Auteur Sujet: Chez Bilby.  (Lu 10738 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nyx

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 121
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #30 le: lundi 03 décembre 2007, 11:57:17 »
Je renouvelle mon post : c'est vraiment COOOOOOOOOOL !!!!!!
Trop marrant ^^' !
Mais même si tu l'as pas dit à tout le monde,tu peux le dire à papa Sola':pour les mogs tu te serais pas inspiré de Final Fantasy ? Même nom,même fourrure blanche.......
Mais si tu ne vrux pas le dire je m'en fous! Seulement j'ai des doutes......

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #31 le: lundi 03 décembre 2007, 18:28:06 »
Sola'>> Oui en effet, ce sont bien les Mogs de Final Fantasy ! ^^
J'avais oublié de lepréciser ! XD
Et pour ce qui n'ont jamais vu de Mog (si si ça existe)
Mog
Je posterais le prochain chapitre dans la soirée alors surveillez ! =D
Parce que si personne ,ne poste d'ici là j'éditerai mon message mais vous ne verrez pas de nouveau message affiché !

Hors ligne Nyx

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 121
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #32 le: lundi 03 décembre 2007, 18:35:55 »
Oui,aller,écrits ta fic au lieu de dire des conneries.Parce que OUI il y a besoin de surveiller xD .
*crève*
Aller,J'attends le 12 :niais: !

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #33 le: lundi 03 décembre 2007, 19:24:21 »
Et le voeu de Solarion fut exaucé ! =D

Chapitre 12 : Paix et amitié.

La nuit fut agité pour Camille, elle rêva que  sa mère et son père (qui accessoirement est le dieu de Geek land rappelons le) adoptaient un horrible rat pour la remplacer, puis se fut ensuite le tour de Vili qui se mariait avec Mailo habillé en smoking, et enfin elle se vit transformer en Pikachu tout rose.
Lorsque le matin arriva, l’adolescente sorti de sa chambre et rencontra le Mog.
- Ca te prend souvent de te montrer au public comme ça ? hurla-t-il .
- Hum ? fit Camille apparemment endormi.
- Ces cheveux en pétard, cette haleine de bouc et cette tenue ! Non mais cette tenue ! s’indigna Mailo.
- Ce n’est que mon pyjama, répondit l’adolescente, c’est ce qu’on met pour dormir !
- Vous les humains vous êtes bizarre, vous vous habillé toujours !
- Toi ce n’est pas mieux, tu es toujours à poil ! lâcha la jeune fille.
- Commence pas ! Mlle je ronfle 10h sur 24 , 7 jours sur 7. Fit le Mog avec un sourire mauvais.
- Menteur !
- Pue du bec !
- Ca suffit ! cria Vili en robe de chambre.
- C’est lui qu’a commencé ! répondirent-ils en cœur.
- Dans vos chambres et que je vous entendent plus ! cria la Vorace de plus belle !
- Espèce de boule de poils poussiéreuse, marmonna Camille à l’adresse de Mailo.
- Je suis outré, consterné, lessivé, par ton humour pitoyable, répondit celui-ci.
Un claquement de portes synchronisés retentit.
- Des vrais gamins ces deux là ! se dit Vili à elle même
- Un problème ? fit une voix masculine.
- Chef ! Non rien à signaler ! dit elle d’une traite.
Le Chef était en faite un homme en armure argenté, rien ne laissait entrevoir son visage.
- Ceci n’est pas une tenue pour se présenter à moi Vili, dit il d’un air embarrassé.
- Je vais m’habiller tout de suite, Chef !
- Bonne idée…
- C’est vous le plus fort Chef ! Continua Vili.
- Vous pouvez arrêter Vili, dit-il
- Vous êtes le plus beau Chef ! La Vorace repartit sur ses pas.
Le Chef ne répondit pas, en réalité il n’avait pas entendu la dernière phrase, il se dirigea vers une table et s’assit, sortit une enveloppe, l’ouvrit, la lut attentivement, releva sa tête, et reprit sa lecture.

Alors... Heureux ?

Hors ligne Berduck le sheikah

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 148
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #34 le: mardi 04 décembre 2007, 12:41:50 »
Un seul truc a dire:

Citer
La nuit fut agité pour Camille, elle rêva que sa mère et son père (qui est accessoirement est le dieu de Geek land rappelons le)


Tu as mis deux fois le verbe être :hum:

Sinon j'aime beaucoup le caractère grognard de Mailo Il ressemble à mon père xD
"Les redditions de l'imperium de l'humanité ne dureront pas. Les tueries des races soi-disant impures s'empileront les unes sur les autres. Ainsi, l'an quarante mille sera achevé par un flot de sang dû à l'avidité et l'émancipation humaine."
[align=center]
Général Bartos Arsthis de la 5e division d'élite des Spaces marines.[/align]

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #35 le: mardi 04 décembre 2007, 18:16:14 »
Berduck le sheikah>> *O*
Merci j'ai fait une faute de frappe, je vais corriger ça tout de suite.
En réalité je voulais écrire :
"Qui accessoirement, est le dieu de Geekland".
Bon pour me faire pardonner :

Vili la Vorace :
Taille :1m 72
Poids : 55 kilos
Couleurs de cheveux :Blond virant au blanc comme tout les Voraces
Des yeux :Vert émeraude.
De sa peau : Bronzée.
Elle aime : Les Pikachus (au curry).
Elle n'aime pas :Le sale caractère de Mailo, les colliers en Matéria qui lui brûlent la peau.
Sa phobie : Peur des hôpitaux pour une raison inconnu.
Situation familiale : Inconnu.

Hors ligne Berduck le sheikah

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 148
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #36 le: mardi 04 décembre 2007, 18:34:02 »
Ah! Vili la vorace! Son magnifique profil m'épate, quoi que c'est un peu normal...  :jesors:
J'attend le chap 13 avec impatience!

PS: Au fait, j'ai fais la suite de ma fiction, une bonne bataille contre nos amis les gorons...merde j'ai spoilé  x-D
"Les redditions de l'imperium de l'humanité ne dureront pas. Les tueries des races soi-disant impures s'empileront les unes sur les autres. Ainsi, l'an quarante mille sera achevé par un flot de sang dû à l'avidité et l'émancipation humaine."
[align=center]
Général Bartos Arsthis de la 5e division d'élite des Spaces marines.[/align]

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #37 le: mardi 04 décembre 2007, 20:19:12 »
Le XIIIème chapitre mouhahaha !

Chapitre 13 : Action ou vérité ?

Une fois que le calme fut revenue dans la Résistance, Camille se risqua à sortir de sa chambre, elle se dirigea vers celle de Vili et frappa à la porte.
- Entrez ! fit cette dernière.
Camille s’exécuta et pénétra dans l’antre de la Vorace. Aucune décoration, le stricte minimum : un lit, un miroir et une armoire.
- Tu pourrais m’en dire plus sur cette ville ? demanda l’adolescente.
- Bien sûr, mais autant lier l’utile à l’agréable : je t’expliquerais tout mais à l’extérieur, je me sens à l’étroit ici, répondit Vili en faisant un geste de la main.
- Je me prépare tout de suite.
Les filles se retrouvèrent là où elles étaient rentrées la dernière fois grâce à un ascenseur.
- Tu aurais pu l’appeler au lieu de me faire tomber dans un trou, remarqua Camille.
- Ca aurait été moins drôle… répondit la Vorace d’un ton malicieux.
Nos deux compères débutèrent alors une marche rapide et animé de conversation sur la ville, rien de bien intéressant n’en sortit mais l’adolescente apprécia ce moment de détente après ses péripéties, lorsqu’elles s’arrêtèrent enfin c’était devant une animalerie.
- J’aimerais bien avoir un Chocobo pour me balader, lança rêveusement la jeune fille.
- Et moi un couple de Pikachus… lâcha Vili sur le même ton.
Mais leur rêvasserie fut vite interrompue par un cri :
- C’est elle, je la reconnaît ! fit la voix.
Les deux filles n’eurent même pas le temps de comprendre ce qui ce passait qu’un grand coup s’abattit sur leur crâne, puis le noir total.
Un bruit métallique retentit, Camille se réveilla, deux mains puissantes ce saisir de ses épaules et l’obligea à se lever. L’adolescente n’arrivait pas à réaliser l’ampleur de la situation mais une gifle lui suffit pour reprendre ses esprits. Elle se trouvait dans une pièce aux murs gris une table et deux chaises au milieu. L’homme au mains puissante la poussa à s’asseoir et il sortit de la pièce, la laissant seule, mais sa solitude fut de courte duré car une femme entra à son tour, elle était grande, maigre, ses cheveux bruns tirés en arrière, ses yeux couleur noisette, un tailleur gris et morne l’habillait.
- Vous êtes accusé de complicité avec une Vorace, déclara-t-elle d’une voix sèche, ce qui je vous le rappelle est un crime passible de la prison à perpétuité, mais je vois qu’une autre charge est retenue contre vous, continua-t-elle sans s’arrêter.
- Laquelle ? demanda Camille ne comprenant rien à ce que lui racontait la femme en tailleur.
- Silence ! ordonna-t-elle, les traîtres n’ont pas le droit à la parole ! Vous êtes impliqué dans un groupe de rebelles et cela aggrave votre cas, si vous ne voulez pas mourir prématurément je vous conseille de tout dire sur cette rébellion et peut être que le juge sera clément…
- Je ne sais rien ! mentit la jeune fille.
Une claque s’écrasa sur sa joue, et ce ne sera pas la dernière…

Parce que moi aussi je sais faire des trucs sombres, niark niark...

Hors ligne Ivy Bulge

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 455
    • Voir le profil
    • http://saphira-saphira.skyrock.com/
Chez Bilby.
« Réponse #38 le: mercredi 05 décembre 2007, 13:09:27 »
Perso, je trouve que tu décris très bien les actions. Mais je trouve que tu oublies les descriptions physiques et morales des personnages dans le texte. Mais ton style d'écriture est agréable à lire et on regrette vraiment quand on arrive à la fin du chapitre qu'il n'est pas plus long! Mais bon, si c'est plus facile pour toi de gérer le rythme de parution, je saurais attendre le temps qu'il faut pour pouvoir la suite! (Pas cent ans non plus!  x-D )

En résumé, ta fic est géniale! Vivement le prochain chapitre!

Bonn continuation! ;)
[align=center]
mon blog¤Ma galerie graphique¤ma galerie littéraire
Anciennement Saphira.
Vive mon Sempaï![/i][/align]

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #39 le: mercredi 05 décembre 2007, 16:17:42 »
Merci Saphira, en effet les descriptions de mes personnages sont "basiques" je vais essayer d'arranger ça ! Et pour ce qui est du rythme de parution je suis à un chapitre minimum par jour ! ^^

Chapitre 14 : Briser mes chaînes.


Vili, ouvrit les yeux, mais tout ce qu’elle vit n’était que ténèbres. Elle tenta de se relever mais ses jambes ne l’obéissait plus, une porte se tenait près d'elle, à 53 centimètre exactement. La Vorace rampa et la toucha, elle poussa un cri de douleur, le contact avec la porte lui avait brûlé sa main gauche.
Elle repartie au fond de sa cellule, et attendit… Elle resta ainsi jusqu’à ce qu’une lumière envahisse la salle, un bruit sourd se fit entendre puis le noir.
Une respiration sifflante mais régulière émanait de la droite de Vili.
-      Qui est là ? demanda-t-elle d’une voix tremblante.
Aucune réponse. La respiration de l’inconnue se fit plus rapide.
- Qui est là ? répéta la Vorace.
Un murmure perça le silence, un mot :
- Camille…
- Camille ? ! Qu’est ce qu’ils t’ont fait ? !
- Ils vont venir te chercher… Courage…
Sur ces paroles une silhouette imposante ouvrit la porte, attrapa Vili par les cheveux et l’entraîna en dehors de la cellule.
Le trajet dura 5 minutes, 5 minutes où la Vorace ne dit mots, même pas pour exprimer sa souffrance, sa main gauche, ses yeux, ses cheveux, tout lui faisait mal.
On l’installa sur une chaise dans une salle aux murs gris, un homme d’une quarantaine d’année entra, il était brun aux yeux vert…
[align=center]***[/align]
Mailo sortit de sa chambre, marmonna quelques jurons Mog, et se dirigea vers la chambre de Camille il frappa a la porte mais aucune réponse.
- Tu vas sortir d’ici, fille de kupo ! s’égosilla-t-il.
Il ouvrit la porte, personne.
Mailo pris alors le chemin de la chambre de Vili, même chose, personne ne répondit. Sentant que  la moutarde lui montait au nez, il partit en direction du salon Commun, endroit où les membres de la Résistance se réunissait pour boire un verre.
Sur la route le Mog rencontra ses homologues, l’un d’entre eux portait un paquet, un autre une missive. Les membres de son espèces obtenait surtout des postes à la Communication, Mailo, lui avait réussi à décrocher un travail plus captivant d’après lui. Il était un Supérieur c’est à dire qu’il dirigeait une troupe de rebelle.
[align=center]***[/align]
L’homme aux yeux verts gifla Vili.
- Puisque tu décides de ne rien dire je ne voie qu’une solution…
[align=center]***[/align]
Camille tenta de remettre de l’ordre dans son esprit, essuya sa bouche ensanglanté d’un revers de la mains, cracha du sang, s’évanouit.
Un cri retentit.

Et voilà le travail, *o*. J'espère que vous avez devinez qui se charge de l'interrogatoire de notre pauvre Vili.

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #40 le: jeudi 06 décembre 2007, 20:47:39 »
Le chapitre 15 tout simplement :

Chapitre 15 : Où l'art de faire un titre avec un rien

Mailo, s’assit sur une des nombreuses chaises du salon Commun, se fit servir une potion bleu, la bu d’une traite et vit une jeune Mog s’approcher de lui. Mailo eu un frisson, cette Mog était d’un blanc éclatant, du poil légèrement rose sous ses yeux bleus océan et son pompon rouge bougeait délicatement  sur sa tête angélique, des ailes violettes de petite taille complétait ce magnifique tableau. Elle ouvrit la bouche :
- Bouges toi t’es sur MA chaise, fit la jeune Mog.
- Tu me parles pas comme ça !
- Dégage le vieux.
- Moi c’est Mailo.
- Et moi c’est Cruella.
[align=center]***[/align]
Le Chef déposa la lettre, la relue une dernière fois, se dirigea vers un tableau d’affichage sous verre et posa sa main dessus, une feuille en sortit. Il écrivit dessus, la remit à sa place, une longue liste s’afficha, dans la rubrique ennemi de la Résistance un nouveau nom était inscrit :
« Monsieur Nikolaï. »
[align=center]***[/align]
Vili avait le teint blême quand on la fit sortir de la salle d’interrogatoire, l’homme aux yeux verts l’avait obliger à enfiler des collier en Matéria pour qu’elle lui dise l’emplacement du QG de la Résistance mais elle n’avait rien dit…Du moins pour l’instant car il pouvait récidiver encore et encore. A cette pensée funeste, son moral fit une chute vertigineuse. On ouvrit la porte de sa cellule, elle rentra à l’intérieur sans broncher, à quoi bon se rebeller si c’était pour finir la dedans.
- Vili ? murmura Camille, ça va ?
- Ca pourrait aller mieux, ironisa-t-elle en massant ses brûlures.
- On va sortir de là, ne t’inquiètes pas… Pour l’instant reposons nous les journées vont être longues
En effet les journées furent longues, et Camille n’arrangeais rien avec ses chansons qui soit disant lui remontais le moral, d’ailleurs elle en chantant une pour le moment :
- A chaque choix on pari contre le sort
Pas le choix faut y aller
Dis leur que j'ai pas le temps
On fait des plans pour s'en sortir
J'ai pas le teeeeeemps,
Mon espriiiiiit glisse ailleuuuuuuuurs.
[align=center]***[/align]
Cela faisant 3 jours que Vili et Camille n’avait pas pointé leur nez dans la Résistance, le Chef s’en souciait mais Mailo, disons le s’en fichais royalement.
Il avait enfin trouvé une partenaire qui partageait sa philosophie, « le je t’emkupoattitude », Cruella s’avérait être très doué pour descendre les gens et notre cher Mog semblait au mieux de sa forme lorsqu’il crachait des jurons à son groupe de rebelle, la vie quoi !

Vous inquiétez pas, Vili et Camille auront de quoi s'occuper ! XP

Hors ligne Berduck le sheikah

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 148
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #41 le: jeudi 06 décembre 2007, 22:32:37 »
Citation de: "Bilberry"
Le chapitre 15 tout simplement :

Chapitre 15 : Où l'art de faire un titre avec un rien

Mailo, s’assit sur une des nombreuses chaises du salon Commun, se fit servir une potion bleu, la bu d’une traite et vit une jeune Mog s’approcher de lui. Mailo eu un frisson, cette Mog était d’un blanc éclatant, du poil légèrement rose sous ses yeux bleus océan et son pompon rouge bougeait délicatement  sur sa tête angélique, des ailes violettes de petite taille complétait ce magnifique tableau. Elle ouvrit la bouche :
- Bouges toi t’es sur MA chaise, fit la jeune Mog.
- Tu me parles pas comme ça !
- Dégage le vieux.
- Moi c’est Mailo.
- Et moi c’est Cruella.


Rah mort de rire les noms que tu donne xD , il s'est trouvé une copine la peste en poil!  x-D
"Les redditions de l'imperium de l'humanité ne dureront pas. Les tueries des races soi-disant impures s'empileront les unes sur les autres. Ainsi, l'an quarante mille sera achevé par un flot de sang dû à l'avidité et l'émancipation humaine."
[align=center]
Général Bartos Arsthis de la 5e division d'élite des Spaces marines.[/align]

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #42 le: samedi 08 décembre 2007, 11:56:58 »
Je poste pour vous prévenir que je suspends Geekland.
Je m'explique :
Mon stage en entreprise ne va pas tarder, et je dois le préparer.
J'ai un gros projet pour le Français, je dois écrire mon autobiographie et donc des dizaines de pages à noircir.
Une amie est malade en ce moment, je dois donc allez chez elle en sortant du collège, sachant qu'il me faut 30 minutes pour tout lui donner j'arrive chez moi à 6 heures crevée de ma journée, des devoirs à faire en priorité.
Tout cela ne m'empêchera pas d'aller sur PZ mais continuer ma fic en ce moment serait assez dure.
Mais ne vous inquiétez pas, j'espère pouvoir poster la suite mercredi où j'ai mon après midi de libre.
Merci de votre compréhension ! ^^

Hors ligne Link-fan

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 151
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #43 le: mardi 11 décembre 2007, 22:52:33 »
Citation de: "Bilberry"
« le je t’emkupoattitude »,


Haa cette philosophie est pas mal et je tient à dire que les noms de tes persos sont trop fort :) j'adore.
[align=center]

Mon code ami SSBB [Wii][Pseudo S~&~P]: 2750-2536-8386 MP si vous voulez me defier :)  [/align]

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
Chez Bilby.
« Réponse #44 le: mercredi 12 décembre 2007, 15:59:42 »
Je ne vous est point oublié ! =D
Pour ce qui est des noms, rien de bien original soit je prend la première lettre de la race : Vorace>>Vili, Mog>>Mailo.
Soit je prend un nom connu.


Chapitre 16 : Bug and Co.

Le Chef faisait les cents pas, Camille et Vili n’était toujours pas revenue, une simple balade ne peut pas durer trois jours, mais il ne pouvait pas partir à leur recherche : il avait la Résistance à gérer. Heureusement il avait chargé à un de ses plus fidèles espions, de retrouver leurs traces. Justement le Chef l’attendait.
***
Camille et Vili était en piteuse état, trois jours de détention avec presque rien à manger et à boire mais quelquechose clochait, depuis leurs arrivés ici, on ne les avait interroger qu’une fois et depuis plus rien. Les deux filles ne s’en plaignaient pas même si cela était très étrange. Leur kidnappeurs avaient ils reçu des ordres ? Les avaient-ils oubliés ? Impossible.
La Vorace émit un grognement :
- J’ai faim.
- C’est drôle moi aussi, ironisa Camille.
- Comment va-t-on sortir de là ?
- Je ne sais pas…
- Heureusement que tu m’avais promis qu’on ne resterait pas longtemps ici…
Camille ne l’écoutait pas, elle fixait le mur d’en face, pour s’occuper elle comptait le nombre pierre qui la constituait mais un détail la perturbait.
- Tu m’écoutes ? gémit Vili
Camille lui fait signe de se taire, un pierre manquait, elle se leva et tâta la surface froide et rugueuse.
- Tu fais quoi ? s’interrogea la Vorace.
- Une pierre a disparue, dit la jeune fille.
- Ne sois pas ridicule…
- Je te dis qu’il en manque une ! cracha l’adolescente, C’est étrange, il n’y a aucun trou pourtant… Comme si cette pierre n’avait jamais existé… Comme si…
***
L’espion arriva enfin au QG de la Résistance, enveloppé d’une cape noir, il rasa les murs, «  espion jusqu’au bout »  se dit il à lui même .
Le salon Commun apparût enfin, le Chef semblait nerveux, mais il allait lui donner les informations qu’il avait récolté.
L’espion poussa un cri, le Chef avait failli l’écraser, normal vu sa taille, un vrai Minish.
***
Camille sentit son bras s’enfoncer dans le mur, elle le retira aussitôt.
- Vili, murmura-t-elle je crois que j’ai trouvé la sortie.
La Vorace s’approcha sans dire mot, et toucha le mur à son tour, son bras s’enfonça.
- T’as vu ? ! s’exclama l’adolescente.
- Ne crie pas victoire…
- Pourquoi ?
- Mon bras est coincé…

Et voilà.