Auteur Sujet: [Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)  (Lu 1088 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD


Coucou, vous voulez lire un pavé ? (Sinon si vous avez la flemme, vous pouvez toujours aller à la fin du post, où je parle de la nouvelle série d'Ikuhara, en cours de diffusion)

Kunihiko Ikuhara est un être étrange en provenance de la planète Kashira. S'il a écrit le scénario de quelques manga, il est surtour connu pour les anime qu'il a réalisé. Ses premiers pas dans le travail de l'animation ont été fait au studio Toei, en tant qu'assistant de Junichi Sato qui réalisa les deux premières saisons de l'anime Sailor Moon. Ikuhara repris d'ailleurs ce poste pour la troisième saison et le premier film de la franchise.

Après cela, il part voler de ses propres ailes en rassemblant autour de lui un petit groupe surnommé "Be-Papas" pour créer Utena la Fillette Révolutionnaire, en 1997. La mangaka shôjo Chiho Saito, qui était en charge du design des personnage dessinera un manga en 5 tomes avec une histoire différant sur plusieurs points de la série de 39 épisodes. Un film (difficilement compréhensible sans avoir vu la série) et un visual-novel se situant entre les deux premiers arcs de la série verront aussi le jour.

Utena, l'héroïne éponyme, est une adolescente dont les parents sont morts dans sa jeunesse. Un prince aurait alors séché ses larmes et lui aurait offert une bague en lui disant de garder son cœur noble et pur, même en grandissant. Inspirée par ses paroles, Utena décide qu'elle aussi aimerait elle aussi devenir un prince...

Quelques années plus tard, à l'établissement Ohtori, Utena découvre que le conseil des élèves participent à des duels étranges pour obtenir la main de Anthy Himemiya, la "Fiancée de la Rose", qui donnerait à son partenaire le pouvoir de révolutionner le monde. Chacun d'eux porte une bague semblable à celle que le prince a donné à Utena.


Il s'agit d'un de mes anime préférés et je ne peux que vous conseiller fortement cette œuvre culte. Alors oui, l'animation est parfois (souvent) limitée, on sent tout à fait que ça date des années 90 et le style graphique très inspiré shôjo manga risquent de rebuter les non-habitués... Mais peu importe !

Parce que Utena, c'est une expérience à tester, une ambiance surréaliste avec un humour complètement barré mais aussi des moments angoissants et dérangeant, lorsqu'on plonge au cœur des insécurités et passés troublant de ses personnages. Si l'animation ne vous éblouira pas les mirettes de mille feux, la série est remplie de belles images marquantes, qui servent merveilleusement bien le propos de l'œuvre et nous happent dans cet univers étrange. L'ambiance sonore est tout aussi réussie, avec quelques unes des musiques les plus cultes de l'animation japonaise. Il faut dire qu'Ikuhara soigne toujours particulièrement les bandes-sons de ses anime, c'est un plaisir pour les oreilles.

Je ne peux évidemment pas vous promettre que vous allez adorer autant que moi mais c'est clairement une œuvre qui ne laisse pas indifférent et qui vaut le coup d'y jeter un œil.




Après Utena, Ikuhara a passé plusieurs années sans gros projet anime, ce n'est qu'en 2011 qu'il reviendra au poste de réalisateur avec Mawaru Penguindrum, un anime en 24 épisodes. Une série de trois romans voit aussi le jour et est actuellement en train d'être publiée en France par l'éditeur Akata.

Himari, Kanba et Shôma Takakura sont une fratrie vivant ensemble dans une petite maison, sans parents. La vie de Himari est menacée par une terrible maladie et le seul espoir pour sa survie semble être le mystérieux "Penguindrum". Mais qu'est-ce que c'est, au juste ?

Les thèmes de l'anime sont la famille, le destin, le karma... Si l'histoire est tout particulièrement déjantée, ses graphismes et sa réalisation léchés et plus modernes la rendent probablement plus accessible qu'Utena. (Paradoxalement, la série fait fortement référence à des événements et romans japonais, références qui seront potentiellement moins compréhensibles pour le public occidental que l'utilisation des contes dans Utena, même s'il suffit de faire quelques recherches pour en apprendre plus)

C'est la première œuvre d'Ikuhara que j'ai vue et ce fut un plaisir de le découvrir avec elle.




Le retour d'Ikuhara après Penguindrum ne se fait pas trop tarder, puisqu'il revient en 2015 pour signer Yuri Kuma Arashi, en 12 épisodes.

Son œuvre contenait déjà des romances et relations homosexuelles mais cette fois-ci, l'idée d'Ikuhara était de s'attaquer directement au genre du yuri, qui se concentre sur les relations féminines. Pour cela, il fait appel à la mangaka Akiko Morishima, qui se spécialise dans le genre, afin qu'elle s'occupe du design des personnages. Elle dessinera aussi une version manga de Yurikuma, avec une histoire qu'elle aura inventé de son côté.

Le pitch : La mère de Kureha s'est faite tuer il y a bien longtemps par un ours, une de ces viles créatures rôdent de l'autre côté du mur de la Séparation. Depuis, elle vit seule et n'a qu'une seule amie, ses autres camarades ne l'apprécient pas et prévoient même de l'ostraciser à son insu. C'est alors qu'arrive Ginko, qui est bien décidée à ravir le cœur de Kureha... seulement voilà, Ginko est une ourse !


Si j'ai bien apprécié le visionnage de Yuri Kuma, j'ai trouvé que la sauce prenait un peu moins que pour ses précédentes séries. D'autres personnes plus sévères vous diront qu'Ikuhara en vient à se parodier lui-même à force de réutiliser les même ficelles. Je pense que bien que très imparfaite, la série est cependant intéressante.

L'anime est disponible en France sur la plateforme Crunchyroll.



Nous voilà arrivés au bout du fil, avec la toute nouvelle série d'Ikuhara qui est diffusée actuellement en France sur Wakanim et dont le premier épisode est sorti hier : Sarazanmai ! Et que dire, si ce n'est qu'il a réussi à me surprendre même quand je pensais savoir à quoi m'attendre !

Sarazanmai nous fait suivre trois collégiens, qui vont se retrouver transformés en kappa pour avoir offensé un prince kappa nommé Keppi. Afin de redevenir humains, ils vont devoir récupérer les shirikodama de kappa-zombies. Le shirikodama étant un organe fictif qu'on retrouve dans les légendes sur les kappas et qui se situerait dans le rectum... Je vous laisse découvrir comment cela est imagé dans l'épisode 1, si vous en avez le courage. (non, vraiment, allez le regarder !)


Je dois dire que Ikuhara a fait fort sur le coup pour sortir un premier épisode extrêmement survolté et encore plus loufoque que ce qu'on pourrait imaginer, même en connaissant bien ses précédentes séries. En même temps, la série ne fait que 11 épisodes, cela peut expliquer ce rythme effréné.

On y retrouve une esthétique assez proche de Penguindrum, des passages d'animation complétement fous et certains thèmes chers à Ikuhara. Je suis on ne peut plus curieuse de voir comment l'histoire et les personnages évolueront et je sens que je vais encore être bien surprise.


Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Skull Kid
  • *****
  • Messages: 5699
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #1 le: dimanche 14 avril 2019, 09:41:06 »
Ah, c'est de lui Mawaru Penguindrum ? J'avais beaucoup aimé quand je l'avais regardé. @Jielash ses autres créations sont dans le même style ou c'est assez différents ? Si ça dernière création est en cours je vais la suivre moi aussi elle me donne envie.
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #2 le: dimanche 14 avril 2019, 19:46:48 »
Dans l'ensemble, c'est d'un style similaire ! Le même type d'humour se retrouve par exemple, de même que plusieurs symboles et ambiances graphiques. Surtout, les thématiques tournent régulièrement autour de personnages en marge ou exclus de la société.

Du coup si tu as beaucoup aimé Mawaru Penguindrum, je pense qu'il y a de bonnes chances pour que tu apprécies aussi ses autres œuvres !

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Skull Kid
  • *****
  • Messages: 5699
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #3 le: dimanche 14 avril 2019, 19:52:20 »
Super alors, je vais profiter de mes vacances pour regarder ça et je te donnerai mon avis par ici.
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne Sentinelle

  • Chercheur en Korogus
  • *
  • Messages: 963
  • Je dessine un peu, des fois
    • Senti_nelle
    • SW-3963-6822-3987
    • Voir le profil
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #4 le: dimanche 14 avril 2019, 20:09:36 »
Ça sent le yuri par ici.
Yuri Kuma Arashi, on m'en a dit beaucoup de bien, mais j'ai toujours pas regardé, ça fait donc un avis positif de plus.
Je cherchais justement activement quelque chose à regarder, comme je suis rarement déçue par tes recommandations, je m'y mets ! Merci JLH :miou:
Haine, Aleit, on m'appelle l'indécise, mais je crois que maintenant, c'est bon.

Presque miss PZ !

Know this, cur. I am Zote the Mighty, a knight of great renown. Cross me again, and you'll find out why they call my weapon 'Life Ender'.

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #5 le: jeudi 18 avril 2019, 23:07:41 »
Bon visionnage à vous deux dans ce cas :^^:

Sarazanmai épisode 2 : l'épisode 1 nous présentait le concept à toute allure, ici, on prend un peu plus notre temps pour montrer un peu l'environnement des protagonistes. C'est toujours très humoristique. La scène de chorégraphie des deux policiers est excellente, j'espère que d'autres chansons nous attendent dans de prochains épisodes.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #6 le: vendredi 10 mai 2019, 20:33:27 »


Good Evening~

Nous en sommes maintenant à 5 épisodes diffusés, si le troisième se concentrant sur Enta était pas mal, j'ai encore plus apprécié le quatrième nous donnant davantage d'infos sur le passé de Kuji. Et si les 3 premiers épisodes restaient plutôt humoristique, celui-ci est plus sombre, entre le milieu yakuza et la philosophie de l'aînée de la fratrie Kuji qui rappelle la thématique du broyeur à enfants de Penguindrum, en plus généralisé.

Le cinquième épisode, bien que contenant des scènes bien drôles (tout le plan de Kazuki pour arriver à ses fins avec l'aide de Kuji), n'est pas des plus joyeux non plus et nous renseigne enfin sur les causes du secret de Kazuki et ses raisons d'agir comme il le fait. Cet épisode vient aussi bousculer le schéma des précédents.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #7 le: vendredi 14 juin 2019, 21:50:40 »
Plus qu'à un épisode de la fin, j'ai hâte de voir comment cela se terminera pour nos kappas. Je trouve que Ikuhara est très doué pour les conclusions mais j'ai l'impression que ça va être serré niveau temps (il y a encore quelques mystères, notamment sur Sara). L'avant dernier épisode, très centré sur Reo et Mabu, était en tout cas très sympa et riche en émotions, tout comme l'épisode 6 qui conclue magnifiquement "l'arc Kazuki" ou la fin du 9.

Le 7 sert de calme avant la tempête/lien entre la première et la seconde moitié de l'anime, avec un petit twist marrant sur la fin (je ne m'attendais pas à ce secret et pourtant, j'aurais dû !) et le 8 est surprenant avec son petit duo totalement inattendu.



Cette petite danse chantée va me manquer en tout cas. Mais je reverrais certainement l'anime un jour ou l'autre, pour avoir un regard neuf sur les épisodes en connaissant tout le contenu. En attendant, quand je n'aurais pas cette chanson dans la tête ou celle des trois protagonistes, ce sera les "Wowowowow" de l'opening ou le "Stand by me ONEGAIII" de l'ending qui me trotteront dans le crâne.

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5393
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Anime] /!\ Topic Ikuhara /!\ (Utena, Penguindrum, Yurikuma, Sarazanmai)
« Réponse #8 le: dimanche 23 juin 2019, 19:26:17 »
Ça y est, Sarazanmai est fini ! Le dernier épisode ne manquait pas de surprises et j'ai eu peur à quelques reprises que cela se termine de manière terriblement triste mais finalement, comme à son habitude, Ikuhara ne manque pas de terminer sur une note heureuse d'espoir.

(Cliquez pour afficher/cacher)

J'ai adoré suivre la série de bout en bout, même si je reste quand même plutôt sur ma faim concernant le passé du monde des kappas et leur rapport avec les loutres. Il y aurait pu y avoir tellement plus de choses à dire ! Malheureusement, cela aurait demandé plus d'épisodes. Ou mieux adapter le style "Ikuhara" a un format si court en limitant davantage les répétitions et changeant le rythme inspiré de séries "épisodiques" qu'il a cultivé en bossant chez Toei.

Pour ce qui est de livrer des séries divertissantes et émotionnelles, Ikuhara s'y entend toujours mais les messages et le fond me semblent quand même moins bien développés pour YKA et Sarazanmai que dans Utena et Penguindrum qui sont des séries plus longues (et pour Utena, il y avait une équipe assez différente aussi à la réalisation, ce qui a certainement joué). Évidemment, ce n'est clairement pas facile de faire des séries originales de plus d'une dizaine d'épisodes dans le climat anime actuel où c'est la multiplication de séries courtes qui est privilégiée mais du coup c'est pour ça que j'aimerais bien voir Ikuhara essayer de se réinventer davantage.