Auteur Sujet: La saga "Tales of..."  (Lu 170855 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Moon

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4493
  • Go to the moonlight
    • Voir le profil
    • http://yuese.deviantart.com/
La saga "Tales of..."
« Réponse #915 le: dimanche 24 février 2019, 11:01:12 »
Je poursuis sur Tales Of Vesperia sur Switch.

Petit coup de gueule pour commencer avec cette version switch, c'est qu'elle a visiblement des problèmes, je viens de perdre une heure et demi de jeu car elle m'a salement planté en pleine partie.
J'ai rien dis tantôt car c'était après des sauvegardes donc pas préjudiciable mais là ça dégoute quand même pas mal  :(

Sinon, je suis dans la vingtaine d'heure et quelques, je suis un peu plus libre qu'avant vu que j'ai le vaisseau pour voler et même si le jeu reste très dirigiste (mais genre vraiment), c'est quand même bien plaisant d'en arriver là.
L'histoire est sympa même si elle vaut pas pour moi d'autres Tales f (Abyss et même Symphonia), les personnages sont attachants, même Karol avec ses raisonnements parfois simplistes.
Je trouve que Patty s'intègre très très bien dans l'aventure et son arc scénaristique est particulièrement long (bon je vois trop venir le rebondissement qu'ils veulent nous faire ceci dit lol).
Les ennemis sont sympas aussi, et rien que pour entendre parler en français, j'aime beaucoup Gauche et Droite (même si elles louchent en cinématiques :p)

Hors ligne Moon

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4493
  • Go to the moonlight
    • Voir le profil
    • http://yuese.deviantart.com/
La saga "Tales of..."
« Réponse #916 le: dimanche 10 mars 2019, 12:29:33 »
J'ai finis Tales Of Vesperia, en tout cas le scénario principal.

Je confirme mon coup de gueule pour les plantades sur Switch, ok ils ont fait une mise à jour entre temps mais ma console m'a encore planté après une ou 2 heure de jeux sans sauvegarder ... j’apprécie ...

Dommage aussi que tu te sens frustré par le postgame, si tu as loupé des mini-actions relous lors de l'aventure principale, ça te ferme les portes aux donjons bonus ou autres armes maudites (et je me sens pas de faire un newgame + maintenant) et quand je parle de mini-actions, c'est genre parler 2 fois à tel pnj lambda à un moment différent ...
En gros, c'est impossible de faire le 100% sans une soluce à côté de toi (ce qui a été mon cas mais ayant refais le tour des villes après le postgame, j'ai voulu savoir où étaient les donjons bonus, du coup, je pouvais chercher longtemps :p)

Sinon agréablement surpris par l'histoire, meilleurs que dans mes souvenirs. Sans atteindre mon coup de coeur Symphonia et le bien écrit Abyss, j'ai trouvé le tout très sympa.
M'y attendant cette fois, je n'ai pas été frustré de pas avoir d'invocations (alors que ça aurait largement pu) et pas frustré non plus d'avoir une sous version.
Car ouais, je confirme que les ajouts sont assez importants pour justifier cette version.
Patty est très cool à jouer et est originale, comme je l'avais prévue, son rebondissement se voit de très très loin mais c'est plutôt bien fait.
Flynn s'implique finalement naturellement dans l'équipage même s'il est pas utile en tant que perso (c'est un mix entre Yuri et estelle en fait donc je l'utilise pas)

Les antagonistes sont vraiment sympas (je suis fan de Yeager) et même si ça manque d'un antagoniste "fort", c'est pas manichéen (et comme pour Mythos dans Symphonia, on a pas envie de tuer absolument le méchant car c'est une pourriture).
Graphiquement il tient largement le coup et je le trouve bien plus beau qu'un Pokémon Let's Go malgré les âges (et je préfère sa 3D cache misère mais jolie à celle de Zestiria qui fait vraiment peine à voir).

Il y a plein de trucs qui trahissent son âge (les ordres que tu donnes à tes alliés sont très limités, les titres servent à rien, la cuisine c'est chiant comme la mort, ...) le tout est très linéaire mais globalement, ça reste très agréable à jouer.

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5895
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
La saga "Tales of..."
« Réponse #917 le: mercredi 03 avril 2019, 12:13:37 »
Il n'est jamais trop tard pour éprouver la réalité par-delà la réputation. Des fois, ça paie. Mais des fois seulement. Car au bout de 3 ou 4h, j'aurai bien du mal à invalider la réputation de Dawn of the New World, la suite non-canon de Tales of Symphonia.

Le protagoniste est un fragile en puissance, ce qui est crispant vu son chara design qui pète la classe du guerrier résolu. Sa compagne a le pire doublage du monde, je vous jure que c'est perturbant la voix de loli kawai sur une ado de 17 ans qui clame qu'elle veut se taper le héros. La mise en scène fait quelques progrès depuis la NGC, mais pas assez pour ne pas déranger.

Quant au gameplay, j'arrive presque à entendre "ce" moment, où la team réalise qu'ils font de la merde, mais qu'ils n'auront ni le temps de changer d'idées, ni les moyens de les faire marcher. Certes, j'arrive à jouer Emil d'une façon presque grâcieuse, mais les trois autres alliés s'entêtent à casser mes efforts en se suicidant tous en bloc sur l'ennemi le plus proche dans un ballet brouillon d'IA débiles et de latences mortelles.

Ajoutons au bouillon des antagonistes tellement ridicules que j'ai même pas envie d'écrire sur eux, et un duo en roue libre intégrale dans un road-trip de la nostalgie, et je crois qu'on aura fait le tour de tout ce que j'ai envie de partager pour l'instant.

On va voir où ça mène, mais c'est vraiment pas gagné pour l'instant.

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Moon

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4493
  • Go to the moonlight
    • Voir le profil
    • http://yuese.deviantart.com/
La saga "Tales of..."
« Réponse #918 le: mercredi 03 avril 2019, 12:51:02 »
Mes souvenirs du soft sont assez lointains, c'est surtout que j'en garde pas un moment inoubliable.

C'est surtout au niveau du fond que ça m'a dérangé, genre on s'assoie bien sur tout ce qu'on a fait dans le premier en te disant "non mais en fait on a fait que de la merde lol"
Tout est fait, de mémoire, pour faire passer Lloyd pour un connard de service et bien évidemment, personne n'y croit.

Pour le gameplay, j'ai surtout souvenir de la multitude de quêtes fedex à en mourir, une progression très laborieuse.
Qu'au final c'est rempli de guest mais qui servent à rien car les 2 persos principaux suffisent largement et si je me trompe pas, on recrute des monstres dont certain suffisamment cheaté pour pas avoir besoin des guests.

Après je dirais pas que j'ai passé un mauvais moment mais à l'époque, j'avais moins le choix de jeux qu'aujourd'hui, je sais pas quel serait ma réaction en le refaisant (surtout que je l'ai encore dans la compil sur PS3 ..)

Par contre, pourquoi tu dis que c'est une suite non officielle ? Il me semblait que c'était tout ce qu'il y avait d'officiel, pas comme les spin off qui regroupes tous les personnages des différents tales of.

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5895
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
La saga "Tales of..."
« Réponse #919 le: mercredi 03 avril 2019, 13:56:13 »
Parce que Symphonia fait partie de la Tales of Mothership alors que DotN est un Tales of Escort. Même s'il est reconnu par Bamco, il ne fait pas partie du canon.

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Prince Zora
  • *****
  • Messages: 12415
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
La saga "Tales of..."
« Réponse #920 le: mercredi 03 avril 2019, 16:18:43 »
Je suis complètement d'accord avec vos avis. DotND m'a fait grincer des dents un bon moment. La seule partie que j'ai aimé, c'était d'améliorer mes créatures jusqu'à vite me rendre compte que j'avais atteint leur maximum de potentiel. Je crois que l'histoire en définitive n'est pas très intéressante avec un boss peut mémorable.
Je crois que le pire est effectivement cette tentative de faire passer Lloyd pour le sale type de service alors qu'on le sens depuis le début qu'il y a baleine sous gravillon. Il y a prétendument du fan service en créant une suite d'un jeu qui est aimé, en faisant revenir les personnages, mais en définitive c'est tout l'inverse.

Je suis vraiment pas sûr de rejouer à ce jeu alors que j'ai fait plusieurs fois Tales of Symphonia.
A Little bit of love

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13935
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
La saga "Tales of..."
« Réponse #921 le: mercredi 03 avril 2019, 18:54:02 »
Citer
C'est surtout au niveau du fond que ça m'a dérangé, genre on s'assoie bien sur tout ce qu'on a fait dans le premier en te disant "non mais en fait on a fait que de la merde lol"

Ca c'est un aspect que j'ai apprécié, justement. Le jeu a su bien montrer que la réunion des deux mondes ne s'est pas faite sans conséquences en mode TGCM mais que les deux mondes ont été bouleversés. J'ai justement trouver cet aspect intelligent, surtout que ça a permis de redécouvrir des zones déjà connues sous un autre aspect.

Sinon, perso, j'ai beaucoup apprécié le doublage anglais de Marta, l'une des meilleures voix que j'ai entendu dans un jv en va. Mais il est vrai que les deux persos, les 3/4 du temps, parleront toujours de la même chose et seront un peu relou. Il faudra attendre un long moment avant qu'ils ne deviennent intéressantes. Pour le scénario en lui-même, je l'avais trouvé sympa à suivre sans être transcendant. (Et la raison du Lloyd méchant était complètement stupide : autant assumer le truc jusqu'au bout pour en faire un personnage plus sombre qu'il n'y parait.  A croire qu'ils ont fait demi-tour en cours de rédaction du scénario. :8): )

Mais sinon, je l'avais globalement bien aimé (et perso, je jouais plus souvent les guests que les monstres, sur lesquels je me suis attardé dans le but de compléter le bestiaire qu'en NG+ dans le donjon ultra-secret et là, j'avoue que je m'étais bien éclaté. Il avait un gameplay et un système de capture et d'éducation de monstres plutôt bien foutu qui rendaient les combats plus techniques qu'il n'y paraissait aux premiers abords. (Par contre, parce qu'ils ont l'idée d'imprimer le texte d'une couleur sombre sur un fond bleu dans le manuel d'instruction, rendant le tout illislble. Du coup, il a fallut du temps avant que je comprenne le fonctionnement du truc.  :coffee: )

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5895
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
La saga "Tales of..."
« Réponse #922 le: mercredi 10 avril 2019, 00:19:37 »
Après 12h de jeu, je peux appuyer ce que j'affirmais précédemment, et je pense que cela change beaucoup la perception qu'on peut avoir du jeu.

Dawn of the New World n'est pas un Tales of Symphonia 2. Et c'est en lui demandant de l'être qu'on ne conçoit qu'amertume et frustration à son égard. v.v

De toute façon, si ce jeu était un Symphonia 2, son titre serait Symphonia 2. Tout comme nous avons eu Tales of Xillia 2 et Tales of Destiny 2.

Dawn of the New World doit donc être considéré, au mieux comme un spin-off, au pire comme une "fanfiction approuvée" de Tales of Symphonia. Ce paradigme justifie déjà pas mal de choses, comme le road-trip de la nostalgie ou les persos qui ont perdu tout leur relief. Ce type d'écriture est beaucoup plus proche de celui d'une fanfiction que d'une suite. Attention, j'ai pas dit non plus que ça excusait les mauvais choix comme cet écart considérable entre l'apparence et la personnalité des protagonistes ou le manque de liant de l'intrigue.

Pour le gameplay, j'ai vraiment l'impression qu'en fait c'était un projet de Pokémon A-RPG ou un Raidou-like (cherchez pas par pitié vous m'obligeriez à vous expliquer et j'en ai pas envie) bâtardisée avec le bestiaire de Tales of pour aller plus vite en besogne. Il a des vertus, dont le combat aérien le plus agréable de tous les Tales of à ma connaissance, tellement que je joue à 85% en aérien en fait. Il a aussi une IA des monstres alliés pas trop foirée, ils arrivent à se débrouiller tous seuls sans se faire dérouiller. Je vous invite à tester quelques RPG avec des alliés non-scriptés gérés par l'IA, c'est presque systématiquement un hotspot à suicidaires. et on embrasse comme il se doit les traditionnels "oh là làààà comment qu'y cause d'un trouble réel et sérieux le connard fini c'est trop pas bieeeen je suis grave la choquaaaaaaance"

L'ennui, c'est qu'il est courant (trop courant en fait) de se faire enchaîner tambour battant dès qu'on se retrouve face à deux mobs à la fois, plus une échelle de puissance pas bien gérée ; dans la même zone, à dix mètres d'écart, des sangsues minuscules frappent tout aussi fort que des gros dragons, mais elles sont dix fois plus dangereuses vu qu'on ne peut les toucher qu'avec certaines techniques, elles sont plus nombreuses et elles enchaînent bien davantage. Ne parlons pas de la dose de random pas croyable qu'il faut pour les recruter. Littéralement, faut que la console soit de bonne humeur.

Le drame de DotNW, c'est qu'à la fois, il n'aurait pas pu briller en stand-alone, et à la fois, sortir comme sous-titre de Symphonia l'a exposé à des attentes qu'il ne pouvait pas combler... puisqu'il n'était pas pensé pour le pouvoir. Un jeu qui ne méritait pas la shitstorm qu'il a mangé, mais qui n'avait aucune chance de marquer l'histoire du genre. Finalement, en entrant dans les annales de la sorte, peut-être qu'il a eu mieux qu'il ne pouvait espérer. :/
« Modifié: jeudi 11 avril 2019, 13:55:40 par Suijirest »

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13935
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
La saga "Tales of..."
« Réponse #923 le: mercredi 10 avril 2019, 17:54:18 »
Citer
L'ennui, c'est qu'il est courant (trop courant en fait) de se faire enchaîner tambour battant dès qu'on se retrouve face à deux mobs à la fois, plus une échelle de puissance pas bien gérée ; des sangsues minuscules sont dix fois plus dangereuses que des gros dragons, sans parler de la dose de random pas croyable qu'il faut pour les recruter. Littéralement, faut que la console soit de bonne humeur.

Premier point, vrai, plus particulièrement au tout début du jeu, quand tu joues Emil solo et que tu te fais combotté à mort et que tu dois te retaper 45 minutes de dialogues ultra chiants avant de te retaper le combat.  C'est justement ça qui fait que le début du jeu est une véritable purge. :coffee:

Le deuxième point, c'est simplement une question de logique : chaque monstre a plusieurs évolutions de plus en plus puissantes. Du coup, on se retrouve avec des situations un peu wtfesques ou une sangsue de niveau 2 est plus puissante qu'un dragon niveau 1. Sur le papier, ça fait tâche, mais en fait, c'est plutôt logique.  :^^':

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5895
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
La saga "Tales of..."
« Réponse #924 le: vendredi 19 avril 2019, 16:58:41 »
OK. Je sais que c'est pas le point fort des Tales of en général, mais là, l'équilibrage est à revoir.

Temple de la Foudre : le donjon est atrocement long et rébarbatif, les monstres sont costauds à en roter du sang, et le boss est tellement pitoyable que je ne m'en souviens déjà plus.
Temple de la Terre : le donjon se plie en 5 minutes chrono, les monstres sont des sous-merdes, et le premier boss (les quatre Lookins) est un véritable traumatisme.

Et c'est d'ailleurs un problème récurrent avec les boss : soit ils sont extrêmement faciles, juste des gros mobs qui ont beaucoup de PV mais qui sont facile à distancer/enchaîner, soit ce sont des purges olympiques avec attaques générales et/ou puissance à vous sécher un lac à volonté.

Je mets officiellement le jeu en stand-by, sinon, je finirai par casser le Blu-Ray en deux. Et c'est un sort que j'ai déjà promis au plus grand jeu de l'univers de tous les temps la prochaine fois qu'il tombera entre mes mains. :severe:

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

En ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10180
    • Voir le profil
La saga "Tales of..."
« Réponse #925 le: samedi 20 février 2021, 02:06:03 »
J'ai relancé une partie de Tales of Symphonia après presque 15 ans, sur la version PS2/3 (je sais jamais laquelle mais en tout cas plus complète que la GC) portée sur PC, avec l'absence du flou dégueulasse de la version GC qui est sans doute la cause première de ma myopie tellement j'ai passé d'heures sur ce jeu penché sur ma petite télé cathodique, et surtout les voix japonaises. Au départ je voulais garder les voix anglaises pour me remettre dans les conditions de l'époque mais j'ai vite laissé tomber, et j'ai bien fait car la VO est vraiment de qualité sur ce jeu (et au contraire la VA est nulle).

Je ne savais pas si j'allais aimer, car ToS à l'assez grand inconvénient d'avoir été le premier RPG 3D de mon existence sur ma première console personnelle, qui plus est console de salon 3D (ce qui n'a l'air de rien mais quand on a connu que la 2D portable toute sa vie ça fait un choc, la transition a pas été progressive dans mon cas), bien évidemment jeu le plus long et le plus complet de ma ludothèque en 2004 et qui le restera pendant assez longtemps. Je me vois encore rentrer du magasin avec mon jeu sous blister, c'est dire. Ce qui fait que pendant tout ce temps j'ai jamais su dire si le jeu était un classique ou une bouse ne reposant que sur ma nostalgie. Avec 60h de jeu (en NG mais j'en ai prévu au moins 3 de plus, si j'ai la patience, pour aller au 100%) et devant la porte de Mithos (toc toc mothafuckaa), je peux donner un premier bilan, que je pense malheureusement biaisé malgré mes précautions.


D'abord ce qui fâche. Il n'y a pas de flou certes mais on se rend compte dans la version HD que son existence n'était pas un hasard. Il y a de la satanerie dans certains endroits, des jpeg moisis posés là pour faire illusion (ce qu'ils ne parviennent pas à faire), du gros pixel à te faire passer un sol pour un plateau d'échecs ; et des choses qui se voyaient déjà à l'époque, c'est à dire les animations pathétiques et la map monde qui aurait pu tourner sans soucis sur PS1/N64. J'avais mis pendant longtemps sur le compte de la grandeur du monde cette mocheté, mais il faut dire qu'en fait les deux mondes, surtout celui de Sylvarant, sont en réalité minuscules, se traversent d'un bout à l'autre en 20 secondes lorsqu'on prend possession des ptéroplans, et ne sont remplis que de minuscules villes aussi. J'en viens à me demander pourquoi ils ont eu besoin de deux CD à l'époque de la GC.
Mais ce n'est pas si grave que ça en a l'air car le jeu est esthétiquement beau. Bon certes pas tout. Par exemple tout ce qui est affilié au Temple de la Terre, des gnomelets jusqu'à Gnome lui-même, transpirent le nawak. Ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres. Le jeu oscille entre la beauté (notamment dans les esprits originels, Ondine ou Luna en premier lieu) et le manque de goût flagrant. Je jurerais que la licorne a été tellement ratée par la Création qu'elle s'est elle-même laissée trépasser pour abréger ses souffrances.

Ensuite il y a l'histoire. Sans vouloir taper dans du Proust ou du Shakespeare, on dirait que le jeu a été écrit par un ado qui découvre le nazisme et qui est en même temps dans sa période Shōnen (car le nazillon en chef de l'histoire est lui-même un gosse, pas seulement physiquement mais mentalement). C'était un aspect du jeu que j'avais déjà capté (et regretté) quand j'avais 13 ans, autant dire que c'est pas bien subtil car le mini-moi était pas brillant (le premier qui dit que le moi de maintenant non plus je le def ban). Mais ce qui l'est, et que j'avais bizarrement occulté ce sont les tentatives de nuancer le schmilblick, et que tout l'aspect sur la discrimination est en fait plus compliqué qu'une simple redite enfantine des fascismes du XXe siècle (ou alors les devs ont voulu nuancer le nazisme mais bon...). En bref, tout comme l'esthétisme, on passe d'une niaiserie absolue à base de "l'Amour vaincra toujours et c'est pas gentil d'être méchant" dont le symbolisme est Colette (qui dans ma mémoire était beaucoup plus chiante que ce qu'elle est en vrai) à une réflexion un peu plus développée (pas de quoi s'arracher les neurones non plus mais bon). Un jeu tiraillé entre deux extrêmes ce qui déconcerte autant que ça fait dire "purée c'est pas si niais que ça en fait".

Alors voilà c'est bien tout ça mais si le jeu se limitait à ce que je viens de dire, j'aurais sans doute pas continué. Or dès la première note de la musique d'Isélia j'ai été conquis. On sait (ou pas) l'importance cruciale qu'ont les OST pour moi et ce jeu n'en est pas dépourvu, d'autant plus quand sur GC je passais exprès des combats en pause rien que pour écouter les pistes que ma mémoire n'a jamais effacées. Finalement j'ai été assez heureux de reparcourir des villes et villages, redécouvrir des PNJs dont j'avais oublié l'existence comme les Minouz, me recreuser la tête pour varier mes stratégies (dans un système de combat qui a toujours autant la patate) et mes capacités EX. Hélas ce qui était moins marrant était de visiter des donjons ma foi assez nuls (surtout quand à l'époque j'avais les Zelda 64 en parallèle) : trop simples et limités (logiquement tous ceux en début de jeu quoi) mais pire que tout ils deviennent irritants sur la dernière ligne droite, j'ai notamment détesté la Tour du Salut et la Forêt d'Ymir (que j'avais très probablement passés avec soluce à l'époque !) ; devoir chercher son chemin et tout visiter plusieurs fois pour être sûr de n'avoir manqué aucun coffre, ça ferait devenir n'importe quel homme desian (et oui pour ceux qui se demandent j'ai fini par louper des coffres en fin de compte, je suis bloqué à 99.2%). 

Du reste la progression est fluide, peut être un peu trop si on aimerait mieux suivre un cheminement libre plutôt que de se faire dire explicitement les prochaines étapes par un compagnon de groupe. La routine est brisée seulement quelques fois lorsqu'on tombe sur des ennemis calibrés à haut niveau et sur lequel on est obligé de se casser les dents plusieurs fois avant d'être sûr ce ce soit le cas. En atteste mon trop-plein de confiance lorsque, possesseur de toutes mes armes maudites, je me dirige vers Abyssion que j'avais battu plusieurs fois à l'époque... qui maintenant m'envoie bouffer les pissenlits par la racine en deux minutes. Enfin non même pas car il me laisse aucune mâchoire et m'annihile. J'avais eu aucun GO de tout le jeu même sur les 3 apparitions de l'élite des Enfers, et je suis passé d'une confiance quasi-divine à "ptn je pue la merde c'est chaud !".

Maintenant je vais affronter Mithos avec un Lloyd en slip de bain, une Sheena (très certainement le personnage de jeu vidéo le plus présent sur les sites de hentais en 2005) en costume de gala, Regal en chef cuisinier et Préséa en mascotte d'Altamira. Le petit Hitler de 13 ans il va voir ce que c'est des vrais héros. Bref pour conclure et qu'on se le dise, j'ai aucune idée si le jeu passerait bien aujourd'hui. Mais il passe bien chez moi, parce qu'il était tombé entre mes mains au bon moment pour devenir un de mes jeux cultes quels que soient ses défauts (il y en a, et ils sont gros
« Modifié: samedi 20 février 2021, 02:41:35 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13935
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
La saga "Tales of..."
« Réponse #926 le: lundi 22 février 2021, 16:45:19 »
Citer
(et oui pour ceux qui se demandent j'ai fini par louper des coffres en fin de compte, je suis bloqué à 99.2%).

Sur GC, je me suis cassé le cul à faire plusieurs runs, soluce en main pour tenter d'obtenir tous les coffres et moi aussi j'étais resté bloqué à 99% et des poussières. Soit c'est un bon gros troll des développeurs soit y a un coffre particulièrement bien planqué que tout le monde avait loupé à l'époque.  :mouais:

Sinon, ToS, je l'avais repris sur PS3 et effectivement, le premier truc qui frappe, c'était la hausse de difficulté. Je me souviens du premier combat à la sortie d'Isélia avec le loup qui fait un bond qui combotte bien et tue mon Lloyd, me laissant avec Colette pour finir le combat.  :oups: J'avais été surpris.

Et certains ennemis ont été clairement buffés pour ne plus être buttables qu'en fin de partie, je pense notamment au ver de sable qui fait des dégâts de psychopathes. Et je ne parle même plus d'Abyssion devenu insensible à l'omnidiviseur, rendant cet objet totalement inutile au passage.  v.v Ceci étant dit, les quelques changements pour la quête des armes maudites sont nuls, je trouve. (Le dragon qui devient une sorte de gardien au lieu de se balader sur la map comme sur GC, une arme récupérable en farmant de ouf le casino (nouveauté du jeu, d'ailleurs !) et j'en passe.)

Sinon oui, la VO est clairement meilleure que la VA, à l'exception de Kratos, je trouve sa voix japonaise insupportable (d'ailleurs, c'est le même doubleur qu'Odin d'Odin Sphere, tout aussi insupportable à écouter.  X. ) Et j'apprécie beaucoup les nombreux nouveaux mystics arts implémentés. Bref, globalement, c'est une superior version qui mérite d'être refaite mais bon, vu comment j'ai dosé le jeu sur GC, j'arrive plus du tout à me plonger dedans comme avant, même une décennie plus tard. J'ai néanmoins réussi tant bien que mal à finir le jeu une fois mais pas sûr de le recommencer pour viser le 100%. :/

En ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10180
    • Voir le profil
La saga "Tales of..."
« Réponse #927 le: lundi 22 février 2021, 22:32:00 »
Difficile ? J'ai eu aucun GO sur le jeu à part Abyssion, first try tous les boss exceptés les gimmick (premier Kratos + premier Yggdrasil). Pareil aucun soucis sur le ver des sables. Mais Abyssion je me souviens qu'il était déjà calibré fin de jeu, c'était impossible de le torcher au niveau 40, donc ça m'a pas choqué qu'il me défragmente. Et je suis allé assez loin dans le jeu avec les épées en bois du début pour avoir un titre donc j'avais pas d'excuse de stuff pété.

Peut être que tu t'es mis en Hard voire Mania sans faire exprès ?
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13935
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
La saga "Tales of..."
« Réponse #928 le: mardi 23 février 2021, 16:59:51 »
J'ai pas eu de game over aussi mais j'ai sué par moment (surtout au début, d'ailleurs) et non, je jouais bien en mode normal. Mais c'est devenu l'équivalent du mode hard de la version GC du jeu.  :8):

Du coup, là où sur GC, je virais Lloyd et Raine de mon équipe pour ne pas être trop pété et rouler sur tout le jeu, ici, ils restaient bien sagement dans mon équipe et faisaient le taff sans donner l'impression de pulvériser tout le monde en mode invincible.  :oui: