Forums de Puissance-Zelda

Communauté => Débat => Discussion démarrée par: Guiiil le mardi 14 mai 2019, 14:11:22

Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Guiiil le mardi 14 mai 2019, 14:11:22
Au début, on en parlait légèrement, on voyait ça réservé à une élite ou à des passionnés. Mais il y a peu, Google est arrivé, et a présenté : Stadia !

Google Stadia sera une plate-forme de jeux dématérialisés jouables en streaming. Concrètement, sur Netflix vous regardez des films en streaming, sur Stadia, vous jouez à des jeux en streaming. Et ce fut un emballement assez général par la presse, tout le monde y allant de son chant de louange envers ce concept qui frappe enfin à nous portes. Bientôt, qu'importe votre bourse, vous pourrez jouer à des jeux relativement récents et gros budgets !

Et pourtant, nombreux sont les personnes joueuses à dire non ! On ne veut pas d'ça chez nous messieurs dames, nous on veut notre jeu sur notre étagère, de toute manière, c'est pas beaucoup plus cher ! Et certains disent que ces personnes ne seront bientôt que des irréductibles, attachées à leurs collectors, et deviendront la nouvelle élite : Celle qui joue sur support physique. Financièrement peu rentable pour l'éditeur, sauf s'il vend son jouet à prix d'or !

Alors, vous ? Vous êtes plutôt physique ? Plutôt démat' possédé (comme sur GoG) ? Plutôt streaming ?

Personnellement, en me basant sur mon expérience propre, et sur les retours que je peux avoir, je pense que tout ce petit monde va cohabiter ! J'écoute ma musique sur Youtube (booouh), certes, mais j'aime aussi acheter/écouter des vinyles (parfois achetés neufs, genre le dernier album de Dion pour ma femme) sur ma vieille platine. Je regarde des films sur Netflix, mais j'achète ceux qui me plaisent en BR (parce que j'aime les bonus, et y a pas de bonus sur Netflix, et ça c'est nul).
Du coup, je pense que je serai sur un stadia-like, mais j'achèterai toujours des cartouches sur ma console préférée du moment ! (dit celui qui n'a pas assez de rond pour se payer une Switch)
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Chompir le mardi 14 mai 2019, 16:21:32
Je crois qu'on en avait déjà débattu avec son annonce et je suis totalement contre cette idée. Okay sur le papier c'est beau mais en soit qu'est-ce qu'il se passe ? On paye un abonnement pour accéder à un catalogue de jeu mais si Google veut retirer un jeu de sa liste qu'on a commencé on l'a dans le baba. Pareil si on veut en refaire un quelques années après on peut pas. Tout simplement parce les jeux ne nous appartiendront pas. On ne fera que les louer et pour moi c'est pas ça l'esprit du jeu vidéo.

Autant ça pose pas de problème pour les films/série/musiques ou il y a des tas de possibilités de les trouver si elles disparaissent d'une plateforme. Autant pour un JV il y en a moins et surtout on dit adieu aux heures passées dessus, à notre progression. Perso je trouve ça nul.

Je suis pas contre le demat du jeu vidéo, ça coûte moins cher, le jeu est à nous, sur notre console, on a pas de soucis de devoir le chercher. Le physique j'adore ça juste pour le plaisir de la cartouche, de la collec et j'ai cette impression que c'est vraiment à moi et pour toujours, ce que je n'ai pas totalement sur le demat et que l'on aura jamais sur le cloud gaming.

Pour moi le cloud Gaming c'est qu'une mode qui jamais ne plaira à un vrai gamer. Juste une idée pour se faire du fric qui ne marchera jamais parce qu'un vrai gamer veut son jeu à lui pour toujours.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Guiiil le mardi 14 mai 2019, 16:30:17
Le démat' ne coûte pas forcément moins cher, en tout cas sur les nouveaux jeux. Ce n'est pas rare de trouver ces derniers pour moins cher en magasin !
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Chompir le mardi 14 mai 2019, 16:51:19
Le démat' ne coûte pas forcément moins cher, en tout cas sur les nouveaux jeux. Ce n'est pas rare de trouver ces derniers pour moins cher en magasin !

Oui c'est sur que c'est souvent kif kif mais je voulais plutôt dire qu'en débat, on a plus souvent des promos, des réducs, des offres de lot et surtout peu suivre les produits qui nous intéresse facilement. Mais c'est sur que si on est pas un pigeon a acheter ses jeux à Microarnaque ou la Fnac, mais plutôt dans les grandes surfaces, on trouve souvent les jeux bien moins cher. :oui:
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Zemo le mardi 14 mai 2019, 17:14:30
Sur le prix du démat aussi cher voir plus cher que les versions physiques, c'est surtout vrai pour les consoles car les consoliers doivent brosser dans le sens du poil leur circuit de distribution sous peine de les voir boycotter la vente de certaines consoles (coucou la PSP Go). Cora ou Auchan, ils s'en fichent de ne faire aucune marge sur un jeu. Micromania, ils margent déjà tellement peu qu'ils sont obligés de vendre des tonnes de goodies pour garder la tête hors de l'eau, ça me semble normal qu'ils n'aient pas envie de sacrifier leur marge.

Sinon, un peu comme Guiiil, j'imagine très bien le Cloud Gaming cohabiter à côté des consoles. Avoir un abonnement Netflix ne m'empêche pas d'aller au cinéma. Ma Kindle ne m'empêche pas d'acheter des livres. Mon abonnement Google Music (et oui c'est moi le seul mec en France à en avoir un) ne m'empêche pas d'acheter des disques. Le Cloud Gaming ne m'empêchera pas d'apprécier un support physique, même s'il saura sans doute me séduire par d'autres aspects.

Je pense qu'un Netflix-like pour les jeux me donnerait tout au plus envie de me limiter à une console par génération (par exemple là, j'ai mon PC, une PS4 et une Switch, qui me permettent d'avoir accès à un catalogue assez conséquent). Cela risque aussi de me faire reconsidérer le prix à mettre dans ma prochaine carte graphique (elle a encore de belles années devant elle... donc dans 4 ou 5 ans, j'imagine qu'un abonnement pourrait me sembler moins coûteux qu'une grosse carte).  J'imagine qu'une console Nintendo + un abonnement Stadia (ou autre) me permettront d'avoir aussi accès à un catalogue qui répondra à la plupart de mes avis. Pour les jeux que je kiff, il y aura toujours les versions boîtes / collector / limitée, et ça ne me dérangera sans doute pas de payer un peu plus cher que mon abonnement pour posséder ce jeu plutôt que de le louer.

Après, Google reste très flou sur les contraintes et le modèle économique de Stadia, donc il pourrait y avoir des conditions d'utilisations vraiment rédhibitoires. En attendant, je suis loin de voir ça d'un mauvais œil, j'attends de voir si ça peut fonctionner correctement au fin fond de ma lorraine natale
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Ocarinachileus le mardi 14 mai 2019, 17:44:32
Je suis un peu d'accord avec ce qui s'est dis précédemment. Je vois deux possibilités personnellement :

- Soit la fameuse "Stadia" fait un bide (comme la ouïa) pour des raisons aussi bêtes que le manque d'exclusivités, le problème d'accessibilité pour les gens sans connexion stable ou tout simplement la peur de l'avenir (oui oui, ça existe vraiment, lorsqu'une invention un peu trop poussée apparaît, une peur de l'inconnue naturelle se déclenche, et des fois cette peur prend le dessus alors que l'objet est incroyable (ce fut le cas pour l'aéro train en France par exwemple)) voire de certains arguments éthiques avancés par Chompir (avec qui je suis d'accord, soit dit en passant !)

- Soit la Stadia n'est pas un échec, les gens l'utilisent, et elle fait partie du paysage vidéoludique, en tant que nouvelle plateforme pour jouer. Ainsi, elle deviendra "juste" un concurrent de plus sur le marché du jeu vidéo.

Je pense personnellement que la probabilité qu'elle détrône le reste est très faible. Déjà, tout le monde ne vas pas vendre sa switch ou sa ps4 du jour au lendemain pour se payer un abonnement Stadia. De plus, un argument à prendre en compte : les jeux. C'est en général pour ça qu'on achète les consoles. Mais du coup, la question est : pourquoi acheter la Stadia si je peux trouver tous ses jeux ou presque sur les autres consoles, qui elles auront des exclusivités ? Après, peut être que notre moteur de recherche préféré nous réserve d'autres surprises au niveau des sorties. Nous verrons à l'avenir.

Je pense en tout cas que vu l'état actuel du marché, c'est assez compliqué de venir proposer une concurrence imbattable, et personnellement, je n'achèterai pas Satdia. Après, peut être que dans une ou deux générations de consoles, les Stadias seront partout et Google pourra nous voler encore plus de données tout le monde sera très content. Seul l'avenir nous le dira.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Zemo le mardi 14 mai 2019, 21:47:46
pourquoi acheter la Stadia si je peux trouver tous ses jeux ou presque sur les autres consoles, qui elles auront des exclusivités ?
Concernant les exclu, il y a déjà au moins leur studio interne. Ils ont aussi largement le porte feuille pour se payer des exclu (Epic le fait bien avec son store).

Et puis beaucoup de joueurs utilisent Steam / UPlay / Origin pour jouer à des jeux dispo ailleurs. En terme de porte feuille, Google peut largement mettre la main à la poche pour essayer d'imposer son service, contrairement à la Ouïa que tu évoques.

Aussi, pourquoi payer un abonnement Netflix alors qu'il n'y a pas toutes les séries ou films qu'on peut trouver à la Fnac ? Parce que le prix de l'abonnement fait que beaucoup se contentent du choix disponible. Je pense que si le service fonctionne, que le prix est raisonnable et que le catalogue est pas trop degueu, beaucoup pourront franchir le pas (soit en principal, soit en complément).

Ça prendra du temps, mais sur le long terme, je me dis que pour le grand public, payer 20€ (par exemple) par mois pour accéder à un gros catalogue de jeux, ça semblera plus rentable que des centaines d'euros pour une console + de 10 à 70€ par jeu. Et puis pas de câble, pas de console qui tombe en panne, un service simple... Ça peut faire mouche aussi à la longue.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: D_Y le mercredi 15 mai 2019, 11:56:13
Si on voulait connaître mon avis, il faudrait tourner le post de Chompir à son extrême opposé.
Bon sans parler du "les vrais gamers ils aiment que le physique" (c'est quoi un vrai gamer ? Et pourquoi n'aimerait-il que le physique ?) la plupart des critiques partent du principe que Google va supprimer des jeux du catalogue du jour au lendemain, comme ça pour le fun. Ce qui ne pose pas de soucis pour Steam (qui peut faire exactement la même chose) devient subitement un argument de poids contre Google.

Aussi je constate que la plupart des gens se font une fausse idée de la propriété. Un jeu ne nous appartient jamais même en physique, on achète que le bout de plastique qui nous donne le droit de jouer à la licence qui est dessus.

Finalement le gros bémol de Stadia ce serait la protection des données et savoir si ce sera stable, mais on ne peut pas se prononcer là-dessus avant d'y toucher. Tout le reste, c'est exactement le même discours qu'avec le démat il y a quelques années et les détracteurs d'alors (dont je faisais partie) n'ont pas rechigné à utiliser ce service bien plus pratique et moins chiant qu'aller acheter une boîte en plastoc.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Taiki le mercredi 15 mai 2019, 13:28:02
C'est un débat intéressant, on l'avait eu un peu justement à l'annonce de la Stadia sur le topic jv.

Moi je suis plutôt très enthousiaste sur cet évolution comme je l'avais évoqué.
Pourtant vu ma connaissance des jeux vidéos je ne pense pas qu'on puisse dire que je suis un "faux gamer".

Depuis que j'ai la PS4 je privilégie beaucoup plus le démat'
Je dois avoir 6-7 jeux physiques pour 30 jeux demat'. C'est pratique et j'ai pas besoin de me trimballer tout les boitiers à chaque déménagement (j'en ai beaucoup fait ces derniers temps et j'en ai beaucoup à venir je suis pas près de me poser), donc pour moi c'est extrêmement pratique.
En plus on pollue moins : pas de plastique ni de CD. Je m'attache pas spécialement aux objets après, pour moi ce ne sont que des objets, ce qui m'importe c'est de pouvoir jouer au jeu donc pour moi le moyen le plus pratique primera toujours, mais je comprends les collectionneurs et amoureux du physique (bande de matérialiste ! :niak: ).

L'évolution est concrètement inévitable, on y arrivera avec les années, mais je pense clairement que le physique pourra cohabiter avec le démat/cloud gaming comme les bluray pour les films, donc pas de panique. Ça sera plus un marché de niche avec le temps qui passe ceci dit.

Concernant le cloud gaming plus en particulier, l'idée sur le papier est génial. Pas besoin de console ni de PC : une connexion internet et un écran, comme Netflix quoi. Y'a franchement de quoi se réjouir si ça marche bien car ce sera une grosse avancée.
Maintenant là ou je suis méfiant c'est qu'on est encore dans les débuts : faudra que ça tourne de manière impeccable. Faudra voir concrètement de quelle connexion on a besoin pour faire tourner ça. Faudra voir le catalogue.

Des exclus il y en aura sans aucun doute, de la concurrence aussi. Stadia n'est que le premier. Sony et Microsoft vont abandonner les consoles après la PS5/Xbox Two selon toute vraisemblance (ce n'est que de la spéculation mais il y a de grande chances que ce soit les dernières consoles de salon pour ces constructeurs, pour ensuite passer à un service de cloud gaming d'ici 2030).
Ca se fera même surement progressivement avec une cohabitation console/cloud gaming.

Je vois ça comme ça. Si ça marche bien, qu'il y a de la concurrence, alors ça sera bénéfique pour le joueur j'en ai aucun doute.
On s'attache toujours à ce qu'on connaît mais pour moi les avantages défoncent vraiment tout les inconvénients.

J'entends le problème du "le jeu n'est pas à moi"
Mais je prends l'exemple de Netflix, quand je regarde un film ou une série dessus, je pense même pas à la notion d'appartenance et en vrai je m'en fiche complètement, tant que je peux en jouir.
Nul doute que ça soit pareil pour les JV. Le défi ce sera évidemment qu'une confiance s'installe entre les joueurs et l'entreprise qui lance un service pareil : assurance que les sauvegardes ne soient pas corrompus, assurance que la disparition d'un jeu du catalogue ne soit pas récurrent, assurance d'un service qui marche impeccablement, assurance qu'on ne se fasse pas voler nos données en utilisant le dit-service.

C'est un peu les défis à relever, la confiance à établir avec les joueurs qui sont pour la majorité méfiants pour l'instant j'ai l'impression, mais je pense que c'est très loin d'être infaisable et que les constructeurs sont capables de le faire. (je suis peut être un peu trop optimiste après ?)
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Chompir le mercredi 15 mai 2019, 13:41:17
Nan je me suis mal exprimé sur le fait que le jeu nous appartient. Bien sur qu'il ne nous appartient pas si on l'achète, il appartient au constructeur/éditeur, c'est un raccourci pour dire que l'on a la licence à vie et au delà d'avoir accès au titre, que ce soit en demat ou en physique ce que ne propose pas le Cloud Gaming qui se rapproche plus de "l'empreint" pour un mois à un catalogue de jeu en échange d'un abonnement payant.

Et sinon je n'ai jamais dit qu'un "vrai gameur" jurerait que par le physique mais qu'il veut avoir l'accès à la licence pour jouer au jeu quand il veut et toute sa vie. Parce que ça devient une collection, que ce soit en physique ou demat.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Ocarinachileus le mercredi 15 mai 2019, 14:24:18
Je pense qu'en disant qu'on "possède" le jeu, on veut par là dire que le droit d'utiliser la licence peut être cédé à quelqu'un d'autre... Le rectangle de plastique nous appartient, et il nous donne toujours le droit d'utiliser la licence (à part si il se casse, mais ça) sans risque de la perdre pour un quelconque bannissement steam et sans distinction de l'acheteur initial...

Et @Yorick26 un jeu vidéo c'est pas la même histoire qu'une série... un film dure à peu près deux heures, et une fois que tu l'as vu, bah il va direct dans le placard à DVD et il est réutilisé jusqu'à deux-trois fois maximum, à quelques exceptions près. Une grande partie sera peut être même jamais réutilisé. Alors un service comme netflix qui propose de voir en streaming des films qui du coup ne prendront pas de place dans l'étagère et en plus dispensent de se bouger les fesses pour aller à la Fnac (et en plus l'abonnement Netflix n'est pas très cher) ... Bah c'est très avantageux.
Alors qu'un jeu vidéo a une durée de vie beaucoup plus grande, et un rapport temps/prix plus élevé. Pour par exemple Hollow Knight, petit jeu indépendant, que l'on peut finir en une quinzaine d'heures si on ne fait que la quête principale, on doit débourser une quinzaine d'euros, alors que pour atteindre quinze heures de film, il faudra débourser beaucoup plus en DVD... Sauf si on parle de séries, bien sûr.
Mais pour ce qui est des séries, bah c'est un peu la même chose : sur netflix, vous voulez regarder un seul épisode d'une telle, puis comme vous trouvez ça nul, vous regarder une autre ? Bah oui, c'est possible... Et le fait que ce soit disponible sur beaucoup d'appareils aide aussi. Alors que là, c'est mort pour jouer dans le bus (à moins que ce soit un super bus wifi).

Et puis, un jeu vidéo demande une prise en main, un certain temps avant de s'y habituer... On ne peut pas passer d'un jeu à l'autre aussi rapidement que d'un film ou d'une série à l'autre.

Yorick26 : Plaît-il ?
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: D_Y le mercredi 15 mai 2019, 15:03:04
Ouais enfin pareil il y a des collectionneurs qui ne déballent même pas leurs jeux, ils s'en foutent de jouer, il n'y a que l'objet qui les intéresse. Au contraire il y a des pgm et des passionnés qui jouent en démat... Enfin c'est bizarre comme argument.
Sans parler que ton CD tu es loin de l'avoir à vie, l'usure peut le niquer, il faut garder la console sur le long terme et avoir une télé adaptée pour pas que ça arrache les yeux. Si t'arrives à jouer à un jeu PS1 dans 60 ans avec la télé d'alors, bon courage.
Le physique ça permet de remplir les bacs des Micromania, mouais bon ok pourquoi pas. Enfin vu la marge de ouf que se prennent les revendeurs c'est pas la joie.

Hollow Knight n'existerait pas sans le démat, c'est le genre de jeu dont la version physique n'existe qu'à cause de sa réputation de jeu indé. Pas mal de ces jeux d'ailleurs ont fait leur premier pas en démat ; Super Meat Boy, Braid, Cuphead, &c. Sans cette possibilité ils n'existeraient pas. Encore un bon point pour la démocratisation du démat/cloud d'ailleurs.
Donc mauvais exemple, par contre je vois pas en quoi l'investissement devrait être indexé sur le temps passé sur l'objet. Il y a des films de 2h qui sont magnifiques, je préfère acheter ça qu'un Call of qui en dure 10. Enfin j'enfonce une porte ouverte.
Sans compter que t'as choisis l'exemple de Hollow Knight parce que ça t'arrangerais qu'il soit pas cher mais pour la plupart des jeux le prix est conséquent et les meilleures offres que j'ai pu voir sont sur les plateformes démat et pour ainsi dire jamais en physique. Ça m'a permis de jouer à pas mal de choses sur cette gen que je me serais permis d'acheter si le marché du démat n'existait pas. Et j'imagine qu'un abonnement Netflix-like sera encore mieux à ce niveau.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Guiiil le jeudi 16 mai 2019, 11:20:36
Le solide, c'est intéressant quand les droits sur certains éléments du jeu change.

Par exemple, j'ai Crazy Taxi en démat', et en physique sur Game Cube, et ce n'est pas la même BO sur les deux, parce que Sega n'avait plus les droits.

Et perso, je préfère largement la BO de ma version physique.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Zemo le jeudi 16 mai 2019, 21:15:16
Ouais enfin c'est un cas hyper spécifique ça... Crazy Taxi ressortirait en boîte demain, le problème de droit serait le même et donc les musiques seraient les mêmes qu'en version demat.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Guiiil le jeudi 16 mai 2019, 22:36:55
Je n'ai plus les exemples en tête, mais je sais que des jeux se sont vu mettre à jour en enlevant quelques trucs (voix, BO...) qui n'étaient plus couverts par les droits.

C'est peut-être spécifique, mais ça arrive, et ça arrivera de plus en plus !
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: D_Y le vendredi 17 mai 2019, 01:48:32
Pour le coup je serais intéressé par des exemples précis, et que tu expliques pourquoi ça arrivera de plus en plus.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Moondoline le vendredi 17 mai 2019, 08:10:54
Un bel exemple qui me vient en tête c'est Okami qui a changé au moins 3 fois d'ending dans ses différents portages (PS2, Wii ou HD).

Le premier juste magnifique sur PS2 :
http://www.youtube.com/watch?v=KTd-l7EHXd4

la version Wii de mémoire avait été juste squeezé.

Version portage HD :
http://www.youtube.com/watch?v=aJi7x__PU-E


Il y en a d'autres c'est certain, faudra que je check ma mémoire lol (et même sans parler des jeux très différents selon les pays genre la série Castlevania qui est censuré chez nous en partie, on peut aussi évoquer les jeux censurés entre les versions genre Link's awakening vs awakening DX, ...)

Enfin, je dis ça mais sur le fond du débat, je suis entièrement pour le cloud gaming.
J'étais un défenseur de la version physique mais force est de constater que par aspect purement pratique et peut être un peu écologique, j'achète dorénavant surtout en dématérialisé.
C'est plus facile à transporter, ça n'encombre pas les étagères, tu passes moins pour un gros geek, ...
Le marché de l'occasion s'est pas mal effondré surtout qu'avec les offres sur les vieux jeux, tu auras tendance à trouver très facilement la majorité des jeux en neuf sur steam ou psstore bien moins cher que n'importe quel marché d'occasion (hors marché aux puces qui reste imbattable si on a de la chance et encore) hors jeux Nintendo.
Même si on aura toujours des exemples (et des gros), c'est quand même rare qu'un jeux vidéo ne soit pas ou plus trouvable légalement par internet ou qu'il soit modifié selon les versions (mais il y en a, c'est certain et je suis sûr qu'en me creusant la tête je retrouverais un ou 2 autres exemples)

Enfin, l'avantage du cloud gaming pour moi c'est quand même sur le gros problème d'espace de stockage, ça me fait littéralement chier d'habitude de devoir attendre une plombe avant d'y jouer (entre le téléchargement du jeu lui même et ses mises à jour ..) et bonjour mes cartes SD vite saturés.
L'autre point, c'est qu'on aura techniquement plus besoin d'un monstre de puissance pour y jouer.
Reste qu'il faut avoir une bonne voir très bonne connexion, qu'on est dépendant de ce service (jeux pouvant être supprimés, service qui ferme du jour au lendemain, ..) et qu'il faille payer en continu alors qu'il y a surement des moment où on jouera jamais (je dis peut être des conneries, j'ai pas vu précisément les conditions de ce service)
Mais je trouve que c'est une très bonne offre alternative aux offres actuelles et je ferme pas ma porte pour y jouer même nsi j'attendrais le retour après quelques mois/années.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Guiiil le mercredi 05 juin 2019, 08:43:12
Autre que le cas proposé par Moon, on peut aussi parler de GTA IV (https://www.numerama.com/pop-culture/345324-gta-iv-chansons-disparaitre-de-certaines-radios.html).

Et ça arrivera de plus en plus, parce que les coûts des jeux sont de plus en plus cher, et c'est plus rentable aujourd'hui de louer un élément (ici, une chanson) du jeu, que de l'acheter ou de le créer. Dans le fond, qui joue encore à GTA IV aujourd'hui ?
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: D_Y le mercredi 05 juin 2019, 11:47:46
Les deux exemples n'ont rien à voir avec le démat', le cas d'Okami date d'avant même que le concept existe.
Pour parler de GTA 4, oui il existe des mises à jour qui peuvent améliorer les jeux (bugs) autant que les rendre pires (je pense à certains aspects des Souls qui ont été facilités avec le temps via des màj) mais les dites mises à jour touchent aussi les versions boîtes donc aucun rapport avec la choucroute.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Zemo le jeudi 06 juin 2019, 18:45:19
Google vient de faire son premier "Stadia direct". J'en retiens :
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: D_Y le jeudi 06 juin 2019, 23:28:36
Il y a un site mis en place par Google pour tester sa connexion et vérifier si on pourra utiliser le truc :

https://projectstream.google.com/speedtest

En tout cas je suis curieux de voir comment ça va tourner même si le line-up est pas fou non plus (comme tous les line up quoi). Mais je vois pas réellement d'intérêt s'il n'y a pas d'exclu et si on a déjà une console. Ce serait comme avoir un abo PS+ mais à 10€ et au lieu d'avoir ses jeux stockés, les avoir dispo sur le cloud. Si la liste des jeux de l'abonnement est cool ça peut valoir le coup, et éventuellement si Google arrive à se procurer un catalogue de fou furieux, mais en l'état il nous manque toutes ces informations.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Zemo le jeudi 06 juin 2019, 23:41:44
Ouais pareil, avec de l'achat à l'unité, j'ai un peu du mal à comprendre le positionnement du truc là... d'un coup ça semble s'adresser à une niche à laquelle je n'appartiens pas, alors que je ne demandais qu'à être convaincu.
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Cap le vendredi 07 juin 2019, 07:56:03
Je suis très septique quand à la co demandée. J'ai fait le test, je n'ai pas les 10Mbit/s requis. Alors que bon, je suis en ville, adsl tranquille, certes par wi-fi, mébon, flemme de me brancher pour le test. Du coup, si faut la fibre obligatoire, ça va faire des déçus.

Btw pour soutenir @Majo je testerai quand je serai de retour dans ma campagne, p'tre que je battrai son record :oui:
Titre: Le cloud-gaming
Posté par: Guiiil le vendredi 07 juin 2019, 23:55:35
En restant dans le monde du démat', j'ai l'impression que Stadia s'apprête à être un anti-GOG.

D'un coté, on achète le jeu et il n'est nulle part sur notre machine, qui pourrait être un vieux lave-vaisselle avec un écran.
De l'autre, on achète le jeu et il est à 100% stocké sur notre machine, qui doit être un minimum puissante.