Auteur Sujet: Child of Light - UbiArt Framework  (Lu 1976 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Liam

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4968
  • Rongeur Hostile
    • Voir le profil
Child of Light - UbiArt Framework
« le: samedi 14 septembre 2013, 05:11:26 »

Child of Light est l'une des prochaines productions d'Ubisoft utilisant le moteur UbiArt Framework, créé initialement par le collectif de Michel Ancel et du studio Ubisoft Montpellier. Développé par Ubisoft Montréal, on retrouve à la tête du projet le directeur créatif de Far Cry 3 : Patrick Plourde.


Ce que l'on sait au niveau du développement

  • Dotée d'un faible budget, l'équipe de développement est constituée d'une trentaine de personnes, presque toutes ayant officié sur le jeu précédemment cité.
  • Child of Light sera proposé en version dématérialisée sur tous les supports salon existants et à venir (PC, PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, Wii U).
  • Si aucune date de sortie n'a été annoncée, le jeu sortira bientôt, ce qui implique néanmoins 2014.
  • Concernant le prix et la durée de vie, voici ce que déclare son directeur.
    Citation de: Patrick Plourde - OXM
    L'idée subsiste que si le jeu n'est pas sur un disque ou qu'il n'est pas vendu à 60 dollars, alors il ne les vaut pas. Pour moi Child of Light a la même valeur qu'un jeu à 60 dollars, c'est un jeu long - plus de dix heures, facile.

Ce que l'on sait au niveau du contenu

  • Le jeu est un plateformer 2D dans lequel on évolue de tableau en tableau, en explorant des villages et autres environnements donjonesques au travers du personnage d'Aurora. La progression peut être comparée dans l'idée à celle de Muramasa.
  • Le système de combat fonctionne au tour par tour, se voulant un hommage aux J-RPG des années '90 (les premiers Final Fantasy sont régulièrement cités). Chaque personnage de l'équipe (qui se complète au fil du jeu) possède ses points de vie, de magie, et son arbre de compétence à développer.
  • Un mode coopératif est proposé via le personnage de Igniculus, la luciole bleue qui accompagne Aurora. En mode solo, il sera possible de switcher à loisir entre les deux personnages. Les développeurs ont déclaré à ce sujet vouloir offrir une vrai expérience coopérative de découverte, par exemple entre un parent et son enfant, ce qui manque selon eux cruellement dans des jeux type Ninokuni.
  • Peu d'éléments ont fuité au niveau du scénario.
    Citation de: PixelSprite
    Ce superbe RPG tout en 2D, nous fera incarner Aurora durant sa ballade dans le monde de Lemuria. Elle pourra être suivie par Igniculus, une petite luciole qui l’aidera dans son périple, qui sera aussi contrôlable en coopération par un deuxième joueur. Dans des combats au tour par tour, des énigmes et puzzles, il faudra se frayer un passage pour réunir le soleil, la lune et les étoiles qui ont été dérobés par la Reine de la Nuit.
    On sait néanmoins que le jeu sera principalement composé de trois arcs scénaristiques et tout ce que cela implique en terme d'environnements, de personnages et d'éléments à récupérer cités précédemment.

Interview

Réalisée par Bertrand Amar en compagnie de Patrick Plourde, cette interview francophone nous renseigne quelque peu sur l'élément manquant de toutes ces annonces : l’identité du compositeur de Child of Light.


C'est donc pardi pour la séance de détective. Ladite compositrice est notamment connue en France et au Québec, connue pour être fan de Final Fantasy et Zelda. Elle ne fait de toute évidence pas partie des habituels compositeurs d'Ubisoft.

Aperçus
Google. Toutes les revues de presse vidéoludique s'accordent pour encenser ce nouveau titre.

