Auteur Sujet: Aujourd'hui j'ai vu...  (Lu 194878 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Linkymike

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 12087
  • Anciennement Michael (alias Mike) :')
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #270 le: jeudi 06 octobre 2011, 00:43:44 »
En ce moment j'regarde pas mal de films, et hier j'ai vu Tomboy, un film Français de Céline Sciamma sorti en avril 2011 (Tiens, c'est la première fois que je donne mon avis concernant un film sur ce topic :niak:)




Synopsis : Laure, une fille de 10 ans, est un "garçon manqué" (Tomboy en anglais). Pendant les grandes vacances, elle emménage avec ses parents et sa petite sœur dans un nouveau quartier. Un jour, elle rencontre Lisa, une fille du quartier, lors des présentations, Laure se fait alors passer pour un garçon sous le prénom de "Michael". Lisa présente donc son nouvel ami à sa bande composé de garçons. Pendant tout l'été, Laure devra donc faire face à plusieurs problèmes liés à son secret mais le plus gros étant que Lisa tombe amoureuse du garçon, sans se douter une seule seconde qu'il s’agit en réalité d'une fille.


Mon avis : Il n'y a certes pas d'action (c'est un film dramatique en même temps, si vous voulez de l'action regardez... un film d'action ;D) mais c’est un bon film dans l'ensemble. Il traite de sujets comme l'enfance et l'identité nous amenant inévitablement, au fil du film, vers le thème de l'homosexualité dû à son scénario. C'est un film mignon et touchant où l'on sent la complicité des acteurs entres eux et le naturel des enfants. Zoé Héran (Laure/Michael) est magnifique dans un rôle qui n'est pourtant pas facile à jouer (elle est classe en garçon ^^). Après son mensonge, on se demande comment elle va se sortir de là. Surtout qu'elle sera confrontée à plusieurs obstacles de la vie, comme la "pause pipi" après un match de foot ou encore la baignade où le maillot de bain est inévitable. Mieux encore, restant dans le mensonge durant les grandes vacances, la rentrée approche à grands pas. Le plus gros « problème » sera bien sûr les sentiments de Lisa envers le garçon. Mais la question que l'on se pose surtout c'est "Comment cette histoire va-t-elle finir ?".


Le seul regret est que l'on nous dévoile dés le début que Laure est une fille. On aurait très bien pu connaitre la vérité vers la fin mais certaines scènes auraient disparu du film du coup, ce qui aurait été dommage. Puis concernant cela, on ne sait pas trop pourquoi Laure ment sur son identité même si on le devine (soit parce que Lisa prends Laure pour un garçon dû à son look lors de leur rencontre, soit à cause du mal-être de Laure (dû au déménagement, de son identité, etc.), soit les deux). Pour conclure, c'est un film agréable à regarder où l'on prend plaisir à suivre les aventures de Laure/Michael tout en se demandant comment le secret va être découvert.



« Modifié: jeudi 06 octobre 2011, 16:43:59 par un modérateur »

Hors ligne JeK

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3785
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #271 le: vendredi 07 octobre 2011, 05:25:32 »


Dernier gros coup de coeur que j'ai vu en avant-première : Drive, du réalisateur de Valhalla Rising et Bronson pour ceux qui connaissent.
Le film raconte l'histoire de "The Driver", un type solitaire qui conduit des caisses à Hollywood en tant que cascadeur pour le cinéma le jour, et pour le compte de la mafia la nuit.
Une seule chose : ne pas se fier aux apparences. Ce film est loin d'être un énième film de caisses tunées et gonflées de nitro. Donc si vous vous attendez à du Fast and Furious, passez votre chemin direct. Il y a des scènes d'action (peu au final), certes, mais globalement c'est surtout filmé comme un film indé et y'a pas mal de plans-séquences.
Mais en fait c'est un polar noir tellement maitrisé qu'il peut plaire vraiment à tout le monde. Le real a sû trouver le juste milieu entre le film d'auteur (traitement de ses personnages, ambiance visuelle et sonore, esthétique de la violence) et le film grand public (action et course-poursuites parfaitement maîtrisés). Ces éléments réunis confèrent à l'œuvre une dimension onirique et romantique parsemée d'une violence crue et brutale. Oui, parce que le film est pas mal violent. Avertissement donc à tous ceux qui ne peuvent pas supporter la vue du sang car... ça gicle pas mal !
Les images et la photo sont juste magnifiques. Beaucoup de scènes/plans foutent la chair de poule. L'interprétation est énorme (excellent casting) et l'acteur principal (Ryan Gosling, retenez bien ce nom!) a juste un charisme de malade pour le peu de dialogues qu'il a durant tout le film. C'est fou ce qu'on arrive à faire passer comme émotions rien qu'avec les expressions du visage.
Sans oublier Bryan Cranston, alias Walter White de Breaking Bad (Hal dans Malcolm aussi). Bon, son personnage est un peu bisounours sur les bords mais sinon, comme d'habitude avec cet acteur, c'est super bien joué !
Je n'ai pas trouvé de gros défauts sur ce film, mis à part quelques lenteurs par-ci par-là et quelques incohérences... Mais tout le reste est super bien foutu et p*#%!* ça fait du bien de voir un film de cette trempe!

La bande-annonce :



Et comment parler du film sans dire un mot sur... la B.O !
Même avant de voir le film, je suis devenu fan. La musique que vous entendez vers la fin du trailer en fait parti. L'ambiance électro-neo 80's, très Daft Punk d'ailleurs (Guy-Manuel de Homem-Christo est le producteur de cette musique), colle parfaitement à l'image du film. Et toute la B.O fait parti intégrante du perso principal...



Nightcall de Kavinsky :




A Real Hero de College (en duo avec Electric Youth), pièce centrale du film, est tout aussi sympa:



Ah oui, dernière chose : Prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes, juste. Et amplement mérité. v.v
Sincèrement, courrez voir Drive les gens (en v.o de préférence) ! C'est déjà culte ! Et procurez-vous sa Bande Originale par la même occasion. ;)










« Modifié: vendredi 07 octobre 2011, 05:28:01 par JeK »

Hors ligne Gaillom

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 383
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #272 le: vendredi 07 octobre 2011, 10:06:46 »
Je plussoie, allez voir ce film, j'ai adoré les cadrages et la photo (suffit de voir les screens que t'as posté). Excellent casting et une excellente ambiance :)

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #273 le: vendredi 07 octobre 2011, 17:34:12 »
Je plussoie, allez voir ce film, j'ai adoré les cadrages et la photo (suffit de voir les screens que t'as posté). Excellent casting et une excellente ambiance :)
Je replussoie là dessus!
Par contre, j'ai absolument détesté la BO. Les trucs un peu années 80, ça me fout la gerbe! (désolée JeK)

Et puis comme toutes les filles, je suis tombée amoureuse de Ryan Gosling. :<3:
Le mot charisme n'a jamais aussi bien collé à un mec.

Hors ligne JeK

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3785
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #274 le: vendredi 07 octobre 2011, 17:53:29 »
Ouais pour la BO chacun ses gouts après, c'est vrai. T'as pas à être désolée pour ça =D
Moi je trouve que ça colle super bien avec le film en tout cas :niak:
Et que tu flashes sur l'acteur principal, le contraire m'aurait étonné... :ash:

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9982
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #275 le: vendredi 07 octobre 2011, 18:04:45 »
Kitty est amoureuse de Ron Perlman, ça veut tout dire ;D
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #276 le: vendredi 07 octobre 2011, 19:53:55 »
Kitty est amoureuse de Ron Perlman, ça veut tout dire ;D
J'avoue Ron dans Sons of Anarchy, il m'excite grave^^
D'ailleurs, il joue dans Drive également Mais sans harley et sans blouson en cuir, ça le fait moins.

Puis je fantasme sur Hellboy aussi....

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9982
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #277 le: vendredi 07 octobre 2011, 20:00:34 »
Il faut aussi rajouter que c'est le seul personnage potable de Alien 4 (avec Dominique Pinon) et qu'il fait la voix off dans les Fallout. En plus il a une putain de gueule.

Homme de bien.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Jay d'ail

  • Minish citadin
  • *
  • Messages: 2912
  • Bonjour
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #278 le: samedi 08 octobre 2011, 00:09:24 »
Y a un personnage potable dans Alien 4 ? :niak:

Hors ligne JeK

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3785
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #279 le: samedi 08 octobre 2011, 00:58:49 »
Bah...
(Cliquez pour afficher/cacher)

:niak:

Ceci dit, je rejoins D_Y pour Dominique Pinon. v.v

Hors ligne Emy-Lili

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3461
  • AZY LÀ ! Kesssstu ve ? Pomme-chips ?
    • Voir le profil
    • http://www.emiliemoulinie.com
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #280 le: samedi 08 octobre 2011, 12:37:45 »
Tient c'est marrant mais j'avais vu la bande annonce de Drive et ça m'avait pas fait envie du tout ... Pourtant, si c'est le réalisateur de Valhalla Rising, ça m'intrigue !
J'irai peut-être le voir alors, vu que vous dites qu'il est bien.

Hors ligne JeK

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3785
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #281 le: samedi 08 octobre 2011, 18:51:36 »
La bande annonce est trompeuse, Emy. Comme bon nombre de bandes-annonces d'ailleurs...
The Last Airbender avait un trailer magnifique et en définitive le film est un navet sans nom :p
Franchement Drive vaut mieux que sa B.A. Rien que l'intro du début mérite d'allez voir ce film. Just awesome. ^,^
« Modifié: samedi 08 octobre 2011, 18:54:05 par JeK »

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9982
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #282 le: samedi 08 octobre 2011, 20:56:52 »
Je trouve pas Ryan Gosling si charismatique que ça moi, enfin il est regardable mais on est loin d'un Clint Eastwood (loin d'un Vin Diesel, mais dans l'autre sens ;D). Par contre pour Bryan Cranston c'est une autre histoire, je considère ce type comme l'un des meilleur acteur d'une série télé, et je me demandais pourquoi on le voyais pas plus souvent au cinéma (à part dans Ryan).

Bref, je suis en train de matter Drive ;D
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9982
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #283 le: vendredi 14 octobre 2011, 19:45:55 »
Hobo with a Shotgun (Jason Eisener)



Hobo with a Shotgun, comme son nom l'indique, c'est l'histoire d'un clochard puant, campé par le formidable Rutger Hauer (robot détraqué dans Blade Runner, psychopathe dans Hitcher, religieux cannibale dans Sin City) qui arrive totalement par hasard dans une ville en proie à la violence la plus extrême. La première scène trash que l'on voit dans ce long métrage ambitieux de Jason Eisener, c'est un homme se faire décapiter, et une pin up prendre une douche avec le sang qui gicle de sa gorge. Toute cette belle ville est dirigée par un gang familial composé d'un certain Drake et de ses deux films, tout aussi dérangés que lui. Autant dire que, comme son nom l'indique, Hobo with a Shotgun est un film grindhouse qui joue à fond sur la violence et le sang.
Car le concept d'Hobo with a Shotgun date d'il y a bien longtemps. A l'instar de l'honnête mais un peu faible Machete, Hobo était à l'origine une fausse bande annonce diffusée avant les Grindhouse de Rodriguez et Tarantino. Le concept a tellement plu au public que, comme Machete, celui ci s'est retrouvé adapté en vrai long métrage. En bien ou en mal ?



Oui, il y a un hic, entre temps, la vague Grindhouse (qu'on aimerait bien oublier, surtout Death Proof), est passée, Machete avait l'air déjà bien faiblard à l'époque de sa sortie (pas si lointaine), et Hobo peine à révolutionner le genre. Mais ça ne veut pas dire que le film est mauvais, en tant que grand amateur de films gore un peu barrés, j'ai largement trouvé mon bonheur. Je vais pas tout reveler mais c'est probablement le seul film ou vous verrez une prostituée se faire broyer la main par une tondeuse à gazon et poignarder un homme avec l'os qui reste. C'est idiot, mais jouissif.
Je peux aussi citer une mise en scène pas exceptionnelle mais qui tient la route, une photographie à l'image des Grindhouse (= vieillissante), les musiques sont de bonnes factures, le film est ultra referentiel, bien ancré dans les années 80. Les personnages sont bien campés, surtout le rôle du clodo, difficile de trouver mieux que Rutger Hauer qui est devenu bien trop méconnu (mais qui arrive bien au dessus de 90% des acteurs celebres) et les deux "The Plague" qui m'ont bien fait marrer (il faut le voir pour le croire).



Pour résumer, Hobo with a Shotgun arrive un peu en retard, pourtant j'aurais tué pour voir un film comme ça, avant de voir Planète Terreur. Malheureusement, il faut faire avec ce qu'on a. En ressort un bon petit film à prendre au 3e degrés, un métrage honnête qui n'a aucune prétention mais qui pourtant marche bien, tant la violence est amenée de manière jouissive. A déconseiller aux cinéphiles un peu péteux-elitistes par contre...
Autre petit détail pour ceux qui s'y interessent, le film est passé au Festival international du film fantastique de Neuchâtel (aka NIFFF) cette année ^,^


Sucker Punch (Zack Snyder)



Et voila, je l'ai vu, Sucker Punch, le dernier bébé de Snyder, et, enfin, création originale (ouf !). C'est la que j'ai toujours eu un problème avec Zack Snyder, car toute sa filmographie était composée de remake moisis (Zombie est un massacre en règle et donc une merde, merci JeK) ou d'adaptations de BD. Certains diront que les adaptations c'est bien, et ils ont raisons, j'adore des dizaines de films de super-héros, le problème avec Snyder, c'est qu'il adaptait les BD au mot prés, aux situations identiques à l'originale, et qu'aprés cela on le taxait de réalisateur visionnaire. Awesome, moi aussi je peux le faire B) Enfin bon je m'égare, ce que je retiens surtout de ce réal, c'est que c'est un trés mauvais scenariste, qu'il a une drôle d'oreille musicale, mais que par contre, il sait y faire quand il s'agit de faire de belles scènes d'actions.

Et Dieu sait que j'aime les films d'action.

J'en reviens à Sucker Punch. C'est l'histoire d'une jeune fille de 20 ans, surnommée par la suite "Baby Doll", qui est envoyée en hôpital psychiatrique, aprés avoir tué accidentellement sa soeur qu'elle essayait de protéger de son beau père (qui voulait lui même la tuer pour récupérer un héritage, blablabla). Arrivée à l'asile, il s'avère qu'il est prévu de la lobotomiser dans 5 jours pour qu'elle ne témoigne plus contre son beau père. Pendant ces 5 jours, elle s'enferme dans un monde imaginaire ou elle invente un plan pour s'évader de sa prison, à l'aide de 4 autres filles, grâce à des objets qu'elles devront récupérer dans plusieurs mondes différents, plein de dangers, dans le but d'éviter de se faire lobotomiser par le terrible "High Roller".



A première vue, Sucker Punch est avant tout un grossier mélange entre Inception (dans la structure du rêve) et le Labyrinthe de Pan (monde imaginaire pour échapper à la réalité), mixé à l'arrache et saupoudré de scènes d'action dont Snyder a le secret. C'est là le problème de ce film en réalité, bien qu'il parte d'une base originale, le final est une coquille vide, récupérable uniquement grâce à ses scènes d'action (bien foutues mais j'y reviendrai), le rythme est bien trop bancal et surtout, le slow-motion, qui était une plaie dans 300 du même réal est ici beaucoup trop présent dans les scènes d'action et ça rend le tout bien trop ennuyeux. Le slow-motion j'aime bien, c'est marrant quand c'est bien fait (Matrix pour ne citer que lui) mais en mettre pendant la moitié du film pour simuler un semblant d'originalité, j'adhère pas tellement. La BO est aussi une catastrophe, alors que paradoxalement le film tend vers la comédie musicale (la BO est très présente, le film est chorégraphié...), en gros Sucker Punch, c'est du viol auditif pur et simple (si on excepte l'intro que j'ai mise un peu plus haut). C'est aussi un film bourré de references... en fait reference est un bien grand mot quand on se rend compte que certaines séquences et certains personnages sont pompés d'un peu partout. Là ou les references de Scott Pilgrim vs the World étaient subtiles et surtout ephemères, Sucker Punch se gêne pas pour pomper le design des ennemis de Jin-Roh, les Hellghasts de Killzone (eux même pompés sur Jin-Roh tiens) et une grosse séquence de pas loin de 15 min est une copie conforme d'une séquence de FF13 (en réalité elle doit durer 5 min mais le slo-mo la rend interminable).



Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, j'ai quand même plutôt apprécier ce Sucker Punch, à tel point que j'ai très envie de me chopper la Director's Cut en Blu Ray (celle ci rajoute 20 min au film original, dont un combat final entre Baby Doll et High Roller). On va dire que je suis pas difficile, mais j'ai pris mon pied sur les scènes d'action qui sont des tueries techniques, malgré le sur-abus de slow motion, on en prend quand même plein la gueule, et bien que je considère Zack Snyder comme une tâche dans à peu prés tout, il faut bien reconnaitre que la seule qualité de ses films, c'est bien la technique. En plus, y'a des belles filles. Que demander de plus ?

Oui je sais en fait, un scenario qui tient pas sur du PQ, des scènes qui ne rappellent pas les nanars les plus sombres de l'histoire, de bonnes lignes de dialogue, une action rythmée, des personnages fouillées. La on aura du très bon film, en l'état, on a qu'un bon film, sans plus, vite oublié.
Un autre truc dont j'ai pas parlé, c'est que le film peut être sujet à double interpretation. Mais c'est naze parce que la double lecture est très très mal amenée, dommage.


Tant qu'à faire, j'ai une autre review de prévu dans quelques jours :


 ;D




O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13508
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #284 le: lundi 17 octobre 2011, 16:58:38 »
Bon ben hier, j'ai vu Raiponce. Il était temps que je le vois, ce film. v.v

Bah, que dire si ce n'est que ça fait plaisir de voir un bon disney à l'ancienne. Il est juste dommage que les deux méchants charismatiques soient si peu présents et la vilaine marâtre osef soit si... présente, tout comme le Roi et la Reine qui font limite figurants: ils n'ont aucun dialogue! Aussi l'intro, je la trouve loupée à cause de la voix off qui parle de façon légère et balance des vannes pourries. Bref, une intro mal racontée, ça promettait du beau.

Heureusement, le film était vraiment chouette à regarder, certaines musiques un peu moins et Maximus tue tout :niak: La fin est peut-être un peu rapide mais globalement, j'ai passé un excellent moment avec ce film.  B)