Auteur Sujet: [OOT] Histoires des habitants de Cocorico  (Lu 308 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 12983
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[OOT] Histoires des habitants de Cocorico
« le: lundi 06 avril 2020, 18:40:31 »
Ici, petite théorie un peu spécial puisque je recense tous les habitants du village Cocorico, essayant de déterminer leurs liens et donc leurs histoires, à l'époque de Link enfant et sept ans plus tard. On peut deviner une famille pour le moins tentaculaire qui habite ce petit village et que de gros changements se sont opérez en 7 ans. Pour des raisons évidentes de clarté, j'emprunterai les noms que les personnages portent dans Majora's Mask, histoire de rendre le tout moins fastidieux à lire. Il est maintenant temps de commencer par le commencement.

Mutoh et sa famille

De loin, la famille la plus importante du village à ce jour. Elle est composée de Mutoh, le chef des charpentiers, son épouse, qui reste cloitrée chez elle à cuisiner à longueur de journée, son détestable fils Grog qui lui rend la pareille et son adorable fille, Anju. La famille est ensuite complétée par la mère de Mutoh, Granny, absente pour le moment car elle teste probablement les potions dégueulasses du scientifique du lac Hylia, où elle est partie faire des expérimentations.

Mutoh est donc chargé de l'agrandissement du village Cocorico, qui se traduit par la construction de deux maisons, la première étant terminée si ce n'est son intérieur, se situe vers l'accès au Mont du Péril, tandis que la deuxième est la maison centrale qui surplombera plus tard tout le village. Mais malheureusement, ses ouvriers n'en font qu'à leur tête et le travail prends du retard, le rendant complètement fou de colère vis-à-vis d'eux mais aussi de son fils qui fout sa vie en l'air. Toutefois, suite au désastre du château d'Hyrule, les ouvriers prenant probablement conscience de leurs responsabilités vis-à-vis des réfugiés du bourg d'Hyrule, mettrons les bouchées doubles pour terminer le village avant de partir vers leur prochain chantier, situé à la vallée Gerudo. Mais encore une fois, les oisifs charpentiers iront plutôt visiter la forteresse Gerudo pour tenter de draguer quelques-unes de ces gardes, ignorant totalement que suite à l'action de Ganondorf, elles se préparent à éventuellement entrer à nouveau en guerre. Il est donc tout naturel qu'étant à cran, elles capturent les charpentiers et détruisent le pont pour prévenir toute intrusion supplémentaire. Quant au chantier original, il est probable qu'il consistait à un travail de restauration dudit pont, vu qu'il n'y avait à priori rien d'autre à construire dans les environs.

La femme de Mutoh est quant à elle un amour, la bonté incarnée même. Peut-être même un peu trop : elle passe son temps à cuisiner d'abord pour sa famille déjà conséquente, mais ensuite pour les ouvriers qui viennent squatter chez elle, la nuit. Après la destruction du Bourg d'Hyrule et le départ de son mari et de sa main d'oeuvre, elle remettra une couche en accueillant des réfugiés, notamment Talon, l'un des triplés, le vieil astronome et Madame Yan.

Quant à Grog, notre dépressif national, le monde entier le dégoute et ne veut donc rien faire de la vie à part se morfondre la nuit. Mutoh, en bon père de famille passe probablement son temps à lui crier dessus pour l'inciter à faire quelque chose de sa vie tandis que sa mère, probablement trop occupée à faire à manger pour tout le monde, ne lui est d'aucune aide. Il finira donc par fuguer et aller se perdre dans les Bois Perdus. Seule sa soeur semble être au courant de sa fugue et voudra lui apporter un peu de réconfort en lui apportant sa cocotte de compagnie : P'tit Poulet. Hélas se rendant compte qu'il est au bout de sa vie, il demandera à Link d'aller chercher de l'aide chez sa grand-mère Granny pour qu'elle lui confectionne un remède, mais malheureusement, il sera trop tard. Seule une Kokiri accueillera le héros du temps, lui expliquant froidement que le fils du charpentier s'est transformé en monstre comme  tous ceux qui se perdent dans les bois perdu. Elle donnera à Link un dernier souvenir du garçon, à remettre à son père qui ne semblera pas comprendre la gravité de la situation. Cette zone de la forêt une fois désertée accueillera dorénavant un nouveau skull kid...

Le couple de la maison d'Impa

La maison d'Impa est une maison ouverte à tout le monde mais qui semble être squattée par un homme assez colérique n'hésitant pas à crier sur Link à chaque fois qu'il entre dans la maison. Mais une fois sa colère passée, il expliquera à Link qu'il faudra aider une jeune fille allergique aux cocottes, montrant qu'il veut aider Anju dans son travail mais semble être trop timide pour le faire de lui-même. A la nuit tombée, lorsqu'Anju se retrouve effectivement à l'intérieur de la maison, probablement car il n'y a plus de place pour dormir chez elle, il se contentera de dire qu'elle n'est qu'une idiote de s'occuper des cocottes alors qu'elle en est allergique.

Quant à Anju, il est évident qu'elle est passionnée par les cocottes malgré son allergie et que c'est pour ça qu'elle investi tant d'efforts dans un élevage de cocottes. Elle découvrira d'ailleurs au fil des sept ans d'absence de Link, de nouvelles espèces de cocottes à travers la cocotte de poche et P'tit Poulet, une cocotte bleue, qu'elle offrira à son frère, Grog, probablement pour l'aider à soigner sa dépression, même si ce sera malheureusement sans succès. Bien qu'il soit à noter que l'un des ouvriers avait des vues sur elle, le fait qu'elle soit restée toutes ces années dans la maison d'Impa avec le colérique laisse à penser qu'au-delà du squattage de la maison, ces deux personnes aient finies par véritablement se mettre en couple.

Le garde du chemin du Péril

La troisième famille est donc celle du garde qui surveille le chemin du Péril et demande à Link de lui procurer un masque du renard. Son épouse reste cloitrée à la maison, juste à côté de son poste tandis que leur gamin joue donc à imiter Igor, au cimetière Cocorico. Il confirmera d'ailleurs son identité si on lui parle avec le masque du renard, nous disant bien qu'il avait demandé à son arrogant de père de lui en acheter un. Ce dernier avait beau jouer les fanfarons auprès de Link, lorsque la situation se gâta, lui et sa famille disparurent complètement. En tant que père responsable, il est très probable qu'il mit sa fierté de côté et prit la fuite pour protéger sa femme et son fils mais le soucis est... que personne ne les revit jamais, même lorsque Ganondorf fût vaincu... Auraient-ils manqué de chance durant leur fuite ? Sa maison sera dorénavant habitée par l'armurier du Bourg d'Hyrule qui s'est réfugié au village.

Igor le fossoyeur

Avec sa trogne effrayante, le fait qu'il dorme la journée et ne bosse qu'au début de la nuit, Igor a tout de l'homme typique qui fait peur aux enfants. Pourtant, il se révèle plus amical aux premiers abords, malgré son aspect bourru. Il organise en effet l'excursion du fossoyeur, permettant aux habitants du coin de s'amuser à une petite chasse aux trésors contre rémunération, bien que cette dernière ne semble pas avoir beaucoup de succès. Il trouvera d'ailleurs par la suite un grappin en creusant un trou, qu'il préféra garder pour lui et l'emporter avec lui dans la tombe, lorsqu'il fût temps pour lui de passer l'arme à gauche. Mais son fantôme, loin d'être maléfique, emprunt de regrets ou de colère, démontre un homme qui a vécu sa vie comme il l'entendait, est parti sans aucun regret et qui profite de sa mort pour continuer à s'amuser, en faisant la course avec les vivants, pour notamment leur offrir les trésors qu'il a emporté dans sa tombe.

La famille maudite

La famille la plus ancienne du village est aussi la famille la plus riche. Nul ne sait qui était la mère mais on sait que le père était terriblement avare et a amassé de nombreux trésors au cours de sa vie, trésors qu'il a partagé avec ses cinq fils. La raison de leur malédiction n'est pas connue si ce n'est qu'il a très probablement refusé de nourrir des pauvres, faisant écho au conte de la Belle et la Bête. Mais le résultat ne se fit guère attendre, l'homme et ses fils ont été transformés en immondes araignées et seul une personne ayant le courage de chasser toutes les skulltullas d'or disséminées en Hyrule peut les libérer de la malédiction. Forcément, pour espérer que quelqu'un se motive suffisamment à toutes les chasser, l'avare est bien forcé de faire preuve de générosité en offrant à celui qui se donnera la peine de l'aider tous les trésors qu'il possède. Sa transformation lui apprendra par ailleurs à faire passer les autres avant lui puisque sa priorité est de libérer ses enfants de la malédiction, tandis que lui s'en fiche de rester une araignée, se rendant bien compte qu'il a eu ce qu'il méritait. Mais une fois sa malédiction brisée, il deviendra un généreux donateur, inondant son héros de toute sa fortune à chaque fois que cela sera nécessaire. La récompense a beau être pourrie pour le joueur, la symbolique de la chose prouve bien que l'homme a bien compris la leçon et a évolué de l'avare qu'il était en un généreux donateur.

Guru-Guru

Le joyeux musicien s'occupant de la gestion du moulin et par extension, du puits semble avoir un don pour la musique. Il adore d'ailleurs jouer une musique bien particulière sans se rendre compte de ses effets, puisqu'en tant que simple Hylien, il ne possède aucune magie. Seulement voilà, le destin va lui jouer un drôle de tour, le bloquant dans une boucle temporelle. Il va en effet rencontrer un étrange garçon de la forêt qui va lui jouer cette mélodie qu'il adore jouer, provoquant une violente tempête détraquant le moulin et drainant l'eau de pluie. Là où son histoire devient amusante, c'est qu'il ignore que c'est lui-même qui a enseigné à cet enfant ce chant, se contentant à l'origine de raconter une anecdote à l'enfant devenu adulte, anecdote qu'il n'aurait pas pu raconter si cet adulte n'était pas venu lui jouer ce chant alors qu'il n'était encore qu'un enfant. Compliquée, cette histoire.

Le glandeur

Le bien-nommé glandeur est cet homme qui ne fait rien de sa journée, se contentant d'observer avec passion le Mont du Péril. Il n'a rien à raconter, il ne semble avoir aucune vie. Il est juste là, à regarder ce mont et être surpris par son éruption lorsque Volcania périt sous les coups de l'épée de Légende. Il n'y a rien de plus à tirer de ce type.

Les réfugiés du bourg d'Hyrule

Ici sont rassemblés tous les survivants du bourg d'Hyrule qui ont été se réfugier au village pendant la guerre des Sceaux. On pourra constater que la majorité sera accueillie par l'épouse de Mutoh qui a un coeur gros comme ça, tandis que certains iront trouver refuge dans la maison d'Impa, chez Anju.

Pour commencer, on est accueilli par les triplés, occupés à se disputer comme d'habitude. Incapables de s'entendre, l'un d'eux ira dormir chez Mutoh tandis que l'autre ira chez Anju. On notera d'ailleurs que pendant que l'un passe son temps à rire, l'autre aura participé à l'effort de guerre pour éteindre l'incendie qui ravagera Cocorico. Et oui, j'ai parlé des triplés, pourtant ils ne sont que deux. En vérité, ils ont troisième frère qu'on ne voyait étant enfant que la nuit, l'homme passait sa tête par la fenêtre pour observer le château d'Hyrule au lever du soleil. Il semblerait qu'il n'ait pas pu suivre ses frères pendant la fuite et préfèrera quitter le pays, avant de revenir participer à la grande fête de la victoire organisée au ranch Lon Lon.

Viendront ensuite l'armurier qui s'installera dans l'ancienne maison du garde du chemin du Péril, l'apothicaire qui occupera la nouvelle maison juste en face et le gérant du stand de tir qui investira dans le nouvel édifice surplombant le village Cocorico. Seul l'armurier fera référence aux temps difficiles qu'ils traversent actuellement, l'apothicaire se contentant de dire avec un grand sourire qu'une vieille bique, Granny, a réouvert sa boutique derrière la maison.

Le vieil astronome tout de bleu vêtu trouvera refuge chez l'épouse de Mutoh. Il passera ses derniers jours à se promener tranquillement dans le village Cocorico, énonçant les légendes concernant un certain oeil de vérité d'origine Sheikah et une certaine famille d'avares victime d'une malédiction. Son épouse et sa fille ne semblent pas l'avoir suivi dans sa fuite et il ne sait pas ce qu'il est advenu de ces derniers...

Le grand barbu fier de sa barbe passe dorénavant son temps près du moulin, à observer l'influence de ce dernier sur le puits. Il constatera d'ailleurs que c'est le moulin qui a drainé toute l'eau du puits et ne tarira pas d'éloge envers celle qui l'a recueilli, l'épouse de Mutoh. Par le passé, il passait son temps à discuter avec la fille du vieil astronome, mais il semblerait que ce soit dorénavant de l'histoire ancienne...

Madame Yan, la riche bourgeoise du bourg qui n'avait d'yeux que pour son chien Kiki est parvenue à s'abriter chez Mutoh mais malheureusement, elle semble avoir perdu son chien pendant la fuite. Toutefois, elle ne semble pas le vivre si mal que ça...

Talon, le propriétaire du ranch Lon Lon a maintenant été jeté hors du ranch. Complètement désoeuvré, il trouvera refuge au village Cocorico ou il passera son temps à dormir, s'apitoyant sur son sort et s'inquiétant de celui de Malon, plutôt que de tenter de faire quoique ce soit pour sauver la situation. Heureusement, Link reviendra mettre de l'ordre au ranch et Talon y sera à nouveau engagé, enfin résolu à travailler.

Enfin, il y a cet Hylien qui adore observer le monde de haut, qui a ouïe dire que les longues oreilles des Hyliens leurs servent à écouter les murmures des Dieux. Malheureusement pour lui, les siennes semblent être en panne. Cela ne l'empêchera pas dominer le village Cocorico en trouvant refuge au sommet de la tour de guet pour laisser libre court à sa passion : observer le monde de haut.

Voilà, je pense avoir fait le tour du village. On notera néanmoins la disparation des autres gardes, probablement partis au combat et jamais revenu ainsi que l'arrivée du mendiant au village qui n'a rien de plus intéressant à faire ou à dire que demander l'aumône. J'espère que ce petit tour d'horizon vous montrera sous un jour nouveau les habitants du village et que vous aurez appris deux-trois trucs à leurs sujets, les rendant éventuellement plus attachant que ce qu'on pourrait croire de prime abord.

Hors ligne OniKami

  • Paraduse timide
  • *
  • Messages: 58
    • Voir le profil
[OOT] Histoires des habitants de Cocorico
« Réponse #1 le: lundi 06 avril 2020, 19:30:26 »
J'ai appris beaucoup de trucs que je ne savais pas. C'est vrai qu'en parlant aux pnj, on a parfois des infos inattendues...

Et sinon, pour le chant des tempêtes, l'histoire est assez connue, il me semble. C'est vrai qu'on se donne la migraine à force d'y penser. Je pense que les développeurs ont juste zappé que c'était pas possible au moment d'avoir l'idée...

Y'en a d'autres, des bourdes dans ce genre-là ?
« Modifié: lundi 06 avril 2020, 19:32:00 par OniKami »

Hors ligne Anju

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 274
    • Voir le profil
[OOT] Histoires des habitants de Cocorico
« Réponse #2 le: lundi 06 avril 2020, 19:47:28 »
Alors, déjà, merci de m'avoir mis le chant des tempêtes en tête, je ne vais pas pouvoir m'en débarrasser avant un moment.

Ensuite, je trouve ce documentaire/théorie très intéressant. Je n'avais pas passé beaucoup de temps sur Ocarina of Time la première fois que je l'ai fait et je n'ai jamais eu l'envie de le réexplorer. Je ne savais pas du tout à quel point le bourg d'Hyrule était intéressant, idem pour Cocorico, il y a des personnages que je ne connaissais pas du tout (ou alors dont je ne me souviens plus). Tu m'as redonné l'envie d'y jouer.

Je trouve tes recherches vraiment intéressantes, tu as exploré le jeu de fond en comble, par exemple pour le frère qui passe la tête par la fenêtre un court instant. C'est vraiment incroyable de connaître le jeu à ce point. Sinon, parmis les réfugiés du bourg d'Hyrule, il me semble que tu as oublié Chéri et Amour, le couple de danseurs. Ils se cachent derrière le moulin après avoir fui le bourg, pour être discrets. Mais bon, ils ne sont pas si importants que ça.
« Modifié: lundi 06 avril 2020, 19:50:37 par Anju »

Hors ligne squirrel

  • Espion Garo
  • *
  • Messages: 873
    • Voir le profil
[OOT] Histoires des habitants de Cocorico
« Réponse #3 le: lundi 06 avril 2020, 20:04:06 »
Et sinon, pour le chant des tempêtes, l'histoire est assez connue, il me semble. C'est vrai qu'on se donne la migraine à force d'y penser. Je pense que les développeurs ont juste zappé que c'était pas possible au moment d'avoir l'idée...

Y'en a d'autres, des bourdes dans ce genre-là ?
Personnellement, je pense qu'ils ont fait dire "un gamin m'a joué ça il y a 7 ans" pour qu'on comprenne qu'on est sensé le jouer dans le passé.
OoT n'est ni la première histoire, ni la dernière qui met en scène ce genre de boucle temporelle.

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 12983
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[OOT] Histoires des habitants de Cocorico
« Réponse #4 le: lundi 06 avril 2020, 21:03:18 »
Oui, la boucle n'a rien de vraiment incohérent dans le sens grosse bourde. Ils ont voulu jouer sur l'idée de la boucle temporelle pour créer une situation cocasse avec ce personnage, rien de plus, rien de moins.  :hihi:

En tout cas, content que ça plaise. Je partais avec une certaine inquiétude me demandant si ce que j'avais écris était vraiment intéressant pour le coup. Me voilà rassuré.  :miou: