Auteur Sujet: Le topic des idées impopulaires  (Lu 27449 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2041
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #30 le: lundi 06 janvier 2014, 20:42:45 »
Je n'en fume pas, et je trouve crétin d'en fumer, mais je pense qu'on devrait légaliser TOUTES les drogues afin de contrer le marché de la drogue qui fait des ravages partout ! Après tout, l'alcool est légalisé, et il fait des ravages. Tout en cadrant la chose, comme actuellement avec la drogue sus-cité. Vu que de toute manière le type mettra 80€ pour se ruiner la santé et avoir l'air d'un con pour être cool, autant que ce soit l'état avec des exploitants correctement rémunérés qui lui en donnent les moyens !

C'est un sujet sur lequel je reste très mitigé. Oui, d'un côté, ça a tous les avantages que tu listes, de l'autre, c'est quelque chose qui fonctionnerait vraiment bien si la population était correctement éduquée et qu'elle connaissait vraiment les conséquences que peuvent avoir les drogues. Les gens qui se droguent sont certes au courant des ravages que ça fait à leur corps, mais ils ne comprennent pas forcément l'ampleur des dégâts que ça peut avoir sur leurs proches (parce qu'il faut l'avouer, devoir soutenir quelqu'un qui se drogue, c'est souvent très dur). Donc à notre époque, c'est encore un peu idéaliste, mais je pense que si le système éducatif était mieux construit à ce niveau-là, ça serait mieux.
(Et au passage, je trouve que le système éducatif devrait être mieux construit en général, parce qu'à l'état actuel, c'est une catastrophe. Je parle pour les deux pays où j'ai vécu et été scolarisé, donc la France et les USA.)
Donc dans l'idéal, autoriser l'accès à toutes les drogues, d'accord, mais il faudrait que ce soit très bien régulé et que la population sache en quoi elles consistent.

Sinon, pour l'eau, c'est comme pour les autoroutes. Si l'autoroute a été financée par des entreprises privées, c'est des autouroutes, sinon, ce sont des voies rapides sans péage ! v.v

Mais eau gratuite = plus d'impôt, moi perso ça me va, étant plutôt coco par nature, mais les gens vont râler sur ceux qui profitent de l'eau qu'ils payent pas, ces assistés blablablabla... 

Dit comme ça, ça sonne pas si mal, mais déjà qu'on sait pas où vont les impôts, moi ça me tente pas du tout.
D'ailleurs, on devrait savoir où vont les sous des impôts.

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Shern

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3360
  • SHOW ME WHAT YOU GOT
    • Code ami Wii U Shern1

    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #31 le: mardi 07 janvier 2014, 01:18:44 »
Citer
Hm oui, sauf que les canalisations qui font que l'eau que tu trouves en ouvrant le robinet est différente de celle du lac caca pollué à côté de chez mes parents, c'est entretenu par des gens, et c'est leur travail, et ils sont payés pour ça. Donc ouais, ça devrait être gratuit, mais c'est un peu utopique de vouloir que ces gens fassent du bénévolat.

À vérifier, mais je crois pas que l'entretien des canalisations soit assuré grâce à l'argent que tu payes à Véolia, La lyonnaise des eaux ou je ne sais quoi. Enfin ça l'est probablement en partie, mais comme les transports publics, je pense que la majeure partie du financement accordé à l'entretien des canalisations et autres infrastructures liées à la distribution d'eau vient des impôts. Les gens qui s'en occupent sont donc payés via nos impôts.
Autre chose, confier l'exploitation du réseau de distribution d'eau à une régie locale et publique permettrait, à défaut d'apporter la gratuité totale, de baisser les prix. En effet, une régie publique, propriété de la commune, n'aurait pas les mêmes intérêts qu'une grande entreprise comme Véolia et autre. D'ailleurs je crois que ça se fait déjà dans certaines communes.

Au Québec (et peut-être dans le reste du Canada aussi, mais je m'en fous), la très grande majorité (si c'est pas toutes) des municipalités incluent une "taxe d'eau" dans les taxes municipales à payer à chaque année, ce qui fait que l'eau est "gratuite" pour les particuliers et petites entreprises (pas de compteur donc). C'est sympa, mais d'un autre côté, nous sommes parmi les plus grands consommateurs d'eau potable au monde, ce qui est moins sympa... Selon moi, il faudrait "donner" une certaine quantité d'eau pour chaque mois, et une fois dépassé cette quantité, tu paies au litre selon ton compteur. Je crois que ça aiderait pas mal à diminuer la consommation d'eau. Pour l'électricité au Québec, on a un truc semblable : il y a un "bloc patrimonial", qui constitue une quantité de kWh à bas prix, et le reste est chargé plus cher. Je n'ai pas vraiment de problème avec cela personnellement, c'est un principe que je trouve raisonnable. Surtout qu'au Québec nous avons les plus bas prix d'électricité en Amérique du Nord et qu'elle provient en plus à 99% de sources renouvelables (hydroélectricité et éoliennes).

Dit comme ça, ça sonne pas si mal, mais déjà qu'on sait pas où vont les impôts, moi ça me tente pas du tout.
D'ailleurs, on devrait savoir où vont les sous des impôts.
À ma connaissance, le gouvernement publie et soumet un budget à l'Assemblée nationale à chaque année, non ? En tout cas, c'est le cas au Canada.

Hors ligne Synopz

  • Twili maudit
  • **
  • Messages: 1315
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #32 le: mardi 07 janvier 2014, 19:11:01 »
À ma connaissance, le gouvernement publie et soumet un budget à l'Assemblée nationale à chaque année, non ? En tout cas, c'est le cas au Canada.

C'est le cas en France également, le budget est voté chaque année par le parlement !

Sinon, pour revenir sur le cannabis, ce qui est d'autant plus illogique dans son interdiction, c'est le fait que sa dangerosité est équivalente à l'alcool voire même moindre dans certains cas ! Alors qu'on interdise les drogues dont la prise est extrêmement dangereuse avec un effet extrêmement puissant peut se justifier, mais si on autorise l'alcool, on autorise les drogues qui sont au même niveau en terme de potentiel de dangerosité ! Pour moi, la question est simple, soit on interdit l'alcool soit on légalise le cannabis...  v.v
" No... don't pity me. I'm not worth it... Or maybe... you think you can save me. Will you love me...? Take care of me...? Heal all my pain...? ...That's what I thought. "



La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2041
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #33 le: mardi 07 janvier 2014, 19:24:40 »
À ma connaissance, le gouvernement publie et soumet un budget à l'Assemblée nationale à chaque année, non ? En tout cas, c'est le cas au Canada.

C'est le cas en France également, le budget est voté chaque année par le parlement !

Ah bon bah autant pour moi. Mais il me semblait avoir entendu plusieurs fois qu'on ne savaient pas où partent les impôts, et ça m'avait beaucoup choqué. Et finalement j'ai jamais pris le temps de vérifier si c'était vrai ou pas (et ça prouve pour la énième fois qu'il faut pas faire confiance aux gens qui relatent les infos et/ou des détails politiques sans aller vérifier par soi-même après de quoi il en retourne).

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #34 le: mardi 07 janvier 2014, 20:48:11 »
Peut-être que les gens confondent avec le principe de non affectation de l'impôt.

Hors ligne Poulika

  • Twili maudit
  • **
  • Messages: 1495
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #35 le: mardi 07 janvier 2014, 21:46:44 »
Citation de: Yuan
le système éducatif devrait être mieux construit en général

Dans le même genre :

Il faudrait repenser l'enseignement de la Langue Vivante 2 au collège et au lycée en tous cas dans  l'enseignement général (Et en France). Je prends mon cas : Je suis en fac de langue, je fais de l'anglais et j'ai toujours une seconde langue, la même que depuis le collège et avec laquelle je suis, et ai toujours été, un gros noob; l'espagnol. Le problème c'est que c'est pas les deux heures attribuées depuis la 5ème chaque semaine à l'apprentissage de cette langue qui me motivent à progresser. Et j'ai l'impression que si je demande à quelqu'un qui a fait de l'espagnol de dire quelque chose en espagnol, la plupart du temps cette personne saura pas mieux parler que moi. Après je sais pas si ça vient de l'espagnol ... me semble que ceux qui apprennent d'autres langues sont un peu plus studieux (Surtout les italiens).

Donc soit on reconnait l'importance d'une seconde langue, dans ce cas on rajoute des heures de cours et les profs arrêtent d'essayer de faire compléter des chansons à trou en guise de cours (Non vraiment, arrêtez. Surtout quand c'est pour les faire chanter après) soit on part du principe que la LV2 sert à rien et dans ce cas on supprime tout simplement. Soit on fait les choses bien, soit on évite de faire perdre du temps aux élèves.

Hors ligne Cap

  • Goupil de profession
  • Gardien de Farore
  • Piaf postier
  • *****
  • Messages: 6134
  • Je suis un renard, dit le renard
    • Code ami 3DS 3883-5183-2004

    • Code ami Wii U Capoun

    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #36 le: mardi 07 janvier 2014, 22:24:42 »
Tu parles de la LV2, mais maintenant, avec les nouveaux programmes, les deux langues sont considérées comme apprises de la même façon au moins à partir du lycée. Et surtout, ils considèrent qu'on arrive en seconde avec le même niveau dans les deux langues (sachant qu'il y en a une où on l'a depuis la 6°, et l'autre depuis la 4° :astro:).
De ce fait, on se retrouve avec 2h45 (oui, 45) par semaine et par langue dans des classes surpeuplés (comment on parle quand on est 30 dans la salle ?). Et en terminale, ça passe à 2 heures pour les S (je ne sais pas pour les autres filières :niak:)
Je me suis toujours demandé comment on pouvait apprendre une langue dans ces conditions.
Donc ce s'rait plutôt pour ma part: il faudrait repenser l'enseignement des langues vivantes au collège et au lycée
Toujours un grand merci à Alice Lee pour l'avatar !
AAAAARG TOUT CE ROSE

Que d'honneur // Presque ! // Oh ! // Le skill ! // Déesse des quizz

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 8435
  • Tagazok !
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #37 le: mardi 07 janvier 2014, 22:51:58 »
C'est un sujet sur lequel je reste très mitigé. Oui, d'un côté, ça a tous les avantages que tu listes, de l'autre, c'est quelque chose qui fonctionnerait vraiment bien si la population était correctement éduquée et qu'elle connaissait vraiment les conséquences que peuvent avoir les drogues.

C'est justement pour cela que je disais qu'il faut cadrer la chose, faire de la prévention, montrer les effets. Et encore, je trouve qu'avec l'alcool on en fait pas vraiment assez, on sait que c'est mal, on sait que ça fait faire des accidents en voiture, mais bon, qui prend le volant au collège ? Et le témoignage d'une descente aux enfers d'un drogué (littéralement) raconté de première main, ça donne moins envie de s'y mettre qu'un type en costars qui nous donne des chiffres, en règle générale (enfin dans mon cas, quand j'ai visité un centre de désintox, ça m'a pas mal fait cogiter.

Hors ligne D_Y

  • Nunuche
  • Gardien de Farore
  • Commandant Yiga
  • *****
  • Messages: 9282
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #38 le: samedi 11 janvier 2014, 12:41:51 »
Je suis pas convaincu du potentiel succès de la chose, prévention ou pas (pas besoin de légaliser la drogue pour prévenir tu me dira). Si un jour on légalise toute les drogues, même les dures (dont certaines sont déjà vendues en pharmacie mais chut), le nombre de camés sera surement multiplié assez considérablement. Parce que bon même si on dit que c'est mal, y'en aura forcément pour essayer un jour, et pour certains stups une seule prise peut entrainer une forte dépendance. Les clopes et l'alcool sont légales et ça empêche pas qu'il y a beaucoup de fumeurs et d'alcooliques.

Pour le cannabis par contre c'est carrément abusé de diaboliser le chichon dans un pays qui se vante de faire de l'excellent alcool, qui rappelons le, est une drogue dure et plutôt balèze. La légalisation n'arrivera sans doute jamais mais tout le mal qu'on en dit est largement exagéré.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Poulika

  • Twili maudit
  • **
  • Messages: 1495
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #39 le: lundi 13 janvier 2014, 01:06:07 »
Citation de: Cap
Je me suis toujours demandé comment on pouvait apprendre une langue dans ces conditions.

Selon moi, le travail de l'apprentissage d'une langue peut et devrait se poursuivre à la maison; L'implication dans le travail personnel est très important et les cours pourraient se satisfaire d'exister juste pour répondre aux questions des élèves, voir les bases et aider ceux qui ne comprennent pas. Après, idéalement, il faudrait plus de temps pour le travail à la maison (Donc éventuellement moins d'heures de cours), les bons devoirs donnés par les professeurs et une certaine auto-gestion de la part des élèves. D'ailleurs je sais pas si ça se décline pour d'autres matières mais j'apprends aussi bien la langue à la maison que dans une classe. Tout ça pour dire que même si à l'heure actuel c'est pas comme ça que c'est conçu, l'élève peut très bien se prendre en main et renforcer sa langue individuellement parce qu'une classe de trente personnes, c'est jamais une bonne condition pour apprendre.

Sinon :

La culture générale ne sert pas à grand chose dans la vie d'une personne.



Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2041
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #40 le: lundi 13 janvier 2014, 09:38:16 »
Selon moi, le travail de l'apprentissage d'une langue peut et devrait se poursuivre à la maison; L'implication dans le travail personnel est très important et les cours pourraient se satisfaire d'exister juste pour répondre aux questions des élèves, voir les bases et aider ceux qui ne comprennent pas. Après, idéalement, il faudrait plus de temps pour le travail à la maison (Donc éventuellement moins d'heures de cours), les bons devoirs donnés par les professeurs et une certaine auto-gestion de la part des élèves. D'ailleurs je sais pas si ça se décline pour d'autres matières mais j'apprends aussi bien la langue à la maison que dans une classe. Tout ça pour dire que même si à l'heure actuel c'est pas comme ça que c'est conçu, l'élève peut très bien se prendre en main et renforcer sa langue individuellement parce qu'une classe de trente personnes, c'est jamais une bonne condition pour apprendre.

Alors, plus d'heures à la maison pour davantage de travail personnel, je suis d'accord. Idéalement, tu viens en classe en ayant lu la leçon, en ayant déjà des questions à poser au professeur, en ayant déjà tenté des problèmes, et lui il doit être là pour t'épauler, t'expliquer ce que tu n'as pas compris, te corriger si tu as mal compris quelque chose, etc.
Par contre, pour les langues vivantes, non non non et non. Une langue ça se pratique, c'est quasiment impossible d'apprendre des notions d'une langue sans y être exposé. Dans une classe de langue, le prof doit être actif, parler dans la langue, te répondre dans la langue, lentement et clairement en articulant, te reprendre quand tu fais des fautes et quand tu prononces mal, vérifier quand tu écris pour s'assurer que tu ne fais pas d'erreurs qui peuvent se transformer en mauvaises habitudes, etc. Un professeur de langue doit être aussi voire plus actif qu'un professeur de sciences : comme ces derniers, il doit s'assurer que son élève comprend et est en mesure de pouvoir correctement utiliser ce qu'il a appris (et dans le cas des sciences, faire preuve d'un bon raisonnement).
J'ai appris le japonais dans une classe d'environ 10 personnes avec une prof qui était active de cette manière, et malgré le fait que j'ai oublié pas mal de trucs à l'écrit à cause de mon manque de pratique, je peux t'assurer que c'était atrocement efficace. Pour moi, il est quasiment impossible d'apprendre une langue seul. Oui, tu en auras des bases, tu pourras te débrouiller, mais ton niveau restera boitant par rapport à quelqu'un qui a reçu l'aide d'un bon professeur.

La culture générale ne sert pas à grand chose dans la vie d'une personne.

Pour survivre, pour respirer, pour boire, pour manger, pour dormir, pour faire caca, c'est clair que non, ça ne sert pas à grand chose. Par contre, pourquoi penses-tu qu'on pousse autant les gens à faire des études ? Parce qu'à la clef de hautes études, il y a des emplois plus complexes, nécessitant plus de connaissances et de compétences (chirurgien vs employé à mcdalle, la différence est vite vue). Or, avant de t'attaquer à la spécialisation de tes études, il faut passer par la culture générale, ce que l'on fait beaucoup en primaire et au collège. Ce n'est pas parce que tu veux devenir astrophysicien que tu dois ignorer l'histoire du monde (qui au passage sert en majorité à ne pas être répétée, à enseigner des leçons vis à vis de l'humanité), ou en tant que simple citoyen, la situation politique du pays dans lequel tu te trouves. J'irai même jusqu'à dire que c'est assez irresponsable de « s'en foutre » de la culture générale, tant elle a d'impact sur la vie des autres (j'ai cité la politique, mais l'art aussi est très important, sinon on n'en aurait pas).
Et tu me répondras que ce n'est pas nécessaire de faire des hautes études, auquel cas ta phrase devient vraie ; oui, mais j'ai bien dit que la société s'oriente de façon à pousser les gens pour en faire. Si on ne motive personne à faire des métiers tels que chirurgien, avocat, ambassadeur, ingénieur, etc... qui les fera ? Ce n'est pas du bénévolat non plus, le salaire plus grand que ces métiers obtiennent à la fin du mois est très motivant pour ces personnes. Et pour tout le monde d'ailleurs, parce que personne ne crache sur un peu plus d'argent.
« Modifié: lundi 13 janvier 2014, 09:43:43 par Yuan »

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Poulika

  • Twili maudit
  • **
  • Messages: 1495
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #41 le: lundi 13 janvier 2014, 19:07:28 »
Citation de: Yuan
Une langue ça se pratique, c'est quasiment impossible d'apprendre des notions d'une langue sans y être exposé

   Ah j'ai jamais dit le contraire. Bien sur qu'une langue se manie aussi bien à l'oral qu'à l'écrit et que les cours doivent en partie servir à la pratique orale (J'ai juste oublié de l'écrire mais l'idée y était). Seulement, dans une classe de 20 personnes (Et je suis très gentil, normalement les classes c'est plus) il est tout aussi difficile pour les élèves de prendre la parole de manière effective que pour le professeur de la donner suffisamment. Mais je reste sur mon idée selon laquelle le travail à la maison est tout aussi important et est fonctionnel.
  Quant aux notions, une langue reste un ensemble de règles et ces règles peuvent très bien être apprises sans être forcément exposé à leur pratique. Après c'est pas une solution, je pense pas que ce soit bon de rester dans le théorique.

Citation de: Yuan
il est quasiment impossible d'apprendre une langue seul

L'idée c'est pas de supprimer le rôle de l'enseignant hein ! Il faut un soutient derrière, mais travailler sa langue à la maison, même son oral et sans  interlocuteur, c'est tout à fait possible.

Citation de: Yuan
Pour survivre, pour respirer, pour boire, pour manger, pour dormir, pour faire caca, c'est clair que non, ça ne sert pas à grand chose

C'est là ce que j'entendais par "La culture générale ne sert pas à grand chose dans la vie d'une personne."
Pour tout ce qui concerne le rapport entre notre fonction dans la société et la culture générale, c'est pas vraiment ce qui me préoccupait (Ceci étant, tu m'as éclairé sur certains points). Je fais une distinction entre la vie de quelqu'un et son rôle dans la société mais après réflexion elle est un peu nulle donc je retire mon affirmation.

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6319
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #42 le: lundi 13 janvier 2014, 19:13:18 »
La culture générale ce n'est pas qu'une question d'utilité pour les études. Ca sert tout simplement à s'enrichir en tant qu'être humain (et s'enrichir ça ne veut pas dire remplir son compte en banque). Certains champs de la culture générale ont des utilités particulières, par exemple l'histoire (j'utilise cet exemple évidemment parce que c'est mon domaine) permet de développer l'esprit critique et la compréhension du monde contemporain.
Et là je vais contredire un peu Yuan : le but de l'enseignement de l'histoire n'est ni de l'empêcher de se répéter, ni à en tirer des leçons de morale. Simplement car il est impossible qu'un même événement puisse avoir lieu deux fois (un événement a lieu à un moment donné, dans un lieu donné, avec des acteurs uniques), et d'autre part car l'histoire est différent de la mémoire. C'est vrai qu'on ne nous le présente pas de cette façon dans le secondaire, mais l'histoire est neutre : elle sert à expliquer pourquoi tel événement a lieu, sans émettre un jugement de valeur. La mémoire, elle, tape dans la moralité que l'on peut en tirer. Elle dépend du contexte politique dans lequel nous vivons : par exemple, en France, la Révolution de 1789 est exposée de manière glorieuse (même si des éléments des nuance sont apportés en évoquant la Terreur) parce que nous vivons dans un régime républicain issu de cette révolution ; si la monarchie avait été rétablie, on nous l'aurait peut-être présentée comme une période sombre.
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6048
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #43 le: lundi 13 janvier 2014, 19:16:29 »
Citer
il est quasiment impossible d'apprendre une langue seul

Je suis pas d'accord perso, j'ai appris l'anglais tout seul, en matant des séries/jouant des jv en anglais, avec un dico au début. Parce-que l'anglais scolaire j'ai jamais aimé ça me faisait chier, j'avais 7 de moyenne. Au bout d'un an chez moi à apprendre la langue comme je le voulais, je suis revenu en cours avec 18 de moyenne sans rien faire. Et je pense avoir un très bon niveau, et suis capable de tenir une conversation sans problème avec un natif americain (un peu plus de mal pour l'accent british mais ça c'est autre chose) pourtant j'ai appris tout seul sans interlocuteur.
C'est qu'un exemple personnel mais bon. Au fond une langue tu l'apprends simplement quand t'es dedans, que ce soit avec d'autres personnes ou tout seul à travers des produits culturels tels que les livres, films, jv, musiques...

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2041
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Le topic des idées impopulaires
« Réponse #44 le: lundi 13 janvier 2014, 19:37:16 »
Et là je vais contredire un peu Yuan : le but de l'enseignement de l'histoire n'est ni de l'empêcher de se répéter, ni à en tirer des leçons de morale. Simplement car il est impossible qu'un même événement puisse avoir lieu deux fois (un événement a lieu à un moment donné, dans un lieu donné, avec des acteurs uniques), et d'autre part car l'histoire est différent de la mémoire. C'est vrai qu'on ne nous le présente pas de cette façon dans le secondaire, mais l'histoire est neutre : elle sert à expliquer pourquoi tel événement a lieu, sans émettre un jugement de valeur.

En tapant ces mots, je m'attendais à faire réagir quelqu'un, et ça me fait plaisir de voir mon avis complété. En tout cas, ça éclaire un peu ma lanterne (parce que je dois avouer que l'histoire n'est pas particulièrement mon domaine de prédilection).
Mais je pense tout de même qu'il y a certaines erreurs de l'histoire à tirer au profit des générations futures. Je pense à des abominations comme les croisades et les génocides, par exemple. Je suppose que c'est de ça que tu voulais parler en mentionnant la mémoire.

Citer
il est quasiment impossible d'apprendre une langue seul

Je suis pas d'accord perso, j'ai appris l'anglais tout seul, en matant des séries/jouant des jv en anglais, avec un dico au début. Parce-que l'anglais scolaire j'ai jamais aimé ça me faisait chier, j'avais 7 de moyenne. Au bout d'un an chez moi à apprendre la langue comme je le voulais, je suis revenu en cours avec 18 de moyenne sans rien faire. Et je pense avoir un très bon niveau, et suis capable de tenir une conversation sans problème avec un natif americain (un peu plus de mal pour l'accent british mais ça c'est autre chose) pourtant j'ai appris tout seul sans interlocuteur.
C'est qu'un exemple personnel mais bon. Au fond une langue tu l'apprends simplement quand t'es dedans, que ce soit avec d'autres personnes ou tout seul à travers des produits culturels tels que les livres, films, jv, musiques...

Pour l'anglais, c'est très différent de la plupart des autres langues. Si tu essayes d'apprendre l'italien ou l'espagnol, par exemple, ça va tout de suite être plus difficile : tu trouveras bien moins facilement des moyens de t'immiscer dans ces cultures avec des films, des séries, des jeux vidéo... tout simplement parce qu'ils sont moins populaire. En revanche, l'anglais est littéralement partout sur internet et dans les médias. Beaucoup d'œuvres proviennent d'Angleterre ou des États-Unis, mais on ne peut pas en dire autant pour, à tout hasard, la Hongrie ou la Pologne...
Même pour mon allemand, que j'essaie d'améliorer en solo, j'ai de grandes difficultés à trouver des endroits sur internet où je peux vraiment être exposé à de l'allemand. Ne parlons pas des langues plus éloignées du français comme le chinois ou le japonais, pour lesquelles il faut vraiment un enseignement très rigoureux (ce n'est pas parce que vous êtes capables de comprendre plusieurs mots et phrases à force de mater des animes et des dramas que vous pourrez survivre un mois au Japon, croyez-moi).
Sinon, tu remarqueras que je suis entièrement d'accord avec toi : pour apprendre une langue, il faut se jeter dedans, et les séries/films/jeux vidéo sont un très bon moyen de le faire. Sauf en jap où la plupart de ces produits culturels ne sont pas représentatifs de la langue parlée formellement, auquel cas vous passerez pour un gros con si vous parlez à un caissier de la même façon que des mecs lambdas dans un anime, ou encore pire si vous vous inspirez de la façon dont parlent les yakuzas dans les films dédiés à ces mafiosos, et pour apprendre le parler formel, je ne peux que vous recommander des cours rigoureux, gna gna gna, on a compris Yuan, t'as fait du jap, ta gueule.
Et sinon, je chipote, mais tu devrais dire américain natif, pas natif américain, ça fait plutôt référence aux amérindiens :b

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives