Auteur Sujet: Aujourd'hui j'ai vu...  (Lu 188264 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11925
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1440 le: jeudi 13 août 2020, 20:17:37 »
J'ai aucun soucis avec cette trilogie et là pour le coup il y a une sous-lecture (bon okay, elle est grosse comme c'est pas possible la sous-lecture) sur l'acceptation de la différence, de faire un handicap quelque chose de fort qu'il faut généraliser. Déjà y a un peu plus de valeurs même si c'est enfantin. Je ne me souviens plus du 2 honnêtement, mais le 3 j'avais bien aimé, plus tourné sur la protection d'une espèce et de comment l'homme pouvait se placer face à une espèce menacée par l'homme.
A Little bit of love

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9931
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1441 le: jeudi 13 août 2020, 23:15:39 »
N'empêche que j'ai rarement lu une sous-lecture aussi triste de Ghostbusters. Ça me rappelle celle de Forrest Gump (soit débile, obéit aux ordres, et tu réussiras dans la vie, ceux qui agissent différemment et veulent changer les choses sont drogués et meurent du Sida tavu).
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9414
  • Tagazok !
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1442 le: vendredi 14 août 2020, 07:31:12 »
Tout ça ne vaut pas la sous-lecture du Triomphe de Babar : "Ca vaut l'coup d'être le roi !".

Hier, on a montré à un couple de réfugiés (le mari parle bien français) Rabbi Jacob, et ils ont beaucoup apprécié le film. Ce qui m'a bien fait sourire, c'est quand l'homme a fait "il est vraiment très drôle lui" en pointant Louis de Funès.

Il y a de ces choses qui dépassent la distance et le temps !

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11925
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1443 le: samedi 15 août 2020, 16:03:55 »
Aujourd'hui j'ai vu... Enfin avant-hier : L'été de Kikujiro

C'est l'été à Tokyo, et Masao, petit citadin qui vit avec sa grand-mère, s'ennuie. Grâce à une amie de son aïeule, Masao rencontre Kikujiro, un voyou d'une cinquantaine d'années avec lequel il part à la recherche de sa mère, qu'il ne connaît pas et qui vit près de la mer. En voyageant à travers le Japon, le yakuza et l'enfant font des rencontres inattendues et parfois dangereuses, ponctuées de jeux délirants et de rêves inoubliables.

Je trouve le film vraiment trop imparfait. Alors le titre du film est bien choisi dans le sens où le personnage principal est Masao dans l'intrigue, mais le personnage intéressant reste Kikujiro. C'est lui qui évolue plus que l'enfant. Donc on a un sur le papier un road trip évolutif, mais le soucis c'est qu'on se perd dans des exemples et des exemples et des longueurs et des trucs anodins. Ce qui lui sauve la mise, c'est l'oeil de la caméra. Il y a des choix artistiques des fois bien intéressants. Mais c'est deux trois petites bulles par-ci par là. Du coup en somme, je me suis un peu ennuyé sur les bords.
A Little bit of love

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9414
  • Tagazok !
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1444 le: jeudi 20 août 2020, 08:33:04 »
Contrairement à beaucoup de gens de mon âge qui se sont senti trahis, j'aime beaucoup la série Teen Titan Go. Alors quand j'ai vu qu'un film Teen Titan VS Teen Titan Go était sorti, j'étais tout jouasse !

J'avais eu l'occasion de voir une bonne partie du film à base d'extraits sur Youtube, mais FranceTV l'a mis à disposition jusqu'à fin septembre, si vous voulez le découvrir !

https://www.france.tv/series-et-fictions/telefilms/1884547-teen-titans-go-vs-teen-titans.html

Mon avis : C'est sympa et ça se regarde bien. Voilà, sans plus. Mais ce n'est pas le meilleur film d'animation de la Warner, clairement, même s'il a de très bons moments !

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Fenrin

  • Retrogameuse puriste nostalgique
  • Priant de Nayru
  • Peste Mojo
  • *****
  • Messages: 303
  • Bleus les Zoras.
    • Code ami 3DS 1865-5154-0084

    • SW-5654-2710-8028
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1445 le: dimanche 13 septembre 2020, 17:53:17 »
Aujourd'hui (enfin, récemment il y a quelques jours), j'ai vu We need to talk about Kevin. Il s'agit d'un thriller dramatique britannico-américain, coécrit et réalisé par Lynne Ramsey. Le film est sorti le 2 septembre 2011 et est une adaptation du roman homonyme de Lionel Shiver. Au passage, le film a été présenté au festival de Cannes en 2011 dont il ressorti sans aucune récompense, ce qui peut s'expliquer vous allez voir...

We need to talk about Kevin raconte le parcours chaotique de Kevin, enfant perturbé et difficile et entretenant des relations difficiles avec sa mère et ce jusqu'à un final tournant au drame. La mère de Kevin est introvertie, mal dans sa peau, et semble de pas aimer son fils qui le lui rend d'ailleurs bien. En gros, c'est une "mauvaise mère" ; et encore, c'est un euphémisme car certaines scènes sont à la limite de la maltraitance physique. Mais peut-on totalement jeter la pierre à cette mère ? Et c'est là que le film devient intéressant.

En effet, le film se divise en deux trames temporelles. Une trame au présent, après l'évènement dramatique, où l'on suit la mère de Kevin qui vit un cauchemar éveillé, rejetée et ignorée par les habitants de son patelin, voir même agressée. En résumée, elle est devenue une indésirable, une paria.
La seconde trame quand à elle, est la trame du passé retraçant la vie proprement dite de Kevin, de sa conception et sa naissance, jusqu'au drame, en passant par son enfance et son adolescence.

A partir de là, on peut avoir deux grilles de lecture du film. La première, la plus simple et celle qui a fait que ce film a été critiqué à sa sortie, est que Kevin est devenu psychopathe à cause de la maltraitance et du peu d'affection qu'il a reçu de sa mère durant son enfance. Mais comme je l'ai dit plus haut, peut-on réellement jeter totalement la pierre à cette mère et cette interprétation n'est-elle pas trop simpliste ?

En effet, on peut avoir une seconde interprétation du film plus intéressante selon moi. En effet, si on fait attention à la construction des deux trames temporels, on remarquera que les scènes du passé interviennent à des moment où la mère de Kevin se perd dans ses pensées. De plus, dans ces scènes du passé, la mère de Kevin est toujours présente. Ce qui laisserai penser que ces scènes sont des souvenirs de la mère de Kevin. Or, un phénomène bien connu en psychologie est que, plus on repense à un souvenir, plus on le modifie et cette modification dépend aussi de notre état d'esprit au moment où se remémore ce souvenir. Ces scènes du passé ne seraient-elles donc pas le reflet de la culpabilité a posteriori de la mère de Kevin ?

De plus, on remarquera que dans ces scènes du passé, le père de Kevin est quant à lui assez peu présent et lorsqu'il est là, Kevin a envers lui une attitude radicalement différente de celle qu'il a envers sa mère (il devient gentil, souriant, attentionné...). Et lorsque la mère de Kevin tente de parler à son mari des difficultés qu'elle rencontre avec leur fils, celui-ci les minimise, dit qu'elle exagère, voir même fini par perdre patience et dire que c'est elle qui a un problème.

Vous l'aurez compris, We need to talk about Kevin est un film psychologique sombre (âmes sensibles, s'abstenir) qui retrace le parcours d'un enfant psychopathe, et ce sans apporter de réel réponse sur l'origine de la psychopathie de Kevin ni de ses actes.

Bref, si vous aimez les thrillers, les drames et que la psychologie humaine vous intéresse, ce film est intéressant à regarder.

Pour terminer, je vous laisse avec une vidéo du PsyLab qui explique le film sans doute mieux que moi mais qui spoil la fin (attention, vous voilà prévenu). Et dont je me suis aidée pour rédiger ce post.

Fierté (meilleure rédac 2019) :
Encore merci à Aki pour l'avatar !

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11925
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1446 le: dimanche 13 septembre 2020, 18:32:13 »
J'avais vu ce film pour ces acteurs. Il est vraiment vraiment vraiment pas facile à voir, je trouve. C'est courageux d'en parler.
A Little bit of love