Auteur Sujet: Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]  (Lu 1529 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
Bonjour à tous,

J'ouvre ce petit topic généraliste pour discuter des RPG japonais dans toute leur diversité ! Que ce soit pour parler de jeux inconnus, de légendes du passé un peu oubliées ou pour entamer des grandes discussions philosophiques sur ce qui catégorise certains RPG, ce topic est là pour ça. On évitera d'entamer des discussions sur des séries comme Tales of, Dark Souls ou Pokemon qui disposent déjà de leurs propres topics, pour se concentrer sur le reste.  :^^:

Du coup, qu'est ce qu'un jeu de rôle japonais ? C'est déjà en soi une question clivante, puisque certains jeux jouent avec les frontières, puisque certains Zelda sont parfois rangés dans la case RPG, ou que certains jeux occidentaux (Child of Light) s'inspirent clairement de l'héritage du pays du Soleil Levant. Pour rester le plus inclusif et clair possible, je dirais qu'un RPG japonais est tout simplement un jeu de rôle développé par un studio japonais. En effet, un jeu comme Dark Souls est bel et bien un jeu de rôle et est développé au Japon, bien qu'il ait été influencé dans son univers par la culture occidentale, et peut-être même dans certaines mécaniques de jeu (un petit aspect roguelike, non?). Partons donc sur ce dénominateur commun. Après, qu'on parle d'Action-RPG, de dungeon-RPG ou de tactical-RPG, visons large et acceptons tout.

Tout ça pour dire que j'ai une grosse lacune en RPG de la PS1, je n'ai jamais joué à Vagrant Story, Valkyrie Profile, Chrono Cross, Grandia, Xenogears ou encore Wild Arms et je ne doute pas que la plupart de ces jeux sont grandioses, mais ils ont deux inconvénients majeurs : 1) des graphismes et systèmes de jeux parfois assez datés, et surtout 2) il est difficile de trouver la plupart d'entre eux légalement.

Du coup, j'ai vu que Grandia 1 et 2 étaient annoncé sur Switch, et ça m'a rappelé cette licence que j'avais un peu oublié, et je pense m'y essayer, j'ai envie de me refaire un bon JRPG coloré avec une chouette aventure ! Des spécialistes du genre sur le forum pourraient confirmer qu'il est encore agréable à jouer à notre époque ? :niak: @Doutchboune @Suijirest

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5698
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #1 le: mardi 21 août 2018, 10:02:16 »
Du coup, j'ai vu que Grandia 1 et 2 étaient annoncé sur Switch, et ça m'a rappelé cette licence que j'avais un peu oublié, et je pense m'y essayer, j'ai envie de me refaire un bon JRPG coloré avec une chouette aventure ! Des spécialistes du genre sur le forum pourraient confirmer qu'il est encore agréable à jouer à notre époque ? :niak: @Doutchboune @Suijirest

J'y ai pas joué. :niak:

Citer
Vagrant Story, Valkyrie Profile, Chrono Cross, Grandia, Xenogears ou encore Wild Arms

Lui seul se doit vraiment d'être fait. :)

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Rodrigo

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14139
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #2 le: mardi 21 août 2018, 10:11:26 »
Je te retire donc ton titre de spécialiste. :niak:

Et j'attends toujours un moyen hors émulateur pour faire Chrono Cross. :(

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5698
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #3 le: mardi 21 août 2018, 10:18:07 »
Je te retire donc ton titre de spécialiste. :niak:

Je m'en remettrai. v.v
et puis de toute façon, quelle importance peut bien avoir un titre de spécialiste en J-RPG quand on est déjà un authentique certifié d'origine ? :)

EDIT : @Suijirest OMG je l'avais raté celui-là. Ton yoyo d'amour.
« Modifié: vendredi 24 août 2018, 18:34:50 par un modérateur »

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 12400
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #4 le: mardi 21 août 2018, 13:11:08 »
Je désapprouve, Valkyrie Profile mérite d'être fait aussi. Ce jeu était bien balèze avec des mécaniques vraiment uniques et casses-têtes as shit. Bon après, ce qui est dommageable avec ce jeu, c'est que t'as vraiment besoin d'avoir un guide à côté de toi pour débloquer la vraie fin (qui vaut véritablement le coup). Mais bon, il était vraiment unique en son genre, aucun jeu n'a jamais proposé une telle expérience (à part peut-être VP2).

Ceci dit, vu que ce jeu est très spécial, je pense que c'est un "soit on aime, soit on déteste" sans aucune concession possible.  :oups:

Sinon, pour Chrono Cross, je pense que vaut mieux oublier la légalité. A moins que Square-Enix nous surprenne en annonçant qu'ils le ressortent, tu ne le trouveras pas (ou alors, faudra payer très très cher pour une version peut-être incompatible avec ta console.  :oups: )

Hors ligne Doutchboune

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 7313
  • Couronne de Charisme +2
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #5 le: jeudi 23 août 2018, 22:48:16 »
Grandia 1 et 2; c'était de la tuerie ! Le premier est le premier jeu qui m'a fait verser une larme. Je les ai pas refaits depuis. Et ça fait des lustres que j'ai pas fait de J RPG, j'ai eu une overdose y a 7-8 ans, je dirais, et j'arrive plus à en faire. Par exemple, j'ai Vagrant Story, sur la PS1, j'ai jamais pu. C'est tellement moche (et j'ai pourtant une vieille télé cathodique pour y jouer à résolution d'époque) et surtout, la 3D sur PS1, c'est... même à l'époque je pouvais pas jouer tellement c'est pas maniable, alors avec les standards de maintenant...

Mais à mon avis, refait en joli pour Switch, Grandia, ça vaut le coup. Je savais même pas qu'ils allaient les ressortir, mais c'est une excellente nouvelle !

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10862
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #6 le: vendredi 24 août 2018, 18:51:09 »
Je viens d'attaquer Octopath Traveler. Enfin... Je viens de commencer. J'en suis à 20h et pour l'instant je dévore. L'histoire n'est pas pour l'instant follichone, mais le gameplay à la Bravely Default (ou à la Blood Lust). C'est vraiment un plaisir. Je prends un plaisir fou à savoir dans quel ordre, je fais ma stratégie. Pour l'instant je suis dans une phase où je roule un petit peu sur les monstres, mais si j'ai envie d'avoir du sport, il suffit que j'aille un peu plus loin sur la carte et là j'ai des monstres qui font mal. Beaucoup plus mal. C'est... En vrai je sais pas trop comment en parler. Habituellement, je suis pas très fan des "jobs" ici appelées "classes". Là j'ai des petits coups de coeur pour l'Erudit qui est mon premier choix que je combine avec le marchand pour pouvoir refaire le plein de points de magie. Le marchand était d'ailleurs ma seconde classe acquise que j'ai couplée avec le rôle de voleur. J'ai après l'apothicaire (un soigneur par objet) que j'ai couplé avec le soldat histoire d'avoir un peu plus le choix dans l'arme et un combo Puissance augmentée + Hache qui peut faire mal. Mon dernier, un autre soldat avec le chasseur. J'ai comme ça toutes les armes à ma disposition, et ça fait bobo.

Étonnamment, le rôle de prêtre (soigneur) que j'utilise toujours habituellement, que j'ai juste débloqué mais pas utilisées. Le rôle de chasseur, j'ai toujours pas débloqué le personnage. Peut-être que je le ferais qu'à la fin. C'est quelque chose que j'aime bien. On a beaucoup de libertés. Tant dans le "scénario" que dans le gameplay. C'est très rafraîchissant. Par contre le scénario je le trouve très limité pour l'instant. Il n'y a pas de liens entre les personnages, et je trouve ça dommage.

Little bit of Love

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5698
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #7 le: dimanche 03 février 2019, 20:17:02 »
Par curiosité autant que suite à une promo massive, j'ai voulu tester un jeu de Falcom* intitulé Tokyo Xanadu ex+*

* tu connais pas ?... c'est normal


Petite super-parenthèse historique qui n'intéresse personne : le terme "Xanadu" vous évoque peut-être quelque chose. Dans les années 80, c'était un joker du titre d’œuvre fantastique ; PPI. Dans le lot, c'était le sous-titre du deuxième Dragon Slayer de Falcom (qui existait avant Dragon Quest et n'a donc aucun lien avec la série d'Enix).

A l'heure actuelle, Falcom est surtout connu pour la série des Ys, mais aussi les The Legend of Heroes, plus communément nommés les Sen no Kiseki, dont le premier titre a été... le troisième opus des Dragon Slayer. Et (il paraît que) le gameplay des The Legend of Heroes a été fortement repris par le reboot/hommage auquel je joue : Tokyo Xanadu ex+. Va savoir si la Terre est ronde ou plate, ce qui est sûr, c'est qu'elle est petite. :niak: (bien trop en tout cas pour y enterrer la rancœur d'un connard complet à nom d'animal).

Tokyo Xanadu est à la base un jeu PS Vita, et le portage PS4 ex+ ne fait pas de miracles à cet égard : la résolution a été upscalée comme il se doit, mais l'animation et le rendu global sont médiocres, même pour les standards d'une nomade. Un écueil courant des jeux Falcom, mais qui en refroidira plus d'un, surtout ceux qui sont prêts à croquer à pleines dents même la plus périmée des techniques pourvu qu'elle soit dotée d'une direction artistique bien péteuse. La musique ne s'en tire évidemment pas mieux.


On va donc en venir au plus intéressant : qu'est-ce qui peut bien distinguer Tokyo Xanadu des quelques 125K J-RPG analogues déjà présents sur le PSN ? Ben c'est bien simple, la dimension sociale du jeu. Notre protagoniste, Kou Tokisaka (au design générique au possible mais d'une lucidité ô combien rafraîchissante) ne fait pas que marraver des streums sur son temps libre, il noue aussi des liens et il s'adonne à des activités qui augmentent ses statistiques (Wisdom, Courage et Virtue). Pour tirer le meilleur du personnage, il faut donc s'adonner à une gestion du temps libre et ne pas tracer l'intrigue.

Dans la mesure où, à ma connaissance, aucun studio n'a jamais réussi à accoucher d'un résultat potable à partir de ce postulat, je lui laisse sa chance de me surprendre. Pour cela, je serai prêt à encaisser ses palabres soporifiques (au moins les personnages ne passent pas 20 minutes à répéter 8 fois la même chose) et sa technique, mais j'attends de voir si ça se tiendra sur la durée.


Affaire à suivre. v.v

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5698
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #8 le: lundi 11 février 2019, 20:06:45 »
Suite de l'affaire après une petite quinzaine d'heures de jeu. Je ne sais toujours pas qui ça va intéresser mais bon on va faire comme si. ;D

Alors déjà évacuons les suspenses inutiles : je ne connais toujours pas de jeu qui ait bien géré sa dimension sociale. :niak: Car si l'inspiration de Persona est manifeste, Tokyo Xanadu ne propose pas du tout la même expérience. v.v

Là où la série d'Atsuxx contraint le joueur à planifier ses nombreuses journées en choisissant la bonne activité parmi celles disponibles, Falcom propose au joueur de passer ses quelques jours libres à essorer la map dans tous les sens en quête de quêtes et, à terme, de dépenser des "points d'affinités" avec des personnages pour des bénéfices... maigres au mieux, inexistants au pire. C'est à la limite du cosmétique. Ce n'est intéressant qu'avec les membres de l'équipe puisque cela accélère l'acquisition de leurs skills "évolués" au combat.


Combats qui représentent d'ailleurs totalement ce qu'aurait dû être Persona 4. Quand une personne vient d'être avalée par une dimension parallèle, l'équipe ne s'accorde pas le loisir d'attendre dix jours pour décider si peut-être il serait pas temps en fait on sait jamais de secourir ladite personne. On se retrouve deux minutes après à devoir cravacher dans un donjon qui compense son level design de la pauvreté absolue par une mécanique simple et cohérente : le scoring, qui se traduit par l'objectif du temps le plus court pour atteindre le boss en lessivant un maximum d'éléments du donjon (ennemis, objets cassables, coffres à ramasser).

Les combats sont en temps réel. Toute l'équipe a le même panel de mouvements, mais chaque personnage a son élément d'attaque, efficace ou faible contre un autre, ainsi qu'un combo particulier. On peut trimballer trois combattants maximum, et il faut choisir le plus adapté à chaque ennemi. Comme dans tout RPG japonais "moderne", tels Ray Gigant, King Abaddon, Mary Skelter ou les Soulsborne, il n'y a pas de MP à économiser, mais une jauge de pouvoir qui se vide à chaque pouvoir brutal utilisé et qui se remplit avec le temps, plus vite en allant au contact.

Le jeu gère son fun en invitant le joueur à être le plus rapide et efficace possible pour obtenir un high-score qui entraîne différents bonus. C'est cohérent avec l'objectif de la mission (sauver une personne en danger) et avec l'essence du gameplay (fluide et nerveux). Pourtant, ça ne compense pas forcément sa répétitivité, car passé l'apprentissage un peu bordélique de tous les mouvements disponibles, on se retrouve vite à faire tout le temps la même chose. Voilà qui n'encouragera pas les joueurs peu motivés à subir un titre qui a, au surcroît, une histoire pas sidérante d'originalité, pas super bien écrite et flanquée d'une clique de personnages qui réussissent à être bien écrits mais peu attachants - c'est une performance en soi !


Voilà tout ce que j'ai à dire pour vous renseigner sur Tokyo Xanadu, un jeu comme je les aime, c'est-à-dire un jeu que beaucoup n'aimeront pas. Quant à la raison, on peut en trouver plusieurs :
1) beaucoup de joueurs n'ont pas de goûts,
2) un connard achevé à nom d'animal n'a pas de goûts,
3) les studios savent qu'il faut de tout pour faire un monde et qu'il faut donc satisfaire toutes les demandes
(si vous n'avez pas attendu le troisième choix pour répondre, vous êtes une mauvaise personne)
(et si vous avez tout lu avant de répondre 1 ou 2, vous êtes une mauvaise personne par nature)


En tout cas, moi, il me motive à explorer davantage le catalogue de Falcom ! :niak:

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5698
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #9 le: dimanche 17 mars 2019, 16:52:19 »
Encore une rallonge à Tokyo Xanadu eX+ avec l'After Story et cette fois c'est vraiment la dernière. 49h de jeu, 62% des trophées, et je n'irai pas plus loin.

J'avais conclu le Final Chapter content comme tout, l'Epilogue avait un peu mis à mal mon ressenti, mais au terme des quelques 3 ou 4h de jeu de l'After Story, j'en arrive à une conclusion toute simple, qui peut s'appliquer à tout le monde mais tout particulièrement aux fans d'une certaine licence dont je ne donnerai pas le titre.

Peu importe ce que vous avez prévu pour vos 40 ou 50h de jeu prochaines, vous devez tout annuler et jouer à Tokyo Xanadu eX+ jusqu'à la fin de l'After Story. Rien n'est plus important et ne le sera jamais. Que le jeu soit en promo ou pas, payez-le au prix indiqué dès maintenant et jouez-y à fond.

Vous allez grincer des dents sur son scénario bateau et ses dialogues fades, vous allez soupirer sur sa réalisation quelconque, mais vous allez insister grâce à son gameplay de qualité. Pourtant, tout cela ne sera rien, tant que vous n'aurez pas fait l'After Story.

Je ne vous promets pas la révélation du siècle sur l'intrigue (la quantité de pull-ass trick et de raccourcis forçant l'irrespect) mais bien sur un détail, un minuscule détail, qui peut être négligeable à première vue. Et pourtant, c'est ce minuscule détail qui fait de Tokyo Xanadu eX+ un jeu au calbut plus chargé que 80% des jeux japonais actuels.

Si vous ne voulez pas suivre ce conseil, alors lisez donc ci-dessous pour savoir à quoi vous en tenir, brûlant de facto vos raisons de vous immerger dans les 50h de ce jeu :

(Cliquez pour afficher/cacher)

Voilà, c'est tout pour moi. Maintenant que je vous ai tout dit, vous pouvez aller acheter et terminer Tokyo Xanadu eX+, je vous prie. :)
« Modifié: dimanche 17 mars 2019, 16:54:20 par Suijirest »

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5345
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Blog BD
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #10 le: mercredi 10 avril 2019, 00:07:45 »
J'en parlais en décembre 2016 dans le topic JV, trois ans plus tard, j'ai enfin terminé Live A Live. Ce qui est quand même impressionnant parce que j'étais presque à la moitié du jeu quoi. Mais j'ai un peu laissé trainer ça... comme souvent avec les RPGs, avec la longueur, il m'arrive malheureusement de m'arrêter en plein milieu et d'avoir du mal à reprendre ensuite parce que j'ai tout oublié.

Pour passer rapidement sur les chapitres que je n'avais pas encore fait:

-Ère contemporaine : on incarne un lutteur qui veut devenir le plus fort du monde (wow), dans ce niveau il y a juste des combats qu'on enchaine en choisissant parmi les différentes icônes de boss. La particularité de notre protagoniste, c'est que tel un mage bleu, il apprend les attaques spéciales de ses adversaires quand il se fait taper avec. Il peut donc être intéressant de se laisser frapper par les différents coups pour gagner un sacré arsenal de techniques (bon, il faut aussi arriver à y survivre évidemment).
Le scénario n'est clairement pas le point fort de ce chapitre totalement axé sur le système de combat du jeu, il n'est pas le plus mémorable mais reste un exercice intéressant et est suffisamment court pour qu'on ne se lasse pas.

-Mecha: un délinquant orphelin se retrouve mêlé aux histoires louches d'une secte et va devoir monter dans un robot géant pour sauver le monde ! Bon, c'est du classique mais l'univers visuel est assez sympa et le pouvoir spécial d'Akira, qui lui permet de lire dans les pensées des autres, est marrant à utiliser. Il y avait quand même des trucs assez lourds dans ce chapitre comme le système de fusion d'objets pour créer de bons équipements qui est beaucoup plus agaçant que celui du chapitre préhistorique, notamment parce que le personnage peut parfois foirer sa fusion et vous rendre les deux objets tel quel, vous forçant à réessayer le combo jusqu'à ce qu'il veuille bien réussir. Alors okay, c'est un perso de scientifique raté qui fait ça, donc je comprends l'idée de faire un système qui aille avec sa... personnalité... mais c'est vraiment pas plaisant à faire !

-Science-fiction: Ce que j'ai vraiment apprécié avec ce jeu, c'est que les chapitres vont tenter de faire des choses différentes avec le même système, contribuant à rendre. Si le chapitre contemporain était uniquement du combat, ici on se concentre surtout sur l'aspect narratif, il n'y a pas de combats à part le boss final et un mini-jeu. L'histoire est très inspirée de films classiques de SF. Je l'ai trouvé sympa, il faut un peu de temps pour apprendre comment est configuré le vaisseau mais l'envie de percer les mystères de l'histoire et des persos aide à explorer.

-Médiéval+Chapitre final: Ce chapitre, qu'on débloque après avoir fait les 7 premiers, a tout d'une histoire  typique d'heroïc-fantasy... mais la fin réserve quelques surprises qui font comprendre pourquoi il se trouve à cette place et mène au chapitre final. Le dernier chapitre est assez fun puisqu'on peut chercher sur une carte les différents héros afin de faire une équipe pour aller affronter le boss final. Cela demande cependant de faire pas mal de level up et si on veut voir l'épilogue complet, il faut trouver et mettre tous les personnages dans son équipe au moins une fois (cela permet aussi d'aller faire des donjons dans lesquels trouver de bons équipements bonus) ce qui rend ce chapitre assez longuet à force.

Dans l'ensemble, le jeu aura pu être frustrant à plusieurs reprises (manque de clarté sur où aller/que faire, nombreuses morts de personnages qui emportent avec eux les équipements cool que vous leur avez donné :hap:) et les différents chapitres ont des scénarios qui restent assez simples et qui auraient pu être plus développés mais c'était quand même une expérience fun à faire, avec un chouette multi-univers.

Prochains JRPG à terminer : FFVII et Baiten Kaitos ! Allez, on y croit, je sais que j'ai passé la moitié pour le second et je dois en être au tiers pour le premier, je devrais pouvoir les finir avant... avant 2021. J'espère.  :'(

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 8798
  • Tagazok !
    • Voir le profil
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #11 le: mercredi 10 avril 2019, 09:02:02 »
Héhé, Grandia 1... On m'avait prété une play à l'époque, et j'avais fait les trois quarts du jeu (d'après une soluce que j'avais lu après)... Mine de rien, quasiment chacune des étapes de ce jeu m'a marqué, j'aurais franchement bien envie de le refaire (mais en mode accéléré, j'ai le souvenir d'un jeu assez lent qui se permettait beaucoup de détours scénaristiques pour rallonger la sauce).

Les musiques, les personnages, les lieux visités (surtout une fois passé le mur)... Cette madeleine de Proust.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 12400
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Re : Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #12 le: mercredi 10 avril 2019, 17:44:03 »
Il a l'air bien sympa, Live  a live : on dirait que chaque époque propose ses propres mécaniques ce qui permet de varier les plaisirs. Faudra que j'y jette un oeil si jamais il serait remis sur le store de la Switch.

En ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Skull Kid
  • *****
  • Messages: 5074
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
Re : Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #13 le: mercredi 10 avril 2019, 17:45:56 »
J'avoue que moi aussi il me donne envie de le découvrir. Je suis pas tellement friand de RPG tour par tour et j'ai plus forcément trop le temps aussi mais avec ce que tu en dis et tout ce qu'il propose de différent, ça donne envie de se pencher dessus.
Merci à Haine et Jielash pour le kit. <3

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5345
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Blog BD
Le topic des RPG japonais [Level-up, cheveux bleus et aventures]
« Réponse #14 le: vendredi 12 avril 2019, 18:16:22 »
Dup : Pas sûre que le jeu sorte un jour du Japon (c'est vieux et pas un jeu de franchise, en bonus certains chapitres ont des blagues de sexe sacrément olé-olé :hap:) mais on peut rêver !

Chompir : Le système de combat était assez déroutant au début parce qu'il a plusieurs différences avec les RPGs classiques et tacticals auxquels j'ai pu jouer (bon, après je n'en ai pas fait des masses donc je ne suis pas une grand connaisseuse non plus) mais du coup c'était cool pour l'aspect original.