Auteur Sujet: Demon's Souls - Dark Souls - Bloodborne - Sekiro  (Lu 66187 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9537
    • Voir le profil
Demon's Souls - Dark Souls - Bloodborne - Sekiro
« Réponse #915 le: mercredi 17 avril 2019, 14:59:56 »
Oui bon Dup a mal vendu le truc aussi, surtout que c'est pas un gros skillé de Dark Souls faut pas déconner non plus v.v
Personne ici ne l'est d'ailleurs, les jeux FS ça a jamais demandé un skill chirurgical, c'est même un des rare jeu assez difficile qui est vraiment accessible à tout le monde; c'est sans doute plus (ou autant) accessible que les jeux auxquels tu joues d'habitude @Zemo
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Zemo

  • Priant de Nayru
  • Messager Éolien
  • *****
  • Messages: 2031
  • A wop bop a loo mop a wop bam boom!
    • SylvainCharroy
    • Voir le profil
Demon's Souls - Dark Souls - Bloodborne - Sekiro
« Réponse #916 le: mercredi 17 avril 2019, 15:30:12 »
Désolé si je me trompe largement, mais j'ai toujours vu Dark Souls (et les jeux From Software par extension) comme des jeux impossible à boucler si tu ne passes pas autant de temps à jouer qu'à aller sur Youtube pour suivre des guides  :^^': A côté dans ça, dans un Dead Cells ou un Spelunky, j'ai soit une idée très précise de comment j'aurais pu éviter ma mort, soit je serais plus fort 20 minutes et 2 run plus tard et la difficulté disparaîtra d'elle même. Dans Dark Souls et Sekiro, j'ai plus l'impression qu'on peut buter très longtemps contre le même mur qui semble infranchissable et sans qu'il y ait de moyen de le contourner.

Bon à côté de ça, visuellement, j'ai du mal avec le côté très "gris sur fond noir, avec quelques nuances ça et là", ce qui explique peut-être pourquoi Sekiro m'attire plus. En fait, les Dark Souls m'ont toujours semblé super déprimants. J'ai souvent du mal à faire de longues sessions sans bouffées d'air frais. (Par contre, gros GG pour le bestiaire et la bande son qui tourne souvent par ici. Nameless Song est juste <3)

Du coup, me voilà me demander pourquoi j'ai adoré jouer à Hollow Knight (qui est très gris et avec des gros boss à pattern bien bourrins) et pourquoi je n'ai jamais eu envie de lancer Dark Souls. D'ailleurs, j'ai lâché Hollow Knight en cours de route à cause de sa difficulté  :oups:
L'urgent est fait, l'impossible est en cours... pour les miracles, prévoir un délais

En ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9537
    • Voir le profil
Demon's Souls - Dark Souls - Bloodborne - Sekiro
« Réponse #917 le: mercredi 17 avril 2019, 16:12:45 »
L'atmosphère c'est une chose, mais non il n'y a rien d'infranchissable dans Dark Souls, la preuve je suis pas un dieu du pad et je l'ai fini plusieurs fois, et j'ai jamais regardé un seul guide YouTube. Je pense que les Zelda 64 sont plus prise de tête que DS1, c'est dire...
La mort fait partie du game design du jeu, c'est fait exprès et il faut l'accepter. Si on rage à chaque fois qu'on meurt c'est qu'on a pas compris quelque chose. Quand on a le bon état d'esprit le jeu est assez savamment dosé pour qu'on meurt sans que ce soit hyper frustrant, car le level design est foutu pour qu'on apprenne la topographie du jeu en étant forcé d'y retourner, et évidemment chaque mort sur un boss s'apparente à du die & retry qui finit par passer avec de la patience (c'est de l'apprentissage de pattern basique quoi).
Sachant que le jeu est suffisamment bien foutu pour qu'on ait toutes les cartes en main à chaque combat, et qu'il soit virtuellement impossible de bloquer indéfiniment sur un boss : outre le fait qu'il est possible (avec beaucoup beaucoup de patience et de skill quand même) de finir le jeu au niveau 1, l'extrême inverse est vrai aussi, et on peut gagner des niveaux pour passer les obstacles plus facilement. Entre les deux extrêmes (soit la façon de jouer de la plupart des gens) le jeu est loin d'être impossible, il est exigeant mais pas si hardcore que ça.

Après ouais c'est pas un jeu très joyeux, faut aimer la dark fantasy, mais outre cet aspect, Dark Souls est l'un des jeux les mieux construit (en terme de level design) que j'ai pu jouer et c'est le seul de la saga qui soit aussi poussé à ce niveau. C'est un cas d'école que tous les game designers étudient. Rien que pour ça je pense qu'il faudrait y jouer.

Et honnêtement j'ai pas mal joué à Hollow Knight mais le jeu m'a bien fait ennuyé au bout d'un moment, du coup je pense pas que la comparaison soit pertinente.
« Modifié: mercredi 17 avril 2019, 16:15:18 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 12120
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Demon's Souls - Dark Souls - Bloodborne - Sekiro
« Réponse #918 le: jeudi 18 avril 2019, 18:43:31 »
Je peux pas parler pour Sekiro, mais les Souls, y a toujours eu moyen de contourner l'obstacle.

Soit, tu le fais de façon classique, t'apprends les patterns du boss jusqu'à ce que tu le gères et puisses enfin le vaincre, soit t'xp comme un porc pour devenir overpowered pour l'éclater, soit tu trouves le bon équipement qui rendra le boss drastiquement plus simple que de l'accoutumée (mais bon ça, bonne chance pour trouver le bon équipement, sur les 3 souls, y a que deux boss pour lesquels j'ai trouvé l'arme adéquate pour les éclater.)

Ou encore, t'as toujours la possibilité d'invoquer un pnj ou un autre joueur pour passer ce mur. Bon tu peux faire une croix sur la satisfaction personnelle de l'avoir réussit en solo, mais ça reste un moyen comme un autre. Ou mieux encore, tu réalises que ce boss est optionnel et qu'il existe un autre chemin pour continuer ta route. (Enfin, tout du moins pour le premier Souls et Bloodborne).

Bref, t'as toute une batterie d'options pour continuer d'avancer même si t'es nul dans le jeu. D'ailleurs, pour moi, les Souls, ils ont pour principe de te faire passer le message suivant : "Viens là que je te prouve que t'es un gros nul qui ne sait pas jouer, histoire que je t'apprenne comment devenir bon." Le jeu te fout la branlée de ta vie dés le début du jeu face à un boss bien balèze puis, une fois que tu t'es fait défoncé, il te donne les outils pour commencer ton apprentissage et t'améliorer au fil du jeu.

D'où mon message précédent : on a avec les Souls un jeu qui exige du joueur de s'investir dedans pour qu'il en tire quelque chose de gratifiant pour lui, là où les autres jeux en règle générale, c'est je joue, je suis l'histoire, fin, ouais c'était chouette mais je n'ai rien eu de plus. :oui: