Auteur Sujet: Et si...on causait des gentils petits préjugés de la vie ?  (Lu 2780 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9386
  • Tagazok !
    • Voir le profil
Et si...on causait des gentils petits préjugés de la vie ?
« Réponse #15 le: mardi 05 mai 2020, 11:06:37 »
Comparer les transgenres à la croyance divine, c'est maladroit. Ce n'est pas qu'une question de ressenti pour la personne concernée et l'autre puisque, contrairement à Dieu, la personne transgenre est une réalité et se constate de manière certaine. Le problème n'est pas le ressenti d'autrui sur son alter ego, mais la volonté d'accepter une réalité qui dérange sa vision de la normalité ou plus globalement, une vision de la normalité.

Ce n'est maladroit que pour une personne qui ne ressent pas la foi (j'ai l'impression de parler de la force :hap: ). Comme je l'ai dis, j'en ai parlé à plusieurs reprises avec des connaissances concernées, et le mot "ressenti" est celui qui est le plus utilisé, de loin. Je vais pas partir dans un débat sur les sources scientifiques et les cas trans/détrans, parce que pour avoir lu des débats de sociologues pro/anti trans-identités (et certains, hommes ou femmes, peuvent être vraiment hargneux, des deux cotés, genre une femme (scrictement anti-théiste) qui refuse de dire "elle" quand elle parle de la présidente de l'association des femmes du Québec, mais c'est aussi parce que la présidente n'est pas vraiment une charmante personne), la science dit ce qu'on veut lui faire dire selon l'étude que l'on prend en référence.

Si tu veux, je peux dire que je ne ressens pas Dieu : je Sais qu'il existe (et dans le fond, c'est vrai, je le sais). Mais est-ce que ça devient vrai pour toi, pour autant ?

Par contre, toujours pour le milieu du quidditch, on peut dire que les abus peuvent être facile : J'ai déjà vu de vrais transgenres ou agenres être dégoûtés quand ils observent les joueurs et joueuses changeant de genre selon les besoins du match (les anglais, pourtant très tolérants sur le papier, sont devenus des spécialistes sur ce sujet). C'est un sujet qui ne peut pas être arrêté scientifiquement, puisque ce n'est pas la biologie d'une personne qui va compter, mais ce qu'elle va affirmer être. Voilà aussi, pour moi, pourquoi le débat, sorti de la tolérance et de l'acceptation de l'autre, ne sera jamais fini. Je reste sur le sport, mais on voit de plus en plus de voix s'élever aux states parce que des femmes cisgenres n'en peuvent plus de se fait défoncer lors des épreuves par les femmes transgenres, et veulent que les catégories soient séparées (ce débat existe aussi dans le quidditch) : Si on reste sur l'acceptation et la tolérance, qu'importe la solution proposée (continuer à inclure les femmes transgenres ou créer des épreuves spéciales pour elles), elle fera toujours des frustrés.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Piaf postier
  • *****
  • Messages: 6652
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
Et si...on causait des gentils petits préjugés de la vie ?
« Réponse #16 le: mardi 05 mai 2020, 13:17:43 »
J’ai pas grand chose à dire dans ce débat et ça va être décousu et pas très bien amené mais bon. Je dirai qu’une bonne partie de ces problèmes c’est trop se prendre la tête pour rien. Pourquoi faire une fixette sur le regard des autres et parler de différence alors que personne n’est pareil. Tout est une question de point de vu j’imagine mais personnellement je me fiche des normes et ce qu’on peut penser de moi sur tous les points. Je vais pas m’empêcher de faire ce que j’aime ou autre, puis bon les gens dans la rue se foutent mutuellement les uns les autres. Il faut passer outre cette impression de regard et jugement.
Pour ce qui est du côté familial c’est bien plus compliqué et hélas si on a une famille fermée d’esprit...
Pareil du côté de la loi, ce sont des problèmes encore récents pour que ça bouge et change vite. Mais les choses avancent quand même de ce côté là.

Pour les histoires de personnes qui se définissent sans genre (je connais pas les termes il y en a bien trop pour tout ces « soucis »), je pense que c’est uniquement dans la tête, alors que la faute est rejetée sur notre langue. Ce sont des phrases stupides de primaire vieille du siècle dernier : « le masculin l’emporte sur le féminin » qui ont instauré cette idée.

Le masculin, pour moi, à valeur de neutre. Je reprends l’exemple du mot Homme, pour moi il n’a aucune connotation masculine mais est neutre et permet de définir l’humanité.

Sur l’inclusif, Je risque d’être un peu cash dans tout mes propos et ça risque de ne pas plaire mais selon ce n’est pas une solution viable et sur le long terme. C’est une fausse bonne idée je trouve. C’est une écriture galère et complexe et particulièrement désagréable à lire et ne corrige les choses qu’à l’écrit mais nullement à l’oral. Créer un vrai neutre serait plus intéressant. Mais je pense qu’au lieu de chercher à réformer la langue il vaudrait mieux chercher à persévérer à changer les mentalités (et ça se voit que ça change petit à petit dans les nouvelles générations). Tous les problèmes patent de là.

Bref c’est un travail de longue haleine et les mentalités ne changent pas du jour au lendemain, les lois et les actions de justice non plus. Tout ça se fait sur des générations et se fait depuis des générations. Et je rajouterai qu’il ne faut pas chercher à diviser mais à rassembler et à tolérer/accepter. Ces combats heureusement qu’il sont lieu et qu’ils doivent continuer. Mais il ne faut pas s’attendre à un changement du jour au lendemain.
« Modifié: mardi 05 mai 2020, 14:19:19 par Chompir »
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9907
    • Voir le profil
Et si...on causait des gentils petits préjugés de la vie ?
« Réponse #17 le: mardi 05 mai 2020, 13:42:41 »
Citer
Mais il me reste une petite question quand même, c'est pour les twospirits. Pourquoi serait-ce une question de culture ?

Ce que je dis c'est que les notions d'identité de genre sont relativement récentes; les genres étaient bien cloisonnés pendant longtemps et ce n'est qu'à partir du dernier quart du XXe que ça a commencé à devenir assez répandu (dans la vague de la libération de la parole homosexuelle). Jusqu'à il y a quelques années on avait pas plusieurs lettres en plus dans LGBT, ce qui a l'avantage de représenter beaucoup de gens mais le désavantage de "créer" des préjugés qui n'existaient pas quand l'histoire humaine ne se posait même pas la question.

Sinon tous ceux qui disent "je m'en fout des normes sociales" c'est du gros bullshit v.v Personne ne sort de la société.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne zeldapassion

  • Bébé Tikwi
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
    • zelda
Et si...on causait des gentils petits préjugés de la vie ?
« Réponse #18 le: lundi 18 mai 2020, 23:51:52 »
Vraiment intéressant comme sujet, j'aime beaucoup vous lire, on apprend pas mal de chose  :oui:
Passionné de l'univers Zelda de père en fils :)