Auteur Sujet: Avis et tests de jeux vidéo.  (Lu 75707 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 12378
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #195 le: vendredi 03 février 2012, 15:27:32 »
Bon, ayant fini le scénario et ayant plié les deux tiers du mode multi, je me permets de tester:


1) Le scénario

Le synopsis est simple: la BSAA a perdu tout contact avec Chris Redfield et décide d'envoyer une petite équipe enquêter sur les lieux de sa disparition: un vieux paquebot dérivant au milieu de la Méditerranée. Et ceux qui vont se taper la besogne sont Jill Valentine et un petit nouveau: Parker...

Dés le début, on se retrouve plonger dans une ambiance angoissante qui nous amène vite à une constatation qui nous fait jubiler de joie: Resident Evil est de retour, au meilleur de sa forme (même si ce n'est que l'espace d'un épisode, au vu du trailer de RE6.) En effet, on sursautera et on flippera plus d'une fois dans ce jeu, tant certains ennemis sont sadiquement bien planqués et l'ambiance vraiment oppressante. Certains passages nous ferons hurler purement et simplement, tout en nous rappelant de bons souvenirs ^,^

Le scénario est découpé en plusieurs épisodes, chacun découpé en deux parties. Chaque épisode débute d'ailleurs avec un résumé de l'épisode précédent, vraiment sympa à regarder mais qui bousille toutefois l'immersion du jeu, mais ces résumés sont la bienvenue pour les gens qui ne jouent qu'une fois tous les 36 du mois. A la fin de chaque épisode, nous gagnerons, selon nos performances, des Battle Points qui ne serviront à... rien ici, il faudra se rendre dans le mode commando que j'expliquerai en partie 3. ^,^ Si l'intrigue principale se déroule essentiellement sur le paquebot, le jeu nous emmènera dans d'autres endroits à visiter, dont notamment les fameuses montagnes enneigées: ces passages sont toutefois bien plus linéaires que le paquebot et seront la plupart du temps plus explosifs, mais bon, certains réserveront quand même leur petit moment de flippe. C'est dommage, j'espérais avoir un autre complexe vaste à visiter, tant pis. Et on se rendra hélas aussi compte que certains de ces endroits seront recyclés plus tard dans le jeu.  Mais bon, en étant à fond dans le jeu, on passera sans problème ce défaut.

Pour le scénario en lui-même, certains ont été déçu de voir qu'il n'apportait rien à la série, malgré le nom "Revelations". C'est vrai, mais d'un autre côté, il est plutôt bien construit avec quelques bonnes surprises. La fin par contre, me semble néanmoins bourrée d'incohérences, mais il se peut que certains détails m'ont échappé. :niak: Le scénario se permet aussi d'introduire plusieurs petits nouveaux, notamment Parker et Jessica, qui sont chacun attachant à leur manière (notamment Parker qui est vraiment un excellent perso, bien mieux que Chris, à mon humble avis  :niak:). L'histoire avance donc assez lentement au début, nous immergeant dans la peur, pour enchainer avec des passages plus dynamiques via les séquences se déroulant hors paquebot avant de nous replonger dans l'horreur. Le rythme ira en s'accélérant mais jusqu'à la fin, on sursautera. On affrontera parfois des boss, dont certains sont vraiment épiques, d'autres, durs à s'en arracher les cheveux et on aura droit à des scènes de jeux totalement différentes pour briser la répétitivité du jeu. Ce jeu est donc un mixte plutôt efficace entre RE1 Rebirth et RE5 vraiment très intéressant. ^,^

2) Le gameplay

J'ai fini le jeu en mode normal et mon avis sur la difficulté, c'est qu'elle est légèrement basse en règle générale: on a souvent de grandes zones nous permettant de rester hors de portée des ennemis. Mais plus on avance dans le jeu, plus la difficulté augmentera, sans pour autant devenir vraiment ardu. Il y aura néanmoins quelques pics de difficulté à vous faire péter un câble (le premier boss du jeu notamment) mais il y aura généralement une sauvegarde juste avant. Au niveau des munitions, c'est assez trompeur: au début on aura pas mal de munitions et il faudra vraiment être mauvais pour tomber à cours de munitions. Mais plus on avance, moins il y aura de munitions! Arrivé à la fin du jeu, j'étais un peu juste, niveau munitions. :niak: Mais il y en a toutefois suffisamment pour tuer tout ce qui n'est pas humain. De plus, on aura droit à quelques énigmes sympathiques dont certaines tirent parti de l'écran tactile pour égayer le tableau mais une fois encore, rien d'insurmontable, si on exclut celle que j'ai résolu sans comprendre ce qui s'est passé. :ash:

Personnellement, j'ai joué avec le Circle Pad Pro. Le stick gauche permet de se déplacer et de straffer, le droit de regarder au tour de soit. ZL permet de mettre en joue et ZR de tirer et enfin Z permet d'utiliser l'arme secondaire (variable selon les persos+grenades). La touche A permet d'utiliser des herbes pour se soigner tandis que la touche Y sert à se libérer de l'emprise de l'ennemi. On notera que ZR sert aussi  de touche contextuelle, quand on ne met pas en joue. Enfin, la croix directionnelle permet de changer d'armes. La touche vers la droite permet de choisir entre les 3 armes principales que l'on peut porter (si on en trouve de nouvelles, il nous sera demander de les échanger, toutefois, les armes récupérées se retrouveront dans la fameuse caisse de la série, mais nous y reviendrons.) La touche vers la gauche permet de changer d'armes secondaires et on pestera quand on aura besoin du couteau et qu'on devra changer avec les nombreux types d'armes dispo et quand on verra qu'on a passé outre le couteau, on n'aura pas la possibilité de faire marche arrière. >.< Enfin, la flèche vers le haut permet d'échanger notre arme principale par le Genesis.

Le Genesis est un scanner qui permet d'analyser notre environnement, à l'instar du scan d'un bon vieux Metroid Prime. Toutefois, ne vous attendez pas à trouver un complément d'informations qui va approfondir le scénario du jeu. Le rôle du scan ne se limitant qu'à repérer des objets cachés (généralement des munitions ou de l'herbe mais parfois aussi des kits de personnalisation), des empruntes de main liées aux missions (que j'expliquerai au point 4) et d'analyser tous les types de monstre rencontrés, ce qui permet de faire monter notre taux de pourcentage. Une fois à 100%, il nous octroie une herbe supplémentaire. Il faut savoir que si on scanne un monstre en vie, on gagnera bien plus de % qu'avec un monstre mort et que le taux de pourcentage gagné diminue chaque fois qu'on scanne le même type de monstre. Le Genesis est donc un gadget existant pour simplifier la vie des joueurs en leur fournissant des fournitures supplémentaires. Aux puristes de l'utiliser le moins possible pour préserver l'aspect survival cher aux premiers épisodes. On notera toutefois que l'utilisation du Genesis sera indispensable à certains moments du jeu, notamment pour résoudre des énigmes.


Le jeu gagne en plus un petit aspect RPG non négligeable (encore plus important dans le mode Commando) grâce aux kits de personnalisation des armes que l'on peut trouver à certains endroits, en récompense des missions ou en utilisant le Genesis. Une fois que vous en avez récupéré, retournez à la caisse d'arme la plus proche pour voir de quoi il en retourne: il s'agit de pièces qu'on met sur nos armes pour leurs attribuer de nouvelles aptitudes (bonus de dégât, augmentation du chargeur ou de la cadence de tir, calmer ou énerver les ennemis, etc.). Mais chaque arme possède un nombre différent de slots pour insérer ces pièces. A vous de choisir si vous voulez une arme qui fait des dégâts de brute ou au contraire, une arme plus faible qui étourdit, calme et inflige des coups critiques à l'ennemi. Il s'agit là d'un mode très intéressant mais pas indispensable pour le scénario du jeu.  Il trouvera tout son intérêt dans le mode commando.

Enfin, l'esquive est de nouveau présente mais de façon chaotique: en effet le didacticiel se contredit lui-même: il nous dit d'appuyer à la fois sur B et d'incliner le stick vers le haut ou le bas. Mais en vrai, si on appuie sur B, ça marche pas :niak: Bref un beau fail de la part de Capcom, puisqu'il suffit d'incliner le stick au bon moment pour esquiver et contourner l'ennemi sans aucun problème.... le plus dur étant, bien évidemment, de trouver ce fameux bon moment...

3) Le mode Commando

Probablement la partie la plus intéressante du jeu: ce mode se débloque au fur et à mesure en avançant dans le scénario ET en activant les missions ainsi terminées (j'insiste sur ce fait car beaucoup n'avaient pas compris qu'il fallait valider chaque mission pour en débloquer la récompense.) Ce mode permet de rejouer certains passages du scénario, remaniés pour l'occasion, en solo ou en coopération en ligne. L'objectif étant simple: atteindre l'insigne d'or à la fin du niveau et l'exploser. Mais pour cela, il faudra avancer dans les sinistres couloirs du navire en tuant tout ce qui bouge, sauf votre coéquipier, cela va de soi. v.v En effet, il arrivera régulièrement qu'on se retrouve bloqué par une porte verrouillée par un cadenas. Pour obtenir la clé qui l'ouvre, il faudra nettoyé la zone de toute âme qui vive, ce qui peut rapidement se révéler bien ardu.

En effet, le bestiaire de ce jeu est assez intéressant, si les monstres du début sont un peu bof, le bestiaire va s'étoffer pour nous donner accès à des monstres bien plus intéressants et plus effrayants à affronter. Le mode commando va encore plus loin en leur octroyant des bonus défensif, offensif ou pire, de vitesse. Ces derniers seraient alors minuscules mais affreusement difficile à dégommer à cause de leur vitesse abusée! D'ailleurs on peut voir dans ce mode la barre de vie et le niveau des monstres. Comme dans tout bon RPG qui se respecte, plus le niveau du monstre est élevé, plus il fait mal et plus il est résistant.


Vous aurez donc parfois besoin d'aller faire du level up dans des niveaux déjà pliés pour augmenter votre propre niveau, mais aussi pour obtenir de nouvelles armes ou de nouveaux kits de personnalisation. En effet c'est vraiment dans ce mode où la personnalisation des armes est vraiment indispensable, d'ailleurs, on débloque une quantité invraisemblable de kits par rapport au mode solo. Il faudra néanmoins faire attention au niveau de l'arme, si elle est trop faible, elle ne vous sera plus d'aucune utilité et... malheureusement, il n'est pas dit que vous en trouviez une nouvelle plus puissante. Deux solutions s'offrent alors à vous:

-Décider de changer d'armes et dans ce cas de figure, changer aussi de personnage pour obtenir ses bonus (vitesse de rechargement d'un certain type d'armes) car oui, chaque personnage du jeu a ses propres affinités avec les armes. Mais il vous faudra avant débloquer la dizaine de personnages jouables grâce aux missions, ce qui n'est pas toujours une mince affaire.

-Aller à la boutique et échanger les Battle Points obtenus en finissant les épisodes du scénario ainsi que les missions du mode Commando pour acheter de nouvelles armes. Mais le contenu de cette boutique est purement aléatoire: vous n'avez aucune garantie de tomber sur l'arme qui vous convient. On signalera toutefois que c'est à cet endroit qu'on pourra acheter des améliorations diverses permettant entr'autre de porter plus de munitions ainsi que d'acheter lesdites munitions histoire de ne pas commencer le niveau suivant avec juste une balle de shotgun, comme j'ai fait l'erreur de le faire une fois. :niak:

Enfin, on notera que si les niveaux sont relativement linéaires, il y a parfois des passages secrets à mettre à jour, nous conduisant à  des kits rares ou  mieux, carrément à de nouvelles armes. Certains niveaux se paient même le luxe d'offrir plusieurs chemins possibles!
Le mode commando est divisé en trois niveaux de difficulté: gouffre, abysses et enfer. Si le premier  niveau est assez fidèle au scénario, le deuxième rajoute déjà des ennemis supplémentaires, haussant ainsi la difficulté mais, avec de bonnes armes, cela devrait passer tout seul. B) Le mode enfer par contre, ça, mes amis, c'est une autre paire de manches.... On ne sera pas de trop à deux pour réussir toutes ces missions. B)

4) Les missions

Les missions, ce sont tout simplement des trophées: si vous accomplissez certaines actions, genre esquiver 20 fois un ennemi ou terminer tel épisode, vous gagnerez des récompenses, allant du simple kit au déblocage de nouveaux personnages en mode commando, en passant par le gain d'armes et autres bonus. Il en existe deux catégories: celles du scénario et celles du mode commando.

Les missions du scénario ne peuvent donc s'effectuer que durant la campagne, si vous les réalisez dans le mode commando, ça ne marchera pas et réciproquement. Ces missions débloquent des récompenses essentiellement pour le scénario et les missions du mode commando (système intelligent pour éviter de se faire spoiler le jeu comme un con, soit-dit en passant.)

Celles du mode commando sont plus intéressantes, car elles permettent de débloquer de nouveaux personnages ou de gagner rapidement des Battle Point en tuant une certaine quantité de monstres. Ces dernières sont d'ailleurs renouvelables à l'infini!

Les gens se demanderont probablement pourquoi pour valider ces missions, on doit aller dans le menu approprié et cliquer dessus. Pourquoi est-ce que cela ne se fait pas automatiquement? Pour moi, la réponse est simple: cela te permet de décider si oui ou non, tu veux utiliser ces bonus dans le scénario ou si tu préfères uniquement utiliser ce que tu as trouvé dans le jeu. Pareil pour le mode commando, c'est une façon de gérer ses battle points: les mettre de côté en attendant de pouvoir acheter un truc super cher.

5) Conclusion

Pfiu, ce test fût bien long: il faut dire que ce jeu m'a vraiment emballé. Il est vraiment riche et très intéressant à jouer. Mais est-il parfait pour autant? Malheureusement non: il y a un gros point noir qui vient assombrir le tableau: Capcom aurait apparemment surestimé la 3DS. En effet, le jeu lag beaucoup. Le plus gros du lag est fort heureusement limité aux zones de transitions comme les ascenseurs. Malheureusement, ce lag arrive parfois pendant de gros combats entrainant parfois la mort... Et ça, c'est d'une frustration. Petit détail amusant: si vous regardez la carte sur l'écran du bas, vous remarquerez qu'elle lag en permanence! Elle a toujours plusieurs secondes de retard sur votre position réelle. Heureusement, ce n'est pas très handicapant.

Autre point noir du jeu, vraiment impardonnable: vers la moitié du jeu: certaines cinématiques se retrouvent complètement bugguées: le son est totalement décalé de l'image. On se retrouvera donc avec une fin de cinématique totalement dénuée de sons et ce, pendant 10 à 30 secondes! Enfin, tout du moins en version anglaise, après, je n'ai pas encore testé dans les autres langues. :niak:

Mais bon, voilà, ces deux gros défauts m'obligent à descendre la note à 16 sur 20, car malgré tout, ce jeu est vraiment très chouette à jouer et ça fait très longtemps qu'on ne s'est plus dit "Enfin un bon Resident Evil!"
« Modifié: vendredi 03 février 2012, 15:29:49 par Duplucky »

Hors ligne GKN

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6811
    • Code ami 3DS 3136-6906-6088

    • Code ami Wii U GranKorNichon

    • SW-7822-0270-0436
    • Voir le profil
    • facebook
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #196 le: vendredi 03 février 2012, 16:08:36 »
Je n'ai pas continué ce jeu car plus j'avance, plus il semble finalement moyen...

Merci pour le test en tout cas qui me motive un peu à le reprendre

Hors ligne Moon

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4156
  • Go to the moonlight
    • Voir le profil
    • http://yuese.deviantart.com/
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #197 le: dimanche 05 février 2012, 20:34:03 »
Je viens de finir RER (le mode scénario) et j'ai fait une ou 2 parties en commando donc je vais pouvoir donner un avis un peu plus poussé qu'avant.
En bonne partie je suis d'accord avec le très bon aperçu de Duplucky mais je voulais quand même donner mon impression :

Graphismes

- Graphiquement, je ne changerais pas mon avis, le jeu est de très loin le plus beau de la 3DS actuellement. S'il ne faisait pas parti de la première génération de jeu 3DS, je dirais qu'il la pousse dans ses derniers retranchement car c'est dans ce jeu plus que jamais qu'on voit les forces de la machine ... mais également ses faiblesses :
      + Quand on regarde le soft, j'ai réellement pas trouvé un grand écart par rapport à RE4, alors certes dans ce dernier les environnements sont plus grands, il peut afficher plus d'ennemis, peut se permettre plus d'effet mais globalement on se retrouve avec un soft qui malgré quelques concessions ressemblent fortement à ses ainés sur le plan purement graphique.
      + Du coup on pourrait se dire que la 3DS est réellement aussi puissante que la Game Cube mais c'est en fait là, en comparant avec RE4 qu'on peut se dire que c'est pas tout à fait le cas. D'une comme je l'ai dit, les environnements sont pas immenses et sont eux même entrecoupés de petites pièces, alors c'est pas gênant dans un Resident evil, au contraire même mais là où on le ressent le plus, c'est justement dans les passages de transitions entre les différents environnements (remarquables par un ascenseur ou les fameuses portes gouvernail).
A ces endroits bien précis, le jeu rame à mort pour charger la zone suivante nous faisant craindre à chaque fois le terrible freeze. En fait c'est le syndrome Mass Effect, c'est cool de ne pas nous imposer d'écran de chargement, vraiment, mais en réalité ils sont cachés dans ces zones de transition et je vous conseille de pas bouger (essayer de passer les cinématiques, que ce soit le "Dans les épisodes précédents" ou les cinématiques in game, vous verrez qu'en fait ce sont aussi des écran de chargement déguisés).
       + Bon en dehors de ces évènements qui ne sont finalement pas bien méchants et nombreux (mais qui ont tendance à ruiner l'immersion) le jeu est globalement fluide, ça rame juste un peu quand il y a trop d'ennemis, de même le jeu semble marquer une courte pause quand un ennemis surgit quelque part (donc oubliez les effets de surprise dans ce jeu, ça n'existe pas, si vous voyer le jeu faire un mini freeze, l'ennemi est juste à côté de vous).
Dans le même ordre d'idée, les ennemis ne peuvent traverser les portes surement par limitation technique, donc si vous êtes un tout petit peu débordés, changez de salle pour respirer.

- Les personnages sont bien modélisés sinon même si le design de certains laissent vraiment à désirer (Rachel ... Jessica surtout en mode 1 an avant) et les monstres sont vraiment ... bizarres, à la fois il se ressemblent tous et ne ressemblent à rien.
Hormis les monstres spéciaux et certains boss, on pourra vraiment dire sans se tromper qu'ils ne sont pas super inspirés et qu'ils ne resteront pas dans les annales.

- Les cinématiques sont vraiment superbes pour la plupart, perso je les jouait le plus possible en 3D alors que je fais le jeu en 2D. Bon il y a bien des caches misères là aussi (les décors qui se voient parfois très peu, peu d'effet spéciaux) mais au moins quand les persos parlent les lèvres bougent contrairement au jeu in game lol.

- L'avis sur les graphismes est quand même globalement très positif pour de la portable hormis tous les cache-misères que j'ai dit plus 2-3 autres. Certains niveaux vont vous enchanter par leur beauté, sérieusement !!
Je lui met sans aucun soucis 17/20

Bande son

- Alors là, je serais tenté de dire qu'il y a 2 écoles, ceux qui joueront sans casque (voir dans une autre ambiance sonore comme la télé, radio ou autre) et ceux qui choisiront le casque. Les premiers passeront à côté d'un énorme pan du jeu alors que les seconds pourront le savourer à sa juste valeur.
- La bande son est juste magnifique, que ce soit dans certaines pièces clés qu'au moment de certaines bataille (ou elle a tendance a s'emballer et notre cœur avec ), elle fait partie intégrante au jeu autant voir plus que n'importe quel autre RE. Énorme coup de coeur pour la bande son de l'ultime épisode absolument sublime, à l'image de l'ambiance de ce dernier, si toute l'aventure avait été dans cette optique, le jeu aurait été encensé partout.
- Les bruitages comme les voix sont généralement très bon. Je précise que je joue en Français, pour une fois que la langue est dispo, j'en profite et je trouve généralement que c'est bien doublé (et même si j'ai eu parfois cette impression de désynchronisation labiale que décrit Dup plus haut, jamais je n'ai eu un tel décalage, c'est resté à 2 secondes grand grand max).

Pour le son, je met sans problème un beau 18/20

Gameplay

- Je le dis tout de suite, je n'ai pas joué avec le circle pad pro donc je ne peux me prononcer sur cette façon de jouer.
Ma configuration est la standard avec le mode de visée gyroscopique.
Globalement j'en suis extrêmement satisfait, c'est pas le jeu le plus souple du monde (on a toujours cette impression de lourdeur des anciens épisodes) et les persos ne savent pas vraiment courir mais c'est maniable.
L'écran tactile est très souvent mis à contribution et les différentes options sont plutôt simples d'accès et c'est assez ergonomique malgré quelques couacs mineurs dont la plante mal placé et avec un mauvais raccourcis, ça m'est souvent arrivé dans la confusion du combat d'appuyer sur A par mégarde et de gâcher une précieuse plante (qui sont nettement moins nombreuses que dans RE4 et 5 et qui ne se combinent pas).

Les esquives parfois chaudes à réaliser surtout dans les passages semi-marins où ça devient l'enfer.
Autre maniabilité, les déplacements sous l'eau sont parfois laborieux (et ça me fait bizarre de devoir appuyer le pad vers le bas pour aller ... en bas .. oui je sais c'est bizarre ce que je dis, mais généralement dans ce genre de jeu aérien ou sous marins, il faut appuyer en haut pour aller en bas).

- Le fait de pouvoir se déplacer en même temps que tirer est un vrai plus même si au final j'ai peu utilisé cette possibilité.

- L'inventaire est moins bon que dans RE4 mais nettement supérieur au 5 (qu'est ce que je pouvais le détester celui là !!), au final on ne peut porter que 3 armes à feu avec un stock de munitions fixe, le couteau, les différentes grenades le scanner et les plantes. Le reste est à prendre à des endroits dédiés, c'est également à ces endroits que vous pourrez customiser les armes, le tout est d'ailleurs bien fait et donne un aspect RPG pas dégeu à l'ensemble.

- Vu que je parlais du scanner, au final je suis assez déçu de l'outil. Alors oui la possibilité de scanner les éléments à la manière de Samus Aran était alléchante mais au final, elle est très mal utilisé et n'entre finalement que très peu dans le gameplay.
Elle ne sert à 99% qu'à rapporter des plantes supplémentaires et à part une seule énigme dans tout le jeu, il ne vous servira strictement à rien d'autre.
N’espérez donc pas que ça aide à l'immersion ou autre .. nada.

- La carte n'est pas très ergonomique quand à elle et sauf si j'ai passé un truc dans les explications, on ne peut pas zoomer dessus, la réorienter ni voir clairement un chemin à prendre. Je ne l'utilisais au final que pour me donner une orientation grossière. Sans compter que son mode d'affichage n'est pas le top.

- Au final, je trouve que c'est bien maniable, surtout si on est habitué aux précédents RE "actions" et malgré quelques soucis d'ergonomie, on peste finalement assez peu contre la maniabilité et ce ne sera que très peu une excuse d’échecs.
Je lui donnerait un joli 15/20

Durée de vie/ Difficulté

- Très honorable pour du RE, un peu plus court que RE4 et RE5 je dirais, mais plus long que les précédents. J'ai fini en gros en 9h de jeu en faisant peu de choses à côtés (j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de pièces où je ne suis pas rentré mais passé un certain point quand tout s’accélérait, j'ai pas voulu perdre mon temps à tout rechercher).

- A cela on rajoute différents mode de difficultés, bon j'ai fait le jeu en normal et comme Dup, ça m'a pas paru insurmontable même si j'ai eu quelques moments particulièrement chaud et dans lesquels je me contentais de fuir :
(Cliquez pour afficher/cacher)

Plus les passages chronométrés bien sur, mais globalement, je me suis rarement trouvé avec trop de munitions et j'ai moins joué à Rambo dans cet épisode que dans RE4 et RE5.

- Les boss sont pas infaisable, dans le sens où les salles juste avant sont remplies de munitions, alors oui il y a bien des moments chauds :
(Cliquez pour afficher/cacher)
Mais globalement je les ai trouvés tous assez simples même si sympa à battre surtout les derniers clairement les plus impressionnants.

- Pour parler rapidement des partenaires, ils sont pour la grosse majorité des cas totalement inutiles (d'ailleurs les 3/4 des monstres les ignorent royalement pour ne foncer que sur vous, quitte à leur passer au travers) mais on néanmoins l'énorme avantage de ne jamais mourir et surtout de ne pas partager un minuscule inventaire avec eux (hallelujah !!!)

- Pour rajouter de la vie, il y a également le mode commando, je ne vais pas répéter ce qu'à dit Dup, perso c'est pas ce qui va me retenir longtemps vu que je ne joue pas à RE pour faire du Rambo. C'est quand même l'endroit où on peut débloquer le plus de trucs, surtout en passant par la boutique (je précise que les objets dedans sont générés aléatoirement, si une arme proposé dedans vous convient pas, sortez de la boutique puis re-rentrez à nouveau, c'est comme ça que vous aurez rapidement les meilleurs armes du jeu).
Bah sinon, c'est une sorte de mode mercenaires avec un nombre d'ennemis limités, donc oui ça peut vite devenir difficile pour les accrocs au challenge mais je trouve qu'on perd encore en plus l'esprit de RE.

- Au final, ça donne une excellente durée de vie et un challenge acceptable pour du RE (je l'ai trouvé plus difficile que RE5), dommage juste que le niveau supérieur de difficulté ne se débloque qu'après avoir fini le jeu en normal. Moi ça me convient, mais pour ceux qui veulent du grand challenge, je doute qu'ils voudront se taper le jeu 2 fois de suite pour le trouver.
16/20

Scénario

- J'ai eu peur en voyant les sales notes dans ce domaine de plusieurs sites à vrai dire (JVC et Gamekult pour citer qu'eux) mais finalement j'ai eu raison de me fier qu'à moi.
Alors oui, ce scénario reste un scénar de RE donc il ne faut pas en attendre trop, oui il ne s'intègre pas à la chronologie globale de RE (hormis quelques références) et donc ne pas le faire ne pénalisera pas les habitués de la saga.
Mais à l'inverse ne pas connaitre la saga vous fera quand même bien profiter du jeu (c'est à peine si on mentionne Umbrella là dedans et les différents évènement passés et futurs sont tout juste esquissés).
Donc le terme "Revelations" est trompeur si on espère des révélations sur l'histoire de RE (de toute façon, l'histoire se passe juste avant RE5, donc la marge de manœuvre était très étroite là dedans).
On peut supposer que l'histoire finale n'a rien à voir avec ce qui était imaginé (par rapport au premier trailer, on peut remarquer un énorme changement) mais elle se laisse suivre. Le titre a même son sens si on tient en compte juste le jeu car il y a de vraies révélations dedans (bon même si elles sont pas des plus surprenantes tant les personnages sont archis stéréotypés à quelques exceptions notoires cependant).
Bon il y a quelques incohérences mineures :
(Cliquez pour afficher/cacher)

Mais ça se laisse suivre avec grand plaisir quand même et c'est loin d'être aussi risible que les tests le laissent entendre.
Pour ce qui est du découpage en épisodes, je pense que c'est surtout du aux capacités limités de la console, alors c'est vrai que parfois ça casse un peu le rythme (surtout vers la fin où le rythme s'accélèrent et les chapitres deviennent de plus en plus court) mais je trouve quand même que ça fait série des années 90 très appréciable quand même.
Et puis c'est la seule manière qu'on a de revoir les cinématiques (car je n'ai pas vu de mode cinéma comme dans RE5) donc c'est plutôt cool.
Pour le scénario, je lui donnerait un 13/20

Conclusion

Je ne sais pas si j'ai pu parler de tout ce que je voulais mais globalement RER est un très bon jeu. Je suis d'accord pour dire que c'est un mix entre RE1 et RE5. Une ambiance quasi retrouvé du 1 avec de bons moments de stress (à défaut de parler de grosse peur malgré quelque passages limites surtout vers la fin) et un côté action néanmoins prédominant comme dans le 5 (même si heureusement c'est beaucoup plus calme là dedans). L'histoire se laisse suivre et on s'attache à certains personnages même si le découpage des épisodes casse un peu le truc et le côté quelque peu stéréotypé du tout et déjà vu.
Il me reste au final une bonne impression, ce n'est certes pas mon RE préféré et il ne restera peut être pas dans les annales, mais je l'ai de loin préféré à RE5.
Je le conseille à tous les fans voir non fan en mal de sensations sur la portable, je ne vois pas comment on peut être déçu de ce jeu à moins qu'on en attende de lui le grand messi de RE, ce qu'il n'est évidemment pas.

Pour toutes ces qualités et ses quelques défauts, je lui donne un 16/20 qui est pour moi une très bonne note et qui est amplement méritée.

Hors ligne GKN

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6811
    • Code ami 3DS 3136-6906-6088

    • Code ami Wii U GranKorNichon

    • SW-7822-0270-0436
    • Voir le profil
    • facebook
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #198 le: mardi 07 février 2012, 14:51:02 »
La vache, vous êtes généreux vous... je développerai plus tard mais pour moi, ce RE ne dépasse clairement pas les 6-7/10 maximum.

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9615
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #199 le: samedi 11 février 2012, 03:53:23 »
Attention, ce test est complètement moisi.


Il y a quelques temps, en réalité il y a deux semaines, j'ai pu planter mes crocs dans le dernier né de la surestimée série Call of Duty, le tout autant surestimé Modern Warfare 3. Huitième épisode d'une saga exploitée jusqu'au sang, j'avais beaucoup de préjugés sur cet épisode, en particulier parce que depuis le 4, la série a pris une tournure assez dérangeante, en devenant le fer de lance des jeux d'action sur console de salon, il a la particularité d'attirer le morveux et le beauf, moyenne d'âge 6-13 ans. D'une qualité souvent inégale (le très moisi de la bite World at War), à un intérêt souvent absent, Activision, dans son infini connerie, a réussi à transformer le jeu de guerre le plus prometteur de la décennie en une saga tellement sur-utilisée qu'elle provoque en moi un dégoût digne d'un vieux plat d'épinard aux endives.

Et pourtant, j'ai joué à Modern Warfare 3.


Le solo :

Tout d'abord, j'ai commencé cette infâme bousasse par son solo, non pas parce qu'il m'interessait particulièrement, mais parce que j'étais sur et certain que le multi allait être trait pour trait identique à celui de Modern Warfare (sur lequel j'ai passé pas mal de temps), mais surtout parce que j'avais pas le live.
Quid de l'histoire ? L'histoire est, vraisemblablement (il faut bien trouver un pretexte à tout péter), en continuité avec l'histoire de Modern Warfare 2, elle même en continuité avec celle de Modern Warfare (ça devient compliqué à suivre non ?). En gros, il serait difficile d'expliquer tous les rebondissements de l'affaire. Le plus simple à comprendre, c'est que c'est la troisième guerre mondiale, et que la troisième guerre mondiale, ça se joue entre les deux puissances mondiales, les Etats Unis et la Russie. Bah oui, désormais la menace, c'est plus chez les bougnoules. Quoi qu'il en soit, cette guerre est complotée par le grand méchant Makarov (personnage récurrent de la série) qui va prendre en otage le président russe pour... En fait, on s'en fout, il faut tuer des russes et sauver le monde.
Pour se faire, plusieurs personnages disponibles, comme ce fut le cas dés Call of Duty 1, le jeu va nous permettre de jouer plusieurs protagonistes de nationalité différentes, on passe du Marines américain typique, à l'anglais typique, en passant par le Russe typique (oui parce que faut pas être trop manichéen, faut faire jouer un russe pour donner l'impression que c'est pas tous des ripoux).

Techniquement, le jeu est une catastrophe ambulante, du moins à sa façon puisqu'il conserve le même moteur graphique utilisé depuis Modern Warfare sorti en 2006 (autrement dit ça fait une blinde d'années). Un comble quand on constate qu'au même moment, un certain Battlefield 3 pointe le bout de son nez et propose des graphismes assez epoustouflants pour un jeu console. Preuve que les graphismes ne font pas tout cependant : Modern Warfare 3 est actuellement le Call of Duty le plus vendu de tous les temps et accessoirement, il explose Battlefield dans les charts.
Mais la honte n'est pas que graphique puisque ce MW3 n'apporte absolument aucune nouveauté de mouvement, les bruitages restent les même, même l'IA n'a pas été un minimum augmentée. Ce n'est au final qu'un clone d'un jeu de 2006 dans un contexte différent. Logique quand on pense que Call of est une série annuelle, mais une honte pour un joueur qui en redemande.

Et le rythme dans tout ça ? Et bien j'ai essayé de me prendre au jeu en le commençant, puisque de toute façon tous les FPS à l'heure actuelle sont basés sur le même schéma et que rien ne se renouvelle vraiment. Ironiquement c'est depuis Call of Duty 1 en 2003 que le schéma s'est imposé, tout en empirant certes, mais c'est grâce à mon experience de jadis que j'ai pu m'attendre à toutes les folies de ce MW3, à savoir des ennemis complètement cons, un script à outrance, une mise en scène pop-corn-hollywoodienne, et du bourrinage à outrance. J'aurais pu accepter tout ça si le rythme avait été bien reglé, aprés tout, ça peut faire passer le temps. En réalité, le rythme a surement été schématisé sur une feuille de PQ pendant que le boss d'Infinity Ward (les développeurs de ce bousin) démoulait sa galette, puisque de tout le jeu, il se résumera à ceci : pendant une première moitié de mission, nous et notre équipe arrivons dans un lieu relativement calme, nous essayons de nous infiltrer tant bien que mal, et puis, au détour de quelques cutscene bien scriptées, tout part en couille et il faut bourriner tout ce qui bouge jusqu'à la sortie. Ces phases sont tellement bourrines que ça ferait rougir un Rambo en erection.
Bref, ça serait pas vraiment un problème si ce genre de tracé n'arrivait que rarement dans le jeu, mais pratiquement toutes les missions sont concernées, et quand c'est pas le cas, le but est de tuer tout ce qui respire à moins d'un km, en avancant dans un grand et long couloir.

Du bousin produit à grande échelle, en d'autres termes. Surtout que Call of Duty oblige, le solo est affreusement court. Et oui, il est 3h30 à l'heure ou j'écris ces lignes, et je me fais chier à écrire un pavé sur une daube qui m'a coûté 5h de ma vie. Merveilleux.


Paris en guerre vu par les américains : la Tour Eiffel est détruite.

Le multijoueur :

Aprés avoir fini le solo, j'aurais du prendre en compte l'alarme qui me disait que je devais absolument rendre ce jeu à celui qui me l'avais prêté. Aprés avoir passé un nombre honorable d'heures sur le Modern Warfare de 2006, je pensais avoir affaire à tout l'intérêt d'un jeu de cette envergure, et de la plupart des jeux de guerre d'aujourd'hui, le multijoueur online et offline. J'en tire plusieurs conclusions, toute négatives.
D'abord, je me rappelle des maps de Call of Duty 4, la plupart étant travaillées, bien construites, dans lesquelles ont prenait du plaisir à jouer. Depuis quelques épisodes tout ce soucis du détail est parti en couille totale. Etalant le même constat que sur Black Ops, je me rend compte que les maps ont été faites à l'arrache, comme si on avait confié l'élaboration du Burj Khalifa à un enfant de 9 ans. La plupart des maps ne se résument qu'à un amas d'elements implantés ici et là au hasard, de vrais labyrinthes ou l'on se croise et ou l'on se tue au petit bonheur la chance. Rajoutons à cela que le spawn-kill est relativement fréquent étant donné que les points de respawn sont très mal établis. L'autre point qui manque à ce multi (je trouve ça assez mystérieux je dois dire), c'est l'absence de bots en offline, bots qui étaient pourtant présents sur Black Ops (sorti seulement un an avant), qui rendaient les parties clairement moins monotones, surtout dans les grandes maps où l'on a beau tourner en rond, il faut avoir beaucoup de chance pour tomber sur un adversaire.


L'autre aspect du multi, le online, est lui aussi clairement râté, même plus que le offline. Cela est du en grande partie à la communauté de Call of Duty qui, religieusement, migre d'un épisode à l'autre chaque année, pour une raison assez étonnante vu la qualité ludique assez navrante du titre. Comme dit plus haut, cette communauté se résume à de nombreux pyjamas et pré-pubaires sans grande expérience jeu-vidéoludique, surement attirés par le jeu à cause de sa nervosité. Cependant dans la grande majorité des cas, ces pyjamas ne savent pas jouer, et quand ils savent jouer, ils jouent mal. Beaucoup de campeurs sont au rendez vous, beaucoup de cheaters qui gardent le lance-patate en main et balancent une mandale à chaque fois qu'ils vous voient, beaucoup de respawn-killer, ajouté au fait que les cartes jouent souvent en leur avantage, on a en face de nous des joueurs qui font de l'anti-jeu, et rendent l'experience particulièrement insupportable. Comble du malheur, et malédiction absolue dans tous les Call of Duty depuis le 4, il est fréquent de voir voler au dessus de nos têtes des helicoptères très puissants et qui restent longtemps, ou des tourelles qui, à peine vues, vous envoient bouffer les pissenlits par la racine. Merveilleux tout ça.
J'aimerais bien aussi parler du très con système de level très désavantageux puisqu'on est obligé, dés qu'on commence à jouer, d'avoir une arme de merde et un mode de jeu basique, le plus "interessant" se débloquant au fur et à mesure de notre niveau.


-Maman, apporte moi mon pot de chambre, je campe !
-Tout de suite mon chéri.

Au final, Modern Warfare 3 est un bousin dans la digne continuité de la série depuis des années. Avec un solo certes relativement divertissant au début, mais qui montre vite ses limites tant il est repetitif avec une histoire sans intérêt, et un multi calqué sur les précédents opus, donc ininteressant, il est plus que temps qu'Activision cesse de prendre ses acheteurs pour des pigeons, et que les acheteurs cessent de prendre Activision pou des visionnaires.

Au fait, je vous ai parlé des membres du GIGN qui s'appellent tous Jean-Jacques ou Jean-Paul ? Non ? Eh ben je vous emmerde, et je retourne regarder Black Hawk Down.



« Modifié: samedi 11 février 2012, 03:57:00 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #200 le: samedi 11 février 2012, 11:49:37 »
Comme je dis toujours, si tu joues à un jeu en pensant qu'il sera daubé, tu pourras voir que les mauvais côtés. J'ai pas joué à MW3 (mais j'aimerais, pour l'histoire, sisi), mais je vois pas en quoi les derniers épisodes sont daubés. Black Ops avait une campagne un peu bancale, mais qui proposait des moments cultes de la guerre du Vietnam, et surtout un bon scénario. Et Modern Warfare 2 proposait une campagne intense avec énormément de moments marquants (la tuerie de l'aéroport, la fuite des favelas, le goulag, la fin), avec un solo mal équilibré, mais avec d'excellentes maps.

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9615
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #201 le: samedi 11 février 2012, 13:24:35 »
Justement je le pensais pas daubé au départ, je pensais qu'il réunissait tous les clichés du genre (j'ai pas été déçu) tout en proposant un bon divertissement. Au final, le jeu m'a lourdé car trop répétitif. Quant au multi il aurait pu me plaire s'il n'y avait pas autant de campeurs.

Pour les autres CoD, je peux te dire que même le 4 a un solo plus que dispensable (bien que le moins pire de tous), tout l'intérêt réside dans son multi. A partir de là les autres ne servent absolument à rien, même MW2.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #202 le: samedi 11 février 2012, 13:58:06 »
Ah bon, en quoi le solo du 4 est dispensable ? Il est varié, rythmé, le scénar est sympa (et pas aussi manichéen qu'on ne pense au début) et y'a beaucoup de moments cultes. Alors oui y'a des scripts, mais depuis quand c'est un tare ? Ca sert justement au côté spectaculaire du jeu, même si ça nuit un peu à la replay value. Et en quoi les autres ne servent à rien ? Ouais, ils n'innovent pas, et c'est l'innovation qui fait un bon jeu vidéo ?

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9615
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #203 le: samedi 11 février 2012, 14:18:18 »
Citer
Ah bon, en quoi le solo du 4 est dispensable ?

J'ai pas envie de m'étaler sur le sujet mais Modern Warfare, c'est un peu le summum du FPS pop-corn beauf. Trop court, trop bourrin, trop cliché, il utilise des ficelles qui rendent le jeu inutilement difficile (traverse la base remplie d'ennemis qui te one-shot en moins de 8 minutes). Et puis bon, la guerre en Moyen Orient désolé mais j'ai déjà donné.
Le seul facteur qui puisse me faire dire que CoD 4 est un bon jeu, c'est le multi qui lui, est réussi.

Citer
Et en quoi les autres ne servent à rien ? Ouais, ils n'innovent pas, et c'est l'innovation qui fait un bon jeu vidéo ?

C'est pas une question d'innovation, c'est une question de poil dans la main. Quand on nous ressort un jeu tous les ans, le minimum c'est de pas nous ressortir le même jeu réchauffé, si le multi est le même avec des ajouts franchement inutiles, je vois pas l'intérêt de continuer à acheter cette série. Encore moins pour le solo super court et pas franchement interessant. Amha CoD serait beaucoup plus marquant s'ils en sortaient à la fréquence d'un GoW, parce que là, ça ressemble plutôt à la série commerciale de base un peu bâclée qui attire le mouton.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #204 le: samedi 11 février 2012, 14:29:34 »
Trop court ? Et alors, c'est le genre de jeux qui devient chiant s'il excède la dizaine d'heures, exemple : Bioshock 1. Après il existe sûrement des FPS longs, mais je doute que ce soit sans le moindre temps mort, et COD 4, avec ses 6-7h de solo, bah y'a aucun temps mort.

Trop bourrin ? En Vétéran, pas trop. Et même, c'est un peu l'essence du jeu, et c'est aussi hypocrite de le lui reprocher que de le reprocher à Gears of War. COD, c'est incarner un soldat héroïque qui veut sauver sa nation.

Trop cliché ? Ah bon c'tait cliché la mission de sniper à Prypiat dans COD 4 ? Ou le héros qui meurt avec la bombe atomique alors qu'on s'y attend absolument pas ? Après évidemment y'a des poncifs de film d'action pour rendre le tout bien épique, genre à la fin quand on est à terre, que la vision est trouble et qu'on a qu'un petit gun pour tuer le méchant, le tout au ralenti.

Des ficelles qui rendent le jeu inutilement difficile ? Bah justement, à part ce niveau (qui est le dernier du jeu, excuse le d'être difficile), y'a jamais de trucs insurmontables.

Et la guerre au Moyen Orient, y'avait beaucoup de jeux, en 2007, qui avaient déjà utilisé ce contexte ? A l'époque c'tait la seconde guerre mondiale qu'on bouffait à toutes les sauces, et une guerre tirée du contexte réel, ça avait le mérite d'être original. Après y'avait sûrement 2-3 jeux qui l'avaient utilisé, mais c'était loin d'être surexploité.

Pour le multi réchauffé, je suis absolument pas d'accord, Black Ops a introduit des nouveaux modes de jeu super originaux et fun (cailloux et bâtons par exemple), un système d'achat des compétences, moins inégalitaire que celui de l'xp, un système de paris, pour gagner plus de points d'achat, stimulant, en plus des bots en offline (et sur cette génération, c'est incroyable) et d'un jeu totalement équilibré. En plus le solo de Black Ops est intéressant, avec un scénar bien écrit et surprenant.

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9615
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #205 le: samedi 11 février 2012, 15:35:33 »
Citer
Trop court ? Et alors, c'est le genre de jeux qui devient chiant s'il excède la dizaine d'heures, exemple : Bioshock 1. Après il existe sûrement des FPS longs, mais je doute que ce soit sans le moindre temps mort, et COD 4, avec ses 6-7h de solo, bah y'a aucun temps mort.

Non tu peux largement faire un FPS d'une longueur honorable qui ne soit pas chiant du tout. Modern Warfare je l'ai fini en un aprés midi, certes je l'ai pas mal tracé mais quand même, je l'avais profond.

Citer
Trop bourrin ? En Vétéran, pas trop. Et même, c'est un peu l'essence du jeu, et c'est aussi hypocrite de le lui reprocher que de le reprocher à Gears of War. COD, c'est incarner un soldat héroïque qui veut sauver sa nation.

Je te conseille d'essayer Call of Duty voir Call of Duty 2 si tu veux te rendre compte ce que peux être un vrai bon jeu de guerre sans être ultra bourrin. A la limite, je peux te conseiller aussi certains Medal of Honor.

Citer
Trop cliché ? Ah bon c'tait cliché la mission de sniper à Prypiat dans COD 4 ? Ou le héros qui meurt avec la bombe atomique alors qu'on s'y attend absolument pas ? Après évidemment y'a des poncifs de film d'action pour rendre le tout bien épique, genre à la fin quand on est à terre, que la vision est trouble et qu'on a qu'un petit gun pour tuer le méchant, le tout au ralenti.

Prypiat et la bombe atomique c'est typique de la névrose actuelle, de même que la menace qui vient de l'Est et du Moyen Orient. Certes le conflit est fictif mais assez réaliste pour pouvoir faire le parrallèle avec les conflits actuels et l'idéologie américaine. Mais bon je vais pas te faire un cour de géopolitique, ni dire que c'est un défaut (osef en plus, c'est qu'un jeu), mais dire que Modern Warfare est un jeu original, c'est faux.

Par contre c'est bien mis en scène c'est vrai, on peut pas leur reprocher ça.

Citer
Des ficelles qui rendent le jeu inutilement difficile ? Bah justement, à part ce niveau (qui est le dernier du jeu, excuse le d'être difficile), y'a jamais de trucs insurmontables.

Et combien de scènes ou on est encerclés et qu'on doit attendre un hélico pour venir nous prendre ? Le pire étant surement la deuxième partie de la mission en Ukraine uber dure et hyper bourrine (dommage vu que c'est la meilleure du jeu). Et là ce genre de ficelle, je peux l'utiliser dans les autres CoD aussi, dans Modern Warfare 3 il y en a plusieurs de ces situations.

Citer
Et la guerre au Moyen Orient, y'avait beaucoup de jeux, en 2007, qui avaient déjà utilisé ce contexte ? A l'époque c'tait la seconde guerre mondiale qu'on bouffait à toutes les sauces, et une guerre tirée du contexte réel, ça avait le mérite d'être original. Après y'avait sûrement 2-3 jeux qui l'avaient utilisé, mais c'était loin d'être surexploité.

En jv non  mais je pense qu'on en a déjà assez bouffé en vrai.

Citer
Pour le multi réchauffé, je suis absolument pas d'accord, Black Ops a introduit des nouveaux modes de jeu super originaux et fun (cailloux et bâtons par exemple), un système d'achat des compétences, moins inégalitaire que celui de l'xp, un système de paris, pour gagner plus de points d'achat, stimulant, en plus des bots en offline (et sur cette génération, c'est incroyable) et d'un jeu totalement équilibré. En plus le solo de Black Ops est intéressant, avec un scénar bien écrit et surprenant.

J'ai pas joué au multi de Black Ops en online mais je m'explique mal le fait que tout ce que tu cite est absent de Modern Warfare 3. Et puis bon payer un jeu au prix fort pour jouer à cailloux et bâtons ça me semble un petit gros tout de même.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #206 le: samedi 11 février 2012, 15:40:46 »
Bon visiblement tu allies mauvaise foi et méconnaissance du sujet, alors je vais m'arrêter là. Juste une chose, Cailloux et Bâtons, le nom peut te faire rire, mais c'est un excellent mode de jeu, et c'était un exemple des nouveaux modes de jeux introduits par Black Ops, bien plus originaux que les traditionnels Capture The Flag ou Domination.

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9615
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #207 le: samedi 11 février 2012, 15:58:49 »
Citer
Bon visiblement tu allies mauvaise foi et méconnaissance du sujet, alors je vais m'arrêter là.

J'ai joué à plus de CoD que toi donc justement je pense être en mesure de pouvoir parler de cette série.

Si tu veux rester bloquer sur le fait que je taunt Cailloux et Bâtons, tu peux, faudra juste m'expliquer en quoi ce genre de mode peux justifier l'achat d'un épisode tous les ans. Tu trouve vraiment que CoD n'est pas une série de pigeon ou alors t'es ironique ?
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne GKN

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6811
    • Code ami 3DS 3136-6906-6088

    • Code ami Wii U GranKorNichon

    • SW-7822-0270-0436
    • Voir le profil
    • facebook
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #208 le: jeudi 16 février 2012, 17:10:00 »
Voici mon petit avis sur Catherine (le test plus complet à la page suivante ;)):




Très honnêtement, les mauvaises langues pourront, plus où moins à raison, parler de ce jeu comme d'un manga entre-coupé de jeu vidéo mais honnêtement je trouverai ça aussi débile que les gens qui gueule sur Asura's Warth genre "OLOL c'est quand k'j'joue ?!".



Catherine est un concept bien trop rare en Europe: vous êtes plus spectateur que joueur. Bah ouais, c'est dit. Et c'est même pas moi qui le dit, c'est le jeu lui-même et ce dès le départ. Les choses sont clairs, les gens ne seront pas pris au dépourvu.

Catherine raconte l'histoire peu banal d'un mec banal: Vincent Brooks.
Un trentenaire tout ce qu'il y a de plus normal. Un mec qui ne cherche pas à faire des plans pour devenir superstar ou que sais-je; un mec qui se laisse vivre. Le problème, c'est qu'il sort avec sa petite amie, Katherine, depuis des années et que les choses se précipitent un peu trop à son goût, même si ils ne vivent pas ensemble. Depuis quelques temps, elle le gonfle un peu pour qu'il s'améliore sur mille et un sujet puis la question du mariage commence à revenir trop souvent dans leurs conversations... Cette situation angoissante commence à donner à Vincent l'impression de ne pas aller assez vite dans sa vie et tout commence à devenir assez confus... Il commence alors à faire d'étrange cauchemar où, portant des cornes de mouton, en caleçon et un oreiller dans les mains, il doit grimper encore et encore des tours bizarre et dans lesquelles il se fait parfois poursuivre par des choses terrifiantes pour lui...



Ayant pris l'habitude de se retrouver tous les soirs au Stray Sheep, un bar local, avec ses potes, il décide après une nuit de cauchemar de rester un peu plus longtemps et boire seul... c'est alors qu'il rencontre Catherine et là c'est le trou noir... Sauf que le lendemain, il se réveil avec la mystérieuse Demoiselle dans son lit... Adultère or not ?!

Puis il y a cette fameuse histoire de malédiction qui traîne en ce moment; les hommes infidèles seraient maudit par "la colère féminine"... Est-ce pour ça qu'une vague de meurtre mystérieux sévit dans la ville ces temps-ci sur des hommes d'environs trente ans ?!



Le gros du jeu se passe donc dans l'histoire et l'aventure de Vincent.
Concrètement, vous allez souvent lire des textes et prendre des décisions morales qui vont influer sur le cours de l'histoire et surtout sur la fin du jeu. Vous allez devoir suivre et, de manière légère, gérer Catherine et Katherine qui, l'une comme l'autre, ne semble pas savoir que Vincent est avec l'une et rêve du physique de l'autre... D'autant que Catherine, qui doit avoir la vingtaine, est vraiment cool comme fille; elle semble libre de faire ce qu'elle veut, elle n'hésite pas à envoyer des photos cochonne à Vincent et elle aime s'amuser... tout le contraire de sa petite amie qui semble être une femme qui a grandit trop vite, trop sérieuse, mettant beaucoup de responsabilité sur les épaules de Vincent...



Mais voilà, le soir venu, aïe aïe aïe !!!
Ces phases de jeu, qui sont en réalité des phases de casse-tête, demandent un véritable investissement et si vous pensez que Catherine est un jeu que l'on suit comme un manga, super facilement, vous allez tomber de haut...



Votre but, dans ces phases, sera de déplacer et grimper sur des blocs pour atteindre le sommet de chaque niveau.
Seulement voilà; vous êtes timé et il vous faudra faire preuve de réflexion et de jugeote pour vaincre les épreuves qui se présenteront à vous. D'autant qu'il y a plein de blocs différents; vous avez des blocs normaux que vous pourrez déplacer à votre guise, des blocs piégés, des blocs de glace qui vous font glisser, des blocs bombes qui se déclenchent puis explosent lorsque vous marchez dessus etc...

Vous avez peut-être lu, à droite, à gauche, que ces phases sont à s'arracher les cheveux ?
Hé bien c'est pas tout à fait vrai. C'était le cas au début, lors de la sortie jap du jeu l'an passé mais le jeu a été rééquilibré depuis. D'autant que vous avez un mode facile qui, si vous êtes à l'aise avec les jeux vidéos, si vous êtes logique, ne devrait pas vous poser de grosses difficultés même si le challenge sera parfois vraiment présent.

Le mode "normal" en revanche, c'est une autre paire de manche. Même si vous n'allez pas être constamment bloqué, il faut avouer que c'est pas un mode que l'on passe en claquant des doigts... Et, tout comme en mode facile, il ne faut pas croire que déplacer les blocs au hasard en utilisant que la vitesse et non votre tête vous permettra de vous en sortir... Non, chaque niveau à été pensé pour laisser très peu de place à la chance. Il ne sera pas rare que vous voyez l'écran de game over.


Ces phases, particulièrement stressante, vont aussi vous opposer face aux angoisses de notre ami Vincent... Un Katherine géante en tenue de mariée qui vous poursuit le couteau à la main etc...



Catherine est un jeu vraiment spécial et extrêmement répétitif dans son schéma... cependant, si l'histoire vous intéresse alors il n'y a pas à hésiter parce que, me concernant, c'est le jeu le plus mature que j'ai fait et, je vous l'dis, il rentre direct mon top 5 des jeux de l'année.
Pour moi, c'est un 7/10 et un méga coup de coeur de la mort qui tue. Je me considère aussi comme un indispensable parce que même si le jeu est pas extra dans son gameplay machin, l'expérience en elle-même est juste à tomber par terre.
« Modifié: dimanche 19 février 2012, 13:58:35 par un modérateur »

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5698
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Avis et tests de jeux vidéo.
« Réponse #209 le: vendredi 17 février 2012, 15:12:23 »
Intéressant, mais les jeux méga-répétitifs, j'en ai assez bouffé comme ça ces derniers mois, alors je voudrais pas jeter le jeu par la fenêtre au bout de quelques heures. J'attendrai donc la version Catherine 85G avec un scénario bonus, des costumes alternatifs, des guest-stars et des scènes de sexe non censurées (parce qu'on finira par y avoir droit) comme Atlus sait les faire. ;D

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !