Auteur Sujet: Je bouquine !  (Lu 126492 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Plastik

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2279
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #825 le: dimanche 05 janvier 2014, 13:37:59 »
Je viens de finir Les Cités Des Anciens de Robin Hobb.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6256
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #826 le: mercredi 08 janvier 2014, 13:18:15 »
Je lis en ce moment Le Rouge et le Noir de Stendhal, il était temps (trois mois qu'il traîne sur mon étagère).
Je suis pas bien loin mais j'aime beaucoup, je suis assez étonné. J'aime bien le style et c'est plutôt intéressant. J'en reparlerai quand je l'aurai fini.

Sinon la raison de mon message sur ce topic concerne surtout Les Trois Royaumes.
En fait cette période de la Chine m'a toujours fasciné depuis gosse (merci Dynasty Warriors qui me l'a fait découvrir au passage) et je me suis mis en tête de lire l'histoire romancée de cette période récemment. Le truc c'est qu'il y a plusieurs auteurs qui l'ont fait, donc je ne sais pas vers lequel me tourner (pour un style moins lourd peut-être ou une façon de raconter plus intéressante, le problème étant apparemment la traduction en français qui est de mauvaise facture). Les deux plus connus apparemment étant Les Trois Royaumes et l'Epopée des Trois Royaumes. En plusieurs tomes chacun. Je sais pas trop vers lequel me tourner.
Du coup je sais pas s'il y a des connaisseurs mais sait-on jamais.

« Modifié: mercredi 08 janvier 2014, 13:21:16 par Taiki »

Hors ligne Jielash

  • Apprentie de Kangis
  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5345
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Blog BD
Je bouquine!
« Réponse #827 le: mercredi 12 février 2014, 21:21:49 »
J'ai fini de lire Fondation et Empire hier, du Cycle de Fondation d'Asimov.
Le premier tome était sympathique mais je ne me sentais pas très impliquée dans l'histoire alors qu'avec ce deuxième et la présence du Mulet, on sent déjà plus une montée des enjeux et de l'incertitude quant à ce qui va se passer.
J'avais vu venir la révélation finale vu qu'il y avait quand même pas mal de gros indices mais ça n'a pas fait diminuer mon appréciation de la conclusion de ce tome, au contraire. Et je suis vraiment curieuse de voir comment tout va évoluer dans les prochains tomes du coup.

Seulement, là je fais une petite pause pour entamer les livres que j'avais reçu à Noël, avec le premier tome de All the Wrong Questions de Lemony Snicket, la pré-quelle prévue en quatre tomes aux désastreuses aventures des orphelins Baudelaire.
Je n'ai lu que le premier chapitre pour le moment et ça commence déjà de manière bien étrange et sinistre qui me fait me poser plein de (mauvaises) questions.

(Cliquez pour afficher/cacher)

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6256
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #828 le: vendredi 21 mars 2014, 01:00:28 »
Hop petit up, eh bien personne ne lit ici, je ne peux croire cela ! :astro:
J'ai hésité à commencer le cycle de Fondation justement Jielash, je suis pas spécialement fan de hard SF donc je sais pas si ça peut me plaire :niak:

Quels sont vos auteurs favoris, par exemple ? Ca pourrait être intéressant de partager les écrivains qui nous ont le plus influencer/fait rêver.

Pour ma part, c'est Stefan Zweig comme certains le savent déjà. Un écrivain autrichien du XXème qui écrit principalement des nouvelles.
C'est vraiment une révélation pour moi cet écrivain, dans la mesure où quelque soit le sujet dont traite ses nouvelles, je suis profondément touché par ce qu'il y est écrit, mais vraiment. J'ai même écoulé quelques larmes devant une de ses nouvelles, ce qui ne m'était jamais arrivé.

J'ai commencé par Le joueur d'echecs que je conseille à tous dans la mesure ou c'est un des ses plus grands chef-d'oeuvres et que ça introduit très bien à l'auteur : tout y est et notamment son habitude du "récit dans le récit". Si vous avez aimé, plongez vous dans ses autres nouvelles (comme Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, Lettre d'une inconnue ou encore La confusion des sentiments qui sont tous géniaux), vous ne pourrez qu'apprécier.

Je n'ai pour l'instant été déçu par aucune de ses oeuvres, elles tapent toujours dans des sujets forts en émotion, sont toujours écrites avec une prose exceptionnelle (pour une fois de ma vie que j'aimerai comprendre l'allemand afin de le lire en VO...) et c'est qui m'impressionne le plus, à aucun moment je n'ai trouvé le style lourd, tout est fluide, les mots sont tellement bien choisi... juste wow.  Bref, inutile de dire que à terme toute sa bibliographie sera en ma possession, et il me reste pas mal à lire de Stefan Zweig pour mon plus grand bonheur ! :niak:

Sinon pour parler d'autres écrivains et notamment originaire de notre pays, Alain Damasio est l'écrivain français qui m'impressionne le plus. Exit les Emile Zola, Victor Hugo et autres génies de siècles passées, le seul écrivain français que j'apprécie vraiment lire c'est bien Alain Damasio (si vous avez lu la Horde du Contrevent et la Zone du Dehors vous comprendrez aisément pourquoi : style, profondeur, scénario...)
En plus de ça il est toujours vivant, si c'est pas beau ça. Bon il n'a écrit que deux romans par contre. J'ai hâte que le prochain sorte.
Bon après, je suis vraiment pas fan de la littérature française en général. Il y a de très bons auteurs, et j'ai lu pas mal de leur chef-d’œuvres, mais aucun ne m'a vraiment touché/fait rêver. Après j'ai pas tout lu mais bon. La littérature russe, anglaise et japonaise m’intéresse davantage.

Y'en a pas mal d'autres que j'apprécie beaucoup comme Haruki Murakami (Kafka sur le Rivage <3), Tolstoi (Anna Karenine..), George R R Martin (LE Trône de Fer quoi), Oscar Wilde (Le portrait de Dorian Gray, ce chef d'oeuvre, dommage qu'il n'a fait fait beaucoup d'autres romans car c'est quand même un véritable génie ce mec d'ailleurs...)

Bref voilà voilà, lire c'est vachement cool et ça permet de réfléchir un peu en plus de se divertir, j'ai hâte de découvrir de nouveaux livres et auteurs qui feront vibrer mon âme (bien plus qu'un film je trouve).

Sinon en ce moment je lis Le Seigneur des Anneaux, le seul, l'unique, le chef-d'oeuvre de la fantasy. Et je dois dire que la réputation ne me semble pas usurpé, c'est vraiment de la balle. Et je comprend pas trop ceux qui disent que le style est lourd, j'ai lu pire, même si je suis d'accord que la traduction n'est pas au top sur certains passages (m'enfin c'est pas pire que celle du Trône de Fer).

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9616
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #829 le: vendredi 21 mars 2014, 15:35:25 »
Nan mais pas touche au ciné quoi v.v Les deux n'apportent pas les même émotions et dans les deux cas ça peut être puissant.

Cool que tu te sois enfin mis au SdA sinon, même si moi depuis que j'ai lu le Silmarillion (best livre ever) et d'autres Tolkien comme les Contes et Legendes Inachevés et le Livre des Contes Perdus, ce bouquin me parait beaucoup moins marquant.
Sinon je le trouve pas difficile à lire non plus, mais si on est pas à fond dans l'histoire ça peut trés vite rebuter quand même.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6256
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #830 le: vendredi 21 mars 2014, 16:35:07 »
Nan mais pas touche au ciné quoi v.v Les deux n'apportent pas les même émotions et dans les deux cas ça peut être puissant.

Justement, mais je dis bien que les livres m'apportent beaucoup plus que les films. J'ai pas dit que le ciné c'est moins bien par contre, c'est différent. J'aime d'ailleurs beaucoup le cinéma.

Sinon c'est vrai que ça peut rebuter dans le sens ou il y a pas mal de choses à retenir, faut être dedans. Sinon le Silmarrion je pense que je me le ferai aussi, pour la genèse toussa toussa. Par contre j'irai pas jusqu'à lire tout le reste je pense.

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #831 le: vendredi 21 mars 2014, 19:49:55 »
Je plussoie D_Y, inutile de comparer livres et films, c'est totalement différent. Si le cinéma t'a moins touché, c'est peut-être juste parce que tu n'as pas encore trouvé de film qui fait vibrer ta corde sensible.

Bon sinon, puisqu'on parle de bouquins coups de cœur, je passe ici faire mon porte parole et conseiller à toute la population anglophone The Adventures of Huckleberry Finn de Mark Twain. Pour faire simple, c'est mon livre préféré.
J'ai bien dit population anglophone. Je déconseille fortement de vous attaquer à ce livre en français. Et si vous parlez anglais, alors retroussez quand même vos manches : faut être chaud pour le lire. Il est écrit intégralement en slang du vieux sud des États-Unis. On le lit comme ça se parle à l'oral. Et autant Huck ne pose pas trop de difficultés à comprendre, autant Jim, faut y aller. Je vous cite un extrait pour vous donner le ton :
Citer
"Well, den, dis is de way it look to me, Huck. Ef it wuz HIM dat 'uz bein' sot free, en one er de boys wuz to git shot, would he say, 'Go on en save me, nemmine 'bout a doctor f'r to save dis one?' Is dat like Mars Tom Sawyer? Would he say dat? You BET he wouldn't! WELL, den, is JIM gywne to say it? No, sah—I doan' budge a step out'n dis place 'dout a DOCTOR, not if it's forty year!"
Voilà voilà. Ah, et je précise tout de même : nul besoin d'avoir lu Tom Sawyer pour vous attaquer à Huck Finn (même si bon, je vous le recommande quand même un peu). Et si vous n'avez pas aimé Tom Sawyer, tant mieux pour vous, Huck Finn n'a rien à voir avec ce dernier, qu'il s'agisse des thèmes abordés ou de l'ambiance. Il est bien plus sombre.

Ce qui est génial avec ce livre, c'est qu'il invite à la remise en question. Huck, un gamin de 14 ans, est exposé à une ribambelle d'horreurs de l'humanité, comme le racisme et l'esclavage, la violence parentale, ou encore l'escroquerie... Et il les aborde avec une innocence propre à son âge, une bonté d'âme inouïe. C'est un personnage extrêmement attachant, et son histoire est une ode à l'aventure et à l'amitié très touchante. C'est un roman qui a marqué la littérature américaine, aussi bien par son style controversé (le mot 'nigger' apparaît de nombreuses fois dedans, et sa connotation raciste aura valu de nombreuses censures, certaines étant encore d'actualité dans quelques états de l'Oncle Sam) que son histoire unique.

Bref, il en va sans dire que la lecture de Huck Finn m'a poussé à me tourner vers d'autres œuvres de Mark Twain... Mais je n'en ai encore fini aucune (à part Tom Sawyer, amusant, mais bien moins abouti que Huck Finn). J'avais lu A Connecticut Yankee in King Arthur's Court quand j'étais plus jeune, mais puisque ça commence à faire longtemps, je préfère le relire avant d'en dire quoi que ce soit. Toujours est-il que je l'avais apprécié à l'époque.

Sinon, je me suis essayé à Murakami l'année dernière, après moult recommandations et éloges de la part de la presque entièreté de mon entourage, avec 1Q84. Franchement, c'était cool, mais j'avais tout de même quelques détails à reprocher aussi bien au style qu'à la présentation de l'histoire. Notamment le fait que parfois, certains symbolismes étaient expliqués de long en large alors qu'ils crevaient les yeux, et que d'autres passaient à la trappe, sans aucune interprétation. Ça donnait à l'œuvre une espèce d'inconsistance qui m'a un peu déplu. Et la romance entre Tengo et Aomame ne m'a pas trop touché, mais les personnages, chacun de leur côté, si. Étrange.
Par contre il y a un truc qui m'a complètement retourné de l'intérieur avec cette œuvre, et c'est la dernière partie d'Ushikawa, dans le livre 3.
(Cliquez pour afficher/cacher)
Et en dehors de ça, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Komatsu. Je sais pas pourquoi, petit coup de cœur.
Je sais que tout le monde recommande surtout Kafka sur le rivage de Murakami, je l'ai déjà acheté et je compte le lire. Sinon, de ses autres œuvres, j'ai aussi lu Sommeil, qui... meh. Mitigé. Ça ne m'a pas marqué. Mais avec du recul, c'était quand même sympathique. Enfin, dans tous les cas, il m'en faut des masses pour qu'un livre me plaise.

Sinon Taiki, puisque tu t'intéresses aux auteurs japonais, je ne peux que te recommander Akutagawa Ryunosuke. Un de mes auteurs favoris, je pense. Je n'ai pas encore lu beaucoup de ses livres, seulement La vie d'un idiot et Engrenage, mais son style est superbe. Il faudrait que je passe par Rasho-mon d'ailleurs, qui est devenu un grand classique de la littérature japonaise.

Et pour rester sur les recommandations, je vous laisse quelques auteurs et titres :
- Les Chants de Maldoror du Compte de Lautréamont. C'est sombre, glauque, dégueulasse par moments. Mais l'ambiance est tellement énorme. J'ai littéralement dévoré ce bouquin, et je reviens parfois sur certains passages tellement l'imagerie choisie est fascinante.
- Of Mice and Men de John Steinbeck. À lire de préférence en anglais. C'est court et ça se lit plutôt bien. La fin est cruelle. Je n'en dis pas plus.
- The Great Gatsby de Scott F. Fitzgerald. J'ai toujours pas vu le film sorti l'année dernière, au passage... Mais en tout cas, le livre claque.
- Fahrenheit 451 de Ray Bradburry. J'ai aussi lu en partie The October Country du même auteur, et c'était cool.
Et sinon j'aime aussi Oscar Wilde, mais Taiki a déjà mentionné The Picture of Dorian Gray.

Bon, sinon, j'ai pas une grosse culture littéraire, elle est même carrément réduite pour tout dire (c'est limite si je l'ai pas étalée en entier sur ce post). Mais je rattrape mes lacunes petit à petit. J'ai récemment lu La Bible (et c'était cool), et en ce moment, je suis en train de lire 1984 de George Orwell, dont je n'ai entendu que du bien. J'en reparlerai sans doute une fois que je l'aurai fini.
Et parmi les trucs que je dois manger et que je n'ai pas déjà mentionné, y'a Game of Thrones, Harry Potter, les œuvres de Tolkein, La Horde du Contrevent... Mais aussi du Dostoievski et des classiques en général, j'en ai tellement sur mes étagères qu'il serait bien temps de les écouler.
Ah et je précise que j'essaye toujours de lire en VO quand je peux. J'en suis carrément à un stade où je refuse de lire en français une œuvre dont la VO est en anglais. Peut-être que dans quelques années je pourrai tâter de la littérature en allemand ou en japonais, qui sait ?

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Supersigo

  • Peste Mojo
  • *
  • Messages: 326
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #832 le: vendredi 21 mars 2014, 22:51:16 »
C'est drôle pour Zweig, perso je n'ai jamais compris d'où vient sa popularité, je trouve sa prose très moyenne et ses récits très répétitifs et par moment un peu ennuyants. Le moins pire est Le Joueur d'Échecs, et j'ai trouvé Lettre d'une inconnue vraiment mauvais (j'ai mis 3/10 sur SC). Mais bon, question de goût j'imagine.

J'ai aussi eu le malheur d'être obligé de lire du Wilde en cours d'anglais, The importance of being earnest est vraiment merdique.

Parlant de choses que je n'aime pas, je n'ai aimé ni Shakespeare, ni Molière, ni même H2G2 (autre lecture obligatoire en anglais). Je trouve ce dernier totalement stupide, sans vouloir vexer personne (car il y a sûrement plein de gens qui aiment ça ici, c'est connu, les geek aiment ça xD).

Par contre je dois admettre que le Seigneur des Anneaux et le Silmarillion sont mes bouquins préférés pour l'instant. Les Fleurs du Mal m'ont un peu déçu (mais c'est quand même excellent, la Charogne <3). Je m'attendais peut-être à trop aussi. J'ai aussi lu Poésies complètes d'Émile Nelligan, un des rares poètes maudits québécois, et sincèrement je le trouve meilleur que Baudelinouchou. Donc si vous voulez lire de la littérature québécoise, c'est un must, surtout que la bonne littérature québécois est très rare. Pour poursuivre sur ma lancée, je vais sans doute lire du Rimbaud (j'ai d'énormes attentes pour lui, d'après le peu que j'ai lu de lui), du Verlaine, du Mallarmé, du Hugo, du Apollinaire, du Morin, du Nerval, du Lamartine, du Lautréamont, etc.
Ensuite je vais sans doute lire quelques classiques de prose pour faire changement comme du Maupassant, du Lovecraft, L'Écume des jours, Le Parfum, l'Étranger, 1984, Le meilleur des mondes, Fahrenheit 451, GOT, Candide et tant d'autres...
Et quand j'aurai BEAUCOUP de temps libre (ce qui ne risque pas d'arriver de sitôt) je lirai la Bible, le Coran, À la recherche du Temps perdu, Les Annales du disque-monde et le Gros Larousse. ;D
Bref j'en ai pour très longtemps. :^^':

Sinon, pour 1Q84, il y a un rapport avec 1984?
« Modifié: vendredi 21 mars 2014, 22:55:20 par Supersigo »
Si c'est Nostradamus qui le dit, c'est que c'est vrai! Gloire à Supersigo  :^^:
Supersigo est un fier partisan du parti néo-rhinocéros.

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #833 le: samedi 22 mars 2014, 00:00:15 »
Sinon, pour 1Q84, il y a un rapport avec 1984?

Alors, oui et non.
Les deux se déroulent en 1984, mais dans le cas de celui d'Orwell, il s'agit d'une imagination très négativiste du futur, et dans le cas de Murakami, simplement un retour sur le passé (puisqu'il a écrit son œuvre bien après cette année). 1Q84 fait plusieurs fois référence à 1984, et je crois même pouvoir dire que certains symbolismes sont directement liés à l'œuvre d'Orwell. Je regrette d'ailleurs un peu d'avoir lu 1Q84 avant 1984 (même si avec du recul, en repensant à certains passages, j'arrive à voir les liens).
Mais dans tous les cas, pas besoin d'avoir lu celui d'Orwell pour lire celui de Murakami. Les histoires sont extrêmement éloignées, et celle de 1Q84 peut se comprendre sans être passé par celle de 1984.

Sinon, pour la Bible, personnellement j'ai réussi à torcher ça en 2-3 mois. Par contre, il y a sans doute certains détails que j'ai dû louper, je dois avouer que je n'ai pas été des plus attentifs à certains moments. Mais je pense tout de même en avoir tiré l'essentiel et compris les plus grands principes qu'elle transmet.
Je recommande à plus ou moins tout le monde de la lire, pour peu d'être motivé (c'est un bon gros pavé mine de rien). Ça m'a réellement permis de me faire mon propre avis sur ce livre et la religion qui va avec. Et c'est une lecture extrêmement enrichissante, je pense qu'il y a beaucoup à en tirer (personnellement, je pense avoir gagné en patience au fil de ma lecture). Par contre, je vous en supplie, prenez-vous une version bien annotée. Je vous déconseille donc d'ores et déjà celle en français courant.
Et le plus important est de savoir faire la part des choses : la Bible est certes toujours d'actualité, mais elle date aussi de plus de deux millénaires (et inversément). Si vous êtes non-croyants, il ne faut pas chercher à démonter la religion qu'elle enseigne. Ce n'est pas intéressant si vous partez avec ça en tête au cours de votre lecture. C'est même une sacrée perte de temps.

Sinon, The Importance of Being Earnest est l'un des nombreux classiques qui prennent la poussière sur mon étagère. Il faudrait vraiment que je lise tous ces livres qui s'entassent dessus.

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Shern

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3411
  • SHOW ME WHAT YOU GOT
    • Code ami Wii U Shern1

    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #834 le: samedi 22 mars 2014, 00:50:03 »
C'est drôle pour Zweig, perso je n'ai jamais compris d'où vient sa popularité, je trouve sa prose très moyenne et ses récits très répétitifs et par moment un peu ennuyants. Le moins pire est Le Joueur d'Échecs, et j'ai trouvé Lettre d'une inconnue vraiment mauvais (j'ai mis 3/10 sur SC). Mais bon, question de goût j'imagine.

J'ai aussi eu le malheur d'être obligé de lire du Wilde en cours d'anglais, The importance of being earnest est vraiment merdique.

Parlant de choses que je n'aime pas, je n'ai aimé ni Shakespeare, ni Molière, ni même H2G2 (autre lecture obligatoire en anglais). Je trouve ce dernier totalement stupide, sans vouloir vexer personne (car il y a sûrement plein de gens qui aiment ça ici, c'est connu, les geek aiment ça xD).

Par contre je dois admettre que le Seigneur des Anneaux et le Silmarillion sont mes bouquins préférés pour l'instant. Les Fleurs du Mal m'ont un peu déçu (mais c'est quand même excellent, la Charogne <3). Je m'attendais peut-être à trop aussi. J'ai aussi lu Poésies complètes d'Émile Nelligan, un des rares poètes maudits québécois, et sincèrement je le trouve meilleur que Baudelinouchou. Donc si vous voulez lire de la littérature québécoise, c'est un must, surtout que la bonne littérature québécois est très rare. Pour poursuivre sur ma lancée, je vais sans doute lire du Rimbaud (j'ai d'énormes attentes pour lui, d'après le peu que j'ai lu de lui), du Verlaine, du Mallarmé, du Hugo, du Apollinaire, du Morin, du Nerval, du Lamartine, du Lautréamont, etc.
Et pas de Miron ? Tout Québécois doit au moins lire une fois l'Homme rapaillé, grand classique de la poésie québécoise v.v Par contre j'ai pas lu de Nelligan. Mais bon, j'aime pas vraiment la poésie, j'ai du mal à la lire, le rythme s'impose mal quand j'essaie. Mais c'est totalement personnel, je dis pas que c'est mauvais.

Sinon, dernièrement j'ai lu Farhenheit 451, tel que conseillé précédemment par Yuan. C'était cool, mais court. M'enfin, j'ai trouvé que c'était court parce que dans l'édition que j'ai (en anglais), la dernière moitié du bouquin est réservé à des lettres/notes diverses à propos du livre. Mais bon, le récit est très cool quand même, mais pas si marquant que ça. Il m'a pas vraiment tant impressionné.

J'ai aussi lu l'Incident Jésus, de Frank Herbert et Bill Ransom, la suite de Destination: Vide, qui fait partie du cycle du Programme conscience, une série de bouquin de science-fiction qui traite, dans le bouquin, de la conception d'une intelligence artificielle dotée d'une conscience, à l'intérieur d'un vaisseau spatial interstellaire (on a dont droit à un huis close, avec seulement 4 personnages), et dans les trois autres (l'Incident Jésus, l'Effet Lazare et le Facteur ascension) du vaisseau maintenant doté d'une intelligence, et étant devenu une sorte de dieu. L'Incident Jésus se passe trèèèès longtemps après Destination: Vide, mais avec tout de même un personnage du premier livre (vive la cryogénisation), donc malgré l'écart de temps et de contexte, il y a un lien solide entre le premier livre (écrit seul par Herbert) et le deuxième (écrit par Herbert et Ransom). Ceux qui ont déjà lu Dune et ses suites ne seront pas étonnés que ça parle beaucoup de religion et de spiritualité, en donnant les deux côtés de la médaille, comme Herbert sait si bien le faire à propos de beaucoup de sujet dans le Cycle de Dune. M'enfin, j'ai surtout aimé Destination: Vide, qui est vraiment prenant, mais l'Incident Jésus est très bien lui aussi (mais moins que D:V). Il me tarde de lire les deux derniers livres, même si le dernier contient peu de participations d'Herbert, puisqu'il est paru deux ans après sa mort ( :'(). Bref, j'en recommande la lecture à tous les amateurs de science-fiction, surtout si vous avez aimé Dune.

Sinon, j'ai aussi lu The Year of the Flood (Le Temps du déluge en VF) de Margaret Atwood, une auteure canadienne. C'est un roman d'anticipation, puisque le contexte est une Terre presque entièrement décimée par une épidémie d'origine humaine, qui fait suite à Oryx and Crake, un bouquin dont la lecture m'avait été imposée en cours d'anglais au Cégep. Il y avait un gros cliffhanger à la fin, donc ça m'a motivé à me prendre la suite. Les deux romans sont plutôt cools en tant que tel, mais personnellement je n'aime pas vraiment la façon dont ils sont rédigés. Dans les deux, c'est essentiellement des flashbacks d'un seul personnage dans le premier et de deux personnages dans le deuxième qui racontent l'avant et pendant l'évènement qui a presque éradiquée la race humaine. M'enfin, dans le premier, ça passait, parce que ça racontait surtout comment l'évènement avait été provoqué, mais dans le deuxième, on suit les flashbacks de deux filles qui faisaient partie d'un culte ultra-religieux et écolo. Au début, il n'y pas de lien, sauf le background, avec le premier livre, mais heureusement un peu avant la moitié, on voit qu'un des deux personnages est lié avec ce qui est raconté dans le premier. Par contre, vers les trois quarts du bouquin, les flashbacks sont finis, et il se passe enfin quelque chose dans le "présent" pour les deux personnages, donc ça devient plus intéressant, puisque ça vient rejoindre directement la fin du premier livre. Et ça finit encore sur un cliffhanger. Donc là du coup je sais pas si je prends la suite, MaddAdam. Peut-être.

Et finalement, là je lis La Cité et les astres, d'Arthur C. Clarke, et c'est pas mal bien ! Venant de Clarke, c'est bien entendu un roman de science-fiction. Par contre, contrairement à 2001 L'odyssée de l'espace, on a droit à un genre de space opera. Il se lit pas mal bien, je suis accroché au récit. Je crois qu'après je vais me prendre plus de bouquin de cet auteur, qui n'a pas volé sa réputation.

Oh et après, je vais lire Frankenstein. J'ai bien hâte de lire ce classique !

Hors ligne D_Y

  • Âme sombre
  • Gardien de Farore
  • Sage Goron
  • *****
  • Messages: 9616
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #835 le: samedi 22 mars 2014, 09:20:20 »
J'ai lu Frankenstein l'année derniere et c'est vraiment du lourd, passionnant du debut à la fin, et au message fort. Tu va bien aimer, et dans la lancée tu peux matter les deux premiers excellents films v.v

1984 aussi je l'ai torché et même si c'est bien écrit et qu'il y a une atmosphère qui se degage du bouquin, l'histoire me parait trop peu vraisemblable pour que j'accroche réellement. Mais bon il vaut quand même le coup d'oeil.

Sinon en parlant de SF je me suis mis à la Guerre des Mondes dernierement. C'est quand même le précurseur de toutes les oeuvres d'invasion alien donc lecture obligatoire en ce qui me concerne v.v
Et ben c'est marrant de constater que mise à part l'epoque où se passe le récit, tout ce qui fait une bonne histoire d'invasion etait déjà présent.
Et en parallèle je relis Moby Dick. Son potentiel de lourdeur encule le SdA mais je le trouve passionnant ce bouquin et c'est limite j'ai l'impression que je le lis pour la première fois.
O proud Death ! What feast is toward in thine eternal cell ?

Hors ligne Yuan

  • Messager Éolien
  • *
  • Messages: 2044
  • Great Ape
    • Code ami 3DS 5300-8742-5932

    • FlourFlower_
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #836 le: dimanche 23 mars 2014, 00:44:31 »
Sinon, dernièrement j'ai lu Farhenheit 451, tel que conseillé précédemment par Yuan. C'était cool, mais court. M'enfin, j'ai trouvé que c'était court parce que dans l'édition que j'ai (en anglais), la dernière moitié du bouquin est réservé à des lettres/notes diverses à propos du livre. Mais bon, le récit est très cool quand même, mais pas si marquant que ça. Il m'a pas vraiment tant impressionné.

Franchement, dans Fahrenheit 451, je dois avouer que ce qui m'a le plus marqué, c'est pas tant que ça le récit, mais surtout le style. Enfin, l'imagerie choisie pour les descriptions des événements. Et aussi l'ambiance oppressante, avec quelques touches d'espoir dans la dystopie. Pour le reste, je le trouve assez... minimaliste. Enfin, l'univers en lui-même n'est pas aussi grandement exploité qu'il ne pourrait l'être (et j'ai l'impression que c'est un peu pareil dans 1984 que je suis en train de lire), mais ça fait un peu son charme aussi.
Il faudrait peut-être que je le relise, mine de rien ça commence à dater. Je sais juste que j'en ai gardé un très bon souvenir. :-*

Et faut aussi que je relise Dune pour qu'on en parle pendant des heures, omg :'(

1984 aussi je l'ai torché et même si c'est bien écrit et qu'il y a une atmosphère qui se degage du bouquin, l'histoire me parait trop peu vraisemblable pour que j'accroche réellement. Mais bon il vaut quand même le coup d'oeil.

Pour le moment j'en suis à peu près à la moitié, et je suis d'accord avec toi. Mais bon, un peu pareil que pour Fahrenheit 451, c'est dans l'exécution du récit que le bouquin m'accroche. Mais ce que j'adore avec 1984, c'est que je le trouve un peu caricatural par moments, notamment dans la psychologie du peuple de l'Océanie, et j'aime beaucoup ça.
« Modifié: dimanche 23 mars 2014, 00:46:50 par un modérateur »

Ah the ticking of the clock
And the ringing of the stocks
Are relics of our lives

Hors ligne Taiki

  • Piaf postier
  • *
  • Messages: 6256
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #837 le: dimanche 23 mars 2014, 23:45:15 »
C'est cool de revoir le topic vivre un peu :astro:

Roupisseur => Oui voila on est d'accord que c'est différent, et biensur que bons nombres de films m'ont déjà touché, mais d'une manière moins... "profonde", je sais pas vraiment comment expliquer ça, par contre faudra m'expliquer pourquoi on ne pourrait pas comparer deux formes d'Art entre elles sous prétexte qu'elles sont différentes. M'enfin le topic est sûrement mal choisi pour développer cela.

Sinon 1Q84 j'ai beau adoré Murakami en fait j'ai pas pu finir le livre, je sais pas trop pourquoi, l'histoire me captive pas vraiment même si j'ai bien aimé, j'ai englouti le tome 1, j'ai commencé le tome 2 que j'ai abandonné au tiers à peu près, depuis un an. Un jour peut etre continuerais-je, mais ça vaut clairement pas Kafka sur le Rivage ou La Ballade de l'Impossible.

Et merci pour ta recommandation sur Akutagawa Ryunosuke je note ça, même si Eiji Yoshikawa va y passer en premier en litté. jap. avec Musashi la pierre et le sabre et la parfaite lumière qui est dans mes prochaines lectures.

Je plussoie pour The Great Gasby d'ailleurs, le film avec Di Caprio je l'ai trouvé pas mal tu devrais essayer.

Supersigo => Eh ben t'es honnêtement la première personne qui me dit qu'elle n'aime pas :niak:. Effectivement les goûts toussa. En tout cas ses récits me touchent vraiment la plupart du temps et je trouve ça tout sauf ennuyant, comme quoi !

Sinon j'ai pas lu le livre dont tu parles de Oscar Wilde, mais tu devrais vraiment lire Le Portrait de Dorian Gray, ça je t'assure que c'est un chef d'oeuvre (bon après peut-être pas ton style je sais pas), ça peut te faire changer d'opinion sur l'écrivain.

Et moi la poésie j'ai l'impression d'être assez imperméable à cette forme d'art, ça m’assomme à un point. De même que les livres en vers. Rien de tel que la belle prose :niak:

C'est marrant en tout cas que vous parlez de Farhenheit 451 car j'étais à la librairie la semaine dernière et j'étais à deux doigts d'acheter ce bouquin, je l'avais pris et tout, puis au final je l'ai reposé pour aucune raison particulière, m'enfin vous m'avez convaincu de le prendre une bonne fois pour toute la prochaine fois que j'y passe.

Sinon je plussoie D_Y pour Frankenstein, j'ai du le lire au premier semestre pour un cours à la Fac et c'est vraiment de la balle, la meilleure découverte littéraire que j'ai fais en 2013 je pense. C'est  d'ailleurs un de mes livres qui a le plus tourné chez mes amis ces derniers temps à force de le prêter et aucun déçu.
« Modifié: lundi 24 mars 2014, 00:05:23 par Taiki »

Hors ligne Kitty

  • Chef Skimos
  • ***
  • Messages: 3071
    • Voir le profil
    • DeviantART
Je bouquine!
« Réponse #838 le: lundi 24 mars 2014, 18:44:36 »
Demain c'est le Tolkien Reading Day ! Suffit de lire un petit passage de l'oeuvre de Tolkien pour célébrer la destruction de l'anneau unique et la chute de Sauron (et oui c'était un 25 mars !)
J'ai décidé de lire "Le Conte du Soleil et de la Lune" extrait du Livre des Contes Perdus. C'est un de mes textes préférés.  *o*

Hors ligne Fonzie

  • Chercheur en Korogus
  • *
  • Messages: 1242
  • Sic Parvis Magna
    • Voir le profil
Je bouquine!
« Réponse #839 le: lundi 24 mars 2014, 18:48:35 »
Ça tombe bien j'arrive justement à la fin du Hobbit, mais que c'est merveilleux ce timing de BG ;D
Du coup je conclurai le bouquin demain soir avant de dormir... ^^

Après j'ai prévu de me lancer dans le SDA, parce que ça fait quand même un moment que je dois m'y mettre v.v
What a lovely day !