Auteur Sujet: (Manga/Anime) Fullmetal Alchemist  (Lu 3057 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Maedhros

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 320
    • Voir le profil
(Manga/Anime) Fullmetal Alchemist
« le: mercredi 15 novembre 2023, 17:35:41 »
Fullmetal Alchemist est un manga d'Hiromu Arakawa. Située au début du XXe siècle, dans un univers fictif dans lequel l'alchimie est une science largement pratiquée, la série suit le parcours de deux frère alchimistes Edward et Alphonse Elric, qui recheche la pierre philosophale pour restaurer leur corps après une tentative infructueuse pour ramener leur mère à la vie par l'alchimie.


Conception

Après avoir lu le concept de la pierre philosophale, Arakawa a été attirée par l'idée de ses personnages utilisant l'alchimie dans le manga. Elle a commencé à lire des livres sur l'alchimie, qu'elle trouvait compliqués, car certains livres contredisaient d'autres. Arakawa était plus attiré par les aspect philosophiques que par les aspects pratiques. Pour le concept d'échange équivalent, elle s'est inspirée du travail de ses parents, qui possédaient une ferme à Hokkaido et travaillait dur pour gagner de l'argent pour manger.


Arakawa voulait intégrer les problèmes sociaux dans l'histoire. Ses recherches consistaient à regarder des programmes d'information télévisés et à parler à des réfugiés, des anciens combattants et d'ancien yakuza. Plusieurs éléments de l'intrigue, tels que Pinako Rockbell prenant soin des frères Elric après la mort de leur mère, et les frères aidant les gens à comprendre le sens de la famille, développent ces thèmes. Lors de la création du monde fictif de Fullmetal Alchemist, Arakawa a été inspiré après avoir lu des articles sur la révolution industrielle en Europe; elle a été émerveillée par les différences entre la culture, l'architecture, et les vêtements de l'époque et ceux de sa propre culture. Elle s'intéressa particulièrement à l'Angleterre durant cette période et intégra ces idées dans le manga. La région d'Ishbal présente des similitudes avec le Moyen-Orient, le complot anticipant des éléments de la guerre en Irak qui se sont produits plus tard dans le monde réel.


Lorsque la sérialisation du manga a commencé, Arakawa réfléchissait à plusieurs points majeur de l'intrigue, y compris la fin. Elle voulait que les frères Elric récupèrent leur corps, au moins en partie. Au fur et à mesure que l'intrigue avançait, elle pensait que certains personnages mûrissaient et à décidé de changer certaines scènes. Arakawa a déclaré que les auteurs de mangas Suiho Tagawa et Hiroyuki Eto sont des inspirations principales pour la conception de ses personnages; elle décrit ses oeuvres comme un mélange des deux. Elle a découvert que les personnages de la série les plus faciles à dessiner étaient Alex Louis Armstrong et les petits animaux. Arakawa aime les chiens, c'est pourquoi elle en a inclus plusieurs dans l'histoire. Arakawa a placé la comédie au coeur de l'histoire du manga parce qu'elle pensait qu'elle était destinée au divertissement et à essayer de minimiser les scènes tristes.


Alors qu'une quarantaine de chapitres du manga avait été publiés, Arakawa a déclaré qu'à mesure que la série approchain de sa fin, elle essaierait d'augmenter le rythme du récit. Pour éviter de rendre certains chapitres moins divertissants que d'autres, les détails inutiles de chacun d'eux ont été supprimés et un point culminant a été développé. La suppression de détails mineurs étaient également nécessaire car Arakawa avait trop peu de pages dans le mensuel Shonen Gangan pour inclure tout le contenu de l'histoire qu'elle souhaitait ajouter. Les apparitions de certains personnages étaient limitées dans certains chapitres. Au début, Arakawa pensait que la série durerait 21 volumes, mais la durée est passée à 27. La sérialisation s'est terminée après neuf ans, et Arakwara était satisfaite de son travail car elle avait dit tout ce qu'elle voulait avec le manga.


Lors du développement du premier anime, Arakawa a permis à l'équipe d'animation de travailler indépendamment d'elle et à demandé une fin différente de celle du manga. Elle a dit qu'elle n'aimerait pas répéter la même fin dans les deux médias et qu'elle souhaitait allonger le manga afin de pouvoir développer les personnages. En regardant la fin de l'anime, elle a été étonné de voir à quelle point les homoculus étaient différents du manga et à apprécier la façon dont le personnel spécula sur les origines des méchants. Parce qu'Arakawa a aidé l'équipe Bones dans la réalisation de la série, elle n'a pas pu se concentrer sur les illustrations de couverture du manga et a eut peu de temps pour les réaliser.

Commercialisation

Le manga fut prépublié entre 2001 et 2010 dans le magazine mensuel Shonen Gangan de la société Square Enix et est compilé en 27 volumes reliés. Quelques chapitres sont ressortis au Japon dans deux magazines spéciaux, Fullmetal Alchemist et The First Attack, comprenant les neuf premiers chapitres de la série et des histoires dérivés. Square Enix publia une nouvelle édition sous forme kanzenban avec un total de de 18 volumes reliés sortis entre le 22 juin 2011 et le 22 septembre 2012.


En Amérique du Nord, le manga fut traduit et publié en anglais par Viz Media et sorti les 27 volumes sorti entre le 3 mai 2005 et le 20 décembre 2011, puis publia une édition triple en neuf volumes sortis entre le 7 juin 2011 et le 11 novembre 2014. En avril 2014, Yen Press annonça l'acquisition des droits pour une sortie numérique des volumes en Amérique du Nord qui sorti le 12 décembre 2016 sur la plateforme ComiXology. Le 8 mai 2018, Viz Media débuta la publication de l'édition kanzenban sous le titre Fullmetal Alchemist: Fullmetal Edition. La série est également publié en langue anglaise en Australie par Madman Entertainment et à Singapour par Chuang Yi.


La version française est publié par Kurokawa depuis 2005 avec les 27 volumes sortis entre le 8 septembre 2005 et le 7 huillet 2011, qui publia ensuite une Steel Edition en 13 volumes doubles (à l'exception du premier volume triple) sortis entre le 8 mars 2012 et le 10 septembre 2015, puis une Perfect Edition basée sur l'édition kanzenban de 2011 en 18 volumes avec un premier volume sorti le 12 mars 2020. . Yen Press détient les droits pour la sortie numérique des volumes depuis 2014. 


La série est notamment publié par Tong Li Publishing à Taiwan, Jade Dynasty à Hong Kong, Panini Comics en Italie, Norma Editorial en Espagne, Japonica Polonica Fantastica en Pologne, Siam Inter Comic en Thaïlande, Daiwon Cl en Corée du Sud, Komik Remaja en Malaisie, Sangastu Manga en Finlande, Bonnier Carlsen en Suède, Editorial JBC au Brésil et Elex Media Komputindo en Indonésie.


La série est devenue l'une des propriétés les plus performantes de Square Enix, avec Final Fantasy et Dragon Quest. Avec la sortie du volume 27, le manga s'est vendu à plus de 50 millions d'exemplaires au Japon. Au 10 janvier 2010, chaque volume du manga s'était vendu à plus d'un million d'exemplaires chacun au Japon.  Square Enix a rapporté que la série s'était vendue à 70,3 millions d'exemplaires dans le monde au 25 avril 2018, dont 16,4 millions en dehors du Japon. En juillet 2021, le manga comptait 80 millions d'exemplaires en circulation dans le monde. La série est également l'un des best-sellers de Viz Media, apparaissant dans le BookScan's Top 20 Graphic Novels et la USA Today Booklist. Il a été présenté dans les sondages de romans graphiques de Diamond Comic Distributors et dans la liste des mangas les plus vendus du New York Times. La sortie anglaise du premier volume du manga a été le roman graphique le plus vendu en 2005.


En 2008, les volumes 19 et 20 se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires, se classant respectivement parmi les dixième et onzième bandes dessinées les plus vendues au Japon. Au premier semestre 2009, il s'est classé septième best-seller au Japon, avec plus de 3 millions d'exemplaires vendus. Le volume 21 s'est classé quatrième, avec plus d'un million d'exemplaires vendus, et le volume 22, sixième avec un nombre similaire d'exemplaires vendus. Le producteur Kouji Taguchi de Square Enix a déclaré que les ventes initiales du volume 1 étaient de 150 000 exemplaires ; ce chiffre est passé à 1,5 million d'exemplaires après la diffusion du premier anime. Avant la première du deuxième anime, chaque volume s'est vendu à environ 1,9 million d'exemplaires, puis à 2,1 millions d'exemplaires.

Exploitation

Le manga fut adapté en une série d'animation de 51 épisodes sous le même titre diffusé au Japon entre 2003 et 2004. En France, la série a été diffusée d'avril à juin 2005 sur Canal + (dans l'émission la Kaz présentée par Yannick Zicot), elle a également été diffusé sur MCM, Virgin 17, Direct Star et Clermont Première le dimanche soir. Un premier film d'animation nommé Fullmetal Alchemist: Conqueror of Shamballa sorti le 23 juillet 2005 au cinéma au Japon. L'histoire se déroule deux ans après la fin de la première série d'animation et met en scène les mêmes protagonistes.


En 2009, une nouvelle adaptation du manga se voulant plus proche du manga que le premier anime sorti en 2003 fut produite sous le nom de Fullmetal Alchemist Brotherhood. L'annonce a été faite au dos de la couverture du tome 20 japonnais. La série est diffusée pour la première fois le 5 avril 2009 au Japon et est également mise à disposition gratuitement en streaming sous-titré quelques jours après la diffusion par l'éditeur français Dybex. Le 19 octobre 2009, seuls les 9 premiers épisodes ont été diffusés sur Virgin 17. En 2011, Direct Star diffuse l'intégralité de la série. Un deuxième film d'animation nommé Fullmetal Alchemist: L'Étoile sacrée de Milos sorti le 2 juillet 2011 en avant-première au Japon. L'intrigue se déroule entre les épisodes 15 et 24 de la série Fullmetal Alchemist Brotherhood et introduit de nouveaux personnages.


Un premier film en prise de vue réelles, Fullmetal Alchemist, réalisé par Fumihiko Sori sorti le 1er décembre 2017 au Japon. Ryosuke Yamada y joue le rôle d'Edward. Deux suites, ayant pour titres Fullmetal Alchemist: The Revenge of Scar, avec Mackenyu dans le rôle de Scar, et Fullmetal Alchemist: The Final Alchemy, sortent successivement au cinéma le 20 mai 2022 et le 24 juin 2022 avant d'êtres mise à disposition sur la plateforme Netflix les 20 août et 24 septembre 2022.


Square Enix a publié une série de six light novel Fullmetal Alchemist, écrits par Makoto Inoue et illustrés, y compris les couvertures et des frontispices, par Arakawa. Les romans ont obtenu une license pour une sortie par Viz Media en Amérique du Nord, avec des traductions des cinq premiers par Alexander O. Smith. Les romans sont des spin-offs de la série de manga et suivent les frères Elric dans leur quête continue de la pierre philosophale. Le premier roman, Fullmetal Alchemist: Terre de Pierre, a été animé sous la forme des épisodes onze et douze de la première série animée. Le quatrième roman contient une histoire supplémentaire sur l'armée intitulée Les vacances de Roy. Des romanisation des jeux PlayStation 2, Fullmetal Alchemist and the Broken Angel, Fullmetal Alchemist 2: Curse of the Crimson Elixir et Fullmetal Alchemist 3: The Girl Who Succeeds God ont également été écrites, la première par Makoto Inoue et le reste par Jun Eishima. Deux jeux Wii, Fullmetal Alchemist: Prince of the Dawn et Fullmetal Alchemist: Daughter of the Dusk, ont également été romancés en un seul volume par Soji Machida.


Il y a deux séries audio Fullmetal Alchemist. Le premier volume de la première série, Fullmetal Alchemist vol. 1: Terre de pierre est sortie avant le premier anime et raconte une histoire similaire à celle du premier roman. Fullmetal Alchemist Vol. 2: False Light, Truth's Shadow et Fullmetal Alchemist Vol. 3: Criminal's Scar sont des histoires basées sur différents chapitre du manga; les alchimistes d'États sont différents de ceux de l'anime. La deuxième série audio, disponible uniquement avec l'achat du Shonen Gangan, se compose de deux histoires, chacune décomposée en deux parties. La première, Fullmetal Alchemist: Ogutare of the Fog était inclus dans les numéros d'avril et de mai 2004 su Shonen Gangan; la deuxième histoire Fullmetal Alchemist: Crown of Heaven a été publié dans les numéros de novembre et décembre 2004.


Des jeux vidéos basés sur Fullmetal Alchemist sont sortis. Les intrigues des jeux divergent souvent de celle de l'anime et du manga et présentent des personnages originaux. Square Enix a sortis trois RPG: Fullmetal Alchemist and the Broken Angel, Fullmetal Alchemist: Curse of the Crimson Elixir et Kami o Tsugu. Bandai a sorti deux titres RPG, Fullmetal Alchemist: Stray Rondo et Fullmetal Alchemist: Sonata of Memory, le 25 mars et 22 juillet 2004 pour le Game Boy Advance et un autre, Fullmetal Alchemist: Dual Sympathy pour la Nintendo DS. Ils ont aussi sortis un jeu d'action, Fullmetal Alchemist Brotherhood en 2009 pour la PlayStation Portable. Exclusivement au Japon, Bandai sorti un RPG Fullmetal Alchemist: To the Promised Day le 20 mai 2010 pour la PlayStation Portable. Bandai sorti aussi un jeu combat, Fullmetal Alchemist: Dream Festival pour la PlayStation 2. Fullmetal Alchemist: Prince of Dawn sorti le 13 août 2009 pour la Wii exclusivement au Japon. Une suite direct du jeu, Fullmetal Alchemist: Daughter of the Duck sorti le 10 décembre 2010 sur Wii, édité par Sqare Enix. Pour la 20e anniversaire de la série, Square Enix sorti Fullmetal Alchemist Mobile le 4 août 2022 sur iOS et Android.


Arakawa a supervisé l'histoire et designa les personnages des jeux RPG, tandis que Bones, le studio reponsable de la série animée, a produit plusieurs séquences animés. Les développeurs se sont inspirés de d'autres titres, en particulier du action-RPG Kingdom Hearts de Square Enix et d'autres jeux basés sur des séries de mangas, tels que les jeux Dragon Ball, Naruto ou One Piece. Le plus grand défi était de créer un jeu à part entière plutôt qu'un simple jeu basé sur les personnages. Tomoya Asano, le producteur adjoint des jeux, a déclaré que le développement avait pris plus d'un an, contrairement à la plupart des jeux basés sur des personnages.


Funimation a autorisé la franchise à créer une nouvelle série de jeux vidéos liés à Fullmetal Alchemist qui sera publiée par Destineer aux États-Unis. Destineer a sorti son premier jeu Fullmetal Alchemist pour la Nintendo DS, une traduction de Fullmetal Alchemist: Dual Sympathy de Bandai le 15 décembre 2006, et annonça son autorisation de sortir d'autres titres. Le 19 dévrier 2007, Destineer annonça le deuxième jeu de la série Fullmetal Alchemist, Fullmetal Alchemist: Trading Card Game, basé sur le jeu de carte à collectionner de la série, sorti le 15 octobre de la même année sur Nintendo DS, en Amérique du Nord uniquement. Le MMORPG MapleStory a reçu des objets spéciaux dans le jeu basés sur la deuxième série animée en 2010.

Fullmetal Alchemist a reçu plusieurs artbooks. Trois artbooks intitulés The Art of Fullmetal Alchemit ont été publié par Square Enix; deux d'entre eux ont été publiés aux États-Unis par Viz Media. Le premier artbook contient des illustrations réalisés entre mai 2001 et avril 2003, couvrant les six premiers volumes du manga, tandis que le second contient des illustrations de septembre 2003 à octobre 2005, couvrant les six volumes suivants. Le dernier comprend des illustrations des volumes restants.


Le manga contient également trois guides; chacun d'eux contient une chronologie, des guides sur le voyage des frères Elric et des chapites gaiden qui n'ont jamais été publiés dans les volumes de ce manga. Seul le premier guide a été publié par Viz Media, intitulé Fullmetal Alchemist Profiles. Un guide intitulé Fullmetal Alchemist Chronicle qui contient des information sur l'histoire post-manga, est sorti au Japon le 29 juillet 2011.


Les figures, bustes et statues de l'anime et du manga Fullmetal Alchemist ont été produit par des sociétés de jouets, notamment Medicom et Southerm Island. Medicom a crée des figurines en vinyle de luxe haut de gamme des personnages de l'anime. Ces figurines sont exclusivement distribuées aux États-Unis et au Royaume-Unis par Southerm Island. Southerm Island a sorti ses propres figurines des personnages principaux en 2007, et une statuette de 12 pouce fut prévu pour la même année. Southerm Island a cependant fait faillite, empêchant la sortie de la statuette. Un jeu de carte a collectionner a été publié pour la première fois en 2005 aux États-Unis par Joyride Entertainment. Six extensions ont été publiées avant le retrait du jeu de carte le 11 juillet 2007. Destineer sorti une adaptation du jeu sur Nintendo DS le 15 octobre 2007.

Avis sur Fullmetal Alchemist Brotherhood

J'ai écouter Fullmetal Alchemist Brotherhood. Et c'était un très bon anime, sans non plus être renversant. Au vu de la longueur de l'anime, je vais le séparer en un certain nombre de morceaux, sans doute 2, je vais définir la première partie comme étant jusqu'au voyage d'Eren dans le nord.

Il y a une certaine ambiance qui se dégage de Fullmetal, principalement dans le début de l'anime où celui montre que l'alchimie est loin d'être positive pour l'humanité et engendrant des horreurs infames. C'est un thème important du scénario, mais en terme d'écriture il obtient son aboutissement au tout début de l'anime, avec Nina. Le reste, ce sera de grosse bébites, joués avec la vie humaine, mais rien n'atteint l'horreur de cette scène et la qualité de l'écriture dans cet épisode,

(Cliquez pour afficher/cacher)

La première partie du manga a un sérieux problème de rythme. En effet, les arcs scénaristiques sont de seulement 2 épisodes, ce qui est quelque chose que j'apprécie, mais ils sont surtout très détaché entre-eux. On est limite dans un récit du Méchant de la semaine et ça fait en sorte que le récit n'avance pas, ou vraiment très lentement, parfois même il recule.

(Cliquez pour afficher/cacher)


J'ai lu certaine personne qui trouvait que la première partie était rusher comparer à l'anime de 2003, qu'il faudrait donc écouter. Mais déjà que je trouve que la version rusher est trop lente, je ne vais pas en plus me taper une version encore plus lente!

Quand à la seconde partie, c'est le contraire, ça va beaucoup trop vite. Plusieurs personnages apparaissent et sont assez peu caractérisé, Kimblee, les quatre chimères, etc. Les enjeux scénaristes deviennent cependant beaucoup plus intéressant, avec la corruption du gouvernement militaire, Père, etc. À dire vrai, le rythme devient vraiment bon avec un enchainements d'épisode qui donne juste le goût de regarder le prochain, ce n'est pas tant que les arcs devraient durer plus longtemps no plus, ils sont juste assez long pour ce qu'ils apportent, mais surtout que le casting double et que en plus, les enjeux deviennent bien plus important. L'anime ne peut donc pas vraiment prendre le temps de développer ses personnages.

De plus, il y pas mal de gros trous dans le scénario, de truc que l'on se demande pourquoi tel évènement arrive, etc.
(Cliquez pour afficher/cacher)


Je sais que l'alchimie est un système de magie mou, donc sans règle précise. Mais quand ce système est au coeur des enjeux de l'histoire, il faut expliquer pourquoi il faut faire telle ou telle action, ou encore changer les enjeux. Sinon, ça ne fonctionne pas. Dans Code Geass: Lelouch of the Rebellion, le Geass est certe un système de magie mou, mais il n'est pas au coeur des enjeux du scénario. Même chose dans le Seigneur des Anneaux évidement. Mais ici, il y a plusieurs plotholes sur des éléments très importants, ce qui nuit beaucoup à la qualité de l'histoire. C'est principalement le cas dans la partie 2. Et on se trouve donc avec une partie 1 mal rythmée, mais avec un scénario qui tient en place et l'inverse dans la partie 2. Dommage.

De plus, je ne trouve pas l'écriture des thèmes très bonne. Le thème principal, l'alchimie et ses dangers est assez bien écrit, même si comme dit le climax émotionelle se trouve à l'épisode 10. Mais, par exemple, le racisme, avec l'utilisation du symbole fort du génocide...Bah il est présent, mais surtout en background. Aucun personnage n'est raciste, aucun personnage ne subit de racisme. Briser le cycle de la haine devient un thème important dans la seconde partie de l'anime, mais c'est assez mal présente.

(Cliquez pour afficher/cacher)


Même Scars en début de l'anime, qui s'est laissé envahir par la haine envers Amestris, bah ce n'est pas présenté comme telle. Il dit que l'alchimie est un péché envers Dieu, donc veux tuer les alchimistes d'états...mais pas les autres alchimistes qui commettent aussi ce péché. On peut comprendre qu'il déteste les alchimistes d'états qui ont fait le génocide de son peuple, mais ce n'est pas ce qu'il dit. C'est vers la seconde partie qu'il met à dire qu'il détestait Amestris, mais ce n'est pas ce qu'il disait, il disait qu'il détestait l'alchimie...Ça ne marche pas. En plus du racisme, on devrais parler de la quête d'immortalité, le problème des dictuatures (on rapelle que Mustang voulait établir une démocratie, mais ce n'est pas du tout aborder dans le final, le système reste t'elle qu'il est, alors que l'anime nous dit en même temps qu'il était pourri à la base même), etc. Même pour l'alchimie, ce n'est pas ammener jusqu'à sa conclusion logique. Pendant tout l'anime on nous montre les horreurs que crée l'alchimie, Edward quand il décide d'échanger sa Porte de la Vérité contre son frère le dit que ce qui a crée tous ça c'est l'alchimie. Mais l'utilisation de l'alchimie n'est au final pas questionné, Edward décide de ne plus pouvoir l'utiliser, mais il reste que tous les autres alchimistes continuent de faire de ce qu'ils faisaient avant. C'est au final assez bof et sans gros impact émotionelle que son supossé ammener ces thèmes. Je pense que Fullmetal Alchemist aurait du recentrer son écriture sur quelques thèmes marquants (La science vs Dieu, l'alchimie et ses dangers), etc. Et ce quand même en 64 épisodes. Code Geass: Lelouch of the Rebellion prend lui aussi des thèmes très similaire, mais les abordent bien plus en profondeur en environ 40 épisodes.

Malgré tout, Fullmetal Alchemist reste un très bon anime, après un début difficile, les épisodes s'enchainent et l'histoire se suit.  C'est juste dommage qu'il n'y a pas un petit plus

Après les mangas

Fullmetal Alchemist était l'une des œuvres recommandées par le jury de la division Manga lors des 8e et 11e éditions du Japan Media Arts Festival en 2004 et 2007, respectivement. La série a remporté le Shonen Tournament 2009 décerné par la rédaction du site français manga-news. Il a reçu le 49e Shogakukan Manga Awards dans la catégorie Shonen en 2004, le Eagle Award du Royaume-Unis pour le manga préfére en 2010 et 2011 et le Seiun Awards pour la meilleur bande-dessinée de science-fiction en 2011. Fullmetal Alchemist s'est classé troisième dans la première section annuelle de la meilleure section de tous les temps des Tsutaya Comic Awards en 2017. Le manga a été nominé pour le Grand Prix du 10e Sense of Gender Award en 2010.


Dans une enquête d'Oricon en 2009, Fullmetal Alchemist s'est classé neuvième comme manga que les fans voulaient transformer en film d'action réelle. La série est également populaire auprès des écrivains amateurs qui produisent des dōjinshi (fan fiction) qui empruntent des personnages à la série. Sur le marché japonais de Super Comic City, il y a eu plus de 1100 dōjinshi basés sur Fullmetal Alchemist, dont certains se sont concentrés sur les interactions romantiques entre Edward Elric et Roy Mustang. Anime News Network a déclaré que la série avait eu le même impact dans le Comiket 2004, car plusieurs fans féminines y avaient été vues en train d'écrire du dōjinshi. Dans le sondage Manga Sōsenkyo 2021 de TV Asahi, dans lequel 150 000 personnes ont voté pour leurs 100 meilleures séries de mangas, Fullmetal Alchemist s'est classé neuvième.


La série explore les problèmes sociaux, notamment la discrimination, le progrès scientifique, l'avidité politique, la fraternité, la famille et la guerre. L'histoire de Scar et sa haine des alchimistes d'État fait référence aux Aïnous, dont les terres ont été prises par d'autres peuples. Cela inclut les conséquences de la guérilla et le nombre de de soldats violents qu'une armée peut avoir. Certaines des personnes qui ont prit les terres des Aïnous étaient à l'origine des Aïnous; cette ironie est référencé par l'utilisation de l'alchimie par Scar pour tuer des alchimistes même si cela est interdit dans sa propre religion. Les Elrics étant orphelin et adoptés par Pinako Rockbell, cela reflète les convictions d'Arakawa sur la manière dont la société devrait traiter les orphelins. Le dévouement des personnages à leurs occupations fait référence à la nécessité de travailler pour se nourrir. La série explore également le concept d'échange équivalent; pour obtenir quelque chose, il faut payer avec quelque chose de valeur égale. Ceci est appliqué par les alchimistes lors de la création de nouveaux matériaux et constitue également une croyance philosophique suivit par les frères Elrics. 


« Modifié: lundi 29 avril 2024, 21:23:29 par Maedhros »