Auteur Sujet: Musique psychédélique  (Lu 752 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Musique psychédélique
« le: lundi 28 mai 2018, 22:29:18 »
Quand on pense à la musique psychédélique, le premier genre représentant qui vient en tête est le rock. Popularisées par les Beatles, les sonorités psychédéliques ne tardèrent pas à envahir la musique de beaucoup d'autres groupes influents de rock, comme The Who, les Rolling Stones... Pour finir par influencer des artistes qui ne se concentreront que sur cette musique, tels que Jimi Hendrix, Pink Floyd, ou encore Grateful Dead. Des genres finiront eux-même par s'inspirer du rock psychédélique pour le faire dériver encore plus : garage rock, krautrock... Bref, comme il en est le cas avec beaucoup de genres de musique, les sous-divisions ne s'arrêtent jamais vraiment.

Qu'est-ce qui rend une musique psychédélique, en somme ? La présence d'instruments exotiques (tels que la sitar par exemple) ou l'usage d'orgues mélodiques, de harpsichords ; des paroles très surréelles et littéraires ; la présence de jam dans les morceaux, ou improvisation libre ; la saturation et distorsion importante ; construction mélodique très complexe et répétitive ; et bien entendu, l'influence majeure du mouvement psychédélique et de tout ce qui le compose.

On pourrait tapisser une pièce entière d'éloges sur les artistes que je viens de citer plus haut, et on n'aurait tout de même pas fini de vanter leurs qualités. Sans parler du fait que l'histoire du mouvement psychédélique est fascinante et mérite de s'y attarder. Mais ici, j'ai surtout envie de m'attarder sur le rock psychédélique contemporain, et de faire des recommandations d'artistes actuels et en activité.





Mac Demarco

Artiste majeur de la scène du rock indie, il est à n'en pas douter l'influence de beaucoup d'autres groupes de ces dernières années. Bête de scène, il est presque toujours en tournée, et ses lives ne font que sublimer les albums, en y ajoutant énormément de spontanéité, d'improvisation, et de prestance scénique absolument délirante. Caractérisé par une guitare aux distorsions lourdes, un son très planant, et des paroles faciles à retenir pour la plupart, sa musique est très facile à écouter même pour les personnes n'étant pas intéressées par le mouvement psychédélique. J'encourage vivement à jeter un œil aux enregistrements de ses concerts également.

Un morceau : Viceroy
Un album : Salad Days






Thee Oh Sees

Mon groupe actif préféré ! La puissance créatrice de John Dwyer, leur frontsman, est exceptionnelle. Leur univers extrêmement bariolé, fort et unique est immanquable, sans parler de leur incroyable productivité et de leur influence notable sur la scène garage rock californienne. Leur lineup atypique, souvent renouvelé, et présentant régulièrement un minimum de deux batteurs, contribue à agrémenter la guitare toujours plus distordue que jamais et les voix criardes qui s'y ajoutent. Leur musique est une source constante d'inspiration et de motivation, et leurs performances ne font qu'amplifier cela. Leur son est d'une violence rare, d'une énergie primitive pure, que l'on retrouve également dans les autres projets musicaux de Dwyer, comme Damaged Bug.

Un morceau : Gelatinous Cube
Un album : The Master's Bedroom Is Worth Spending A Night In






King Gizzard & the Lizard Wizard

Le groupe a beaucoup fait parler de lui en l'an de grâce 2017, en lançant (et en tenant !) le pari fou de sortir 5 albums en une année. Et de façon incroyable, les 5 albums se valaient les uns les autres qualitativement parlant, certains morceaux regorgeant d'une richesse musicale très rare. Stu Mackenzie, frontsman du groupe, adore pousser la création musicale dans ses derniers retranchements, allant jusqu'à utiliser (et abuser) des micro-tons dans ses compositions. Leur univers fantastique, violent et désabusé projette l'auditeur dans une dimension parallèle. Le septuor n'a cessé de me surprendre depuis que je l'ai découvert. Je recommande également d'écouter le groupe The Murlocs, où l'on retrouve Ambrose Kenny-Smith au chant.

Un morceau : Hot Wax
Un album : Nonagon Infinity
... Allez, un deuxième album : Flying Microtonal Banana






Yellow Days

Sans doute l'artiste le plus « de niche » parmi ceux que je viens de citer, ce jeune britannique a un son qui se rapproche en réalité plus de la néo-soul que du rock psychédélique, mais l'influence est là. Son talent est impressionnant, et le voici avec 2 albums tout juste à l'âge de 19 ans, en plus d'avoir la voix d'un sage centenaire (et je dis ça de la façon la plus positive qui soit).

Un morceau : The Way Things Change
Un album : Harmless Melodies




Je m'arrête là, mais en réalité, la liste d'artistes pourrait continuer encore longtemps... J'aimerais tout de même citer en vrac : Ty Segall, Connan Mockasin, Tame Impala, et Kikagaku Moyo.
Je vous invite bien entendu à utiliser ce topic pour parler de tous les autres genres psychédéliques, bien que ce post se soit principalement concentré sur le rock psychédélique contemporain. Surtout qu'il y a beaucoup de choses à dire, avec le Boom Festival qui arrive cette année, la scène psytrance ; ou encore avec d'autres grands groupes ambassadeurs de la culture psychédélique à travers d'autres genres, comme Tool (métal psychédélique/progressif).

Ce sera ma petite pierre à l'édifice de ce forum Musique, dans lequel je n'ai jamais posté malgré le fait que je me professionnalise à moitié là-dedans. :niak: Je pourrais parler pendant à peu près aussi (voire encore plus) longtemps de jazz et hip-hop, mais arrêtons-nous-en ici, oui ?
J'espère vous inciter à piocher un peu dans des genres que vous n'avez peut-être pas l'habitude d'écouter, et peut-être vous faire découvrir de bons noms dans le lot.

Bonne écoute !
« Modifié: mardi 29 mai 2018, 00:27:28 par Yuan »

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives