Auteur Sujet: [série] Black Mirror  (Lu 2014 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Cap

  • Maître des fumbles
  • Stratège de Din
  • Commandant Yiga
  • *****
  • Messages: 9239
  • Time for your medicine
    • Code ami 3DS 3883-5183-2004

    • Code ami Wii U Capoun

    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« le: mardi 16 juillet 2019, 18:47:44 »

Bon. J'ai commencé à regarder Black Mirror. Je voulais en causer, j'ai pas trouvé de topic, donc, voilà, voilà.

Petit copié collé de wikipédia pour décrire la série (il le fait si bien :8):)
Citation de: Wikipédia
Les épisodes sont liés par le thème commun de la mise en œuvre d'une technologie dystopique, le « Black Mirror » du titre faisant référence aux écrans omniprésents qui nous renvoient notre reflet. Sous un angle noir et souvent satirique, la série envisage un futur proche, voire immédiat. Elle interroge les conséquences inattendues que pourraient avoir les nouvelles technologies, et comment ces dernières influent sur la nature humaine de ses utilisateurs et inversement.
Et du coup, j'ai commencé tranquillement avec la saison 1. Je préviens, ça va spoil grave ! (et je vais copier coller les résumés wikipédia :niak:)

  • L'hymne national : Après l'enlèvement de la princesse royale, le Premier ministre britannique incarné par Rory Kinnear, est confronté à un énorme et choquant dilemme.
    J'ai bien aimé cet épisode. Le déroulement des faits est bien amené. On se doute très fort que ça va mal finir, mais on garde espoir pour le premier ministre jusqu'au bout. Notamment lorsqu'ils prennent d'assaut le bâtiment désert. J'ai pas compris à ce moment, par contre, pourquoi la journaliste se barre en courant. Autant qu'elle se fasse arrêter (les vidéos étant en direct diffusées à sa régie), et qu'elle ne prenne pas le risque de se faire tirer dessus. Mais ouais, en tout cas, la fin fait vraiment réfléchir, que ce soit sur le libre-arbitre, mais aussi l'importance de l'opinion publique (et comment la maîtriser). Dommage que les motivations de l'artiste, et les conséquences soient aussi vites expédiées à la fin, elles méritaient un poil plus d'attardement.
  • Quinze millions de mérites : Dans ce monde, tout un prolétariat vit dans des tours dont on ne sort jamais, condamné à pédaler sur des vélos d'exercice afin d'alimenter la société en énergie électrique. Tous les murs sont des écrans, la publicité est omniprésente, et on ne peut y échapper qu’en payant des « pénalités » directement prélevé sur un capital qui régit la vie des individus de la tour et que ces derniers peuvent améliorer (en pédalant) ou diminuer (en achetant à manger, en utilisant du dentifrice, en retardant son réveil ou le plus souvent en se procurant des accessoires pour son avatar).
    Je n'ai pas du tout aimé cet épisode. Je trouve qu'il met énormément de temps à démarrer. Le début est long, poussif. Je n'ai pas du tout accrochés aux personnages, j'avoue avoir été complétement indifférente à ce qui pouvait leur arriver. L'épisode se veut une satire du divertissement télévisé, et de l'envie de célébrité, mais j'avoue ne pas du tout avoir accroché. Peut être parce que je ne regarde pas du tout la télé, et c'est donc un système qui ne m’atteins pas du tout ?
  • Retour sur image : Dans un futur proche, une partie de la société a accès à une technologie qui permet d'enregistrer tout ce qu'un individu peut voir et entendre grâce à une puce située derrière l'oreille. À l'aide d'une petite télécommande, l'individu en question peut ensuite revisionner ses souvenirs autant de fois qu'il le désire, directement sur ses yeux ou bien en les projetant sur un écran. Dans ce dernier cas, l'expérience devient collective et toutes les personnes présentes peuvent voir les souvenirs de l'individu qui choisit ou est contraint de les projeter.
    Han le docteur <3 Voilà ma première réaction en voyant Jodie à l'écran. Dès le début, le concept pue le caca. Une puce qui enregistre tout. A quel moment c'est une bonne idée ? Passé ces premières remarques, j'ai pu me plonger dans l'épisode.
    Dommage, les personnages sont vraiment mal amenés. Le mec particulièrement qui, des le début passe pour un connard. Donc toute son obsession après, à chercher la petite bête à sa femme, le pousse encore plus dans ce rôle. La fin, c'est juste bien fait pour lui. C'est pas la faute de la puce, c'est sa faute. C'est lui qui a trop voulu fouiller, à toujours chercher le petit truc qui va pas. Donc quelque part, ce n'est pas l'objet qui est critiqué, c'est la personne. La femme, elle, subit la recherche trop poussée de son mari. Certes elle a fauté, mais l'acharnement de son mari la fait passer pour une victime finalement. Je n'arrive pas à voir une faute vraiment partagée à 50/50. Dommage, le concept partait bien.
Voilà. Concrètement, je suis assez partagée. Les points soulevés sont plutôt intéressants, et amènent à réflexion. Mais j'ai du mal avec les personnages présentés. A voir comment s'enchaine la suite. En tout cas, je vais sûrement prendre mon temps pour regarder toute la série. Je n'ai pas l'envie de voir tous les épisodes à la suite, comme pour d'autres séries.

Fiertés ?
Citation de: Achi
Cap sensei a toujours raison.

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9331
  • Tagazok !
    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« Réponse #1 le: mardi 16 juillet 2019, 21:59:27 »
Pour Quinze millions de mérites, c'est aussi la société qui est critiquée. Pourquoi ces gens pédalent ? Que se passe t-il s'ils s'arrêtent de pédaler, et s'ils refusent de servir ? Qui a un jour laissé ça être mis en place ?
En soit, aujourd'hui, ce qui sont pédalent, et ce qui ne sont rien servent, et ça ne va pas en s'arrangeant !

Pour Retour sur image, c'est marrant, je ne l'ai pas vécu comme toi. Justement, le fait que ce soit un c***ard est totalement, pour moi, détruit par la tromperie de sa femme. On le pensait parano, il avait juste visé juste !

Mais au final, est-ce que ça le détruit vraiment ? Non, pour moi, justement, il s'en sort bien, et accepte de ne plus vivre dans le passé !

J'ai pas mal d'épisodes de retard, de cette série, faudra que je rattrape ça ! 

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9871
    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« Réponse #2 le: jeudi 18 juillet 2019, 16:06:50 »
J'ai vu toute la série et à mon avis la première saison est la plus faible de toutes (excepté la 5 de cette année qui est vraiment naze). C'est souvent le cas dans les séries, malheureusement.
Dans la suite la caractérisation des personnages est mieux développée et la critique de la technologie va autrement plus loin, jusqu'à devenir assez cruelle dans certaines épisodes (notamment le White Christmas de la saison 2 qui est un peu hard dans son concept). C'est d'ailleurs ce que je reproche le plus à la série, se contenter de critiquer la technologie jusqu'à l'excès et jamais vraiment le bon côté. A mon sens c'est un peu facile, et ils auraient tout à intérêt à se tourner sur les bienfaits également. D'ailleurs l'un des meilleurs épisode de la série (San Junipero) part dans cette direction, mais c'est hélas une exception.

C'est facile mais pas mauvais non plus. En tant que show BM n'a pas à rougir, pas mal d'épisodes sont hyper prenants notamment dans les saisons 3 et 4 qui pour moi sont les points culminants de cette anthologie avant que ça devienne plus banal (et j'inclue le film interactif Bandersnatch dans cette banalité). Mais selon moi il ne faut pas la prendre comme une satire super profonde et sérieuse de la société, les problèmes soulevés ne sont pas toujours réalistes ni même pertinents. Sans parler de la qualité intrinsèque des épisodes, c'est rarement plus profond que des épisodes de la Quatrième Dimension ou des Contes de la Crypte, or j'ai souvent l'impression que le show est hissé à un niveau pseudo-intellectuel qu'il ne mérite pas.

Bon, j'ai l'air de cracher dans la soupe, mais franchement c'est une des meilleure série actuelle, du moins en espérant qu'ils rattrapent le niveau médiocre de la saison 5 dans la suivante (si elle existera). Mais je le répète les saisons 3 et 4 sont des tueries, que je préfère largement à la saison 1 avec ses histoires d'enculade de cochon et de vélo.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9331
  • Tagazok !
    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« Réponse #3 le: jeudi 18 juillet 2019, 17:37:49 »
C'est marrant, j'ai vraiment pas apprécié la morale de San Junipero, et je la trouve au contraire ultra pessimiste, avec
(Cliquez pour afficher/cacher)
« Modifié: jeudi 18 juillet 2019, 17:46:20 par Guiiil »

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9871
    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« Réponse #4 le: jeudi 18 juillet 2019, 18:12:14 »
(attention spoil)

Justement s'ils avaient voulu illustrer la fuite de la mort comme tout le reste du show on aurait eu un truc hyper sombre genre être bloqué pour l'éternité dans la simulation (comme ils ont d'ailleurs fait quelques épisodes plus tard avec le simili-Star Trek). Ils l'auraient fait, ça aurait été chiant et redondant.
Non, là l'épisode est clairement optimiste, parce qu'il traite de l'isolement social de la vieillesse, le handicap (lourd dans le cas d'une des deux filles), et l'homosexualité. En annulant les deux premiers et en permettant le troisième, San Junipero est clairement une ode aux possibilités des mondes virtuels. En ce sens ça change des trucs habituels où les réalités virtuelles sont toujours traitées comme des trucs qui font perdre les repères de la réalité, une fuite de cette dernière, &c.

Moi ça me fatigue un peu les trucs lambda du genre "mais il fuit la réalité blabla" (comme si c'est pas ce que la plupart des humains essayent de faire quotidiennement); on peut inclure cette vision dans BM en tant que double lecture (parce qu'après tout elles vont pas rester dans leur monde pendant 100 000 ans les donzelles) mais au moins il n'est pas tout blanc ni tout noir comme c'est le cas habituellement.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9331
  • Tagazok !
    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« Réponse #5 le: jeudi 18 juillet 2019, 19:58:12 »
(spoil aussi)

Attention, tu m'as mal lu, j'ai dis "fuir la réalité de la mort". Parce que bon, elles meurent, c'est juste un clone virtuel du même type que celui de White Christmas qui est transféré, d'après la logique de la série. Avec la même notion d'infinie, sauf indication contraire. 

Mais en ce qui concerne le reste, je suis d'accord (pour la vieillesse et le handicap), même si pour l’homosexualité, ça ne change rien à la problématique que j'y vois (le couple aurait été hétéro que j'aurais eu la même impression). Mais beaucoup de technologies de cet univers sont d'abord présentées comme optimistes (par exemple, pour Retour sur Image, on aurait pu mettre en avant une aide pour l’Alzheimer).

Je pense que ce qui m'a aussi gêné, c'est que c'était alors le premier épisode avec une technologie quasi impossible actuellement, alors que pour d'autres épisodes, on y est déjà.

Edit : C'est quoi c't'arnaque, y a plus que deux épisodes dispo sur Netflix...
« Modifié: jeudi 18 juillet 2019, 20:00:58 par Guiiil »

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11655
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« Réponse #6 le: vendredi 19 juillet 2019, 17:14:23 »
Mise en contexte : j'ai du voir que la saison 1 et ptet la saison 2.

Je suis pas d'accord par exemple avec ce que tu dis Guiiil avec Retour sur Image. Les épisodes de Black Mirror sautent la phase d'installation de la nouvelle technologie qui est la période où on y voit des bienfaits, des justifications et des avantages ce qui permettent leur propagation et leur développement. On passe directement à la phase de la dérive. Je crois que dans Retour sur image on a vaguement un spot publicitaire qui n'est là que pour présenter le machin et ne développe pas à quel point, ça pourrait être bien. Je suis assez surpris d'entendre sur ce forum que pouvoir conserver des souvenirs sans avoir besoin de son appareil photo est débile. C'est un truc que j'aimerai bien personnelement. Tu es en ballade en voiture, tu as un téléphone qui fait n'importe quoi comme image, j'aimerai bien prendre en photo des paysages. Me rappeler d'amis d'enfance lors de colonies de vacances. Il y a plein de souvenirs que tu sais qu'ils te sont chers, mais que tu en as oublié le contenu mais pas l'existence. Se souvenir de pourquoi on est rentré dans cette pièce avec un arrosoir à la main. Les bonnes utilisations sont infinies et n'ont qu'à peine été effleurée.

C'est donc un peu dommage effectivement que Black Mirror ne fasse que l'antithèse de la question. Mais je doute qu'un White Mirror ait un intérêt télévisuel. Remarque sur le principe, j'aurais pensé qui critique la technologie n'aurait pas d'intérêt et pourtant ça se regarde bien et ça a pris une notoriété.
A Little bit of love

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 9331
  • Tagazok !
    • Voir le profil
[série] Black Mirror
« Réponse #7 le: samedi 20 juillet 2019, 10:21:53 »
Attention, j'ai dis "aurait pu" ! Mais ouais, j'ai peut-être surtout les derniers épisodes que j'ai vu en tête !

(Cliquez pour afficher/cacher)