Auteur Sujet: Je bouquine !  (Lu 132125 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9662
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #945 le: jeudi 18 octobre 2018, 04:15:27 »
À chaque fois que le commun des hommes cloue au pilori un bouquin sous prétexte que les descriptions sont trop horribles, je fini par dévorer le livre.
Pour le Germinal de Zola c'est encore pire puisque tous les élèves en PLS de France et de Navarre s'accordent pour dire que l'auteur est une immonde purge :hap:

Je n'ai jamais eu à lire de Zola à l'école (par un miracle que je m'explique pas), mais d'autres Balzac et cie que j'ai peur de rouvrir tellement les souvenirs sont mauvais. Donc j'étais tenté de croire ce petit monde.

Que nenni :hap:
Non seulement j'ai été surpris par le style de l'auteur, mais surtout j'ai été scotché par la violence et la cruauté de l'histoire. Entre la petite bossue qui meurt de froid, le gars qui s'éclate la cervelle sur le trottoir et qui se fait arracher les noyaux par une mamie en furie, le type qui se fait carboniser par un coup de grisou, les balles qui trouent les gorges/ventres/coeurs/têtes de personnages dont certains sont des enfants, le cadavre frais qui flotte dans une mare d'eau dans laquelle sont obligés de rester plusieurs jours les deux héros du livre...

Si Germinal avait été un film, il aurait été interdit comme l'ont été certains classiques du cinéma d'horreur. Et ça tue ! 8-) Qui aurait cru que cet auteur socialo, caricature du gauchiste, hantise de tous les collégiens, cachait un tel esprit horrifique dans les méandres de son cerveau ? Et c'est pas de la violence gratuite, c'est viscéral, ça prend aux tripes, ça touche des gens qu'on a apprit à connaître et à apprécier, ce n'est jamais pour choquer inutilement mais pour montrer la violence du bas-monde de la manière la plus crue possible.

Je m'étais étonné de voir dans la bibliothèque d'une étrangère que j'ai connu une dizaine de livres de Zola, en fait je sais maintenant, les vrais le savent aussi, Zola ça tue, c'est un précurseur du gore viscéral mêlé de satyre sociale qui pique en plein cœur  <3
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11114
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #946 le: jeudi 18 octobre 2018, 12:44:02 »
Oh ben écoute, je trouve que Germinal n'est pas si terrible que ça. J'en garde qu'un vague souvenir, mais s'il eu été moins long, je l'aurais lu en troisième avec pas plus de difficulté que ça.

Par contre toujours chez Zola, j'ai lu sûrement un des considérés comme les pires en terme de description : L'Argent qui rajoute aux descriptions un côté technique qui peut paraître un peu écœurant. Cependant, loin de penser qu'il s'agit d'une lecture agréable, les descriptions et le style ne m'ont pas gêné et l'histoire reste toute fois bien sympathique. Du coup je recommande chaudement de passer ses a priori et de s'attaquer si le coeur lui en dit à du Zola. Je ne ferais pas le même genre de compliment avec Jean-Jacques Rousseau.

Little bit of Love

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
Je bouquine !
« Réponse #947 le: vendredi 19 octobre 2018, 00:10:49 »
J'ai de très bons souvenirs de Germinal, qui était le premier Zola que j'ai lu. J'ai d'ailleurs fort envie de le relire depuis que je me suis mise à lire les Rougon-Macquart dans l'ordre... mais j'en suis encore un peu loin, n'en ayant terminé que 9 pour le moment.
L'Argent a en effet pas mal de descriptions techniques autour des actions boursières, pas mon préféré des Rougon-Macquart que j'ai pu lire mais je ne l'avais pas lu avec déplaisir non plus. Après je ne sais pas si c'est le meilleur à prendre pour s'essayer à du Zola.

J'avais décidé de lire un roman de chacun des sœurs Brontë cet été (en anglais) et bon, comme je ne suis pas des plus rapides pour lire, je n'ai finalement terminé les trois livres choisis qu'hier. Du coup j'ai lu Wuthering Heights, Jane Eyre et Agnes Grey (pas le plus connu je crois mais le premier de Anne Brontë dont j'ai trouvé le format e-book gratuit)

Le seul dont je connaissais une partie du scénario était Les Hauts des Hurlevents mais en fait, il ne s'agissait que d'une petite partie de l'histoire, j'ai donc suivi avec surprise et non sans intérêt les manigances de ce diable d'Heathcliff qui ont suivi.
Agnes Grey et Jane Eyre ont quelques ressemblances en apparence, entre leurs protagonistes gouvernantes et la grande place des rapports de classe et de la religion dans les récits (présents dans WH aussi, en fait) mais ils se concentrent sur des points et sujets aussi différents que le sont les personnalités de leurs deux protagonistes.
Agnes Grey est plus facile à lire, étant beaucoup plus court que WH et JE qui peuvent paraître longuets à certains moments. J'ai bien aimé les passages décrivant les malheurs que les sales gosses gâtés de familles riches pouvaient faire subir aux gouvernantes et autres personnes à leur service.
Dans Jane Eyre, on se concentre plus des questions autour de la famille de cette orpheline (beaucoup aimé la partie sur son enfance) ainsi que sur les mystères regardant son employeur, qui sont dévoilés au compte-goutte. Ce qui peut s'avérer assez frustrant quand on a l'impression d'avancer très, très lentement. Après l'histoire s'emballe une fois qu'on a des réponses et prend quelques tours surprenants dans son quart final, que j'ai trouvé intéressant.

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Skull Kid
  • *****
  • Messages: 5706
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
Je bouquine !
« Réponse #948 le: vendredi 19 octobre 2018, 11:18:26 »
Je trouve que les Hauts de Hurlevents est une vraie tuerie, j'ai adoré le lire, le personnage d'Heathcliff est incroyable (et un pur monstre par la même occasion) qui a détruit tellement de vie, s'est vraiment intéressant de voir comment il est passé de cet enfant assez timide (dans mes souvenirs) à ce démon.

Pour la suite des soeurs Brontë, j'avais aussi lu Jane Eyre qui est serte long, n'en reste pas moins très agréable à lire. Il m'a pris du début à la fin de ma lecture, effectivement, cette description de vie de gouvernante et toujours cette description du passage au couvant au début, ça montre une description assez réelle de ces conditions de vie. Il est certes assez longuet sur la révélation des éléments autour de la famille de Jane et autour de son employeur et de ses secrets mais je trouve justement que ça retransmet bien le temps qu'il faut pour qu'un tel lien de confiance ce créé. Et je suis totalement d'accord, le quart final du livre et une tuerie.

J'ai n'ai pas touché (encore) touché aux autres livres des soeurs Brontë mais j'aime beaucoup le style et j'avais été captivé par les deux livres que j'avais lu, je lirai surement Agnes Grey prochainement du coup, tu me donnes envie de le découvrir.
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
Je bouquine !
« Réponse #949 le: vendredi 19 octobre 2018, 18:56:31 »
Je ne sais pas si "timide" est le bon mot pour décrire Heathcliff enfant, il est renfermé et pas franchement sociable mais pas forcément par manque d'assurance. Il fait les quatre-cents coups avec Catherine et peut déjà être une vraie terreur. À la mort du père, cela se renforce de manière plus agressive à cause de son changement de position dans la maison qui passe d'enfant "adopté" à serviteur. Et c'est cette perte de statut à laquelle on peut facilement compatir, qui va lancer tous les conflits.
Mais oui, son évolution est bien intéressante à suivre, ainsi que la manière dont il se venge.

J'ai aussi pas mal apprécié le personnage de Nelly qui nous raconte l'histoire, avec son rôle de servante qui se retrouve à écouter les confidences des uns des autres, est au courant de tout et semble vouloir éviter de prendre parti... tout en se trouvant de nombreuses fois l'instrument qui va faire dégénérer la situation en décidant de taire ou pas certaines informations, en suivant ou pas les ordres de tel personnage.

Pour Jane Eyre, même avec tout le temps passé à tourner autour du personnage de monsieur Rochester, j'avais un peu de mal avec lui et son caractère assez particulier (sans compter son secret quand même bien glauque, une fois qu'on le découvre :hap:) mais  ça ne m'a pas dérangé pour apprécier la fin.

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11114
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #950 le: vendredi 19 octobre 2018, 22:00:51 »
Je partage l'avis de Jielash. Pour moi, le personnage le plus intéressant est Nelly. Elle raconte ce qui l'arrange avec une franchise dont on peut franchement douter. Elle lisse les encornures pour la faire paraître moins peau de vache, mais elle fout quand même bien la zizanie dans cette famille. Elle est très intéressante à écouter une fois qu'on a pris du recul et en se disant qu'il ne faut pas prendre ce qu'elle dit pour vrai.

Little bit of Love

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9662
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #951 le: samedi 20 octobre 2018, 13:20:11 »
Tu reproches quoi à Rousseau, Yorick ? Ses romans ou sa philo ? Les Confessions c'est une grosse purge mais le Contrat Social c'est sympa je trouve. J'ai pas lu le reste...

Pour Zola, je garde l'Argent sous le coude, je connaissais pas du tout, j'étais parti pour acheter l'Assomoir ou Au Bonheur des Dames, ce sont également des livres très mal considérés par les collégiens... Mais je te rejoins sur le fait que les à priori ont fait beaucoup de mal à cet auteur.

J'ai lu Wuthering Heights, j'ai trouvé que ça trainait bien en longueur. Au début je pensais que c'était une histoire de fantômes, c'était vachement sous-entendu par une certaine scène :hap: Mais en fait non, il se passe rien de "surnaturel".
On s'en fout au fond mais ça m'a laissé le suspense pendant tout le livre je m'attendais à ce qui se passe un truc de fou pendant toute l'histoire, en fait non. Sinon je vous rejoins Nelly elle tue tout, c'est une très bonne trouvaille narrative. Après l'histoire en elle-même n'est pas oufissime, mais Heathcliff déchire, même si en toute honnêteté je me souviens pas de tous les tenants et aboutissants.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11114
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #952 le: samedi 20 octobre 2018, 15:23:04 »
Je reproche juste ses romans. J'ai lu pour ma part "Profession de foi d'un vicaire savoyard", c'était plutôt plaisant à lire. Rien de pompeux. Juste des généralité qui font du bien à entendre et qui permet de se remettre dans un droit chemin en cas de doute;

Little bit of Love

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9662
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #953 le: lundi 24 décembre 2018, 11:22:25 »
Cette année pour la première fois j'ai noté chaque livre que j'ai lu en 2018 ; j'ai lu des romans russes, américains, anglais, français, pas mal de théâtre classique, beaucoup d'histoire (le hasard d'une lecture a fait que je me suis pris d'intérêt pour la Rome antique, donc certaines de mes lectures s'en sont fait ressentir), de la philo, de la biographie/autobiographie. Tous les titres en Vo on été lus en VO v.v

Bref voici ma liste :

  • Dragon Rouge - Thomas Harris
  • Le Silence des Agneaux - Thomas Harris
  • Hannibal - Thomas Harris
  • Voyage au bout de la nuit - Louis Ferdinand Celine
  • Tragédies Complètes - Sophocle
  • Les Royaumes du Nord - Philip Pullman
  • Harry Potter and the Deathly Hallows - J.K Rowling
  • Le monde d'hier - Stefan Sweig
  • Lolita - Vladimir Nabokov
  • De la Démocratie en Amérique tomes 1 & 2 - Alexis de Tocqueville
  • L'Enquête tome 1 - Hérodote
  • Théâtre complet - Euripide
  • Annales - Tacite
  • La Révolte de l'Islam - Percy Bysshe Shelley
  • Lettres Persanes - Montesquieu
  • Le Songe d'une nuit d'été - William Shakespeare
  • Le Dernier des Mohicans - James Fenimore Cooper
  • Les Frères Karamazov - Fiodor Dostoïevski
  • Surveiller et Punir - Michel Foucault
  • Autobiographie - Malcolm X
  • L'Utopie - Thomas More
  • 20 000 lieues sous les mers - Jules Verne
  • Petit Pays - Gaël Faye
  • Une brève histoire du temps - Stephen Hawking
  • Eugène Onéguine - Alexandre Pouchkine
  • Le Comte de Monte Christo - Alexandre Dumas
  • Vie des douze césars - Suétone
  • Les sept piliers de la sagesse - T.E Lawrence
  • The Princess Bride - William Goldman
  • Commode : L'Empereur gladiateur - Eric Teyssier
  • Germinal - Emile Zola
  • Histoire de la Rome Antique - Lucien Jerphagnon
  • Guerre des Gaules - Jules César
  • Un osanna sans fin - Jean d'Ormesson
  • Désir d'infini - Trinh Xuan Thuan
  • The Metamorphoses - Ovide
  • The woman in white - Wilkie Collins
  • Les fleurs du mal - Charles Baudelaire
  • SPQR A History of Ancient Rome - Mary Beard
  • Britannicus - Jean Racine
  • Andromaque - Jean Racine
  • Histoire de la Peste Noire, la Peste de Marseille, la Peste d'Athènes - A.Philippe/P.E. Lemontey/Thucydide
  • Mémoires d'Hadrien - Marguerite Yourcenar

Y'a pas mal de livres sur Rome et sur la science. J'ai découvert l'histoire romaine via le Tacite qui était un peu difficile à lire vu la richesse et la densité d'infos mais c'était une tuerie. Y'a pas mal de théâtre aussi (Euripide, Sophocle, Racine...). Les romans que j'ai vraiment adorés sont Germinal, the Woman in White, le Harry Potter obviously, les Frères Karamazov, le Comte de Monte Christo... Le "Mémoires d'Hadrien" est une perle visuelle tellement c'est bien écrit.
En philo, "Surveiller et punir" est assez passionnant et je recommande "La Démocratie en Amérique", surtout le tome 2.

Voilà voilà :oui:
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 411
  • Hm.
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #954 le: lundi 24 décembre 2018, 18:29:06 »
Céline est un pur génie de l'écriture. :oups: Je te conseille aussi Mort à crédit qui est très très bon, du même niveau que Voyage au bout de la nuit à mon humble avis.

Hors ligne Synopz

  • Twili maudit
  • **
  • Messages: 1453
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #955 le: lundi 24 décembre 2018, 19:08:21 »
@D_Y Très bons choix de bouquins ! Mémoires d'Hadrien est un des mes bouquins préférés, étant très passionné d'Antiquité (et la fréquentant souvent dans le cadre de mes études), ce livre a été une énorme révélation. Cette écriture, ce style, cette capacité à exprimer la mentalité totalement différente de l'Antiquité !

Sinon, Foucault est génial aussi, et je te conseille L'Histoire de la Sexualité, étant étudiant en Philo, je reviens souvent à lui, surtout qu'il est un des grands représentants du nietzschéisme français (avec Deleuze et d'autres) et que mes sujets de recherche en master gravitent beaucoup autour de Nietzsche, ou tout du moins autour de sa méthode (avec une relecture assez spécifique de l'Histoire de la Philo). Je ne sais pas si tu as déjà eu l'occasion de lire du Nietzsche, mais si ce n'est pas le cas, je te le conseille d'urgence (en faisant attention à ne pas commencer par Zarathoustra par contre, qui est beaucoup trop obscur et plein de contresens possibles pour aborder sa philosophie), en commençant par Le Gai Savoir, Par-delà Bien et Mal et la Généalogie de la Morale, ou bien par un bouquin d'introduction (Deleuze ou Patrick Wotling en ont fait de très bons)

J'ai vu que tu as lu Lolita aussi, ce bouquin est fou aussi, et il m'avait pas mal perturbé à l'époque, dans l'ambiance malsaine et le flou qu'il réussit à instaurer, la compassion qui s'instaure avec le personnage de Humbert Humbert malgré ses actes, et le brouillage de nos normes morales qui en résulte.
« Modifié: lundi 24 décembre 2018, 19:44:03 par Synopz »
"Là tu te dégages / Et voles selon."



La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9662
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #956 le: lundi 24 décembre 2018, 22:24:19 »
C'est vrai que ça pète bien Céline, j'aurais pu le citer dans les livres qui m'ont marqué cette année, je l'ai oublié v.v
J'ai eu plein d'occasions d'acheter Mort à Crédit mais je me suis rabattu sur d'autres finalement (pratiquement tous ceux de la liste quoi), puis j'ai la manie d'acheter plus que je ne suis capable de lire donc bon...

@Synopz J'ai trouvé que "Mémoires d'Hadrien" était bien foutu en matière de retranscription de moeurs comme tu dis, mais tout aussi important peut être, il me semble que pratiquement tout le livre est une réflexion philosophique sur la gouvernance des sociétés contemporaines, tout aussi bien que des questionnements sur la mort, &c.
Par exemple j'ai noté à un moment : "J'aurais voulu reculer le plus possible le moment où les barbares au-dehors, les esclaves au-dedans, se rueront sur un monde qu'on leur demande de respecter de loin ou de servir d'en bas, mais dont les bénéfices ne sont pas pour eux." Ça me fait tellement penser aux problématiques modernes que j'ai pas pu m'empêcher de penser que Yourcenar livrait ses réflexions sur son propre monde (même si à Rome les problématiques devaient être peu ou prou les même en pire).

Tu connais "The decline and fall of the Roman Empire" de Edward Gibbon ? Je l'ai déballé pour Noël et j'ai pensé à toi du coup, je vais le lire même si ça va me prendre un sacré temps vu les pavés que c'est.

De Nietzsche j'ai déjà lu "Par delà le bien et le mal" mais c'est tout, j'ai déjà pas tout compris même s'il y avait de sacrés moments de grâce dans le livre. Et j'ai aussi Zarathoustra qui m'avait l'air assez perché en effet, j'ai jamais vraiment trouvé la motivation de m'y atteler.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9662
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #957 le: jeudi 21 mars 2019, 23:48:48 »
J'ai lu les trois premiers volumes du Decline and Fall of the Roman Empire d'Edward Gibbon, tu connais peut être @Synopz ?


(oui j'ai aussi les volumes "4 to 6" :hap:)
 
Comme son nom l'indique, ça traite de la chute de l'empire romain. Les trois premiers parlent de la chute de l'empire d'occident, et les trois autres de celui d'orient. La première moitié part de l'époque de l'empereur Commodus (l'empereur de Gladiator, pour situer v.v), jusqu'à l'abdication du dernier empereur Romulus Augustulus ; entre les deux, il y a 1700 pages qui traitent de la pluie et du beau temps, les invasions barbares et l'origine de ces peuples, les querelles intestines, les guerres (très importantes dans la chute de l'empire), l'essor du christianisme et le déclin des religions païennes.
Je suis pas un expert en histoire en général mais celui là je l'ai dévoré, pour un historien du XVIIIe on pourrait à s'attendre à ce que le style soit sec comme une biscotte laissée au soleil mais pas du tout, ça se lit comme un roman et le monsieur a une très belle plume, c'est d'ailleurs ce que j'ai préféré dans l'œuvre.
J'ai jamais lu quelque chose d'aussi dense en aussi peu de temps je crois, il y a beaucoup de choses à digérer et je vais sans doute en oublier pas mal, mais je mentirais si je disais que j'ai pas appris beaucoup grâce à ces livres ; déjà je pourrais me la péter en soirée en disant que je connais tous les empereurs romains d'occident :hap:

(après, l'utilité est nulle on va pas se mentir)
(t'façon j'oublierais au premier verre de champomy)

Par contre c'est quand même une œuvre assez vieille, donc quelques erreurs historiques se sont glissées dû à l'imperfection des connaissances de l'époque. Sans parler du fait que les pistes avancées pour expliquer la chute de l'empire romain ne sont peut être pas si pertinentes que ça. En tout cas même si les raisons ne sont pas claires même aujourd'hui, les pistes sont là, et libre au lecteur de se faire ses conclusions propres ; en tout cas Gibbon a suffisamment gratté la surface pour qu'on ait quelques cartes en main. Et il y a des annotations dans mon édition donc au moins ils nous indiquent quand ça cloche.
J'ai été un peu déçu par certains chapitres consacrés à la religion (christianisme), ça m'a trop passionné et c'était un peu long, n'étant pas trop baigné dans le sujet de base, je me suis un peu ennuyé. Mais le sel de l'histoire vient des intrigues de cour, des putsch (réussis ou ratés), des meurtres, des batailles, des sièges et des sacs, des pestes, des famines, de l'état du monde antique, on a même le luxe en tant que français d'apprendre pas mal sur l'histoire ancienne de notre pays, vu que celle ci est intrinsèquement liée à la fin de l'empire...

Bref, en fait on se rend compte qu'il s'est passé bien plus de trucs de fou dans le vrai monde que ce qu'on voit dans les films hollywoodiens à la Gladiator, quelle ironie v.v

Bref je recommande même s'il faut bien évidemment s'intéresser au sujet sinon ça doit piquer un peu. Mais je pense que ceux qui s'intéressent de prés ou de loin au thème de la chute des civilisations (dont la nôtre) prennent souvent ces livres comme références, et font pas mal de parallèles (plus ou moins judicieux) avec l'empire romain en prenant cette histoire comme base.
Il est dispo en pdf pour ceux qui voudraient feuilleter un peu : http://www.memory.loc.gov/service/gdc/scd0001/2010/20100701003hi/20100701003hi.pdf
(dsl je sais pas s'il a déjà été traduit)
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Synopz

  • Twili maudit
  • **
  • Messages: 1453
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #958 le: jeudi 21 mars 2019, 23:59:09 »
@D_Y Je connais mais je n'ai jamais lu ! Je sais que c'est une référence, je connais notamment parce que, via mes études de Philo, le livre est souvent cité conjointement avec les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence de Monstesquieu.

L'Antiquité tardive est une période qui me fascine aussi personnellement, c'est une mutation culturelle au long cours qui part dans tous les sens, qu'on étudie très peu et sur laquelle le grand public a très peu de connaissances, étant donné que c'est pas du tout intégré à l'histoire un peu mainstream. Toutes les interactions entre les soi-disant "barbares", leur rapport à la romanité notamment (qu'ils tenaient en très haute estime puisqu'ils faisaient en réalité partie intégrante de l'Empire) c'est hyper intéressant ! La diversité des croyances face à l'expansion du christianisme et tout notamment, c'est hyper intéressant également. Il parle de l'Empereur Julien qui a voulu rétablir le culte de Mithra, et s'il avait réussi, l'Europe entière aurait peut-être basculé dans le culte de Mithra à se faire initier en se faisant ouvrir des taureaux dessus ?  :hap: (https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_Mithra) EDIT : Je me trompe ! Julien voulait seulement rétablir le polythéisme et a été bien critiqué par les chrétiens pour ça ! Néanmoins, le culte de Mithra a été le principal rival du christianisme avant que celui-ci s'impose dans tout l'empire.
« Modifié: vendredi 22 mars 2019, 00:11:08 par Synopz »
"Là tu te dégages / Et voles selon."



La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9662
    • Voir le profil
Je bouquine !
« Réponse #959 le: vendredi 22 mars 2019, 00:28:24 »
La seule occurence dont je me souvienne de Mithra c'est que c'était une religion très répandue dans les légions. Pour Julian il mettait l'accent sur le fait que c'était un empereur païen qui aurait pu faire basculer la religion en Europe s'il n'était pas mort prématurément.
D'ailleurs les chapitres sur la religion sont surtout axés sur l'arianisme, en fait le christianisme aurait pu avoir une gueule tout à fait différente c'est fou le nombre d'obstacles qu'elle a dû franchir, entre les persécutions depuis Nero en passant par Decius jusqu'à Diocletian, les querelles intestines, la corruption du clergé primitif...
Je me souviens plus lequel vouait un culte à la divinité solaire ? Peut être Julian lui même ? D'ailleurs marrant que les chrétiens aient repris le 25 décembre choisi pour représenter la renaissance du Soleil. Moi je dis les chrétiens ont pas été trop inspirés sur le coup v.v
J'ai bien aimé aussi la partie sur Elagabalus, comment il était pété de la tête lui :hap:

Je suis d'accord l'Empire romain ça tue, je me suis pris de passion depuis que j'ai lu Tacite, tout est trop classe en fait. Mais la République est bien cool aussi à étudier (les guerres puniques putain, des éléphants dans les Alpes !!! Non sérieux y'a que moi qui trouve ca trop mindfuck ?).
Je suis d'accord avec toi comprendre (si c'est possible) les relations entre les romains et les barbares est très intéressant si on veut comprendre l'histoire européenne. Quand tu vois déjà rien qu'en France entre l'occupation romaine, les visigoths et ostrogoths, les burgondes, et bien sûr les francs, le mythe de l'ancêtre gaulois s'effondre comme un château de carte. Et encore il y a eu tellement d'alliances, de pactes (respectés ou non), de migration, que c'est à faire passer la série GoT pour un téléfilm de TF1 :hap:
Enfin c'est ouf quand même de se dire que presque tous les peuples européens venaient de la Germanie, et étaient des tribus barbares qui vivaient dans une forêt primordiale qui couvrait pratiquement tout le nord du continent sans discontinuer...

Le livre de Montesquieu que tu cites est beaucoup cité par Gibbon lui-même dans son œuvre ; c'est un auteur qu'il a beaucoup lu (avec apparemment l'Esprit des Lois qui a un petit côté historique aussi). D'ailleurs à la base il voulait juste faire une histoire "simple" sur la seule ville de Rome puis il s'est retrouvé embarqué à écrire un truc de ouf petit à petit. Mais il a suivi la méthode de Montesquieu à savoir faire de la philo/histoire (càd analyser l'histoire d'un point de vue philosophique).
D'ailleurs pour l'anecdote à la base il devait écrire le livre en français parce qu'il a passé beaucoup de temps à Lausanne.
Bref tout ça pour dire qu'il faut que je me penche sur les trucs de Montesquieu aussi v.v
« Modifié: vendredi 22 mars 2019, 00:43:58 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?