Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Bilberry

Pages: [1] 2 3 ... 269
1
Je pop pour @thelinkdu40, j'ai lu tes messages et j'espère que tout se passera pour le mieux.

Sache que la valeur d'une personne ne dépend pas de sa capacité à se vendre sur le marché du travail. Malheureusement l'AAH est faite de telle sorte que ses bénéficiaires en restent dépendant-e-s (je link une vidéo sur le sujet). C'est profondément injuste mais le système étant ce qu'il est, je comprends qu'il faille jouer avec les règles du jeu, donc si trouver un travail te semble nécessaire, tente ta chance. Et tente autant que possible des choses qui te plaisent. Et continue tes hobbies, découvre de nouveaux intérêts. Tant que tu ne te mets pas en danger c'est tout ce qui compte.

Je te souhaite de trouver un équilibre qui te permettra d'obtenir l'indépendance que tu souhaites tout en préservant un maximum de confort. Mais quoi qu'il arrive, vraiment, ne te dévalorise pas parce que tu n'as pas de travail, tu es une personne qui mérite le respect quoi qu'il arrive.


2
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mercredi 29 novembre 2017, 14:57:15 »
Le terme "femme" dans sage femme ne désigne pas la personne qui exerce cette activité, ça désigne une personne "sachant sur la femme". Si on veut critiquer ce terme ça serait plutôt pour dire que c'est très ciscentré puisque toutes les personnes qui vont voir des SF ne sont pas des femmes. Sinon il y a en effet le terme donné par Leena qui existe.

Ensuite désolée par désolée, j'ai un peu la flemme de réagir sur tous les posts tellement ce sont des lieux communs que vous me sortez, il y a des tas de ressources pour expliquer le pourquoi du comment. Rien que le fait que Guiiil brandisse l'exemple de la sage femme montre qu'il n'y a eu aucune volonté de se renseigner tellement c'est l'exemple ULTIME qui est toujours ressorti et qui est toujours refoulé :vvvv Dites que je suis condescendante ou quoi, je suis juste fatiguée.

En tout cas je rigole bien sur l'argument "l'anglais c'est neutre (non), or Trump est sexiste, donc le neutre ne fait rien contre le sexisme". Moi dans ce cas je peux dire que si aux USA on est plus avancés sur les questions de la transidentité, c'est parce que l'anglais est une langue moins genrée et donc ça pousse plus à remettre en question les genres. Comme quoi on peut sortir tout et n'importe quoi avec ces logiques.

Sinon si vous estimez qu'il faut se battre contre le sexisme d'une autre manière je suis curieuse d'entendre vos suggestions. Vous voulez parler culture du viol, charge mentale, le tabou autour de la vulve, les dynamiques de domination économiques dans les couples hétéros, la virilité toxique, la responsabilité quasi exclusive des femmes sur la contraception ? On peut aussi rajouter de l'intersectionnalité pour rendre les choses plus intéressantes. Bref, voilà des tas de mots clés pour vous si ça vous intéresse, moi je vais continuer à me renseigner.

Edit : Guiiil, pour le caricaturiste, tu ne parlerais pas de l'autrice d'Assignée Garçon ?

Citer
j'ai un peu la flemme de réagir sur tous les posts tellement ce sont des lieux communs que vous me sortez
Message modéré par Chompir
Je trouve le ton un peu virulent, si tu trouves que les autres sortent des lieux communs pourquoi continuer à réagir au débat ? Il n'apporte rien à la discussion, pourtant tu cites des points très intéressants mais que tu ne développes pas ou pas assez.
Je te propose soit d'en rester là soit d'essayer de paraître moins virulente à l'avenir. Merci.

3
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mercredi 29 novembre 2017, 02:09:16 »
Pour "l'avis nature" c'était directement en réaction à l'histoire des femmes qui auraient apparemment été bien contentes d'éviter le service militaire et là j'avoue que ça a tendance à me gonfler de voir des lieux communs balancés comme ça :v Ensuite j'ai l'impression que la charge de la preuve repose beaucoup sur moi dans ce débat et que je vois pas beaucoup de gens me filer des ressources sur l'autre pan de la question.

Mais bon je vais arrêter là i guess, Chompir a sûrement besoin de sommeil le pauvre.

4
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mercredi 29 novembre 2017, 01:39:24 »
Bah c'est normal d'avoir plus de foi en ses idées, source ou pas, sinon ce ne sont pas nos idées :niak: C'est juste que j'ai fourni des trucs qui expliquent, je pense, le sujet plutôt bien, et j'ai l'impression de ne répéter que ce qui a déjà été dit, c'est pas ultra passionnant :v

Pour le point médian, c'est vraiment que les détracteurs qui ont fait une fixette dessus j'ai l'impression, de mon côté quand je suis allée me renseigner sur le concept j'ai trouvé que c'est un point (mdr) finalement assez accessoire.

Et ensuite il s'agit simplement de remettre en cause notre rapport avec le langage. Pourquoi les femmes devraient se sentir incluses dans le masculin et pas l'inverse ? Bien sûr il faut mettre en place des règles, et je conçois que la règle de l'accord par le masculin est probablement la plus simple pour beaucoup, juste ça fait pas de mal de se demander pourquoi notre langue fonctionne ainsi pour nourrir sa pensée et ensuite faire son bonhomme de chemin. Moi non plus j'ai aucun mal à m'inclure dans un discours qui accorde ses pluriels au masculin, ça m'empêche pas de trouver l'idée de l'écriture inclusive intéressante et enrichissante et d'apprécier également son usage. Après, quant à savoir si dire "auteur" efface les autrices dans notre imagination, franchement ça me surprendrait pas mais j'ai pas d'études sous la main pour vérifier ça.

Et dsl mais oui je trouve que Haine s'énerve quand même un peu, à balancer des "ça dessert la cause" et autres joyeusetés. C'est pas le drame, elle est polie mais je suis surprise de voir tant de virulence alors que de mon côté j'ai pas l'impression de vouloir imposer quoi que ce soit, juste dire qu'une autre façon de penser notre langue est possible. Puis ça s'adresse globalement à l'opinion publique qui a l'air pas mal de se crisper sur la question pour rien (d'où l'usage du "vous").

5
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mercredi 29 novembre 2017, 00:38:14 »
Haine >> Moi je trouve ça ouf de voir que ça s'énerve autant pour juste une idée qu'est l'écriture inclusive, j'ai filé les liens pour montrer que notre langue peut fonctionner (et a fonctionné) autrement.

Bizarrement vous me dites que c'est illisible, je vous soupçonne de faire une fixette sur le point médian parce qu'il n'y a que sur cet aspect là que je peux concevoir que ça soit "illisible". Tous les autres exemples que j'ai donnés changent rien à l'aisance de la lecture. Oui je fous en gras parce que vraiment j'ai l'impression qu'on me lit pas (et pourtant je m'embête pas avec l'écriture inclusive ici pour pas trop brusquer les gens).

Si vouloir pousser la réflexion sur notre écriture "dessert" une cause aussi primordiale que le féminisme bah désolée c'est qu'au départ on était pas vraiment très touché par cette cause :v

Citer
L'égalité hommes-femmes, les femmes la réclamaient pas quand le service militaire était là, dans les guerres mondiales, quand les poilus allaient mourir dans leurs tranchées après des semaines de souffrance. Personne ne venait la réclamer hein.
Tiens ça me rappelle ces histoires de "mais heu les femmes allaient pas à la mine" en oubliant qu'on leur interdisait et que des femmes se sont battues pour avoir le droit de travailler là-dedans. Idem pour l'armée sisi. Mais franchement flemme de sortir les sources, j'ai déjà fait l'effort tout à l'heure mais tout le monde préfère balancer son avis nature :v Je vous laisse chercher de la lecture sur le sujet, j'ai fait cet effort de mon côté :v

D_Y>> Disons qu'en acceptant de reconnaître le féminin autant que le masculin dans notre langage, on comprend que le masculin n'est pas universel et, paradoxalement (?), cela permet d'inclure plus de monde dans nos discours :v

6
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mercredi 29 novembre 2017, 00:09:40 »
Bah non le point médian fait pas une distinction, ça lie le masculin et le féminin justement. La distinction c'est justement juste mettre une des deux formes pour moi.

Et je vois toujours pas en quoi l'écriture inclusive irait à l'encontre de la musicalité du texte. C'est une question de talent et de contexte i guess.

Et encore une fois va falloir m'expliquer en quoi l'écriture inclusive complique la vie. A part comme je l'ai dit le point médian qui peut poser problèmes pour diverses raisons, tous les exemples que j'ai cité demandent pas un gros effort d'adaptation pour s'y mettre. Et la langue fait partie de l'éducation donc ça contribue aussi.

Et encore une fois toi tu vois une distinction, moi je vois au contraire une façon de mettre le plus de gens possible sur un même pied d'égalité.

7
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mardi 28 novembre 2017, 23:29:31 »
D'où la préconisation de l'usage du point médian et non du point simple. Ca se rapproche plus du tiret qu'autre chose selon moi. Moi perso j'avoue c'est selon l'humeur. Le fait qu'on utilise le point simple c'est surtout par flemme de faire une combinaison de touche pour l'obtenir :')

Et je comprends pas trop pour la poésie, c'est pour dire que ça compliquerait la rédaction d'une jolie poésie ? Comme j'ai dit il y a plusieurs formes d'écritures inclusives donc suffit de piocher ce qui nous correspond le mieux, ou même de pas l'utiliser du tout si on estime que ça marche mieux ainsi. Pour moi la poésie c'est jouer avec la langue donc peu importe.

Et l'utilité bah comme j'ai dit c'est que ça pousse à la réflexion, réflexion qui permettra peut-être de parvenir à moins de sexisme dans nos sociétés. Encore une fois ce n'est pas la solution imparable. Logique qu'une langue neutre n'assure pas l'égalité des genres puisque le sexisme pénètre insidieusement tous les aspects de notre société.

8
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mardi 28 novembre 2017, 22:55:32 »
D'où l'écriture inclusive ça complexifie les choses ? A part le point médian (qui au final se rapproche de ce qu'on faisait avec les parenthèses déjà) je vois pas trop. J'ai cité des exemples d'inclusivité dans mon post précédent tout à fait accessibles.

Ensuite le sexisme se bat sur plusieurs fronts, je ne crois pas une seconde qu'il suffit d'insérer "iel" dans notre langage pour en finir avec le harcèlement de rue par exemple, t'inquiète. C'est pas pour autant que je vais partir de principe que ça sert à rien. Même sur un plan purement personnel, ça me plaît plutôt bien d'entendre quelqu'un dire "bonjour à tous et à toutes" par exemple.

L'écriture inclusive est également l'occasion de prendre du recul sur nos acquis et j'aime le fait qu'il existe plusieurs solutions où chacun peut piocher ce qu'il veut pour s'emparer de cette problématique.

9
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mardi 28 novembre 2017, 22:05:49 »
Citer
Au delà de ça, le fait que la langue soit principalement masculine me semble être une conséquence socio-culturelle complexe, plus qu'une simple misogynie.
Notre société et culture sont misogynes selon moi, donc j'avoue que pour moi ce type de considération c'est très kif-kif.

Ensuite bah suffit de voir comment on a forcé la suppression de la forme féminine de certains noms de métier (je link surtout pour les liens, j'ai pas envie de faire croire que j'ai trouvé ça toute seule) pour comprendre que ce n'est pas un glissement innocent.

Citer
En bref, langue sexiste oui, le débat est de savoir si elle l'est consciemment ou non.
Là encore une fois, je trouve ce type de considération pas très utile. Le sexisme, qu'il soit conscient ou non, il est bien réel. Peut-être que les Académiciens et compagnie ne détestent pas activement les femmes, mais ils vivent dans une société où le sexisme opère. Nous baignons tous là-dedans et nous opérons tous, chacun à notre niveau et sans forcément le vouloir, à entretenir ce système.

Concernant l'écriture inclusive, je défends son usage et je l'utilise moi-même de temps à autre (que ça soit le point médian, l'usage de iel, se faire succéder la forme masculine et féminine d'un même mot, utiliser des termes épicènes...). Je n'aime pas l'argument "ça contribue à creuser la différenciation des genres" parce que bah... c'est un fait, nous vivons dans une société qui fait cette distinction, et fermer les yeux et mettre tout le monde dans le même panier en espérant que ça passe ça va pas faire bouger grand chose. C'est le même problème avec les gens "pas racistes qui ne voient pas les couleurs", c'est appliquer un pansement sur une plaie purulente. Pour moi il s'agit principalement de reconnaître la place des femmes dans notre société et notre vécu bien particulier. Bref, avant de vouloir atteindre l'égalité des genres, j'aimerais qu'on reconnaisse l'existence toute particulière des femmes dans nos sociétés et passer par le langage me semble une bonne façon d'amener les gens à réfléchir là-dessus.

10
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mardi 28 novembre 2017, 20:46:29 »
Pour le sexisme "présumé" de notre langue, malheureusement, les règles actuelles ont été fondées et justifiées par une logique misogyne (je vous invite à chercher de votre côté sur le sujet, je trouve juste cet article assez synthétique) donc il n'y a pas trop de doute à avoir là-dessus.

11
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: lundi 27 novembre 2017, 23:12:33 »
Chacun gère ses relations comme il souhaite, libre à toi de rester en bon termes avec une personne homophobe/raciste/wtv (moi-même j'adore mes parents alors qu'ils tiennent parfois des propos bien crades, bref les relations humaines c compliqué). Mais faut pas s'attrister ou blâmer ceux qui décident de rayer une personne [insérer idéologie crade], surtout si t'es la cible de la haine de ces gens. Au final les réseaux sociaux c'est pour moi l'équivalent de ta bande de potes irl (et je dis bien potes et non pas famille ou collègues). Et perso irl je m'encombre pas longtemps d'un "ami" qui a une vision de la vie incompatible avec la mienne (et je parle pas d'un simple désaccord du style "pop corn salé VS sucré").

12
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: lundi 27 novembre 2017, 18:57:22 »
Je sais pas comment vous vous débrouillez pour créer cette bulle, moi je traîne assez sur les réseaux sociaux et je me débrouille encore et toujours pour avoir des propos transphobes/racistes/misogynes qui tombent sous mes yeux. Donnez moi des astuces parce que perso ça me reposerait (et non je vais pas arrêter twitter, je tiens trop à mes comptes wholesome sur les chiens).

13
Discussions Générales / Restons dans le Hors-Sujet ! [Discussions libres]
« le: mercredi 15 novembre 2017, 13:44:22 »
Oui surtout il ne faut pas faire S parce que "ça ouvre plus de voies". Oui ça permet de partir en médecine (et encore ya des parcours qui permettent de rejoindre ce domaine sans avoir fait S), en ingé, bref tous les trucs scientifiques (grosso modo). Faut se demander si c'est ça que tu veux faire. Perso sans forcément savoir ce que je voulais faire dans la vie, je savais que les domaines que m'ouvrait le bac S ne m'intéressaient pas, alors pourquoi m'embêter plus ? Faut vraiment se dire que le bac ça sert juste à te donner accès aux études supérieures, sinon tout le monde s'en fout du bac que tu as. Aujourd'hui j'ai 24 ans et j'ai viré la ligne baccalauréat de mon CV tellement les gens en ont rien à faire.

Après malheureusement tu as l'air d'avoir la pression familiale qui n'aide pas à choisir librement. Bref tout ça pour dire, fais ton petit bonhomme de chemin, si tu veux ta place en S je suis sûre que tu l'auras. Si le problème vient du prof, dis-toi que toute ta classe est logée à la même enseigne. Si c'est toi qui a des lacunes, t'inquiète pas, tu peux inverser la tendance en bouffant des annales. Je suis totalement imperméable aux maths mais quand il s'agit d'assurer à un examen j'arrive à passer au forcing de cette manière :8): Le plus dur au final c'est de reprendre confiance en soi et ne pas tomber dans un cercle vicieux (je suis mauvaise alors ça sert à rien de travailler).

Bon courage, je sais que c'est très impressionnant les histoires d'orientation au lycée mais en vieillissant on se rend compte que rien n'est gravé dans la pierre, c'est pas parce que tu t'engages dans une voie que tu es condamnée à restant là-dedans pour le reste de ta vie. J'ai eu l'occasion de côtoyer des personnes de 30-40 ans en reconversion donc maintenant je m'angoisse plus là-dessus :8):

14
Longs métrages et Télévision / Films/Scènes qui vous ont traumatisé
« le: vendredi 03 novembre 2017, 19:35:04 »
Là comme ça j'ai Bambi qui me vient en tête et je ne fais pas référence à la scène que tout le monde connaît mais celle de la chanson de la pluie :



Je n'ai plus peur du tonnerre depuis longtemps mais les voix qui s'emportent et imitent le souffle du vent quand l'orage éclate m'impressionnent toujours autant.

15
Discussions Générales / Restons dans le Hors-Sujet ! [Discussions libres]
« le: vendredi 20 octobre 2017, 22:12:46 »
Outre les consultations, je sais que certaines personnes trouvent du réconfort en écoutant des témoignages. Pas mal de vidéastes se livrent et répondent à des questions selon leur expérience. Ca ne soigne pas de la dépression mais ça peut éventuellement t'aider à te sentir moins seule. En vidéo francophone un peu en rapport sur le sujet j'ai juste celle-là qui me vient en tête :



(ça parle de relation amoureuse mais je trouve que ça vaut pour tous les proches dont la famille)

En tout cas tu n'es en effet pas responsable de ta dépression c'est ton cerveau qui te fait sentir mal. On reprocherait pas à quelqu'un qui a la grippe de tousser, alors pourquoi reprocher à quelqu'un d'être dépressif-ve ? Bon courage à toi en tout cas et prends soin de toi.

Pages: [1] 2 3 ... 269