ai kiffé parce que c'est un film à clichés des grosses productions américaines, parce qu'il est prévisible, parce qu'il est con, parce qu'il est fun, parce qu'il remplit son cahier des charges à savoir en mettre plein la gueule en ayant le cerveau sur Big-Off. :R

5/10

Sinon j'ai enfin vu aussi


D'aucuns vont se plaindre qu'il ne se passe rien dans le film, qu'aujourd'hui, vu tous les films du genre, il n'est bon qu'à être jeté à la poubelle tant il accumule les clichés sur sa mise en place et son déroulement...
Pourtant, ce film, même aujourd'hui, a un véritable impact. Sans aller jusqu'à dire qu'il fait peur, puisqu'un film ne semble pas vraiment pouvoir faire peur (des conseils ?), il est assez angoissant et c'est le genre de film qui peut vous permettre, messieurs, de pêcho les meufs sensibles qui vont se réfugier dans vos bras en vous posant mille et unes questions et que vous pourrez faire taire que d'un baiser ;D

7/10




J'ai mis ce film en route sans grande conviction... Je pensais voir une grosse bousasse pour adolescent genre La Maison de Cire (désolé pour ceux qui ont aimé). Si j'ai souffert et si j'ai failli arrêté durant les 15 insupportables premières minutes mais que je ne l'ai pas fait, c'est que j'avais un gros doute tellement c'était pile-poil tout ce que je déteste dans les films américains; les groupe d'adolescents qui discutent de leurs muscles, du lycée, de leurs cheveux en se dandinant etc... Et, putain, que j'ai bien fait de tenir, sérieux !
Ce film, il faut le savoir, c'est plus une comédie qu'autre chose; cliché sur cliché mais d'une manière tellement caricaturale et, en plus, tellement avoué dans le film-même avec de la mise en abyme en veux-tu, en voilà que c'est finalement le pied !!
Bon, je regrette du coup qu'il n'y ait pas plus de violences, que ce ne soit pas plus gore mais franchement, devant le fou rire intersidéral que tu te prends et qui revient à plusieurs reprises, tu ressors bien jouasse.

6.5/10
« Modifié: samedi 24 novembre 2012, 11:15:14 par un modérateur »

Hors ligne TheCockroach

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 162
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #582 le: mardi 27 novembre 2012, 19:21:52 »
J'passe pour mettre quelques notes de ce que j'ai vu dernièrement :

The Impossible - 8/10 - Bon film dans l'ensemble, un peu trop emotionel pour moi. Quelques longueurs.
Au dela des collines - 1.5/10 - Film malsain. Mais malsain chiant, il ne se passe pas grand chose et on s'ennuie vite, surtotu qu'il dure 2h35...
Une nouvelle chance - 5/10 - Pas mauvais, mais pas bon non plus, mais l'un des pires Eastwood. Trop gentil pour moi, trop "bisounours".
Augustine - 7/10 - Bon film dans l'ensemble, quelques longueurs à déplorer.
« Modifié: mardi 27 novembre 2012, 19:26:19 par TheCockroach »

Hors ligne GKN

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6811
    • Code ami 3DS 3136-6906-6088

    • Code ami Wii U GranKorNichon

    • SW-7822-0270-0436
    • Voir le profil
    • facebook
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #583 le: mardi 27 novembre 2012, 19:38:40 »
Dans le genre film malsain



8/10 - Un film qui est dérangeant mais que j'ai trouvé intéressant. Attention quand même les enfants :/







6/10 - Bien trop grand public pour toucher aux excès du Marquis de Sade, le film ne va pas au bout des choses (:niak:) mais se laisse regarder.

Hors ligne Krystal

  • Fouetteuse en Chef
  • Priant de Nayru
  • Skull Kid
  • *****
  • Messages: 5731
  • Ghost Writer
    • Code ami 3DS 0602-6249-6455

    • SW-4831-0429-0413
    • Voir le profil
    • Fanfiction.Net
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #584 le: samedi 01 décembre 2012, 22:25:12 »



J'irais pas par quatre chemins : j'ai adoré, aimé, tout ce que vous voulez.

J'ai été voir ce film à la demande de ma petite soeur - qui en passant me saoulait depuis un mois parce que tu vois, Jack Frost, il est putain de beau (je précise qu'elle a huit ans) - et je dois avouer que je me suis prise une sacrée claque dans la figure. La bande-annonce m'avait pas enchantée, mais le film, wouah. Les blagues ne tombent pas à plat, le rythme est bon, le scénario aussi. L'univers est magique, même si je pense qu'ils se sont trompés dans le casting des voix pour Jack, parce que ça écorche l'oreille. Faudrait que je le matte en anglais tiens. En tout cas, j'ai aimé la représentation du père Noël, un russe tatoué avec un accent, celle de la fée des dents, du lapin de Pâques et du marchand de sable, qui est trop choupinou.
La seule chose que je lui reprocherais, ce serait la rapidité dans laquelle ont est mis dans le bain. Bon, c'est vrai que ça ne va pas aussi vite que dans certains films, mais ça ne va pas non plus trop lentement et je trouve qu'ils auraient pu rajouter quelques scènes au début pour étoffer le tout. Ça n'aurait été que plus bon.

J'lui mettrais un 19/20. Et si y avais pas eu Ralph la semaine prochaine et Bilbo celle d'après, j'y serais retournée !
Award #1 Award #2 Award #3
Citation de: Rictus McNatret
Krystal, tu es la plus adorable pedobear du monde.
Citation de: Un paysan
20:29:59 ‹D_Y› j'ai jamais vu quelqu'un de plus machiavélique que toi
20:30:04 ‹D_Y› hannibal lecter à côté c'est chompir