Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - D_Y

Pages: [1] 2 3 ... 433
1
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: Aujourd'hui à 00:37:49 »
Ce débat m'amusait bien donc dans le doute je passe outre ta conclusion!

Citer
En tant que chrétien cela me choque profondément de ta part, (même si je suis protestant) et je ne veux donc pas aller plus loin dans le débat pour éviter d'arriver à de tel dires.

D'un côté je m'excuse d'avoir pu choquer car ce n'était pas tant le but, de l'autre je suis curieux de savoir ce qui est choquant ?
La religion, qu'elle ait été un prétexte ou pas, a été l'étendard ultime des principales guerres du Moyen-Âge et de la Renaissance. La religion chrétienne a embrasé l'Europe pendant les Croisades pendant 200 ans pour un résultat bénéfique nul et des pertes humaines inimaginables, pas seulement contre les Turcs et les Arabes mais aussi contre Constantinople qui a été la victime de l'avarice des croisés.
Cause aussi des guerres de religion post-Réforme dans l'Europe toute entière avec un nombre de morts qu'on ne peut imaginer.
Quoi d'étonnant lorsqu'on voit que la Bible elle-même aligne les massacres dans la plus extrême des décontraction ?
Je parle même pas des luttes et des martyrs avec les différentes controverses des ariens, &c. Les jugements des sorcières, le génocide des indigènes en Amérique au nom de la vraie foi.
Il y aurait des volumes entiers qui pourraient être remplis de ce genre de trucs.

Alors attention je respecte la foi théorique (les bonnes valeurs s'entend) tant que personne me force à rien mais l'Histoire en a vu du sang couler et si aujourd'hui tu peux croire en la vertu de ta foi, c'est que la marche des temps l'a rendue largement innoffensive. Et moi je vois pas le mal à comparer les faits historiques avec ce qu'on a essayé de m'apprendre au catéchisme.

(après je n'impute pas tous les malheurs du monde à la religion entendons nous bien, et je ne cible pas que le christianisme… le capitalisme aussi a des airs de religion)

Oui les guerres ont existé depuis la nuit des temps mais il n'y a que le capitalisme qui a fait des guerres industrielles et qui a tué autant de gens pour rien.
Ne pense pas que l'absence d'Etat-nation signifie le néant ou le chaos. C'est l'erreur commune de ceux qui pensent que ce modèle est le seul possible, ce qu'il n'est évidemment pas. Cela ne signifie pas l'annihilation des cultures; j'ai d'ailleurs essayé de te prouver que c'est le nationalisme qui annihile des cultures. Il existe d'ailleurs un modèle de confédération avec 3 cultures bien distinctes et stables… et c'est un pays frontalier de la France.
La France n'est pas une Nation, la Nation s'est greffée dessus au XIXe siècle pour une grande partie en se basant sur des mensonges et surtout en faisant croire que c'est elle qui avait fait naitre une entité au parcours millénaire. Comme si un enfant de 5 ans capricieux faisait croire à sa grand-mère qu'elle a tout à apprendre de lui.
La France est un pays fort (si tu parles bien en terme de richesse) parce qu'elle a un gros passé colonial et a vendu beaucoup d'armes à l'étranger. Rien à voir avec la Nation.

Concernant les italiens, brésiliens, &c, est révélatrice parce que tu cites que des pays qui ont eu une construction étatique et/ou nationaliste soit tardive soit complètement pétée. Brésil pays construit sur les squelettes des amérindiens, Russie avec une histoire anthropologique très complexe et qui génétiquement est un gros melting pot de Tatars, Mongoles, Huns… Italie dans laquelle il n'y a pas si longtemps un florentin serait devenu ton pire ennemi si tu lui avais dit qu'il est pareil qu'un milanais.

Inutile de dire l'artificialité de la chose. Quand à dire pourquoi je considère cela mal, je parle de l'esprit de nationalisme qui te fait se sacrifier sur la base d'un mensonge absurde, et sans doute avec grande fierté. Ce que je peux respecter tant je sais que les idées humaines ne sont généralement déterminées que par le monde extérieur et pour ainsi dire jamais par le penseur lui-même.
Cela vaut aussi pour moi. Mes idées viennent du fait qu'une grande partie de mes aïeux sont morts pendant les guerres mondiales, envoyés par des nantis qui en temps de paix les envoyaient au fond des mines, et que venant de Lorraine la notion de nation est très vite devenue floue au regard de l'histoire récente. Encore plus en considérant que la Lorraine vient de Lothaire II qui m'a introduit à l'histoire de la Francie occidentale, Francie orientale, Neustrie, Austrasie... que les frontières n'étaient pas du tout les mêmes, et que l'Europe de cette époque n'était pas moins "grande" que l'Europe des nations (elle l'était même plus d'un certain point de vue).

L'état est basé sur la domination, c'est sa plus grande caractéristique, et ni l'état ni la nation ne définissent la culture. Ce qui définit la culture ce sont les peuples qui la forment. Et ses peuples n'ont aucunement besoin des gouvernants pour ça, et ces derniers ne s'y pas trompé, en s'éloignant le plus possible de ce peuple qu'ils abhorrent avec dégoût. Je respecte que cette caractéristique te paraisse louable, mais par contre je ne m'y ferais jamais. Rousseau avait raison en disant que l'homme est né libre, et que partout il est dans les fers. 

2
Citer
Ton avis est un soucis, puisqu'il résume l'actualité à un passé.

Ben oui, la société est un immense patchwork de traditions héritées d'hommes morts depuis longtemps. Il faut pas croire que le passé ne joue en rien sur le présent, nous en sommes tous tributaires.
Tu te trompes sur toute la ligne en disant que je fais des généralités, alors que je n'en suis pas l'auteur. Je n'ai pas dit que tous les croyants étaient pourris, encore moins qu'ils adhéraient tous à la doctrine de l'Inquisition de l'Espagne du Moyen-Âge. De même que je ne dirais pas que l'Islam est nocif à cause d'un attentat islamiste. Je critique l'influence politique d'une croyance et non l'éthique ou la morale des pratiquants individuels (dont je me fous totalement de l'avis et de la croyance). Je dis que le politique et l'institution religieuse doivent être séparés d'une façon complètement imperméable, peu importe qu'on juge qu'en fait tel dirigeant religieux pourrait potentiellement être pas trop mal…

Et oui dans ce process je rappelle que l'histoire des religions est loin d'être propre et que le credo "la vie c'est sacré" est tout à fait moderne et que suivant les mœurs dominantes de l'époque, les religieux comme à peu prés tout le monde bougeaient pas une paupière en voyant la souffrance et la mort. Connaitre ses racines c'est pas un mal des fois pour comprendre le monde.

Je sais pas ce que t'as avec ton obsession avec Staline, tu le cites dans tous tes posts, ce qui est un peu ironique pour un débat sur la religion.

Citer
La St Bart', c'était une histoire de discussion autour d'un passage biblique, ou une histoire de pouvoir ?

Réponse très vague, pour ne pas dire que c'est pas une réponse du tout…

Citer
Par mes propos, je t'ai prouvé que non.

Bah vu que t'es pas anti-IVG ouais effectivement t'as pas prouvé grand chose. Alors deux mauvaises façons d'interpréter mes propos :
1/ Les religieux sont tous anti-IVG;
2/ Les non-religieux sont tous pro-IVG.
Merci de ne tomber dans aucun de ces sophismes à l'avenir v.v

Quand bien même, l'anti-IVG, la contraception, l'homosexualité, la GPA et pas mal de domaines qui concernent de prés ou de loin la procréation c'est quand même largement (donc pas exclusivement -je précise avant que tu me reprenne là-dessus-) dominé par des discours religieux. Te fatigues pas à me dire le contraire parce que je te croirais pas.

Citer
Il a été élu, et si ses députés partagent son opinion, il fait ce qu'il veut.

Non il ne fait pas ce qu'il veut et s'il le fait, c'est une dérive autoritaire. Le fait qu'il soit élu ne change rien, d'ailleurs des élections libres peuvent aboutir à une dictature (me force pas à faire un Godwin).
Je ne dis pas que ce sera forcément le cas mais si ça arrive il faut être bien dans ses pompes pour défendre un régime religieux qui bafouerait le principe de laïcité (dont par extension une liberté fondamentale) juste sous prétexte qu'il est élu donc ça va pépouze.

Citer
Pour Louis XIV, je te laisse te renseigner sur la Traversée du désert.
Pour Trump, il se dit protestant évangélique, et Laurence Rossignol, sénatrice, fait parti des personnes qui résument les évangéliques de France à Trump.

Je ne trouve pas ça louche parce que je ne comprends pas le lien entre eux et la religion.
Je trouve ça louche parce que tu penses que la foi suffit à faire de ces hommes des dirigeants religieux.

Citer
Et pourtant, je le fais
Citer
Je pense donc qu'il est très hasardeux de les prendre en compte dans ce débat

Je ne comprends pas, tu rejettes une science empirique juste parce que ça t'arranges pas ? Ouais la socio ça change (ou plutôt ça mute) comme n'importe quelle science. Et j'ai un scoop aussi, littéralement tout dans l'univers et dans la structure même de notre réalité évolue et n'est pas figé v.v

Pour ta franchise no soucis, je suis pas une petite fille, et quand ça me chauffe ça me dérange pas d'aller à la castagne non plus v.v

3
Citer
En disant ça, tu résumes chaque chrétien à un pédophile ou un tortionnaire.

Non.
Je sais pas quoi dire de plus.
Si tu veux prêter une opinion à quelqu'un choisis en une qui ne va pas à l'encontre du bon sens élémentaire.

Citer
Toute idéologie a été ou sera nocive à un moment donné de l'histoire, cet argument ne peut pas convaincre dans un débat.

J'ai peur de pas comprendre. T'es en train de dire que tous les massacres religieux, c'est parce que la dite religion était novice ?

Citer
Ça rend ton propos encore plus hors-sujet alors. Là, on est dans un débat ou dans une prise de décision ? Si d'un coup, les français veulent voter pour un pasteur anti-ivg, y a un truc qui l'interdit dans la constitution (hormis le fait qu'il ne pourra plus être pasteur) ? Même prier en public, il pourra le faire s'il en a envie (cf Fillon ou Macron à la messe).

Parce que je parlais pas d'Arkwood en particulier mais de mon point de vue religieux en général (puisque chaque fois qu'on parle d'IVG les mêmes arguments pour les anti sont religieux). Je vois pas le soucis du coup.
Ton pasteur anti-IVG rien ne l'interdirait du moment qu'il respecte la laïcité, et qu'accessoirement il n'interdise pas bêtement l'IVG sous prétexte que Jésus il a dit que c'était pas bien, sinon ce serait un peu abusé…
Et c'est précisément pour cette raison que la loi de 1905 existe, et que les régimes actuels religieux genre régime des mollahs puent la merde.

