Auteur Sujet: Aujourd'hui j'ai vu...  (Lu 194030 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Gaillom

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 383
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #300 le: mardi 25 octobre 2011, 17:19:50 »
Boarf moi j'ai plus l'impression que c'est un délire de réalisateur qu'autre chose. Apres tout le cinema de mon point de vue c'est ça, une vison personnelle d'un sujet qui tiens à coeur au réalisateur, rien de plus. Apres à chacun d’adhérer ou pas.

Hors ligne Nehëmah

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6064
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #301 le: mardi 25 octobre 2011, 20:15:43 »
Oui, mais on est d'accord là-dessus, c'est le principe de l'art par ailleurs, tout du moins contemporain : l'expression d'une pensée personnelle d'un artiste. Et que le réalisateur délire c'est l'intérêt, mais à mon sens, Hazanavicius n'a pas assez déliré ou alors trop, c'est juste qu'on est coincé entre quelque chose qui est grand public et quelque chose qui vise l'expérimental ou quelque chose dans ce goût-là. Enfin, je sais pas ça a l'air arrogant ce que je dis ?

Hors ligne Gaillom

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 383
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #302 le: mardi 25 octobre 2011, 21:37:12 »
:D
Bah je t'avoue que moi je n'ai pas noté d'arrogance dans tes messages, tu justifie ton point de vue c'est tout à ton honneur.  De mon coté en voyant ce film que j'ai trouvé par moment super poignant (notamment quand il est au plus bas) avec une tres bonne mise en scene et un jeu d'acteur étonnant, je ne me suis pas posé la question du "pourquoi faire un muet à l'heure actuelle?", après oui peut être est il dans un entre deux, mais bon je trouve que ça ne porte pas préjudice au film.

Hors ligne Nehëmah

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6064
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #303 le: mardi 25 octobre 2011, 21:53:49 »
Ben écoute, le film je le note 6/10, ça signifie que je le pense au-dessus de la moyenne, et qu'au finale je l'ai bien aimé. J'ai sans doute paru arrogant car je postais un avis totalement contraire aux avis déjà postés sur un air de triomphe "c'est moi qui détiens la vérité' alors que c'était pas du tout le cas.

Donc oui, je pense qu'au point de vue divertissement, il est bon ce film, y a des idées amusantes de partout, et j'me suis bien amusé, mon ressenti au niveau du film était bon, mais j'aime pas en rester au ressenti, c'est tout :niak:

Hors ligne Peter

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6435
  • Puissance et gloire
    • Voir le profil
    • http://www.wearefiveo.com/
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #304 le: mardi 25 octobre 2011, 22:09:24 »
JE trouve que The artist est creux, manque cruellement de consistance et au final ne relève que de l'anecdotique.

Ou ne propose qu'une performance d'acteur...
(j'ai pas vu le film)

Sinon j'ai vu Drive et c'est vraiment pas mal.
Film au rythme assez lent, d'explosion de violence crue, une bande son stylé new wave qui rajoute de la froideur.
Il y a quelque chose d'assez fascinant qui se dégage de tout ça...

Et puis ça vaut le coup d'y aller pour voir des boeufs qui s'attendent à du fast and furious et qui ressortent de la salle et disant que c'est le pire film qu'ils aient vu...  :roll:
Résu powa!!

vainqueur du Zelda Master saison 3
co-organisateur de Battle Royal Zeldaique

Hors ligne Plastik

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2279
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #305 le: mardi 25 octobre 2011, 22:58:04 »
Ah Peter, les beaufs qui sortent du cinéma... J'ai entendu que Social Network était lent et con, que Let The Right One In ça valait pas Twilight (si, si), enfin! Sinon ce Drive m'attire pas mal, je vois qu'on en parle beaucoup sur la toile... Mais faut que je trouve le temps d'aller au cinoche.

Hors ligne Emy-Lili

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3461
  • AZY LÀ ! Kesssstu ve ? Pomme-chips ?
    • Voir le profil
    • http://www.emiliemoulinie.com
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #306 le: mardi 25 octobre 2011, 23:22:28 »
J'ai vu Drive dimanche, et j'ai vraiment adoré.

Une fim d'une esthétique rare, chaque plan est construit, léché, reconstruit, re-léché et magnifique quoi.
Le côté kitsch assumé jusqu'au bout ! En passant de l'OST au générique avec une police manuscrite rose fushia quoi !
Ensuite, concernant le rythme de l'histoire, bah j'ai vraiment adhéré. Ces plans très longs, très lents, mais qui en disent tellement plus que des kilomètre de dialogues ... Vraiment bien fait, toujours avec ces plans contrastés de couleurs chaudes et froides. Parce que oui, les éclairages sont sublimes. Des mélanges très brutaux parfois, tranchés, mais qui donne une atmosphère et un visuel propre au film.
Puis bon, pour les quelques scènes d'actions, ENFIN des courses poursuites en voiture qui sont travaillées et qui ont vraiment de la gueule, qui apportent un suspense, une montée d'adrénaline.
Sinon les scènes, ou devrais-je dire, les piques de violence crue, ça m'a vraiment fait penser à Valhalla Rising. Ca donne un rythme très particulier, mais très appréciable.

Bref, pour moi c'est un film comme on en voit pas souvent, trop peu souvent. Ya vraiment la patte du réal, une intention, et quel résultat ! J'ai été bluffée. Je le recommande vivement.

Hors ligne Jay d'ail

  • Minish citadin
  • *
  • Messages: 2912
  • Bonjour
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #307 le: mardi 25 octobre 2011, 23:45:25 »
Ah Peter, les beaufs qui sortent du cinéma... J'ai entendu que Social Network était lent et con
Je suis pas loin d'en penser ça perso. Ce film me donne l'impression d'une coquille vide, la réalisation est excellente mais le reste m'a paru vide et inintéressant, le côté clipesque de Fincher quoi.

Je m'attendais à une mise en parallèle du questionnement sur la condition d'une société moderne mise en abyme dans une approche esthétisante peut être mais novatrice dans ce qu'elle représente de plus forestial et mouette.

Sinon Drive j'ai trouvé ça très bien, superbement réalisé et prenant, mais j'ai plus aimé l'approche et l'ambiance de Valhalla Rising du même réal, plus ambitieux, planant et suggestif.

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6332
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #308 le: mercredi 26 octobre 2011, 02:06:39 »
Je te trouve arrogant dans ton analyse, Jay. v.v Je pense qu'il faut plutôt voir The Social Network comme l'histoire de la vie d'un individu contemporain de notre époque, donc encore inachevée, mais qui est pourtant l'une des plus complexes et avec un destin inhabituel par rapport au commun des mortels. C'est une sorte d'éloge et de critique qui est adressée au plus jeune riche du monde (un juif, anecdote qu'il ne faut pas laisser au hasard). On ne peut s'empêcher de se dire "mais qu'en aurait-il été, si ce jeune prodige n'avait pas existé ? Ou s'il avait mené une existence d'anachorète (auquel cas il aurait sans doute pu atteindre l'ataraxie, ce qui n'est peut être pas le cas aujourd'hui ; en effet, gérer une entreprise telle que Facebook ne doit pas être de tout repos. On le voit très bien dans l'adaptation cinématographique de sa vie, dans laquelle on voit l'acteur censé représenter Zuckerberg est confronté à toute sorte d'obstacles) ?"

^x^
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Shern

  • AKA Shreb
  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3472
  • Je suis un ananas.
    • Code ami Wii U Shern1

    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #309 le: mercredi 26 octobre 2011, 02:43:12 »
En parlant de film pseudo-documentaire romancé sur une personnalité du monde de l'informatique, j'ai regardé Pirates of Silicon Valley hier moi, un film qui a passé à la télé en 1999 et qui raconte l'histoire de l’ascension à la fois de Steve Jobs et de Bill Gates. Le tout est plutôt romancé, et bien sur, pour l'intérêt du film, les caractères des personnages ont été amplifiés, ce qui n'empêche pas d'être une bonne introduction aux folles aventures qu'ont vécus ces génies qui ont créé la micro-informatique personnelle. Étant un grand amateur d'informatique, j'ai beaucoup apprécié le film, et ça fait regretté l'époque où l'informatique était un truc underground et où beaucoup pouvait être accompli dans un simple garage ou bien dans une chambre de motel. M'enfin, je le conseille autant aux fans de la pomme que de Microsoft, mais par contre, faut prendre un peu ce qui est raconté avec des pincettes, même si ça se rapproche de la vérité.

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6332
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #310 le: mercredi 26 octobre 2011, 02:46:43 »
J'avoue c'était cool quand l'informatique était underground, maintenant c'est trop mainstream avec l'ADSL et tout.
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9982
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #311 le: mercredi 26 octobre 2011, 19:18:30 »
Un film n'est pas obligé de coller à une problématique actuelle, mais quand tu sors un film muet en noir et blanc à l'époque du cinéma de la 3D, je m'attends à voir un film qui propose des idées sur ce qu'est fondamentalement le cinéma. Là, j'ai juste vu un pastiche de Chantons sous la pluie ou du Dictateur, sans réel autre intérêt que l'effet grand public avec la sensation de se dire "j'ai vu un film intelligent", ou "j'ai vu un film muet en N&B". Et on sait très bien dans les deux cas que c'est faux. Et on peut faire un bel hommage mais ce ne sera pas nécessairement un grand film.

Justement c'est la que je comprend pas ta logique, tu parle d'un pastiche du Dictateur (pourquoi lui d'ailleurs ? Pourquoi pas mettre tous les films muets dans le meme panier ?) mais le contraire aurait été difficilement possible, soit tu fais un film en n/b assumé soit tu fais un film actuel, un mixte des deux me parait infaisable.
Un hommage n'est pas forcément un bon film mais dans le cas de The Artist, on a droit à une bande son énorme, un casting excellent (Dujardin, Bejo, Goodman), c'est très bien filmé, je sais pas ce qu'il te faut de plus.

Je rajouterais aussi que le film est pas si grand public que ça, un film muet est toujours difficile à voir (qu'il soit d'aujourd'hui ou non) pour un public néophyte qui a toujours été habitué au cinéma d'aujourd'hui.

Sinon ce soir je vais voir Tintin, bizarrement je le sens bien, faut dire que je vois quatres bonnes raisons d'y aller :
-Steven Spielberg, meme si depuis Minority Report il a fait du moyen (La Guerres des Mondes) voir du médiocre (Indy 4), on continue à aller voir ses films, comme on continue à jouer à Zelda (troll gratuit);
-Peter Jackson, parce qu'il a fait la meilleure trilogie des années 2000 et parce qu'il est devenu maigre;
-Edgard Wright, parce qu'il a fait l'excellent Shaun of the Dead et le sympatoche Hot Fuzz;
-Andy Serkis, parce que c'est le meilleur acteur de sa génération.

Ce qui m'a achevé c'est que certains le décrivent comme le meilleur film d'aventure depuis Indiana Jones 3.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne JeK

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3785
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #312 le: jeudi 27 octobre 2011, 03:18:02 »
Ce qui m'a achevé c'est que certains le décrivent comme le meilleur film d'aventure depuis Indiana Jones 3.

Et... c'est vrai ! :niak:
Nan j'déconne, faut quand même pas abuser xD
Mais on en est pourtant pas loin et je vais m'expliquer :

Je l'ai vu aussi hier soir. En 2D (parce que la 3D c'est juste le v(i)ol des années 2010) v.v
Et je dois dire que j'ai plutôt bien aimé. C'est très frais comme film, et on sent vraiment que Spielberg est aux commandes. Le rythme est soutenu, la réalisation est super maitrisée. Dés le générique du début (vraiment bien foutu et très Catch Me if You Can pour le coup!) on comprend pourquoi. Ce qui frappe d'amblée après le générique c'est bien évidemment le visuel et le rendu "motion-capturé" de l'ensemble. J'ai été agréablement surpris par ça. Et que dire de l'animation... C'est vraiment super crédible. Même si on est face à une représentation du monde de Tintin, avec ses personnages plus ou moins fidèles (j'y reviendrais), j'ai parfois, même souvent eu l'impression de me retrouver devant un film live. Peter Jackson et son équipe ont vraiment fait merveille. Absolument aucun reproche là-dessus. Je crois que c'est même encore mieux fait qu'Avatar... :niak:
En ce qui concerne la fidélité à l'univers de Tintin, même si le tout n'est pas fidèle à la case près des albums respectifs Le Secret de la Licorne/Le Trésor de Rackham Le Rouge/Le Crabe aux Pinces d'Or (oui, pour les ignorants, Spielberg a mélangé ces trois albums pour arriver à en faire un film d'1h50) je dirais que c'est la meilleure adaptation de Tintin au cinéma qu'on puisse faire.
Remarque, quand on voit la gueule des films live français qui ont déjà été faits, on ne peut pas dire que ce soit très difficile...
Surtout quand t'as Spielberg/Jackson à la barre. J'avais d'ailleurs quatres bonnes raisons d'aller voir ce film et ce sont les mêmes que D_Y.
(d'ailleurs mec, d'après l'une de nos convers' MSNeuses, je croyais que t'étais pas trop chaud pour aller le voir, tu te contredis un peu xD)

Après, bien sûr, le film n'est pas parfait.
Déjà il manque ce petit truc qui fait que... Je sais pas. Même si l'hommage à Hergé est bien appuyé, il manque clairement son "âme". Certaines scènes sont carrément très spielbergiennes et même plutôt américanisées. Et quand on voit le contraste avec un album d'Hergé, on peut pas s'empêcher de faire un gros "wtf" sur certaines scènes (au hasard: la scène du side-car avec le bazooka vu dans le trailer, qui fait d'ailleurs penser clairement à Indy 3, et
(Cliquez pour afficher/cacher)
Mais ça, je m'y attendais un peu.
Dans le registre des regrets, on pourrait aussi y ajouter un Tintin peut-être un peu trop jeune. Je ne sais pas si c'est juste moi qui voit ça comme ça mais personnellement j'ai toujours vu Tintin, non pas comme un enfant, mais comme un type mi-adolescent mi-adulte (coincé entre les deux quoi). Pour le coup, dans le film, il fait clairement adolescent. Si j'avais un âge à lui donner dans la BD, je dirais environ une vingtaine d'années, alors que dans le film je lui donne facile 14/15 ans... Mais de toute façon, l'âge de Tintin reste difficile à déterminer. Et d'ailleurs c'est voulu par Hergé à la base, de façon à ce qu'on s'identifie mieux à lui. Mais je maintiens que je le trouve un peu trop jeune dans le film de Spielberg. Après, ce n'est aussi qu'un pur sentiment personnel... v.v
Mais c'est juste le seul vrai reproche que je pourrais faire sur la fidélité du visuel des persos de Tintin. Les autres sont vraiment bien rendus. Tant les persos principaux que les secondaires... Milou, Haddock, les Dupondt, Sakharine, Filoselle, Allan, la Castafiore, Ben Salaad... Ca fait vraiment plaisir de retrouver tout ce beau monde à l'écran, en chair et en pixels. :niais:
Autre regret cependant, l'absence de certains autres persos secondaires qui sont plus ou moins importants dans les albums Licorne/Rackham. Rien que le fait de ne pas voir Tournesol au générique est assez frustrant (on le verra dans le second film, ç'a été confirmé par Jackson). Mais le plus important à mon sens, c'est:
(Cliquez pour afficher/cacher)

Je reviens sur les points positifs pour parler un peu du scénario modifié/retravaillé pour l'occasion. Le film est donc un condensé de trois albums et plus exactement du mélange entre Le Crabe aux Pinces d'Or et Le Secret de la Licorne. Même si j'imagine que certains tintinophiles doivent rager en lisant ça, je ne trouve pas du tout que ce soit une mauvaise idée. Bien au contraire. A y réfléchir, c'est même évident. Premièrement parce que centrer uniquement le film sur Le Secret de la Licorne et en reprendre exactement le scénario aurait donné un film de 30 minutes pas du tout original. Deuxièmement, Le Crabe aux Pinces d'Or raconte la première rencontre de Tintin et du capitaine Haddock sur le cargo Karaboudjan (soit dit en passant vraiment bien rendu visuellement lui aussi...). Les scènes juste avant qui ont conduit Tintin à cet évènement sont très crédibles, et on peut facilement imaginer qu'Hergé aurait pu faire ce rapprochement. Surtout qu'en plus, la rencontre et les péripéties qui suivent se passent sur un bateau. Bateau ? La Licorne ! CQFD. v.v
Mais l'expliquer comme ça est un peu zarb'. Il faut vraiment voir le film pour comprendre..
Mais globalement je savais exactement à quoi m'attendre et au final je ne suis pas déçu. L'histoire des deux albums a été condensée, étoffée, et c'est pas plus mal. Encore une fois je le répète, c'est une adaptation. Si Spielberg avait repris l'histoire à 100%, ça n'aurait pas été intéressant. J'avais lu je sais plus où une phrase qui résume assez bien ce que je veux dire : "pour respecter, il faut trahir." C'est le problème de toute adaptation... v.v
Le film contient d'ailleurs 15% de scènes originales/inédites/absentes des Tintin.

Je parlais aussi des scènes américanisées plus haut..
Il y en a, c'est indéniable, mais ceci dit je m'attendais aussi à bien pire. Tout le film n'est pas comme ça et on retrouve même avec joie tout ce qui fait ce pourquoi on aime Tintin: ce goût du mystère, de l'aventure, si cher au reporter dans ses enquêtes... Le côté "franco-belge" aussi, tant dans le background que dans les personnages. Pour être encore plus précis, je dirais qu'il y a 50% d'Hergé et 50% de Spielberg. Mais le mélange des deux est loin d'être mauvais. Le charme de l'oeuvre de George Rémi est préservé, et en parallèle, le côté fun et excitant d'un Indy est clairement là lui aussi.
Ce qui m'amène à ma conclusion pour rebondir sur ce que disait notre cher ami juste au-dessus :

Je ne dirais pas que c'est le meilleur film d'aventures depuis Indiana Jones 3. Mais c'est juste le meilleur film d'aventures de Spielberg depuis trèèès longtemps. Et ce film aurait dû être Indiana Jones 4 ! v.v
Tout est dit...

