Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Vaati the Wind Mage

Pages: 1 [2] 3 4 ... 29
16
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: vendredi 04 octobre 2019, 21:14:56 »

Le village décide d'éliminer @Linkymike , qui n'était autre que la Voyante. Ainsi, le village vient de perdre un allié précieux dans sa quête contre les Bokoblins. Dépité, chaque hyrulien s'endort, pensant toujours que quelque part, errent toujours de terribles Bokoblins...


Rappel des participants :

  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Shern

17
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: jeudi 03 octobre 2019, 21:21:53 »

Le village se réveille et découvre horrifié le cadavre de @Krystal , un sourire sur le visage : en effet, c'était en réalité la suicidaire. Une fois de plus, et encore une fois attristé par une nouvelle perte, le village se réunit pour choisir qui sera le prochain à mourir.


Rappel des participants :

  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Linkymike
  • Shern

18
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: mercredi 02 octobre 2019, 20:26:58 »

Les villageois traînent un Actario réticent vers sa destination finale : le bûché. Les flammes brûlent son enveloppe charnelle, révélant un visage porcin. Un Bokoblin de plus a été éliminé. Soulagé, mais néanmoins toujours menacé, les villageois s'endorment paisiblement, tentant de ne pas penser aux terribles monstres qui pourraient les tuer dans leur sommeil...


Rappel des participants :

  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Linkymike
  • Shern
  • Krystal

19
Coin Artistique / Une Haine-ième Galerie.
« le: mardi 01 octobre 2019, 21:55:01 »
Toujours aussi beaux ! J'aime beaucoup tes dessins en pixel art.

20
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: mardi 01 octobre 2019, 20:54:23 »

Le village se réveille, et constate une nouvelle perte : @Duplucky , qui n'était autre que le Goron, a été retrouve mort, les yeux et le cœur arrachés. Que va devenir le village sans son valeureux protecteur ? Abattu, le village se concerte de nouveau pour élire la prochaine personne a tuer. Après un essai chanceux, que pourrait il arriver ?

Rappel des participants :

  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Actario
  • Linkymike
  • Shern
  • Krystal

21
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: lundi 30 septembre 2019, 20:32:05 »

Le village s'est décidé ! Et les villageois ont décidé de conduire @Chompir au bûché. Celui-ci prononça quelques menaces, avant que les flammes qui dévoraient son corps ne dévoilent son véritable visage : Ganondorf, le maléfique maître des Bokoblins. Le village est soulagé d'un immense fléau. Néanmoins, son combat n'est pas achevé, mais il peut se fier à sa nouvelle dirigeante : @Sentinelle a été élue maire du village.
Ainsi, les villageois s'endorment, chacun tremblant pour sa vie. Les rôles peuvent se jouer.

Rappel des participants :

  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Actario
  • Duplucky
  • Linkymike
  • Shern
  • Krystal

22
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: dimanche 29 septembre 2019, 20:55:33 »


Ainsi, la première nuit prend fin. Les Hyliens se réveillent doucement, et découvrent avec effroi le cadavre sanguinolent de @Yorick26 , la gorge tranchée d'un coup de griffe. Néanmoins, l'effroi fut de courte durée : en effet,Yorick était en réalité Skull Kid.

Les votes sont ouverts pendant 24h. Ce jour-ci, vous devrez également inclure dans vos votes le nom de la personne que vous désirez voir à la place de maire. Les deux noms devront être en gras.

Rappel des participants :

  • Chompir
  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Actario
  • Duplucky
  • Linkymike
  • Shern
  • Krystal

23
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: dimanche 29 septembre 2019, 01:33:12 »
Le tour finit à 20h, mais malheureusement à ce moment là j'ai eu un empêchement. Et oui,  pour les rôles je suis désolé. Du coup, doivent jouer :

-Les Bokoblins
-Le Masque des Amoureux
-Le Goron
-Le Voleur
-Skull Kid
-Voyante
-Sorcière

Bien sûr, cela se fait par MP

24
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: samedi 28 septembre 2019, 22:42:45 »

La première nuit commence dès maintenant. Le village s'est endormi ; pendant ce temps, les différents rôles se joueront.
Désolé pour le contretemps. En temps normal, chaque partie débute à 20 h, et ce pour une durée de 24h.

Rappel des participants :

  • Chompir
  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Actario
  • Yorick
  • Duplucky
  • Linkymike
  • Shern
  • Krystal

25
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: samedi 28 septembre 2019, 17:35:18 »
Les inscriptions sont closes. Vous devriez tous recevoir vos rôles prochainement.

26
Jeux Organisés / L’ascension des Bokoblins (Loups Garous organisés)
« le: jeudi 19 septembre 2019, 22:23:18 »
Depuis toujours se trouve, perdu dans les plaines d'Hyrule, un village paisible. Néanmoins, celui-ci doit quelquefois faire face aux forces obscures qui tentent d'attaquer ses habitants. Et une fois encore, le village est menacé...



Et oui, un nouveau LG qui voit le jour sur le forum ! Pour ceux qui n'y auraient jamais joué, voilà un court rappel des règles :
au début de la partie, un rôle vous sera assigné. Celui-ci pourra être de trois "fractions" différentes : les villageois, devant se défendre contre les différentes créatures qui s'en prennent au village; les Bokoblins, monstres dirigés par le terrible Ganondorf qui tentent de détruire le village; et enfin Skull Kid, dont le but est d'attirer tous les joueurs vers lui. Le jeu se divise en deux parties : la nuit, où les différents rôles sont joués, et le jour, pendant lequel le vote désignant le villageois qui sera tué prend place. Chaque partie durera 24h, et les votes des villageois se feront sur le forum, tandis que les Bokoblins choisiront leur victime sur un serveur Discord dédié
(Pour ceux n'ayant pas de compte, voici un lien : https://discordapp.com).
Si tous les Bokoblins sont éliminés, le village gagne, et vice versa. Si tous les joueurs tombent sous le charme de Skull Kid, celui ci gagne la partie. Il est bien évidemment interdit de partager son rôle avec un autre joueur. Voici donc les cartes, faites par @Sentinelle .

Rôles Hyliens :

(Cliquez pour afficher/cacher)

Rôles Bokoblins :

(Cliquez pour afficher/cacher)

Rôle solitaire :

(Cliquez pour afficher/cacher)

Les inscriptions seront ouvertes jusqu'au vendredi 27 septembre, si vous avez la moindre question n'hésitez pas à me demander ! Afin de lancer la partie, il faudrait un minimum de 8 joueurs, allant jusqu'à un maximum de 18 joueurs.



Participants :
  • Chompir
  • Cap
  • Anonymously Fox
  • Sentinelle
  • Actario
  • Yorick
  • Duplucky
  • Linkymike
  • Shern
  • Krystal

27
Jeux Zelda / [Topic Officiel] Twilight Princess (HD)
« le: mercredi 18 septembre 2019, 14:20:18 »
Bon, j'ai récemment commencé TP. Quand je dis récemment, peut être pas tant que ça puisque j'ai déjà récupéré le deuxième morceau du Mirroir du Crépuscule  :oups:
Pour l'instant, je trouve le jeu très agréable, et l'histoire se suit très bien. Perso j'ai trouvé Epona très maniable donc je comprend pas les remarques plus haut. En revanche les passages où on contrôle avec la wiimote sont des calvaires.
A part ça, je trouve l'une des deux principales quêtes secondaires assez peu intéressante. Chasser des insectes, la prochaine étape ce sera de ramasser des noix partout dans Hyrule...

28
Littérature, Fictions / [Fiction Collective] Miderlyr - Saison 2
« le: jeudi 29 août 2019, 23:16:11 »
Alaïa
Vétéran
Jour 7 avant la fin
Anciens réseaux d'égouts
Alaïa et Cheiralba



Après avoir un conclu notre marché, un silence pesant s’était abattu, tandis que nous nous avancions toujours plus dans les égouts. Craignant la présence d’autres pièges, je précédais Cheiralba de plusieurs pas, toujours alerte. Pour l’instant, aucun obstacle sérieux ne s’était dressé. Néanmoins, je restais sur mes gardes : pour continuer, nous allions devoir traverser une énorme salle, où autrefois arrivaient toutes les eaux de la ville. Cette salle était très proche de l’endroit où la Faille était apparue, et de fait, les monstres y apparaissaient plus souvent. Une protection supplémentaire très efficace pour qui aurait intérêt à se cacher, en somme. Sur notre chemin, nous avons croisé d’autres cadavres atrocement modifiés, mais je préférais ne pas y porter attention. Cheiralba, en revanche, semblait très intriguée par ces corps, et je me retournais parfois uniquement pour la voir penchée sur l’un d’eux. Alors, je la rappelais à l’ordre, et l’incitais à avancer. Je ne me retournais que rarement, simplement pour voir si elle suivait toujours…. ou si quelque chose ne l’avait pas emportée. Je préférais conclure cette collaboration au plus vite, tout en évitant de perdre Cheiralba : elle semblait avoir des compétences qui pouvaient m’être utiles dans ma résistance solitaire, et de plus elle reste nécessaire aux personnes qui la sollicitent, ai-je pensé, avant de me ressaisir : c’était ce genre de considérations qui m’avaient conduites là où j’étais…
Plus nous nous approchions de l’endroit où j’avais trouvé le corps, plus je ressentais un malaise grandissant, semblable à celui que j’avais ressenti quand j’avais commencé à errer dans les souterrains de la ville.
Finalement, nous avons atteints cette salle.... Plusieurs arrivées d’eaux, depuis longtemps inactives, ne faisaient que plus de tunnels, plus d’entrées…
La salle était ronde, immense, mais avait été grandement endommagé par l’apparition de la Faille, laissant un trou béant s’ouvrant sur les ténèbres, d’où pouvaient surgir d’horrible créatures, et ce à tout moment. Une étrange brume, que je n’avais jamais vu avant remplissait l’endroit. Mieux valait ne pas trop s’y attarder...
Je me suis accroupie près de l’endroit où j’avais retrouvé le jeune homme.
“Alors nous y sommes, dit alors Cheiralba.
-Oui, c’est bien ici, ai je répondu. Au moins, nous savons d’où il vient…”

En effet, plusieurs autres…. choses jonchaient le sol, et une longue traînée de sang s’enfonçaient dans un tunnel proche.

Nous allions nous y engouffrer, quand, au loin, je l’ai apperçu. Alors, je me suis redressée, et je l’ai regardé, figée. Il était là, sa forme mince se promenant innocemment au milieu des ruines. Son torse blanc le rendait flagrant ici bas, et ses yeux verts se baladaient, se posant sur moi par instants. Il finit par disparaître derrière une pierre. Mon premier réflexe fût de m’avancer de quelques pas, avant de m'arrêter : j’étais en train de foncer droit dans un piège. Une larme avait commencé à couler le long de ma joue, avant que je la balaye du dos de la main. Cheiralba, ayant remarqué mon désarroi, s’approcha de moi, et posa une main sur mon épaule
“Alaïa, dit elle… que se passe-t-il ?
-Nous devons partir, ai je rétorqué d’un ton sec. Maintenant.”

A peine avais je fais un pas que quelque chose me fit chuter. Je sentais une espèce de bras s’enrouler autour de ma jambe. J'eus à peine le temps d’hurler à Cheiralba de fuir, avant que cette chose ne commence à me traîner vers les ténèbres.
J’avais rapidement dégainé un couteau, mais j’avais beau le planter dans cette espèce de tentacule, celui-ci ne lâchait pas sa prise. Soudainement, avec une rapidité que jamais je ne lui aurais soupçonné, Cheiralba s’est jeté sur ce bras. De sa longue robe blanche, elle a fait dépassé une sorte d’appendice. On aurait dit une espèce de dar, long et noir. Celui-ci se planta dans le bras qui me retenait, qui aussitôt, me lâcha. Une sorte de plainte, lugubre, se fit entendre dans le noir. Je me relevais avec difficulté, aidée par Cheiralba. Sitôt qu’elle m’eût relevée, je dégageais sa main, avant de faire un pas en arrière, et de la scruter de haut en bas.
“Mais…. qu’est-ce que vous êtes, lui ai je demandé ?”

Mais elle n’eût pas le temps de répondre. La créature qui avait tenté de m’entraîner venait d’apparaître. Gargantuesque, celle-ci ne semblait être qu’un abominable tas de chair, sur lequel avait poussé des excroissances s’apparentant à des yeux, ou à des langues. De longs tentacules parsemaient ce corps infâme, prêts à traîner une éventuelle victime vers l’une des innombrables bouches de la chose. Tandis qu’elle lui faisait face, il émanait de Cheiralba cet air de dignité, cette aura si particulière qui l’accompagnait toujours. Moi-même, je fis avec difficulté un pas un avant. Tous les sorts que je pouvais lancer ne pourraient, et avec de la chance seulement, que blesser cette chose. Mais qui sait ce que Cheiralba cachait encore sous sa longue robe…

Avec une extrême rapidité, la créature m’envoya un énorme coup de tentacule, me projetant contre un des murs, avant que je ne tombe lourdement sur le sol. Ne restait plus que Cheiralba, seule, fière face à ce monstre que je ne saurais nommer. Le combat semblait impossible. Mais tout d’un coup, une forte lumière jaillit de derrière l’abomination. Un sort, d’une redoutable efficacité, toucha le monstre, et le projeta un peu en arrière. D’autres cris, semblables à celui qu’il avait poussé auparavant, sortirent de ces ignobles bouches. Une ombre, si rapide que mes yeux peinaient à la suivre, se faufila derrière son dos, et lança encore une fois ce sort, qui terrassa la créature. Puis, cette ombre s’avança vers nous, se révélant sous la faible lumière qui provenait de la surface. C’était une jeune femme, qui avait des yeux verts splendides, et une longue chevelure noire. Elle me tendit une main, que j’acceptais, et m’aida à me relever. Je sentais une douleur, se diffuser dans tout mon corps.
“Vous venez de faire face à un Azleye, nous dit elle tandis que Cheiralba s’approchait. Bien que ces créatures aient l’air redoutables, leur coeur est faiblement exposé à l’arrière de leur corps.
- Je crois bien que nous vous devons la vie, mademoiselle, dit alors respectueusement Cheiralba. Comment vous nommez vous
-Vous pouvez m’appeler Syl. Maintenant, j’aimerais comprendre ce que vous faîtes toutes les deux ici, visiblement sans défenses, et dans un lieu aussi dangereux ?”

29
Littérature, Fictions / L'univers Vaati
« le: dimanche 18 août 2019, 22:38:09 »
Bonjour. Oui, ça fait longtemps que je n'ai pas poster. J'ai eu un peu de mal avec ce chapitre. Je vous conseille donc de relire un peu les précédents chapitres, pour bien se remettre dans le contexte. Quoiqu'il en soit, bonne lecture et à bientôt pour un nouveau chapitre :



Chapitre VIII : Le Royaume des Morts


Asmaël observait fixement la porte qui se dressait devant lui. Hermétiquement close, celle-ci était gigantesque, et semblait ne jamais devoir s’ouvrir. Le Seigneur Démoniaque était absorbé dans de profondes réflexions, le regard levé vers ce défi de plus lancé par les dieux. Assis sur une pierre au loin, Aézir pensait également, serrant contre lui un bijou ayant appartenu à Lyria. Le décor du Premier Temple était propice à ce genre de réflexion : quiconque y entrait était accueilli par un silence paisible, bercé par une légère brise. Le Temple était en ruine, ses piliers qui autrefois s’élevaient jusqu’au firmament brisés, et le plafond manquait. La nef était était décorées par les statues des Dieux, et menait vers cette immense porte. Soudainement, cette paisible atmosphère fut interrompue par l’arrivée d’Anguila. Comme pour annonçer son arrivée, ses pas avaient résonnés dans l’enceinte de l’immense bâtiment. En arrivant, elle ignora totalement la présence du jeune berger, bien que celui ci reconnut la femme qui l’avait renseigné sur Asmaël, pour s’agenouiller devant son Maître.
“Maître, dit elle. Vous avez été suivis : un jeune homme, élu des dieux, accompagnés par un vieux fou sont sur vos traces.
-... je vois… A ton avis, dans combien de temps arriveront ils ?
-Ce n’est qu’une question d’heure à présent, Maître.”

Asmaël sembla réfléchir un instant, puis, relevant la tête, demanda :
“Penses tu avoir le temps de faire l’aller retour en si peu de temps ?
-Vous en doutez Maître, dit elle avec un air malicieux.
-Pas le moins du monde, Anguila.”

La Grande Prêtresse se mit soudainement à danser de manière étrange, sa voix devenant suraiguë. Sans qu’il sache pourquoi, cette danse rendait Aézir extrêmement mal à l’aise. Anguila acheva sa danse alors qu’elle se contortionnait de manière inhumaine. Aussitôt, une sorte de porte apparut derrière elle, et un sourire satisfait se fit sur son visage. Derrière cette porte, se trouvait une large étendue d’eau. Profonde, noire comme la nuit, vide, et baignant dans un silence assourdissant.
“Que… Où est ce que ça mène, demanda Aézir, interloqué.
-Je ne trahis jamais ma parole, répondit Asmaël. Anguila va s’aventurer là où si peu de mortels et immortels ont eu le courage de se rendre : le royaume des morts. Mais d’abord, chère ami, si tu le veux bien, l’attente a été longue…
- Tout de suite, Maître !”

Aussitôt, elle se dirigea vers la porte, et d’un simple coup de poing, celle-ci vola en éclat, créant un immense nuage de poussière. Derrière elle, se trouvait une statue assez grande. Elle représentait un être auquel il semblait impossible de donner un genre, ayant une taille fine, une musculature légèrement développée et de longs cheveux.  La statue était vêtue d’un habit pourpre brodé de fil d’or, et semblait tout juste achevée malgré les siècles qu’elle avait vécu
“Enfin, dit Asmaël avec satisfaction… Cela faisait si longtemps.”
Aussitôt, l’espèce de fumée qui composait son corps se fondit sur la statue, la pénétrant, son âme acquérant ainsi une nouvelle enveloppe corporelle. Il eut alors un immense sourire de satisfaction. De ses mains, il tâta tout son corps, palpa la moindre parcelle de sa peau de pierre. Alors, il se retourna, lentement, vers sa servante : “ Bien, dit il, j’ai conclue un marché. Il est à présent temps de remplir ma part.”
Anguila s’agenouilla une derrière fois devant son seigneur, puis elle daigna jeter un regard sur Aézir, qui commençait à se sentir de moins en moins bien.
“Dis moi à quoi ressemble ta femme, lui dit elle d’un ton sec.
- Elle…. Elle avait une peau semblable à la mienne, et de longs cheveux noirs et bouclés… Elle… Elle.”

Après avoir lever les yeux au ciel, l’étrange femme, si c’en était bien une, posa ses deux mains sur les tempes du jeune berger, qui semblait perdu. Elle les retira rapidement, puis lui dit d’une manière tout aussi froide :
“Je reviendrai rapidement avec l’âme de ta femme.”

Puis, elle s’engouffra dans la porte qu’elle avait créé. Devant elle, il y avait cette immense étendue d’eau, et au loin, à peine visible, la berge opposée. Anguila se dressait devant le nouveau à côté d’une des nombreuses portes reliant Corterra à ce sombre royaume. Sur premier obstacle du royaume des morts. Autour d’elle, des centaines, des milliers d’âmes affluaient vers leur dernière destination. Celle-ci marchaient à pas lents sur cette eau, sans créer la moindre onde : voilà qui différenciaient les morts des vivants. Sitôt qu’un être vivant poserait ne serait-ce qu’un orteil sur cette eau, il coulerait à l’intérieur, pour émerger à côté d’une des nombreuses portes qui reliaient Corterra à ce royaume particulier. Sur l’autre berge se trouvait une porte, gigantesque : celle-ci menait au Purgatoire, où les âmes étaient jugées par le dieu de la mort en personne, Deathanatos. Anguila était entrée dans son domaine, et allait devoir jouer avec ses règles. Par delà cette porte, s’en trouvait trois autres : une menant au Tribunal des  mes, les deux autres menant vers les Enfers ou les Délices, selon le choix de Deathanatos. La résurrection des morts étaient formellement interdite, et Anguila s’exposait donc à un danger immense. De plus, les Faucheuses, créatures dérangeantes crées par le dieu de la morts, erraient dans son royaume, traquant les vivants ou les âmes qui chercheraient à revenir à la vie. Anguila sourit à la perspective de tous ces risques qu’elle allait braver. Aucun être humain ne pourrait franchir tous ces obstacles. Mais cela faisait quelques siècles qu’Anguila n’était plus un être humain.

Tout d’abord, elle se mit à flotter quelques centimètres au dessus du sol, survolant l’étendue d’eau sans la moindre difficulté. De toutes manières, pour les être tels qu’elle, les véritables épreuves se trouvaient au delà de cette porte. Elle pénétra l’entrée du Royaume des Morts d’un pas rapide et assuré. Derrière cette porte, toutes les âmes défuntes attendaient leur jugement. Certaines pleuraient, émettant des lamentations lugubres, d’autres attendaient dans le silence, le regard fixe et hébété. Anguila passa sans jeter un regard aux défunts, et pénétra dans les Délices, cet endroit supposément rempli de tous les bonheurs qu’il soit possible d’apporter, où les âmes des morts pouvaient même se délecter de nectar et d’ambroisie. Une fois entrée, Anguila se sentit immédiatement menacée : il fallait retrouver cette âme, et il fallait la retrouver vite, sous peine de devoir subir le courroux des Faucheuses. Anguila avait devant elle une plaine gigantesque, sur laquelle se dressaient de multiples palais abritant les âmes. Il y en avaient des millions, des milliards même ! Comme le disaient les légendes de multiples délices entouraient ces palais : des fontaines d’eau limpide, d’immenses buffets où se trouvaient cornes d’abondances ou ambroisie ; les mets les plus délicieux qu’on pouvait trouver en Corterra ou ailleurs, et d’autres merveilles toutes aussi splendides. En revanche, Anguila n’osait imaginer ce qui attendait les âmes qui n’avaient pas été jugées dignes de cet endroit…
Dans ces rues, dans ces plaines, marchaient, s’amusaient des milliards d’âmes, venant de Corterra ou d’ailleurs, de toutes les planètes crées et régies par les dieux, et Anguila devait en sortir une, spécifique. Cette tâche semblait insurmontable, et Anguila devait se dépêcher : au loin, elle avait vu se glisser la silhouette malsaine d’une faucheuse. Ces créatures, hautes d’environ deux mètres, procuraient un sentiment de gêne à quiconque les regardait : des haillons noirs couvraient partiellement ces choses, et de ces haillons dépassait une chair blanche couverte de cicatrices. Leur visage était très grand, comparé à leur corps frêle. Une faible lueur apparaissait dans leurs grands orbites ténébreux, et une rangée de crocs dépassait de leur bouche, dénuée de lèvre, et qui semblait n’être que la trace d’une blessure. Enfin, elles tenaient dans leur main longue, pâle et griffue, une faux gigantesque, sertie de diverses ornements. Telle était l’apparence des gardiennes du royaume des morts. Anguila s’enfuit vite, courant à en perdre haleine dans les rues de cette immense ville. Petit à petit, les regard des âmes se faisaient pesants sur elle, et elle sentait qu’au loin, plusieurs Faucheuses s’étaient lancées à sa poursuite. La servante du Seigneur des Démons pressa d’autant plus le pas. Les Faucheuses étaient réputées pour être de redoutable guerrière, et Anguila ne pourrait combattre plus d’une Faucheuse à la fois. Elle établi une connexion avec cette âme, grâce aux souvenirs qu’elle avait lu dans l’esprit d’Aézir, et de ce fait, savait exactement où elle se trouvait, et par chance, elle était relativement près. Anguila courait à en perdre haleine, osant quelquefois un regard teinté de regret vers tous ces bonheurs auxquels elle ne pourrait jamais accéder. Mais tout cela représentait également tout ce qu’elle haïssait chez les dieux : ce luxe, cette opulence qu’ils s’offraient, mais qu’ils refusaient à ceux qu’ils ne jugeaient pas dignes d’y accéder. Ceux qu’il préférait enfermer dans les Enfers. Une race entière emprisonnée, scellée… Quelle cruauté, se disait elle.

Anguila, cet être froid, qui avait appris à réprimer toute émotion, ressentait pour la première fois depuis des siècles une peur sincère pour sa vie : plus elle approchait de l’âme de Lyria, plus elle sentait la présence des Faucheuses derrière elle, leur souffle arride et leurs rires cruels. Elle sentait leur regard de chasseur la traquer elle, la proie qui avait osé profaner leur domaine. Enfin, elle vit au loin l’âme tant convoitée : elle la regardait, la fixait comme on fixait une abomination. Ne faisant nullement attention à se regard, Anguila se rua sur cette âme, puis utilisa une invocation afin de retourner vers Corterra. Avant de disparaître avec l’âme de Lyria, elle eut tout juste le temps de se retourner, faisant face aux Faucheuses qui se ruaient sur elle avec une extrême rapidité. Cette vision hanta Anguila jusqu’à la fin de ses jours.

Finalement, celle-ci fut de retour devant son Maître, empoignant fermement l’âme de Lyria. Celle-ci était devenue inerte, et Aézir ne pouvait cesser de la regarder. Lyria avait une peau mâte, et de longs cheveux bouclés lui descendaient jusqu’au bas du dos. Asmaël s’approcha de cette âme, et délicatement, la pris dans ces bras. Il ferma ses yeux quelques instants. Soudainement, des os, du sang, un système nerveux, des organes.... tout cela apparut, formant une nouvelle enveloppe charnelle pour Lyria, identique à celle qu’elle possédait de son vivant. Puis, tout aussi délicatement, le Seigneur Démoniaque la posa sur le sol.“Ta femme se réveillera d’ici peu, dit il. A présent, il est temps d’honorer ta part du contrat : je sens la présence de l’Elu approcher, et il n’est pas seul… J’aurai besoin de toute l’aide nécessaire."

30
Quiz Audiovisuel / Quiz Disney
« le: samedi 17 août 2019, 00:09:41 »
Pour donner la liste complète complète : Les 101 dalmatiens, les 102 dalmatiens, Dumbo, Alice au pays des merveilles, Alice de l'autre côté du mirroir, Aladdin, Le Livre de la Jungle, Le Roi Lion, et Maléfique (qui est avant tout un mauvais film), Cendrillon et la Belle et la Bête

Pages: 1 [2] 3 4 ... 29