Citer
Tu sais très bien où je veux en venir. Si un chef religieux n'applique pas le précepte religieux, ce n'est pas de la faute du croyant. Alors pourquoi reprocher au croyant quoique ce soit ?


Non je ne vois pas, parce que t'es en train de reposer des gros évènements sur la tête de seuls individus. Comme si l'Inquisition c'était le symptôme de la volonté d'un seul homme et que tous les croyants ils étaient pépères à faire leur prière dans leur coin. Tu déresponsabilise les croyants en mettant la responsabilité des atrocités sur la tête de quelques uns alors que c'est leur époque qui les a créés et non l'inverse. Comment croire alors que ces époques n'aient pas infectés plus qu'eux ?
Le fait que tu ne puisse pas faire la différence entre cet avis et "les croyants tous pourris" n'est pas mon soucis v.v

D'ailleurs à part Torquemada je la trouve bien louche, ta liste…

Citer
Une tendance sociologique qui peut être remise en cause d'un claquement de doigt (un peu comme ce qu'on voit pendant cette période, avec les messages laissés sur les portes du personnel médical partout dans le monde leur demandant de dégager), ce n'est pas une tendance sociologique.

C'est très précisément une tendance sociologique, qui n'a pas vocation à être gravée dans le marbre (bien au contraire elle sont fluctuantes par nature, c'est tout l'intérêt). Ce sont ceux qui sont poussés à bout et qui sortent des carcans des normes sociétales qui sortent justement de ce cadre sociologique.
(et aussi par décence t'es pas obligé de réfuter toute une branche scientifique sur la base de quelques émissions v.v)

4
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: Hier à 17:07:22 »
Je ne sais pas de quel topic tu parles donc rapidement:

Non je ne limite pas la chrétienté à la torture et la pédophilie, je sais bien que tous les croyants ne sont pas pédophiles ou tortionnaires, c'est obvious
Je dis juste qu'avant de dire "les chrétiens ils tiennent trop à la vie <3" il faut pas oublier d'où ils viennent et ce qu'il s'est passé pendant des siècles dans leur main. Et je les mets toutes dans le même panier si ça peut te rassurer, donc inutile d'imaginer une compétition dans laquelle une aurait été plus nocive que l'autre.

Citer
C'est juste totalement absurde, tu devrais y ajouter les vegans, les macronistes, les communistes (parce que Staline)... La religion, en France, c'est associatif, et comme toutes les associations sus-cités, ça a légalement le droit à la parole. Tu ne dis pas "juste", tu veux écarter des millions de personnes du débat public. Ton argument est exactement du même niveau que "pas d'uterus, pas d'avis" (et j'ai déjà expliqué pourquoi cet argument était irrecevable).

J'ai pas parlé de débat j'ai parlé de décision. Ce qui est la base de la séparation entre l'Eglise et l'Etat quoi…

Citer
Tu penses vraiment que Louis XIV, Torquemada, Trump et Mao ont aimé leur prochain ? Tu penses vraiment qu'ils ont appliqué ne serait-ce que cette parole ?


Où est-ce que tu veux en venir ? :cfsd:

Citer
Et j'ai déjà égorgé des poulets. Du coup ?


Du coup rien, ta vie n'est en rien révélatrice d'une réalité sociologique tendancielle.
Je pense pas avoir à prouver qu'aujourd'hui les gens préfèrent acheter un bout de viande dans un emballage en plastique déjà tout prêt plutôt que de les tuer eux-mêmes...

5
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: Hier à 16:35:43 »
Je n'ai pas parlé de texte biblique, ni de catholicisme, ni de protestantisme. Justement je suis resté le plus large possible en parlant de "chrétiens", mais j'aurais pu inclure les musulmans aussi ou que sais-je. Je ne dis pas que les athées ne peuvent pas être anti-IVG, c'est un homme de paille que tu sors. Je dis juste que la religion devrait être exclue de toute décision sociétale ou politique.

Si, les mœurs évoluent indéniablement, c'est une réalité sociologique. Demande à un passant dans la rue d'égorger un poulet il va être dégoûté, alors qu'il y a quelques décennies même un enfant le faisait sans broncher. Montre leur un cadavre humain et les 3/4 gerbent leurs tripes.
Adoucissement des mœurs ça ne veut pas dire que tout le monde est devenu gentil ou super bienveillant, je précise. Il y a toujours des morts et de la misère mais la distance avec les vivants doit être la plus grande possible.

Si par persecution des chrétiens tu parles des persécutions sous Néron ou Dioclétien je rigole bien quand même parce que c'est une goutte d'eau par rapport aux croisades et autres guerres de religion dont ta croyance a d'ailleurs été l'un des acteurs principaux v.v

Et je ne suis pas athée, soit dit en passant.

6
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: Hier à 15:49:01 »
Je ne crois pas du tout que la religion soit autre chose qu'un truc de façade, car il me semble que les valeurs prônées ne collent pas avec l'histoire chrétienne depuis ses origines (où les myriades de ceux qui étaient torturés et tués étaient des hommes et des femmes bien vivantes et non des embryons qui n'ont aucune conscience).

Histoire mise à part - où on peut dire que "les temps changent voyons" (nonsense selon moi) - la mise au ban du concept de mort et la mise en valeur de la vie sont des processus modernes plus ou moins universels qui touchent à peu prés tout le monde. Il n'y a absolument rien de chrétien dans l'adoucissement des mœurs, à plus d'un titre ils sont les bénéficiaires du changement des mœurs au même titre que n'importe qui d'autre (et peut être même en retard si on considère la pédophilie par ex).

Bref, gardez (pas Arkwood et Guiil personnellement, tous les croyants v.v) votre spiritualité pour vous et le monde s'en portera mieux!

7
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: Hier à 15:05:52 »
Je veux pas faire s'enflammer votre débat mais si tu parles de l'hypocrisie autour de l'IVG Guiiil, quid de l'hypocrisie religieuse qui considère que la vie est sacrée alors que ce sont sans doute les plus grands tueurs de l'Histoire ? Et il faut jamais oublier qu'avant récemment les jeunes femmes qui tombaient enceintes étaient considérées comme des violations des bonnes mœurs de l'Eglise et forcées… à l'avortement, par les mêmes curetons qui aujourd'hui condamnent les capotes.

8
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: Hier à 01:08:37 »
Je ne sais pas ce que tu imagines comme conception libérale, si c'est dans sa définition XIXe ou moderne. La définition a constamment changée, par contre "ultralibéralisme" n'est pas un vrai terme, c'est un néologisme justement pour critiquer le libéralisme contemporain. Si tu considères que le capitalisme libéral est un prérequis pour notre monde, il y a peu de chance que le libéralisme primitif puisse s'emboiter ne serait-ce qu'un peu avec les enjeux actuels.
J'ignore pourquoi c'est une maxime généralement acceptée que le capitalisme est le système qui marche le mieux alors que c'est celui qui a asservi le prolétariat de manière bien hardcore au fil des siècles, créé les guerres les plus meurtrières de l'histoire, poussé à la déforestation, plastifié les océans, fait s'éteindre des espèces, niqué le climat et donc probablement l'espèce humaine elle-même dans un futur qu'on pensait lointain mais qui a toute les chances de nous tabasser de notre vivant. Du coup le bilan me parait assez mitigé je dois bien avouer; si le capitalisme était dispo sur Amazon il aurait pas 5 étoiles en review.

Le fédéralisme est un pilier de l'anarchisme effectivement. Nul autre système ne permet (a priori) une égalité de facto entre les individus.
Pour la gestion de la Covid par l'UE c'est pas tout à fait vrai de dire qu'ils ne font rien, en tout cas de dire qu'ils font moins qu'à l'échelle étatique. Je trouve que tu prends le problème à l'envers. Avant le confinement on se souvient que les chefs d'état avaient fait des visio-conf sur le sujet qui n'ont abouti à rien puisque tout le monde a pris des mesures à l'arrache au final et une fois que le virus était bien implanté. Aucun ne s'était mis d'accord sur rien, ce qu'on attendrait naturellement d'eux avec ou sans UE. C'est ces enfantillages qui font l'impuissance de l'UE et non l'UE qui elle-même (qui n'est pas une entité à la Big Brother non plus) qui refusait d'agir. Personne n'a pensé à attendre l'avis de l'UE justement parce que l'UE n'a aucun avis à donner, elle manque cruellement de cette possibilité, ce qui en passant diminue grandement son prétendu potentiel de nuisance.
Que se serait-il passé si les états n'avaient rien eu à dire et que la structure de l'UE avait été pensée pour agir efficacement ? Difficile à dire (même si on peut supputer que le problème est plus humain tout court)

Citer
Etat Nation, pourquoi je défends ce modèle ? C'est déjà celui qui a été le plus cohérent à travers toute l'Histoire

D'après quels critères ? En quoi il est plus cohérent que l'Empire Romain qui le dépasse très largement en longévité et prospérité ? Es-tu familier avec les civilizations de chasseurs-cueilleurs qui ont longtemps été considérées comme des peuplades sauvages, sanguinaires, et que l'anthropologie récente considère maintenant comme des sociétés d'abondance ? Et il ne faut pas penser qu'on parle d'une époque préhistorique là. La forme Etat n'a pas pop d'un coup où tout le monde était super heureux de passer à ce système. Au contraire lors de l'emergence de cette forme de gouvernance 90% de l'humanité était encore à ce mode de vie et pouvait librement choisir entre tel ou tel système (plot twist : le "choix" s'est vite changé en "ordre").
Même question pour les sociétés Incas, Mayas… Les tribus bédouines des déserts d'Arabie. Les califats de toute l'Afrique du Nord et de l'Espagne qui rayonnaient quand les européens étaient dans leur grand déclin civilisationnel. Les dynasties égyptiennes qui 3000 ans avant JC avait déjà des royaumes de fou. Les cités-état et les tribus grecques. Les amérindiens. L'Empire d'Abyssinie en Ethiopie. J'en passe et des meilleures, et j'ai rien cité du côté asiatique.
Donc je vois pas en quoi l'Etat-nation est cohérent, non que tu aies fondamentalement tort, mais je ne vois rien qui te donne raison non plus. Juger du mérite supérieur d'un système politique assez jeune et en plus très europeocentré sur plusieurs millénaires d'histoire mondiale est très courageux mais aussi considérablement vain.

Tu as raison pour la construction du modèle étatique mais cela ne s'est pas fait par altruisme ni pour protéger les gens, la principale motivation était la recherche de puissance monopolisée et comme j'ai dit dans mon précédent post pour prélever les impôts. Louis XIV c'est aussi le règne des grandes révoltes paysannes, donc là aussi le bilan unificateur est pas top.
Non l'Etat n'a pas créée la Nation, la Nation s'est créée toute seule au sortir de la Révolution française qui est née de causes beaucoup trop complexes et variées pour en parler ici (et je les connais pas toutes, ni moi ni personne). Les révolutionnaires étaient très embêtés car ils voulaient couper avec l'Ancien Régime (donc par extension de la vision étatique que tu prônes avec Louis XIV et cie.) et pour se faire il fallait mettre en avant la démocratie, et pour que la démocratie marche il faut qu'un peuple se sente uni en une même grande communauté. Inutile de dire que tout cela a été une vaste fumisterie et que l'idéal nationaliste s'est forgé sur une grande illusion. Nul hasard si on considère que nos ancêtres sont des gaulois (ce qu'ils n'étaient pas du tout) et autres bêtises qui font croire aux français qu'ils partagent toute une histoire ancestrale alors que la dite histoire ne prouve qu'une chose : que tout le monde justement ne voulait rien partager avec personne.
On pourrait se dire que l'idéal démocratique qui relie des gens est une chose bien agréable et noble mais hélas, la nation s'est construite dans le sang: guerres napoléoniennes, révolutions de 1848 et 1871, guerres avec la Prusse, génocides, guerres mondiales, épurations ethniques (pas seulement les juifs), en bref l'embrasement du genre humain généralisé. Tout ça pour finalement dire qu'un français c'est autre chose qu'un espagnol, qu'un italien ou qu'un belge alors que le français du nord est bien plus proche (même génétiquement) d'un belge que d'un basque (qui lui même peut dire la même chose de l'espagnol).

En réalité la nation ne relie rien du tout, elle divise, elle partitionne le monde avec ses frontières arbitraires. On en arrive à cette absurde situation: un pays qui tire son nom d'une tribu germanique et qui a conquis dans le sang un territoire auparavant habité par d'autres; des familles royales qui sont arrivées au pouvoir soit par conquête soit par chance et qui ont bâties leur main-mise sur leur petit (très petit même pendant longtemps) monde en utilisant des mercenaires; les dites familles royales tellement éloignées du petit peuple que les grandes dynasties européennes étaient toutes cousines et ne se considéraient nullement comme française; une Histoire remâchée et digérée par des nationalistes plus prompts à tromper qu'à instruire. Résultat: tous sont prêts à mourir pour leur pays, pour leur nation, en tuant des gens qui ont subis la même tromperie qu'eux-mêmes, et ils deviennent du bétail par "devoir".

L'Histoire est quand même tragique.

(sinon non je suis pas trop chaud pour un vocal non pas que je t'aimes pas mais que j'ai beaucoup moins de facilité à exposer mes idées à l'oral qu'à l'écrit)

9
Littérature, BD et séries d'animation / Je bouquine !
« le: mardi 07 avril 2020, 13:42:29 »
Citer
Et je me suis retrouvé face à l’incommensurable pile de livre à lire sous le vent pendant mes jours de repos.

Ahah pareil, comme je peux plus acheter de livres je me suis redirigé vers ma propre bibliothèque en pensant que j'avais pas tant de retard que ça… ben en fait si. De l'histoire, de la poésie, de la fiction… Je fais pas de cauchemar mais je rêve que je découvre des livres que je pensais même pas avoir :hap:

J'en profite du coup pour avancer dans mes grosses collections: Shakespeare, Sherlock Holmes, d'autres trucs écrits tout petit et de + de 1000 pages. J'ai aussi commencé la Recherche du Temps Perdu de Proust (Du côté de chez Swann) et même si c'était un peu hardcore par moment, c'était de la belle tuerie, je pense me pencher sur les tomes suivants. En autre fiction j'ai commencé Jane Eyre mais c'est un gros livre et j'ai pas trop de temps pour avancer rapidement en ce moment, je m'y pencherais plus pendant les vacs de Pâques, parce que même si j'ai du mal à voir où cette histoire veut en venir, la narration déboite bien.
L'après Jane Eyre, j'hésite. Coran, Divine Comédie, Antony & Cleopatra de Shakespeare, Contes et Légendes inachevées, de l'histoire… ? Je sais pas trop encore.

10
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: mardi 07 avril 2020, 00:21:54 »
Je suis un peu embêté parce que si j'ai bien compris tu es (un minimum) libéral, ce que je ne comprends que très partiellement (pas du tout en fait) puisque le libéralisme est la cause plus ou moins directe de tous les maux que tu décris. Les faiblesses de l'UE sont des symptômes de cette maladie mais pas la cause elle-même. Se détacher de l'UE équivaudrait à amputer un bras alors que le virus touche le corps en entier, en croyant que le dit bras est la cause du mal en son ensemble. Je ne suis pas fondamentalement en désaccord avec ce que tu dis mais on a deux idées différentes pour s'en dépêtrer. Comme je suis opposé à la vision nationaliste de base, je ne peux que souhaiter une union supranationale mais pas dans sa forme actuelle; en tant qu'anar je sympathise sans doute moins que toi avec l'UE, mais j'impute la source des problèmes ailleurs et ne souhaite pas sa disparition mais sa mutation.

Par conséquent j'ai peur d'être très répétitif et je m'en excuse d'avance.

(et ça risque d'être un gros pavé. En cause ma grosse passion pour la politique, et le fait que j'adore écrire sur ces sujets)

Citer
9 milliards dans la santé, dans les transports ou dans l'armée c'est pas négligeable loin de là.

Rien n'indique que cet argent serait redistribué dans ces domaines. Tout indique même le contraire. Les flots de cash du PIB français ne vont nul part ailleurs que dans les poches des actionnaires (pour simplifier bien sûr). Ce n'est pas (directement en tout cas) une directive européenne; c'est du capitalisme libéral pur jus, un problème de redistribution de la richesse qui date d'avant Marx et qui ne nous tombe pas sur le nez que depuis quelques années.
Si demain on sortait de l'UE les hôpitaux seraient sans aucun doute toujours autant en dèche.

Citer
Quels bénéfices ? Toute notre industrie s'effondre, tout les deux jours en France un agriculteur se suicide en raison de revenu trop faible ! L'union européene déglingue toute nos petites entreprises qui ne peuvent plus être soutenu par l'Etat. Quand à nos grosses entreprises les  voilà limité elles aussi par ce que sinon c'est pas égal par rapport aux entreprises croates --' en clair notre production nationale passe au second plan.

Tu as cité les accords de libre-échange toi même. Voilà pour les bénéfices. Toute la politique capitaliste libérale existe pour optimiser les bénéfices, sinon rien de tout cela n'existerait. Ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas visibles qu'il n'existe pas. L'argent circule comme jamais il n'a circulé dans toute l'histoire de l'humanité, il y a tellement des richesses qu'on ne peut que se les représenter que de façon très abstraite. On est à l'échelle de billions. Le fait que le petit peuple ne les voit pas ne prouve pas leur inexistence (d'un certain point de vue c'est même la preuve de son existence) et l'UE n'est pas celle qui en profite contrairement à ce que tu penses. Nul n'est assez fou pour donner sans rien recevoir en retour.

Les agriculteurs qui se suicident et les petites entreprises (qui par ailleurs ne sont pas si mal loties en France) sont liés à la mondialisation et… au libéralisme économique. Tout comme les grandes entreprises d'ailleurs qui en ont rien à carrer de leur pays d'origine et qui pendant longtemps sont allés en Asie en toute impunité en utilisant des esclaves de 10 ans pour produire leur daube. C'est facile de mettre ça sur le dos de l'UE et des Roumains mais c'est la mondialisation qui est en cause.
Pour ton exemple des Roumains d'ailleurs, sachant que le commerce dans son essence est inter-ethnique depuis avant la Mésopotamie la logique ne me choque pas. Ce qui me choque sont les deux seules solutions possibles envisagées pour que l'inverse se produise : soit imperméabiliser les frontières soit harmoniser les conditions de travail et les revenus de l'intégralité des pays du globe. Les deux sont impossibles.

Citer
Nous sommes obligés de nous plier aux directives européennes, par ce que l'UE est justement supra nationale.

D'accord mais tu as l'impression que l'Etat est faible et n'a pas son mot à dire ? J'ai l'impression qu'il n'a jamais été aussi fort depuis bien des décennies surtout en France où la constitution permet d'outrepasser le Parlement élu. Je ne nie pas l'inexistence des directives, j'admets même que ces directives sont la cause de la plupart des contestations sociales récentes.
Mais encore une fois je doute que ça dérange très fortement notre gouvernement qui fait tout pour épauler l'UE, gouvernement qui n'a pas été nommé par l'UE et fait partie de l'ère du temps.

Citer
Tyran ? O_o je considère que c'est justement eux les tyrans à nous imposer des politiques d'austérités et autres que ne nous voulons pas. x)

Alors si ces politiques nous les voulons; et quand je parle de tyrannie tout le monde comprend de quoi je parle.

Citer
Alors, non ce n'est pas l'Europe qui a fait la paix. C'est la paix qui a fait l'Europe. Et bon c'est tout de même ironique de parler de paix lorsque l'UE déploie des forces militaires considérables face à la Russie, quand elle nous entraîne dans des guerres illégales (frappes en Syrie) et quand c'est elle qui nous met à la botte de l'OTAN (OTAN d'ailleurs qui aurait du être dissous suite à la dissolution du Pacte de Varsovie mais bon passons)


Je n'ai pas dit du tout que l'UE avait fait la paix, j'ai dit qu'elle avait été créée à cause de la guerre.
Je n'ai pas parlé de paix non plus d'ailleurs si on veut être précis.
Pour les frappes en Syrie j'avoue ne pas trop me souvenir des détails de l'histoire mais il me semble bien (sans trop de conviction) que ce sont quelques technocrates genre au hasard Macron qui ont voulu montrer leurs beaux missiles, et non un choix européen.
Pour l'OTAN et la Russie ce sont des enjeux géopolitiques très complexes qui remontent à la guerre froide et qui sont en partie liés au Plan Marshall aussi. Imputer ça à l'UE aussi me parait fort de café.

Je réponds aux deux dernières quotes en même temps. Comment sais-tu que l'Etat est la seule entité capable de répondre à ces défis ? L'UE gère mal la crise certes, mais tu as vu quelque part un Etat bien réagir ?  Le modèle étatique s'il prouve une chose, prouve qu'il ne sait rien gérer en temps de crise. Alors s'il ne sait nullement gérer une crise comme celle du coronavirus, comment penser qu'il sera capable de gérer les crises autrement plus grave qui vont nous arriver dans le futur ?
(soit dit en passant tout le monde presque sans aucune exception a géré comme un pied le Covid, c'est pas un problème exclusivement européen. Ironiquement c'est le pays qui représente le plus l'UE - l'Allemagne - qui s'en sort comme un chef. Des grosses fédérations ou confédérations s'en sortent bien aussi)
Alors qu'est ce qu'un Etat ? Tu dois bien savoir que d'après Weber et d'autres c'est une relation de domination entre les gouvernants et les gouvernés passant par le monopole de la violence légitime. Cela parait logique mais c'est en réalité tout sauf intuitif, cf Rousseau, la Boétie, &c. Il n'y a qu'en politique qu'on accepte une relation de domination de bon cœur alors que tout dans notre nature tend à la liberté. Ce n'est pas parce que c'est logique, c'est parce que cette domination s'est étendue sur des siècles jusqu'à devenir naturelle.
Qu'on prouvés les Etats à part leur capacité à créer des guerres destructrices ou à l'inverse à leur incapacité à les éviter ? A s'asseoir sur les opprimés, à polluer, matraquer, dominer, imposer, détruire. Un Etat capitaliste libéraliste moderne est la cause de ce que les scientifiques identifient comme une nouvelle extinction de masse, ça parait exagéré à affirmer et pourtant... Et c'est à eux qu'il faudrait donner notre confiance ?

Sur ce que tu dis de la prétendue impossibilité de mêler différentes cultures, langues, &c en une même entité est en partie vrai mais ironiquement très faux. Car tu décris sans le savoir le processus qui a mené à la création de l'Etat, et plus tard de l'Etat-Nation. Bien sûr je suis toujours prêt à en parler, même si je ne le souhaite pas spécialement, sauf si on me le demande ou si ça arrive sur le tapis. Et le tapis est venu (et désolé, tu m'oblige à invoquer les livres d'histoire).
La France a été un pays extrêmement hétérogène, à l'Histoire évidemment très riche, si riche en vérité qu'elle est très simplifiée par les nationalistes de tout bord (et ça n'inclut pas forcément que l'extrême droite). Pendant longtemps l'Etat était un système de gouvernement tellement embryonnaire que l'idée étatique elle-même ne coulait pas de source. Que ce soit les mérovingiens, les carolingiens, et un peu les capétiens, la France comme pays n'existait pas, et l'appui des seigneurs vassaux était loin d'être assurée pour les rois de l'époque. Personne n'y songe mais la conquête normande de l'île de Bretagne n'est rien d'autre qu'une preuve qu'un vassal du Roi de France pouvait lui être supérieur en richesse et en armée!
Bref pour faire une énorme ellipse il n'y avait pour ainsi dire aucune administration ni bureaucratie, et un pouvoir central en carton. L'ordre a changé petit à petit lorsqu'une minorité a voulue amasser des richesses, en grande partie pour faire la guerre, en partie aussi pour s'enrichir et s'établir durablement. C'est de cette époque pas si éloignée qu'apparait la notion de monopole de la violence étatique, monopole qui était loin de couler de source.
Les soucis de langue et de culture étaient bien connus en France révolutionnaire. Sous Napoléon (donc hier quoi) n'importe quel breton aurait dit la même chose que toi si on lui avait dit qu'on voulait l'unir à un alsacien ou à un basque: impossible. Pas la même culture ni la même langue, &c. Cette unification s'est faite en grande partie par le nationalisme qui a créé des mythes et donné l'illusion que les français était un peuple uni et solidaire au détriment de prés de 2000 ans d'histoire. En seulement 200 ans, par comparaison, plus personne n'est choqué qu'un breton se sente d'une même nation qu'un alsacien alors que ce dernier a bien plus de point commun avec les allemands, qui eux même ont subi un nationalisme des plus chaotique.

J'abrège parce que sinon je vais passer la soirée sur ce post. Mais c'est pour illustrer le fait que l'Etat est une notion bien plus abstraite que ce que tu penses, pourrait-on même dire un accident de l'Histoire (par ailleurs pratiquement toute l'histoire politique s'est jouée sur des coups de dés).

Pour conclure avec une punchline qui envoie du bois : Arthour, la fleur en bouquet fane, et jamais ne renait!

11
Débat / Le topic des idées impopulaires
« le: lundi 06 avril 2020, 00:09:54 »
Citer
Donc en passant aussi, détruisons ce mythe de l'UE qui fait contre poids avec la Chine et les US par ce que c'est absolument faux, on signe multitude d'accord commerciaux avec eux et le commerce coule à flot entre ces pôles commerciaux.

C'est le but et c'est pour cette raison que la perte de 9 milliards d'euros par an est ridicule. D'une, parce que 9 milliards, pour un PIB comme celui de la France, c'est une goutte d'eau (faudrait un peu moins de 3 siècles pour vider les caisses à ce compte là, à condition qu'il n'y ai aucune autre rentrée de cash pendant ce laps de temps). De deux, parce que les 9 milliards sont largement compensés par les bénéfices commerciaux. L'UE c'est la deuxième puissance économique mondiale, première agricole et industrielle, ça importe et ça exporte à tout va, plus que ce que tu peux imaginer. Les USA font les malins en mode ils nous tiennent en laisse avec leurs petits pistolets à eau de l'OTAN mais sans l'UE leur sourire s'effacerait bien vite.
Ensuite je ne souscris pas trop à la vision du petit Etat à la botte des oligarques qui sont forcés de se plier aux directives des lobbies alors que dans les rares formes un peu démocratiques qui existent dans nos pays on élit des libéraux jusqu'au bout des chaussettes qui ne demandent que ça. Si la France était hors UE on deviendrait pas des hobbits à manger que du bio chez les petits agriculteurs qui sentent la bouse, on serait toujours autant à la botte des libéraux, peut être même plus car au moins l'UE est au minimum une barrière contre un potentiel tyran (jusqu'à preuve du contraire du moins). Or le libéralisme existe depuis bien plus longtemps que l'UE et n'a pas attendu cette dernière pour agir. C'est peu ou prou une des (nombreuses) causes des deux guerres mondiales, et donc ironiquement une des causes aussi de la création de l'UE.
Vouloir la chute de l'UE n'entrainerait pas forcément, par ricochet, la chute du libéralisme, bien au contraire. Manque de pot c'est la revendication de la plupart des anti-UE. Et ça n'entrainerait pas plus l'avènement de la démocratie directe qui est un idéal anarchiste libertaire (je me considère moi-même comme de couleur anarchiste, ce qui serait mon idée impopulaire à moi I guess) et n'a jamais existé dans le monde excepté dans les sociétés sans Etat (par exemple les chasseurs-cueilleurs ou beaucoup plus tard les civilisations amérindiennes ou Inuit). La démocratie n'existait pas à Athènes, ni à Rome, encore moins de nos jours; ce qu'on appelle "démocratie représentative" est à la démocratie ce que le libéralisme est à la liberté.
Bref tu donnes trop d'importance à l'Etat à mon goût, concept qui historiquement se discute (et la Nation encore plus). N'importe quel dirigeant qui domine de facto entouré d'un groupe de potes n'est rien de moins qu'une oligarchie, peu importe avec quoi on l'enrobe. Qu'il soit entouré de ce qu'on appelle un Etat ne change pas grand chose.
Or c'est pour moi prendre les choses à l'envers; je préfère que soit changée la doctrine ultralibérale tout court, que l'on désacralise l'Etat-Nation, et que les européens restent dans cette Union dont ils ont désespérément besoin face à ce futur bien gris.

(bien que certes ça soit beaucoup de choses à changer, comme de vouloir consciemment changer la nuit en jour)

Quant à l'euthanasie et l'avortement, si Guiiil a raison et que c'est un point de vue religieux j'ai, hélas! une grande aversion pour les idées religieuses dans des débats de société. (C'est pas personnel, et j'avoue que c'est biaisé.)
Mais si ce n'est pas le cas je dirais juste que dans le cas du suicide il y a quand même ici une grande surestimation de la vie et à l'inverse une aversion beaucoup trop exagérée pour la mort.
Pour le coup du pied coincé dans le tuyau j'en doute très fortement à moins que tu n'apportes une source, car à 12 semaines un embryon est des plus… minuscule.

12
Discussions Générales / Présentation des Membres
« le: samedi 04 avril 2020, 23:36:30 »
Citer
J'ai toujours trouvé ça triste, dans notre société, si on fait des études un peu différentes de la norme, on est comme une bête curieuse.

Ouais enfin les études, peu importe lesquelles, sont des normes à elles seules; elles existeraient pas sinon.
Je vois pas en quoi c'est bizarre d'être artistique, surtout quand on pense que l'une des écoles les plus réputées de Paris c'est les Beaux-Arts, qu'on a l'un des meilleurs musées du monde, un gros patrimoine littéraire… Notre capitale a tellement la réputation d'être une ville artistique que c'est devenu un cliché. Y'a des sculptures partout et des monuments à chaque fois qu'on tourne les yeux quelque part même sans vouloir en voir.
Bref je vois pas ce que vous imaginez mais vous êtes pas sur le bon chemin ama. Sans compter que la science et les arts ne sont intrinsèquement pas si éloignés et qu'en grandissant on se rend vite compte qu'en étant littéraire on peut s'intéresser grandement à la science et vice versa. Y'a pas des cases toutes faites et complètement hermétiques malgré ce qu'on peut penser à 16 ou 17 ans. La peinture ? L'anatomie et la morphologie ont grandement évolué grâce à un certain peintre florentin. La musique ? C'est limite des mathématiques en terme de langage.

Ce que vous appelez bizarrerie c'est de la solitude, de l'isolement, de l'exclusion sociale, des tendances dépressives peut être, l'impression que le monde ne tourne pas rond et que la société moderne a pris une mauvaise direction et est profondément injuste. Bah j'ai un scoop, vous avez rien de bizarre, vous êtes même tout ce qu'il y a de plus normal. Parce que c'est être heureux en ces temps bâtards qui est super louche.

13
Littérature, BD et séries d'animation / Je bouquine !
« le: samedi 04 avril 2020, 02:01:34 »
Plus le temps de lire ? Mais quel non-sens. Si on a le temps de respirer on a aussi le temps d'ouvrir des livres.

14
Bien sûr que si ça existe, seuls ceux qui sont résolus ne sont pas parfaits, et ce n'est pas la majorité.

C'est pour ça que je suis pas encore en prison 8-)

15
Nan mais aprés Chomp il parle anglais comme une feuille morte, faut pas trop lui en vouloir.

Bon ok je suis injuste sur le coup.

(Désolé d'avoir rabaissé ces pauvres feuilles mortes)

Pages: [1] 2 3 ... 433