Auteur Sujet: Errements Poétiques - [ Poème : Tout à bas ]  (Lu 127987 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Anju

  • Big Sister is watching you
  • Priant de Nayru
  • Chercheur en Korogus
  • *****
  • Messages: 989
  • Ouin ouin
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Se faire un nom ]
« Réponse #300 le: lundi 04 mai 2020, 01:37:28 »
Oh, je suis content si j'ai réussi à te faire plaisir... J'avais peur que tu ne sois vexé.

Ta galerie est très grande, et tes premiers textes remontent à un moment, mais ils sont eux aussi très bien écrits. Bon, il faut d'abord que je finisse de tout lire, il me manque encore cinq pages (probablement de très mauvais poèmes, je n'en doute pas ;)).

C'est beau de voir que tu t'investis vraiment dans ta galerie et que tu écris aussi souvent. J'essaierai de toujours commenter ta galerie, même si je ne sais parfois pas quoi dire tellement je suis en-dessous de toi.

Oh, tu as remarqué que je postais dans le coin ? Merci, ça me touche. J'essaie d'encourager les écrivains et de leur faire plaisir du mieux que je peux, c'est ma façon de vous aider et de vous dire que j'aime ce que vous faites.

Je ne posterai sûrement rien de sitôt. Peut-être un jour. J'aimerais bien participer au prochain concours littéraire, en tout cas, même si je suis certain de perdre dès le premier tour.
« Modifié: lundi 04 mai 2020, 11:35:36 par Anju »

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Sorcier Sheikah
  • *****
  • Messages: 7424
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
Errements Poétiques - [Poème : Se faire un nom ]
« Réponse #301 le: lundi 04 mai 2020, 11:07:08 »
J’ai lu ton dernier poème. :niak:

J’aime beaucoup la forme d’écriture avec les nom un peu partout. Ça rend l’écriture un peu enfantine et assez drôle et agréable à lire. Ce qui tranche un peu avec le message du poème. :R

Sinon oui c’est toujours agréable pour l’auteur de recevoir des commentaires. Pendant quelques années il n’y en avait plus ou quasiment plus ce qui encourageait oas forcément à écrire. :^^':
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne Anju

  • Big Sister is watching you
  • Priant de Nayru
  • Chercheur en Korogus
  • *****
  • Messages: 989
  • Ouin ouin
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Se faire un nom ]
« Réponse #302 le: lundi 04 mai 2020, 11:12:49 »
Je te rejoins sur ce que tu as dit sur le poème Chompir. Et c'est vrai qu'à une époque il n'y avait plus grand-monde ici...

Heureusement que tu es là pour toujours commenter dans les galeries !

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1554
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Se faire un nom ]
« Réponse #303 le: mercredi 10 juin 2020, 00:56:26 »
Le souffle en partage

Nous aurons le souffle
en partage

Par-delà l'ombre
et l'âge

C'est sans doute nous
qu'il faut trouver

Le mot l'élan
l'envie d'aller

Toujours sans rien
jeter

Saurons-nous donc
quoi laisser ?

Savourer la nuit
n'est pas oublier

Mais trop alourdi
de rage

Rage de voir
le faux l'outrage

Partout dire
et régner

Il ne nous faut
pas lâcher

Le souffle l'aube
murmurée

Rage d'occire
Toute moralité

Je saurai prendre
la peau l'orage

Du souffle que
nous avons en partage.
"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Sorcier Sheikah
  • *****
  • Messages: 7424
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • ChompirPZ
    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
Errements Poétiques - [Poème : Le souffle en partage ]
« Réponse #304 le: mardi 23 juin 2020, 14:57:23 »
C'est toujours aussi plaisant de lire tes poèmes. Celui là était vraiment intéressant sur sa lecture (ou j'ai d'ailleurs dû m'y reprendre deux fois) avec l'absence de ponctuation qu'il fallait comprendre soi même en le lisant. L'ensemble est d'ailleurs très harmonieux et mélodique entre l'enchainement des mots et les rimes.

Tiens juste pour savoir d'ailleurs, parce que ce dernier passage m'a gêné, est-il fait exprès ?

Citer
Savourer la nuit
n'est pas oublier

J'aurai bien compris avec :
"Savourée(,) la nuit
n'est pas oubliée"

ou :

"Savourer la nuit
ne pas oublier"

EDIT : Okay je pense avoir compris la structure actuelle après une recherche, c'est pas commun en tout cas.
Merci à Haine et Jielash pour le kit <3

Hors ligne Xanto01

  • Simulacre d'écrivaine du Crépuscule
  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 415
  • Écrivaine Usurpatrice.
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Le souffle en partage ]
« Réponse #305 le: jeudi 02 juillet 2020, 17:44:34 »
Salut Synopz !

Tout d'abord, je tiens à te dire que je te trouve épatant. Je ne commente pas souvent ta galerie, du fait de mes longues hibernations sur le forum, mais de temps en temps, je viens sur le forum pour lire tes poèmes en tant qu'invité. Aujourd'hui, je ne pouvais pas passer sur la section littéraire sans te laisser un commentaire. À vrai dire, j'ai carrément envie de m'excuser de ne pas commenter plus souvent quand je lis les magnifiques écrits que tu produis.

J'ai particulièrement adoré Se faire un nom de par la façon dont tu l'as écrit, d'ailleurs je partage les pensées de Chompir et Anju au sujet de ce poème.

Malheureusement, ne connaissant que très peu de choses sur certaines structures en poésie(et même sur la poésie en général j'ai envie de dire), je ne saurai quoi te dire, si ce n'est que j'adore tes textes.

- Pourquoi Aran aime faire la fête ?
- Parce ce qu’elle Samus beaucoup

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1554
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Le souffle en partage ]
« Réponse #306 le: samedi 05 septembre 2020, 17:23:27 »
La Quête

Ce sont les années
Toutes défilées
Le son qui ravit
L'aube qui touche

Révélés au monde
La face offerte au vent
Nous avions le rêve
Et l'envie

La rumeur des âges
Dort toujours
Sous ma peau

Je contiens tout
Le rêve du soleil
Les plaies profondes
Le désir de toi

Tout ce flot qui
Se déverse dans maintenant
Une toi ?
Il y en a eu bien d'autres désormais

Et du vent des montagnes
Et de l'ivresse des sons
Et des aubes

Quel est ceci qui veut sortir ?
Que veux-je dire ?
L'irracontable flux-flot du monde
Qui fut le nôtre et meurt et se perpétue dans l'aujourd'hui

C'est tout ce qui fuit ; c'est le sens de l'être
Que je veux crier et qui échappe sans cesse
C'est la trame de ce qui nous fut vrai
Bien et bon dur et fou sans regard

C'était ce qui colorait l'air
Et qui encore surplombe le monde
Et les mots qu'on jette pour l'attraper.
"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1554
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : La Quête]
« Réponse #307 le: mercredi 23 septembre 2020, 22:08:37 »
Le Coup des mots

Est-ce le goût du noir
tout ce qu'on veut voir
et qui n'est pas

Non pas ce soir
il y a du monde il est tard
je ne veux pas

Alors quand
Quand voudras-tu
Qu'en voudras-tu

Au fond tu sais
ce qui sourd
tu connais le tambour

Le problème ni l'amour
ni l'éclat du jour
juste être là

Tu es d'une autre race
et tu as perdu ta face
rien que ça

Quand donc alors
viendra l'envie
ce qui a du prix

Je fus fier et ardu
quand serai-je revenu
quand serai-je revenu

Fou poète-fou
Tu sais que tu tiens tout
tu sais que tiens tout

Maintenant sois.

"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1554
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Le Coup des mots ]
« Réponse #308 le: lundi 01 février 2021, 19:45:42 »
Bien sûr

Bien sûr de même
je voulais être le courant de la mer
bien sûr j'avais tout touché
et fait le monde à mon image

Bien sûr ! il me semblait connaître l'amour
et toutes les parures du jour
et ce petit " moi " tout bouffi
je luis donnais la vie

Je tenais bien sûr tous les vertiges
tout le vide et toutes les larmes
et les passions heurtées !
et l'adolescente rage qui fait vibrer !
bien sûr

Tu étais tout l'horizon
diffractée à t'en perdre
bien sûr j'ai quitté terre
quelle affaire !
et toi inconnue tu es restée