C'est aussi, je crois, le plus bel hommage qu'on pouvait rendre à l'oeuvre d'Hergé.

PS: Le film est truffé de références et de clins d'oeil non seulement aux films de Spielberg mais aussi à d'autres albums de Tintin et à Hergé lui-même...
Je vous laisse le soin de les découvrir par vous-même car elles sont nombreuses et ça vaut vraiment le détour ! ;)
« Modifié: jeudi 27 octobre 2011, 03:48:42 par JeK »

Hors ligne Jay d'ail

  • Minish citadin
  • *
  • Messages: 2912
  • Bonjour
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #313 le: jeudi 27 octobre 2011, 03:35:22 »
Justement c'est la que je comprend pas ta logique, tu parle d'un pastiche du Dictateur (pourquoi lui d'ailleurs ? Pourquoi pas mettre tous les films muets dans le meme panier ?) mais le contraire aurait été difficilement possible, soit tu fais un film en n/b assumé soit tu fais un film actuel, un mixte des deux me parait infaisable.
Un hommage n'est pas forcément un bon film mais dans le cas de The Artist, on a droit à une bande son énorme, un casting excellent (Dujardin, Bejo, Goodman), c'est très bien filmé, je sais pas ce qu'il te faut de plus.
Bien sûr que c'est faisable, d'ailleurs il y a des scènes dans le film où c'est le cas. Ce que reproche Nehëmah c'est un manque de profondeur, et il a pas vraiment tort, le film reste timide dans ses expérimentations (pourtant réussies) et est assez léger, et vu sa nature il en attendait plus que ça. Ca m'a pas gêné plus que ça personnellement parce que j'ai trouvé qu'il procure un plaisir simple et direct avec la beauté de l'ambiance et de la réalisation.

Après ce que je trouvais arrogant c'était d'affirmer avec un peu trop de certitude que c'est un film qui a été fait pour les bobos qui veulent se faire remarquer sans intelligence. Je connais pas du tout le réalisateur, mais l'impression que me donne le film c'est que le gars s'est fait un kiffe, ça doit être un amoureux de cette époque du ciné qui lui rend là un hommage avec de belles qualités dans la réalisation, malgré sa "timidité" je trouvais dommage d'être aussi sec même si je trouve le point de vue de base de très pertinent comme toujours en forêt.

Hors ligne Nehëmah

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6064
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #314 le: jeudi 27 octobre 2011, 13:40:25 »
Pourquoi je parle du Dictateur ? Car Hazanavicius cible tous les films de cette époque, mais il ne parle pas vraiment de tous les genres. Quid de l'expressionnisme à la Fritz Lang ou de l'impressionnisme à la Epstein ? Il parle d'un cinéma noir et blanc qui était déjà grand public, en fait. Par ailleurs, je parle du Dictateur comme j'aurais pu parler de n'importe quel Chaplin, ce mec est un monstre du cinéma muet, et certains de ses films comme Les temps modernes parlent justement de ce passage du muet au parlant de manière vraiment critique. Le Jean Dujardin de l'époque, c'est Charlie Chaplin, ni plus ni moins.

Et je rejoins Jay : bien sûr que c'est faisable de faire un film n&b assumé ET un film actuel, il y a au moins deux scènes qui le prouvent : celle où il est de retour dans la loge et que la musique laisse place aux "véritables" sons, ainsi que la scène finale. On pose le problème du son, mais on n'y répond que dans la scène finale et sous forme d'injonctions "parle !" "parle !", mais le propos n'est pas vraiment développé d'un point de vue cinématographique, c'est ça le problème.

Quant au fait que le film ne soit pas tant que ça grand public... Ben, déjà, y a Dujardin, donc c'est fort accrocheur et ensuite le film joue là-dessus : il se vend comme un film n&b en muet en disant au public "venez me voir, je suis une exception". Surtout à l'époque de la 3D, mais la démarche se veut totalement anti-conformiste or elle ne propose pas vraiment de réflexion là-dessus. OU alors je l'ai pas trouvée et j'attends qu'on me l'expose, j'suis ouvert à ça, c'est justement pour ça que je poste, c'est pas pour imposer mes idées, c'est pour discuter.


Et sinon j'suis le seul à l'avoir trouvé bien La guerre des mondes de Spielberg ?