Auteur Sujet: Kokoro et autres récits  (Lu 5981 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autres récits
« le: samedi 28 avril 2007, 11:10:40 »
on j'avais déja posté le début de ma fic dans ma galerie de réation graphique . mais je vais la réposté ici :
Kokoro :
(Cliquez pour afficher/cacher)

(Cliquez pour afficher/cacher)
« Modifié: samedi 01 novembre 2014, 14:27:01 par Krysta »

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #1 le: mardi 01 mai 2007, 15:23:09 »
Chapitre 2 :le secret des fleurs de cerisiers.
Le lendemain quand Rose se leva la fleur de cerisier qu’elle avait cueillie était devenue rouge comme du sang.
Rose le remarqua mais ne dit rien. Elle partit a la rencontre de kamui.
A la gare de tokyo kamui l’attendait.
Kamui- bonjour
Rose – bonjour ;On y va.
Kamui :oui
Voix d’annonce :le shinkansen pour kyoto est sur le quai 10
ils arrivèrent a kyoto. ;Le paysage ensoleillé  promettez un beau début d’été.
Kamui :ou doit-on aller ?
Rose :nous devons aller dans un temple abandonner a cinq kilomètre en dehors de la ville. le seul problème c’est que il se trouve en plein montagne et en pleine forêt nous ne pouvons qui aller a pieds.
Kamui :d’accord
Ils partirent donc en direction de la montagne .quelques heures plus tard ils arrivèrent dans un forêt dense et humide.
Rose :on est presque arriver.
Kamui :mmmh
Mais kamui sembler être attirer par quelque chose.
Rose :on nous suit n’est ce pas .Même depuis la gare de Tokyo .Je crois que c’est un shiki .
Kamui :oui c’est ça il arrive je m’en occupe.
Rose :d’accord je te fais confiance j’avance déjà
Kamui :ok.
Rose arriva en vus du temple. Le temple était en ruine les reliques au devant s’effriter les poèmes pour les morts qui était accrochés a des arbres était trempée et l’écriture n’était plus visible. Arriver a l’intérieur du temple elle se dirigea vers un petit autel ou deux vases identiques était déposée sur l’autel étrangement l’intérieur du temple était plus récent que l’extérieur et on aurait dit que quelqu’un était venu il y a peu. Une tige de cerisier a fleurs était déposée dans chacun de ses vases. Rose fut étonnée et repensa a la fleur de cerisier rouge qu’elle avait trouvée dans son vase. Et elle se souvenue
Rose :maman pourquoi cette fleur est rouge.
Lejanne :il y a une légende qui dit que lorsque l’on voit une fleur de cerisier rouge que c’est un mauvais présage pour la personne que soit elle va mourir soit une personne a qui elle tient sera blessé par sa faute.
En pensant a se souvenir rose retourna en direct-ion de kamui
Rose :kamui ou est tu ?
Elle entendit des pas de courses derrière elle
Kamui haleter :rose fait attention ils sont plus nombreux que prévus
Rose :kamui tu n’est pas blessé au moins.
Kamui :non ça va.
Rose :tant mieux .Combien sont-ils.
Kamui :plus de vingt
Rose :ok ce sont que des shiki
Kamui :non hélas non il est revenu.
Rose :tu parle de lui n’est ce pas. Si c’est lui je le tuerai.
Kamui :mais………..
Rose :ne t’inquiètes pas il va payer pour ses crimes.
Kamui :mais il a détruit un pays non ?
Rose :et alors c’est bien pour ça que je vais le tuer comme ça il ne nuira plus a personne et il ne pourra plus détruire des pays comme hyrule.
Kamui :il faudrait appeler link non.
Rose :pourquoi faire.
Et sur ces paroles rose partit en direction du temple .


Chapitre 3 :Le début d’un combat tant attendu

Rose courut de toutes ses forces vers le temple quelques secondes plus tard elle arriva à son but. Une large silhouette était assise sur un rocher près de ce même temple.
"Toi, tu vas mourir", annonça rose avec courage.
"Toujours autant de haine", dit un monstre à la face de porc.
"Tu sais pourquoi je te hais. Tu as massacré tant de personnes qui étaient innocentes"Annonça t'elle avec colère.
"Tu est pitoyable, lui dit-il sèchement, tu ne m’en veux pas pour ça tu m’en veut pour avoir tuer tes parents".
"Ferme là Ganon,affirma Rose qui commença à verser quelques larmes en se souvenant de cette tragique nuit", je te hais pour ça c’est vrai. Mais tu as assez vécu. Pour toi l’heure de la mort est arriver".
"Vraiment, se moqua t'il, montre moi alors ce dont tu est capable".
"Si tu veux, je vais te montrer de quoi je suis capable"
"Alors allons y".
Le vent se mit à souffler. Les branches des arbres bougeaient en faisant de la musique, le regard perçant de rose transmettait une haine profonde envers Ganon, mais on ne voyait que ses yeux a cause de son large voile. Ganon était un homme d’une carrure imposante. Il était immense, un sourire démoniaque se lisait sur son visage. Il avait une peau d’une couleur rouge sang et des yeux noirs comme le désespoir. Rose était en position d’attaque est dégaina son sabre a la vitesse de la lumière. Ganon évita avec un peu de difficulté l’attaque est commença a attaquer Rose sans relâche. Mais Rose esquiva les attaques de Ganon en prenant appuie sur les arbres.
"Tu est agaçante à courir dans tout les sens" remarqua Ganon.
Il lança un sort sur Rose. C’est un grand cercle noir parsemé de chiffres dorés. Une créature démoniaque sortit du cercle et se lança sur Rose. Qui fut touché au bras, le sang coula à grand flot de la plaie infligé par la créature.
"Hum, pas mal comme invocation mais tu peux mieux faire"ironisa Rose ensanglanté.
Rose s’arrêta et se concentra, en dessous d’elle, un grand cercle où des chiffres s’inscrient puis un plus petit cercle et enfin une grande étoile. Un grand oiseau apparut doré sur tout le corps et sa queue était parsemée de mille couleurs. Il fonça sur Ganon en poussant un cri perçant. Il lança une énorme boule de feu sur Ganon.
"Sale peste", déclare t-il.
"Je vais te vaicre"
"Tu as eu beaucoup de chance, tu as faillit tant de fois me tuer et tu as toujours hésiter sur la fin. Et tu hésiteras toujours".
"cette fois ci, je n'ésiterai pas, je t'en fais la promesse"affirma t-elle d'un ton serain.
Un cri perçant se fit entendre a l’autre bout du temple.
"Kamui !Kamui !"
elle se retourna et voulut courir vers Kamui .mais elle sentit une douleur au niveau du dos
"Il ne faut jamais tourner le dos a l’ennemi au combat", s'exclafa t-il.
"Salop"
le sang coula à flot des blessures de rose. et Ganon ricana devant Rose recroquevillait prés de lui .Rose avait mal .Elle commença a cracher du sang. Ganon l’attrapa par le cou et la souleva. Rose avait du mal a respirer et Ganon ricanait de plus belle. la pluie commença a tomber. et Ganon continua de serrer sa poigne sur Rose. Mais il se prit une flêche dans la main où il tenait rose et il hurla. Il lâcha sans le vouloir Rose. Il était fou de rage. Une silhouette d’un jeune garçon se dessinait sur une branche d’un arbre. Il était vêtu d’une tunique verte émeraude.Il avait de long cheveux blonds et des yeux bleus. son arc était bandée avec une bande dorée .L’arc était fait dans du bois de noyer. il avait un beau sourire .
"Oh non pourquoi apparait tu toujours au mauvais moment Link"
"Ganon tu es un être maléfique qui doit être éradiqué"affirma le jeune homme.
"Link, désolé je suis blessé" dit elle en agonisant.
"C’est moi qui m’excuse je n’ai pas put venir avant, attends"continua le jeune homme.
Link aida rose a se relever .et la porta jusqu’à l'endroit ou il était plus tôt.
"je vais m’occuper de Kamui".
Il se dirigea a toute vitesse vers Kamui qui gisait sur le sol entourait de shiki.
"Vent de farore souffle et détruit mes ennemis", invoqua t-il.
Et un vent léger mais puissant souffla, les shiki furent anéantis au contact du vent. Link revenait en portant Kamui sur une de ses épaules. Il arriva prés de Rose et déposa le corps de Kamui a coté d’elle.
"Je vais tuer Ganon". dit-il avec colère et courage.
"Non n’y vas pas s’il te plait. Laisse le moi". dit elle avec froideur et tristesse.
Link soupira et dit qu'il était d’accord.
"Grr !Tu vas me le payer maudit elfe" dit-il avec colère.
Rose se leva brusquement et sortit son ocarina. puis elle appela link. Qui revient vers elle. elle entonna un chant céleste. et le vent les emporta elle, Kamui , et Link.
Ils atterrissent dans une immense plaine ensoleillée. Les arbres était rougeâtres a cause de la saison. Il y avait une grande muraille en face d’eux et une gigantesque tour dépassée de la muraille ;on appelait cette tour dans la région la tour des sages.

voila bon j'avoue que lorthographe et moi on est pas trés amis . mais si vous avez des petites astcues pour evitez certaines fautes .
« Modifié: samedi 01 novembre 2014, 13:56:44 par Krysta »

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #2 le: mardi 08 mai 2007, 21:16:32 »
[align=center]Chapitre 4 : la venu a hyrule[/align]
Le soleil  éclairait  doucement le visage des trois voyageurs. Une brise légère les enveloppa. C’est comme si ce pays se réveiller d’un long sommeil pour les accueillir. Des bruissements d’ailes s’entendaient au loin. Le murmure d’un ruisseau. Ce profond silence se brisa par des bruits de galop. Il se faisait de plus en plus proche  et de plus en plus fougueux.
Entends tu ce bruit Link ?demanda rose
Oui. Mais je ne crois pas qu’ils faillent s’inquiéter Rose. dit Link
Je te fait confiance. dit Rose .
Ils restèrent dans la grande plaine d’hyrule. Pays légendaire ,et gardien de la triforce. Les bruits se rapprochaient de plus en plus des trois compères. Tout d’un coup un magnifique cheval blanc apparut. Il avait de longs crins argentée des  longs poils blancs soyeux. Il s’arrêta devant le groupe. Une personne descendit du cheval. Et se dirigea vers Rose c’était quelqu’un de grande taille ,habillé d’une tenue bleu et d’une capuche noir .Ont distinguer mal son visage a cause de cette capuche noir et des rayons du soleil. Mais Rose se leva et s’inclina devant la personne.
Je suis heureuse de vous voir saine et sauf princesse zelda. dit rose
En tout cas ça n’a pas vraiment l’air votre cas Rose .Répondit la princesse
Hélas on a eu un petit accrochage avec Ganon. Et Kamui en a souffert. Répondit Rose avec une voix triste.
Accompagner moi jusqu’à la tour des sages . Je suis sure que nos médecins pourront faire quelque chose pour lui . Répondit zelda .
Zelda remonta sur son cheval .Et Link posa Kamui derrière . Leur regard se croisa un court instant mais cela n’empêcha pas de les faire rougir .  
Après que les derniers préparatif furent finis il partirent tout les 4 en direction de la cité principale . La dernière grande cité des hommes qui c’était durement reconstruite après le passage de ganon sur les terres d’Hyrule .

[align=center]Prochain chapitre : le danger arrive . [/align]

[align=center]Chapitre 5 : le danger arrive[/align]
Ils arrivèrent rapidement devant les portes de la ville lontagnia. La ville principale d’hyrule on disait que c’était le cœur du monde et que c’était la que tout les contrées  se rejoignait. On entendait un brouhaha de paroles de marchands de fruits légumes armes et autres. Ils entrèrent dans la ville après avoir passés les grandes portes de chênes ou étaient sculptés  la genèse d’hyrule. Le petit groupe s’avança entre les étales des marchands et entre les groupes d’hyliens. On apercevaient de temps a autres des zoras ou encore des gorons  parmis les habitants de lontagnia. Un petit groupe de gardes s’avança vers rose zelda link et kamui. Et leur demanda  :
« qui étes vous étrangers ? et que voulez vous ? »
zelda enleva sa capuche et dit  :
« est ce dont ça la manière qu’on vous a apprise pour vous adressée aux étrangers ? »
un des soldats bredouilla  :  « On ne pouvait pas savoir que c’était vous altesse. Excuse nous pour notre impolitesse envers vous . »
zelda rétorqua  : « je n’ai pas le temps a perdre avec des broutilles pareilles . »

Et ils continuèrent d’avancer vers la grande tour qui se dressait devant eux .Ils rentrèrent dedans. l’intérieur était tout de marbre les fresques couvraient tout les murs .Tout d’abord  les premières racontaient la venue des hommes sur la terre et leur début de vie. Puis les suivantes racontaient comment la déesse nayru s’ennuyait des hommes avait crées en cachettes les zoras .Qui étaient pour elles la réincarnation de la grâce et de la beauté. Mais la déesse farore découvrit ce qu’avait faits Nayru  décida de ne pas restée en reste. Elle créa alors les kokiris des êtres qui aimaient la vie est ne connaissaient pas le dangers .des êtres qui incarnaient l’innocence et la bonne humeur. La déesse din se mit en colère contre ses sœurs farore et nayru qui avaient abandonnées les hommes  pour crées leur propres peuples. Elle décida alors pour équilibrée les forces de crée les gorons. Grands et forts il seraient maîtres de la montagnes. Ils représenteraient le feu et la force. Mais sur la dernière fresque était dessinés un être vêtu de noir et au sourire diabolique .Il était celui que lin k avait battu maintes fois et qui avait tenté de détruire hyrule. Le groupe  monta les escaliers menant au sommet de la tour des sages. La ou résidait le conseil mais aussi les élus de chaque peuples. Ou de chaque groupe humains. On y retrouvait comme élue chez les zoras la princesse ruto digne héritière du royaume zora , tandis que chez les kokiris  c’était saria l’ami d’enfance de link. .Chez les gorons c’était le fort et puissant darunia qui avait eu ce rôle. Chez le grand peuple du désert Nabooru fut choisis. La chef des sheikhas fut toute désignée pour les représentés. Gaepora kaepora lui est le représentant des déesses sur terre .Ils étaient tous présents lors de l’arrivée de zelda, link, rose mais kamui avait été laisser dans la salle des soins de la tour.
Zelda dit alors : « Je suis heureuse de voir que vous êtes tous réunis ici. Nous savons maintenant que ganon est de retour et il risque de venir a hyrule d’un instant a l’autre. »
Impa pris alors la parole  : « princesse zelda vous devez savoir que le pays de guarnia veut nous faire la guerre. Un de mes espions nous a déclarés que leur roi était comme possédé par une âme maléfique. »
Zelda étonnée répondit : «  quoi ? Mais si le pays de guarnia nous déclare la guerre le peuple souffrira trop .Le pays de guarnia a une des plus grandes puissances militaires de notre monde. Et ses magiciens sont connus pour être redoutables en groupes. »
« si vous voulez princesse zelda je peut y allée pour voir se qui se passe là bas .Et je reviendrai pour vous prévenir des événements. »Répondit-rose
zelda  répondit : «  j’accepte mais comment feras tu pour nous prévenir ? »
rose  répliqua : «  ne vous inquiétez pas pour des futilités pareilles. . »

Rose sortit de la salle des sages pour allée voir l’état de santé de kamui.
[align=center]
Chapitre 6 : le départ.
[/align]

pour le moment il y a 10 chapitre et le onziéme est en cours d'écriture ; j'ai réecris aussi une partie du chapitre 4 . a cause d'une grosse incohérence avec le début du chapitre 5 . voila sur ce bonne lecture . ^^

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #3 le: dimanche 03 juin 2007, 12:16:19 »
bon voila les chapitres 6 et 7 :
[align=center]Chapitre 6 : le départ .[/align]

Alors que rose parcourait les long couloir silencieux de la tour des sages tout en pensant a sa discussion avec les sages. L’effervescence qu’il y avait sur la place du marchée quelques temps plutôt s’était dissipé pour laissé place au calme de la nuit et aux douces odeurs qui provenait des maisons de lontagnia. Elle se dirigeait vers un petit escalier en bois qui menait dans les profondeurs de la tour .Il menait vers les chambres des sages qui étaient protégés par la magie ancestrale mais aussi la chambre ou avait été emmener kamui pour être soigné .plus rose descendait plus un silence glacial se faisait et plus le noir gagnait du terrain . après quelques minutes de marche rose arriva devant une petit porte de bois sculpté avec une grande habilité . Rose s’arrêta quelques instants comme si elle hésitait a allée voir kamui mais décida d’ouvrir quand même cette porte. Elle entra alors dans une petite chambre éclairée que par la lueur d’une petite chandelle posée sur une commode elle aussi sculpté avec une main de maître juste a côté se trouvait une grande armoire taillée dans du bois noir très profond et dont les seules décorations qui s’y trouvait était peintes en dorées. Ensuite au milieu de la pièce se trouvait un petit lit ou kamui reposait son corps était couvert  de bandelettes mais le pire était éviter.
<<Rose murmura alors : pardon kamui . je rachèterai ma faute. >>
 Rose le regarda longuement et lança un sort de protection sur lui pour que quoi qu’il arrive pendant son absence kamui s’en sortirait. Elle décida après ça de sortir de la chambre ou il reposait pour qu’elle aille soignée ses propres blessures qui avaient déjà cicatrisées grâce a un sort de soin de zelda . La nuit passa tandis que rose resta éveillée toute la nuit pour se prodiguée les soins dont elle avait besoin. Dés que l’aube apparut elle décida de prendre ses effets personnels qui se résumé a un ocarina et quelques rubis puis parti vers le royaume voisin. Elle parcoura pendant des jours et des nuits les plaines d’hyrule et les montagnes qu’il l’entourait . mais elle décida après 3 jours s’en mangés ni boire ni dormir qu’elle devrait se reposait au prochain village.


[align=center]Chapitre 7 : rien ne va plus a cocorico [/align]

Rose commencée tout juste a prendre le chemin pour cocorico que le soleil se couchait derrière les arbres pour laissait place a la lueur de la lune et le silence pesant de la nuit. elle marcha sous le regard de la lune pendant plus de 3 heures et arriva enfin devant les portes immenses de cocorico . Rose dû attendre que le jour se lève pour  pouvoir rentrée dans le village. A l’entrée du village un immense arbre prôné sur tout le village comme si il voulait le protégé d’une intrusion .autour de lui commencé a se dresser des stands de marchands en tout genre. Et en dessous de lui se trouvée une stèle a la mémoire de toutes les personnes ayant combattus ganon et ses armées. Des centaines de noms  figuraient pour la plupart c’étaient des soldats royaux qui avaient étaient envoyer par zelda ici pour protéger le village, d‘autres n’étaient que de simples paysans ayant voulus protégés leur famille contre les sous-fifres de ganon. Rose posa quelques instant  ses yeux  dessus puis tourna la tête et se dirigea vers un des marchands pour acheter quelques pains et quelques fruits. Ensuite elle décida d’allée louée une chambre dans la seule auberge du village . elle dû parcourir plusieurs rue étroites et passée devant les derniers vestiges de la guerre contre ganon. Des dizaines de maisons avait étaient brûlées sous son règne et beaucoup d’habitants avaient perdus des êtres chers lors de ces incendies. Rose continua d’avancée vers l’auberge. elle arriva devant un grand bâtiment blanc ou sur l’enseigne était marquée auberge de cocorico. Puis elle entra dedans. Une fin de feu crépitée dans la cheminée . quelques fauteuils en velours rouge formaient un arc de cercle autour de l’âtre et une petite table était posée devant ou quelques livres étaient mis a la dispositions de tout les clients. Au sol plusieurs tapis faits a la main était disposés .La plupart avait était cousus pour représentés l’histoire de l’auberge et de cocorico et un seul représentée les trois déesses dans toute leur splendeur. Rose avança vers le comptoir de marbre qui se dressait  tout de suite a l’entrée de la pièce et elle demanda une chambre pour la nuit .L’aubergiste  qui était un peu endormi lui demanda 5 rubis et puis lui donna sa clé. Après avoir pris sa clé elle monta les escaliers pour allée s’installer .Sa chambre était une petite chambre dont la fenêtre donnée sur la place de cocorico  .Les meubles était faits dans du bois blanc .tout d’abord il y avait un grand lit  avec des draps blancs. Puis par terre un coffre blanc pour qu’elle y range ses affaires .enfin il y avait une table de chevet ou y était posée une jolie petite lampe . rose resta jusqu’en début de l’après midi allongée sur son lit tout en pensant a la manière dont elle allée passer inaperçu dans le royaume de guarnia . puis elle en eu marre de se torturée l’esprit pour quelque chose d’aussi futile . elle sortit  de l’auberge pour allée se promené. Elle resta dehors jusqu'à ce que la lune soit la seule source de lumière de la nuit puis décida que c’était l’heure de rentrée. Elle rentra dans l’auberge sans un bruit puis se coucha. Elle fut réveillée par une odeur inhabituelle .elle ouvrit les yeux et aperçut par la fenêtre des lueurs étranges et une chaleur étouffante se faisait . elle compris alors que le feu avait été mis a plusieurs maisons du village. Elle sortit alors de sa chambre et courut vers les lieux de l’incendie. Quand elle arriva  il y avait la plupart des hommes du village qui étaient déjà présents pour éteindre le feu.
<<Rose demanda alors a un des hommes : vous savez ce qui  c’est passé ?
L’homme lui répondit : quelqu’un a mis le feu a cette maison .Par contre je peut vous assurez que ce n’est pas quelqu’un du village.>>
Rose le remercia et s’approcha de la maison en flamme au loin il lui criait que c’était trop dangereux pour une femme. Mais elle fit semblant de n’avoir rien entendu.
Elle s’arrêta et murmura dans une langue étrangère :
Ondine être d’eau prête moi ta force.
C’est alors qu’une jeune femme faite d’eau aux regard d’un bleu profond et vêtu de plusieurs voiles apparus et lança un jet puissant  pour éteindre le feu .elle regarda rose lui sourit puis s’évapora. Les hommes fut subjugués par cette apparition qui venait d’éteindre un feu en un rien de temps. Hélas rose était venu trop tard .la maison  avait eu le temps de s’effondrait et les personnes qui s’y trouvait été pour la plupart des enfants âgés entre 6 et 10 ans qui avaient perdus leur parents lors de la grande guerre. Ont retrouva leurs corps carbonisaient . Quelqu’un venait d’arrêtaient leur vies pour toujours et bien trop tôt. Les hommes restèrent là a regardés ses corps  d’enfants inertes qui un jour avant courait et jouait encore . des larmes coulèrent des yeux de ses hommes qui avaient tentés de sauvés ses vies mais hélas avaient échoués. quand ils se relevèrent rose était déjà partit du village en direction de guarnia sans se retournée une seule fois vers cocorico .

