Auteur Sujet: Watching Challenge 2018  (Lu 10143 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9762
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #30 le: vendredi 26 octobre 2018, 12:35:17 »
J'avais pas capté que les 50 films c'étaient du bonus donc j'ai fini le Challenge I guess, j'ai 84%.

Dans les excellentes surprises, j'ai vu hier City on Fire de Ringo Lam, polar hongkongais des années 80. Il est mal noté sur le net mais j'ai pris mon pied avec braquages qui tournent mal, fusillades sanglantes et ambiance bien poisseuse de la pauvreté de Hong Kong, un des meilleur film de mon WC je dirais. En plus ça a inspiré Tarantino pour Reservoir Dogs (d'où le fait que c'était le film de "l'impasse mexicaine").

Egalement surpris par le gigantisme de Fitzcarraldo. Inspiré du "Heart of Darkness" de Conrad (tout comme Apocalypse Now, @Yorick26), c'est l'histoire d'un gars un peu perché qui remonte le fleuve Amazone et un de ses affluent pour construire un opéra en plein cœur de la jungle. Il sera obligé de ravaler une montagne entière pour y faire passer son bateau au dessus pour rejoindre une autre rivière...
Non seulement j'avais jamais vu la jungle filmé de cette manière (on se sent vraiment petit même en tant que spectateur assis dans son canapé), rien n'est truqué dans le film, l'équipe du film a réellement fait des travaux de dingues pour enlever tout un pan de montagne afin de shooter toute cette séquence. Un film de fou !

Je suis content d'avoir vu Miami Vice de Michael Mann. Malgré le fait que j'adore le bonhomme ce film ne me disait rien qui vaille, avec des acteurs que j'aime pas trop, du coup j'y attendais rien du tout et bien finalement tout comme City on Fire (avec qui il partage les notes négatives) j'ai été pris dedans du début à la fin, une excellente surprise.
« Modifié: vendredi 26 octobre 2018, 17:16:00 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11418
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #31 le: lundi 12 novembre 2018, 10:33:24 »
Allez quatre nouveaux films. Me reste 6 semaines en gros, onze films. Ca en fait deux par semaine, ça va le faire.

Into the Wild
14. Un film qui se passe en pleine nature - 3/10

Un film chiant comme la mort traitant de la solitude (à peine) et du rejet de tout. Je crois que le personnage principal part du principe qu'une fois qu'on s'est dépossédé de tout il ne restera que la vérité. Etant donné que je suis pas d'accord, j'accroche pas. En fait j'accroche pas à son rejet de la société. C'est un ado déjà aigri pourri gâté qui brille par son côté désagréable. On n'a pas envie de le suivre. On n'a pas envie de l'écouter. Il est prétentieux à vouloir nous faire la leçon avec ses citations philosophiques. Bref. C'était un mauvais moment. En plus c'est de l'hypocrisie, parce qu'il est constamment aidé, il s'appuie sur de la consommation. Rien que son bus qui a servi d'ancien campement lui offre tout un confort bien loin de l'état sauvage qu'il désire. Du coup, le film et surtout la fin se veut moraliste. Mais devoir supporter sa petite tête de piniouffe tout le long est insupportable.

Source Code
35. Un film qui parle de voyage temporel - Dans mes envies - 8/10

Un film qui m'a bien plu. J'ai eu peur pendant quelques minutes que ça n'aille pas beaucoup plus loin que l'intrigue principale à savoir un homme se retrouve projeté dans les huit dernières minutes d'une victime d'un attentat et doit les revivre inlassablement jusqu'à trouver le responsable de ce dernier et en empêcher d'autres. J'aurais été déçu si cela s'était arrêté là. Cela va un peu plus loin, même si je trouve la solution des mondes alternatifs bien trop faciles. Mon esprit bien carré et terre à terre se rend compte qu'il ne s'agit là que du fruit de l'imagination du héros principal. Néanmoins, elle fait plaisir à voir car elle redonne un minimum d'espoir. Strange fact, j'ai eu une impression de déjà vu tout le long du film ce qui donne une résonance toute particulière vu le sujet du film.

Le Secret de Brokeback Mountain
46. Un film avec un personnage LGBT+ - Classique, sûrement plein de stéréotypes. - 7/10

Il y avait effectivement pas mal de stéréotypes, mais des stéréotypes discrets. On est bien loin de la Cage aux folles, mais les propos sont pas les mêmes. On parle là de la violence de l'amour qui n'est pas accepté. C'est Roméo et Juliette chez les cowboys. J'ai plus été gêné par une esthétique très dure et par un son où des fois j'entendais pas ce que disaient les acteurs. C'est bien dommage. Le fond me plait, l'élocution m'a mis mal à l'aise, la présentation m'a un peu déçu.


Le Bon, la brute et le truand
49. Un film avec une impasse mexicaine - Ça a le mérite de m'expliquer ce qu'est une impasse mexicaine. - 10/10  <3

Je dois dire que je suis assez surpris. J'ai tendance à me dire que bien souvent les notes ne reflètent pas vraiment la réalité et certains films sont très surfaits. Autant là, je n'ai absolument aucun reproche à faire à ce film, mis à part un réglage du son parfois difficile, mais qui est plus sûrement dû à des difficultés techniques.de l'époque (et bim les vieux). Pour le reste, c'est du petit bonheur qui n'a rien à envier aux films d'actions actuels. Y a pas de surenchère. Y a pas de 3D partout juste là pour nous bluffer. On a de l'action véritable où bien souvent c'est la vérité ou l'intellect qui fait le gagnant. Si certains se plaignent que le film est un long, ils ont raison. Trois heures, c'est long. D'accord, mais je ne me suis pas ennuyé. Je l'ai regardé certes en deux fois (car je connais mes limites), mais ma seconde partie de deux heures m'a pris dans son jeu de rebondissements bien menés. La fatigue s'est matée par l'intrigue bien ficelée. Je comprends donc maintenant pourquoi ce film est la référence du western. Cela me donnerait envie d'en regarder d'autres même si je ne suis pas fan de l'univers.

Ordre de visionnage :
« Modifié: lundi 12 novembre 2018, 10:36:53 par Yorick26 »

Little bit of Love

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9762
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #32 le: vendredi 14 décembre 2018, 13:57:46 »
Bon, moi j'ai pratiquement fini mon challenge, il me reste 3 films, j'en ai deux au chaud qui m'attendent par contre le dernier (La Sentinelle), je vais pour acheter le DVD et là :





Et en tipiak ça a pas l'air mieux, le seul film du même nom que je trouve c'est une bouse avec Nicolas Cage. Quelle frustration si je suis obligé de m'arrêter à 49.

Ah et shame on you @Chompir et @Linkondo, vous avez pas idée à quel point votre liste est une tuerie et que vous passez à côté de beaucoup de bijoux :hap:
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

En ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Piaf postier
  • *****
  • Messages: 6161
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
Watching Challenge 2018
« Réponse #33 le: vendredi 14 décembre 2018, 14:05:25 »
Personnellement j'abandonne pas l'idée de me faire la liste entière, c'est vrai que j'ai pas pris le temps (et pourtant j'en manquait) de regarder tout les films. J'aurai du me forcer à en regarder au moins ou un deux par semaine.
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9762
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #34 le: mercredi 26 décembre 2018, 10:54:50 »
Je suis obligé de changer un film pour mon challenge, le DVD coûte beaucoup trop cher et je ne le trouve nul part en tipiak. Du coup je triche un peu parce que mon jour et mois de naissance, y'a pas eu grand chose en film, par contre je choisis Sister Act qui est sorti en mai 92, ce qui fait que j'ai approximativement le même âge que ce film :hap:
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

En ligne Ptitecocotte

  • Mikocotte de choc !
  • Stratège de Din
  • Skull Kid
  • *****
  • Messages: 5930
  • Reine des Quiz
    • Code ami 3DS 3222-5893-4889

    • SW-4769-0921-4200
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #35 le: mercredi 26 décembre 2018, 20:21:32 »
L'intitulé du thème étant : 3. Un film sorti le mois et l'année de ta naissance, je vois pas pourquoi tu te prends la tête. Ça fonctionne avec Sister Act.

Mais wtf, t'as jamais vu Sister Act?!

Citer
22:25:26 ‹Yan930› cocotte > admin site > admin forums > modo
22:26:09 ‹Chompir› oui ça c'est vrai par contre :oups:
Citer
D_Y: si t'étais un délit, tu serais un excès d'intelligence

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11418
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #36 le: mercredi 26 décembre 2018, 23:09:56 »
Pour ma part, je ne désespère pas finir dans les temps. Il me reste trois films à voir. Edward II que je trouve difficilement, qui est quand même à 30€ sur amazon (et je suis pas sur que ce soit la version française), impossible à trouver en version tipiakée (je me retrouve avec Very Bad Trip 3). Je pense que je vais essayer de changer de film. Il me reste également le même temps que D_Y avec Rêves, un film japonais. Et il me reste également Seul sur Mars. Du coup, je vais finir sûrement par un blockbuster et je pourrais faire comme l'année dernière me mater le DVD la veille du jour de l'an. J'ai pas mal de critiques à partager, mais je les ai pas toutes rédigées. Je préviens juste que la critique de The Plague Dogs va être salée. Je l'ai pas aimé du tout en plus de m'être tapé une VO inaudible.

Je remplacerai sûrement Edward II par Good Morning Vietnam.
« Modifié: mercredi 26 décembre 2018, 23:35:10 par Yorick26 »

Little bit of Love

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9762
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #37 le: mercredi 26 décembre 2018, 23:49:44 »
Ben moi j'ai fini Sister Act (et oui Cocotte, j'ai déjà vu ce film étant môme mais j'en avais aucun souvenir), et j'ai lancé mon dernier film, dans une heure à peu prés j'ai fini mon challenge :ange:

Perso j'aime bien The Plague Dogs qui à l'époque était le dessin animé le plus sombre (et de loin) que j'ai vu. Un peu après j'ai vu Watership Down qui est fait par le même réal et qui est adapté d'un livre qui est un grand classique de la littérature enfantine anglo-saxonne, que tu pourrais peut être tenter @Yorick26 ?

Je tenterais bien de faire plusieurs critiques mais là à chaud, j'ai découvert pas mal de trucs bien sympa : Mary & Max, Fitz Carraldo, Breakfast at Tiffany's, Mommy, Miami Vice, Harakiri, Kiss Kiss Bang Bang, City on Fire...
Donc ça valait quand même le coup, j'aurais sans doute pas vu un quart de ces films en tant normal. Cela dit j'ai vu pas mal de films à côté qui m'ont procuré plus de plaisir, le côté "contrainte" du WC ça rend certains visionnages pas hyper agréables.

Les listes elles changent suivant les années ? T'es parti pour une cuvée 2019 Yorick ?
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 11418
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Watching Challenge 2018
« Réponse #38 le: jeudi 27 décembre 2018, 07:28:49 »
Oui la liste change chaque année avec des thèmes qui sont parfois de plus en plus originaux et compliqués. Mais je suis d'accord avec toi qu'il y a des films que je n'aurais jamais vu et surtout je pense que je ne serai pas sorti des sentiers battus comme je l'ai fait jusqu'à maintenant. Quand je dois me poser devant un film, je regarde souvent un truc d'action. Je n'aurais jamais eu l'occasion de me dire "Et si je regardais Chantons sous la pluie, tiens ?", j'aurais plutôt cherché dans ce qui est sorti en dernier.

La liste "officielle" n'est pas sortie, mais même si elle ne sort pas, j'ai une liste personnelle de thèmes s'il le faut que j'avais préparé pour 2018.



Voici quelques avis sur certains films que j'ai vu. Faudra que je fasse le tour, il doit y avoir des avis qui ont du passer à la trappe et d'autres que je n'ai pas encore faites (genre La liste de Schlinder)

Rêves
3. Un film sorti le mois et l'année de ta naissance -  mai 1990, chiant à trouver. 8/10

Un film assez disparate en définitive. Il est composé de 8 mises en scène ayant pour même thème le rêve et un désir de revenir à un mode de vie plus naturel et d'arrêter la course aux progrès. Des fois la notion de rêve est difficile à trouver comme c'est le cas dans les derniers sketchs. Le seul indice que l'on a c'est qu'on retrouve le même personnage qui parcourt tantôt les tableaux de Van Gogh, tantôt les versants du Mont Fuji rouge en train d'exploser sous l'effet d'une explosion nucléaire, tantôt un mode apocalyptique avec une déshumanisation (qui frise le ridicule, faut le dire), tantôt un village utopique des moulins à eau. Si le rêve n'est pas clair, la volonté d'exposer ses idées est ici principale. Inversement, dans le premier, les idées sont plus en filigrane (bien que présente avec les vergers en fleurs ou dans le Tunnel), c'est vraiment le rêve qui est le plus important. Il y a une vision qui est partagée avec l'utilisation du folklore japonais qui est tout à fait intéressant.

Le film paraît un petit peu long et on se dit que des fois si on enlevait les longueurs, on en aurait pour moitié moins de film. Cependant, je trouve qu'elles font partie du tout et qu'elles contribuent à la contemplation du film. Cela m'a certes valu de m'endormir à la fin de l'épisode de la cordée dans la montagne, mais en reprenant le lendemain matin, c'était tout bon.

Mention spéciale à Scorsese qui est méconnaissable et que je n'aurais pas reconnu de toute façon si je n'avais pas lu les anecdotes.

The Plague Dogs
4. Un film dont un personnage partage l’une de tes passions
- les animaux, mais apparemment c'est impossible de trouver un film sur les animaux qui finit bien... 3/10

A dire vrai, le film ne commence pas bien. L'affiche a un petit quelque chose d'innocent qu'on ne retrouve pas dans le film. Rien n'est innocent. Tout est fait pour te faire bader et te montrer à quel point la vie de ces deux chiens d'expérimentations est injuste et cruelle. J'ai peut-être un parti pris ou une connaissance plus poussée de ce qu'il se fait en France pour avoir contribué de loin (rassurez-vous, cela consistait juste à les promener et à leur chercher une famille une fois leur étude terminée... Et à s'entrainer à faire un prélèvement de semence aussi, mais je vous passe les détails... Ils avaient l'air plutôt content); Du coup, je sais que maintenant ce n'est pas comme ça que ça se passe. Je sais également que leur utilisation de la menace de la peste est complètement foireuse. Je sais également cependant que l'humain est assez abruti pour arriver à ce genre de débilité. Et ça me fout en rogne. rajoutez à cela que j'ai regardé le film dans une VO  sans sous-titre qui est pénible car pas facilement audible, que je n'adhère pas au style grisonnant des dessins, que les mouvements labiaux pour coller à la voix me dérangent assez (je les trouve pas crédibles là où Disney ne me pose aucun soucis). Bref, j'ai passé une heure 45 assez pénible. Et je ne vous parle pas de la fin qui est des plus ignobles que l'on ait jamais vues. Si vous voulez traumatiser un enfant avec ce dessin animé, c'est celui qui vous faut. J'ai du réécrire la fin dans ma tête pour que ce soit acceptable.

Kon-Tiki
10. Un film qui se passe sur les mers - Dans mes envies.
8/10


Au départ, je l'avais mis dans mes envies et quand vint le moment de le visionner, en relisant le synopsis, je me suis demandé quelle étrange idée j'avais eu là. En définitive, j'ai bien fait de faire confiance à mon premier instinct, c'est le récit d'un radeau qui traverse l'océan afin de prouver qu'une théorie est possible (que la Polynésie a été d'abord conquise par l'Amérique du sud et non pas par l'ouest). Du coup, cela veut dire qu'il faut faire un bateau dans les mêmes conditions que dans l'ancien temps. Bon en vérité, mon esprit critique scientifique m'empêche d'omettre que les conditions ne sont pas assez similaires pour qu'on puisse prouver quoi que ce soit, à moins qu'ils aient déjà inventé à l'époque de la soupe à la tomate déshydratée par exemple. Néanmoins, j'ai bien aimé cette traversé qui m'a rappelé un peu l'Odyssée de Pi et qui met en valeur une foi indéfectible qui va détruire la vie du protagoniste principal en définitive. Mais il y croit et il a besoin que d'autres le croient également. Et c'est beau.

Léo, roi de la jungle
17. Un film avec un animal qui parle - Je l'ai depuis trois ans sur mon étagère, mais toujours pas vu. 8/10

Il est difficile de ne pas parler du Roi Lion de Disney lorsqu'on veut parler de ce film. Il est à la fois source d'inspiration, très similaire et très différent. Grosse différence : la place des hommes. L'intrigue principale se résume à "Une bande d'explorateurs sont à la recherche d'une montagne sacrée au sommet de laquelle se trouve une pierre légendaire capable de fournir une incroyable quantité d'énergie. Cette montagne, cachée de tous, se trouve être dans la jungle de Léo, son roi, père de deux petits lionceaux dont un qui veut devenir ami avec les hommes." Il y a beaucoup de choses dans ce film, ce qui fait que ça va assez vite et que c'est mal amené bien souvent. On retrouve les bases du scénario du Roi Lion. Un fils de roi qui veut explorer et se retrouve totalement isolé, cette fois-ci dans le monde du cirque, pour devenir ami avec les humains. On retrouve également du Pochahontas/Avatar avec le désir d'un pillage de richesse avec des méchants sans vergognes (bien que très ridicules, le dernier mourant d'une indigestion). Les dessins et la musique ne sont pas non plus exceptionnel. On ne reste pas scotché devant la beauté des paysages, mais on admire la classe du roi Léo (et la moustache du Dr. Moustache). La musique est discrète et pas très mémorable. Néanmoins, ce que j'aime dans ce film, c'est son côté méconnu, là où le Roi Lion a un tout autre humour et une aura que je trouve surfaite.

Your name.
33. Un film fantastique - Reçu pour noël 2017 en DVD. 10/10

Très bon film. Je regrette pas de l'avoir commandé car il est déjà ouffissime en terme de qualité d'image. Les décors, les personnages sont magnifiques. L'histoire également est vraiment chouette. Il y a juste le running gag de "je me touche les seins" qui est un peu lourd à la fin. J'ai juste eu peur qu'on n'ait pas de fin heureuse, mais non ça va. Ouf. Bref. J'aime beaucoup.

Orphée
40. Un film se déroulant à une époque de l'histoire qui te fascine - La mythologie grecque et principalement Orphée et Euridice. 6/10

Ou que c'était ardu. J'ai pas bien fait gaffe quand j'ai sélectionné le film. Un film de Jean Cocteau avec Juliette Gréco et Jean Marais. Parait que les autres sont aussi connus, mais ce sont surtout les plus intéressants. Au départ le scénario n'a ni queue ni tête. La "Mort d'Orphée" tombe amoureux de ce poète en disgrâce et commence par tuer un autre poète, sans raison compréhensible. Peut-être est-ce pour avoir un autre poète plus en vogue avant de se rendre compte que ce n'est pas lui qui l'intéresse ? C'est pas bien clair. Le rôle de Cégeste ne sert en définitive pas à grand chose mis à part à envoyer des poèmes à travers une radio. L'autre mort Heurtebise est le chauffeur, mais lui, il est amoureux d'Euridice et va tout faire pour faire en sorte qu'elle revienne à la vie, au moins. Mais évidemment, tout se complique... Et le scénario devient un peu plus fou encore. Il faut mettre des gants de vaisselles (à l'envers en plus) pour passer à travers un miroir pour passer devant un tribunal qui sait déjà tout, mais contre lequel on doit tout avouer sans avoir la possibilité de mentir. Puis tout compte fait, une fois que la mort a ce qu'elle veut, elle décide de revenir en arrière et faire comme si rien n'était. Pauvre Cégeste, mort pour rien.

La Liste de Schindler
41. Un film qui a au moins 8 de moyenne sur SensCritique - Recommandé 36 000 fois. 10/10 <3

Au mon dieu. Cela faisait tellement longtemps que j'avais pas tant pleuré. Tout le long j'ai ressenti une lourde culpabilité et un soulagement. Culpabilité de ne rien pouvoir faire devant tant d'horreur. Soulagement que je réagisse comme ça. Certes je n'ai pas peur pour ma vie ou pour celle de ma famille, mais cela me rassure de me dire que je ne pourrais pas ne pas être révulsé devant de telles horreurs. Honnêtement, ce film est un coup de maître. Je me suis dit "Ah ? C'est un Spielberg ?". Il est long certes et tellement chargé d'émotion. Ma seule distraction était de me rappelait que c'était le même acteur qui jouait Voldemort (chose qui m'était passé un peu au-dessus lorsque je regardais The Grand Budapest Hotel). De même, j'avais pas le rapprochement avec Ben Kingsley que je ne sais pas reconnaître quand il a des cheveux.

Good Morning, Vietnam
44. Un film qui a rendu un acteur célèbre - Initialement, j'avais choisi Edward II avec Tilda Swinton, mais le film était assez introuvable, donc j'ai préféré me rabattre sur l'un des premiers films de Robins Williams. 8/10

Deux films que je vois sur la guerre du Vietnam. A chaque fois on se retrouve avec un message comme quoi c'était une guerre vide de sens. D'ailleurs, comme je suis une brêle en histoire, j'ai pas compris à quoi sert cette guerre. Enfin bon, bref, le film est rigolo. L'humour est bon. Enfin il m'a plu. Robin Williams était dans son personnage. Dans ce qu'il aime faire.
« Modifié: mardi 01 janvier 2019, 16:43:36 par Yorick26 »

Little bit of Love