Artwork
(Cliquez pour afficher/cacher)

Screenshots
(Cliquez pour afficher/cacher)



Ouverture de sujet

Si la direction artistique de Rayman Origins et Legends n'aura pas forcément séduit tout le monde (dont moi), force est de constater que l'UbiArt Framework s'impose petit à petit comme une référence dans le développement des jeux-vidéo 2D. En effet, comment ne pas rester estomaqué devant la richesse graphique du trailer en tête de topic, si tant est que même un titre de Vanillaware (Odin Sphere, Muramasa, Dragon's Crown) pourtant parmi les jeux les plus esthétiques jamais développés, ne nous impressionne plus autant qu'auparavant, tant les animations desdits jeux en deviennent rigides en comparatif. Visiblement réputé pour être très polyvalent, l'outil de développement semble même pouvoir s'adapter à des productions encore moins ambitieuses que Rayman ou Child of Light, comme par exemple Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre, également développé par le directeur créatif Paul Tumelaire et son équipe au sein d'Ubisoft Montpellier, et dont les animations comme le style ne sont pas sans rappeler Don't Starve.


En outre, il fut longtemps évoqué le fait, et ce dès 2011 - après la sortie de Rayman Origins - que l'UbiArt Framework devienne Open Source, c'est-à-dire qu'il soit libre d'accès et d'utilisation, notamment aux personnes étudiant dans le domaine du game design (infographistes, programmeurs, ...), selon la volonté même de son principal géniteur, Michel Ancel. Qu'en est-il aujourd'hui ? En 2012, les responsables forums d'Ubisoft ne possédaient aucune information sur le sujet, et depuis, plus rien... Le logiciel est définitivement réservé aux studios d'Ubisoft, et rien n'indique qu'il ne soit destiné autre part à moyen terme.

Personnellement, mis à part l'impatience soudaine qui m'anime pour ces nouveaux projets utilisant l'UbiArt, je ne peux m'empêcher de penser à ces graphistes, dessinateurs et autres programmeurs, qui pour certains, parcourant notamment ce forum, ne souhaitent qu'une chose : devenir professionnel dans leur domaine de prédilection et avoir l'opportunité de pouvoir toucher à de tels logiciels, aussi accessibles que créatifs. Au fond, la question est là : Ubisoft n'y gagnerait-il pas à développer sa propre sphère indépendante autour de ce logiciel, eux qui depuis un moment déjà, tentent de s'imposer avec UbiPlay face à Steam, qui rencontre en parallèle un succès remarquable avec son service Greenlight ?


Je vous laisse méditer.

Hors ligne Peter

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6435
  • Puissance et gloire
    • Voir le profil
    • http://www.wearefiveo.com/
Child of Light - UbiArt Framework
« Réponse #1 le: samedi 14 septembre 2013, 10:42:03 »
J'ai été super séduit par les graphismes de ce Child of Light...
C'est vraiment enchanteur je trouve...
Du peu que l'on en voit, ça me fait penser à Valkyrie Profile, déplacement 2D et la scéne de fight également...
A suivre !!
Résu powa!!

vainqueur du Zelda Master saison 3
co-organisateur de Battle Royal Zeldaique

Hors ligne Xyldan

  • Bébé Tikwi
  • *
  • Messages: 12
    • Voir le profil
Child of Light - UbiArt Framework
« Réponse #2 le: samedi 14 septembre 2013, 11:57:30 »
Totalement séduit par Child of Light, son ambiance, ses graphismes, en plus du tour par tour.

Soldats Inconnus m'attire également, surtout avec la narration du trailer.

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9628
    • Voir le profil
Child of Light - UbiArt Framework
« Réponse #3 le: samedi 14 septembre 2013, 22:54:47 »
Le UbiArt Framework promet de très belles choses ça c'est clair, il est sans aucun doute ce qu'il se fait de mieux en matière de 2D actuellement, bien loin devant les jeux Nintendo, ce qui est quand même un comble (c'était la petite pique du soir).
Plus sérieusement je découvre ce Child of Light et esthétiquement il a vraiment l'air prometteur. Cette histoire de luciole me fait quand même un peu peur, j'espère que c'est pas un élement qui fait que le solo deviendra inintéressant, j'en ai un peu marre du coop qu'on met dans tous les jeux et qui influe sur l'aventure. Mais à part ça, je reste bien intéressé.

Pour en revenir au moteur par contre ce serait quand même moyen de l'utiliser à toutes les sauces, on risque d'en avoir vite marre de ce genre de jeux. Par exemple le concept du jeu de guerre cité m'échappe totalement.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne GKN

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6811
    • Code ami 3DS 3136-6906-6088

    • Code ami Wii U GranKorNichon

    • SW-7822-0270-0436
    • Voir le profil
    • facebook
Child of Light - UbiArt Framework
« Réponse #4 le: samedi 14 septembre 2013, 23:51:24 »
Pour l'aspect RPG, ça a l'air merdique mais après ça peut être éventuellement intéressant... Par contre, le jeu Soldats Inconnus, lui, m'a l'air clairement intéressant et je suis impatient d'y jouer !

Hors ligne Liam

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4968
  • Rongeur Hostile
    • Voir le profil
Child of Light - UbiArt Framework
« Réponse #5 le: dimanche 15 septembre 2013, 00:54:17 »
D_Y :arrow: Il s'agira d'un jeu de plateforme 2D composé lui aussi de tableaux, mais qui repose son gameplay sur la résolution de puzzle. Visiblement, il faudra pour cela switcher entre le personnage utilisé et le chien. Le jeu risque néanmoins de reposer en partie sur son aspect narratif. Le fait qu'il sorte dans le cadre du centenaire de la Première Guerre Mondiale ne me paraît pas anodin à ce niveau.

Screenshots
(Cliquez pour afficher/cacher)


Citation de: D_Y
Pour en revenir au moteur par contre ce serait quand même moyen de l'utiliser à toutes les sauces, on risque d'en avoir vite marre de ce genre de jeux.
Mis à part Rayman, on n'a pu jusqu'à présent touché à aucune autre licence utilisant le moteur. Child of Light démontre plus ou moins que l'on peut faire quelque chose de sensiblement différent (les animations comme le style aquarelle sont à des années lumière de ce que propose Rayman Legends).

À ce niveau, il faut se rendre compte que la simplicité de l'UbiArt en fait sans aucun doute sa force de diversité créative. Il ne s'agit après tout que d'un système d'animation de points qui forment un squelette, sur lequel il ne reste plus qu'à dessiner l'élément. Le reste ne dépend que du bon vouloir des développeurs. À ce titre, si la 2D semble de manière logique le genre de prédilection de ce moteur, je pense qu'il y a aisément moyen de faire des jeux utilisant l'axe z (et tout ce qui en découle en matière de jouabilité). Mais il faudrait déjà que le logiciel soit Open Source pour s'en rendre compte.
« Modifié: dimanche 15 septembre 2013, 00:55:51 par un modérateur »

Hors ligne Vincerp

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 7817
  • Ah, le nombre maximal de caractères pour ce texte
    • Voir le profil
Child of Light - UbiArt Framework
« Réponse #6 le: lundi 23 septembre 2013, 20:58:03 »
Bon, je ne vais pas m'étaler sur les bienfaits de l'Ubi Framework, beaucoup d'autres s'en chargeront mieux que moi, alors je vais passer direct aux craintes.
Parce que oui, il m'inquiète.
Entre le fait qu'il tourne sur une quantité astronomique de machines différentes, et le fait qu'il ne nécessite un travail pratiquement que artistique...
Ça sent la très mauvaise optimisation de l'utilisation du matériel. Et ça se constate par exemple sur Rayman Legends (l'ayant vu tourner sur plusieurs machines, je l'ai vu ramer à certains passages sur des machines aux meilleures performances que d'autres ne le faisant pas ramer sur lesdits passages).
Et comme la tendance du "ouais mais on s'en fout les machines sont de plus en plus puissantes, pas besoin d'optimiser" se généralise de plus en plus, il apporte sa (grosse) pierre à l'édifice de cette façon de penser.
Et quoi qu'on en dise, c'est pas bon.

Après je ne nie pas ses qualités, mais ça ne sert à rien de relever ce qui l'a déjà été des centaines de fois.