Auteur Sujet: [Topic] Animés & Manga  (Lu 261418 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #480 le: mardi 26 juin 2012, 22:13:14 »
Ha bah tiens, ça sera un animé parfait pour m'occuper, j'arrête pas d'en entendre parler en plus, il serait temps que je teste :3

En ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13223
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #481 le: jeudi 28 juin 2012, 02:53:44 »
Bon ben je me suis mis à Aquarion Evol, la suite lointaine de Sousei no Aquarion et je me suis enfilé les 3 (4?) premiers épisodes. Que dire si ce n'est que graphiquement, ils se sont vachement bien améliorés, même si les combats semblent perdre en chorégraphie. Le chara design n'est pas aussi bien que celu du premier Aquarion mais osef, ici, la trame principale semble bien plus recherchée: si on commence par un début absolument catastrophique à l'eau de rose à gerber et tout, la suite du premier épisode nous fous sur le cul. On retrouvera ensuite l'esprit Aquarion mais en plus... réfléchis. Tout semble bien mieux maitriser et le vieux con de la première série semble plus intéressant ici, mais bon, ça, c'est encore trop tôt pour juger.

Là où l'anime me fout sur le cul, c'est parce que je suis baigné dans plein de mystère et extrapole à mort notamment grâce à Sousei no Aquarion:

(Cliquez pour afficher/cacher)

Fin bref, là, je suis vraiment très emballé par la tournure qu'ont prit les évènements et ce, dés le premier épisode! Ensuite, on a eu droit à un calm down, nécessaire pour présenter les personnages. Mais ils conservent un fil conducteur, on n'a plus affaire à des épisodes indépendants l'un de l'autre. Reste plus qu'à espérer qu'ils continuent sur leur lancée et on pourrait bien avoir affaire à une excellente série.

En ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 13223
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #482 le: dimanche 01 juillet 2012, 16:50:14 »
Petit up pour dire que j'ai enfin fini Aquarion Evol: effectivement, l'histoire était bien plus aboutie que Sousei no Aquarion: on perdra énormément du grain de folie de Sousei pour un scénario plus sombre, mais bon, en soit, c'est pas un mal: la poésie présente dans la première série disparaitra aussi, malheureusement. Mais en soit, Aquarion Evol se révèle vraiment bien meilleur que Sousei.

Il est juste dommage que les scénaristes ont décidé de finalement faire du héros le perso qui sauve le monde alors qu'un autre personnage était véritablement prédestiné à tout faire à sa place. D'autant plus que ça a créé quelques incohérences avec le début de l'histoire et Sousei no Aquarion: c'est dommage, s'ils avaient des c***lles, ils auraient pu briser certains clichés. :/

Mais bon, mis à part ça, l'anime m'a transporté de surprises prévisibles à surprises (im)prévisibles, m'a fait hurler de joie et pleurer de chagrin et ce même s'il aborde à outrance le thème de l'amour. D'autant plus que sur la fin, ils font vibrer la corde nostalgie avec Sousei no Aquarion (Sylvia  :'( ). Le fan service tant haïs par Kaiwatt ne se limite qu'à deux épisodes (si on se limite aux jouissances lors des unions, bien qu'elles ne sont plus systématiques.) juste pour le délire avant de nous faire entrer dans le bain et ce, de manière définitive, vu que maintenant, le scénario ne nous lâchera plus jusqu'à la fin.

Enfin bref, revenant sur un schéma plus classique que Sousei no Aquarion qui était du délire total, Evol se révèle clairement infiniment meilleur que son grand-frère et a su en corriger énormément d'erreurs tout en tirant partie de son scénario trop disparate pour écrire une nouvelle histoire bien plus belle et poignante. On regrettera juste un revirement scénaristique rendant la fin over-clichée alors qu'il y avait vraiment moyen de sortir un truc vraiment puissant, dommage. Mais il vaut bien un beau 7.5/10 :^^:

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5482
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #483 le: lundi 02 juillet 2012, 23:07:29 »
Le troisième Rebuild of Evangelion : Quickening sortira le 17 novembre 2012 au Japon.
J'viens de voir un trailer de mauvaise qualité où on entend des gens crier "Wow" et j'vous l'aurais bien fait passé mais la seconde d'après, il avait déjà été enlevé de youtube.

EDIT : Tiens j'en ai retrouvé un, avec compte à rebours et tout. Évidemment ça spoil un peu sur le deuxième film.


J'ai hâte.

Pendant ce temps, les animes de l'été... Hmm je vais attendre des retours je pense. Et profiter du vide pour voir d'anciens trucs que j'ai raté ce serait bien.
« Modifié: lundi 02 juillet 2012, 23:49:30 par un modérateur »

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #484 le: mardi 03 juillet 2012, 12:40:16 »
Je me tâte de regarder les films Evangelion, je sais pas si je les regarde maintenant ou si j'attends que le 4ème sorte pour pouvoir me les enfiler d'un coup :R
En animés de l'été je pense déjà mater les OAV Code Geass même si ça sera certainement que du gros fanservice. Pour le reste je ferai comme toi, j'attendrai l'avis des gens pour savoir vers quoi me tourner et au pire j'ai d'autres trucs à me mettre sous la dent.

Hors ligne zelda83

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 222
  • La réalité? C'est nul ! Restes dans un rêve...
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #485 le: jeudi 05 juillet 2012, 16:55:55 »
Ben moi, je me suis refais la collection "Negima!".
 C'est un manga assez drôle où il y a de l'action, de l'aventure, de l'amour, de mla magie, des filles (beaucoup),...
 Negi Springfield, 10 ans, vient de terminer ses cinq ans d'études de magie. Afin de devenir magicien accompli, il est envoyé au Japon pour être professeur d'anglais dans une classe du collège Mahora (2-A qui deviendra la 3-A). À son arrivée sur le campus, il a un accrochage avec Asuna Kagurazaka, une de ses élèves, chez qui il va loger temporairement, sur décision du directeur. Asuna va découvrir rapidement qu'il est magicien. Il va alors apprendre qu'être professeur dans une classe de filles n'est pas toujours de tout repos...Il part aussi à la recherce de son père, le plus grand magicien des temps, disparut à l'âge de 4 ans.
ça, c'est la classe que mène Negi.
J'aime beaucoup cette histoire parce qu'on peut dire que c'est mixte et que sur le net, ça ne passe pas inaperçue!  :^^:
Ce manga existe en livre mais aussi en animé avec plusieurs versions des réalisateurs de l'animé où il y a beaucoup de combats de magie dans certains. Il y a aussi dans certains tomes, une quête ou une mission différente ce qui la lecture pas trop lourde et habituelle...
ça c'est son équipe de magie qui est conçue de Asuna(la rousse), de Nodoka(à droite) et de Konoka(à gauche). Au fil de l'aventure, l'équipe s'agrandira ( 8 au total à partir du tome 7). Il y a pour l'instant 36 tomes. Le 37ème sortira le 3 octobre 2012 pour ceux qui sont intéressés par cette série .
  :arrow: et puis j'ai mis le premier épisode de la saga http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=X75jdASVHCA
Voilà !!  ;D J'ai fini !!  :lol:
« Modifié: samedi 07 juillet 2012, 15:30:40 par zelda83 »

Hors ligne zeldazoras

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 176
  • Hello! I'm Princess Zelda
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #486 le: jeudi 05 juillet 2012, 23:15:06 »
Ca à l'air pas mal ! J'aimerais bien en lire !
Moi je lis les manga de Fairy Tail ça existe aussi en animé .

Voici l'histoire de ce manga :
   Dans le royaume de Fiore, il existe parmi le commun des mortels des hommes et des femmes qui manipulent la magie : ils sont appelés des mages.
Pour mieux les contrôler, des guildes : endroits où les mages se réunissent et font des travaux afin de gagner de joyaux (monnaie de Fiore), ont été créées et mises sous la responsabilité du conseil des mages (par l'intermédiaire des maîtres de guildes).

   Outre la nécessité de contrer des mages, ce réseau à d'autres utilités. En effet, il permet de fournir un large choix de mages au client, et de nombreuses missions au mages par le biais de petites annonces.

   Parmi de nombreuses guildes, une d'entres elles fait particulièrement parler d'elle, que ce soit par les actes réalisés par ses membres, mais aussi et surtout pour les dégâts collatéraux provoqués par ces derniers à chaque missions qu'ils effectuent. Il s'agit de Fairy Tail.

Voici les membres de la guilde :


Voici le bâtiment de la guilde :


Ce manga est assez marrant j'espère que cela va vous intéressé.

Merci beaucoup à Krysta !

Hors ligne zelda83

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 222
  • La réalité? C'est nul ! Restes dans un rêve...
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #487 le: samedi 07 juillet 2012, 11:16:04 »
Y a aussi un manga auquel j'en avais déjà parler lorsque j'avais créer un sujet sur les livres (auquel je me suis fais bloquée...)
Sa s'appelle "Pandora Hearts",qui est un manga de Jun Mochizuki.
C'est l'histoire d'un jeune garçon nommé Oz qui est l'héritier de la famille Vessalius, la plus puissante des quatre grandes familles ducales de son pays. Venant de célébrer ses 15 ans, il entreprend la cérémonie de passage à l'âge adulte que tout noble doit respecter. Cependant, ce qui devait n'être qu'une formalité prendra rapidement une autre tournure, Oz se voyant envoyé dans l'Abysse, une dimension parallèle où selon la légende sont envoyés les pires criminels. Coopérant avec B-Rabbit, une Chain, nom donné aux habitants de ce monde, il entreprend de retourner dans son monde, première étape de sa longue quête de réponses, notamment sur son crime qui pourrait finalement être plus lié qu'il ne le pense aux souvenirs perdus de B-Rabbit, autrement appelée Alice.

En tout, il y en a 17 au japon et 14 en France.
 :arrow: J'ai mis le premier épisode de la saga http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=pandora%20hearts%20%C3%A9pisode%201%20vf&source=web&cd=1&sqi=2&ved=0CEEQtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fvideo%2Fxkg89i_pandora-hearts-ep-1-francais_webcam&ei=9Tr4T5rjO5G4hAfEjJzoBg&usg=AFQjCNHQ2DSgKAw33ZyVqIqayIlbwhl0CA&cad=rja
 Voilà !!  ;D
« Modifié: samedi 07 juillet 2012, 15:36:32 par zelda83 »

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #488 le: samedi 14 juillet 2012, 15:26:15 »
J'ai uniquement vu l'animé et j'en n'ai gardé presque aucun souvenir, à part les musiques très sympa.

De mon côté j'ai débuté City Hall, une BD française mais ses auteurs la désignent en utilisant le terme manga alors j'en parle ici.


D'habitude je ne suis pas spécialement fan des "mangas français", la plupart du temps on a l'impression que les auteurs se contentent d'imiter sans trop comprendre les codes du genre et on se retrouve avec une oeuvre maladroite. Ici ce n'est pas le cas, et ça fait franchement plaisir.

Alors niveau histoire on se retrouve dans un monde alternatif au début du XX° siècle. La technologie y est avancée sauf que le papier n'existe plus. Il s'avère en effet que dans ce monde cette matière a des propriétés exceptionnelles puisque tout ce que l'on écrit dessus prend vie. A cause de ça une terrible guerre à fait rage il y a quelques siècles plus tôt et depuis l'existence même du papier a été oubliée. Jusqu'à aujourd'hui. Un criminel est parvenu à remettre la main sur cette arme de destruction massive et sème la terreur dans Londres. Pour le maire de la ville il n'y a qu'une solution, combattre le feu par le feu et pour cela il fait appel à Jules Verne et à son acolyte Arthur Conan Doyle.


On sent que les auteurs ont été très influencés par les travaux de Tsugumi Ōba et de Takeshi Obata (Death Note, Bakuman...), aussi bien aux niveaux des traits que de la façon de raconter l'histoire, comprenez par là que certains passages sont assez bavards.

Bref je suis archi enthousiaste, surtout que les auteurs promettent une conclusion satisfaisante au bout du 3ème tome mais si la série rencontre du succès il se peut qu'elle se poursuive. Je vous conseille donc d'y jeter un oeil et de pourquoi pas l'acheter si ça vous plaît, le tome 1 coûte 7,95€ et le tome 2 devrait arriver en octobre.

« Modifié: samedi 14 juillet 2012, 16:54:19 par Bilberry »

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5482
  • PZ: You can (not) escape
    • BoiteDeCrayons
    • Voir le profil
    • Blog BD
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #489 le: samedi 14 juillet 2012, 16:37:11 »
J'ai récemment fini The Tatami Galaxy, un anime du studio Madhouse adaptant un roman japonais du même nom.
Grosso modo, cela raconte en 11 épisodes les différentes vies qu'un étudiant aura selon les choix qu'il fera afin d'avoir une vie en rose au campus universitaire. S'ensuivra évidemment de nombreuses désillusions.



Niveau graphisme c'est super bien foutu, le charadesign est personnel et les ambiances colorés variées et correspondant parfaitement aux passages qu'elles décrivent. Le trait est simple mais efficace.

Quelques images sous spoil histoire de montrer un aperçu.
(Cliquez pour afficher/cacher)

Au niveau du scénario, un truc qui me faisait peur c'était que ça tourne un peu en rond et que la fin soit très peu satisfaisante. Parce que les premiers épisodes suivent clairement le même schéma (c'est vraiment pas le genre de série à voir d'un seul coup).
Assister aux mésaventures d'un protagoniste pas toujours super sympathique (autant le dire tout de suite, la chose qui l'intéresse le plus c'est surtout de pouvoir chopper une "jeune fille aux longs cheveux noir" comme il dit) cela s'avère assez drôle mais pas forcément pour longtemps.
Heureusement, les différents univers permettent de ne pas s'ennuyer, entre la découverte des faces cachés des clubs/associations/activités auxquels notre héros s'inscrira et celle progressive des facettes de la personnalité des personnages tournant autour de lui tel le machiavélique Ozu, la délicieusement glaciale Akashi ou l'excentrique maître Higuchi.

Ceci dit, cela ne suffisait pas à me rassurer complétement et j'avais peur que le truc se conclue en un épisode avec notre personnage principal qui fait soudain tous les bons choix sans trop de raison particulière. Seulement je n'avais pas non plus envie que ça finisse avec la vision pessimiste qu'il ne saisirait jamais sa chance, que c'était le destin et que "on n'y peut rien", je trouve ça très paresseux.

Heureusement, après un épisode 9 qui me mettait une petite claque pour m'apprendre à ne pas faire assez attention au mystère d'Ozu, j'attaquais les deux derniers épisodes qui entreprenaient de bien boucler la boucle, revenir sur des détails plus ou moins gros et leur apportant une explication nouvelle, donner un sens au titre de l'anime et avoir une fin très satisfaisante.
Série à voir donc, pour ses très jolis graphismes, son humour et sa fin énorme.

Les 3 mini-épisodes bonus du DVD sont plutôt sympas sinon, ils permettent de voir les protagonistes dans quelques délires de plus.

Je vous met l'ending pour conclure, qui m'évoque joliment la maison.
« Modifié: mardi 01 octobre 2013, 18:19:07 par Jielash »

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5829
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #490 le: lundi 16 juillet 2012, 17:54:46 »
Chez un collègue, j'ai lu le manga Stray Little Devil.



Une petite série de shônen en cinq volumes qui raconte les aventures de Pam Akumachi, colégienne survoltée. Celle-ci se retrouve projetée dans un monde alternatif, peuplé de démons et d'anges, suite à un rituel d'invocation qui a mal tourné. Pour rentrer chez elle, Pam doit devenir un véritable démon...

Rien ne vole très haut dans ce manga qui ne se prend jamais la tête : le style kawai est aussi simple qu'efficace, les ressorts comiques sont usés jusqu'à la trame mais ça ne se perd pas dans la surenchère vomitive, et le scénario sort au moins un peu des sentiers battus sans aller chercher trop loin non plus. La fin est prévisible mais elle réserve ses quelques bonnes surprises. Bref, tout ce qu'il faut pour une série qui se lit en une ou deux après-midi avec plaisir, il pourrait avoir une note finale de 16 ou 17/20...

... Malheureusement, un défaut vient méchamment plomber le bilan. Ce défaut que je ne vis que trop souvent ces derniers temps : le syndrome Suikoden. En résumé, la série prend le temps de bien camper l'univers, les personnages, les relations, puis un matin, le (ou la) mangaka se réveille avec l'impératif de tout boucler d'ici cinq ou six semaines. Du coup, les deux derniers volumes sont affreusement confus et livrés avec, en note de fin de chapitre, une petite tonne d'infos que l'auteur prévoyait de diluer. Si l'histoire avait pu s'étaler sur quelques volumes de plus, on aurait eu droit à un titre qui mérite vraiment l'investissement, parce qu'à plus de 5€ pièce, les cinq volumes font un peu cher pour ce que c'est. (enfin je dis ça mais moi j'ai pas payé, PGM inside).

Je garderai donc un souvenir mitigé, empreint de frustration pour ce shônen que j'aurais vraiment, vraiment aimé voir se poursuivre. Note finale et définitive : 13/20.
« Modifié: mardi 31 juillet 2012, 16:11:36 par un modérateur »

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne zelda83

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 222
  • La réalité? C'est nul ! Restes dans un rêve...
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #491 le: mardi 17 juillet 2012, 11:06:26 »
A la Médiathèque, j'ai croisé ce manga sympathique: "Letter Bee".


 
C'est un Shōnen fantasy, surnaturel, steampunk, où il y a de l'aventure et de la comédie de Hiroyuki Asada édition "Pika".
L'histoire se déroule dans « l'Ambergound », un lieu où la nuit est éternelle et éclairée partiellement par un soleil artificiel. Lag Seeing travaille en tant que « Bee » (coursier) pour la « Beehive » ou « Ruche postale » (services postaux de l'Amberground), avec son Dingo, Niche, et son « animal de compagnie », Steak. On lui a confié « les cœurs » de toute la population de l'Amberground pour délivrer ces lettres.Le personnage principal est ce jeune garçon (7 ans au début du manga ; 12 à partir de la fin du premier tome) très calme, au regard des situations dans lesquelles il se retrouve généralement. Il est né le jour de l'Extinction, jour où le soleil artificiel d'Amberground s'est mystérieusement éteint pendant quelques instants (peu après qu'un mystérieux dirigeable gouvernemental s'est dirigé vers lui). Son nom est un mot-valise , puisqu'il vient à la fois de "lagrima", larme en espagnol, de "rag", le chiffon en anglais et de "Lug", une divinité celte qui pouvait prendre la forme d'un oiseau marin. Il a un revolver spécial donné uniquement aux Letter Bees appelé Shin Ganjû, littéralement « arme à balle-cœur » dans lequel il charge des « fragments de son cœur » (qui sont les émotions qu'il ressent face à ses souvenirs), et il fait ensuite feu. Il a un œil fait d'ambre spirituel rouge donné par sa mère pour le sauver d'une maladie de naissance, celle-ci révèle les souvenirs des choses. Sa mère a disparu pendant son enfance (il veut la retrouver), et on ne sait rien de son père. Il est devenu Letter Bee pour suivre le modèle de Gauche Suede, un Letter Bee qui l'a livré quand il était enfant et avec lequel il est devenu ami, mais celui-ci a disparu. Lag a le pouvoir de ressentir le « cœur » des objets grâce à son ambre spirituel. Lag semble cacher un mystérieux pouvoir. D'ailleurs, lorsqu'il rencontre le légendaire Maka dans le lac souterrain Blues Note Scale, ce dernier révèle à la sœur de Niche, qui demeure auprès de lui depuis toujours, que Lag est la « lumière ». La sœur de Niche se demande en conséquence si Lag est humain, ou s'il s'agit une entité qui a pris forme humaine.
La collection est fini avec 13 tomes en tout. J'ai pas encore tout lu ( y a pas tous les tomes à la médiathèque...  X. ), donc pour donner une note temporaire, ça serait 16/20.

Hors ligne Bilberry

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5444
  • rero
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #492 le: mardi 17 juillet 2012, 22:54:33 »
Ah Letter Bee ! Déjà j'adore son esthétique, histoire oblige il y a très peu de lumière ce qui fait qu'on a un très fort constraste noir/blanc. Ensuite son univers est pleins de mystères et l'intrigue se dévoile lentement mais sûrement. Peut-être trop ? Je n'en sais rien, personnellement le rythme ne me gêne pas mais je pense qu'il aurait été possible d'accélérer le rythme. Faut dire qu'on s'attarde parfois sur des histoires sans grandes importances où Lag vient en aide aux habitants de l'Amberground. Mais j'ai l'impression que depuis quelques tomes on commence à se recentrer plus sur l'histoire. Bref à voir, pour le moment j'apprécie la lecture.
En revanche je te corrige sur un point, la série en est à son 14ème tome et est toujours en cours de publication.

Hors ligne zelda83

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 222
  • La réalité? C'est nul ! Restes dans un rêve...
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #493 le: mercredi 18 juillet 2012, 11:51:39 »
A ma Médiathèque toujours, j'ai trouvé ça : "Full ahead Coco!" de Yonehara Hideyuki édition "Doki Doki"


   
Coco, jeune gamin orphelin de huit ans, vit depuis toujours dans la ville portuaire d'Hysyophep, s'abreuvant des histoires des pirates qui écument les mers alentours. Son héros, c'est John Bart, surnommé Crazy Bart, malgré les railleries de Cafel, le fils du Capitaine Spado, le pirate qui règne sur la ville, grand ennemi de Bart. Pourtant, voilà le Sweet Madonna, le navire de Crazy Bart qui accoste au port. Son capitaine est toujours à la recherche du trésor dont parle la légende de Falcon, la mystérieuse civilisation tombée du ciel, technologiquement très avancée et disparue voilà des siècles...
Full Ahead ! Coco est un manga de Hideyuki Yonehara qui compte 29 volumes en tout. C'est Doki-Doki qui se charge de nous faire découvrir ce récit de pirates en version française. Un fou furieux pratiquement indestructible, pointure du combat dès qu'il a deux épées en main mais donnez-lui une bouteille de rhum et il rejoindra les bras de Morphée dès la dernière goutte bue. Fier et entier, mais pas vraiment doué d'un grand sens de l'orientation, il s'est entouré d'un équipage à son image, décontracté et plein de ressources même s'ils ressemblent plus à une bande de pieds nickelés quand on les rencontre la première fois.
Cela reste avant tout des pirates (même s'ils refroidissent rarement leurs adversaires), avec un passif sans doute pas bien rose et une détermination sans pareille dès qu'ils ont un but à atteindre ou un obstacle à traverser. Migal l'acrobate, Backchi le spécialiste des cartes, Halk le colosse, Dead le ténébreux, Nose le vieux cultivé et Peat le navigateur, tous ont leur personnalité, leurs propres capacités, un vrai rôle à jouer, permettant à l'intrigue de rebondir en permanence sans temps mort.
Car cette grande aventure de chasse au trésor - même si le trésor est sans doute bien loin de simples piécettes - est particulièrement rythmée et prenante, nous faisant voyager de port en port, de découvertes en combats, sans jamais nous essouffler, le mangaka sachant gérer son intrigue en y ajoutant de temps à autre une nouvelle pièce à la quête du jeune Coco. Au bout de quelques volumes, le scénario prend même une nouvelle dimension en s'intéressant de plus près à l'ancienne civilisation de Falcon et ce qu'il en reste dans le monde de Crazy Bart.
Voilà d'ailleurs un surnom bien mérité pour le fameux capitaine du Sweet Madonna, totalement imprévisible, pugnace et déterminé face aux obstacles qu'il n'hésite jamais à braver. Des obstacles constamment renouvelés, que ce soit un mystérieux et implacable tueur à ses trousses, des monstres marins aux crocs acérés, des pièges d'une autre ère à désamorcer ou la chasse à un Capitaine arriviste prêt à tous les coups bas pour obtenir ce qu'il veut.

Le dessin est particulièrement fin et maîtrisé - les arrière-plans sont souvent truffés de détails qui ont leur importance - sans pour autant jamais donner l'impression de trop charger la page. La narration, bien qu'allant et venant souvent d'un navire à un autre, est particulièrement lisible, fluide et dynamique, notamment dans les scènes de combats, nombreuses mais ne durant jamais plus qu'il ne faudrait. Les chapitres s'enchaînent en jouant énormément la carte du feuilleton, nous laissant souvent sur un final haletant obligeant évidemment à réclamer la suite. Si les personnages sont évidemment assez classiques, ils sont très attachants et promettent sans doute pas mal de découvertes à leur propos au fil des volumes.
(J'ai pas tout lu) mais pour donner une note temporaire x2, ça serait 17/20.

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5829
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #494 le: mercredi 18 juillet 2012, 16:19:18 »
Ca ne regarde que moi, mais je te conseillerais d'aérer ton texte en sautant des lignes et en faisant plus de paragraphes... :niak:

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !