Auteur Sujet: La saga Metroid  (Lu 91974 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nilezor

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6345
  • Auguste de l'Empire romain d'Orient
    • chevrier.raphael
    • raphou56340
    • RaphaelChevrier
    • Voir le profil
La saga Metroid
« Réponse #285 le: vendredi 14 avril 2023, 11:17:10 »
Je me suis fait Metroid Prime sur Switch, je n'y avais jamais rejoué depuis sa sortie du GC. Sah quel pied, on est gâté après cette délicieuse sucrerie qu'était Metroid Dread.
“My philosophy is basically this. And this is something that I live by. And I always have. And I always will. Don't ever, for any reason, do anything to anyone, for any reason, ever, no matter what. No matter ... where. Or who, or who you are with, or where you are going, or ... or where you've been ... ever. For any reason, whatsoever.” Michael Scott.

Hors ligne Maedhros

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 192
    • Voir le profil
La saga Metroid
« Réponse #286 le: jeudi 30 novembre 2023, 13:47:28 »
Excellente vidéo d'Iconoclaste sur le premier Metroid


Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5811
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
La saga Metroid
« Réponse #287 le: mardi 12 décembre 2023, 22:16:55 »
Le II, je ne pense pas le faire jusqu'au bout (ou alors, si j'accroche vraiment), c'est plus histoire de tester pour voir comment ça rend.

Bah finalement j'ai totalement accroché et je viens de finir le jeu (je l'avais commencé la semaine dernière) !

Il est clairement beaucoup plus limité que Super qui lui fera suite mais ça n'a pas empêché le style de jeu de la série de me happer comme d'habitude, avec toujours cette envie d'explorer un peu plus loin pour essayer de découvrir de nouvelles upgrades, d'améliorer mon équipement ou de faire baisser le compteur de Metroids.

L'absence de carte et les limites graphiques (plan resserré, pas de couleurs) m'ont donné du mal pour me repérer dans l'espace après avoir débloqué quelques zones mais une fois que j'ai compris qu'il y avait une espèce de couloir central (avec un design de pierres et une musique spécifique) qui reliait les zones et était là où les changements se produisaient après les tremblements de terre, ça a été plus facile. Il y a ainsi des petites tentatives de faire des designs différents selon les zones + les ennemis différents dans celles-ci qui aident à se repérer mais ça reste minime et difficile de faire des environnements aussi variés que ce qu'on a eu par la suite sans palette de couleurs et on voit quand même plusieurs salles doublonnes qui n'aident pas niveau dépaysement.

Peut-être parce qu'on a une ligne de vision limité, j'ai eu l'impression que certains environnements du jeu étaient particulièrement grands. La zone de caverne avec un bâtiment au centre qui contient les différents types de rayons m'avait l'air d'une grotte vraiment immense. C'était joyeux vu mon aptitude très inégale pour le saut spatial : il y a eu de nombreuses chutes :hap:

C'est aussi une bonne manière de jouer sur la tension vu qu'on peut beaucoup moins se battre de loin, on est beaucoup plus au contact et on a moins de temps de réaction quand on découvre un Metroid. Et le jeu joue bien avec nous à ce niveau, avec ces petites carcasses qui trainent pour nous faire nous mettre en garde (et la fois où celle-ci se trouve derrière le metroid, donc il nous prend par surprise), certains qui sont un peu cachés, le petit jeu sur les tremblements de terre où tu ne sais pas trop quand ils vont arriver et l'un deux fait remonter la lave pour t'enfermer avec un Metroid que tu n'avais pas encore eu (j'avais bien compté les carcasses et vu qu'il m'en manquait un mais je me disais qu'il s'était enfuit ailleurs)

Ce champ de vision limité peut par contre être frustrant quand un petit ennemi sort du cadre avant qu'une attaque n'ai pu le toucher mais on peut aussi utiliser ça à notre avantage lors de certains combats contre les Metroids et j'ai beaucoup apprécié arriver à en bloquer en les faisant sortir du cadre puis en y re-rentrant pour les mitrailler en boucle. Une espèce de cache-cache en mode "tu me vois, tu me vois pas".

Et donc niveau ennemis, on est évidemment plus limité niveau  boss avec juste les Metroids (+ le pangolin qui nous fait un jumpscare en imitant une sphère de pouvoir à récolter) mais ça ne m'a pas trop dérangé. J'ai eu l'impression qu'il y avait quand même quelques situations de combat un minimum différentes et sympa grâce au terrain (le sable ou autre éléments les dissimulant, plateformes, des endroits où on est bloqué par un mur mais le Metroid peut nous toucher et il faut trouver un autre passage) du coup je n'ai pas eu le temps de me lasser avant d'arriver au bout du jeu. Si des différences plus poussées et d'autres ennemis auraient évidemment été un bon plus, le haut nombre de Metroids lui-même n'est pas non plus un point négatif à mes yeux.

Bon, je dis des choses qui ont été dites mille fois, j'en suis sûre mais voilà ce que j'ai ressenti. Il ne me reste plus qu'à faire Dread mais ce sera pour je ne sais quand l'année prochaine !