Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - Cap

Pages: [1]
1
Débat / [Débat] La limitation à 80km/h
« le: dimanche 23 septembre 2018, 23:01:03 »

Durant le dernier mois, j'ai du faire dans les 1500km sans (quasi) emprunter l'autoroute. J'ai donc pu goûter avec joies (:hap:) à la nouvelle réforme routière : la limitation à 80km/h.

Une bonne partie de ces kilomètres parcourus étaient entre Lyon et Toulouse (j'ai fait l'aller retour quoi). Et non, pas en passant par la vallée du Rhône, mais bien en coupant tout droit dans le Massif Central. Pour les curieux, ouvrez maps, et regardez le trajet : ça fait Lyon-St Etienne-Le Puy-Mende-Rodez-Albi-Toulouse. A la louche, il doit avoir dans les 400 km de nationale.
Avant que je ne donne mon avis, il faut savoir que j'aime conduire, et je suis souvent à fleurter avec la limite maximale quand les conditions le permettent. Je fais donc partie de ces gens qui roulent à 94km/h sur les nationales sympathiques, celles plutôt droites et avec de grandes courbes.
Donc quand j'ai vu le premier panneau 80, j'ai d'abord rigolé, me disant que c'était bizarre. Puis je me suis ensuite rappelée la nouvelle loi. Dans un premier temps, j'ai soupiré, mais je me suis pliée : je me suis calée à 84km/h. Puis j'ai rapidement déchanté. Les automobilistes se rangent dans deux catégories. Les premiers respectent la limitation. Mais vraiment sérieusement : ils sont à 75km/h, 80km/h pour les plus rapides. Et quand un radar est annoncé, ils prennent peur, et roulent à 65/70km/h. Parce que quand même, faudrait pas se faire flasher. Puis il y a la deuxième catégorie : ceux ignorant complétement la réforme, et roulant comme avant, voir plus (bawi, se faire contrôler à 90km/h ou 99 km/h, c'est la même amende, et c'est toujours un point, autant rouler à 99km/h). Donc ceux là te coller au derrière, et font tout pour doubler. Souvent à en être dangereux (et je ne parle pas que du dépassement).
Le trajet m'a donc particulièrement agacée. Pourtant, j'adore conduire. Mais ces deux comportements rendent le trajet particulièrement agaçant, et stressant. J'ai donc voulu me renseigner sur cette réforme. Apporte-t-elle vraiment quelque chose ? Quels sont les points positifs (et négatifs) de cette nouvelle limitation ?

La mortalité
Premier argument avancé par le gouvernement, cette réforme a pour but de diminuer la mortalité sur les routes. Est cité en exemple 2003, et l'arrivée des radars automatiques. Ces derniers ont permis une réduction de la vitesse, provoquant une baisse de la mortalité sur la route (la plus basse jamais enregistrée d'ailleurs).
L'image est pas super nette, mais montre clairement la baisse de la mortalité sur la route, ainsi que les différentes causes, à chaque fois. Ainsi, les progrès technologiques apportent aussi de la sécurité et permettent également la diminution de la mortalité. Mais concentrons-nous sur la vitesse, sans prendre en compte les progrès technologiques.
Je vous épargne les calculs sur les distances de freinage théoriques, les 10 mètres de différence (environ) ne changent pas grand chose en soi, surtout si les distances de sécurité sont respectées.
Si on regarde la cause des accidents graves, on retrouve à chaque fois la vitesse. Le lien est exponentiel entre cette dernière, et la mortalité. Ainsi, de façon intuitive, si on baisse la vitesse, on baisse le nombre de morts sur la route.
Mais c'est oublier une autre partie du problème : les drogues (oui, j'inclus l'alcool dedans). D'ailleurs, l'alcool est responsable à lui seul d'un tiers des accidents mortels. Proportion toujours conservée, malgré la baisse du nombre d'accident.
Ce point sur l'alcool me permet de glisser une petite question. On parle toujours du nombre d'accident, mais jamais de la proportion d'accident. Je suis quasiment sûre (mais impossible de trouver mieux que l'image qui va suivre) que le nombre de personne sur la route, et le nombre de kilomètre parcourus par conducteur a augmenté considérablement ces dernières années. Pour un nombre d'accidents décroissant (puis globalement constant ces dernières années). Si on regarde le ratio, la proportion d'accident est en baisse. Pourquoi dans ce cas est-ce que l'on présente toujours un nombre et non pas le ratio ?

L'indice de circulation est équivalent au nombre de km parcourus
Mais bref. Je m'égare. On parlait de la mortalité. La vitesse est responsable de 55% des accidents (je retrouve plus où je l'ai lu par contre, mais il me semble que c'était cet ordre de grandeur :niak:). Oui, mais, il y a une différence entre la vitesse maximale autorisée, et la vitesse à laquelle roule les automobilistes. Pensez à ces routes de montagnes sur lesquelles on peine à dépasser les 50km/h. Elles sont aussi limitées à 90 80km/h. Si on regarde la vitesse moyenne des automobilistes, bah, on est pas trop loin de la nouvelle limitation :

La description parle de réseau secondaire


Le temps et l'argent Parce que le temps, c'est de l'argent
Si on calcule le temps "perdu" passé à rouler à 80km/h au lieu de 90km/h, on arrive à environ 1 minute pour 10 km parcourus. Pas énorme me direz-vous ? En effet, sur de petites distances, la différence n'est pas énorme, mais si on commence à considérer des distances plus grandes, les temps deviennent vite plus grands. Les professionnels, ceux amenés à prendre beaucoup la route, vont ainsi augmenter leur temps de trajet. Mais plutôt que passer plus de temps sur la route, ils vont plutôt réduire leur champ d'action, pouvant ainsi créer des "zones blanches", plus du tout déservies.
Parlons également du coût de cette réforme. Bah oui, il a fallu changer tous les panneaux. Les chiffres avancés sont de l'ordre de 11 000 panneaux. Pour un coût compris entre 6 et 12 millions d'euros (oui, j'ai pas plus précis). Mais soyons rassurés, l'ensemble du trop perçus par les radars et autres amendes pour excès de vitesse sera entièrement utilisé pour les soins aux accidentés de la route (même si on ne sait pas comment sera estimé le trop perçu).


Et le climat là dedans ?
Une première approximation pourrait nous faire penser que cette réforme pense à notre vieille planète. Déjà, on va avoir des voitures qui ne seront pas à leur régime moteur maximal : les plus anciennes ne passent pas forcément la 5ème à 80km/h, et les plus récentes ne passent pas non plus la 6ème (toujours à 80km/h). On observera ainsi une augmentation des rejets en gaz à effet de serre (GES) de la part de ces véhicules.
Cependant, ils ne sont pas majoritaires. Et bien sachez que énergie nécessaire pour entraîner un véhicule augmente avec le carré de sa vitesse, ce qui signifie que la consommation de carburant augmente plus vite que la vitesse. Ainsi, d'un point de vue écologique, il est plus intéressant de baisser sa vitesse de 10km/h sur les autoroutes que sur les nationales.
Également, afin de compenser le "temps perdus" sur les nationales, les gens préfèreront peut être faire plus de km, et prendre l'autoroute. Ce qui n'est pas pour la diminution des GES...


Et mon avis du coup ?
Vous l'aurez sûrement compris vu mon ton légèrement acerbe, je suis contre cette réforme. Et mes recherches m'ont confortées dans mon opinion. Je n'arrive pas à voir des avantages (mis à part remplir les caisses de l'état), pour quand même pas mal de points négatifs pour les automobilistes, ceux qui utilisent les nationales tous les jours. Une réforme, comme celle proposée par les départements, me semblait bien plus pertinente : une modulation des vitesses pour chaque route, en fonction de sa dangerosité. La vitesse est fixée par le département, également en charge de l'entretien de la route. Là, à mon avis, la réforme ne s'attaque pas au problème, mais au porte-monnaie. Ces quelques kilomètres par heure ne changent pas grand chose ; l'alcool (et autres drogues), ou les smartphones présentent bien plus de danger aujourd'hui. D'ailleurs, j'ai peur que par ennui, les gens les sortent beaucoup plus en conduisant...

Et vous, qu'en pensez-vous ?

2
Jeux Vidéos / Octopath Traveler
« le: mardi 04 septembre 2018, 16:36:27 »

Je pensais que ce topic existait, mais en fait non. Je vais donc vous parler d'Octopath Traveler (sans spoil pour le début), et mes premières impressions (après une dizaine d'heures de jeu, et donc, avec un peu de spoil).

Octopath Traveler est le dernier RPG sorti sur Switch, avec une esthétique 2D très sympathique. Les personnages, au nombre de huit, ont chacun leur raison de prendre la route et partir à l'aventure. Au départ, l'un d'entre eux est choisis par le joueur, les autres seront ensuite recrutés une fois leur premier chapitre terminé. Chaque personnage possède son identité (plus ou moins forte), et est surtout caractérisé par des compétences spéciales en combat et hors combat propre à sa classe.
Les combats sont plutôt dynamiques. C'est du tour par tour, mais il y a un système de points boost qui, lorsqu'ils sont utilisés, décuplent les effets des attaques (attaques simples ou capacités). Il y a également un système de point faible des ennemis : chaque ennemis est faible à une arme ou un élément (ou plusieurs), et l'attaquer avec ce dernier permet de réduire cette jauge. Lorsqu'elle arrive à zéro, l'ennemi est assommé pour un tour. Le système, au premier abord assez complexe, se relève assez intuitif. Néanmoins, je pense que pour arriver à l'exploiter pleinement (et bien utiliser les synergies des personnages), il y a un peu de réflexion à avoir.



Du coup, ma partie. J'ai (évidement) commencé avec Thérion, le voleur roublard. Roublard de son état, il peut crocheter les coffres, et emprunter pour une durée indéterminée les objets des gens. Une fois sont premier chapitre terminé (et vu le niveau demandé pour la suite), j'ai préféré aller recruter le reste de l'équipe. Un bon début je trouve, son histoire est pas mal, reste à voir comment seront exploités les oeufs de dragon dans les autres chapitres.
Je suis donc partie au sud, récupérer Alfyn, l'apothicaire. Un healer, ça ne fait pas de mal. L'histoire est un peu simple, le village est ridiculement petit mais a deux apothicaire, et la justification pour départ d'Alfyn est un peu facile. Mébon, il en faut. J'aime beaucoup ses pouvoirs spéciaux sinon. Il y a masse combinaison à essayer avec les ingrédients, va falloir que j'étudie sacrément la chose pour arriver à des résultats satisfaisants.
Direction le nord ensuite, pour récupérer H'aanit, la chasseuse, avec qui j'ai faillit commencer l'aventure. Je la trouve très forte, elle fait très mal en combat, et peut attraper les monstres et combattre avec comme des pokémons. Pis après, on peut attaquer les gens dans les villages, c'est rigolo (:oups:). Première difficulté sur le boss, que j'ai mal engagé, et que j'ai préféré reset. Son histoire est elle aussi assez classique, mais elle tient la route.
J'ai ensuite poussé jusqu'à Cyrus, histoire d'avoir un mage. J'ai trouvé son histoire un peu plonplon, et très allongée pour pas grand chose. Les fausses rumeurs n'étaient pas nécessaires je pense pour justifier son départ. En combat, il manque de regen mana pour être vraiment très fort. Il attaque en zone, ce qui est dévastateur, mais il est assez vite à cours de mana. Quant à son pouvoir spécial en combat. Je ne sais toujours pas dire si j'aime ou pas. C'est très fort de savoir directement un point faible de l'adversaire, mais en même temps, j'aime bien avoir la surprise, essayer, tenter de deviner, toussa.
J'ai ensuite fait demi tour pour aller voir Ophilia, la prêtresse. L'histoire avait un sacré goût de déjà vu, c'est étrange. Le meilleur pote qui doit rester au chevet de sa famille. Hum. Je n'ai pas été convaincue par le personnage. Très axée soutient, et soin de zone, elle est perds très vite sa mana, et est inutile en début de combat sans blessés dans le groupe (à bas level sans connaitre les sorts de soutiens, faudra retester à plus au niveau (mais faudra la xp pour ça)). J'ai beaucoup aimé le boss de son premier chapitre par contre.
Enfin, j'ai fait route vers le désert pour rencontrer Primrose, la danseuse. Son histoire est intéressante, et fait évidement écho à de la prostitution. Ce qui est complétement évité et mentionné qu'à demi mot (pegi 12), la meilleure réplique étant (le maitre) "utilise plutôt ta bouche pour me satisfaire" (Primrose) "allez vous satisfaire tout seul". J'étais pliée.

Mon équipe de base étant constituée de Thérion, Alfyn et H'aanit, j'hésite à qui ajouter en quatrième. Cyrus me semble pas mal, mais j'ai l'impression de ne pas l'exploiter correctement. Peut être qu'un des deux derniers personnages aura plus sa place. Je verrai lorsque je les rencontrerai. Je pense me diriger vers Tressa, la marchande, mais il me semble que le village d'Olberic le guerrier est sur la route. Une fois tous les personnages dans l'équipe, je commencerai les chapitres 2. J'ai pas encore réfléchi à l'ordre, je ferrai peut être en fonction des niveaux recommandés.

Je trouve le jeu très parlant, beaucoup de lignes de dialogue, ça prend son temps, mais c'est peut être le propre des chapitres 1, qui sont là pour présenter les personnages. J'espère en tout cas que ça va en s'atténuant. Le jeu est plutôt simple, peut être parce que j'ai toujours les mêmes trois personnages (qui engrangent donc beaucoup d'xp). Je devrai peut être (une fois les huit personnages recrutés), me constituer trois équipes (le premier personnages sélectionné ne peut quitter l'équipe) et tourner pour xp tout le monde. A voir comment les chapitres 2 se présentent. En tout cas, j'aime beaucoup le système de combat, que je trouve assez kiffant. Et malgré quelques histoires assez évidentes et faciles, j'ai quand même envie de suivre les aventures des différents personnages. Et puis, on est libre d'aller où on veut, même dans les zones où les monstres one shot (sisi c'est du vécu :niak:). Je crois que ça s'appelle un monde ouvert ?

Mais bref, tl;dr, j'aime beaucoup !

Et vous ? Quels sont vos parcours et membres de votre équipe ? Comment vous avancez ? Vous en êtes où ? :miou:

3
Discussions Générales / Astronomie
« le: mardi 24 juillet 2018, 21:33:16 »

Bon. J'ouvre ce topic pour parler d'astronomie, et de tout ce qui touche de plus ou moins loin à l'espace et à l'univers.


Je voulais surtout vous parler de l'éclipse de lune du 27 juillet prochain.

Déjà, une éclipse de lune, qu'est-ce que c'est ? C'est quand la lune passe dans l'ombre de la Terre, simplement. La lune va donc se draper d'une belle couleur rouge sang.

L'éclipse de ce week-end est particulière pour deux raisons. La première, il s'agit de la plus longue éclipse lunaire du siècle. Et la seconde, cette éclipse est totale, c'est-à-dire que la lune passe par la centre de l'ombre de la Terre (mais elle ne disparait pas pour autant).

Pour l'observer, rien de plus simple. Pas besoin de protection ou quoi, et surtout, c'est visible à l’œil nu. Il vous faut donc un coin dégagé, avec le moins de lumière possible. Pour la France, la lune sera déjà complétement éclipsée à son lever (à l'est), à 21h29, et le restera jusqu'à 23h13. Elle quittera progressivement l'ombre de la Terre, pour finalement en sortir à 1h28.
Par contre, désolée amis Québécois, mais cette éclipse n'est pas visible par chez vous...

Je vous encourage vivement à sortir aller voir cette éclipse. Le phénomène est lent, ne vous forcez pas à rester toute la nuit dehors, loin de là, mais voir la lune avec cette teinte particulière est vraiment spécial. Je le répète, pas besoin d'équipement spécial, et surtout, vous pouvez voir quelque chose malgré quelques lumières de la ville (même si ce n'est pas l'idéal :niak:). Vous pouvez aussi vous renseigner, il y a surement des événements organisés autour de chez vous par des passionnés, ça peut être l'occasion d'en découvrir plus sur le ciel nocturne au passage :-*

Voilà voilà. Si vous avez des questions, ou si vous voulez parler d'autre chose en lien avec l'astronomie, n'hésitez pas :8):

4
Littérature, BD et séries d'animation / [Animation] Wakfu
« le: lundi 04 juin 2018, 22:50:29 »

Bon. Il est temps de parler d'une des meilleures séries. Wakfu. Avant de parler à proprement parler du synopsis et autres détails de l'univers, cette série est produite par Ankama, studio français. L'animation est nickel, c'est beau, fluide, avec un style et une palette graphique reconnaissable de loin. Et c'est bourré de référence (il y a un épisode qui s'appelle le mmmmmmmmmporpg), l'humour est présent et (presque tout le temps) subtil, avec des jeux de mots jusqu'à dans les noms des persos. Juste pour ça, je recommande grandement.

Du coup point synopsis :

Citation de: merci wiki
Deux cents ans ont passé depuis le grand déluge qui a mis fin à l'âge des Dofus et transformé les continents de l'époque en archipels. Les eaux montent, la nature devient folle ? Des choses se sont passés, d'autres se sont terminés, mais le Wakfu, l'énergie primordiale créatrice du monde est fortement perturbée par un être mystérieux.
Sur une petite île au large de la nation d'Amakna, se trouve un petit village perdu dans la forêt : Emelka. Dans ce petit village, démarre les épopées d'un jeune garçon du nom de Yugo, qui vient de découvrir ses pouvoirs, mais aussi ses origines.
C'est ici que tout commence.

Mais bref. Saison 1. On suit Yugo et ses amis dans une quête épique à la recherche de ses origines, mais surtout, pour sauver le monde (d'ailleurs, nospoil, mais le méchant de la saison 1 est trop cool <3).
Ensuite, pour les saison2 et 3, je ne les résumerai pas, ça spoil puisque tout s'enchaine. On suit les personnages, on les voir grandir, et la saison 3 est vraiment touchante par moment, de voir les personnages que l'on suit devenir grand :8):
Pour les plus curieux, et si vous voulez vous spoil (c'est pas bien), allez voir la page wikipédia. Ou nan même. Allez voir la série :8):

En parallèle à ça, il y a eu plein d'autres productions. Un manga, qui se passe après la saison 2, que je n'ai pas lu (:oups:). Des épisodes spéciaux qui se déroulent quelques années après les mangas, et qui sont bien sympas, bien qu'un peu expéditif. Un mmmmmmorpg, wakfu, qui est cool (oui, je l'ai essayé :oups:). 'fin, même techniquement deux, puisqu'il y a celui de Dofus aussi, mais je connais moins.

Et surtout, plus ou moins la cause de ce topic, un film, Dofus livre 1 : Julith. L'histoire se déroule bien avant toutes les autres. On suit Joris, un personnage apparaissant dans la série. Mais ici, il est encore enfant. Et encore une fois, je vais copier le résumé de wikipédia :
Citation de:  merci wiki²
En l'An 4001 à Bonta, majestueuse cité de la paix, le jeune Joris Jurgen vit tranquillement avec son père adoptif Kerubim Crépin, vieil homme-chat. Mais quand il essaye d'approcher sa plus grande idole, Khan Karkass, joueur de boufbowl, il se produit un événement diabolique : l'ignoble Julith, femme aux grands pouvoirs magiques, est de retour et veut prendre sa revanche en volant le Dofus Ébène (un œuf de dragon qui renferme d'étranges pouvoirs) ! Avec ses nouveaux amis Khan et Bakara, Joris pourra-t-il sauver sa ville ? Va-t-il pouvoir se libérer des griffes de l'abominable Julith ?

Alors ouais, le pitch fait très pour les enfants. Mais on reconnait très vite la patte Ankama. L'animation est au top, les scènes sont belles, bien foutues. Les personnages sont touchants et plus complexes qu'ils en ont l'air. Ils soulèvent des questions et ont des interrogations matures. La conclusion est un peu vite expédiée à mon goût, mais je pense que c'est une contrainte de temps : le film fait presque 1h50, et pour un public jeune, ça commence à être long. Mais à part ça, rien à dire. J'ai vraiment passé un bon moment. Je recommande ! :-*

5
Bon. Je discutais avec un membre bien connu, et il a soulevé un point qui mérite réflexion.

Citation de: Achileus
apparament, si chaque fan de zelda préfère son premier, c'est qu'il y a des éléments que l'on retrouve dans quasiment chaque jeu (Link, Zelda, L'es objets, Les donjons, Le village cocorico...) que l'on a découvert grâce au premier, et que l'on est déçu quand on voit que le reste des jeux le ressert direct, sans changement véritable

Voilà. Du coup, je me demandais si votre premier Zelda était aussi votre préféré ? Est-ce que, au final, vous ne l'adoriez pas pour la découverte de ce système réutilisé à chaque fois (ou presque) ? Que c'est pour ça que TP a autant déçu (et l'attente, mais c'est autre chose) ? Que M'sM divise toujours autant ? Que BotW est en train de prendre le même chemin ?


Pour ma part, mon premier Zelda (et premier jeu vidéo) est TMC. Malgré ses défauts, que je vois et constate, je le porte toujours dans mon coeur et je n'hésite pas à le défendre comme étant le meilleur Zelda. Mais au fond, est-ce que je considère vraiment comme le meilleur ?
J'ai certes de superbes souvenirs dessus. Cet émerveillement de découvrir ce monde, cette peur face aux monstres, cette satisfaction de vaincre les boss, et surtout, Vaati. N'est-ce pas parce que c'était la première fois ? Parce que j'étais petite ?

Pour répondre à cette question, je me dois de me demander quels sont les Zelda qui m'ont marquée. Et surtout, pourquoi ?
TP. Mon premier Zelda 3D. Une ambiance qui se veut sombre et mature. J'en garde un plutôt bon souvenir. Des donjons prenants (La tour du jugement, le manoir des yétis). Des combats épiques (Pyrodactilus, Octolacanthe, Humbaba). Des musiques superbes (allez écouter la bande son quoi). Un plot twist de fan service (coucou Ganondorf).
SwS. Oui, vous avez bien lu. SwS. Je ne parlerai pas des points négatifs, donc, bye les commandes. Mais j'ai apprécié ce Zelda pour sa bande-son (vraiment belle), ses PNJ (Ghirahim, Hergo, Impa), son histoire (très fan service quand même) et cette fin avec Fay (qui, malgré le fait qu'elle soit insupportable, a quand même réussi à m'émouvoir).
TWW. Cette liberté. Ce jeu est une ode à la liberté et à l'exploration. J'avais juste envie de prendre la mer moi aussi, et de partir explorer le monde. Tout en étant en même temps rempli de nostalgie. Et puis cette fin. Farewell Hyrule King <3 Beaucoup d'émotions dans ce Zelda.
BotW. Comment ne pas le citer juste après avoir parlé de la liberté de TWW ? J'ai presque été déçue en le refaisant en difficile car je connaissais la carte. Durant mon exploration et mes pérégrinations, j'ai juste été émerveillée de découvrir la beauté et les mystères d'Hyrule. Beaucoup de satisfaction aussi quand on réussit à prendre le système en main, et à faire faire ce qu'on veut à la physique du monde. Et à ne plus (trop) mourir bêtement. Et puis, j'ai aussi beaucoup aimé l'histoire, racontée en pointillée, et laissée libre à l'imagination du joueur.

Désolée si votre Zelda favori n'y est pas. OoT a été survendu pour moi, j'en attendais trop. Je n'aime pas le système des trois jours de M'sM, j'aime trop prendre le temps. ALttP ne m'a juste pas marquée (pis il est trop dur (coucou les 64 morts)), tout comme ALbW et les Oracles, j'ai pas assez de skill pour finir LoZ et AoL, L'sA est trop ancien dans ma mémoire, il faut que je le refasse (mais j'ai quand même réussi à l'oublier, donc, bon), PH est beaucoup trop simple, ST est comme PH, mais avec des trains. Mais ce n'est que mon humble avis et il n'engage que moi.

Mais bref. Ce que j'en retiens. Visiblement, j'aime les Zelda pour l'émerveillement que j'ai à les parcourir, à découvrir leur monde si particulier. J'aime également les combats épiques (ou qui semblent l'être), et cette satisfaction d'avoir vaincu. Je prête également attention à la bande-son, mais elles sont toutes géniales et savoir laquelle je préfère est un autre débat. Et enfin, je jette aussi un oeil aux personnages, et à ce qu'ils transmettent.

Mais du coup, TMC n'est pas le meilleur dans tout ça ? Oui, clairement. Pour tous ces points, je citerai un autre Zelda dans lequel il sera meilleur. Et même, si j'avais à classer tous les jeux dans ces points, TMC ne serait sûrement pas très haut dans ces classements. Mais il m'a marquée, bien plus que tous les autres. Il m'a forgée, et fait devenir la joueuse que je suis aujourd'hui. Et rien que pour ça, il mérite sa place dans mon p'tit coeur.

Et donc, pour te répondre @Achileus , je pense que notre Zelda préféré n'est pas forcément notre premier, mais celui qui nous a le plus marqué. Celui avec lequel on le plus de souvenir, ressenti le plus de choses. Alors pour ceux qui se ressemblent dans leur structure (OoT, TP, ALttP par exemple), c'est le premier du lot qui va marquer le plus, celui de la découverte de la chose. Et pour ceux qui sortent un peu du lot, comme M'sM ou BotW, la question est juste de savoir si on aime leur différence, ou pas.


Et vous, vous en pensez quoi ?

6
Jeux Vidéos / Dead Cells
« le: vendredi 25 mai 2018, 20:58:12 »
Bon, j'allais lancer le jeu, mais j'ai une heure de mise à jour, donc, je vais venir vous le présenter


Dead Cells est un rogue like, plus ou moins de plate-forme en 2D. Votre but est de vous échapper de la prison en parcourant les différents biomes, battant les ennemis et les boss, trouvant des armes et autres équipement que vous pouvez améliorer et, bien évidement, vous allez mourir. Beaucoup. Le jeu est dur, il faut le prendre en main, les monstres font mal. Bref, un rogue-like.

Le jeu est fluide et nerveux, les graphiques sont ce qu'il faut pour ce genre de jeu, les musiques sont cools. Si vous aimez ce genre, je vous recommande de foncer. Il est toujours en bêta, mais plus pour longtemps : c'est la dernière màj (pis elle s'appelle la baguette update) avant la version finale. Et malgré cela, je n'ai rencontré un bug qu'une seule fois (et c'était drôle, j'avais réussi à être invisible :-*).

Voilà. Je ne sais pas trop quoi dire de plus dessus. Vous connaissez ? Vous y jouez ? Où en êtes-vous ? j'espère ne pas trop bider...




Petit point sur la baguette update : déjà, assez pliée du nom. Et la nourriture qu'il est possible de trouver pour nous redonner de la vie, suite à cettte mise à jour, peut être changée en baguette et croissant. Ensuite, cette mise à jour a apporté pas mal d'équilibrage, rendant certains build op impossible à mettre en oeuvre. Et augmentant globalement (encore) la difficulté du jeu. Et les menus sont devenus plus beaux, plus clairs. Voilà. J'aime beaucoup :-*

7
Jeux Organisés / JDR[prise de température]
« le: mardi 13 mars 2018, 22:34:11 »
Coucou les loulous !

Voilà maintenant presque deux ans que je pratique le jdr, aka, le jeu de rôle. Pour faire simple, les joueurs incarnent chacun un personnage qui évolue dans l'univers géré entièrement par le maître du jeu (mj). Les règles dépendent du système de jeu choisi, il en existe de toutes sortes : des plus simples au plus complexes.

Mais le but de ce topic n'est pas de rentrer dans les détails des règles et systèmes de jeu. Il n'y a pas si longtemps, j'ai écrit un scénario de jdr dans un univers Zelda. Et une idée un peu folle m'a traversée la tête : et si j'en faisais plus ? Plus qu'un scénario, mais une campagne entière ? Et si je la proposais ensuite sur PZ, via roll20 (par exemple) ?

Du coup, ça demande un peu de travail. Pour les connaisseurs, j'ai utilisé le système Pathfinder. Des races existent, mais pas celles de l'univers Zeldaïque. L'idée est d'adapter ces dernières au système de jeu (de les créer), de faire un peu de lore (créer l'univers dans lequel la campagne va se dérouler) avant de commencer à proprement parler la campagne entière. Et va aussi falloir que j'apprenne à utiliser roll20.

La question que je me pose : des gens sont ils intéressés par un jdr Zelda ?

Que les choses soient claires : ce n'est pas pour tout de suite. Je ne vous demande donc pas de vous inscrire. Mais l'idée vous tente-t-elle ? Si oui, avez-vous déjà tâté du jdr ? Avez-vous des idées des remarques des questions ? :8):

8
Discussions Générales / La météorologie
« le: lundi 11 septembre 2017, 00:41:22 »

Pour savoir le temps qu'il va faire, rien de plus simple : regardez votre téléphone, demandez à google, ou regardez simplement le bulletin météo à la télé. Mais ne vous êtes-vous jamais demandé comment une prévision météo s'établi ? Comment on arrive à prévoir le temps qu'il va faire ? Pourquoi il pleut ?
Je suis sûre que vous vous posez un million de questions liées à la météo. Que ce soit sur le temps de façon générale, sur la prévision, sur les phénomènes extrêmes ou le changement climatique.

N'hésitez pas, posez vos questions ici. Etudiante en météo (et bientôt diplômée), je me ferai un plaisir d'écrire des pavés pour vous répondre :(8:

Petit sommaire de mes pavés [soon] :




Les dépressions de moyenne latitude

Avant toute chose, je dois vous parler de la pression. Vous le savez sûrement déjà, mais nous vivons dans l'atmosphère (noshit), et cette dernière exerce une pression (en gros, on subit son poids) sur nous. Sa valeur moyenne est de 1013.25hPa à l'altitude 0, soit, le niveau de la mer. En météo, toutes les mesures de pression effectuées au sol sont ramenées au niveau de la mer. Ainsi, il nous est possible de les comparer.
Lorsque, dans une zone, la pression est supérieure à celles aux alentours, on parle d'anticyclone. Les vents, autour du maximum de pression, vont tourner dans le sens horaire (dans l'hémisphère nord, c'est le contraire dans l'hémisphère sud) et vont avoir tendance à s'écarter du centre.
Au contraire, lorsque  dans une zone, la pression est inférieure à celles aux alentours, on parle de dépression. Les vents, autour du minimum de pression, vont tourner dans le sens anti horaire (dans l'hémisphère nord encore une fois, c'est évidemment le contraire dans l'hémisphère sud), et vont avoir tendance à se rapprocher du centre.

Cet effet entre les vents et le centre est lié à la force de Coriolis. Retenez simplement que cette dernière est provoquée par la rotation de notre planète, ça suffira !


Petit schéma illustrant tout ça

Evidemment, le D est pour dépression et le A pour anticyclone. Vous pourrez aussi trouver le L pour dépression et le H pour anticyclone. Il s'agit alors de la notation anglais, soit low pressure area et hight pressure area (sisi, le vrai terme est vraiment ça. Mais rassurez-vous, on dit souvent que low et hight, ça suffit).

Alors, oui, petite précision pour ceux qui n'ont pas bien suivi : on peut parler de dépression pour des pressions supérieures à 1013.25hPa et d'anticyclone pour des pressions inférieures à 1013.25hPa. On compare la valeur à ce qui l'entoure !
Donc, si la pression au niveau de la mer (ou Pmer) est comme une nappe, les dépressions seront les "trous", et les anticyclones les "bosses". Et tant qu'on est dans cette analogie, on parle également de dorsale pour crêtes et de talweg (ou thalweg) pour les vallées. C'est le même vocabulaire qu'en topologie, ne soyez pas surpris !
Et d'ailleurs, les lignes que vous voyez sur les cartes météos, c'est les lignes d'égales pression (ou isobares). Grâce à ces dernières, on peut s'imaginer la "nappe" et se visualiser à quoi elle ressemble

Maintenant que le point sur la pression a été fait, on peut aborder les dépressions des moyennes latitudes.
On va pour cela utiliser un petit outil qui s'appelle la cyclogenèse. C'est une boîte noire pour le moment, mais dites vous qu'elle permet, à partir de quelques ingrédients, d'arriver à quelque chose comme ça :


Mais ce truc comme ça, qu'est-ce que c'est ? Et bien, c'est ce qu'on appelle une perturbation des moyennes latitudes, ou plus couramment, simplement dépression.

Je vais vous présenter leur schéma conceptuel. C'est-à-dire, leur forme de cas d'école. Très souvent, on se retrouve avec des trucs qui ressemblent (plus ou moins), ou des structures dérivées. Mais en connaissant notre schéma conceptuel, on va savoir comment notre truc-qui-ressemble-beaucoup-mais-pas-parfaitement va réagir. Bref.

Notre perturbation ressemble à un lambda :


Vous la reconnaissez toujours ? Sisi, ça correspond à l'image satellite plus haut, c'est la même genre de bestiole.
Du coup, on a un front chaud, devant. Le trait rouge avec les demi-cercles (du côté vers lequel il avance) le symbolise, ça marche pour toutes les cartes météo !
Le trait bleu avec les piques (toujours du côté vers lequel il avance), c'est le front froid.
Et entre les deux, le secteur chaud. En gros, lorsqu'on voit passer une perturbation, on passe d'air froid, à de l'air plus chaud (passage du front chaud), puis on arrive à de l'air frais (passage du front froid).


Petite coupe verticale

Au passage des fronts, on observe de la pluie. Le front froid caractéristique présente une bande relativement fine, mais très intense de précipitations, là où le front chaud présente des précipitations moins intense, et plus étalées (en largeur j'entends. Regardez le schéma ci-dessus, il est relativement explicite).
Le secteur chaud peut lui aussi présenter des précipitations, mais nettement mois importantes.

Lorsque le front froid rattrape le front chaud, on parle d'occlusion. Elle est symbolisée par un trait violet, avec des demi-cercles et des triangles.
Je ne rentre pas plus dans les détails. C'est la zone de l'enroulement de la perturbation, et dites-vous que ça pleut pas mal dessous !

Enfin, à l'arrière de la perturbation (donc, sur sa gauche), on a la traîne. Plus ou moins marqué suivant les cas (plus de détails du pourquoi lorsqu'on parlera de convection, promis), il peut être complètement absent. C'est typiquement le temps où il semble faire beau, et vous vous prenez une averse 20 minutes plus tard.
On la repère facilement à l'arrière de la perturbation avec cette multitude de petites tâches blanches de nuage. Bon, sur l'image, il y en a vraiment beaucoup !

(Cliquez pour afficher/cacher)

Enfin, sachez qu'une dépression ne donne pas systématique une perturbation. Une dépression, c'est un creux dans la "nappe" de pression. Une perturbation, c'est notre truc en lambda qui apporte de la pluie chez nous. Et sachez aussi que les fronts peuvent être de taille différentes : pour une même perturbation, on peut avoir un front chaud tout petit, et un énorme front froid. Tellement étalé qu'il rejoint le front chaud de la perturbation suivante. Ça fait des situations sympas à étudier après !



Les tempêtes de 99


Oui, les tempêtes. Parce qu'il y en a eu deux : Lothar et Martin, qui ont traversés la France les 26, 27 et 28 décembre.

  • D'où venaient-elles ?

Ce sont des perturbations des moyennes latitudes. Simplement un peu plus violentes que d'habitude. Il faut quelques facteurs favorables pour observer un creusement très marqué et souvent rapide (on parle alors de 'bombe' quand le creusement est suffisamment rapide). Les vents peuvent atteindre des valeurs importantes. D'ailleurs, en météo, on parle de tempête quand le vent moyen dépasse les 100 km/h.
Petit point sur Lothar et un autre sur Martin. Et pour en savoir
plus. Beaucoup de détails techniques cependant.

  • Peut-il y avoir d'autres tempêtes de ce genre ?

Et bien, oui. Les tempêtes de 99 ont été qualifiées de "tempêtes du siècle" parce qu'en moyenne, on ne devrait en voir qu'une comme tous les cents ans. Mais c'est une moyenne, et rien n'interdit d'en revoir une cette hiver.
Après, on a régulièrement des tempêtes sympathiques (dans le sens où ça souffle fort, hein) en France, suffit de voir Klaus en 2009, Xynthia en 2010 ou, plus récent, Zeus en 2017. Vous pouvez jeter un coup à la base de données de Météo France (qui s'arrête en 2015 je ne sais pas pourquoi), ou à celle d'Infoclimat (qui recense tous les phénomènes météo, ne vous noyez pas sous les infos).

Je ne veux pas vous faire peur. On a des tempêtes régulièrement en France, mais elles sont rarement aussi destructrices que celles de 99 ou Xynthia. De plus, n'oubliez pas que Météo France veille, et a pour mission, entre autre, d'alerter face à tout phénomène météo potentiellement dangereux. La vigilance (créée d'ailleurs à la suite des tempêtes de 99) œuvre dans ce but.


9
Littérature, Fictions / De Cap et moi
« le: jeudi 23 août 2012, 14:08:18 »
Salutations les gens !
Voila, je vais vous présenter mes œuvres. C'est tout. Mais c'est déjà pas mal !
J'attends votre avis et vos commentaires. Vous avez aussi le droit aux critiques mais c'est pas obligatoire...
Bon, je ne vais pas vous faire un long discours, je vais donc m’arrêter là.
Bonne lecture !



Voilà un peu d'ordre dans tout ce bazar.  Avec, en premier, nouvelles de tout genre et autres textes.

(Cliquez pour afficher/cacher)

(Cliquez pour afficher/cacher)

Froid

Tir à l'arc

Immeubles

Reconnaissance

Boîte

Il neige

Lettre



Et puis, ceux qui sont là, qui ne sont que des fragments, des idées, de l'écriture automatique. Ceux que j'ai écrit pour moi, et, au final, que je souhaite tout de même partager.

~Le début et la fin de réflexions, et qui est la somme de deux textes. Ou un seul séparé en deux parties. Allez savoir.

~Ces exercices XXVIII-retard ont été l'occasion, pour moi, d'écrire un texte particulier, qui peut être une suite des autres.

~Toujours les mêmes personnages, qui parlent cette fois ci du bonheur

~Simple monologue sur les mots dans ma tête

~Retour de ce "il" et de ce "elle", pour une nécessité



Et puis, tout ce qui est injonctions, exercices, et autres textes sous contraintes
Injonctions XIX-Merde
Injonctions XX-Coopération (avec Dark Eressä)
Injonctions XXVI-Flemme, quoique, vous aussi ?
Injonctions XXVIII-L'être et les mots
Injonctions XXX-Pureté

Exercices XX-Noir
Exercices XXI-Couleur
Exercices XXII-Déconcentration
Exercices XXV-Silence
Execices XXX-Joyeux Noël


Concours de Noël ~ Il neige des mains


Bah, et puis, j'ai l'autorisation de participer au bingo de Jielash, donc, voilà, ma grille, et mes futures (pour l'instant) participations.

Pages: [1]