Auteur Sujet: [Manga] Gloutons & Dragons  (Lu 941 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5659
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Manga] Gloutons & Dragons
« le: mardi 23 juin 2020, 00:42:05 »


Laïos et Farynn sont un frère et une sœur explorant, avec un groupe d'aventuriers, les tréfonds d'un mystérieux donjon. Lors d'un affrontement avec un dragon, Farynn se sacrifie pour téléporter ses compagnons hors de danger.

De retour à la surface, Laïos est bien décidé à retourner illico sous terre afin de ressuciter sa sœur avant que le dragon ne la digère. Mais comment faire ? Le groupe a perdu la majorité de ses bagages et n'a pas l'argent nécessaire pour s'acheter de nouvelles vivres.

Laïos a bien une solution, mais pas sûr que cela plaise fort à ses compagnons...



Les manga de cuisine et ceux aux univers de fantasy inspirés de jeux de rôles sont foison, Gloutons et Dragons a la particularité de mêler les deux ! Afin d'avancer dans les étages du donjon, nos protagonistes doivent profiter des différents types de monstres et écosystèmes qui s'y trouvent pour se ravitailler.

Le manga est très humoristique et on peut s'attendre, en lisant le volume 1, à ce qu'il soit surtout composé de petites scénettes comiques tournant principalement autour d'un plat par chapitre, mais la narration évolue au fur et à mesure de l'avancée des personnages ! Ceux-ci s'étoffent au travers des épreuves, de même que l'histoire lorsqu'on en apprend plus sur le mystère du donjon, sa mythologie et les problèmes géopolitiques se développant autour de celui-ci.

Ryoko Kui, l'autrice, parvient ingénieusement à développer cela sans perdre de vue la thématique principale de l'œuvre, les plats à base de monstres. Bien souvent, la solution à un problème se trouve dans les créatures qui hantent les sous-sols et c'est passionnant de voir nos chers gloutons chasser leur nourriture, parfois de manière épique, souvent de manière hilarante et toujours avec beaucoup d'inventivité.

À ce sujet, le bestiaire est très bien travaillé, il y a évidemment de fortes inspirations du côté de l'énorme répertoire des jeux de rôles à la Donjons & Dragons mais Ryoko Kui s'approprie cela en adaptant ou réinterprétant si besoin des versions de monstres classiques afin de coller avec ce qu'elle veut raconter et, au passage, en rendre certains plus comestibles. 

Que ce soit pour les monstres ou pour les différentes espèces humanoïdes, le travail de character design est lui aussi très efficace, avec des personnages bien distincts et remplis de personnalité. Petit exemple avec une série de portraits comportant divers personnages de la série :


En parlant de personnages, peut-être seriez vous curieux d'en apprendre plus sur nos protagonistes ?

En apparence, Laïos a tout du héros typique de JRPG avec son look de jeune guerrier humain à épée et au physique classique. Mais sous cet a-priori banal, il est en vérité un dangereux maniaque des monstres, qui les étudie dans les moindres détails depuis des années, connait mille anecdotes plus ou moins scabreuses à leur sujets, adorerait pouvoir en avoir comme animaux de compagnie et surtout, rêve d'en découvrir le goût une fois passés à la cocotte. Ou à défaut, de comprendre les mystères qui entourent encore certains monstres : quel est le secret derrière les armures mouvantes et surtout, est-ce que ça se mange ?

Sa sœur, Farynn, est une jeune femme très empathique mais, on se rend compte lorsqu'on a finalement l'occasion d'en apprendre plus sur elle qu'elle partage quand même pas mal de bizarreries avec son frère.

Marcyle est l'elfe magicienne du groupe et cumule à première vue pas mal des clichés associés aux elfes dans certaines œuvres parodiques : pas très dégourdie, assez capricieuse et passablement hautaine. Mais cette amatrice de sorts explosifs et de bonne cuisine est loin d'être un boulet, il lui faut juste un peu de temps avant de dévoiler ses talents cachés et son passé.

Senshi rejoint le groupe au début de l'histoire, il est un nain passionné par la cuisine de monstre et vit pour cela dans le donjon. Lui aussi cache certains secrets, derrière son côté très franc et pas prise de tête, à la fois "vieux" sage et un peu fou. Fervent défenseur d'une alimentation saine , il fait aussi particulièrement attention à préserver l'écosystème du donjon.

Tylchack est un halfelon dépisteur de pièges. Sarcastique et pragmatique, il est un peu la personne la plus normale du groupe principal mais c'est aussi cette simplicité et son côté bougon qui font son charme.

Il existe aussi de nombreux autres personnages alliés ou en conflit avec ceux que j'ai présenté plus haut mais je vais vous laisser le plaisir de les découvrir par vous même.




En France, le titre est édité chez Casterman, avec une traduction particulièrement travaillée, riche en jolis jeux de mots et expressions bien choisies, ainsi qu'un vocabulaire adapté à l'univers de fantasy. Cela peut parfois rendre les textes pas totalement naturels mais cela donne aussi des répliques délicieuses (hun hun) et mémorables.

Il y a actuellement 7 tomes sortis, contre 9 au Japon, où l'œuvre (appelée originellement Dungeon Meshi) est prépubliée dans le magazine Harta qui publie dix numéros par ans, ce qui fait que les tomes ne sortent pas à un rythme très rapide. Heureusement, les tomes ne manquent pas de contenu : les pages sont bien remplies et l'histoire avance à bon rythme, tout en restant claire et sans impression d'aller trop vite.

Je ne peux que vous conseiller vous aventurer à y goûter !  :oui:

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5659
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Manga] Gloutons & Dragons
« Réponse #1 le: mardi 27 octobre 2020, 21:45:16 »
Le tome 8 de Gloutons & Dragons est sorti ce mois-ci. J'ai un peu de retard sur les achats de cette série, vu que je n'en suis qu'à la moitié des volumes sortis, avec le 4 qui conclue la saga du dragon flamboyant.

C'est un tome qui fait pas mal avancer l'histoire, vu qu'un des objectifs de nos protagonistes s'y réalise. On a aussi droit à un combat bien éprouvant et scénarisé, où ils vont faire preuve de beaucoup de stratégie et encore plus d'intrépidité pour gagner. Et Ryoko Kui arrive quand même à glisser quelques petites touches d'humour bien placées à travers certains rebondissements (la trahison de Kensuke, noooon).

Un tome riche en émotion donc, avec un peu moins de cuisine que d'habitude, mais ce qu'on y voit n'en est pas moins alléchant. Moi aussi je veux goûter du steak de dragon !

En bonus, voici une petite pub animée réalisée par Trigger, faite pour la sortie du tome 8 au Japon (quelques spoilers du coup, si vous n'êtes pas à jour)