Auteur Sujet: Le topic des idées impopulaires  (Lu 59340 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6330
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #45 le: lundi 13 janvier 2014, 19:57:44 »
Effectivement, l'idée d'enseigner la Shoah pour, d'une part, ne pas oublier, et d'autre part se servir de cet événement pour prévenir les dérives, tient davantage de la mémoire (il me semble d'ailleurs qu'un chapitre de terminale utilise explicitement ce terme). Cependant, tout historien digne de ce nom n'oubliera pas de mentionner l'importance de la mémoire dans le cas de la Shoah. Les quelques ignobles faussaires de l'histoire à la Faurisson ne sont pas pris au sérieux par la communauté scientifique (d'ailleurs ce dernier n'a même pas de diplôme d'histoire, mais en lettres si je ne m'abuse).
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Fry

  • Espion Garo
  • *
  • Messages: 895
  • Ooh Ah Up the RA
    • Violette_Rumple
    • SW-3332-4915-9023
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #46 le: mardi 14 janvier 2014, 13:41:48 »
Citation de: Capounette
Tu parles de la LV2, mais maintenant, avec les nouveaux programmes, les deux langues sont considérées comme apprises de la même façon au moins à partir du lycée. Et surtout, ils considèrent qu'on arrive en seconde avec le même niveau dans les deux langues (sachant qu'il y en a une où on l'a depuis la 6°, et l'autre depuis la 4° :astro:).
De ce fait, on se retrouve avec 2h45 (oui, 45) par semaine et par langue dans des classes surpeuplés (comment on parle quand on est 30 dans la salle ?). Et en terminale, ça passe à 2 heures pour les S (je ne sais pas pour les autres filières :niak:)

Dans les textes, c'est 4 heures 30 de LV1+LV2 en 1ère et 4 heures en terminale, peu importe la filière (du moins, pour ce qui est de l'enseignement général). Les heures de LV1 et LV2 étant globalisée, les lycées ont une liberté accrue quant à la répartition des horaires de langues, même si de toutes façons c'était déjà le cas bien avant ça. Concrètement ça veut dire que le lycée pourrait très bien choisir de mettre 3 heures de LV1 et seulement 1 heure de LV2 s'il le voulait. Bon concrètement, ça veut dire que la plupart du temps on fait 2h / 2h (par contre 2h45, je trouve ça bizarre) mais il arrive que certains lycées choisissent de mettre une heure en plus en LV1, ce qui implique qu'ils ont soit été piochés une heure autre part, c'est à dire au détriment d'une autre matière, soit ils ont eu une dotation horaire assez conséquente pour se le permettre, ce qui n'arrive quasiment jamais. (La dotation étant l'enveloppe d'heures totales accordées à chaque établissement par le rectorat pour organiser les enseignements. Le lycée ne peut pas faire plus que ce que le rectorat lui donne car au delà de cette enveloppe, il n'y a plus de financement, sauf cas très particulier comme l'enseignement des langues régionales.

L'autre chose qui découle de ces horaires globalisées LV1/LV2 et toutes filières, c'est la possibilité de faire des groupes de langues qui réunissent aussi bien des ES, des S que des L. Sauf que, manque de bol, les L ont des épreuves de langues plus longues et avec un coefficient plus important, et pourtant ils ont eu exactement le même nombre de cours que les autres et parfois ils ont même l'exact même cours que les autres.

Autre petite incohérence du système, la LV3, langue qui au bac ne compte que si l'on a au dessus de 10 (et qui donc ne peut pas être pénalisante) dispose, elle, dans les textes, de 3 heures par semaine.

Bref, tout ça pour dire que oui c'est mal foutu, oui c'était mieux avant la réforme (surtout qu'à l'époque, on avait des TD de langues, on était divisé en groupes ce qui réduisait considérablement l'effectif lors de l'heure TD, et comme on le sait tous, il n'est pas rare qu'un cours de langue soit plus bénéfique pour l'élève lorsque l'effectif est réduit).

Hors ligne Cap

  • Maître des fumbles
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9570
  • Time for your medicine
    • Code ami 3DS 3883-5183-2004

    • Code ami Wii U Capoun

    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #47 le: mardi 14 janvier 2014, 17:36:44 »
Citation de: Capounette
Tu parles de la LV2, mais maintenant, avec les nouveaux programmes, les deux langues sont considérées comme apprises de la même façon au moins à partir du lycée. Et surtout, ils considèrent qu'on arrive en seconde avec le même niveau dans les deux langues (sachant qu'il y en a une où on l'a depuis la 6°, et l'autre depuis la 4° :astro:).
De ce fait, on se retrouve avec 2h45 (oui, 45) par semaine et par langue dans des classes surpeuplés (comment on parle quand on est 30 dans la salle ?). Et en terminale, ça passe à 2 heures pour les S (je ne sais pas pour les autres filières :niak:)

Dans les textes, c'est 4 heures 30 de LV1+LV2 en 1ère et 4 heures en terminale, peu importe la filière (du moins, pour ce qui est de l'enseignement général). Les heures de LV1 et LV2 étant globalisée, les lycées ont une liberté accrue quant à la répartition des horaires de langues, même si de toutes façons c'était déjà le cas bien avant ça. Concrètement ça veut dire que le lycée pourrait très bien choisir de mettre 3 heures de LV1 et seulement 1 heure de LV2 s'il le voulait. Bon concrètement, ça veut dire que la plupart du temps on fait 2h / 2h (par contre 2h45, je trouve ça bizarre) mais il arrive que certains lycées choisissent de mettre une heure en plus en LV1, ce qui implique qu'ils ont soit été piochés une heure autre part, c'est à dire au détriment d'une autre matière, soit ils ont eu une dotation horaire assez conséquente pour se le permettre, ce qui n'arrive quasiment jamais. (La dotation étant l'enveloppe d'heures totales accordées à chaque établissement par le rectorat pour organiser les enseignements. Le lycée ne peut pas faire plus que ce que le rectorat lui donne car au delà de cette enveloppe, il n'y a plus de financement, sauf cas très particulier comme l'enseignement des langues régionales.

Il me semble que mon lycée est repassé à 2 heures, mais je ne suis pas sure :niak:
Et ils ont en fait pioché sur les heures de grec, puisqu'on n'avait qu'une heure par semaine au lieu de trois (ou comment vouloir supprimer une option en toute discrétion :astro:)

Ah, et, en te relisant, j'avais bien 4H (2h/2H) de langues en première et en terminale. Je parle ici de la seconde :-*

Fiertés ?
Citation de: Achi
Cap sensei a toujours raison.

TTwo

  • Invité
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #48 le: mercredi 15 janvier 2014, 19:17:03 »
Pour ma part, c'est vrai que ça a été assez chaotiques les heures de langues au lycée (je ne compte pas le nombre de personnes qui ont du choisir entre deux langues, à défaut de pouvoir les avoir toutes les deux)...
Là je vais faire la méga généralisation de la mort qui tue, les profs de langues ne sont pas très bien formés non plus (je n'en ai eu aucun de correct en 8 ans). Ce n'est pas une excuse pour diminuer le nombre d'heure, j'en suis bien conscient évidemment, mais je pense que le seul moyen qu'on ait réellement pour apprendre à être bilingue, c'est encore le voyage à l'étranger.
« Modifié: mercredi 15 janvier 2014, 19:21:42 par TTwo »

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #49 le: mercredi 15 janvier 2014, 19:44:14 »
Ca me rappelle un bouquin que j'avais feuilleté, c'était une Anglaise qui racontait ses études en France pour devenir prof chez nous. J'étais tombée sur un chapitre où elle racontait l'un de ses cours en anglais et c'était pas la joie. Déjà elle reprochait la trop grande place de la théorie dans l'enseignement mais le plus effrayant c'est que le prof (Français) prononçait tellement mal les mots qu'elle comprenait quasiment rien à ce qu'il disait.

Même si ce n'est le point de vue que d'une personne ça laisse songeur.
« Modifié: samedi 18 janvier 2014, 16:17:52 par Bilberry »

TTwo

  • Invité
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #50 le: samedi 18 janvier 2014, 16:12:44 »
Oui je vois bien ce que ça peut donner... Encore y a deux ans, quand j'étais encore nul avec mon 6 moyenne (les voyages m'ont aidé depuis), j'ai vu un prof de ce genre. Il m'a vrillé les tympans, alors que la compréhension orale a toujours été mon gros point faible!

Hors ligne Poulika

  • Twili maudit
  • **
  • Messages: 1495
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #51 le: dimanche 19 janvier 2014, 03:58:42 »
Citation de: Bilberry
Même si ce n'est le point de vue que d'une personne ça laisse songeur.

Perso, j'ai toujours eu de très bons profs d'anglais, c'étaient d'ailleurs souvent mes préférés, à vous entendre j'ai eu de la chance ... C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à me lancer dans cette voie.

Sinon, Non, l'art contemporain c'est pas n'importe quoi. Et c'est une remarque souvent appuyée par l'exemple du fameux Carré blanc sur fond blanc. A ça j'ajouterai que Oui, Picasso était un grand artiste et que Non, tu peux pas faire du Picasso juste en fermant les yeux.

TTwo

  • Invité
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #52 le: dimanche 19 janvier 2014, 15:07:08 »
Ben j'ai jamais réussi à le comprendre, cet art contemporain... On m'a dit un jour de regarder une toile qui était juste d'un bleu uniforme. Parait que ça symbolise une forme d'incompréhension. Ben je suis bien d'accord, j'ai pas capté  X.

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #53 le: dimanche 19 janvier 2014, 15:17:48 »
Ce genre de toiles, qui ne mettent absolument pas en avant d'aspect technique (à proprement parler en art, du moins), sont tout bêtement un moyen d'expression comme un autre, une bête retranscription imagée abstraitement de ce que l'artiste ressent ou veut exprimer.
Après, leur prix monte parfois très haut, et ça c'est souvent de la provoc d'une façon ou d'une autre, il faut le dire. Ensuite, ça peut simplement être l'acheteur qui a fixé cette valeur. Mais quand c'est l'artiste, j'ai du mal à voir en quoi ça ne serait pas de la provoc (à moins qu'un réel travail n'ait été effectué, comme dans le cas de Pollock ou Picasso).

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6330
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #54 le: dimanche 19 janvier 2014, 15:22:10 »
Parler du côté parfois absurde de l'art contemporain me rappelle ce sketch des Inconnus...


"Yé souis un destrouctoureur d'intemporalité"

Pure genius.
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Supersigo

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 326
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #55 le: lundi 20 janvier 2014, 20:29:14 »
Beaucoup d'artistes abstraits font du gros n'importe quoi (mais pas tous).
L'athéisme aveugle ou agressif est totalement stupide (comme toute religion).

Et par le fait même : Richard Dawkins (notamment) est un idiot qui ne pense qu'à se remplir les poches et la plupart de ses arguments sont mauvais. (Il est malheureusement très en vogue chez les jeunes ados athées rebelles)
La religion n'est pas complètement stupide.
« Modifié: lundi 20 janvier 2014, 20:32:01 par Supersigo »
Si c'est Nostradamus qui le dit, c'est que c'est vrai! Gloire à Supersigo  :^^:
Supersigo est un fier partisan du parti néo-rhinocéros.

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #56 le: lundi 20 janvier 2014, 20:53:57 »
Beaucoup d'artistes abstraits font du gros n'importe quoi (mais pas tous).

Alors cite-m'en.
Parce que c'est bien facile de parler de majorité, mais encore faudrait-il la nommer. Parce que si je pense aux gros noms de l'art abstrait, c'est à dire ceux qui ont fait l'histoire et qu'on étudie et qui sont vraiment célèbres, je pense directement à Picasso, Pollock, Dalí (bien que pour lui on parle plutôt de surréalisme), Kandinsky, Delaunay... Et même à titre d'artistes moins célèbres, je peux facilement mentionner des œuvres comme celles d'Agnès Cécile qui ont une notoriété grandissante grâce à internet.
Bref, le « beaucoup » me semble tout sauf justifié. Il y en a certes qui font n'importe quoi (bien qu'à vue de nez, je n'arrive même pas à en citer), mais ils ne sont ni une majorité ni des célébrités du milieu (ou alors ils m'échappent, ce qui ne serait pas surprenant car au final je ne suis pas si calé que ça sur le sujet).

L'athéisme aveugle ou agressif est totalement stupide (comme toute religion).[/b]
La religion n'est pas complètement stupide.

Je ne connais pas Richard Dawkins donc je ne me prononcerai pas là-dessus.
Je suis d'accord quant à l'athéisme aveugle et agressif. Par contre, la religion n'est pas entièrement stupide si on se fie au fait qu'on... ne sait pas ce que la religion essaye de prouver ? Je pense à la création du monde, au chaînon manquant, à la place de la conscience humaine dans l'univers, etc. La science établit des théories à ce sujet qui sont basées sur des faits que l'on observe. En revanche, pour ce qui est de la religion, il est difficile de dire vis à vis de quoi elle se positionne pour établir ce qu'elle tient pour vérité. Donc le plus sage à dire concernant tout le sujet est un bête « je ne sais pas » plutôt que de s'avancer quant au fait qu'il y a ou qu'il n'y a pas de dieu, que l'univers a été créé par son œuvre ou pas, et ainsi de suite.
Je conçois néanmoins que les religions ont une immense valeur historique, de par le fait qu'elles nous enseignent énormément vis à vis de comment les civilisations antiques se sont développées (rien que la Bible est un véritable océan d'informations à ce sujet). Par contre, certains de leurs enseignements moraux sont complètement dépassés. Je pense aux religions qui font preuve d'intolérance, peu importe envers quoi (sexisme, homophobie, xénophobie, cruauté envers les animaux, et tant encore). Et ça me rend triste quand j'entends des religieux littéralement agresser quelqu'un à cause de son identité simplement parce que c'est écrit dans sa croyance qu'il faut le faire. Par exemple, je lis la Bible actuellement (donc je ne suis pas encore arrivé au Nouveau Testament, je ne sais pas si les vieux commandements donnés par Dieu sont reformés à un moment), et lire des choses telles que « il faut jeter de la caillasse sur les homos jusqu'à ce que mort s'ensuive », ça fait vraiment réfléchir, surtout quand on a connu des homophobes qui se basaient sur la Bible pour justifier leur préjudice. Et ainsi de suite.
Je peux concevoir que certaines personnes aient besoin d'une notion de spiritualité dans leur vie, je crois avoir lu quelque part que des études montraient qu'une partie du cerveau y est quasiment dédié (mais je ne m'avancerai pas plus que ça là-dessus). Mais comme tu l'as dit, que ce soit par religion ou par non-religion, ça ne devient un réel souci que lorsqu'il y a une certaine agressivité qui en ressort, afin de « convertir » les autres à ses croyances.

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Supersigo

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 326
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #57 le: lundi 20 janvier 2014, 22:20:39 »
Pour l'art abstrait, je me suis mal exprimé. Ce sont justement la plupart des grands artistes abstraits qui sont bons et qui ne font pas n'importe quoi, mais il y a aussi de très nombreux artistes locaux, par exemple, qui font des taches sur des toiles en prétendant que c'est de l'art abstrait. Voilà ce que je voulais dire.

Même chose pour la religion, j'aurais dû expliquer ma pensée.

Citer
Je pense à la création du monde, au chaînon manquant, à la place de la conscience humaine dans l'univers, etc. La science établit des théories à ce sujet qui sont basées sur des faits que l'on observe. En revanche, pour ce qui est de la religion, il est difficile de dire vis à vis de quoi elle se positionne pour établir ce qu'elle tient pour vérité. Donc le plus sage à dire concernant tout le sujet est un bête « je ne sais pas » plutôt que de s'avancer quant au fait qu'il y a ou qu'il n'y a pas de dieu, que l'univers a été créé par son œuvre ou pas, et ainsi de suite.

J'étudie en sciences et je plussoie donc entièrement ce que tu dis à son propos. Je ne remets pas du tout en doute la science. Je suis aussi d'accord avec toi sur le fait que beaucoup trop de religieux purs se satisfont de cette ignorance. Mais par « la religion n'est pas complètement stupide », je voulais dire que beaucoup trop de gens (dont beaucoup d'athées aveugles, comme je disais) se limitent à cette vision, sans penser à plusieurs points positifs de plusieurs religions : la charité, le partage, l'amour de son prochain, etc.

Quant aux points négatifs de la religion, je te plussoie encore une fois. La Bible est dépassée sur plusieurs points (elle commence quand même à dater lol). Mais elle véhicule encore certaines belles morales et est intéressante d'un point de vue historique. Il faut aussi se placer dans la mentalité de l'époque et beaucoup de religieux sont aujourd'hui totalement « en faveur » de l'homosexualité.

Bref, ce que je voulais dire, c'est que la religion n'est pas à 100% à jeter comme le pensent beaucoup de gens.
« Modifié: lundi 20 janvier 2014, 22:26:08 par Supersigo »
Si c'est Nostradamus qui le dit, c'est que c'est vrai! Gloire à Supersigo  :^^:
Supersigo est un fier partisan du parti néo-rhinocéros.

Hors ligne Vincerp

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 7817
  • Ah, le nombre maximal de caractères pour ce texte
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #58 le: lundi 20 janvier 2014, 23:43:27 »
sans penser à plusieurs points positifs de plusieurs religions : la charité, le partage, l'amour de son prochain, etc.
Je me retiens de poster dans ce topic parce qu'il est dangereux, mais pour ce point, j'ai quand même envie de réagir :
C'est justement un problème. Ça veut dire que pour de nombreuses personnes, c'est la "carotte" promise par les religion qui les fait agir correctement, plutôt que le bon sens.
Après, si ça marche, tant mieux, mais... De là à trouver ça idéal...


Sinon, j'approuve complètement
Citation de: Yuan
Donc le plus sage à dire concernant tout le sujet est un bête « je ne sais pas » plutôt que de s'avancer quant au fait qu'il y a ou qu'il n'y a pas de dieu, que l'univers a été créé par son œuvre ou pas, et ainsi de suite.
puisque c'est le premier truc que je reproche aux religions.
Quand on ne sait pas quelque chose, on l'admet, et on évite de mélanger hypothèse et fait.

Hors ligne Supersigo

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 326
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #59 le: mardi 21 janvier 2014, 03:01:02 »
On entend malheureusement beaucoup de mal des religions, mais c'est surtout à cause des cas extrêmes. Il y a tellement d'honnêtes gens qui sont religieux, autant qu'il y en a des athées. J'ai un jour eu une discussion fortuite avec un prêtre, et je me suis rendu compte que c'était une personne profondément pure et bonne. Oui, la religion a des défauts, mais elle a aussi des qualités.

puisque c'est le premier truc que je reproche aux religions.
Quand on ne sait pas quelque chose, on l'admet, et on évite de mélanger hypothèse et fait.

En science, la frontière entre hypothèse et fait est très mince. On n'est sûr de rien, il serait possible qu'on découvre demain que la gravité n'est pas ce qu'on pensait, etc. De nombreuses personnes citent Darwin, or la théorie de Darwin a été beaucoup changée pour devenir la théorie de l'évolution actuellement admise et il y a encore des arguments contre cette théorie. Les connaissances scientifiques sont en perpétuel changement.
Si c'est Nostradamus qui le dit, c'est que c'est vrai! Gloire à Supersigo  :^^:
Supersigo est un fier partisan du parti néo-rhinocéros.