Auteur Sujet: [35 ans Zelda] Challenge artistique  (Lu 1305 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Morémuse

  • Sorcière gribouilleuse bédévore amie des coccinelles
  • Soldat d'Ikana
  • *
  • Messages: 549
  • Où est-ce que j'ai encore rangé mon grimoire?
    • Voir le profil
    • Le Théâtre de Morémuse (blog BD)
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« le: lundi 18 janvier 2021, 21:05:17 »
Hey les hyliens!
Pour fêter l'anniversaire de The Legend of Zelda le 21 février prochain, je vous propose de réaliser une (ou plusieurs) création(s) artistique(s) sur la licence, à poster dans ce topic pour le 21 février 2021:cool: (Merci à @Ptitecocotte qui m'a proposé cette idée).

En quoi ça consiste?
Il s'agit de réaliser une création artistique sur le thème de Zelda: un dessin, une BD, une nouvelle, une sculpture, du paper toy, une animation... ce que vous voulez, quelque soit le support.

Pour les écrivains: pas de thème imposé non plus, tant que c'est du Zelda, mais uniquement des formats courts: nouvelle, format épistolaire, poésie, petite pièce de théâtre, chanson (que vous pouvez mettre en musique)... quelque soit le registre (comique ou dramatique).

La seule obligation étant de poster votre/vos oeuvre(s) sur ce topic le 21 février.


Conseils:
-Ne vous lancez pas dans quelque chose de trop difficile ou d'ambitieux que vous n'aurez pas le temps de terminer. Tant que c'est réalisable sur un mois, c'est bon.
-Ne vous prenez pas la tête, faites vous plaisir!
« Modifié: mardi 19 janvier 2021, 20:23:53 par Morémuse »

En ligne Linky439

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 218
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #1 le: mardi 19 janvier 2021, 20:14:09 »
Très sympa aussi cette idée ! On va voir si j'arrive à me chauffer pour faire un truc aussi :)

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5643
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #2 le: mardi 19 janvier 2021, 23:06:44 »
Très bonne idée Cocotte et merci de mettre ça en forme Morémuse.
Je vais en profiter pour au moins essayer de terminer un strip Zelda que j'ai dans mes cartons depuis la sortie de TFH. :hap:

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Soldat d'Ikana
  • *
  • Messages: 539
  • Hm.
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #3 le: mardi 26 janvier 2021, 02:05:45 »
Je posterai un petit quelque chose.

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Prince Zora
  • *****
  • Messages: 12372
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #4 le: mardi 26 janvier 2021, 21:11:24 »
J'aimerai bien me refaire un dessin de figurine K-Pop comme j'ai fait pour Urbosa. Cela me prendra bien deux jours, donc pourquoi pas.
A Little bit of love

Hors ligne Fenrin

  • Retrogameuse puriste nostalgique
  • Priant de Nayru
  • Peste Mojo
  • *****
  • Messages: 374
  • Bleus les Zoras.
    • Code ami 3DS 1865-5154-0084

    • SW-5654-2710-8028
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #5 le: lundi 15 février 2021, 00:34:49 »
Je vois ce topic un peu en retard. Je ne garantis donc rien mais je vais tâcher de poster un petit texte.
Fierté (meilleure rédac 2019) :
Encore merci à Aki pour l'avatar !

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Soldat d'Ikana
  • *
  • Messages: 539
  • Hm.
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #6 le: lundi 15 février 2021, 14:04:11 »
AVERSION VISCÉRALE
___________________________________

Ballotés par le doute, ils s’échangèrent un regard inquiet. Les ruines de l’amphithéâtre se dressaient face à eux, comme une immense fatalité. La majesté des lieux écrasait les esprits fragiles et galvanisait les esprits téméraires ; elle avait autrefois accueilli des représentations spectaculaires avec les dernières créatures malicieuses. Avant la résurrection de Ganon, de nombreux combats sanglants entre un guerrier hylien et une bête née du Mal se déroulaient, mais jamais l’humain ne mourrait. Le but était de voir le monstre souffrir de la haine de son adversaire, puis agoniser dans la poussière sans jamais se voir infliger le coup fatal. Depuis, une immense partie de l’amphithéâtre avait été détruite et le monument n’était plus qu’un squelette de pierre au milieu de la flore luxuriante.

Les deux Hyruliens étaient équipés d’une armure suffisamment robuste pour se prémunir des attaques de divers ennemis, mais elle pouvait s’avérer moins efficace contre les plus colossaux. Ils en étaient conscients, mais leur désir de vaincre la créature séculaire les poussait à franchir le pas jusqu’à l’endroit où elle nichait. Ils partagèrent une poignée de main, puis une étreinte. Ils ne dirent pas un mot — par crainte d’alerter la bête qui nichait dans les ruines —, et progressèrent prudemment jusqu’à l’arène désolée où s’étaient tenus de multiples affrontements. Le vent qui traversait les arches de l’édifice formait de petits tourbillons de poussière et de sable sur le sol.

Écoute-moi, Ed. Je te promets que nous survivrons, mais il faut s’en donner les chances. Nous combattrons ce maudit lynel avec la même férocité que les monstres qui peuplent cette contrée. Mais (Il l’avait saisi par les épaules.) si l’un de nous venait à être gravement blessé, nous devrons battre en retraite. Absolument. Nous devrons fuir jusqu’au village d’Elimith. (Ed avait acquiescé, muré dans l’angoisse.)

Là-bas, au centre de l’arène circulaire, une bête musculeuse, vêtue de cicatrices, montée sur quatre robustes pattes semblait les attendre. Son corps, semblable à celui d’un bovin, était solidifié par un buste qui aboutissait à une tête couronnée d’une immense crinière écarlate ; des cornes d’ivoire en jaillissaient. Ses petits yeux luisants guettaient le moindre mouvement alentour.

Comme un chien face à l’un de ses semblables, le monstre s’était figé : il étudiait les deux hommes. Ils se dévisagèrent pendant plusieurs secondes. Plusieurs secondes qui parurent une éternité tant la tension sillonnait les veines des combattants. Puis la face du lynel se déforma et il poussa un rugissement qui se répercuta contre les parois délabrées.

« Nugan… ! hurla Ed, la voix emplie de désarroi.

— Garde ton calme ! (Il sortit une flèche explosive de son carquois.) Il faut le déstabiliser !! Je vais à sa gauche, tu vas à sa droite ! Il faut l’assaillir ! »

Sur ces mots, Nugan s’exécuta. Il banda son arc, plaça une flèche qui commençait déjà à crépiter — excitée à l’idée d’exploser contre la peau de son adversaire —, et il tira avec dextérité. La déflagration fit chanceler la bête ; le crin de sa queue commençait à s’enflammer, mais le feu ne prit pas. Les lynels rouges ne craignent pas les flammes, songea-t⁠-⁠il. Ed s’élança à son tour, le cœur battant à tout rompre, et décocha une flèche du même modèle. Les deux Hyruliens s’acharnaient — l’un avec violence, l’autre avec une certaine forme de détresse — à terrasser leur ennemi. Ils ne devaient lui laisser aucune chance de s’orienter, d’agir, de riposter. Sous les attaques incessantes, l’animal rugit de frustration et de douleur, puis il tomba à genoux. Il avait été touché à la tête.

Nugan rejoignit le lynel à grandes enjambées. Il dégaina son épée durant sa course, et asséna des coups violents sur les plaies béantes. Les grognements empreints de souffrance fusaient, mais l’adrénaline lui faisait ignorer le danger d’être aussi proche de la bête. Son compagnon l’observait, lui, d’une taille et d’une force dérisoires à côté de leur adversaire. Il demeurait à l’écart, presque catatonique ; il voyait danser, dans les yeux brillants, la haine et le désir de vengeance tandis qu’un liquide incarnat jaillissait des blessures. Une mauvaise idée, se dit-il. Tout n’était qu’une mauvaise idée. Pourquoi avons-nous décidé de l’affronter ? Pour prouver notre courage ?…

« Ed !! Qu’est-ce que tu fous ?! »

La fourrure du lynel était imprégnée de son sang. Son souffle puissant se mêla avec le vent de la plaine d’Hyrule et, lourdement, il se redressa. Un nouveau rugissement, traduction de son aversion profonde pour les hommes qui osaient s’en prendre à lui, retentit, puis il chargea en direction de Nugan, qui cherchait à s’éloigner. Ed sentit son rythme cardiaque chuter, s’arrêter net en chemin : son ami allait mourir. Mais il parvint à esquiver l’attaque colossale qui était dirigée contre lui, d’un saut maladroit et mal calculé. Il avait échappé à un coup fatal, mais pas à l’ennemi en lui-même ; ce dernier ne tarda pas à l’atteindre et à écraser son poignet — si humain et si fragile — sous son sabot. Il y eut un craquement terrible, sûrement des os broyés, suivi d’un cri qui déchira le ciel. Ed fut traversé d’effroi. Il appela son compagnon d’une voix brisée, puis tira des flèches sans discontinuer, la vision embuée par les larmes. La créature demeurait indifférente.

La douleur avait traversé son bras comme un puissant courant électrique. Jamais Nugan n’avait ressenti pareille souffrance, même lorsqu’il affrontait les lézalfos qui osaient s’approcher du village d’Elimith. Il suait des grosses gouttes froides, les yeux plongés dans ceux luisants de son adversaire. Il sentait qu’il allait perdre connaissance. La respiration pesante et humide du lynel embrasait ses joues ; c’était cette chaleur bestiale qui précédait la mort. Non, non, pas maintenant… ! Il saisit son épée de sa main valide. Il tremblait. Ses dents claquaient de peur, mais il sentait une rage l’envahir. Il enfonça la lame dans le poitrail. Une flèche extérieure vint se loger à quelques centimètres de la zone transpercée. Le lynel se cabra, puis s’agita frénétiquement comme s’il s’ébrouait. Sa victime en profita pour fuir, le poignet qui pendait mollement sur sa cuisse ; le sang pénétrait dans les fibres du cuir de son armure.

« Nugan !! Nugan !! Il faut fuir !! hurla Ed, en pleurs.

— Mets-toi à couvert !! »

Le monstre commençait à frapper la pierre de ses sabots pour créer des ondes enflammées. Plus il battait le sol, plus les ondes s’élargissaient. Les Hyruliens observèrent le phénomène, tous deux de part et d’autre de l’amphithéâtre. Un bruit assourdissant lézarda les lieux, puis la terre frissonna. Des fissures se formèrent sur les murs, et les tribunes endommagées — qui, à l’époque, accueillaient des spectateurs — s’effondrèrent sous les plaintes des arches rudoyées par les bourrasques. Les morceaux de l’édifice se mirent à pleuvoir et, rapidement, les compagnons se perdirent de vue. Sûrement étaient-ils en train de s’appeler, mais ils ne pouvaient pas s’entendre : le vacarme couvrait leurs voix. Un immense nuage de poussière combla les endroits dépourvus de décombres, et lorsque tout ce qui devait s’effondrer le fut, un silence pesant s’installa.

Ses bronches le brûlaient : Nugan fut pris de grosses quintes de toux. Peu à peu, le brouillard se dissipait et la vue se dégageait. Les ruines qui jonchaient le sol masquaient toute vision d’ensemble. Le jeune homme se remit péniblement sur ses jambes ; sa main ballait toujours mollement. Il s’efforça de ne pas se concentrer dessus pour ne pas avoir pleine conscience de la douleur. Puis il hurla le prénom de son compagnon jusqu’à s’en décrocher la mâchoire. Il n’obtint aucune réponse. Le lynel semblait avoir disparu. L’Hyrulien ne chercha pas à s’en assurer, et se mit à progresser cahin-caha. De son autre main, il dégagea les pierres qui pouvaient l’être.

À quelques mètres de l’endroit où le monstre avait furieusement exprimé son aversion viscérale pour l’être humain, un corps bestial et musculeux gisait, écrasé par les décombres. Sa poitrine se soulevait et le souffle était bruyant. Ils s’observèrent longuement.
 
« Est-ce que c’est bien ce que tu méritais ? Tu n’es jamais sorti de cet endroit miteux. Tu n’étais un danger pour personne, finalement. Tu étais seul. Le temps aurait eu raison de toi. »

Nugan resta à ses côtés quelques minutes et lorsque la bête se mit à s’agiter de fureur, frustrée d’être aussi proche de sa proie, il partit. Elle allait s’éteindre d’elle-même. Il cria une nouvelle fois le prénom de son compagnon ; cet appel demeura sans réponse. Il progressa, encore et toujours au cœur de cette scène affligeante. Plus loin, au milieu des pierres détruites, une silhouette humaine se détachait. C’était Ed.

Le jeune homme fondit en larmes face à son ami : il avait les yeux entrouverts et les lèvres tremblantes. Doucement, il ôta son casque. Ses cheveux bruns étaient poisseux de sang.

« Ed… Le lynel… Il va crever. Il est coincé comme un con. »

Les lèvres s’agitaient, mais pas un son ne sortait.

« Hein ? Tu m’entends ? »

Rien.

« Allez, debout. Il faut annoncer ça aux autres. »


(Cliquez pour afficher/cacher)
« Modifié: lundi 15 février 2021, 14:52:44 par Neyrin. »

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5643
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #7 le: dimanche 21 février 2021, 21:18:52 »
Voici le strip dont je parlais, enfin terminé !

(Cliquez pour afficher/cacher)

Et j'avais prévu de faire un autre dessin mais... pas réussi à finir à temps. Pas faute d'avoir commencé tôt mais j'ai ensuite été prise avec d'autres trucs et j'ai laissé ça de côté trop longtemps. Il est suffisamment avancé pour que je puisse le montrer mais j'ai encore du travail pour terminer les couleurs.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Soldat d'Ikana
  • *
  • Messages: 539
  • Hm.
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #8 le: dimanche 28 février 2021, 17:55:04 »
Personne d'autre pour partager un petit quelque chose ?

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Prince Zora
  • *****
  • Messages: 12372
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #9 le: dimanche 28 février 2021, 18:30:54 »
Je n'oublie pas ma participation, mais j'ai pas le coeur en ce moment à faire quoi que ce soit.  :/
A Little bit of love

En ligne Linky439

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 218
    • Voir le profil
[35 ans Zelda] Challenge artistique
« Réponse #10 le: dimanche 28 février 2021, 22:34:09 »
En retard :^^':

Je me suis lancé dans un dessin, j'essaierai de le continuer d'ici peu !