Auteur Sujet: Zelda Surcoté? Venez débattre  (Lu 8978 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 411
  • Hm.
    • Voir le profil
Zelda Surcoté? Venez débattre
« Réponse #45 le: samedi 31 mars 2018, 17:13:38 »
Je ne prends pas du tout part au débat qui se tient entre vous, je dépose juste mon avis par ici. :hap:

Est-ce que BOTW est un Zelda surcoté ? Totalement (punchline). Le trailer de l'E3 nous vendait du rêve, une aventure palpitante avec des combats impressionnants, une histoire profondément ancrée dans le jeu et on se rend vite compte que ce n'est pas le cas. Néanmoins, on ne peut pas critiquer le fait que l'open-world est particulièrement réussi avec des paysages très miyazakiesques - j'invente des mots, désormais - et les multiples possibilités qui s'offrent à nous. Sans aucun doute, on prend du plaisir à explorer la grande carte d'Hyrule, à faire de longues balades à cheval et on se laisse vite guider par l'ambiance très reposante. Ajouté à cela l'idée des sanctuaires, on est bien occupés et divertis. Très sincèrement, je ne m'en lasserai jamais.

Si on s'attarde, en revanche, sur l'histoire et le scénario, on remarque de nombreuses lacunes. Comme dit plus haut, le trailer nous promettait une grande aventure. Promesse à moitié tenue, j'ai envie de dire. Les cinématiques, on peut choisir de les connaître ou non et je n'ai pas apprécié le fait de devoir les "récolter" pour en apprendre davantage. D'autant plus que les souvenirs ne nous apportent pas grand chose, excepté deux/trois cinématiques, si ce ne sont quelques petits moments sympathiques. L'histoire n'est pas assez développée, on n'apprend quasiment rien au final sur celle des peuples et même avec le DLC « Ode aux Prodiges ». Pourtant, l'histoire des Prodiges et celle de leurs peuples devraient être étroitement liées. Très déçue sur cet aspect-là, avec aussi un Link d'il y a cent ans qui ne s'affirme pas énormément, et ne donne pas l'impression d'avoir une si grande incidence sur le royaume que le jeu le prétend.

Deux créatures divines qui ne valent pas les deux autres, les seules originales étant Vah'Ruta et Vah'Naboris où le système est vraiment bien. J'ai beaucoup aimé l'idée de devoir faire bouger les temples pour résoudre des énigmes, débloquer, progresser.
On a un schéma qui se répète : on arrive dans le village, on rencontre un personnage qui nous introduit le Prodige, petite épreuve et on parvient enfin à la créature divine. Ce n'est pas un gros problème, le seul étant que certains personnages secondaires sont tout à fait oubliables. Je pense notamment au Piaf blanc, Teba qui aurait mérité plus d'attention ou le chef des Piafs, loin d'être aussi charismatique que le roi Zora. On avait plus l'impression que le jeu bâclait des peuples, plutôt qu'il ne cherchait à nous les faire découvrir. C'est vraiment dommage. Dans Zelda Breath of the Wild, on incarne un Prodige qui a vécu et traversé maintes épreuves, qui a souffert et sur le plan scénaristique du jeu, il ne donne pas cette impression.

Énorme déception qui risque de persister pas mal de temps : le combat final contre Ganon. Dès le début du jeu et même dans le trailer, on nous dessinait le portrait d'un ennemi terrible et puissant, d'un fléau qui corrompt la contrée mais en vérité, on en est très très loin. :coffee: La princesse Zelda, ici, c'est pas la première potiche trouvée dans un village et pour preuve, elle est capable d'emprisonner Ganon durant un siècle. Petit aparté d'ailleurs sur la critique virulente du personnage que je n'ai pas comprise, car Zelda est tout à fait crédible et voire même plus attachante. Il faut aussi se rappeler qu'elle n'a que dix-sept ans, donc son caractère colle bien avec le personnage.

Bref, pour en revenir au combat final, on s'attendait à un boss compliqué, un peu à la sauce Dark Souls où on enchaînerait les Game Over alors que pas du tout. Si on a pris le temps de faire les créatures divines et de libérer les Prodiges, le combat est encore pire. Ganon est tellement simple que ça en devient insultant pour la licence. La deuxième phase, censée être plus complexe et épique est ridicule. Grosse cinématique avec un gigantesque boss qui incarne le Mal pur et durant toute cette phase, il reste statique et à ne tirer que dans une seule direction : face à lui. La plaine est pourtant gigantesque, il pouvait faire trois pas. Limite, on pouvait se faire une petite promenade dans le domaine et s'installer une nappe de pique-nique. :coffee: Fin d'une grande tristesse, aucun combat épique, aucune véritable sensation d'accomplissement. Rien. Dernière cinématique qui n'a aucune portée, fondu au noir et crédits. « Pleure sur ton sort, pigeon, vois où sont partis tes soixante-dix euros ! » Oui, je me déchaîne ici mais c'est fait exprès, alors j'en profite.

Je n'ai pas abordé tous les aspects sinon mon post deviendrait un roman, et je ne voudrais pas vous infliger un tel supplice.
 
Aujourd'hui, quand je vois la note attribuée par les magazines à ce jeu lors de sa sortie, j'ai plus tendance à l'attribuer à l'open-world et non à l'histoire car après mûre réflexion, on s'aperçoit qu'il ne la mérite pas tant que ça. Sûrement qu'Horizon Zero Dawn la méritait davantage mais je ne peux pas développer sur le sujet, étant donné que je ne l'ai pas fait. :niak:
« Modifié: samedi 31 mars 2018, 17:50:34 par Neyrin. »

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
Zelda Surcoté? Venez débattre
« Réponse #46 le: samedi 31 mars 2018, 18:56:01 »
Citation de: Neyrin
Le trailer de l'E3 nous vendait du rêve, une aventure palpitante avec des combats impressionnants, une histoire profondément ancrée dans le jeu et on se rend vite compte que ce n'est pas le cas

Ce trailer ?



Parce que je vois pas vraiment où est l'histoire profondément ancrée là-dedans, on a une présentation des environnements et de ce que peut faire Link. :^^: Après il y a en effet eu d'autres trailers qui teasaient plus de trucs par la suite, lors de la présentation de la Switch notamment mais même là, je ne me souviens pas qu'il y ai eu des promesses d'une histoire complexe ? C'est surtout que quelques images font vite rêver et s'imaginer mille possibilités !

Mais j'ai parfois limite l'impression que certains ont pensé qu'on leur promettait un Zelda avec du worldbuilding digne de Tolkien et des twists sortant du Trône de Fer, vu leur déception alors que bah... c'est un Zelda et un jeu vidéo, donc évidemment pas du tout le même style ni support :hap:

Citation de: Neyrin
On a un schéma qui se répète : on arrive dans le village, on rencontre un personnage qui nous introduit le Prodige, petite épreuve et on parvient enfin à la créature divine.

Ah bah la voilà la confirmation que BotW est bien un Zelda ! On arrive dans une zone/village -> PNJ donne information -> épreuve(s)/obstacle(s) pour aller au donjon -> exploration du donjon -> et on répète le schéma jusqu'au boss final ;D

Je ne suis pas surprise que certains joueurs aient noté BotW davantage en fonction de leur plaisir à jouer ou de la qualité qu'ils voyaient dans le gameplay et l'univers du jeu plutôt que sur l'histoire. Évidemment tout le monde n'accorde pas le même degré d'importance aux deux et pour certains l'histoire prime et est un important facteur d'amusement ainsi que ce qui les pousse à avancer dans un jeu. Mais pour d'autres ce ne sera pas essentiel. Il y a énormément de facteurs qu'on peut prendre en compte pour évaluer les qualités d'un JV donc difficile de se retrouver dans toutes les avis/notes.

Totalement d'accord pour Ganon sinon, la deuxième phase est incroyablement décevante !

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Skull Kid
  • *****
  • Messages: 5693
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
Zelda Surcoté? Venez débattre
« Réponse #47 le: samedi 31 mars 2018, 19:18:44 »
Totalement d'accord pour Ganon sinon, la deuxième phase est incroyablement décevante !

Elle est surtout faites pour être grandiose et impressionnante à mon avis, on est poussé par la musique dans une espèce d'excitation mais le combat ne vaut rien derrière.
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 411
  • Hm.
    • Voir le profil
Zelda Surcoté? Venez débattre
« Réponse #48 le: samedi 31 mars 2018, 19:23:15 »
Non, je parlais du trailer de l'E3 2017. Celui de l'E3 2016 est juste parfait pour nous présenter BOTW, c'est même le plus représentatif et le plus juste à mon sens.

Disons ensuite que oui, le dernier trailer nous laissait imaginer qu'on serait confrontés à une histoire plus complexe, surtout avec l'énorme hype qu'il y a eu autour et qui a alimenté ces fantasmes. Ça, c'est pas vraiment de la faute de Nintendo mais plus des fans qui se sont enflammés devant quelques images. Néanmoins, on ne s'attendait pas forcément à « du worldbuilding digne de Tolkien » mais quand même à quelque chose de "mieux", dans le sens où certes, ça offre une évolution aussi sur le plan scénaristique, mais ça n'a pas été assez exploité car l'open-world l'a été au détriment de l'histoire. C'est ça qui est dommage.

Citer
Je ne suis pas surprise que certains joueurs aient noté BotW davantage en fonction de leur plaisir à jouer ou de la qualité qu'ils voyaient dans le gameplay et l'univers du jeu plutôt que sur l'histoire. Évidemment tout le monde n'accorde pas le même degré d'importance aux deux et pour certains l'histoire prime et est un important facteur d'amusement ainsi que ce qui les pousse à avancer dans un jeu. Mais pour d'autres ce ne sera pas essentiel. Il y a énormément de facteurs qu'on peut prendre en compte pour évaluer les qualités d'un JV donc difficile de se retrouver dans toutes les avis/notes.

Oui, j'entends bien que les avis soient très différents parce que ce que certains considèrent comme essentiel, ne le sera pas forcément pour d'autres. Mais le mieux aurait été d'équilibrer les deux et de ne pas seulement privilégier l'open-world, que ceux qui préfèrent l'histoire ne se sentent pas lésés. Au moins que l'un soit à la hauteur de l'autre, même s'il y aura toujours des disparités et c'est normal. Les opus précédents ont toujours été très concentrés sur l'histoire et même si TP ou SS essayaient d'y intégrer un open-world sans grand succès, on sentait tout de même qu'elle occupait une place prépondérante. Dans BOTW, elle apparaît comme plus secondaire mais tu me diras que c'est logique, vu que le jeu est fait de cette manière.
« Modifié: samedi 31 mars 2018, 19:42:03 par Neyrin. »

Hors ligne Link948

  • Bébé Tikwi
  • *
  • Messages: 15
    • Voir le profil
Zelda Surcoté? Venez débattre
« Réponse #49 le: lundi 04 juin 2018, 20:01:44 »
Je ne prends pas du tout part au débat qui se tient entre vous, je dépose juste mon avis par ici. :hap:

Est-ce que BOTW est un Zelda surcoté ? Totalement (punchline). Le trailer de l'E3 nous vendait du rêve, une aventure palpitante avec des combats impressionnants, une histoire profondément ancrée dans le jeu et on se rend vite compte que ce n'est pas le cas. Néanmoins, on ne peut pas critiquer le fait que l'open-world est particulièrement réussi avec des paysages très miyazakiesques - j'invente des mots, désormais - et les multiples possibilités qui s'offrent à nous. Sans aucun doute, on prend du plaisir à explorer la grande carte d'Hyrule, à faire de longues balades à cheval et on se laisse vite guider par l'ambiance très reposante. Ajouté à cela l'idée des sanctuaires, on est bien occupés et divertis. Très sincèrement, je ne m'en lasserai jamais.

Si on s'attarde, en revanche, sur l'histoire et le scénario, on remarque de nombreuses lacunes. Comme dit plus haut, le trailer nous promettait une grande aventure. Promesse à moitié tenue, j'ai envie de dire. Les cinématiques, on peut choisir de les connaître ou non et je n'ai pas apprécié le fait de devoir les "récolter" pour en apprendre davantage. D'autant plus que les souvenirs ne nous apportent pas grand chose, excepté deux/trois cinématiques, si ce ne sont quelques petits moments sympathiques. L'histoire n'est pas assez développée, on n'apprend quasiment rien au final sur celle des peuples et même avec le DLC « Ode aux Prodiges ». Pourtant, l'histoire des Prodiges et celle de leurs peuples devraient être étroitement liées. Très déçue sur cet aspect-là, avec aussi un Link d'il y a cent ans qui ne s'affirme pas énormément, et ne donne pas l'impression d'avoir une si grande incidence sur le royaume que le jeu le prétend.

Deux créatures divines qui ne valent pas les deux autres, les seules originales étant Vah'Ruta et Vah'Naboris où le système est vraiment bien. J'ai beaucoup aimé l'idée de devoir faire bouger les temples pour résoudre des énigmes, débloquer, progresser.
On a un schéma qui se répète : on arrive dans le village, on rencontre un personnage qui nous introduit le Prodige, petite épreuve et on parvient enfin à la créature divine. Ce n'est pas un gros problème, le seul étant que certains personnages secondaires sont tout à fait oubliables. Je pense notamment au Piaf blanc, Teba qui aurait mérité plus d'attention ou le chef des Piafs, loin d'être aussi charismatique que le roi Zora. On avait plus l'impression que le jeu bâclait des peuples, plutôt qu'il ne cherchait à nous les faire découvrir. C'est vraiment dommage. Dans Zelda Breath of the Wild, on incarne un Prodige qui a vécu et traversé maintes épreuves, qui a souffert et sur le plan scénaristique du jeu, il ne donne pas cette impression.

Énorme déception qui risque de persister pas mal de temps : le combat final contre Ganon. Dès le début du jeu et même dans le trailer, on nous dessinait le portrait d'un ennemi terrible et puissant, d'un fléau qui corrompt la contrée mais en vérité, on en est très très loin. :coffee: La princesse Zelda, ici, c'est pas la première potiche trouvée dans un village et pour preuve, elle est capable d'emprisonner Ganon durant un siècle. Petit aparté d'ailleurs sur la critique virulente du personnage que je n'ai pas comprise, car Zelda est tout à fait crédible et voire même plus attachante. Il faut aussi se rappeler qu'elle n'a que dix-sept ans, donc son caractère colle bien avec le personnage.

Bref, pour en revenir au combat final, on s'attendait à un boss compliqué, un peu à la sauce Dark Souls où on enchaînerait les Game Over alors que pas du tout. Si on a pris le temps de faire les créatures divines et de libérer les Prodiges, le combat est encore pire. Ganon est tellement simple que ça en devient insultant pour la licence. La deuxième phase, censée être plus complexe et épique est ridicule. Grosse cinématique avec un gigantesque boss qui incarne le Mal pur et durant toute cette phase, il reste statique et à ne tirer que dans une seule direction : face à lui. La plaine est pourtant gigantesque, il pouvait faire trois pas. Limite, on pouvait se faire une petite promenade dans le domaine et s'installer une nappe de pique-nique. :coffee: Fin d'une grande tristesse, aucun combat épique, aucune véritable sensation d'accomplissement. Rien. Dernière cinématique qui n'a aucune portée, fondu au noir et crédits. « Pleure sur ton sort, pigeon, vois où sont partis tes soixante-dix euros ! » Oui, je me déchaîne ici mais c'est fait exprès, alors j'en profite.

Je n'ai pas abordé tous les aspects sinon mon post deviendrait un roman, et je ne voudrais pas vous infliger un tel supplice.
 
Aujourd'hui, quand je vois la note attribuée par les magazines à ce jeu lors de sa sortie, j'ai plus tendance à l'attribuer à l'open-world et non à l'histoire car après mûre réflexion, on s'aperçoit qu'il ne la mérite pas tant que ça. Sûrement qu'Horizon Zero Dawn la méritait davantage mais je ne peux pas développer sur le sujet, étant donné que je ne l'ai pas fait. :niak:


+1 C'est quand même dommage de voir que Shadow of Colossus est un meilleur Zelda que Botw :/