Auteur Sujet: [Fan Fiction] The Legend of Zelda: Age of the Dubious Food  (Lu 1786 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne orcosauron

  • chevalier fléau
  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 187
    • Voir le profil
[Fan Fiction] The Legend of Zelda: Age of the Dubious Food
« Réponse #15 le: vendredi 11 décembre 2020, 12:19:25 »
Voila mon perso,matias.

Age:33.
Caractère:aventureux mais déçu d'avoir été renvoyé de l'ordre des chevaliers, il traque les monstres pour aider les gens dans le besoin.

Il a une épée et un bouclier de soldat ainsi qu'une lanterne et un doublet, il est très endurant.
« Modifié: vendredi 11 décembre 2020, 12:44:06 par orcosauron »

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Prince Zora
  • *****
  • Messages: 12414
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
[Fan Fiction] The Legend of Zelda: Age of the Dubious Food
« Réponse #16 le: dimanche 10 janvier 2021, 23:13:24 »
—   Krystal : MON GAAAAAAAARDIIIEEEEEEEEEEEEEEEEEEN !

Yorick était prêt à la consoler, lorsque celle-ci se jeta dans ses bras. Pris au dépourvu, il resta à la fois saisi par le froid que par la surprise, les bras tendus avec une Krystal qui épanchait son malheur sur lui.

—   Yorick : On va en trouver un autre.

Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait dit ça, mais c'était ce qu'il lui semblait être la chose logique à dire. Il n'avait aucune idée de comment s'y prendre. Ils avaient eu tellement de mal à s'en procurer un… Voyant que Krystal ne se calmait pas, il se répéta dès fois qu'elle n'ait pas entendu la première fois.

—   Yorick : On va en trouver un autre. Je te le promets.

Cette fois-ci, les paroles du jeune Hylien semblèrent la calmer. Elle s'arrêta de pleurer, mais resta immobile blottie dans les bras de son comparse. Quelques secondes passèrent avant que Krystal décide de relever la tête. Sur son visage était dessiné un large sourire. Au même moment, un coup de vent vint balayer les deux hyliens si bien que Yorick ne put déterminer si le frisson qui lui parcourait l'échine provenait de ce sourire qu'il connaissait trop bien ou de la tempête glaciale qui l'entourait.

—   Krystal : C'est exactement ça ! On va en trouver un autre. Tout cela est de ta faute, donc tu vas tout faire pour réparer ça.
—   Yorick : De ma faute ? Et puis quoi encore ?
—   Krystal : En tout cas, si mon hypothèse est bonne, cela veut dire que…
—   Le garde Piaf : Tiens ? Une Gerudo ? C'est rare d'en voir par ici. Mais je vous en prie, réchauffez-vous. Vous avez l'air congelée ma pauvre, tout comme ces deux Hyliens.

Krystal s'arrêta en plein milieu de sa phrase pour se tourner vers la gerudo qui s'approchait. Le bruit de la tempête avait masqué celui des pas de cette dernière, déjà étouffés par l'épaisse couche de neige qui recouvrait le sol. Avant que Yorick pu avoir l'idée de faire une réflexion, elle plaqua son index dressé sur la bouche de ce dernier sans même lui jeter le moindre coup d'œil pour voir sa réaction.

—   Krystal : Vasaaq !
—   Solia : Vasaaq ! Puis-je me joindre à vous près du feu pour me réchauffer ?
—   Krystal : Mais bien sûr… Prenez place à côté de nous. Vous venez de bien loin et vous devez être éreintée.
—   Solia : Saksak. J'avoue qu'un petit coin de chaud me ferait le plus grand bien. Je ne suis pas habitué à ces grands froids.
—   Yorick : Nous non plus.
—   Solia : Pourtant, vous ne semblez pas avoir pris de précautions pour voyager jusqu'ici. Rien que de vous voir, j'ai encore plus froid.
—   Krystal : Disons qu'on a quelques soucis d'organisation… qui nous ont amené à perdre quelques effets personnels qui auraient été bien utiles. Si tu vois ce que je veux dire.
—   Yorick : C'est autant de ta faute que de la mienne. Je te rappelle que…
—   Krystal : Oui oui. C'est ça.
—   Solia : Si je peux me permettre, que veniez-vous chercher dans les contrées Piafs.

Les deux hyliens se regardèrent pour trouver une explication possible à leur présence dans ce froid en tenue légère. Ils essayèrent de murmurer quelques mots afin de se mettre d'accord, mais leur attitude étrange ne faisait qu'attiser la curiosité de la jeune Gerudo et la méfiance du garde Piaf. Conscients que leur concertation était vouée à l'échec, ils prirent alors la parole en même temps :

—   Krystal : L'aventure.
—   Yorick : Un restaurant.

L'un comme l'autre jeta à son comparse un regard plein de reproches.

—   Krystal : Je t'en prie, Yorick. Explique-lui.
—   Yorick : Nous sommes venus chercher… hum… des recettes pour notre futur restaurant. Nous souhaitons créer un restaurant. Notre souhait, c'est de faire découvrir des nouvelles recettes qui fassent vivre une aventure culinaire à nos clients.
—   Solia : Je vois mal comment on peut vivre une aventure en mangeant.
—   Krystal : C'est pour cela que nous explorons les quatre coins d'Hyrule. Nous allons proposer des recettes que les Hyliens ne peuvent pas connaître s'ils ne sortent pas de chez eux. Avec nos plats exotiques, nous souhaitons les faire voyager. 
—   Solia : Je vois.
—   Krystal : C'est son idée à la base.
—   Yorick : Je m'appelle Yorick. Enchanté.
—   Solia : Moi de même. Je m'appelle Solia.
—   Krystal : Et moi, Krystal.
—   Solia : Vous poursuivez un noble but. Vous me plaisez. Avez-vous fini d'explorer les contrées des Piafs ? J'aimerai beaucoup vous suivre dans vos aventures pour former votre restaurant, mais je n'ai pas encore eu le temps de visiter le village et d'y découvrir ses habitants. Peut-être même pourrais-je me rendre utile ?

Avant que Krystal ou Yorick puissent dire quoi que ce soit afin de partir le plus tôt du village et de son froid hivernal, le garde Piaf se permit de répondre à leur place.

—   Le garde piaf : Ils viennent d'arriver.
—   Solia : Parfait ! Comme cela, nous aurons tout le loisir de découvrir cette nouvelle culture ensemble.

Les deux Hyliens se regardèrent. Ils étaient pris au piège. Ils allaient devoir dans un premier temps faire semblant de s'intéresser à la culture culinaire des Piafs. Si cela ne dérangeait pas tant que ça Yorick s'il n'avait pas si froid, Krystal ne pensait qu'à une chose. Retournez à la cité d'Hyrule et découvrir de nouveaux gardiens. Les gardiens n'étaient pas encore corrompus, peut-être pourrait-elle se servir d'un nouveau gardien comme auparavant ?



(Cliquez pour afficher/cacher)
A Little bit of love

Hors ligne Morémuse

  • Soldat d'Ikana
  • *
  • Messages: 549
    • Voir le profil
[Fan Fiction] The Legend of Zelda: Age of the Dubious Food
« Réponse #17 le: lundi 11 janvier 2021, 00:34:40 »
-Bon alors, vous venez? Dit Solia avec un grand sourire à l'adresse des deux hyliens transits de froid.
Ils se décidèrent à la suivre, car plus ils restaient exposés à ce vent glacial sans vêtements adaptés, plus ils risquaient l'hypothermie. Ils pénétrèrent dans le village. La Gérudo avait les yeux ronds comme des soucoupes et un large sourire jusqu'à ses oreilles pointues à la vue de ces cabanes en bois typiques et de leurs escaliers en colimaçon qui débouchaient chacun vers une piste de décollage. De part son enthousiasme, elle en oublia le froid. Elle fit des croquis de cette architecture sur son carnet, jusqu'à ce qu'une barde Piaf vienne à sa rencontre.

-Sentinelle: Bonjour! Vous faites du tourisme?
-Solia: Vasaaq! Euh oui! Oui! C'est vraiment magnifique! Et avec toute cette neige en plus!
-Sentinelle: Si vous le souhaitez, je pourrai vous servir de guide dans le village, et vous interpréter mon répertoire.
Elle appuya sur ce dernier mot en montrant son luth.
-Solia: Vraiment! Et vous êtes barde? Oh oui! Merci! Avec grand plaisir! Saksak!
La Gérudo fit les présentations en désignant les deux hyliens qui avaient un sourire forcé en se frottant les bras pour se réchauffer.
-Solia: Oh! Que je suis sotte! Nous aurions besoin de tenues chaudes! Pourriez-vous nous indiquer où se trouve la boutique de vêtements s'il-vous-plaît?
-Sentinelle: Mais bien sûr! Suivez-moi!
Ils suivirent leur guide jusqu'au magasin et prirent chacun un ensemble complet en plumes qui les protégeraient dorénavant de la morsure du froid. Krystal avait envie de partir et le soufflait à l'oreille de son camarade, précisant qu'il avait une promesse à tenir et que tout était de sa faute. Mais avant qu'il puisse lui répondre, ils s'aperçurent qu'ils avaient un gros problème après que la Gérudo ait payé ses achats.
-Comment ça vous n'avez pas de rubis? Fit la vendeuse en leur lançant un regard noir.
-Yorick: Euh... On a eu des problèmes sur la route... et des brigands nous ont volé nos bourses.
-Solia: Mince! Et ben ça ne fait rien, je vais payer pour vous.
-Krystal: Comment? .... Oh!
Sa surprise fut totale lorsqu'elle vit la Gérudo sortir de sa sacoche plusieurs saphirs et quelques pierres d'ambres et d'opale. La vue de ces précieux minéraux l'hypnotisait. Il en était de même pour Yorick. Cela calma la vendeuse qui accepta et lui rendit la différence.

Sortis de la boutique, ils retrouvèrent Sentinelle qui les avait attendus dehors. Solia lui posa de nombreuses questions sur l'architecture et l'histoire du village, auxquelles la Piaf barde s'empressa de répondre. Tandis que l'exploratrice notait les réponses sur son carnet, Krystal et Yorick eurent un échange, ce dernier lui disant que cette Gérudo fortunée leur permettra de payer le voyage jusqu'à la citadelle d'Hyrule. Krystal accepta, bien que cela l'énervait de devoir suivre une aventurière qui avait la curiosité d'une enfant et leur ferait perdre un temps précieux.

Vient le soir où la petite troupe se dirigea dans la seule taverne du village, qui n'avait pas trop l'habitude d'accueillir des étrangers, et qui était surtout occupée par les locaux venus boire un verre de lait chaud pour se reposer de leurs heures de vol. Tandis que Sentinelle commençait à jouer un chant traditionnel et qu'on venait de leur servir des jarres de lait, Yorick tenta d'engager la conversation en portant le récipient à ses lèvres.
-Et donc, vous cherchez un mari?
Solia qui venait de commencer à boire lui recracha tout au visage.
-AH NON! NON! Absolument pas! Ne me parlez pas de mariage! Je viens pour voyager et explorer Hyrule que je connais bien mal. Je n'avais jusqu'à présent jamais pu sortir de mon désert natal. Et je n'ai absolument pas l'intention de me marier! Je sais que la tradition nous pousse à le faire car il n'y a pas d'hommes Gérudos, mais moi je ne veux pas! Et ma tante m'a assez foutu la pression comme ça! De toutes façons, je n'y retournerai jamais! Point!
Un lourd silence s'abattit dans la taverne. La barde avait cessé de jouer. Tous les regards s'étaient dirigés vers Solia qui ne s'était pas rendue compte qu'elle avait élevé la voix. Elle se cacha rouge de honte derrière sa choppe qu'elle bu le plus lentement possible.
Quand le brouhaha habituel reprit, elle s'excusa auprès de Yorick qui s'épongea le visage avec sa serviette.
-Et, s'il-vous-plaît, ne revenez plus jamais sur le sujet.
-Bien compris, répondit Yorick encore abasourdi.
Krystal se contenta d'un hochement de tête. Sentinelle reprit sa chanson, que Solia écouta religieusement.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Une fausse manip m'a fait poster mon texte alors que j'avais pas fini d'écrire :P
« Modifié: lundi 11 janvier 2021, 20:26:53 par Morémuse »