Tout le poids d'ombres
de longues années
qui bien sûr m'ont pesé
à défaire les fils
de mon fantôme tressé

Je me suis cru poète
évidemment !
centre de tous les tourments
du monde et des gens

Bien sûr j'ai flotté
pris par les vents
de l'idéal trop grand
qui noie le temps et l'élan

Jours sans replis
nuits creuses et transies
mon cerveau malade
a mille fois tenté de carrer le monde
pour l'idée du " moi " trop ronde

Bien sûr on grandit !
déchirée la nappe du soi
le monde déversé à grands flots
plus de bas et plus de haut
on cesse d'être beau

Et flottant à la surface
de l'univers sans face
privé de toutes les fictives attaches
bien sûr est venue la question
en bref du réel la sanction

Bien sûr...

"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Zeldagathe

  • Ecrivaine de fanfictions en tout genre
  • Bébé Tikwi
  • *
  • Messages: 46
  • L'anarchie est ma raison de vivre
    • Code ami 3DS 0877-2134-1727

    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Bien sûr]
« Réponse #309 le: samedi 13 février 2021, 19:46:11 »
wow
j'ai rien d'autres à dire à part wow. J'aime beaucoup ces poèmes tu manies très bien les mots. Le dernier, Bien sûr, j'arrive à me reconnaître dedans, d'ailleurs tous les autres également. Tu arrives à nous faire ressentir des émotions profondes à travers ces vers, et pas seulement à moi, mais à tous les lecteurs.

Continue comme ça tu as un vrai talent, j'ai hâte de voir les prochains. :miou:  :oui:
Tri-coeurs 💙❤💚

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1554
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Bien sûr]
« Réponse #310 le: dimanche 14 février 2021, 16:38:19 »
Merci beaucoup pour ton commentaire @Zeldagathe ! Si ce que j'écris ici peut te plaire ou t'inspirer, j'en suis très content ! Et même si ça date un peu, j'en profite aussi pour remercier @Xanto01 qui m'avait laissé un petit message il y a quelques mois, c'est toujours très agréable de savoir qu'il y a du monde qui passe ici un peu pour regarder.
"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1554
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [Poème : Bien sûr]
« Réponse #311 le: vendredi 03 septembre 2021, 12:30:57 »
Août - III

Face aux langueurs absconses
le flot des choses reste sec
rêche arrête baisers sans têtes
d'un idiot souvent rendu trop sec
par les vapeurs d'éther tabac au bec

baiser inconnu femme nocturne
éternité ! nuit ! puis la face en bois
maux de tête et désarroi
dehors il y a le vide et toi
tu croyais bien sûr l'amour
les lignes des livres la vraie vie
pleine de ses dorés contours !

quand donc ?
pris face aux rets étriqués
du dehors-vide qui craque
iras-tu prendre par poignées
ce réel rempli de flaques
car t'y voilà par le flot forcé

Août encore par trois fois
fait le matamore à son cortège
de baisers volés il ajoute
le poids du réel et ses lois
dissipant les vains sortilèges
dont tu as drapé ton toi

finie la paresseuse adolescence
la foi en la beauté l'essence
trop de baisers ont ouvert le voile
il faut rester il faut partir
sortir des idées qui brûlent le désir

Le monde est à saisir
pour tous les mois d'Août à venir.


NB : Si quelqu'un passe par là, bien sûr, c'est à lire en lien avec Août et Août - II que vous pourrez retrouver dans le sommaire !
"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Héraut de Farore
  • Soldat d'Ikana
  • *****
  • Messages: 682
  • maman perruche
    • @neyrin._ (instagram)
    • Voir le profil
    • @neyrin._
Errements Poétiques - [ Poème : Août - III ]
« Réponse #312 le: vendredi 03 septembre 2021, 23:15:17 »
Je passe par ici, bonjour... :niak: J'ai lu Août, Août II puis Août III du coup ! Ce sont toujours de jolis poèmes, qu'importe l'année à laquelle ils ont été écrits.

Je ne sais pas si mon interprétation est la bonne mais à travers ces trois écrits, je m'imagine un jeune homme qui se rend régulièrement dans des soirées ou des bars, s'alcoolise et couche, ivre, avec les femmes qu'il rencontre sans même savoir qui elles sont. Durant ces soirées d'août, il baigne dans une sorte d'insouciance de jeune adulte ou d'adolescent en espérant, au fond, trouver une femme parmi toutes celles qui ont eu des relations sexuelles avec lui. Cependant, il va de déception en déception puis finit par se résigner, se disant qu'il est temps pour lui de cesser tout cela (peut-être aussi de sortir de l'alcoolisme ?) et de reprendre sa vie en main pour les années suivantes, et les autres mois d'août à venir.

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1554
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
Errements Poétiques - [ Poème : Août - III ]
« Réponse #313 le: samedi 04 septembre 2021, 00:58:14 »
@Neyrin. Ton interprétation est plutôt bonne, mais ces poèmes évoquent pas mal aussi l'infidélité, ou les relations consolatrices après des amours déçues...Mais aussi, une certaine vision prisonnière d'un monde de représentations adolescentes idéalisées, qui, au-delà de l'"addiction" proprement dite à l'alcool ou à la débauche, est une addiction à des représentations trop " littéraires ", trop " romantiques ", qui finissent toujours par être déceptives et interdisent de parvenir à une plus grande maturité, à une capacité à assumer le réel en face, à faire beau et fort, sans se raconter d'histoires, sans idéaliser. Par-delà différents mois d'Août, et par-delà une maturité chaque fois plus grande, qu'expriment les changements de style, il y a toujours cette tentation de se laisser aller à une vie de baisers volés, de sexe sans lendemain, de " récits " sur soi à travers lesquels on se vit. Alors, il faut se saisir du monde, prendre le réel au ras du sol, pour construire avec lui sans se cacher dans un monde tout idéalisé, mythifié qui nous enferme.

En tout cas, ça fait plaisir que tu soies passée commenter, merci, j'espère que ça t'a plu aussi plus " littérairement "  :oups:
"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Héraut de Farore
  • Soldat d'Ikana
  • *****
  • Messages: 682
  • maman perruche
    • @neyrin._ (instagram)
    • Voir le profil
    • @neyrin._
Errements Poétiques - [ Poème : Août - III ]
« Réponse #314 le: samedi 04 septembre 2021, 20:09:54 »
@Synopz Je suis contente d'être plutôt tombée juste. :-* Et, littérairement, c'est très joli bien que je ne sois pas très poème. Je dois en écrire un tous les deux ans, quand je ne sais pas comment mettre en forme certains évènements ou certains ressentis. J'ai lu d'autres poèmes aussi que j'ai pioché dans le sommaire, dont « Clémence » (parce que c'est mon prénom krkr) et... Bon, ce fut une bonne expérience avec moi visiblement. :oups: Je taquine, j'ai pris du bon temps à lire tes créations.

Maintenant, je vais dire des généralités, lol. Je rebondis sur ton post en disant qu'effectivement, la période de l'adolescence ou plutôt la période étudiante selon moi, c'est celle où l'addiction à l'alcool ou à la drogue en général est normalisée. Je trouve ça très triste quand des étudiants sont impatients d'aller s'alcooliser jusqu'à vomir et oublier les heures qu'ils ont passées... C'est pas vraiment ma définition d'un bon moment. :oups: Idem quand certains rigolent du fait qu'ils sont sobres depuis quelques jours... C'est pas très drôle je trouve, sachant que l'addiction peut mal finir. :oups:

Y a aussi beaucoup l'esprit du jeune adulte/adolescent qui, durant les vacances d'été, doit coucher à droite et à gauche pour « profiter de sa jeunesse » ou juste pour « profiter ». C'est encore plus étonnant quand j'entendais des personnes de ma tranche d'âge dire que leur couple se séparait durant l'été pour « profiter », c'est-à-dire coucher avec les diverses personnes qu'elles pourraient rencontrer. Enfin, c'est surprenant à titre personnel étant donné que je me sens très éloignée de cette mentalité.

Bref, tout ça pour dire que le sujet est joliment mis en forme dans tes poèmes, et on ressent bien la romantisation de l'adolescence dans la forme qui tranche avec la réalité du fond. J'avais écrit, y a longtemps, un poème sur l'alcoolisme mais je le trouvais pas top.
« Modifié: samedi 04 septembre 2021, 20:19:54 par Neyrin. »