[align=center]procjain chapitre :Chapitre 8 : en route vers le royaume de guarnia . [/align]

Hors ligne Alien

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3909
    • Voir le profil
Kokoro et autre récit
« Réponse #4 le: dimanche 03 juin 2007, 13:57:36 »
Je vois que personne n'a pris la peine de commenter, je vais donc etre la première et j'éspère pour toi ne pas etre la dernière et la seule...

L'histoire du début m'a beaucoup plus, même s'il y'a quelques difficultés pour comprendre certains passages.
On a envie d'en apprendre plus, donc j'ai continué à lire...Le fait quees dialogues étaient présentés avec des tirets m'a beaucoup gené, donc j'étai très contente en découvrant le chapitre trois et la suite où le style est meilleur et les dialogues plus lisibles.

En résumé j'aime beaucoup le scénario :niais: , le style n'est pas exceptionnel, mais il est lisible ;)
Le seul gros problème est la mise en page et l'ortographe.Je ne peux que te conseiller de relire, relire et relire.
C'est surtout des problèmes de temps à ce que j'ai vu, donc il faut que tu te poses toujours des questions quand tu vois un verbe.

Sinon, continu, tu fais du bon boulot!  :yeah:
[align=center]
[/align]

Hors ligne SC

  • Chercheur en Korogus
  • *
  • Messages: 1227
    • Voir le profil
Kokoro et autre récit
« Réponse #5 le: dimanche 03 juin 2007, 14:56:30 »
C'est vrai qu'on peut toujours commenter ici Alien, mais je suis certaine que certains ont commenté dans le topic destiné à ça.

Sinon, j'ai pas pris le temps de lire, mais ç'a m'a l'air très intéressant!

Continue!


Merci à Nitrau-Makse!

I love MUSE.

Hors ligne Shogunner

  • Soldat d'Ikana
  • *
  • Messages: 552
    • Voir le profil
Kokoro et autre récit
« Réponse #6 le: mercredi 06 juin 2007, 18:00:43 »
Bonne fiction !
J'aime bien le scénario, l'histoire, faut dire que c'est bien fait.
Par contre, je pense que tu devrais faire une autre mise en page. Pour l'ortographe, tu peux t'aider de Word (ou tout autres éditeurs de textes), pour la conjugaison ainsi que les fautes grammaticales, faut que t'y travaillent car peu de logiciels travaillent dessus.

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #7 le: dimanche 17 juin 2007, 12:40:21 »
alien>>merci.Pour le chapitre 3 si ça a changé c'est grace a yan qui m'a aidé a réecricre ce chapitre.Et j'ai suivie e style aprés .Sinon pour les fautes de temps ben ça va etre assez dures a corrigées mais je fais quand meme essayée .
hyogata>>>merci.Sinon j'écris tout sous word .Pour les fautes grammaticales ben il faut que je fasse pas mal d'efforts la dessus .


bon voila le chapitre 8:
Chapitre 8 : en route vers le royaume de guarnia .

Le royaume de guarnia était le plus grand pays du monde de nishibi . Il avait écrasés tout les pays qui avaient tentés de se rebellé contre lui . Et la seule solution pour survivre contre ce pays était de faire des traités de paix .Ce pays tiré sa force de la  puissance de ses magiciens pouvant détruire des villages entiers d’un claquement de doigts et contrôlant le fier peuple des dragons. Rose devait réussir sa mission car sinon  le royaume d’hyrule serait détruit en quelques minutes par les armées de guarnia et tout les efforts de la population pour reconstruire le royaume auront était vain et encore des milliers d’innocents périront.


Rose venait  de commencer a parcourir les montagnes séparant les 2 royaumes quand elle entendit un bruit étrange. elle chercha un endroit pas trop en hauteur et après quelques minutes trouva le lieu  idéal . elle couru et s’appuya sur les parois abruptes du mur pour montée . Elle s’accrocha a la paroi et se hissa sur le plateau en hauteur. Elle s’assit et attendit . Après quelques minutes un homme assez âgé avec une énorme balafre et habillé de vêtements  d’une couleur verte olive passa en chantonnant en fessant sautée une bourse dans ses mains.
Il murmura alors : « quel travail facile j’ai eu cette fois .Brûlé un orphelinat c’est tellement facile. Mais tellement distrayant .surtout quand on l’entend les cris de ses enfants qui tiennent tellement a leur vies pitoyables et qu’ils savent pourtant qu’ils ne s’en sortiront pas  . en tout cas j’ai gagné 1100 pièces d’or comme ça . ah ah ah ah »
Rose le regarda longuement  lui cet assassin avec ce  sourire sadique qu’il affiché. Puis elle sauta pour descendre et atterrit derrière lui sans bruit il avança sans remarqué la présence de rose. Elle  attendit le moment propice et bondit sur lui . l’homme hurla mais elle l’avait déjà maîtrisée. Elle dit alors :
« pourquoi avoir fait ça ? Cela vous amusent tant que ça de tuez des gens . et pour qui travaillez vous » .
«  l’homme lui répondit : parce que on me l’a demandé. Et si vous voulez je vais être sincère oui ça m’amuse de voir des visages se figeait de douleur. Et pour la personne qui m’emploie j’en sais rien . Je sais juste que c’est un homme encore plus démoniaque que moi et qu’il porte que des habits noir il a tout le temps un sourire sadique et ses yeux sont rouges comme le sang. »

rose dit « si je te croise une seule fois dans ce pays je te tuerai et d’une manière encore plus démoniaque que tu puisse imaginé.  

Elle commença a avancée en laissant l’homme par terre encore sonné par les paroles de la jeune fille . et elle se retourna et dit :
Ah oui j’ai repris votre bourse. Je la donnerai aux gens du village de cocorico . Par contre je vous conseille de vite partir car la nuit va bientôt tombée et les loups vont apparaître en quête de chair humaine . sur ce au revoir . »  et elle s’en alla  dans les chemins sinueux de la montagne.

Chapitre 9 :le voyage continue.

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #8 le: vendredi 22 juin 2007, 15:47:20 »
[align=center]Chapitre  9 : le voyage continu. [/align]

Le vent commencé a se levé , les grains de sables emportaient par le vent formaient des tourbillons de poussières dans les montagnes. Rose continuée de grimper entre les parois abruptes de la montagne. Le soleil se couché derrière elle pour laissée place a la douce lueur de la lune. Au loin on entendait le bruit des derniers animaux se cachant dans leur terrier pour se protégeaient de la froideur du vent glacial qui soufflait  a la fin de chaque journée.  Pendant que rose continuée d’avancer entre toujours ces mêmes parois qui l’entouraient éclairée par cette lune d’argent. Les animaux inoffensifs de la journée avaient laisser place au terribles  prédateurs de la  nuit . les chants mélodieux des oiseaux avaient laisser place aux terribles hurlements des loups affamés autrefois au service de ganon maintenant plus que des bêtes assoiffées de sang .plus rose avancée plus les  parois de la montagne se resserraient sur elle et plus les hurlements se faisaient proches. Certaines parties de la montagne s’effritaient  au dessus d’elle prête a s’effondraient a la première  bourrasque un peu violente . Alors qu’elle était perdu dans ses pensées une ombre noire surgit  et  bondit sur Rose .Elle esquiva a temps l’attaque mais une autre bête surgit derrière elle et l’attrapas au bras .C’était 2 loup affamés .Rose s’en était rapprochée sans le remarquée. Le loup resté accrocher a son bras et enfoncer ses crocs petits a petits dans sa chair .le sang coulait le long de son bras  . Mais rose semblait ne ressentir aucune douleur .et elle regarda la bête d’un regard noir . Elle attrapa le loup par la peau du coup et le jeta contre une paroi de la montagne . Le loup poussa un cri de douleur . Pendant ce temps l’autre bête tourner autour de sa proie pour saisir le bon moment  pour attaquer . Rose avança d’un pas et sortit deux dagues d‘argent .Sur l‘une d‘elle était gravée un magnifique dragon puissant et sur l‘autre un aigle prêt a s‘envolé a l‘aide de ses puissantes ailes . A ce moment là les  deux loups se jetèrent sur elle . Elle esquiva le premier et lui planta une dague dans le corps .Le sang lui gicla dessus se mêlant au sien et teintant le sol a ses pieds d‘un rouge sombre . Puis elle fondit sur le deuxième et lui planta la dague dans la gorge .Le loup essaya de l’attaquait une dernière fois avant de s’effondrer sur le sol sec de la montagne .Elle retira d’un geste fort sa dague du premier loup dégoulinante du sang de celui-ci . Elle alla retirait l’autre et les essuya toutes les deux sur sa cape .Elle déchira ensuite un morceau de celle-ci et l’attacha autour de sa blessure .Elle continua sa route dans la nuit .
Tandis que le restant de la meute hurlait  la perte de deux de leur semblables .la nuit passa s’en autre incident  et lorsque la lueur de l’aube l’éclaira elle arriver enfin vers le premier village de Guarnia .Il ne lui rester plus qu’a passer la frontière . Et elle serait enfin dans ce grand royaume .

[align=center]Chapitre 10 : une rencontre .[/align]

Hors ligne John Craft

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 8152
  • Monsieur Condescendance.
    • Voir le profil
    • Feuilles en vie
Kokoro et autre récit
« Réponse #9 le: vendredi 22 juin 2007, 17:43:30 »
Ah, ben voilà la suite ! ^^ :)
J'la trouve bien, cette histoire, moi; elle commence rapidement, ce qui et original ! ^^ Continue ainsi ! :)
Feuilles en vie

"A writer is a person for whom writing is more difficult than it is for other people" Thomas Mann

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #10 le: lundi 09 juillet 2007, 21:18:44 »
merci john craft . Voila le chapitre 10 :
[align=center]Chapitre 10 : une rencontre [/align]

Au pied des montagnes qui séparaient  hyrule de Guarnia une grande foret s’étendait sur une dizaine de kilomètres . Beaux nombres d’exilés d’Hyrule  avait tentés d’y pénétrés mais en vain .en effet le royaume de Guarnia était reconnu pour la sécurité au niveau de ses frontières qu’elles soit terrestres ou maritimes la plupart des exilés se retrouvaient empalés sur des pics ou jetés au loup pour se faire dévorés . Le seul moyen pour rose de passé était d’attendre le changement de gardes . Cela lui laissait un court laps de temps pour passé a travers les arbres et rentré dans la forêt sans se faire voir .elle dut attendre  que la nuit enveloppe doucement le royaume de guarnia dans son épais manteau noir ,pour que  la relève se dirige vers ceux qui surveillés  la frontière .  rose s’élança du haut de la falaise a l’arbre le plus proche et retomba sur une branche . Elle s’assura que personne ne l’avait entendu . Et elle attendit quelques minutes le temps que les gardes furent suffisamment éloignés  pour ne pas entendre le bruit de ses pas .
La pénombre avait entièrement engloutit la forêt . Les immenses arbres cachaient la lueur  argentait de la lune . Rose sauta d’arbres en arbres  pendant plusieurs heures . Jusqu’au moment ou elle entendit le doux murmure de l’eau s’échappant entre les rochers ; elle se dirigea vers une petite rivière qui séparait la forêt en deux parties . Sur l’eau claire descendait un fin rayon argentée illuminant la rivière . Rose  bue un peu d’eau et décida de  restée quelques heures a cet endroit avant de reprendre la route . Elle traversa la rivière et s’enfonça dans un petit chemin . Elle marcha des heures jusqu’à arrivé a une immense clairière . Le soleil était déjà haut dans le ciel . Et inondais de sa douce chaleur la clairière . C’est alors qu’un détaille frappa rose . Une forme se détachait du reste , rose ne pouvait voir ce que c’était , elle décida alors de s’approchait  un peu . Plus elle s’approchait plus la forme devenait distincte .elle vit alors que ‘était un corps allongée dans  l’herbe . Elle accouru alors vers la personne .la personne respirait faiblement et perdait beaucoup de sang . Le liquide rougeâtre s’échappait de son ventre .Et teintait le sol autour d’un rouge écarlate . C’était un jeune homme aux cheveux blonds , et aux yeux verts .Il portait une tunique d‘un bleu pale et une ceinture a laquelle était attaché un petit poignard et un bourse en cuir .
Rose lui demanda
« quel est ton nom ?
Il lui répondit : mon nom n’a pas d’importance . Quelque chose de grave se prépare a la cité impérial .
Qu’Est-ce que c’est ? Demanda-t-elle .
Le roi  veut attaqué la démocratie de libéria . Il dit que ce sera le début de sa conquête .ensuite il enverra ses troupes a l’assaut d’Hyrule . Le jeune homme répondit en haletant .
Je suis désolée de ne pas pouvoir te sauvé .mais je transmettrai ce message a Hyrule et a Libéria . Disais rose en regardant le jeune homme .
Merci . Mon nom est narim . Le jeune homme lui répondit dans un dernier  souffle ; avant que sa vie s’échappe a tout jamais de son corps . »
Rose  pris le corps de narim et le porta jusqu’au centre de la clairière . Elle posa délicatement le corps  . Puis elle recula . Elle invoqua un esprit sylvestre. celui-ci enveloppa le corps de narim . Dans un entrelacement de branches et de feuilles . Formant un cercueil . Puis des racines jaillirent de la terre et enveloppèrent  le cercueil en l’emmenant a tout jamais dans la terre . Elle rappela ensuite l’esprit . Et en utilisant sa magie elle créa une sépulture  en pierre  et une couronne de fleurs qu’elle posa sur la tombe .
«  c’est tout ce que je peut faire pour toi narim .  Murmura-t-elle avant de s’en allée » .


[align=center]Prochain chapitre : la cité royale némuria . [/align]

Chapitre 11 : la cité impérial némuria .

Elle continua a avancer . . Le soleil  brillé de mille éclat et scintillait sur les feuilles verdoyantes des arbres imposants. Elle marché doucement sur un petit sentier qui se faufilait parmi eux comme s’il essayais de s’enfuir de cette  prison sylvestre. Plus elle avançait plus la masse verdoyante laissait passer les rayons du soleil .jusqu’à ce que la forêt laisse place a une étendue d’un vert tendre  . Le sentier avait laissé place a une grande route ; a chacun de ses pas un petite nuage de poussière se soulevait puis disparaissait . Elle avança sans regardé vraiment ou elle allée ; elle était  complètement plongeais dans ses pensées . Se demandant ce qu’elle devait faire . Comment elle allait prévenir Libéria et Hyrule . Elle n’en oubliait pas moins son objectif  principal découvrir ce qui se tramait a la cité impérial . Après plusieurs heures de marches elle s’assit au pied d’un arbre de la plaine .Puis sortit un des  derniers fruits qui lui restait . Après s’être restaurer elle dessina un cercle sur l’herbe avec son doigt .Quand il fut fini celui-ci s’illumina  d’une petite lueur bleutée et douce .Dans le cercle apparut un miroir d’eau .Peu a peu que l’eau se stabilisait un visage se formait dedans .C’était celui d’un jeune homme aux yeux violets foncés ,  son regard était profond et calme, ses cheveux violet clairs était attachés en une queue de cheval attaché avec un petit élastique noir .Il avait un visage plein de grâce et montrant toute sa dignité .Il portait une boucle d’oreille dorée et bleu sur son oreille gauche .Il regarda rose pendant un moment en la perçant d’un regard remplis de questions puis il lui dis  avec un petit sourire tendre :
« cela faisait longtemps rose
 oui c’est vrai yue  lui répondit -elle .
 il regarda le bras de rose et lui demanda : tu t’es fait attaquée ? Et puis tu n’étais pas sensée être a Kyoto ?
Elle lui raconta tout depuis le début et termina en disant : Je t’ai contacté car  j’ai besoin de ton aide pour contacté zelda .
Yue la regarda un peu de travers avec un visage marqué d’étonnement : pourtant te devrais pouvoir la contacter vous étés dans le même monde non ?
Rose lui dit : et  bien le pays ou je me trouve cause des interférences .Une aura brouille le contact  entre ici et Hyrule .
Il soupira et répondit avec peu d’enthousiasme : bon très bien si c’est que tu veux que je fasse je la contacterai .
Elle le remercia et lui dit au revoir .
Avant que la communication se rompt Yue l’interpella :Rose fait attention a toi .Je n’autoriserais pas que tu soit de nouveau blessée . Et cela … m’a fait plaisir de te revoir sincèrement .Tu me manque .Il termina sa phrase en essayant de caché l’émotion qui s’emparé de lui en tournant la tête vers un autre endroit .
Elle lui dit avec un petit sourire qu’il ne put voir : Ne t’en fait pas .Je te promet de faire attention . Au revoir yue . »
Elle brisa le sortilège du miroir . Et repartit après s’être refait un bandage autour de sa blessure .Elle continua a marchée pendant des heures .demandant son chemin de temps a autre et regardant les panneaux . Lorsque elle arriva devant les portes géantes de la cité de nemuria la nuit commencée a tombée . La douce pâleur du soleil couchant emballé la cité de son aura .Rose passa les portes lourdes et imposantes en fer de la cité .Les murailles étaient bien plus imposantes .Sur celles-ci se trouvaient des vingtaines de sentinelles .elle atterrit sur la  rue principal qui séparée la cité en 2 . Elle pris une petite ruelle et marcha entre les maisons délabrés et lugubres jusqu a arrivé devant une petite auberge avec une petite écurie .L’écurie ne contenait que 2 box et ceux-ci étaient pauvres en foin .Dans l’un deux se trouvait un vieux cheval d’une robe noir sombre. Dans l’autre box se trouvait un vieux seau d’eau croupie .Et  un filet en cuir marron usé pendait au dessus .Sur le sol était posée une selle noir qui n’avait plus de sangle .La petite auberge quand a elle avait un petit toit de paille et une cheminée d’où sortait une épaisse fumée noire .Les murs était d’un gris terne et étaient en pierre rudement taillé . Après avoir observé le lieu peu accueillant elle entra .
_________________________________________
Pour le prochain chapitre j'ai pas encore de titre .donc bon désolée .
Sinon temps que j'y suis voici un petit aperçu de la monnaie de hyrule et de guarnia :
hyrule:
Là comme dans le jeux ils utilisent des rubis :
donc :
1 rubis=> rubis vert
5 rubis=>rubis bleu
10 rubis=>rubis jaune
20 rubis=>rubis rouge
50 rubis=>rubis violet
100 rubis =>rubis argenté
et pour guarnia ce sont des pièces :
1 pièce=> pièce de bronze
50 pièces=> pièce d'argent
100 pièces=> pièce d'or
500 pièces=>écu d'argent
1000 pièces=>écu d'or
et sinon :
1 rubis=>5 pièces.

voila je l'explique maintenant car j'en aurai besoin pour les prochains chapitres.

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #11 le: dimanche 04 novembre 2007, 17:05:09 »
bon allez j'ai commencer un nouveau récit  assez spéciale j'avoue mais bon j'avais envie d'écrire alors c'est né d'un coup comme ça :

pas de nom pour ce récit :

prologue : mort

Je me souviens encore de ce doux soleil qui recouvrait mon visage,  j’avais tout perdu,  et le soleil pour se moquait de moi m’enveloppait de ses doux rayons. Ce soleil flottant doucement dans le ciel m’était insupportable. Je me souviens avoir avancée vers le bord du haut de l’immeuble; je regardait l’horizon . Puis je regardait en bas, des êtres humains que je ne supportait plus, toujours se croyant supérieurs les uns aux  autres. Ils s’écrasaient mutuellement, et détruisaient les sentiments d’autrui, pour s’affirmer. Je ne pouvait plus supporter de voir ce monde si beau, se faire souiller ainsi par les hommes. J’ai avançait mon pied dans le vide, et je suis tombée .Je me sentait si sereine et si légère en sentant le vent, enveloppait mon corps. Tombant dans les bras de la mort cela était une sensation si agréable,  mais en même temps si effrayante. C’était ça mourir? Je n’avais plus peur, car la mort ne pouvait être pire que ma vie du moment . Je tombais. Sentant  d’un coup ma vie sortir de mon corps, celui-ci heurta violemment le sol, et un petit cri sortit de ma bouche .Une douce chaleur s’échappait de mon corps, et  mon sang se répandait sur le sol tout doucement , mon corps devenait froid et mes yeux se fermaient tout seuls . Etait ce ça mourir? Alors une profonde douleur envahit mon corps, et un dernier souffle sortit de ma bouche. C’était la fin je le savais mais je n’ai pas eu peur, car pour moi ce fut la fin de cette  vie si infecte. J’entendais les gens bougeaient autour de moi disant que mon corps était dans un état horrible, et qu’il fallait prévenir une ambulance .Plus tard je regardais mon corps que les ambulanciers  recouvrait d’un linge blanc. Ma mère toujours si bien habillée, avec ses magnifiques cheveux d’un noir de jais et son maquillage si prononcé, regardait mon corps avec tellement de mépris, que mon esprit vacilla comme si il allait disparaître . Jusqu’au bout elle me détesta. Mon père lui n’était même pas présent sûrement entrain de se saouler dans un des bars de la ville, râlant d’avoir perdu des sous a cause de la bourse. Mais je ne pouvait restait a me morfondre sur mon passé, pour moi qui suis morte mon esprit allait, enfin  avoir droit a une nouvelle vie j’en était sur .Je me suis détournait de mon corps, et dirigeait vers les grandes portes du purgatoire .

Chapitre 1 : jugement .


Les grandes portes se dressaient devant moi . Sur la moitié gauche de la porte un ange était gravée sur la partie droite un démon était gravée .Après c’était sûrement ça le purgatoire être entre la vie et la mort entre l’enfer et le paradis là ou il y a tout mais la ou le vide est maître. Mon esprit s’avança lentement vers ces portes si majestueuses et tellement plus grande que moi .Je me sentait si petite si frêle face a elles .Malgré l’angoisse de ce qui m’attendait j’avancer vers le porte .Elle s’ouvrit lentement laissant place a une grande salle ni blanche ni noir .Je m’avançais prise d’une angoisse de plus en plus violente emportée par le tourbillon de mes sentiments . Après être entrait dans cette salle immense qui me rendait si petite .J’ai vue un homme assis derrière un bureau . De longues tribunes vides se trouvaient sur les côtés .L’homme m’interpella indifféremment me disant que le jugement allait bientôt commencée et que mon sort serait décidée par une assemblée .A ce moment je me souvient avoir sentie une colère montait en moi envers cet homme . Pour qui se prenait-il pour me juger ainsi?Il ne vaut pas mieux que les autres. Tous les uns les autres ne pourront jamais me laissait libre ; je suis la seule a pouvoir choisir ma vie .Je ne laisserai personne piétiné mes sentiments .Pendant que je pensais ça des personnes voilés apparurent de nulle part .Mon esprit suite a ces apparitions vacilla de nouveau comme une flamme sur le point de s’éteindre .Tous me regardèrent d’un regard tellement perçant que je me sentie de plus en plus mal .Je savais que mon jugement n’allait par tarder . Je restait là debout devant l’homme  qui était au bureau et entourés des ces personnes étranges .Après qu’il eu entamer un discours si long et pompeux sur le fait que j’était jugée pour avoir mis fin a ma vie que je n’ai pas écoutée ..une des silhouette se leva et enleva sa capuche  il était plutôt grand et mince il avait des yeux noir et une chevelure brune sombre il avait des oreilles très pointues .Je me souvient aussi d’une magnifique paire d’aile une aile était d’un blanc si étincelant si pur que cela en était magnifique l’autre était si noir si triste si peu chaleureuse que j’avais l’impression que c’était la pire des choses que je voyais . Il me fixa longuement avant de commencer a dire que mon acte était irréparable et que cela méritait une condamnation exemplaire .Que ma souffrance devrait être proportionnel a celle que je répandais . Que je n’était qu’un être humain pitoyable ne respectant pas les autres et ne faisaient que les blesser. Tout au long de son discours si peu conforme a la réalité si faux et si pitoyable ma haine envers ce personnage s’intensifia . Après qu’il eu finis  d’autres personnes se levèrent a leur tour exposant les faits toujours ne disant que j’avais eu tord que cette vie ne m’appartenait pas et que la douleur  que mes parents ressentais était grandes . Je voulus répliquais mais aucun son ne sortis de ma voix .Enfin de compte c’était pire que l’un jugement sur terre ou l’on écoutait quand même l’accusé et ses motivations là même  me défendre m’était refusé . L’homme derrière le bureau se leva après que le dernier être parla .Il disait que l’assemblée et lui allait choisir la sentence . Les êtres étranges et l’homme disparurent les uns après les autres me laissant de nouveau seule moi et mes sentiments dans cette grande pièce .


n'hésitez pas a dire ce que vous en pensez ^^.

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #12 le: vendredi 16 novembre 2007, 21:40:25 »
Voila le douziéme chapitre de kokoro :


[align=center]Chapitre 12 triste perte :[/align]

L’intérieur de l’auberge était beaucoup mieux entretenus que l’extérieur  , une douce chaleur s’élevée du feu brûlant dans le creux de la cheminée .La porte donnait sur une taverne quasiment vide , il n’y avait autour des tables de bois plus que quelques ivrognes qui  avaient pour seule compagnie leur chope de bière vide .Un homme d’assez petite taille et un peu enveloppé se tenait derrière un comptoir .Il avait des cheveux noirs assez courts et avait de petits yeux marrons .Il portait une chemise blanche et un pantalon brun .Rose se dirigea vers lui .
L’homme dit d‘un ton qui se forçait a être poli: « Bienvenu cher client que voulait vous ? »
« Une chambre pour cette nuit s’il vous plait » répondit rose en examinait l‘homme.
« Très bien ça vous feras 100 pièces de bronze» Dit l’homme avec un sourire narquois.
«  Vous ne trouvez pas cela  a peu cher pour le confort que vous proposez » rétorqua-t-elle.
« tss. ça se voit que vous êtes une étrangère vous .Vous ne savez rien de nos conditions de vie ici .Chacun d’entre nous se bat pour sa survie depuis que les taxes ont encore augmentés .Je n’ai presque plus de clients et il me reste qu’a augmenter mes prix pour nourrir ma famille. Si ne voulez pas payer partez d’ici mais je peut vous assurez que les prix des autres auberges ne seront pas plus bas »répliqua l’homme avec un accès de colère
Rose soupira et sortit une petite bourse de cuir attaché par un fin lacet de fil d’or elle sortit  2 pièces d’argent :
 « voila j’espère que ça vous suffira  si maintenant vous pouvez m’indiquer ma chambre s’il vous plait. »
« bon très bien votre chambre est au deuxième étage et c’est la première »répondis-t-il en serrant contre lui les 2 pièces de peur qu’elle les reprennent et change d’avis.
Rose monta doucement les escalier de bois qui amenait au deuxième étage .Elle arriva devant une petite porte en bois et l’ouvrit ; la chambre était petite et n’avait q’un simple lit pour mobilier. Une petite fenêtre laissée doucement  pénétrée la  lumière pâle de la lune. Elle s’allonga sur le lit et regarda le plafond et plongea dans ses pensées.

Pendant ce temps a Hyrule.

L’animation étaient de plus en plus forte dans la tour des sages, les pas de course se fessaient entendre dans tout le  grand escalier de marbre de la tour. Link haletait un peu mais continua sa course jusque qu’à la salle ou tout les sages et zelda étaient réunis enfin presque tous saria le sage de la forêt manquée à l’appel.
Link demanda avec une voix montrant son inquiétude  « que ce passe t’il zelda ? Pourquoi saria n’est pas là ? »
Zelda leva la tête et regarda link avec un regard triste et remplie de compassion « link….Je suis désolée mais saria ne sera plus jamais  présente des soldats ont retrouvés son corps dans le temple du temps »
Les sages ne prononcèrent aucun mot chacun regardant le siége vide de la sage de la forêt.
Link resta un moment paralysés suite a cette nouvelle  et dit alors avec une voix tremblante « sait-on qui a fait ça ? Et pourquoi? »
Zelda dit alors avec toujours une voix triste  «  Nous savons que ce n’est pas ganon .car jamais il n’aurait agis de la sorte il est certes cruel mais pas a ce point .Ensuite je pense que l’Assassin a voulue obtenir certaines informations car le corps de saria a était retrouvés couvert d’entailles .elle avait aussi plusieurs os cassés et le corps marqués de bleus .On lui a aussi arrachés les yeux .Les soldats on retrouvé son corps  suspendu par des chaînes au dessus de l’autel des trois pierres sacrés une épée plantés en plein cœur .Soit l’assassin a obtenu ce qu’il voulait soit il a finit par perdre patience .Quoiqu’il en soit dans trois jours nous enterrerons le corps de saria devant le temple de la forêt . »
Les sages restèrent silencieux et se levèrent les uns après les autres et sortir  laissant ainsi zelda et link seuls.
Link resta debout sans dire un mot et regarda la lune qui brillait de sa douce pâleur il se demanda alors pourquoi le destin était aussi cruel envers saria qui était  si joyeuse et  si gentille .personne n’aurais voulue lui faire du mal et il sentit tellement inutile car il n’avait même pu la protéger elle qu’il appréciait tellement et qui l’avait toujours soutenue . Les larmes commencèrent a s’échapper de ses yeux coulant sur son visage il mis sa main sur son visage en essayant de les cacher .Zelda elle continuait de regardait le ciel par delà la fenêtre .elle fredonna alors une chanson mortuaire pour saria tout en apaisant le cœur de link et le sien , sa douce et lente mélopée résonnait dans la pièce  .Elle continua ainsi a chantée doucement pendant des heures .Link restait assit sur le sol en écoutant ce chant qu’il trouvait si beau et si apaisant .Si il n’avait pu protéger saria il ferais tout pour protéger ceux qui lui était cher il ne devait pas ce laissait emporter par ce sentiment d’impuissance qui régnait en lui il devait le combattre il le savait mais pour le moment il voulait juste se laissait bercé par la douce voix de zelda .

[align=center]Chapitre 13: un humain ou un démon?[/align]

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Commandant Yiga
  • *****
  • Messages: 9490
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Kokoro et autre récit
« Réponse #13 le: vendredi 16 novembre 2007, 22:23:01 »
Je n'ai eu le courage que de lire ce que j'appelle moi La Vie d'un fantôme, mise à part les fautes de grammaires et d'orthographes ou en encore plus rarement de syntaxe, je trouve ton histoire fascinante. Elle est en effet tout simplement d'un original époustouflant. Décrire la mort d'une fille qu'on ne connaît pas encore. Décrire ce purgatoire encore plus cruel que l'humanité. Une belle est grande idée, j'ai hâte de pouvoir lire une suite dans le même style. Va-t-elle redescendre sur terre pour expier ses fautes ou alors vivre une torture en enfer, ou la grâce lui sera accordée et vivre dans un monde féérique et merveilleux ? J'ai tout simplement hâte. Le style est plaisant, il se rapproche un peu de celui de Prince du Crépuscule dans ses métaphores et toutes ces descriptions des perceptions mais en plus court. J'aime beaucoup. Ce n'est pas registre sombre malgré la présence continue de la mort mais très agréable à mon gout.

Little bit of Love

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #14 le: mercredi 26 décembre 2007, 23:32:29 »
yorick=>eh bien merci pour ton commentaire . Je suis contente que le début de ma nouvelle histoire te plaise .et que tu l'as trouve fascinante ça me fait plaisir ^_^.Pour la suite =D eh bien elle est en court .je tiens a préciser que j'ai écris cette histoire a un moment ou je me sentais vraiment mal donc bon j'avoue ça m'a un poil aidé .même si ça a rien a voir avec moi :).

Bon voila le chapitre 13 de kokoro .Bon je pense pas que ça choque beaucoup de monde mais au cas ou si il y a vraiment des gens vraiment sensibles ne lisait pas ce chapitre :

Chapitre 13: un humain ou un démon?

-Bois perdus-

Un sifflotement léger se fit entendre . Le murmure du vent dans les feuilles des arbres était doux. Le petit étang reflétait la lueur argentée de la lune . Un homme était assis par terre .Il était habillé d’une tenue d’un noir profond . Une montre argentée était accroché a sa ceinture en cuir . C’était un homme d’une carrure assez fine , il avait une peau assez sombre, il avait des cheveux noirs assez courts. Son visage n’était presque pas visible .Seuls ses 2 yeux d’un vert émeraude et son petit sourire narquois était visible .Il sifflotait en regardant l’étang toujours avec son léger sourire. La surface de l’étang commença a se tintait d’un rouge sang les roseaux était tintait eux aussi de rouges .Un rayon de lune éclaira l’étang plusieurs corps d’enfants vêtus de verts étaient entrain de flotter a la surface l’étang .Leurs corps pour la plupart était recouvert de blessures .Le visage lui n’était plus reconnaissable tellement il avait était mutilé . L’homme était toujours là a contempler ce triste spectacle avec son sourire . Le plaisir se lisait sur son visage .Il était tel un bourreau qui se satisfait d’un travail bien accomplie. L’homme tendit son bras vers un objet métallique qui se trouvait dans l’herbe. C’était un petit poignard. Le manche était entourée d’une lanière de cuir. La lame brillait d’une faible lueur rougeâtre .Elle était recouverte d’une fine couche de sang séchait . Dessus des symboles runiques était dessinés. L’homme pris le poignard et le plaça devant ses yeux et dit d’une voix sans émotion:
« On dirait que tu n’es pas encore satisfaite ma belle de mort. Tu veut encore plus de sang .C’est vrai que ces kokiris et cette sage n’étaient pas amusants ils sont morts si vite et ils n’ont pas assez souffert.
L’homme soupira.
C’est vraiment ennuyeux de tuer ces peuples si faibles ils ne sont vraiment pas amusants. Enfin bon je devrais déjà ramenée ce sang pour chloé je pense que ça lui plaira.
Un petit sourire ce fit sur son visage. »
L’homme se leva et enleva la poussière de ces vêtements .Il se dirigea vers un arbre. Et regarda derrière . une kokiri a moitié morte était allongée  dans l’herbe. Il se pencha vers elle toujours sa belle de mort a la main. La kokiri avait le bras droit complètement lacérée .Son corps était couvert de bleus et sur son visage un filet de sang coulé . Elle regarda l’homme avec ses yeux d’un vert tendre qui étaient emplis de terreur .Il pris d’un coup sec une poignée de cheveux de la kokiri et la tira vers le haut .
Il dit alors en la regardant avec un regard amusé: « Tu comptais aller ou comme ça petite?tu pensais pouvoir t’enfuir?
La kokiri resta muette. L’homme la balança contre l’arbre d’un geste violent .Des os craquèrent sous le choc .et la kokiri cracha du sang. L’homme se mit accroupi en face d’elle et en jouant avec sa belle de mort dit:
Désolée pour toi mais tu vas rejoindre tes camarades dans le royaume des morts. Dit-il en souriant
La kokiri se leva effrayée et se mit debout .Elle se mit a courir aussi vite qu’elle le pouvait .trébuchant de temps a autre. L’homme la regarda et soupira. Puis il se leva et se mit a marcher vers elle .et dit:
Tu sais ça sert a rien de courir comme ça je te tuerai de toute manière. Alors soit gentille et vient mourir maintenant.
Il n’eu aucune réponse .Il soupira de nouveau .et s’arrêta cherchant a écouter les bruits de pas de la kokiri. Il l’entendit au bout d’une ou deux minutes et se déplaça a une vitesse sidérant. Il se déplaça devant la kokiri et lui donna un coup dans le ventre. Puis il la porta et l’emmena de nouveau vers le petit étang .Il posa la kokiri sur le sol. Il trempa ses doigts dans le sang d’une des blessures de celle-ci .Ensuite il dessina dans le ciel avec ses doigts un cercle remplis de runes .Le cercle une fois terminé s’incrusta dans le sol sous le corps de la kokiri. L’homme pris sa belle de mort dans sa main droite et dit:
Eh bien adieu petite .Il est temps de rejoindre tes compagnons . »
Il fit un large sourire et abattit d’un coup sa belle de mort .La kokiri poussa un hurlement tendit que la lame froide s’enfoncer dans son ventre et que le sang s’échappait de sa blessure .la lame déchiqueta les organes et trancha la peau .le sang s’échappa de cette énorme blessure et se rependit sur le sol ou était dessiné sur le cercle .le cercle brilla d’une lueur rouge l’homme se tenait a l’extérieur .le corps de la  kokiri se transforma petit a petit en une mare de sang et celle-ci se transforma en un portail .L’homme rangea sa belle de mort et pris plusieurs flacons qui étaient remplis de sang .Puis il fit un pas dans le cercle et tomba .Il tomba un genoux sur le sol .Il se trouvait dans une petite cours .Entourait d’un long couloir de pierre qui était ouvert vers la cour .Il  se releva et s’avança vers une des nombreuses portes parsemant le couloir .C’était une petite porte en bois brun .Il l’ouvrit et rentra a l’intérieur de la pièce.

[align=center]Chapitre 14: chloé. [/align]