Auteur Sujet: [Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !  (Lu 1340708 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6448
    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6945 le: samedi 20 août 2022, 19:23:48 »
@Céhapé Le problème de la licence Nioh (outre les loots) c’est le découpage par mission. Ça détruit tout le rythme et l’immersion. Sinon le gameplay est vraiment cool mais le 1 a du bien vieillir maintenant oui. Le 2 est vraiment très bon niveau gameplay mais j’ai fini par le laisser de côté car le découpage par mission pareil ça a fini par me lasser. Les combats devenaient vraiment tendus en plus donc les deux combines m’ont fait lâché l’affaire. C’est hyper sombre et pas accueillant non plus comme univers faut dire.

Sinon j’ai pas trop joué cet été mais j’ai testé AC Valhalla que j’ai pas du tout aime. Ce genre d’open world je crois que c’est plus pour moi :niak: j’ai abandonné après 3h

J’ai fait Stray le jeu indé avec un chat, vraiment un jeu simple mais efficace. L’ambiance est plutôt cool. Pas incroyable mais plaisant à parcourir :oui:

Enfin j’ai fait Ratchet sur PS5 et je dois avouer n’avoir jamais aimé la licence. Je me souviens y avoir joué sur PS2 et celui sur PS4 et j’avais pas passé 1h de jeu. Mais Ratchet PS5 est vraiment incroyable. Le jeu est fun, que ce soit dans les dialogues (la VF a de super moment), le gameplay et les armes variés, les mises en scène et situations variés, et surtout la technique. Le jeu est incroyablement beau j’irai même parler de claque visuelle, et le switch de dimension à la volée est plutôt impressionnant techniquement, et les fonctionnalités de la manette de la ps5 sont vraiment exploités à fond surtout pour les armes genre le sniper j’ai adoré.

L’univers et l’histoire ne cassent pas trois pattes à un canard mais franchement c’est juste très fun et hyper beau techniquement, je recommande :oui: très bonne surprise !

Maintenant je me tâte à faire Yakuza 7, jen ai tellement entendu de bien et le tour par tour me chauffe mais j’ai peur d’être aspiré 150h dedans :niak:
« Modifié: samedi 20 août 2022, 19:28:21 par Taiki »

Hors ligne Dupychounet

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14450
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6946 le: dimanche 18 septembre 2022, 21:12:38 »
J'ai découvert l'existence de la démo de Valkyrie Elysium en tombant par hasard sur un stream Twitch. Autant vous dire que c'était particulièrement chiant à regarder tellement ça avait l'air d'un vulgaire beat em all avec des ennemis fragiles. Mais bon, vu que cet épisode est censé ressusciter la saga mythique des Valkyries Profile, j'ai décidé de tester le jeu par moi-même et ce, directement en hard.

Et honnêtement, je suis soulagé. Déjà, la démo est vraiment complète, elle nous offre un tuto qui nous permet de tester le système d'Einherjar du jeu, car on n'aura plus la possibilité de le faire par la suite, tout en nous apprenant toutes les subtilités du gameplay. Mais surtout, elle nous permet de torcher tout le premier chapitre du jeu, qui dure quand même deux heures, avant de nous offrir la possibilité de résoudre les deux quêtes annexes trouvées dans ce chapitre, ce qui nous permet d'avoir un point de vue général sur le jeu.

Donc ici, on se retrouve dans un jeu qui a abandonné son côté RPG pour un aspect plus Beat em all. Plus de mappemonde en volant comme un supersaiyen, malheureusement, juste une bête carte où on choisi notre niveau. Le point positif, ce sera la possibilité de recommencer à l'envie nos missions préférées. Donc le système de combat nous offre un gameplay à la muso, avec une attaque rapide et une attaque forte à combiner de certaines façons pour faire des attaques plus stylées et puissantes. Mais en plus de ça, le jeu nous donne la possibilité de lancer des sorts (dont il faut récupérer les grimoires dans des coffres disséminés un peu partout.) et il faudra apprendre à jongler avec les faiblesses élémentaires des ennemis pour les PULVERISER, littéralement, vu qu'une fois en surcharge supplémentaire, ils seront neutralisés pendant un bon bout de temps, suffisamment long pour vider leur barre de vie. A cela, on rajoute aussi le grappin qui nous permet de sauter par-dessus des gouffres mais, plus classe encore, de le lancer sur des ennemis pour voler jusqu'à eux et leur démonter leur face proprement, diablement fun comme feature !

Mais donc, le principal intérêt du jeu sera l'exploitation des Einherjars, des esprits des défunts qu'on aura récupéré pour les faire combattre à nos côtés. Si sur le terrain, ce sont juste basiquement des alliés qui se battent à nos côtés, la première subtilité vient du fait qu'on peut se lier à eux pour absorber leur affinité élémentaire (ainsi, si un Einherjar est de type foudre, notre arme tapera foudre à la place et si on utilise un sort de foudre, ses effets seront décuplés.) L'autre subtilité est que lorsqu'on se prend un coup dans la face, ils peuvent intervenir pour nous couvrir, mais ça, j'en sais pas plus sur ce fonctionnement. Enfin, ils seront utilisés sur le terrain pour libérer de nouveaux chemins. Ca, c'est ce qu'on en sait pour le moment.

Autre point intéressant, les ennemis ont des parties du corps destructibles. Ca commence par le basique bouclier du soldat lambda (oui, c'est une partie du corps pour moi, cherchez pas... v.v ) à l'habituel tranchage de queue hérité de la saga des Souls. Mais on aura aussi la possibilité de trancher des bras pour interdire à certains ennemis d'utiliser leurs plus puissantes attaques, les affaiblissant petit à petit jusqu'à les vaincre pour de bon. Le bestiaire du premier niveau est plutôt bien varié, coup de coeur pour les ennemis qui semblent être juste de vulgaires reskins mais qui en réalité, ont des patterns totalement différents et doivent être apprivoisés de façon totalement différente de leurs congénères.

Enfin point de vue difficulté, lorsque j'ai vu le combat contre le premier boss en stream, ça s'est limité à une surcharge élémentaire pour le neutraliser avant de le défoncer jusqu'à la mort sans qu'il puisse faire quoique ce soit. Dans ma partie en mode hard, j'ai dû lancer plusieurs sorts avant de réussir à provoquer une surcharge élémentaire, nécessitant donc d'esquiver les assauts du boss qui était quand même bien nerveux. Et une fois neutralisé, je n'ai pu lui retirer qu'un tiers de sa barre de vie avant de reprendre la danse à zéro. Bref, de ce que j'ai vu, ça semblait incroyablement nul, de ce que j'ai joué, le combat était jouissif et suffisamment balèze pour que je termine le combat midlife. Mais bon, c'est qu'un premier boss aussi et on n'est pas dans Dark Souls, ici.  :8): Mais c'est en me rendant compte de cette différence que j'ai été rassuré pour le jeu.

Enfin dernier détail, les quêtes annexes, une fois débloquées, devront être choisies sur la carte du monde pour être réalisées. On retournera du coup dans le niveau concerné pour rejoindre l'objectif de quête mais certains passages seront fermés et d'autres ouverts. Enfin, les ennemis seront placés différemment avec parfois des surprises de taille. :8): C'est ainsi que l'incompréhension totale d'arriver dans une vaste zone avec seulement deux clampins fait place à un "mais c'est bien sûr !" face au gros mob qui les remplace dans cette mission annexe. :8):

Point de vue musiques, je reconnais bien le style Valkyrie Profile et ça chamboule mon petit coeur de réentendre ces mélodies. Ceci dit, le premier stage dure pas moins de deux heures et il faut bien avouer que la musique qui tourne en boucle (avec une variation plus rapide en plein combat, à l'instar d'un certain Muramasa) pendant tout ce temps a tendance à devenir lassante.

Enfin bref, point de vue coeur du gameplay, ça a l'air suffisamment amusant, tout du moins en hard, reste à voir si sur la durée, cela ne deviendra pas répétitif. Maintenant, ce que j'attends de voir, ce sont toutes les mécaniques autour du jeu. Quid des Einherjars ? Comment pourra-t-on les customiser ? Va-t-on les garder comme une collection à la Pokémon ou bien devra-t-on leur faire de déchirants adieu comme dans Valkyrie Profile ? Y aura-t-il un chronomètre qui nous obligera à faire des choix pour espérer arriver à la bonne fin du jeu ? Que vaut le scénario, sera-t-il aussi dantesque que celui de Valkyrie Profile ? Tout ça, je n'en ai aucune idée mais j'espère que le jeu ne nous a pas encore présenté toutes ses spécificités parce que sinon, ce sera juste un beat em all classique sans réelle originalité, fun mais oubliable. Et de la part de l'héritier de Valkyrie Profile, ce serait juste honteux.

Ceci dit, l'édition deluxe du jeu nous offre en plus Valkyrie Profile en bonus et juste pour ça, j'ai envie de craquer... :oups:

Hors ligne Moon

  • Kokiri Espiègle
  • *
  • Messages: 4536
  • Go to the moonlight
    • Voir le profil
    • http://yuese.deviantart.com/
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6947 le: samedi 01 octobre 2022, 18:11:19 »
Petit retour sur Xenoblade Chronicles 3

Bon de base je suis fan de la saga et je trouve que chaque épisode a son propre charme. Je suis très attaché au scénario du premier qui m'avait vraiment bluffé à l'époque (enfin surtout son univers captivant) et à l'univers global du volet X et son côté mmorpg "solo" (l'histoire y était en retrait mais les lieux étaient un vrai plaisir pour moi à parcourir).
Bizarrement le 2 m'a laissé moins de souvenirs mais j'en garde de plutôt bonnes impressions surtout pour son gameplay dynamique (mais j'étais beaucoup moins attaché à ses personnages, notamment Rex et ses love interest)

Bref, j'attendais beaucoup de ce jeu et ... Je suis globalement pas déçu même s'il y a 2-3 choses à redire.

Globalement, le jeu se veut plus mature et plus sombre, d'ailleurs sa thématique principale se centre autre de la vie et de la mort et tout le travail de deuil.

ça se ressent à tous les niveaux, que ce soit dans l’esthétique volontairement plus terne, que dans les persos, qui bien que globalement encore assez shonen et optimistes, ont tous un rapport à la mort plus ou moins proche.
Il y a des choses qui en découlent qui pourront décevoir (moi le premier) comme la quasi absence de vrais villages (c'est en grosse majorité des camps qui à part une ou 2 exceptions se ressemblent tous à savoir quelques tentes militaires et un gros robot central), et une impression de grosse répétitivité surtout en milieu de jeu (on arrive dans un camp, on bat un gros méchant et on recrute un personnage-souvent le chef du camp- au passage).

L'histoire principale se laisse bien suivre et même ceux qui n'ont pas fait les précédents volets ne devraient pas être trop perdu, il y a surtout de grosses références à la fin qui devraient échapper aux nouveaux, rien de bien méchant.
Après ceux qui ont fait les précédents auront certes les références mais vont se triturer les méninges pour tout rassembler pour que ça paraisse cohérent et tout n'est pas très simple (j'ai lu pas mal de théories dessus sur internet qui tenaient plus ou moins debout). Bon je sais pas si ça vaut le coup de bien essayer de tout comprendre et si le lore complet n'est pas rempli d'incohérence mais l'histoire du jeu, elle se tient plutôt bien)

spoil du jeu jusqu'à la fin :
(Cliquez pour afficher/cacher)

Les personnages sont quand même hyper attachants et j'ai pas eu l'impression qu'il y en ai un de vraiment délaissé dans les 6 personnages principaux.
J'ai une petite reserve sur les héros qui sont un peu trop nombreux pour vraiment s'y attacher mais si on fait toutes les quêtes annexes et surtout les quetes de héros (2 grosses quêtes scénarisées par personnage), certaines histoires sont vraiment touchantes et sont assez différente l'une de l'autre.

D'ailleurs c'est cool que la quasi intégralité des quêtes annexes soit scénarisée et qu'on a moins de quêtes fedex.

Niveau gameplay, je préfère celui du 2 mais cette version reste dynamique une fois tout débloqué.
J'ai été un peu déçu qu'il y avait moins de possibilité de personnalisation des personnages (moins de pièce d'équipement, on a les mêmes gemmes débloqué d'entrée de jeu mais que tu peux améliorer, ...) même si les classes de combattant font varier un peu le tout.
C'est un poil plus bourrin j'ai trouvé que les autres opus (forcément tu contrôle 7 personnages en même temps ce qui fait un gros bordel en jeu) mais on finit par s'y habituer.
J'ai joué qu'en normal mais la difficulté globale m'a convenu (même si absente de la trame principale du fait que j'avais quasi tout le long de 20 à 30 niveaux d'écart car j'adore flaner et faire ce que je pouvais avant de poursuivre la quête principale).
Les super boss sont toujours un petit défi en soit même si la difficulté est loin d'être insurmontable (même non préparé je les ai tous battus du premier coup sauf celui level 120 que j'ai du faire une 2ème fois mais j'avais vraiment pas des classes adaptées).

La durée de vie est comme les autres si on veut tout faire, j'ai fait le gros tour avec je pense quasi toutes les quêtes annexes (en tout cas de sur toutes les quetes de héros et avec les colonies à 5 étoiles à en 150h.
J'ai trouvé que les lieux étaient plus grands et plus agréables à explorer que le 2 (que j'avais trouvé assez linéaire et avec peu de vastes zones comparé au premier) même si encore bien moins grand que le X.

J'ai souvent vue que la musique était cité en point faible du jeu mais personnellement j'ai adoré, il y a de belles compos et de belles reprises des 2 premiers jeux. Je trouve qu'elles convenaient tout à fait à l'ambiance du titre.

Bref, j'ai vraiment aimé le jeu, je serais incapable de faire un classement de cette saga tant chaque jeu a sa propre ambiance et ses propres intérets (même si je classerais le 2 en dernier car j'y suis moins attaché malgré des qualités indéniables) mais je conseille pour ceux qui aiment le genre.
Par contre, pour ceux n'ayant pas aimé les précédents, passez votre chemin.

Hors ligne Dupychounet

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14450
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6948 le: dimanche 09 octobre 2022, 14:03:06 »
Bien bien bien, donc depuis hier, je suis en train de doser Asterigos, Curse of the Star, un petit Souls like qui se déroule dans une cité magique inspirée des civilisations grecquo-romaines.

Le point important qui différencie le jeu par rapport aux Souls, c'est qu'on commence pratiquement le jeu avec six armes qui nous accompagneront durant toute la partie. Et le fait est qu'on pourra débloquer des compétences sur ces armes et qu'on peut en utiliser deux à la fois, sachant qu'on peut commencer un combo avec une arme pour le continuer avec l'autre arme, permettant d'avoir des combinaisons d'enchainement plutôt intéressants. Et donc le principe du jeu, c'est de savoir tirer parti des avantages de toutes ces armes pour vaincre nos ennemis. On a donc l'épée et bouclier qui a pour particularité, ben d'utiliser un bouclier pour bloquer les attaques, la lance avec sa longue allonge et la capacité de parer une attaque pour contre-attaquer derrière (ma favorite ! <3 ), le marteau pour casser les défenses et écraser les ennemis violemment, les doubles-dagues avec leur vélocité et une esquive en plus de l'éternelle roulade, les bracelets qui permettent d'attaquer avec de la magie au corps-à-corps et de placer des mines sur le sol et enfin le bâton magique pour les tirs magiques longue portée et qui peut même faire office de fusil de sniper, utile pour récupérer des objets en hauteur.

Bon, on va pas mentir, le jeu n'a pas le même degré de maitrise qu'un Souls. Les ennemis s'annoncent plutôt varier mais voir plusieurs ennemis d'un même type l'un à côté de l'autre a de quoi faire tiquer car on a vraiment la sensation de voir des clones, sensation inexistante quand on faisait face à la même situation dans un Souls. Par contre, point de vue attaques, les deux se valent, bien que les ennemis d'Asterigos sont pour le moment globalement plus simples à vaincre que ceux d'un Souls (et ce même en mode Difficile.) mais ils compensent avec des compétences qu'il faudra apprendre à gérer pour pas se faire pulvériser en plus de leur moveset de base. Point de vue level design, le premier quartier d'Aphes était franchement bordélique et il était dur de s'y retrouver car tout se ressemblait. Heureusement, la zone dans laquelle je suis actuellement ne souffre plus de ce problème et est bien plus réussie.

Comme dans un Souls, le jeu regorge de secrets à récupérer en tout genre mais ici, vu qu'on n'aura pas de nouvelles armes et à priori pas de nouvelles pièces d'armures, les trésors seront des échos du passé qui nous permettront de découvrir ce qui s'est passé dans la ville d'Aphes avant notre arrivée, de nombreux documents qui viendront enrichir le lore et d'autres choses à récupérer, notamment au travers de quêtes annexes. Pour le moment, ces quêtes sont plutôt bien fichues, nous incitant à explorer pour trouver des zones secrètes contenant l'objet en question, certaines proposent des choix à faire avec probablement un dénouement différent (quoique l'une d'elle, je pense que je l'ai foirée et il semble manquer une suite à l'histoire, mais peut-être que ça se débloque plus tard ?). Et le tout, que ce soit les quêtes principales ou secondaires, sont consignées dans un journal franchement bien foutu qui fait un peu office de bouquin à indices qui se remplit au fur et à mesure qu'on trouve des infos intéressantes au beau déroulement des quêtes, le tout avec de belles illustrations qui viennent embellir tout ça. Honnêtement, ça vaut le coup d'oeil d'aller lire ce journal de temps en temps.

Point de vue boss, j'en ai défoncé deux sur 22 pour le moment et je me fais défoncé par le troisième. Le premier était easy, alors qu'à côté, j'avais rencontré un monstre plus puissant qui m'a poutré plusieurs fois avant de le vaincre et sans surprise, le troisième me défonce, mais il est vraiment bien classe et réservait pas mal de surprises. O_O Mais le deuxième est le plus intéressant.

La mission qui était consacrée à ce boss consistait à
(Cliquez pour afficher/cacher)

Et donc oui, comme dans un Souls, on a un hub central où se rassemblent les pnjs importants mais contrairement à un Souls, on doit discuter avec un certain personnage pour débloquer des quêtes et donc les zones à visiter. Mais autant la première zone était obligatoire, autant là, on me propose de faire trois zones dans l'ordre que je veux. Enfin, sachez que c'est pas des niveaux à la Mario, les stages sont tous bel et bien interconnectés entr'eux et y a des raccourcis à débloquer vers les différentes zones. Ca rappelle beaucoup Dark Souls 1 à ce niveau-là pour le moment. A voir si ce sera aussi bien fait que dans DS1. :^^: Par contre, les dialogues, il y en a énormément qui nous font apprendre beaucoup de choses sur le lore, peut-être un peu trop. Certains sont doublés, d'autres non. Et le soucis c'est que les doublages ne sont vraiment pas convaincant, on a vraiment l'impression que les acteurs lisent leurs textes, dommage. :/

Reste que d'un point de vue technique, le jeu sort donc la carte des graphismes plutôt pixar-like et ça se ressent beaucoup à travers le bestiaire qui est plus coloré qu'effrayant, contrairement à un Souls. Mais ça n'empêche pas d'être surpris de temps à autre quand même. A ce niveau-là, les embuscades sont aussi réussies que dans un Souls. Mais globalement, il pèche un peu au niveau des animations moins détaillées. Mais bon, ça reste un petit studio. Par contre j'apprécie beaucoup les bruitages du jeu, ils sont... jouissifs, j'ai envie de dire ?  :hihi:

Après, je trouve ça un peu dommage que le jeu veuille autant se rapprocher des Souls, notamment au niveau de l'absence des musiques. Les Souls arrivaient à imposer leur ambiance à travers l'absence de musique mais ici ce n'est pas le cas, le cadre du jeu ne s'y prête pas et on aurait eu à y gagner à avoir de belles musiques en fond sonore à la place. Ceci dit, le jeu nous offre régulièrement des musiques à certains endroits en particulier, que ce soit une petite musique de tension clichée osef ou une belle musique devant un certain bâtiment. Mais j'aurai préféré qu'il y ait une musique d'ambiance dans la première mission, par exemple, qui semblait bien vide à ce niveau-là.

En tout cas, pour le moment, je suis conquis par le jeu. J'ai juste une envie pour le moment, retourner poutrer le boss qui me poutre ma race. :^^:

Btw, le jeu sort demain. Je l'ai préco donc j'ai eu droit à trois jours d'early access. Du coup j'espère qu'ils vont corriger certains bugs et améliorer la qualité globale du jeu avec un patch day one.  Et j'ai une petite pensée pour les possesseurs d'une Xbox One qui ont préco le jeu mais ne peuvent pas y jouer en early access à cause d'un bug que les dévs tentent désespérément de corriger en vain. :^^':

Hors ligne Guiiil

  • Sage Goron
  • *
  • Messages: 10162
  • Tagazok !
    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6949 le: mercredi 19 octobre 2022, 08:26:50 »
Je me demandais pourquoi Bannerlord n'était jamais soldé, mais je viens d'apprendre qu'en fait, c'est parce qu'il n'était jamais officiellement sorti.

Et ben, je vais attendre encore un peu ! :astro:

(Cliquez pour afficher/cacher)

En ligne Cap

  • Cruelle et plus cool du forum
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10906
  • Je garde mes mofufles poru te combratrte
    • Code ami 3DS 3883-5183-2004

    • Code ami Wii U Capoun

    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6950 le: vendredi 09 décembre 2022, 13:54:11 »
Yo ça fait longtemps par ici (et longtemps que je dois poster aussi :oups:)

Prise d'une folie, j'ai tout claqué et lancé Stray. Premier jeu d'un studio montpelliérain (sisi), on y incarne un chat perdu dans une grande ville futuriste et inhospitalière.
Le gameplay est très simple. Un bouton pour sauter, un autre pour interagir, un pour miauler. Les sauts sont pré-définis par le jeu, et on doit juste appuyer sur un bouton pour les déclencher. Si pour certains cela peut paraître une mauvaise idée, puisque simplifiant au possible les déplacements, ce n'est absolument pas le cas. Le jeu ne se veut pas difficile, loin de là, et cela permet d'éviter de nombreuses frustrations liées à un saut mal calibré.
Le jeu alterne des phases couloirs, où on doit simplement traverser le niveau, et des phases plus ouvertes, où on peut explorer librement une zone. Si les phases de couloirs apportent des moments assez intenses où on se fait courser par d'étranges petites créatures dévoreuses de chair et de métal, ou des phases d'infiltration simples, mais efficaces, les grandes zones à parcourir sont beaucoup plus posées et calmes. Des robots habitent cette ville, et ont finalement des réactions très humaines entre eux, et avec nous. Puisque l'on incarne un chat, les interactions sont celles d'un chat. C'est un plaisir de faire ses griffes sur le tapis, de pousser les caisses en hauteur ou même de débouler dans les pattes des robots déambulant en ville pour les faire tomber. Le jeu a intelligemment réfléchi les interactions que l'on pouvait faire ou pas en tant que chat, et à chaque fois les possibilités m'ont paru logiques, cohérentes et jamais frustrantes.
Le récit se laisse suivre, et il est finalement plus intéressant de chercher à comprendre ce qu'est cette ville, ce qui s'est passé, ce qu'il est advenu des humains, que de vraiment suivre l'histoire de notre poticha. J'ai été assez imperméable à la fin, cela faisait plus prétexte et était, à mon avis, un peu forcé.
Je suis allée chercher le 100% achievements. La plupart s'obtiennent assez facilement en explorant, d'autant que l'on peut refaire les chapitres librement. Si je me suis bien amusée à refaire le jeu en moins de 2 heures (c'est assez large, même si je me suis fait peur sur la dernière phase d'infiltration), j'ai bien plus galéré pour ne pas me faire toucher sur le premier moment de fuite.
C'est vraiment un jeu sans prise de tête, et c'était un vrai plaisir de jouer un poticha pour faire des bêtises de poticha et découvrir l'histoire de cette ville.


J'ai ensuite lancé Ori and the Blind Forest. Depuis le temps qu'on me le conseille, il était plus que temps de le lancer.
Avant toute chose, oui, l'ost est belle. L'histoire aussi.
J'ai eu un peu de mal au début. Les déplacements sont lents et patauds sans aucun pouvoir, et j'avais du mal à apprécier l'exploration. Puis, au fur et à mesure que j'ai débloqué des améliorations et capacités, les mouvements devenaient de plus en plus fluide, et c'était un réel plaisir de juste se balader et explorer.
J'ai vraiment apprécié la mécanique de pouvoir placer son point de sauvegarde (presque) à sa guise. Cela pouvait être assez compliqué au début quand la jauge de pouvoir était courte, mais des quelques points ramassés, c'était plus ou moins quand on voulait ou on voulait. Certaines phases de plate-formes étaient parfois un peu frustrantes, car il fallait un rien pour recommencer tout le passage, qui pouvait être long.
Le rendu graphique est très beau, mais je dois avouer que la lisibilité n'est pas toujours au top. Les moments de combat, il n'est pas toujours évident de voir les projectiles qui vont nous toucher, ni même de voir les ennemis présents dans le décor.


Et j'ai cédé sur un autre coup de tête. Je me suis pris Cult of the Lamb. J'ai été agréablement surprise... Et happée par le jeu. Le rendu est tout pipou, mais on parle quand même de monter un culte à un Grand Ancien.
Le jeu alterne entre phase de gestion de ses ouailles et exploration de donjons. Cette dernière est la partie rogue-lite du jeu. Les donjons, au nombre de 4, se débloquent avec le nombre de fidèles simultanés dans notre culte. Composé de salles d'ennemis aléatoires, on peut choisir notre chemin à chaque étage, orientant la route vers ce que l'on veut trouver et ramasser. La plupart des loots servent ensuite dans la gestion de notre culte. Le donjon se termine ensuite par un boss.
Puis vient la partie gestion du culte, où on doit s'assurer de la pérennité de ce dernier avec force de prière et de la survie de nos fidèles en les nourrissant et veillant à leur bonne santé. Tout en renforçant notre pouvoir grâce à leur foi afin de nous faciliter la tâche dans les donjons. Les ressources récoltées en exploration, ou par les cultistes pendant notre absence, servent ici, que ce soit pour les constructions ou les différents crafts. On peut également visiter différents lieux proches, et rencontrer les locaux. Chacun ayant sa petite quête donnant quelques petites récompenses plus ou moins utiles.
Le jeu marie très bien ses deux aspects, mais en contrepartie, n'est pas très dur. La partie gestion est très permissive, et il est facile de rattraper une révolution ou une épidémie généralisée. Les ressources ne manquent jamais vraiment, aussi est-il toujours facile de (faire) construire les bâtiments voulus. Et les donjons se parcourent aisément, tandis que les boss offrent finalement assez peu de challenge. Pour ma part, j'ai first try perfect le deuxième boss (après un one hit sur le premier), et j'ai pris ma première (et unique) mort en trollant dans le troisième donjon. Le boss de fin, par contre, est un peu plus relevé et il me faudra 3 essais pour le passer.
Mais on lui pardonne. Le jeu est trop pipou. Il y a toujours à faire, l'humour est toujours habile et bien dosé, on ne s'ennuie jamais, et c'est avant tout le principal.

J'ai aussi taté de Minit, franchement sympathique. Sa mécanique de mourir au bout de 60 secondes rend l'exploration vraiment particulière. Je suis arrivée au bout sans comprendre que j'étais au bout, je pensais juste que j'étais en exploration tranquille
J'ai fait Unpacking, ultra relaxant, si seulement vider ses cartons était aussi simple dans la vraie vie véritable. Dommage qu'il soit si court :<

Fiertés ?
It seems like we're fighting each other. But we both know that we're fighting against ourselves. - The Edge

Bêtatesteuse en chef des logiciels météo

Hors ligne Mira

  • Jeune Mogma
  • *
  • Messages: 126
    • Voir le profil
    • http://mirapraelle.skyblog.com
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6951 le: mardi 13 décembre 2022, 00:00:58 »
Ori and the Blind Forest avait attiré mon attention sans que je me penche plus dessus. Les graphismes ont l'air superbe mais je craignais de ne pas accrocher au style de jeu. Sympa d'avoir ton avis, du coup. =)

De mon côté, mon neveu a eu la fausse bonne idée de me coller sur la démo de Fuga, Melodies of Steel. J'ai craqué et je l'ai acheté ensuite.
C'est un rpg dans lequel on gère un groupe d'enfants qui part en guerre à bord d'un char gigantesque (le Taranis) pour libérer leurs familles capturées par l'ennemi.
Le jeu est divisé en chapitres au cours desquels on a le choix entre plusieurs niveaux de difficultés selon le chemin qu'on prend. On y alterne des phases de combat contre des engins ennemis et des interludes pendant lesquels on gère la vie à l'intérieur du Taranis, le tout ponctué de petites séquences scénaristiques.

Les jeux de guerre ne sont pas trop mon style habituellement mais j'ai été séduite par plusieurs éléments :
- Les graphismes et illustrations qui sont magnifiques [Un exemple par ici] ;
- Les possibilités stratégiques qui m'ont semblé intéressantes ;
- L'ambiance globale du jeu. Au-delà du côté sombre de la Force du scénario avec la guerre et l'arme secrète du Taranis (je pas spoil :niak: ), certains aspect du jeu le rendent bien plus léger, comme les interactions entre les enfants ou les noms des personnages qui sont inspirés de nourriture (le Colonnel Pretzel m'a tuée par son simple nom) ;
- Les doublages. Le jeu propose une version japonaise et une version française. Et la version française est doublée... Par les japonais (sauf la voix-off). Comme les ennemis sont inspirés des allemands, je vous laisse imaginer ce que ça donne, des japonais qui parlent français avec un accent allemand. Une pépite, vous dis-je, une pépite !

À noter que les choix faits en cours de partie influenceront comment elle se terminera.
Au final, on a déjà un aperçu très complet juste avec la démo.
Je l'ai terminé une première fois, ma seconde partie est en cours. Objectif : ne pas perdre d'enfant en route !

Hors ligne Synopz

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1587
    • SW-3011-1035-4361
    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6952 le: mercredi 21 décembre 2022, 14:10:11 »
De mon côté, après des années à caresser l'idée de le faire, je me suis enfin lancé dans Final Fantasy VI, à la faveur du pixel remaster sorti en début d'année, et qui propose enfin une version moderne du jeu, sans pour autant altérer le style ou le gameplay de l'original, comme le faisaient les anciens portages.

J'en suis à peu près à une dizaine d'heures de jeu, je dirais au tiers de l'histoire principale. En tout cas, que ce soit musicalement, dans l'ambiance ou le système de combat, le jeu est à la hauteur de sa réputation : c'est beau, c'est direct, archi-classique mais prenant, on a envie d'en savoir plus, se déplacer sur la map et visiter le monde est agréable, bref, ça marche toujours !

Plusieurs séquences très connues dont on a forcément entendu parler, comme le train fantôme ou l'opéra, mais ces petites histoires en background des personnages, racontées de façon toute simple en quelques lignes et quelques animations de pixels, ça marche ! Le scénario en lui-même néanmoins est assez simpliste, je pensais que c'était un peu plus profond que cela, au vu de la réputation du jeu, alors que c'est plutôt sur les petits récits intimistes qu'il se fait remarquer, ce qui devait être assez révolutionnaire en 1994 !
"Là tu te dégages / Et voles selon."


La galerie des Errements Poétiques, c'est ici !  

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6448
    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6953 le: lundi 06 février 2023, 19:09:11 »
En vrac, les deux derniers jeux que je me suis fait.

Neon White : jeu indépendant, il s'agit d'un fast FPS avec des cartes dont le but est de finir les niveaux le plus vite possible, un feeling un peu de jeu à l'ancienne. Le gameplay est vraiment fun et précis, et c'est amusant d'autant plus avec un ami pour essayer de péter vos temps mutuellement. Très bonne surprise, mais pas dénuée de défauts : l'histoire est sous forme de visual novel et c'est totalement inintéressant (l'histoire en elle même, la forme visual novel ne me dérange pas si les perso/le scénario sont intéressants), et plus on avance dans les niveaux, plus ça devient exagéré et au final j'ai pris moins de plaisir.
Je me suis buté avec un pote sur les 30 premiers niveaux à essayer de faire les meilleurs scores, j'ai réussi à avoir un top 1 mondial sur un niveau (sur ps5) v.v ça fait plaisir, mais j'ai pas eu la foi de try hard les niveaux ensuite (il y en a 90-100 en tout). En tout cas, le jeu est bien complet et il m'aura bien diverti pendant 25-30h.

Star Wars - Jedi Fallen Order : jeu assez connu je pense, sorti en 2019. Il ne m'a jamais vraiment intéressé pour être honnête, mais là il était filé gratuitement le mois dernier sur le PSN donc je l'ai lancé. Ce jeu c'est un best of de (Dark Souls / Sekiro / Uncharted / God of War) pour les ref qui me viennent en tête, avec un skin Star Wars. Ca prend, car il faut le reconnaître le jeu est relativement bien fait. Mais il n'a pas de saveur particulière, et n'innove rien et de fait n'a pas d'identité propre, outre son skin SW.
Après est-ce qu'un jeu doit forcément apporter quelque chose de nouveau ? On peut très bien apprécier un jeu comme ça en effet. Je m'y amuse, c'est sympa, et le skin Star Wars met de l'intérêt si on aime la licence, malgré le scénario inintéressant, avec des personnages complètement osef (perso principal inclus, zero charisme), c'est fort.
Le gameplay est fun même si bien moins maîtrisé et précis qu'un Souls/Sekiro (on peut comparer directement vu les mécaniques), mais le jeu a un level design franchement frustrant avec des passages bloqués partout en mode "reviens plus tard quand tu auras débloqué la capacité adéquate pour passer ici :)" je veux bien ce genre de mécaniques 2-3 fois dans un niveau ou alors pour ouvrir une zone optionnelle late game, mais là vraiment c'est trop. C'est vraiment du game design à la con je trouve :hap:
Toutefois, c'est un bon jeu dans son ensemble il faut le reconnaître, je m'attendais à pire au niveau du gameplay qui reste bien fun. Un bon 6.5-7/10 je dirais. Du coup c'est clair que j'achèterais pas directement sa suite, Jedi Survivor :hap: je le ferai dans quelques années pourquoi pas.

En ligne Cap

  • Cruelle et plus cool du forum
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10906
  • Je garde mes mofufles poru te combratrte
    • Code ami 3DS 3883-5183-2004

    • Code ami Wii U Capoun

    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6954 le: lundi 06 février 2023, 23:13:07 »
Tiens c'est rigolo, j'ai joué à Jedi Fallen Order fin janvier, et j'ai un avis beaucoup plus mitigé que toi. J'ai joué 7 heures et j'ai complétement décroché (mais je l'ai pas encore admis, le jeu est encore installé sur mon pc). Je retrouve pas le feeling d'un Sekiro, alors que le gameplay se prête au parry/attaque comme ce dernier. Je trouve l'exploration très décevante, ponctuée d'énigmes pas ouf et franchement forcées. Le feeling en parkour est plutôt sympa, mais entrecoupé en permanence de moment où j'ouvre ma carte pour me repérer parce que les zones (couloirs ?) n'ont pas d'identité et tout se ressemble. Les combats sont mous, les ennemis n'offrent pas de résistance (j'ai joué en difficile pourtant), et ça manque de bon gros boss. Bon et l'histoire est éclatée et les personnages sans intérêt.
Pour moi, on enlève le skin SW, le jeu est complétement oubliable, pour ne pas dire mauvais. Très déçue, le peu d'intérêt que je pouvais avoir pour Jedi Survivor vient de s'envoler...

Fiertés ?
It seems like we're fighting each other. But we both know that we're fighting against ourselves. - The Edge

Bêtatesteuse en chef des logiciels météo

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6448
    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6955 le: mardi 07 février 2023, 09:25:51 »
Bah en vrai, je comprends totalement pourquoi tu as décroché je vais pas me faire l'avocat du diable pour le coup :oui:, tu as joué jusqu'à quelle planète?
Je suis d'accord pour dire qu'on retrouve pas le feeling de Sekiro, c'est bien moins précis comme gameplay et j'ai l'impression que c'est plus lent aussi (mou comme tu le soulignes), et pour le reste aussi.

Après je pense que la différence entre nos ressentis c'est que je trouve tout de même le gameplay plaisant malgré le côté version Eco+ de Sekiro, genre dévier les tirs de blaster au sabre laser, projeter un stormtrooper dans le vide et me sentir Jedi ça me convient, le jeu est plutôt joli en plus, après le skin SW fait beaucoup on va pas se mentir, sinon ce serait "jeu générique 1.23" oui et j'aurais probablement déjà arrêté d'y jouer.
Sekiro a une vraie vision artistique et a d'abord été pensé autour du gameplay comme élément central, on est loin de là pour ce jeu en tout cas.
« Modifié: mardi 07 février 2023, 09:34:52 par Taiki »

En ligne Cap

  • Cruelle et plus cool du forum
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10906
  • Je garde mes mofufles poru te combratrte
    • Code ami 3DS 3883-5183-2004

    • Code ami Wii U Capoun

    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6956 le: mardi 07 février 2023, 10:19:25 »
Il y a quelques aller retour entre plusieurs planètes, j'ai passé le moment où on se fait capturer, et j'ai arrêté juste après, au retour sur Kashyyyk (il me semble que c'est ça).
Je ne sais pas si c'est vraiment plus lent, mais c'est clairement moins précis, et il y a moins cette récompense de la parry. On sait pas quand elle est bien exécutée ou pas (sur les minis-boss, les trash mobs on peut s'en foutre et juste bourrer comme jaja). Des fois sur les soldats d'élite je prends des dégâts, des fois non, j'ai aucun indicateur qui me dit si j'ai bien parry ou pas, c'est très frustrant.
Après, clairement, je suis pas assez attachée à l'univers SW pour que ça me suffise. J'ai envie de plus, surtout qu'on me l'a un peu vendu comme un Sekiro-like (la personne qui a fait ça va m'entendre :hap:). L'enrobage me laisse complétement indifférente, et je ne vois que la qualité du jeu qui est, je trouve, pas suffisante pour que je m'y investisse plus :oups:

Fiertés ?
It seems like we're fighting each other. But we both know that we're fighting against ourselves. - The Edge

Bêtatesteuse en chef des logiciels météo

Hors ligne Dupychounet

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14450
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6957 le: samedi 11 février 2023, 02:51:27 »
Bien bien bien, ces derniers jours, je dose Phasmophobia avec d'autres joueurs, notamment Krystal et faut avouer que ce jeu est vraiment géant. Déjà, juste se dire que le jeu est loin d'être fini mais qu'il est encore bien plus effrayant qu'Alien : Isolation, ça montre à quel point c'est une réussite à ce niveau-là. :oups:

L'ambiance est dingue et quand tu supplies un fantôme d'ouvrir la porte et qu'il te répond "non" dans l'oreille, ça fait se dresser tous tes poils. Jamais eu ça avant et j'en ai fait, des jeux d'horreurs. :oups:  Des barres avec les trolls qui nous foutent la pétoche ou ces moments ou on reste dans la chambre à attendre que ce foutu fantôme veuille bien apparaitre en racontant n'importe quoi pour essayer de le trigger. Et ces moments de solitudes où tu meurs héroïquement seul dans ton coin pendant que les autres abandonnent ton cadavre et se barrent sans demander leurs restes. *o*

Mais pour le moment, ma meilleure partie, c'était en duo face à un poltergeist qui passait son temps à nous balancer des objets à la figure. On a voulu s'amuser avec une table d'ouija. On lui a demandé où il était. Et pendant qu'il était en train de nous répondre qu'il était dans le living, on l'entendait monter les escaliers pour venir nous choper. Du coup, on s'est planqué, mon collègue dans la pièce d'à côté et moi dans une penderie. Il a fait pas moins de 5 attaques en une minute et j'ai cru mourir quand il a ouvert les portes de ma penderie. Cette partie, elle va rester longtemps dans mes annales.  :^^':

Tant de fun et de terreur mélangée :8):

En ligne Cap

  • Cruelle et plus cool du forum
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10906
  • Je garde mes mofufles poru te combratrte
    • Code ami 3DS 3883-5183-2004

    • Code ami Wii U Capoun

    • Voir le profil
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6958 le: mardi 14 février 2023, 12:25:57 »
Bon, sinon, à part Jedi Fallen Order, j'ai quand même pas mal joué. J'ai refait une run d'Elden Ring, qui a été étrangement très satisfaisante. Un vrai plaisir de reparcourir le jeu. J'ai fait à peu près tous les boss. J'ai éclaté Morgott, à mon grand regret, j'aurai dû me laisser tuer pour le refaire un peu plus (il était une des raisons pour lesquelles je voulais rejouer). Et Malénia, blade of Miquella, qui n'a jamais connu la défaite, m'en a refait voir de toutes les couleurs.
J'ai ensuite tenté Kena, qui avait fait un peu de bruit à sa sortie. Et je sais pas, j'accroche pas. Le jeu pousse à l'exploration pour trouver plein de trucs, mais en même temps c'est globalement un couloir. Les combats sont durs, mais le gameplay est pas si précis je trouve. L'histoire est prétexte, les personnages pas attachants. J'ai essayé de lui donner sa chance, j'ai plusieurs fois relancé en me forçant un peu, mais rien à faire, j'accroche pas. Désolée Kena.
Puis j'ai lancé Horizon Zero Dawn. Je m'attendais à un monde ouvert très générique. Et j'ai été plutôt agréablement surprise. La carte n'est pas si grande que ça, et il y a finalement assez peu de collectables disséminés. Mais la carte n'est pas vide pour autant, elle est emplie de machines, plus ou moins agressives suivant l'espèce. Au début, chaque combat est intense et compliqué. Puis finalement, on apprend à les connaître, à les gérer, et on tombe sur des monstres plus gros, plus forts, et c'est toujours aussi galère. Les grosses machines de la fin ont un peu cet effet sac à pv, et je trouve les combats contre elles long pour finalement pas grand chose.
L'histoire et l'univers sont plutôt bien construits, et je trouve l'écriture très élégante. J'aime beaucoup cette narration en puzzle, où on récupère des petits éléments pour finalement mettre les choses dans l'ordre et que tout s'emboîte parfaitement. En plus, Aloy, l'héroïne, est vraiment bien écrite. Les personnages secondaires aussi, mais ils sont malheureusement plutôt oubliables je trouve, tout comme l'intrigue "présent", surtout face à l'intrigue "passé". Cette dernière répond bien aux questions et donne tous les éléments pour la cohérence du monde, du pourquoi tout ça.
Le focus est par contre beaucoup plus discutable. Il fait un peu justification narrative pour ajouter une mécanique de vision d'aigle dans le jeu. Et le fait de l'utiliser à outrance pour pister met en retrait les compétences d'Aloy dans le domaine, alors qu'elle est censée être parfaitement entraînée pour, entre autres, la chasse (donc le pistage). Mais bon. Il y a un effort d'intégrer dans l'univers cette mécanique classique du jv AAA, et elle marche globalement plutôt bien.
La durée du jeu est ce qu'il faut, et c'est finalement pendant le DLC que j'ai commencé à avoir cette lassitude de jouer. La balade dans la neige est aussi moins agréable, Aloy est un peu ralentie dans cette dernière, cela rend l'exploration un peu plus poussive.
L'inventaire est limité, mais rien de bloquant ni frustrant. On ressent un peu l'effet "choisir ce qu'on garde pour le craft ou jette", mais à aucun moment il n'y a vraiment ce besoin de farm une ressource parce qu'on en manque. Dans ce cas, on voulait certes rappeler qu'on survit dans un monde hostile, mais ça questionne un peu sur le choix de la mécanique : si avec un tout petit peu de gestion on ne manque jamais de rien, est-ce que ça valait le coup de garder cette limitation d'inventaire ? Ou alors, il fallait être plus strict dans son application et mettre des limites bien plus marquées.
De la même façon, les voyages rapides sont limités : ils demandent un consommable pour être effectués. C'est à la fois un non problème, puisqu'on en a assez et qu'ils sont plutôt facile à craft, et à la fois une frustration face à la peur de manquer. Sur la fin du jeu, et pendant le DLC, j'en ai pas mal abusé pour raccourcir les déplacements, et je voyais mon stock diminuer dangereusement. Je fais quoi si j'en ai plus ? Je farm ? Mais c'est ni drôle ni fun. Je trouve un marchand qui en vend ? Mais dans ce cas, ça ne sert à rien de limiter le voyage rapide. Autant sur le papier l'idée rappelle elle aussi qu'on survit en monde hostile, autant ajustée dans le jeu je trouve son implémentation discutable.
Voilà. C'était très sympa, j'irai sûrement tâter de sa suite à l'occasion.
Je suis aussi passée en parallèle de toute ça sur Potion Craft. J'ai bien aimé. La patte graphique qui fait penser à un vieux parchemin est fort sympathique. Le gameplay pour faire ses potions est vraiment cool et original. J'aime beaucoup l'idée de la carte et de se déplacer dessus en fonction des ingrédients ajoutés. On peut vraiment personnaliser son livre de recette, et nos réalisations, du nom de la mixture à la forme de la fiole, en passant par la couleur de l'étiquette. Néanmoins, je critiquerai la durée du titre, qui est trop longue pour sa boucle de gameplay. Une fois les recettes enregistrées dans notre livre, il suffit d'un clic pour satisfaire le client, et les journées deviennent juste du farm pour accumuler de la fame et arriver au bout des objectifs demandés. Mais si on sait s'arrêter avant d'en avoir marre, c'est un titre qui se laisse très bien jouer pour quelques heures :miou:

Fiertés ?
It seems like we're fighting each other. But we both know that we're fighting against ourselves. - The Edge

Bêtatesteuse en chef des logiciels météo

Hors ligne Dupychounet

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14450
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[Discussions libres] Parlons Jeux Vidéo !
« Réponse #6959 le: jeudi 23 mars 2023, 14:57:06 »
Bien bien bien, je l'avais mis de côté depuis bien trop longtemps, il est donc temps de donner mon avis sur Asterigos : Curse of the Star.

Le jeu nous conte donc l'histoire d'Hilda, une guerrière venue du nord qui, suivant les traces de son père disparu, arrive aux portes de la mythique cité d'Aphes, fabuleuse cité magique à l'architecture et à la culture fortement inspirées de l'Antiquité greco-romaine. Après s'être infiltré dans la cité, elle découvrira bien assez tôt que ses habitants sont victimes d'une malédiction et sera trainée de force devant un groupe de résistants oeuvrant dans l'ombre pour tenter de lever la malédiction.

La première réaction qu'auront les gens en jouant à ce jeu, c'est de se dire que c'est un Souls-like. En effet, dés la première zone, on a tous les feelings d'un Souls, la roulade pour esquiver les coups et deux touches pour attaquer, à la nuance prêt qu'ici, ce n'est pas une attaque forte et une attaque rapide mais deux attaques rapides de deux armes différentes. A cela s'ajouteront donc les capacités spéciales des armes qui sont totalement différentes de l'une à l'autre. Si Hilda commence avec seulement deux armes, elle aura très rapidement accès à tout son arsenal, soit six armes totalement différentes l'une de l'autre, permettant au joueur de toutes les tester rapidement pour trouver les armes qui lui conviennent le mieux et chercher des synergies entr'elles (puisque je vous rappelle qu'on peut en manier deux à la fois. Si offrir une telle liberté de choix dés le début du jeu semblait être une bonne idée au départ, amha, je trouve que ça aurait été mieux de nous les offrir au fur et à mesure qu'on avance dans le jeu, d'une part pour renouveler le gameplay et d'autre part pour nous obliger à vraiment nous familiariser avec les armes obtenues, ne serait-ce pour comprendre leurs forces et faiblesses contre certains types d'ennemis puisque dans le mode de difficulté le plus élevé, le jeu joue justement beaucoup là-dessus.

Mais ce système de deux armes s'éloigne déjà grandement de ce qu'on a l'habitude de voir dans un Souls, les développeurs ont vraiment voulu nous le vendre comme un Souls-like et comme je l'ai dit, ça se ressent dans le premier niveau avec un gameplay similaire, un système de feu de camp similaire et de ramassage et d'utilisation d'objets similaire, etc. Mais rapidement, le jeu va s'en éloigner au fur et à mesure qu'on commence à entrer dans le vif du sujet d'une part, et d'autre part quand on commencera à débloquer de nouvelles compétences dans l'énorme arbre de compétences d'Hilda.On aura d'abord droit à des compétences à équiper qui affectent le gameplay du jeu, comme par exemple devoir choisir entre des potions qui mettent plus de temps à régénérer la santé mais qui en contrepartie soignent plus, une réduction d'endurance pendant un sprint qui diminue aussi notre vitesse ou un changement d'esquive, troquant la roulade par un dash rapide. Mais aussi et surtout, chose que l'on débloquera un peu plus tard dans le jeu, des arbres de compétences pour chaque arme, offrant notamment des capacités de combat supplémentaires en jouant avec le maintien enfoncé des touches ou non pour sortir de nouvelles attaques, des compétences qui modifient là-aussi les capacités des armes. (Genre la simple mine qu'on pose au sol qui se transforme en missile à tête chercheuse) et surtout de vrais skills pour augmenter notre force de frappe ou notre force défensive. Et ce qui est génial avec ces skills, c'est que vous n'avez pas besoin d'équiper les armes dédiées pour les utiliser, Hilda changera instantanément d'armes pour les activer avant de revenir aux armes équipées. Tout ceci vous permet de vraiment personnaliser votre façon de jouer, notamment soit en vous créant un build de personnage spécifique, soit en jonglant avec toutes les armes pour être très versatile et pouvoir exploiter les faiblesses de vos ennemis.

Bref à partir de là, il ne reste à ce jeu de Souls-likien que le level design tortueux. Et à ce niveau-là, je trouve que le jeu s'en sort globalement bien, pas parfait mais plutôt positif dans l'ensemble. Et pourtant, ça commençait franchement mal. Passé la zone d'intro qui était globalement assez linéaire, on se retrouve avec une première zone franchement labyrinthique et où il est très difficile de s'y retrouver, chose qui arrivait très rarement dans un Dark Souls, car ici, tout se ressemble vraiment et on manque de point de repère pour se situer, l'ajout de raccourcis censés nous permettre de revenir plus vite là où on est mort apporte ironiquement plus de confusion que de praticité. La deuxième zone, néanmoins plus simple, ne s'en sortait pas beaucoup mieux. Heureusement, cela s'arrange grandement dans les zones suivantes qui gagnent en complexité mais pourtant deviennent plus simples à explorer et d'ailleurs deviennent de plus en plus jolies et intéressantes à explorer. :^^: A cela, on ajoute le fait qu'on trouve par-ci, par-là des raccourcis qui connectent les différentes zones entr'elles et on se retrouve avec un level design assez proche de DS1, même s'il faut l'avouer, les connexion sont bien plus difficiles à trouver que dans le jeu susmentionné. Reste qu'on nous avait promis d'explorer les différents quartiers de la cité d'Aphes et que je m'attendais à un jeu ou on aurait droit à une ville digne de la grande ville de Velen de Witcher 3 mais la vérité c'est que la ville tient en une seule zone et que le reste, ce sont plus des faubourgs aux alentours que d'autres quartiers de la ville. Autant j'apprécie ces faubourgs car ça apporte beaucoup de variété aux environnements, autant je reste su ma faim pour la cité d'Aphes en elle-même. :/

L'univers d'Asterigos se révèle néanmoins bien plus vivant que celui d'un Souls. Ca commence par de petits animaux comme des écureuils ou des souris qui fuient à notre arrivée, un petit détail que j'ai vraiment apprécié et ça continue avec des ennemis qui sont encore et toujours vivants et conscients, qu'on peut parfois surprendre en train de discuter entr'eux, bref loin des carcasses habituelles d'un Souls. A cela, on ajoute de nombreux pnjs disséminés dans le jeu, même si beaucoup d'entr'eux restent planqués derrière leurs portes comme dans un certain Bloodborne et c'est là que le jeu nous offre la possibilité de faire de nombreuses quêtes annexes, avec des choix à faire qui influenceront sur le résultat de la quête et la récompense obtenue. Un très bon point je trouve même si certaines quêtes donnent l'impression de finir de façon abrupte comme si leur fin n'avait pas été implémentée. D'ailleurs, un gros point que j'ai apprécié est qu'Hilda consigne toutes ses avancées, que ce soit dans la quête principale ou dans les quêtes annexes, dans un journal accompagné d'illustrations vraiment chouettes, comme s'ils avaient décidé d'intégrer l'artbook directement dans le jeu et l'ont fait de façon très intelligente. Mais le soucis de ce journal, c'est qu'il consigne ce qu'Hilda a FAIT et non pas ce qu'elle doit faire. Ce qui est en soit est complètement idiot vu que les personnages ne nous diront qu'une seule et unique fois ce qu'on doit faire et si on le note pas quelque part, ben bon courage pour continuer sa quête, combiné au fait qu'il faudra souvent trouver un autre pnj probablement planqué derrière une porte et vous vous retrouvez vite à tourner en rond dans la zone à essayer de trouver la bonne porte avant d'oublier ce que vous devez faire. Pour moi, à ce niveau-là, c'est un gros foirage : une seule chance de savoir ce qu'il faut faire et aucun indice dans le journal pour te rappeler ce que tu dois faire, ce qui le rend parfaitement inutile. Mais la beauté du journal donne vraiment envie de le compléter à fond en essayant de ne pas louper une entrée (autrement dit, une étape de la quête) et là, c'est une autre paire de manche. :^^':

Le hub central du jeu, dieu merci, est connecté au reste du jeu et ça, ça me fait plaisir, n'étant pas fan de ces hubs qui sont mis à part du restant de l'univers comme ils ont prit l'habitude de le faire dans les FromSoft depuis Bloodborne, puisque ça offre un monde à visiter plus consolidé encore avec cette zone centrale qui sert un peu de carrefour par endroit. Mais c'est aussi à cet endroit qu'on retrouvera tous les personnages importants rencontrés en cours de jeu qui nous offriront des services supplémentaires. (Quoique je n'ai toujours pas compris à quoi ça sert de "passer du bon temps"... Enfin bon.) Et cela passera forcément par la petite boutique et le forgeron qui améliorera armes et médaillons magiques en plus d'offrir la possibilité de crafter des accessoires à condition de lui trouver les plans. Tous les personnages sont intéressants à écouter et ont chacun leur propre histoire, à ce niveau-là, il n'y a vraiment pas de pnj osef, ce qui est franchement un bon gros point. Reste que l'équipe du jeu n'a vraiment pas réussi à créer des personnages vraiment marquants ou attachants, qui ne sont pas aidés par des doublages vraiment plats où on sent bien que les doubleurs lisent leurs textes. :/ Dommage. Enfin, c'est bien évidemment dans le hub central que se trouve la fameuse table de guerre, où on sera amené à choisir nos missions pour progresser dans l'histoire principale, une bonne façon de nous permettre de choisir la zone qu'on veut visiter en premier et d'augmenter la replay-value du jeu. Mais vu que les zones sont interconnectées, on aura tendance à finir la zone qu'on croise en premier et dans laquelle on doit de toute façon avancer pour trouver l'accès aux zones suivantes, mais ce n'est pas une obligation.

Point de vue combats, les ennemis ne sont pas plus folichons que dans un Souls et peuvent se faire défoncer facilement tout comme ils peuvent aussi nous éclater la tronche en deux-trois coups (en hard). Ca fonctionne et on est en terrain connu pour les joueurs des Souls mais faut pas s'attendre à plus. Autre point dommageable, si la variété des ennemis est assez conséquente pour renouveler le plaisir tout au long du jeu, les premiers niveaux se révèlent laborieux à ce niveau-là. Les ennemis ont beau être variés, ils possèdent un seul et unique skin et n'utilisent pas d'artifices comme les armures pour les cacher comme le fait intelligemment les Souls. On se retrouve donc avec des clones/des frères jumeaux (voire quintuplés.) les uns à côté des autres. C'est flagrant et ça casse l'immersion du jeu mais heureusement, ça se résorbe au fur et à mesure qu'on avance dans le jeu. Les combats de boss sont globalement une vraie réussite pour moi. S'ils commencent de façon assez classique dans la pure tradition des Souls (oui encore), plus on avance dans le jeu, plus les boss deviennent uniques avec des patterns originaux et parfois des mécaniques de gameplay inédits. (comme par exemple ces boss qu'on doit affronter
(Cliquez pour afficher/cacher)
). Comme je l'ai dit plus haut, on a le choix entre six armes au gameplay unique pour défoncer nos ennemis, l'épée et bouclier qui offre la possibilité de bloquer les coups avec son bouclier, les doubles-dagues pour attaquer agressivement, les bracelets pour lancer des sorts magiques à courte distance et poser des mines. ( :hap: ), la lance pour picorer de loin tout en parant et contre-attaquant, le marteau pour balancer de grosses mandales chargées dans la face des monstres et briser leurs gardes et le fusil sniper bâton pour jeter des sorts à distance. D'ailleurs chaque arme peut être chargé par les éléments de feu, glace et foudre pour exploiter les faiblesses des ennemis en plus de leurs propres spécificités, à condition de trouver lesdits éléments en question qui peuvent d'ailleurs aussi servir à interagir avec l'environnement comme basiquement le feu pour embraser des ronces qui bloquent le chemin.

Point de vue histoire, je trouve que le jeu est une belle réussite à ce niveau-là, non pas que ce soit vraiment très original mais j'ai apprécié découvrir l'histoire d'Aphes à travers les nombreux documents (quoique j'aurai préféré plus de documents illustrés et pas juste du texte à lire, à croire qu'ils ont laissé tombé l'idée en cours de route, dommage.), les échos qui sont des scènes du passé qui nous permettent de vivre les évènements qui se sont réalisés lorsque la malédiction s'est enclenchée et surtout le fait de discuter avec certains pnjs qui nous expliquent les moeurs et les coutumes d'Aphes à sa glorieuse époque. Honnêtement, c'est bête mais à travers tout ça, on sent vraiment que les développeurs aiment l'univers qu'ils ont construit avec ce soucis du détail. :^^: Reste que la contrepartie est que ça signifie que vous devrez bouffer des tonnes et des tonnes de dialogues si vous voulez tout connaitre sur l'univers du jeu.  :^^': Ceci dit, le coup des documents qui ne deviennent ramassables passé un certain cap du jeu, c'est une idée de m**de. Ok, je comprends leur volonté de ne pas les ramasser trop tôt pour éviter de spoiler des éléments du scénario mais ça rend le 100% du ramassage des documents proche de l'impossible parce que c'est déjà énormément de temps à examiner chaque recoin du jeu pour tous les trouver mais si on doit faire ça APRES CHAQUE BOSS VAINCU, laisse tomber quoi. :mouais: J'espère juste que les documents seront conservés en NG+ et que ça nous donnera l'occasion de trouver ceux qui nous manquent durant cette run. Quant à l'histoire, si au début, j'avais assez peu apprécié qu'on nous balance le méchant en mode "Voilà, c'est lui le méchant de l'histoire, faut le butter.", je dois avouer qu'en fait c'est pas si mal pensé dans la mesure où
(Cliquez pour afficher/cacher)
:^^:

Reste la grosse déception du jeu, le fait qu'il mette en avant des choix importants pouvant changer des pans du scénario et qui semblaient être vraiment implémentés vu ce qui se passe autour de l'un des premiers boss du jeu, nous faisant vraiment penser qu'on pouvait éviter le combat et s'en faire un allié. Depuis le temps que le jeu est sorti, encore personne n'a trouvé d'autres alternatives à l'histoire alors soit c'est vraiment très bien planqué, soit c'était juste du vent. Après comme je l'ai dis plus haut, on a de l'incidence sur les quêtes annexes et on aura des choix/des actions à faire pour modifier un peu l'histoire ici et là, modifiant l'intro de certains boss comme un certain Sif dans DS1, mais cela n'ira pas plus loin, malheureusement. La fin du jeu est d'ailleurs un peu décevante elle aussi dans le sens où on se retrouve dans une situation
(Cliquez pour afficher/cacher)

Bref, pour moi, globalement, le jeu a ses défauts mais reste quand même une très bonne surprise, faite par un petit studio qui mérite aisément le 16/20 malgré des promesses non-tenues. :^^:

Mais depuis le temps, des nouveautés sont apparues, dont le fameux DLC Call of the Paragon. Alors qu'en est-il de tout ça ?

Le premier gros ajout est l'arrivée des Dons du Nexus, un système qui rappelle un Battle Pass qui consiste à faire progresser le niveau dudit BP pour débloquer des récompenses. Heureusement, c'est totalement gratuit et lié au contenu du jeu, de ce fait je ne crache absolument pas sur ce système. Reste que s'ils avaient voulus l'implémenter, fallait le faire dés le début et pas bien après qu'on ait finit le jeu. Où est le sentiment de progression quand tu débloques les deux-tiers du truc à ta première connexion 5 mois après avoir fini le jeu ? :/ D'ailleurs la progression est liée aux coffres trouvés en jeu, plus vous ouvrez de coffres, plus vous progressez dans les Dons du Nexus, c'est aussi simple que ça. A ceci près qu'il n'y a pas assez de coffres pour atteindre le dernier niveau, vous obligeant à recommencer une partie. :hap: Ca tombe bien, ils n'ont pas cessés de vouloir inciter le joueur à faire le NG+ de ce jeu, en le citant comme gros argument de vente d'une part et en limitant certaines ressources nous empêchant de maxer toutes nos armes sur notre première run. Ceci dit, pour avoir tester le NG+, il m'a l'air bien plus intéressant que celui d'un Souls dans la mesure où les ennemis semblent calibrés au niveau max de nos armes, nous empêchant de leur rouler dessus, ce qui est un bon point pour moi. Reste que parmi les récompenses, on aura droit à de nouveaux accessoires à équiper inédits, des boosts de stats ?!? et deux tenues supplémentaire à débloquer. Bref, un petit plus sympa mais honnêtement, ça aurait été plus intéressant de les trouver ingame.

Le deuxième est donc le DLC du Paragon, qui résous déjà un gros mystère qui a rendu fou plein des joueurs : c'est quoi tous ces sanctuaires qu'on croisait durant tout le jeu où on pouvait prier mais où il ne se passait jamais rien ? Ben c'était les différents accès aux différentes zones du DLC. :hap: Le DLC s'accompagne d'ailleurs d'une nouvelle tenue plutôt classe, j'aime beaucoup. :^^: Mais le DLC en lui-même, bien que je ne l'ai pas encore fini, je n'en suis plus très loin et faut avouer que bon, voilà. Pour moi, c'est pas du contenu à jeter mais du contenu qui aurait dû être dans le jeu de base. Rien ne justifie de devoir repasser à la caisse pour ça. En gros, cela consiste donc à explorer des petites zones cachés derrière ces sanctuaires pour aller tatanner le boss à la fin. Alors oui, ces zones sont jolies, j'aime beaucoup mais c'est toujours la même ambiance et elles sont très courtes. Elles offrent néanmoins du lore intéressant sur les boss qui enrichissent encore plus l'histoire d'Aphes, ce qui est pour moi le gros point fort du DLC.

En ce qui concerne les boss... Mort de rire que le premier boss soit de loin le plus dur de tous avec
(Cliquez pour afficher/cacher)
:coffee: Autant je salue ces petits défis avant d'affronter les boss car ils cassent un peu la routine du jeu, autant les dévs se sont montrés complètement psychopathes à ce niveau et le fait qu'ils soient buggués n'arrange en rien la situation, dommage. D'autant plus dommage que les boss suivants, de ceux que j'ai fait tout du moins, n'auront plus ce genre de mécaniques et se limiteront à juste des combats de boss, boss se révèlant tous être juste des ennemis lambdas en plus gros et avec une barre de vie de boss, ce qui est très décevant (j'ai beaucoup aimé
(Cliquez pour afficher/cacher)
, un effort, bordel...). Reste que les combats sont sauvés par des mécaniques inédites qui les rendent bien plus difficiles. Mais bon, j'ai décidé de torcher le dlc en mode normal après le traumatisme du premier boss donc difficile d'évaluer leur difficulté réelle. :8):

Mais bon voilà, il me reste plus que trois boss à affronter et j'ai pas l'impression qu'il y aura quelque chose de plus à découvrir. Reste que les boss nous offrent des
(Cliquez pour afficher/cacher)
et la possibilité de forger de nouvelles armes avec des caractéristiques uniques. En plus de notre équipement lambda, on aura donc droit au même équipement,
(Cliquez pour afficher/cacher)
Et on pourra choisir nos armes à loisir, ce qui est plutôt cool même si, héhé, malheureusement, faudra passer en NG+ pour pouvoir tout crafter, oui, encore. :^^:

Bref, Paragon est un petit défi parallèle sympa qui vient apporter la cerise sur le gâteau d'Asterigos mais... ça aurait dû être dans le jeu de base, quoi. T'es content de l'avoir mais je vois aucun argument pour encourager les gens à débourser des sous juste pour ça...

Petit edit pour rajouter que le boss final de Paragon est franchement à chier et que t'aimes même pas récompensé pour l'avoir vaincu alors qu'il est ultra dur, voilà. :hap:
« Modifié: jeudi 23 mars 2023, 22:50:52 par un modérateur »