Auteur Sujet: [Débat] Notre-Dame, de la solidarité culturelle au sketch médiatique  (Lu 2654 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6273
    • Voir le profil
[Débat] Notre-Dame, de la solidarité culturelle au sketch médiatique
« Réponse #15 le: mercredi 24 avril 2019, 00:13:19 »
Pas de soucis Aleit !
J'ouvre juste une parenthèse pour te répondre, effectivement je voyage pas mal.
Mais je suis né dans une famille très pauvre pour le standard français (mère célibataire au RSA qui élève seule moi et mes trois frères, j'ai eu mon enfance dans un HLM dans un bloc pourri d'un quartier "chaud")
J'ai lâché les études, quelques années, j'ai eu une période de ma vie ou j'étais tellement dans le rouge sur mon compte bancaire que les intérêts s'empilaient et la banque m'a coupé l'utilisation de ma CB.
Et plus que râler et blâmer l'Etat ou les autres, je me maudissais d'avoir été aussi con et d'avoir pris de mauvaises décisions surtout.

C'est juste pour recentrer, mais je pense justement avoir vécu un peu les deux facettes de la pièce et avoir côtoyé beaucoup de gens des deux côtés justement. Et je pense connaître très bien les problèmes que les pauvres ont, pour les avoir vécu dans mon enfance et plus tard dans ma vie, pour avoir vu ma mère et mes frères le vivre quotidiennement. Cela dit ma position reste la même.

Je referme la parenthèse v.v le débat est interessant, c'est vrai qu'on s'éloigne du sujet mais pas tant que ça, le débat sur Notre Dame est lié aux dons fait et donc au clivage riche/pauvre de notre société, c'est ce débat au fond qui accapare l'attention des français depuis des mois au final.
« Modifié: mercredi 24 avril 2019, 00:15:36 par Taiki »

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9662
    • Voir le profil
[Débat] Notre-Dame, de la solidarité culturelle au sketch médiatique
« Réponse #16 le: mercredi 24 avril 2019, 00:15:29 »
Non mais arrêtez d'être totalement binaires ; soit on est pro-GJ soit on est pro-capitalistes et on se roule dans les mares de billets à la Picsou ?
Je suis plutôt pour les GJ, d'ailleurs je suis déjà allé en manif avec eux et je me suis fait gazer comme tout le monde. J'ai vécu pendant les 3/4 de ma vie dans un HLM à bouffer des trucs de sous-marque. J'ai eu le "privilège" d'avoir à payer mon permis, ma voiture, &c, de ma poche avec un salaire moisi. C'est assez réaliste pour toi Aleit ?
D'un autre côté je sais aussi que les métiers manuels en général ça fait gagner plus que le SMIC, un ébéniste ou un électricien seront rarement sur la paille s'ils gèrent bien leur finance. Même si les statistiques montrent que la CSP influe énormément sur le parcours académique, ce n'est pas exclusif à la France et c'est bien mieux qu'à l'époque à ce niveau. Mais bon si "changer le monde" ça signifie "tout le monde fait 11 ans d'études dans les grandes écoles" il y a des choses à revoir quand même.

La misère est éternelle et c'est un combat continu, d'ailleurs j'ai toujours été favorable et j'ai toujours dit qu'un salaire universel serait bénéfique à l'économie. En fait ce qui vous attriste c'est le traitement médiatique de Notre-Dame par rapport à celui des GJ ; enfin du coup il fallait bien définir le débat et le centrer sur les médias qui ont toujours été moisis à peu prés dans les même proportions, c'est pas nouveau et il y a peu de chance que ça change un jour.
Après les GJ sont bornés à la rue et à leurs besoins primaires là où la gestion économique de la France est imbriquée dans une situation macroéconomique qui n'est même pas dictée par l'Europe (qui est responsable de la plupart des décisions économiques du gouvernement Macron) mais par la mondialisation et l'économie de marché libérale qui dépasse largement nos frontières. Ajouté au fait que les manifestations ne sont pas réellement des moyens d'opposition efficaces.
Ils réclament des choses concrètes plus ou moins réalisables, certes, et le maintien de l'ordre est plus que limite (même s'il ne faut pas oublier qu'à une époque pas si lointaine on envoyait les régiments de dragons, à cheval et sabres nus... c'était autre chose que du gaz qui donne la morve au nez) il n'empêche que le problème est très complexe et que Macron, tout aussi détestable soit-il, n'est pas entièrement libre de ses mouvements pour régler le problème d'un coup de baguette magique.
« Modifié: mercredi 24 avril 2019, 00:17:36 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Guiiil

  • Commandant Yiga
  • *
  • Messages: 8965
  • Tagazok !
    • Voir le profil
[Débat] Notre-Dame, de la solidarité culturelle au sketch médiatique
« Réponse #17 le: mercredi 24 avril 2019, 14:02:09 »
À ces arguments "d'enfance pauvre", on pourrait vous rétorquer ce qu'un blanc bourgeois m'a rétorqué quand je lui ai dit que j'avais grandi dans une banlieue de Marseille Nord avec un père qui n'a jamais gagné rien d'autre que le smic : "Ouais, mais t'es blanc, la France fait tout pour que tu t'en sortes, alors qu'elle fera tout pour plomber un noir.". Pour résumer, t'as pas le droit de te plaindre, je suis blanc et tout va bien pour moi, donc tout va bien pour toi ! 

Par là, je veux dire que les possibles façons d'améliorer la France divergent énormément selon les personnes, selon les vécus. Rien que quand on voit les propos d'une Hafsa Askar, on sait qu'elle ne pourra jamais travailler avec un Mélenchon, et pourtant ils sont tous deux très à gauche économiquement.

Ce que moi je veux, pour améliorer la France, n'est pas ce que d'autres veulent, alors que pourtant on serait d'accord sur tellement de points autrement. Je suis sûr que je pourrais m'entendre sur énormément de points avec Askar, mais dans la société d'aujourd'hui, si tu n'es pas d'accord avec un point chez quelqu'un, c'est comme si tu n'étais d'accord, sur rien, mais genre rien avec cette personne !

Et c'est en cela que des évènements comme ceux de Notre-Dame sont "importants". Perso, moi aussi, ça me gonfle de voir autant de flouse partir dans des vieilles briques, de voir des riches sortir de l'argent qu'ils ne voulaient pas sortir pour des sujets important pour moi, mais c'est un élément commun, quelque soit la couleur de peau, quelque soit l'histoire. Pour le même titre qu'un chrétien peut être dèg pour les statues des Bouddha en Afghanistan, un bouddhiste peut être dèg pour la Cathédrale, parce que c'est la culture, c'est le patrimoine, c'est l'humanité occidentale (parce que bon, pour les églises détruites en orient, y a pas grand monde), et ça met quasiment tout le monde d'accord. Alors quand un truc met quasiment tout le monde d'accord, on s'y accroche, et on le chérie !

(Cliquez pour afficher/cacher)