Auteur Sujet: Aujourd'hui j'ai vu...  (Lu 264657 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14058
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1485 le: lundi 05 avril 2021, 23:15:35 »
Congé oblige, je peux enfin regarder des films, allélujah  :R

Du coup, hier, j'ai vu Jumanji 2 avec Dwayne Johnson. Le film nous raconte l'histoire de 4 ados qui se retrouvent collés en retenue et y trouvent une vieille console de jeu. Ils décident de l'essayer et sont aspirés à l'intérieur pour atterrir dans le monde en danger de Jumanji où ils doivent ramener une émeraude au sommet d'une statue de Jaguar pour terminer le jeu. L'occasion pour eux d'enchainer les scènes d'actions avec de trops rares animaux mais avec encore et beaucoup trop d'hommes à abattre pour un Jumanji. Bref, un film d'action lambda, servit par des musiques vraiment désagréables à écouter et qui semble être loin du film du regretté Robin Williams. Oubliable, donc.

Sauf que le film se déroule dans un jeu vidéo avec tout ce qui en découle de délires. Le coup des pnjs qui répliquent en boucle, foutent des vents et j'en passe, certes assez mal exploité, était assez amusant mais là où j'ai trouvé le film absolument génial, c'est le fait que les ados se retrouvent dans des corps qui ne leurs correspondent absolument pas (coup de coeur pour la fille sexy du groupe qui finit en gros explorateur bedonnant.), possèdent leurs propres compétences et caractéristiques et ce système de vie qui ajoute des scènes tantôt dramatiques (extrêmement rares), tantôt très drôle (bien plus fréquent.) Et au final, le film d'action lambda osef se transforme en grosse tranche de rire. J'ai rigolé comme un éléphant du début à la fin en passant outre les défauts suscités.

Alors oui, le film est loin du chef d'oeuvre qu'était son grand-frère, il semble même être à côté de la plaque (quoiqu'en vrai, pas tant que ça quand on connait le dessin animé) mais bordel, qu'est-ce que j'ai bien rigolé dessus. Encore une fois, Dwayne Johnson qui se tourne en dérision, c'est juste génial. J'adore tellement cet acteur pour son côté à priori sérieux mais qui n'hésite pas à se foutre dans des situations pas possible qui le discréditent totalement. XD Du coup, je lui donne un petit 7/10 parce que ce serait mentir de dire que je me suis ennuyé une seule seconde sur ce film.

Et aujourd'hui, j'ai vu Transformers 5 : The Last Knight. Amorcé déjà dans le 4, la situation où les humains traitent désormais tous les transformers comme des parias à éliminer s'est amplifié ici où limite ils sont directement traités comme des terroristes qu'on élimine instantanément. Et honnêtement, j'ai trouvé ce traitement du film plutôt sympa. D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé cette symbolique où cette fois,
(Cliquez pour afficher/cacher)

Mais évidemment, ce n'est que le début du film. Il va ensuite lorgner du côté du mythe arthurien et là, on se rend compte que le film part totalement en freestyle et a encore moins de sens que la première partie (oui, y avait déjà des scènes wtfesques au début du film, mais ça va aller en empirant.) pour tout doucement nous amener vers un final qui cette fois s'approche plus du mythe transformerien et ça tombe bien, à la base c'est pour ça qu'on est là. Du coup oui, le film est franchement long, surtout la deuxième partie où ça papote beaucoup dans le vent mais se rattrape bien avec son final explosif qui annonce beaucoup de lourd pour... LA SUITE ! J'ai envie de hurler en me disant qu'on n'y est pas encore et je sais pas si Transformers 6 est sorti ou pas, mais il me semble pas.  :'(

Au rayon des choses cool,
(Cliquez pour afficher/cacher)

Au rayon des choses wtfs voire nazes,
(Cliquez pour afficher/cacher)

Enfin bref, le film est extrêmement dense en informations tellement il traite de plein de choses, ce qui m'a quand même bien surpris mais il part pratiquement tout le temps dans le wtf totalement dénué de sens qui fait sourire. Sauf que contrairement à Jumanji, il est censé être un minimum sérieux dans son propos. En soit, il est clairement meilleur que le 4, ça y a pas de soucis mais ouaaaah, le condensé d'informations à assimiler entre deux scènes d'actions pour comprendre la tentative de développement de l'univers des films, c'est violent. J'ai vraiment l'impression que les scénaristes ont prit des trucs illicites quand ils ont pondu l'histoire mais j'en retiens que le film est un teaser de ouf pour le mec que j'attends depuis Transformers 3 mais qui ne s'est toujours pas pointé depuis lors :
(Cliquez pour afficher/cacher)
, et juste pour ça, je suis grave hypé et ai hâte de voir le sixième film qui a INTERET à sortir ! :P

Pour ce qui est de sa note, je vais lui mettre 6.5/10, je me suis pas ennuyé et il m'a l'air intéressant à décortiquer point de vue lore mais je me suis bien plus amusé sur Jumanji 2 quand même.  :oups:

En ligne Neyrin.

  • 𝑪𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙 𝒄𝒐𝒕𝒖𝒓𝒏𝒊𝒙
  • Héraut de Farore
  • Soldat d'Ikana
  • *****
  • Messages: 623
  • maman perruche
    • @neyrin._ (instagram)
    • Voir le profil
    • @neyrin._
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1486 le: mercredi 12 mai 2021, 20:56:42 »
Quoi t'as aimé un film Transformers.... ?

Message modéré par Chompir
On évite le flood s’il te plaît. Un peu plus de consistance au message, éventuellement pour expliquer pourquoi tu n’aimes pas les films Transformers, ne ferait pas de mal.
« Modifié: jeudi 13 mai 2021, 15:41:28 par un modérateur »

Hors ligne Duplucky

  • Prince Zora
  • *
  • Messages: 14058
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Duplucky
    • SW-8379-3575-2786
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1487 le: vendredi 14 mai 2021, 18:21:56 »
@Neyrin. Ben j'ai toujours adoré les Transformers quand j'étais gosse. Du coup, les voir adapté au cinéma de façon réaliste, c'est quand même quelque chose, sachant que j'ai bien aimé les 3 premiers films (en particulier le tout premier.)

Ici, les films ont beau faire dans la surenchère, avoir un scénario à priori n'importe nawak absolu over 9000, ils développent quand même en toile de fond un lore suffisamment intriguant pour que je m'y intéresse. Après à voir ce que ça va donner dans l'épisode suivant s'il sort un jour.

Mais je suis d'accord pour dire que les derniers films sont moins prenant que les premiers et sont loin d'être des chefs d'oeuvres.  :hihi: Ca reste de l'ordre du petit plaisir coupable et divertissant.  :oups:

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5904
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1488 le: samedi 19 juin 2021, 22:07:33 »
Arte.tv propose des films gratuits, et il en était un que je voulais voir avant de mourir.
J'ai donc regardé (en VF parce que pas le choix) They Live, connu en France comme Invasion Los Angeles.

Le film date de 1988 et est signé John Carpenter, si tu crois qu'il vaut pas un clou touche du bois parce qu'il brûle les planches, même s'il a pas toujours un toit au-dessus de la tête.
Mais a-t-il accouché du Messie pour autant, chacun en est juge. v.v

L'histoire est celle de John Nada, un vagabond qui atterrit à Los Angeles nul ne sait comment, et qui va tenter de s'y installer. Sauf que certains événements vont le faire douter du monde qui l'entoure, jusqu'à ce qu'il voit la vérité.
Derrière chaque publicité, il y a un ordre à la consommation, derrière chaque magasin, il y a un mode de vie lénifiant qui s'impose, et derrière certains visages, il y a ceux qui profitent du système. Une révélation qui va le conduire à la révolte, à reprendre son destin et celui de son espèce en main.

They Live, c'est typiquement le genre de film qui peut percuter un ado ou un post-ado de pleine face, mais quand tu as un certain vécu, c'est plutôt un déballage de portes ouvertes au bazooka.
Oh mon ami imaginaire collectif ! Comment ai-je pu ne pas m'en rendre compte avant, l'Amérique est donc une société capitaliste !

Mais, la faute à un manque de moyens, le film n'a pas la durée de ses ambitions. Si la chaîne événementielle est tout à fait crédible, on zappe pas mal de développements pour caser des scènes pas forcément utiles, la NRA a dû financer une partie du film, et la conclusion, bien que très porteuse, est terriblement forcée.
J'ajoute d'ailleurs qu'on peut interpréter le message du film vraiment comme on veut, il est bien assez vague pour être de la terrible ultra-gauche que de la pure alt-right. C'est limite éblouissant.

Je me permets quand même de vous le recommander, que ce soit pour les références qu'il a apporté au cinéma ou par respect pour l’œuvre de Carpenter, mais faut pas en attendre la révolution intellectuelle à 720° non plus. Sauf si vous avez 15 ans. v.v

« Modifié: samedi 19 juin 2021, 22:09:12 par Suijirest »

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10285
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1489 le: dimanche 20 juin 2021, 15:14:47 »
Il ne critique pas seulement le capitalisme en général mais la société de consommation en particulier, et pas seulement aux USA. Il a aussi évidemment un mot à dire sur la propagande, les médias, la généralisation des états policiers, les inégalités économiques artificiellement crées pour maintenir l'ordre en place. Bizarrement il colle encore plus au monde néo-libéral moderne que les USA de Reagan de l'époque. J'aimerais bien savoir en quoi il peut être lu comme un film d'extrême droite aussi.

"They Live" est très certainement la meilleure satyre économico-sociale avec "Invasion of the Body Snatchers". C'est vrai c'est pas du Tarkovski ou du Kurosawa et le film n'a jamais eu la prétention de bouleverser le cerveau non plus pour nous apprendre quelque chose de nouveau ou nous faire avoir une révélation. C'est juste une réflexion sur un système racontée avec des outils du cinéma fantastique, rien de plus. Il y aurait d'ailleurs beaucoup de choses à en dire, comme la présence au casting du catcheur de l'ex-WWF Roddy Piper (ce n'est pas un hasard) ou du fait que la "vérité" est en noir et blanc (ou dit autrement, que l'illusion est en couleur).

Quant au fait que le film serait justement pertinent pour des pré-adolescents, l'histoire du scenario du film est elle-même intéressante. Elle a été écrite originellement par l'auteur Ray Nelson, qui dans sa jeunesse est passé en France et a côtoyé Jean-Paul Sartre ou Simone de Beauvoir (pas vraiment des figures de proue de l'extrême droite). Plus pertinent encore, il était proche des auteurs phares de la Beat generation (Ginsberg, Burroughs, etc) qui ont notamment inspiré le mouvement hippie avec leur littérature, qui entre autres choses était très critique envers le capitalisme et la société industrielle, et ce en pleine Guerre Froide et sous le risque permanent de guerre nucléaire sur fond de guerre économique. On peut dire ce qu'on veut mais ce mouvement n'est certainement pas un courant d'adolescents naïfs.

Enfin pour la qualité de l'histoire elle-même, car après tout avoir de bons amis ne fait pas le talent, le dit Ray Nelson a fait ses armes avec non moins que Philip K. Dick, qui était un de ses amis d'enfance. Il a d'ailleurs collaboré avec lui sur plusieurs histoires. En résumé on parle d'une histoire pondue par un proche de Sarte, Beauvoir, Dick, de la Beat generation, adaptée par un des plus grands réalisateur de cinéma fantastique pendant au moins deux décennies. Pas d'une fic d'un blog Skyrock d'un ado.

Bref pas besoin de prendre de haut non plus les amateurs de ce film v.v Les fans ont carrément des raisons de l'apprécier sans qu'on rabaisse leur intelligence, ta critique aurait été plus pertinente sans cela.
« Modifié: dimanche 20 juin 2021, 15:20:59 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5904
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1490 le: dimanche 20 juin 2021, 16:52:29 »
(attention je vais spoiler)
Tu as sans doute raison dans ce que tu dis des intentions des créateurs, D_Y.
Je suis même d'accord avec toi, objectivement le film est plutôt de gauche, si ce mot a le moindre putain de sens.
Les résistants sont discrédités en étant accusés de communisme, qu'on assiste à des scènes de razzia qui fileraient la gaule à Darmanin, Castex, Valls et Hortefeaux réunis.
Quant au message du petit confort quotidien qui est le meilleur moyen d'empêcher les gens de prendre conscience de leur propre asservissement, c'est un thème que j'ai vu d'ailleurs, utilisé différemment peut-être mais avec la même portée, chez Lewis Trondheim aka mon auteur de BD favori. J'essaie d'être assez original pour ne pas citer Orwell avec toute la gratuité habituelle, je préfèrerai donc le V pour Vendetta d'Alan Moore.

Cependant, on parle quand même de repérer "l'ennemi invisible qui nous envahit depuis des siècles" et qui contrôles les médias l'économie le monde, tant qu'à y être donnons-lui un nez crochu et le cheveu noir, on tire à balles réelles sur les cibles après un plan bien détaillé sur les panpan, on n'est jamais cru du grand public parce que théories du complot égalent caca, il faut faire un forcing hors du commun pour faire "accepter la vérité", la violence est presque l'unique moyen de faire face (quant bien même le protag' lui-même dit qu'il n'est pas très intelligent et que les lunettes ne font pas du bien au cerveau), on planifie une grande fusillade générale sur la place forte de l'envahisseur, vous les appelez terroristes je les appelle résistants tmtc.
Tous ces éléments, si tu les présentes à un incel ou un facho de bas étage, c'est pas la fine lecture de l'après-guerre signé Sartre et Beauvoir qu'il va retenir, à mon avis. :/

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10285
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1491 le: dimanche 20 juin 2021, 17:25:25 »
Dans ce sens là je comprends mieux ce que tu veux dire, même si dans ce cas là autant éviter de critiquer un système avec des puissants quelconque car l'amalgame serait automatiquement fait. Je doute quand même qu'avec 35 ans de recul le film soit devenu un classique de la fachosphère, mais je ne suis pas familier de ce milieu. De mémoire le film ne fait rien d'autre que justement déshumaniser ses antagonistes sans aucun reflet d'une communauté réelle (et d'ailleurs ironiquement ils n'ont pas de nez). Cela n'a pas plus de sens de dire que They Live est un film fasciste que de dire que Nietzsche est une littérature nazie ; si des œuvres ne sont pas comprises par certains ce n'est certainement pas la faute de leurs auteurs. Un neo-nazi peut tout à fait dire que Tolkien est d'extrême droite mais bon si on commence à les prendre au sérieux...

Quant à ce que tu dis il me parait évident que le film traite de la violence d'une manière parodique, d'où la présence de Roddy Piper comme je le disais, qui est volontairement con et caricatural, un peu comme dans le "Starship Troopers" de Verhoeven, donc je comprends pas ton argument du film pro-NRA. Pour les "on n'est jamais cru du grand public", oui c'est une critique de la propagande et des idéologies artificielles. Quel est le problème avec "vous les appelez terroristes je les appelle résistants" ?
« Modifié: dimanche 20 juin 2021, 17:30:28 par D_Y »
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5904
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1492 le: dimanche 20 juin 2021, 17:33:51 »
Ben, on utilise des armes réelles, bien réelles, alors qu'on a fabriqué des lunettes science-fictionnelles ; n'aurait-on pas pu inventer des armes science-fictionnelles qui n'auraient pas été d'authentiques Colt ou AK-47 ? Ou tout du moins les maquiller très grossièrement pour découpler le côté pastiche ?
J'approuve que les flics sont dans l'ensemble plus cons que les vrais, c'est dire. :/ Après, quel genre de personne irait s'amuser à relever dans un film d'action "eh t'as vu ce soldat qui part au feu sans casque c'est trop pas crédible" n'est-il pas.

Quel est le problème avec "vous les appelez terroristes je les appelle résistants" ?

C'est pas exactement "un problème" c'est une autre de ces lectures potentielles qu'on peut en faire... parce qu'encore une fois ce mot n'a pas le moindre putain de sens, mais objectivement on peut appeler les humains éveillés des terroristes, vu ce qu'ils font et quels sont leurs buts. X.

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10285
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1493 le: dimanche 20 juin 2021, 17:56:04 »
Ça fait longtemps que j'ai pas vu le film mais les scènes d'action se passent dans le monde "illusoire" non ? Du coup ce sont des illusions, des pastiches d'armes qui sont potentiellement plus exotiques. Après je veux pas m'avancer plus que ça, t'as l'avantage sur moi d'avoir le film plus frais dans ta mémoire, mais dans le pire des cas c'est un peu du pinaillage on va pas se mentir v.v

Carpenter sait filmer la violence, c'est le type derrière Assault on Precint 13, New York 1997, The Thing. La violence viscérale il connait, il sait où poser sa caméra, quand couper et comment chorégraphier le tout, avec la bonne musique (souvent composée par lui-même). En bref si la scène te parait caricaturale, grossière et digne des navets de Chuck Norris, tu peux être sûr que c'est fait exprès et qu'il y a un message derrière.

Pour les terroristes/résistants c'est une réflexion pas nouvelle, ça permet d'antagoniser des ennemis, leur créer des étiquettes, retourner l'opinion publique contre eux. D'un point de vue nazi les résistants étaient certainement vus comme des terroristes (ça sonne un peu Godwin mais je pense que c'est l'archétype de ce genre de débat, le terme même de résistant fait toujours un peu écho à ça). C'est pas une lecture si vide de sens quand toutes les oeuvres que tu cites utilisent aussi le langage comme arme. Tu as d'ailleurs parlé de l'ultra-gauche dans ton premier post qui n'est rien d'autre qu'un terme récent forgé de toute pièce pour radicaliser les sympathisants de gauche (la même chose peut être dite de l'islamo-gauchisme).

Bref ce que je retiens c'est que t'as bien vu qu'il y avait plusieurs niveaux de lecture, ce qui à mon sens l'exclut direct des films pour adolescents teubés. J'avoue que ça m'a pincé le coeur de lire ça v.v
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Suijirest

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5904
  • Ci-gît Suijirest
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1494 le: dimanche 20 juin 2021, 18:16:02 »
Allons mon cher D_Y, depuis le temps tu devrais savoir que je démarre souvent par un troll bas de gamme pour appeler ensuite à une conversation plus argumentée et mesurée. Je pensais que tu me connaissais mieux que ça, t'aurais-je mésestimé ? :oups:

Par contre, non, les fusillades ont bien lieu dans la réalité avec une présentation très explicite des armes, des canons et des impacts.
« Modifié: dimanche 20 juin 2021, 18:18:26 par Suijirest »

Mille mercis à Yorick26 pour la signature !

Hors ligne Sentinelle

  • Chercheur en Korogus
  • *
  • Messages: 1151
    • Senti_nelle
    • SW-3963-6822-3987
    • Voir le profil
    • Artstation
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1495 le: mercredi 23 juin 2021, 02:32:24 »
Je viens de finir Interstellar. Après avoir vu cette vidéo traîner sur youtube : (petit spoil j'imagine?)



La scène m'a épatée et j'ai filé regarder la chose en entier. Je suis bien contente de l'avoir regardé maintenant et pas plus jeune quand on me l'a proposé, je n'aurais probablement rien compris ni apprécié. J'ai aucune envie de faire un résumé pertinent, mais je tiens à dire que c'était tout à fait agréable à regarder, et qu'il vaut bien ses 3h. Je conseille donc à tous ceux qui n'auraient pas encore regardé, même si tout le monde l'a probablement déjà fait.
Mon Artstation avec mes dessins : par ici

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10285
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1496 le: mercredi 23 juin 2021, 11:54:50 »
J'ai toujours été circonspect par le fait qu'il se fait passer pour un film scientifique rigoureux alors qu'in fine il est aussi scientifique qu'un épisode de Stargate SG-1. Chez Nolan il y a toujours ce petit moment gênant où le sérieux est entrecoupé de nawak.

Bonne mise en scène et musique, tho.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Sani

  • V8
  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 468
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1497 le: mercredi 23 juin 2021, 19:53:28 »
Dur de se faire passer pour un film scientifique rigoureux quand on est dans le genre SF  v.v
Sinon, j''ai également apprécié Interstellar, en particulier la musique. Par contre je ne supporte pas quand ça tourne (Gravity est encore pire), ducoup je me contente d'1 seul visionnage pour ne pas devenir fou

Sinon, je me suis lancé dans un petit marathon de film avec pour thème la guerre (histoire de rendre le n-ième confinement encore plus joyeux  :mouais:).
Petite liste dans un ordre désordonné , partie 1 (je ferai la suite sur d'autres posts):

Dunkerque (2017) : Nolan nous transporte dans la bataille de Dunkerque, l'évacuation des troupes brittaniques encerclé par les allemands.
Je commence par le gros point noir :  les français sont quasiment absent du film. C'est limite si les troupes françaises n'existent pas alors qu'elles jouent un rôle crucial pour la réussite de cette opération. (Je vous laisse chercher sur internet la polémique autour de ce film)
Si on met de côté la polémique sur le côté historique, ce film est excellent. Il y a 3 fil conducteurs  : des soldats voulant évacuer a tout prix ; des pêcheurs envoyé d'Angleterre en plus de la flotte militaire ; et 2 aviateurs brittaniques pour protéger la marine.
Une tension crescendo qui va de pair avec la musique. Une vraie réussite
8/10

1917 (2019) : Une véritable claque visuelle signé Mendes, ce (faux) plan-séquence se déroule dans la guerre de tranchées. Nous allons suivre 2 jeunes soldats qui sont envoyés en mission extrêmement périlleuse qui est de délivrer un message à un autre régiment brittanique, au dela du no man's land et des tranchées allemandes abandonnées.
Niveau immersion dur de faire mieux que le plan-séquence.
9/10

K19 : The widowmaker (2002) : Durant la guerre froide, l'URSS veut montrer au monde entier (aux États-Unis) qu'ils possèdent l'arme nucléaire. C'est dans ce contexte là que le sous marin nucléaire, le K19 sera envoyé en mission afin de lancer une ogive nucléaire (vide). L'Opacité du système soviétique et la priorité absolue pour les interêts du parti cache une triste réalité : un sous-marin nucléaire fait à la va vite, loin d'être terminé, et quand même envoyé en mission. Cela ne présage rien de bon..
Ce film est inspiré de faits réels.
Le duo Harrison Ford  (nouveau commandant nommé par le parti pour mener a bien cette mission) / Liam Neeson (rétrogradé commandant en second pour avoir été trop proche de son équipage et critique envers sa hiérarchie) est très efficace.
Il parait que ça en dérange certains, de voir Ford jouer un commandant soviétique  v.v
7.5/10

La suite bientôt.  :oui:
J'habite près de chez moi

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Stratège de Din
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 10285
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1498 le: mercredi 23 juin 2021, 22:54:20 »
Ben pourquoi ? Il y a de la SF qui respecte la science, le mot "fiction" ne veut pas dire "farfelu", il y a des fictions tout à fait réalistes.
Encore j'aurais rien dit si le film avait pas ouvertement comme ambition d'être réaliste en mode semi-documentaire et en ayant en apparence un vrai discours scientifique.

J'ai le même grief avec Dunkerque que tu cites mais pour une autre raison. Là le discours n'est pas scientifique mais historique, et comme tu le dis c'est du gros bullshit. La polémique c'est pas tant que les français sont occultés mais aussi qu'ils essayent de faire passer une débâcle pour un évènement héroïque de l'histoire anglaise. C'est de la réécriture historique pure et simple et j'abhorre ce film.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Sani

  • V8
  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 468
    • Voir le profil
Aujourd'hui j'ai vu...
« Réponse #1499 le: mercredi 07 juillet 2021, 11:04:00 »
Je voulais continuer sur les films de guerre ;  mais j'avais besoin de me détendre le cerveau, et de me marrer un bon coup. Je reprendrai ma petite liste plus tard.
Changeons de registre donc !

Film parfait pour piéger un collègue, un ami, ou bien un Tivador.

Fusion (2003)

Categorie : Film catastrophe crédible - science fiction qui se prend au serieux.
Durée : Trop long

Comme tout bon film où une équipe américaine embarque pour sauver l'humanité toute entière, nous sachons dores et déjà qu'il restera pas ou peu de survivants.
Je vous propopose donc de faire un petit "QVS".
Qui Va Survivre ?

Voici les concurrents :

1. Double face. Prof de Fac mal coiffé
2. L'alcoolique. Spécialiste de l'armement qui aime boire
3. la cis meuf. Astronaute de talent
4. Le Cap'Tain. Astronaute en chef
5. Le golem de feu. Scientifique salé, très salé
6. Claude Allègre. Scientifique médiatisé


Et en guest star : Virgil, aka Suppositoire planétaire !

Vous avez choisi ? Vous avez le droit d'en choisir plusieurs !

C'est parti ! Plus que 6 chapitres et ce post sera fini !

Chapitre 1 : Intrigue de film catastrophe numero deux cent quarante douze (nom de code : 1.8.7. )

Dans un référetiel supposé Galiléen,
Il était une fois la planète Terre :
- Des gens meurent dans un rayon de quelques kilomètres en pleine ville.
- Des pigeons se suicident à Londres
- Une navette spatiale manque de s'ecraser sur Los Angeles.
..De bien étranges phénomènes qui laissent penser que quelque chose de bizarre vient de se produire quelque part dans notre univers défini et limité.

Un prof mal coiffé (Double Face) donne un cours de physique avec sa trompette, le FBI vient le chercher et l'emmène dans un hangar top secret où il retrouve son ancien ami spécialiste en armement, l'alcoolique.
Un général 51 étoiles (général pastis) arrive sur place et leur explique que plein de gens sont morts instantanéments dans un rayon de quelques kilomètres, et qu'il aimerait bien des explications
A peine le général termine sa phrase que Double Face sort le hashtag  tendance du moment : #PACEMAKER
Eh oui !! Avant même d'examiner les corps de ces pauvres gens (sous des couvertures), notre prof devine direct le point commun entre tous ces morts. Ils ont tous des pacemakers ! Il vient juste mettre en PLS Sherlock Holmes c'est incroyable !

Scène suivante : Peu après, on voit les pigeons de Londres foutre le dawa en ville. Au parlement européen, le porte parole du RN s'empare de ce fait d'actualité pour remettre cause la politique migratoire des oiseaux au Royaume-Uni.

Scène suivante : Dans l'espace, une navette souhaite rentrer à la maison. Mais un bug de communication inexplicable fait que les données de navigations ne sont plus correctes. Ducoup la navette fonce sur Los Angeles !
MAIS ! Grace à la cis meuf, ils trouvent une longue ligne droite dans un canal pour atterrir sans faire trop de bobo. Le Cap'Tain la remercie pour ses calculs justes. GG !

Revenons sur Terre :
Notre double face se rend a la sortie d'un séminaire pour rencontrer l'éminent scientifique, Claude Allègre, pour lui faire part de sa théorie sur la fin du monde.
Une fois chez lui, Claude Allègre sort un dossier écrit en gros "TOP SECRET"..  et se met à refléchir... hmmm...

Double face est convoqué devant plein de haut gradés avec la présence du général pastis et de Claude Allègre et expose le problème :
La noyau de la terre ne tourne plus. Et ducoup le champ electromagnetique va disparaitre, ce qui condamne l'humanité d'ici 1an !!!!

Barbecue géant au programme.

Extrait entre le général et double face :

- Alors, quelles solutions avons nous ?
- Aucune
- ça ne fait pas parti de mon vocabulaire !
- Profitez en pour l'enrichir général parce que c'est impossible. Le noyau à la taille de Mars, cela revient à faire redémarrer une planète. Il s'agit de metal a haute temperature, une boule de fer et de nikel liquide a 5000°c a une profondeur de 3000 kilomètres ! La profondeur maximum jamais atteinte, c'est 10 kilomètres !
- Si on peut aller dans l'espace on peut sans doute..
- L'ESPACE C'EST FACILE C'EST VIDE BORDEL ! Ici on parle de mégabar de pression par cm². Même si on lance un super projet pour relancer le noyau, jamais on ira à cette profondeur !


Normalement, le film s'arrête la. L'espèce humaine est condamnée. Double face a très bien résumé la situation ...
MAIS ! Notre Claude Allègre a peut-être une solution !!
COOL LE FILM CONTINUE !!
(À partir de ce moment là, on entre dans la fiction crédible, j'espère que vous êtes prêts!)

Chapitre 2 : Virgil, le suppositoire

Direction la Zone 52 et demi en Utah où on retrouve :
- Double Face, l'alcoolique, Claude Allègre, le Cap'Tain, la cis meuf et le général pastis.
Il arrivent dans un hangar où on rencontre "Le golem de feu" en personne, le mec ultra salty envers allègre car il lui a piqué ses inventions et tout.
Ce mec salty travaille sur plein de projets ultra secrets qui vont bien nous arranger.
1ere invention :  Un laser qui permet de faire des trous dans de la roche super rapidement. Il creuse une falaise en quelques secondes.
2eme invention :  Il a réussi a créer une molécule qu'il nommera 'IMPOSSIBLIUM' qui a les propriétés suivantes : plus ya de la pression et plus il fait chaud, plus c'est solide !
On a donc nos ingrédients pour aller jusqu'au noyau ! MERCI LE FILM !

Pendant ce temps, de phénomènes méteo étranges se produisent. Il faut donc éviter la panique générale !
Le général pastis recrute donc "Rat", le hackerman de service, qui s'amusera à cracker le forfait telephonique du portable de double face avec l'emballage d'un hollywood chewing-gum...
Sa mission : filtrer le Web mondial pour supprimer certains mots clés dans les recherches google.
Imaginez le Web chinois à l'echelle mondiale, tout ça avec 1 seul mec.
RAT.

RAT en action avec le chewing-gum.


Pendant ce temps, une conférence méga secrete se tient en Zone 52 où un projet de 3 mois est lancé :
- Construire le vaisseau (Virgil), embarquer 1000 mega tonnes d'explosif nucléaire réglé au poil de cul (selon la densité theorique du noyau externe) et tout faire peter dans le noyau pour relancer le mouvement de rotation, et ainsi SAUVER LE MONDE !
Le vaisseau est composé de modules détachables. En gros, si un module est touché, les cloisons se ferment et la partie abimée est détachée du vaisseau.

Virgil, le suppositoire New 3DS XXXXL

Extrait entre le Cap'Tain et Claude allègre :
- Pardonnez moi, je sais que c'est pas ma spécialité mais si le noyau avait une densité toute autre, si par exemple on avait une surprise de ce côté là, ca ne risquerai pas de modifier les explosions ?
- Ouiiiii, si on découvre que le noyau c'est du fromage fondu (#savoie) ? Tout n'est qu'hypothèses commandant ! C'est ça la science ! Des hypothèses...
- Eh bien mon hypothèse, c'est que vous ne savez rien !


Retenez bien ce petit échange.

Juste avant la fin du projet, des orages magnétiques se forment partout autour du globe.
Et un très gros orage se forme au dessus de Rome, en Italie d'Europe.

"EN DIRECT DE ROME", par le reporter Sani'tair peut-on voir sur un des moniteurs :
Oui alors je suis en direct de Rome et des nuages noirs apparaissent subitement et ya plein d'éclairs !
L'expérience en VR du dernier film Marvel sur Thor est une vraie réussite !
Ah ! Je crois qu'en fait c'est Metallica qui donne un concert pour interpreter son titre survolté  : Ride the Lightning  !
Ah bin non en fait c'est vraiment des éclairs ! Et c'est pas Metallica ! OSKOUR !!
Le colisée est bombardé d'éclairs ! J'ai peur ! L'interieur du colisée clignote ! La roche absorbe l'electricité  ! je ne comprends pas !
Et de l'autre côté ya un éclair continu qui est en train de creuser la route !!
Le colisée est en train d'accumuler toute l'energie des eclairs ! Je crois que ca va mal finir !
OWNO !! LE COLISÉE A EXPLOSÉ ! C'est vraiment  Horr!"

<<< Rome Timed out, please connect the fiber <<<<

Le Colisée, un paratonnerre de Brest comme un autre.

Bref, une jolie scène boosté aux RTX de Nvidia !
Je crois qu'il est temps d'enfoncer le suppositoire dans l'anus de la terre. GOGOGO

Chapitre 3 : Le casse-croûte

On se retrouve sur la plateforme de lancement de Virgil, à la fosse des mariannes.
Nos 6 personnages embarquent.
Puis le décompte commence... 10..9..8..7..6..5..4..3..2..1..
Et voila que Virgil est largué dans l'océan ! Direction le centre de la terre !

Qui dit océan dit baleine. "Meow Meow !" font les baleines. "Woof Woof !" réponds Virgil.
Qui dit fosse des marianne dit activité sismique.. et COMME PAR HASARD ya un seisme sous marin. OWNO !
Virgil est entrainé dans un courant et accélère dangereusement... ils vont vite... beaucoup trop vite.. Le sol se rapproche...
Il faut allumer les lasers !
Et heureusement, le SI est bien respecté alors les lasers s'allument in extremis et ...

.. Et Virgil traverse donc la croûte !!!!
OUF! Le film continue !

Chapitre 4 : La veste

20 secondes plus tard, ils arrvient déjà au niveau de la frontière Croute/manteau
La transition se fait bien.

Extrait de haut volée entre le golem de feu et Claude allègre.
Allègre parlant dans son dictaphone :
"Nous plongeons dans la mémoire dépositaire des secrets de notre planète, mais le moment est venu de basculer de la mémoire.. dans l'ultime folie.."
- Avec tes élucubrations de chercheur à la noix, tu vas nous gonfler jusqu'au noyau ? :zem:
- Tu peux répéter ?
- Je t'ai dit...
- J'ai des obligations envers..
- L'obligation de pondre un bouquin peut être ?
- Deux ! Si tu veux savoir..
- Oui, le dernier était trop nul !
- Ah vreument !? Tu trouves ? Depuis quand tu sais lire ?

Fin de la scène

Scene suivante, l'écran de navigation montre du noir. Le Cap'Tain interpelle les scientifiques
Cap'tain : "Comment vous interpretez ça ?"
Allègre : "La composition chimique du manteau est une mixture faite .. de .. de divers éléments.."
Golem : "Dis le avec moi : Je n'en sais rien du tout"
Alcoolique : "Commandant.. Comme dit l'homme singe (accent asiatique activé) : Si tu doutes, l'obstacle tu contournes ! "

Plot Twist, c'est du vide ! Et impossible de contourner .. !
Après avoir traversé la paroi, ils tombent dans une géode immense et le vaisseau se fait stopper net par un cristal mal placé (comme par hasard)

Un krystal bloquant Virgil. Et la pression dans le manteau ne semble pas déranger nos amis sortis faire des selfies

Alors qu'ils sont sorti à l'exterieur grace a leur combinaisons permettant de resister jusqua 2500°c, du magma commence a tomber puisqu'ils ont fait un trou en traversant la paroi de la géode.
Après 2/3 actions pénibles,  ils cassent le cristal. Les Lasers se ré-enclenchent... et au moment de remonter dans Virgil, le Cap'Tain se prend un bout de magma tombé d'en haut. Il meurt et tombe dans le magma.
NUMERO 4 ELIMINÉ !

Le vaisseau entre dans le magma et continue son périple.

Un peu plus tard, Double Face, l'alcoolique et le Golem de feu sont en train de préparer les bombes (5x200 megatonnes) pour tout faire peter quand ils seront dans le noyau
MAIS ! Ils sont en train de rentrer dans une zone de turbulence, il a d'énormes diamants dans le manteau inférieur, et impossible de traverser ! il va falloir contourner et malheureusement ce n'est pas simple !

Le dernier module du vaisseau est touché par un diamant et de ce fait, il va être ejecté !!
Dans un geste Erotique, l'alcoolique retourne dans le module abimé pour choper les détonnateurs des bombes nucleaires et les lance dans le module pas abimé ou se trouvent Double face et le Golem.
Malheureusement, les cloisons se sont fermés !
Alcoolique vit ses derniers instants... Et voila que Virgil détache son dernier module. Celui-ci est desintégré dans le manteau inférieur.
NUMERO 2 ELIMINÉ !

Chapitre 5 : Le kernel 5.12

Notre fine équipe vient d'atteindre le noyau externe.. Une fois arrivé là, le vaisseau se met a accélérer brutalement... !
La densité du noyau est plus faible que prévu !! (Remember le dialogue entre Allegre et le Cap'Tain durant le Chapitre 2)
Nos scientifiques relancent la simulation d'explostion de 1000 megatonnes de bombe avec les nouvelles données... et la.. coup dur..
SCENARIO FAILURE !!!! OWNO !!!!

Que faire ?!!!
Allègre suggère de faire demi-tour est de remonter. car la mission est un echec.. Double face refuse d'abandonner.
Allègre contacte la salle d'opération et demande au Général Pastis de lancer le plan B ==> DESTINI : Déclenchement Endogène de Séismes Terrestres INItiaux
DESTINI est une arme top secrete qui sert à provoquer des seismes... Car les USA ont peur que d'autres pays provoquent des seismes contre eux, alors ils ont fabriqué cette arme. Logique !
Rélévation numero 1 : Allègre a contribué à ce projet !!!
Révélation numero 2 : C'est une utilisation experimentale de cette arme qui a causé l'arrêt du noyau !!!
L'équipe refuse de faire demi tour malgré les ordres du général pastis.

Jouez à DESTINI pour changer de vie

Pendant ce temps là, à la surface du globe :
Un trou dans l'atmosphère laisse passer des micro ondes, et cette fois, ce n'est pas Rome qui va déguster, mais San Francisco, aux États Unis de la Californie Unie d'Amérique
Le golden gate bridge fond. Plein de bagnoles tombent dans la baie. Les magasins d'electroménager font faillite.
Et après on nous le montre pas à l'écran, mais San Franciso est rayé de la carte. SNIF SNIF !

Adios le Golden Gate ! Direction le centre ville !

Retournons à Virgil. Après 1 clope fumée par Allègre, ils trouvent un moyen de relancer le noyau. Au lieu de faire pêter 1x1000 megatonnes en 1 seule fois ; ils vont faire péter 5x200 megatonnes de bombes.
L'idée est de mettre 1 bombe par module, de larguer chaque module a une distance calculée et de programmer l'explosion de chaque bombe pour que ca l'onde se propage bien. Ce qui donne un SCENARIO SUCCESS.!

MAIS !  Pendant ce temps là, Le général Pastis a ordonné l'utilisation de DESTINI !
RAT envoie un message crypté à Double Face, qui lui dit de stopper DESTINI par tous les moyens car cela empirerai la situation !
RAT se lance dans un hacking des temps modernes. Il accède a plein de fenetres ou ya écrit "SECRET" "TOP DEFENSE" "SECRET DEFENSE MILITARY CLASS" "CLASSIFIED" et plein d'autres trucs qui font peur mais a chaque fois il a en retour ACCES REFUSE !!
LA TENSION MONTE, le DESTINY est en train de se charger (imaginez vous téléchargez un DivX avec une connexion non fibrée), et là on s'approche des 98%........99%....
RAT pleure ! il frappe son clavier comme Siphano et BOUM MIRACLE, ya 1 des tentative qui marche !!
et au dernier moment, à 99,99%, RAT arrive a dévier le courant des centrales et BOUM !
Destiny retombe a 10% ! OUF !! Le plan B tombe à l'eau !
Le general pastis va vite voir RAT derrière ses écrans, mais RAT maitrise le Alt+Tab et on le voit en train de jouer à PONG. "Ca va mon général ? :zem: :zem:"

"4 à 0 !"
C R E D I B I L I T É

Revenons à Virgil.
Alors qu'ils valident leur plan... Golem de feu informe que malheureusement, on peut pas détacher un module sur demande. Cela peut se faire uniquement si ce module est endommagé.
Et il existe un seul moyen de virer cette protection à la noix :  d'aller dans le module du fond tirer un levier .. dans la zone en contact avec la chaleur du noyau.. c'est à dire 5000°c
Pour rappel, les combinaisons permettent de supporter 2500°c (ce qui est déjà énorme d'un point de vue fiction!)
Golem de feu se sacrifie pour mener a bien cette tache... (maintenant, vous savez pourquoi il a ce surnom)
Et le golem c'est un résistant lui, malgré les 5000°c dans le compartiment il arrive a atteindre le levier et a l'actionner !
MAIS ! Cela ouvre le SAS et se retrouve donc en contact avec le noyau externe. Mort intantanée.
NUMERO 5 ELIMINÉ !


Chapitre 6 : La grande finale de l'EURO 2020
Il ne reste plus que 3 concurrents, la fin est proche ! D'ailleurs on vient d'attaquer le chapitre 6. Le calvaire est bientot fini !

Double Face et Allègre programment les bombes 1 par 1, condamnent les modules et les ejectent tout le long du noyau (tres proche du noyau interne)
La 1ere bombe explose et l'onde de choc fait que Virgil est un peu secoué !! La bombe coince Allègre, et celui-ci ordonne a Double Face d'aller programmer la dernière bombe et qu'il faudra ajouter le mini reacteur qui sert d'alimentation car la dernière explosion doit etre plus importante !
Le module est ejecté avec Allègre dedans.

Le dernier module a etre ejecté est donc pret, avec la dernière charge de 200mega tonnes + le reacteur bonus.
Le module est ejecté.

Il ne reste plus que Double face et cis meuf dans le module principal, sans alimentation (et plus de laser donc!), a attendre la fin... Mais double face a une idée de génie ! Ils vont utiliser l'energie du noyau elle même pour s'alimenter !
Le scénario est sympa un fer a souder est a disposition dans Virgil !
Les bombes explosent 1 par 1. l'onde de choc se propage.. ou plutot les ondes de choc.. le module où se trouve Allègre explose.
NUMERO 6 ELIMINÉ !


L'impossiblium prêt a affronter une explostion nucléaire, le tout dans du fer + nickel à l'état liquide, à 5000°c.

LE NOYAU REPART ! EXPLOSION DE JOIE dans la salle de contrôle !
L'onde de choc finale arrive sur Virgil et BOUM ! Comme par miracle le vaisseau et realimenté ! (sauf le laser sinon c'est pas drôle !)
Ils sont propulsés à une vitesse de folie (420 noeuds à l'heure ! FUCK flemme de convertir en km/h ou m/s faites le vous même )
et en quelques heures, ils se trouvent une sortie entre 2 plaques vers Hawaï ! LE TOUT SANS LES LASERS !
MAIS ! Plus d'energie car plus de chaleur extreme ! Ils sont donc au fond de l'ocean, sans aucun moyen de communiquer ...
La moitié de l'US Navy se rend dans la zone mais aucun moyen de localiser nos 2 amis...
MAIS ! RAT est avec eux, et au moment d'abandonner les recherches... il trouve la solution ! Les baleines !
Après quelques "Meow Meow !", Double face et cis meuf sont remontés à la surface !

Victoire de numéro 1 et numéro 3 ! Avouez c'était pas téléphoné du tout !

La dernière scène montre RAT dans un cybercafé.
De toute manière, c'est lui le MVP pour de vrai. Il a ken le système


C'était FUSION.

7/20, car je note large, comme au BAC  :hap:
« Modifié: mercredi 07 juillet 2021, 11:06:40 par Sani »
J'habite près de chez moi