Auteur Sujet: Kokoro et autres récits  (Lu 5336 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #15 le: dimanche 16 mars 2008, 23:02:01 »
et voila deux nouveaux chapitres de kokoro .

[align=center]Chapitre 14: chloé. [/align]

La pièce était sombre aucune lumière n’y pénétrait .Et une forte froideur enveloppé l’atmosphère .Une  masse noire était par terre . Un chant s’élevé dans l’air .Une longue et lente mélodie dans une langue ancienne . L’homme se dirigea vers une chaise en bois qui se trouvait contre l’un des murs de la pièce a côté d’une grande armoire en bois dans laquelle était rangée des centaines de flacons de différentes tailles contenant tous le même liquide rougeâtre . Du sang. Il s’assit et observa d’un regard amusé la masse difforme au centre de la pièce .
« Puis il dit :   Eh bien je vois que tu es de bonne humeur aujourd’hui chloe . Que c’est t’il passé ?
La masse bougea et le chant s’arrêta .puis elle se dirigea vers l’homme lentement puis s’arrêta devant lui et dit : Eh bien j’ai découvert une délicieuse proie grand frère . Son sang était succulent. Et puis tu viens enfin de rentrer zael.
Zael posa le sac a côté de lui et l’ouvrit .il en sortit 1 des flacons remplis de sang et le tendis vers chloé en disant : j’espère que ça te plaira c’est le sang d’une tribu de jeunes enfants . Je l’ai conservés exprès pour toi . »
Chloe pris le flacon dans ces mains et demanda a zael d’éclairer un peu la pièce . Zael prononça une incantation et une flamme jaillit au centre de la pièce illuminant celle-ci d’une douce lueur sans pour autant réchauffé l’air de celle-ci . Chloé était en fait une petite fille au cheveux d’un noir profond .Ses yeux était d’un rouge sang et profond .Elle était habillé avec une robe noir ou était cousus  avec des fils  d’or plusieurs symboles de magie noir et de magie incantatoire . Elle s’assit par terre tenant le flacon comme si c’était un jouet . Puis elle l’ouvrit  le flacon et le porta a ses lèvres .Le liquide coula dans sa gorge doucement .il avait un léger goût sucré qui rendait ce sang aussi doux qu’un nectar .Elle en bus quelques gorgées puis éleva de ses lèvres le flacon a moitié vide et le reboucha .Ensuite elle se leva et le posa dans l’armoire au côté des autres flacons tout en fredonnant un air joyeux .Puis elle se tourna vers zael . celui-ci avait entre temps enlevait  sa cape qui cachait la plus grande partie de son visage . Sur s l’une des ces joues était tracé un tribal représentant un dragon de feu tandis qu’a l’une de ses oreilles pendait une boucle d’argent . Il était entrain de jouer avec sa belle de mort quand chloe lui parla :
« dit zael Est-ce que tu savais que le sous maître m’a confié une mission récemment? Dit-elle en souriant .
Zael arrêta de jouer avec sa dague et tourna la tête vers chloe puis dit :
Non je ne savais pas . Et en quoi consiste ta mission ?
Chloe reprit en déclarant: et bien d’après le sous maître agran  une certain rose se trouverait en ville, et serait l’ennemi du maître . Alors il m’a dit que je devait l’observer et qui se je voulais je pouvais jouer avec elle . Sauf que je ne dois pas la tuer, car elle est l’élément principal pour le projet du maître .
Le sourire de zael s’effaça alors et un regard de haine pris la place de son regard enjoué .Il balança sa belle de mort dans le mur en pierre en face de lui d’une telle force qu’elle se planta dedans .
Il dit d’un ton énervé : ce sale agran il me le paiera c’était ma proie! On avait conclu un marché . C’était moi qui devait m’occuper de cette fille pas toi ! »
« Chloe quand a elle garda le sourire sans paraître choquée par la réaction de zael et dit : Agran se doutait que réagirait comme ça grand frère . C’est pour cela qu’il m’a dit qu’on effectuerait cette mission ensemble  .Ainsi tu sera content et moi je pourrais allais enfin m’amuser dehors .j’en ai marre de rester ici .je suis peut-être un vampire mais j’ai moi aussi besoin de m’amuser et d’être libre dehors .Pour moi les humains ne sont que de simples jouets .Qui une fois  sans leur sang sont cassés et irréparables .Se sont justes des êtres faibles . »
« Zael   retrouva un peu sa bonne humeur et dit d’un ton plus apaisé : eh bien voila enfin quelque chose d’intéressant! Je suis sur que rose sera ravie de me voir. J’ai hate de voir la peur déformer son visage ;ça fait si longtemps que j’attends ce moment . Enfin je pourrais m’amuser véritablement car mon seul souhait est de voir son sang coulait. »
Chloe le regarda sans rien dire et alla s’allonger sur un  lit qui se situait dans un coin de la pièce .le lit était drapée d’un drap blanc et duveteux . Elle lui dit alors bonne nuit et tourna sa tête vers le mur .Elle était un peu énervé par cette petite provocation qu’il venait de lui faire, mais en même en temps heureuse d’enfin réaliser une mission avec lui . Après tout elle le considérait comme un grand frère alors qu’ils n’étaient pas liés par le seul .Elle était un vampire , il était un humain qui avait pactisé avec le pire des démons . Mais ils avaient la même vision des choses  sur les humains . Ils étaient tous si futiles et faibles . En tous cas elle avait hâte que cette mission commence car elle était sur qu’elle allait enfin pouvoir s’amusée . Tandis qu’elle réfléchissait zael avait récupérer sa belle de mort qu’il avait rangé précieusement dans sa ceinture en cuir et il avait récupérer aussi son sac puis il était sortit de la pièce discrètement .

[align=center]Chapitre 15 : quand le passé refait surface . [/align]

Zael avança dans le couloir baigné par la douceur de la lune quelque soldats traînés dans l’arrière  cour enivrait par l’alcool et décuvant a l’air frais. Zael passa sous un immense porche de pierre .Il se dirigea ensuite vers l’intérieur du château vers les quartiers  réservés aux seigneurs .Il pénétra alors  par une grande porte faite dans du bois de chêne. Un immense couloir s’offrit a lui . Les tapisseries était luxueuses . D’immenses tableaux étaient accrocher certains représentant des mages noires dominant les champs de batailles , d’autres la cité némuria dans toute sa splendeur . Un seul tableau sortait du lot . celui-ci représentait un  homme aux cheveux d’un rouge flamboyant aux allures d’un puissant chef  . Ces yeux d’un noir de jais . Il portait une armure argentée .Mais ses épaulières ainsi que ses jambières était d’un noir profond. Il portait aussi une immense cape rouge avec des symboles runiques noir. Le plus étonnant dans ce  tableau était sûrement le fait que ce personnage esquissait un immense sourire sadique alors qu’il se tenait en temps que vainqueurs sur une montagne de cadavres humains. Zael contempla un instant le tableau puis il détourna son regard et continua de traverser le long couloir il tourna a gauche  après quelques minutes  et atterrit dans un couloir plus petit et plus sombre que le précédent . Il avança tout droit jusqu’à a atteindre la dernier porte du couloir . C’était une petit porte faite dans du bois d’hêtre il l’ouvrit et pénétra dans la pièce . Elle était aussi sombre que la chambre de chloe . Zael se dirigea vers une masse noire ressemblant a un bureau et atteignit quelque chose aux allures d’une lampe a huile . Il l’alluma l’aide de sa magie . Il n’était pas doué pour la magie mais arrivé tout de même a  maîtriser les sorts basiques . La pièce était maintenant éclairée d’une douce lueur jaunâtre. Il n’y avait dans la pièce qu’un bureau ou était entassé des tonnes des papiers  et ou était posé plusieurs plumes ainsi qu’un encrier. Juste a côté se trouver une armoire en chêne ou était sculpté a chaque angle un dragon chacun d’un élément différent. Ensuite juste sur le côté gauche de la porte en face de l’armoire se trouvait un lit assez simple il était couvert de draps blancs et d’un oreiller . Zael posa son sac sur le bureau et se dévêtit pour ensuite prendre dans l’armoire  un pantalon marron assez confortable lui permettant ainsi de faire d’amples mouvements .puis il opta pour une chemise blanche un peu grande pour lui mais restant très confortable .Il reprit sa ceinture en cuir ou se trouvait toujours sa montre en argent ainsi que sa belle de mort . Il l’a mit et pris la montre en argent dans sa main. Il se laissa tomber sur le lit et tendit la main tenant sa montre en argent devant ses yeux. Cette montre lui rappelait tellement de souvenirs mais ils les détestait tous .Surtout ceux avec ses parents ils les haïssaient jamais il n’avait pu leur pardonner leurs mensonges leur hypocrisie . La seule personne qu’il avait toujours adoré était sa petite sœur sa véritable petite sœur pas chloe qu’il avait pris sous son aile en remplacement de sa véritable sœur. Il l’adorait sa petite sœur vraiment et il savait qu’a l’époque s’était réciproque. Mais maintenant quand était-il il ne le savait pas mais se doutait déjà de la réponse .Il regrettait un peu ce qui c’était passé il y a 10 ans . Mais il n’avait pas eu le choix . Il s’arrêta nette il ne devait pas se laisser aller demain matin sa mission commencerait et alors il devrait être prêt a tuer si nécessaire . Après tout il adorait tuer c’était sa seule joie a présent . Il avait pour seule compagne la mort . Il n’avait plus de place pour le sentimentalisme et puis il rêvait de pouvoir tuer sa sœur a présent car pour lui elle n’était plus celle qu’il aimait . La nuit s’était écouler . L’aube pointait désormais le bout de son nez . Il était temps pour zael de se préparer pour accomplir sa mission . Mais d’abord il devrait repérer sa victime et éviter le combat . Le seul problème restait que rose repérer très facilement la présence des ennemis .et savait parfaitement les  induire en erreur .C’était une proie difficile a le chasser il le savait pertinemment . Mais il ne pouvait ne pas sourire au fait qu’il allait enfin pouvoir  l’attraper elle . Il se leva et décida de mettre sa cape noir  qu’il avait laissé par terre . Il posa le reste des vêtements sur son lit . Et sortit de la pièce . Il retraversa le couloir jusqu’à atterrir sur le grand couloir  et tourna  droite . Il marcha un petit moment jusqu’à une petite porte de chêne .Il  l’ouvrit et arriva sur une petite  cour sur le côté du château . C’était une petite cour assez sale et sombre elle était entourée de grands bâtiments  grisâtres. Il pris une petite ruelle qu’il amenait vers la rue principale de la cité.

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #16 le: samedi 05 juillet 2008, 22:40:26 »
Bon désolée mais voila je poste juste le prologue + 3 chapitres réecrits .je sais l'orthographe fait défaut. :

Prologue de kokoro:

Il pleuvait ce jour là . Une pluie annonciatrice d’un grand malheur mais qui s’en serait doutait . Le bonheur est parfois dans l’ignorance mais cette nuit là ce ne fut le cas . La maison des Yggdrasil se situait dans un forêt calme et paisible .Fye et Lejanne Yggdrasil avait choisis cet endroit pour sa tranquillité et aussi car il était coupé du monde . Fye était un jeune homme de 26 ans il avait de magnifiques cheveux d’un blond tendre et des yeux d’un vert émeraude sublime montrant sa noble appartenance a un certain peuple . Lejanne quand a elle avait 28 ans et avait des cheveux d’un vert tendre symbole de sa patrie sylvestre ses yeux étaient quand a eu d’un bleu tendre . Ils avaient eu 4 enfants dont 3 disparurent . Il ne leur restaient plus que leur deuxième enfant et fille aînée rose Yggdrasil qu‘ils aimaient plus que tout .la pluie martelait le sol en ce jour d’été mais cela n’empêcha pas rose de rester dehors admirait le ciel en étant perdue dans ces pensées .Même si aujourd’hui elle avait 6 ans elle n’avais pas envie de rire ou de s’amuser . Elle était triste car son frère aîné lui manquait elle l’aimait tellement et se sentit si seule en se ressassant les derniers paroles de son cher frère . Son père la regarda de loin pendant un moment puis alla la voir .
Fye s‘s'agenouillant devant Rose parla doucement a celle-ci : « Rose que se passe t-il ? Tu n’es pas heureuse avec nous? »
Rose baissa son regard vers son père et lui répondit d’une voix triste: « grand frère me manque je veut qu’il revienne. »
Fye pris sa fille dans ses bras pour la consoler et lui dit: « Je suis sincèrement désolée ma fille c’est notre faute si ton frère est partis pardonne nous ta mère et moi . »
Rose leva ses doux yeux violets sur son père et lui dit gentiment: « Ce n’est pas votre faute . Je ne vous en veut pas père . Je suis heureuse grâce a vous mais j’adorais mon frère. »
Fye sourit légèrement a la gentillesse de sa chère fille et dit d’un ton plus joyeux: « Bon ne restons pas là sinon nous risquons d’être vraiment trempées et d’inquiéter ta mère . Et puis nous avons une surprise pour toi pour ton anniversaire ».
Rose sourit a son père mais elle aurait bien voulue rester un peu plus dans ses bras .Fye se leva et pris la main de Rose. Tout deux rentrèrent a la maison en courant car la pluie se fit plus violente .ils arrivèrent dans la salle a manger . Ou trônaient une grande table circulaire en bois de chêne .une nappe de soie posait dessus . 6 chaises entouraient la table .Mais seul trois assiettes était posées sur la table . La salle a manger était simple a part la table et les chaises il n’y avait qu’un grand buffet de chêne . Dessus était disposés des plats tous très appétissants pour l’anniversaire de Rose. Ainsi que les couverts et les verres qui restaient a mettre sur la table .Quelques tableaux de peintres était accrochés aux murs . Lejanne arriva dans le salon et vit son mari et sa fille complètement trempés ce qui l’a fit doucement rire . Après que Fye lui expliqua la raison pour laquelle ils étaient ainsi trempaient . Lejanne leur donna a tout les deux des serviettes afin de se sécher .
Et s’adressa ensuite a sa fille: « Rose j’aimerais te donner un cadeau un peu en avance .j’aimerais que tu le porte ce soir pour le repas . En espérant que ça te plaise. »
Sa fille la regarda avec un regard plein de questions et de curiosité . Lejanne alla chercher une masse de tissus qu’elle tendit a sa fille . Rose la prit et vis que ce qu’elle avait pris pour une masse de tissus était en faite une robe d’un noir profond avec des motifs violets deux couleurs qui allait bien a rose . La robe avait aussi des volants violets dans le style des robes de gothics lolitas. Rose fut ravie de ce cadeau et remercia sa mère qui d’autant plus l’avait fait elle-même pour cette occasion . Le soir fut vite là . Et l’ambiance était très joyeuse au repas .Fye s’était habillé d’un costume noir assez chic et Lejanne avait opté pour une robe bleue nuit .Tandis que rose avait revêtit la robe que sa mère .Alors qu’ils s’étaient tout les trois attablés quelqu’un toqua a la porte. Lejanne se leva et alla ouvrir . Fye et rose se regardant d’un air interrogateur . Lejanne revient après quelques instants et demanda a fye de venir . Il se leva et se dirigea vers l’entrée et ferma la porte du couloir y menant laissant Rose seul dans la salle a manger . Rose se sentit un peu abandonnée et fit le tour de la pièce admirant les œuvres de Monet ou encore de Cézanne . Après quelques instants elle entendit des éclats de voix . S’inquiétant pour ses parents ; Elle pénétra dans le long couloir sombre qui menait a l’entrée .Quand elle arriva vers la porte entrebâillait elle s’arrêta a cause de la conversation de cet individu et de ses parents .
Fye énervé répondit a cet individu: « Sortez d’ici! Qui êtes vous pour vouloir nous enlevez notre dernier enfant notre dernier bonheur ; je ne vous laisserez pas la touchée . Il en est hors de questions. »
L’individu poussa un rire sadique et mauvais et répliqua d’un ton taquin : « Le problème voyez vous c’est que soit vous nous la laissez soit vous mourrez . Et personnellement je vous conseille la première option . »
Lejanne répondit a son tour d’un ton posée: « Je ne sait pas qui vous êtes mais je vous assure que temps que nous serons vivants personne ne touchera a Rose . ‘
L’individu répondit d’un air rieur: « Eh bien tant pis pour vous mais j suis au regret de vous informez qui vous avez choisis la mauvaise option. Et je n’accepte pas les retours en arrière vous m’en voyez navrez . Donc aujourd’hui vous avez choisis l’option je rends ma fille orpheline. Acheva-t-il d’un sourire sadique. »
Rose regarda l’homme horrifiée et grava a jamais son image dans son esprit . Il était grand et avait des cheveux roux assez court . Une armure noir se voyait sous son manteau et son visage était couvert de cicatrices . L’homme sortit son épée et les parents de rose se rapprochèrent l’un de l’autre .Lejanne tenta de prononcez une formule de magie elfique mais l’homme ne lui en laissa pas le temps . Il était si rapide si violent que son épée s’enfonça dans le ventre de sa victime dont le sang commença a couler un sang rouge vermeil il l’enfonça de plus en plus et Lejanne hurla de douleur .l’homme sourit et ressortit d’un coup violent son épée du corps de Lejanne qui s’effondra par terre . Fye regarda sa tendre et chère épouse allongeait sur le sol et s’accroupit prés d’elle en tentant d’utiliser la puissance de ses dons . Mais cela était trop tard il le savait . L’homme s’approcha doucement de Fye et le transperça lui aussi avec son épée puis lui murmura quelque chose a l’oreille avec son sourire sadique .Puis il retira l’épée pleine de sang désormais .
Il lança une dernière parole pleine de méchanceté a Fye et Lejanne: « je vous laisse mourir dans d’atroces souffrances désormais . Mais vus que je suis gentil je vais vous révélez mon nom . Je suis Ganondorf futur maître d’Hyrule et de son monde . Sur ce souffrez je reviendrait bientôt vous achevez si nécessaire et prendre votre précieuse fille. »
Ganondorf sortit de la maison sur un éclat de rire . Rose n’arrivait plus a bouger elle était pétrifiée elle avait si peur et elle était si triste . Il lui fallut quelques minutes avait de récupérer ses esprits . Et elle courut vers son père et sa mère qui avaient perdus beaucoup de sang . Rose s’agenouilla auprès d’eux d’énormes larmes coulant de ses yeux .
Fye tendit son bras tant bien que mal et essuya avec sa main les larmes de sa chère fille et dis en souriant: « Ne pleure pas Rose s’il te plait . Il est l’heure pour nous de s’en aller et nous voudrions avoir pour dernière image ton magnifique visage souriant . Il est trop tard pour nous sauver . Mais ne t’en fait pas nous sommes heureux de t’avoir eue , tu es notre plus grand bonheur, notre plus grande fierté . Nous t’aimons Rose et grâce a toi nous pouvons partir heureux . »
Rose répondit en pleurant: « ne me laissez pas seule je vous en supplie père , mère je vous aiment . Je ne veut pas vous perdre, pas maintenant . Ne mourrez pas ! »
Lejanne dit avec une voix réconfortante: « ne pleure pas c’est si dur pour nous de te laisser seule .mais vie car ta vie sera merveilleuse j’en suis sûre des gens auront besoin de toi comme tu auras besoin des autres .nous te fessons confiance alors souris nous . Mais s’il te plait garde le pouvoir qui t’a était confiée au plus profond de toi scelle le dans ton cœur et une fois que tu seras prête tu pourras l’utiliser . Ce pouvoir pourra changer les mondes mais tu le seras plus tard .Rose peut tu me permettre de voir ton père jusqu’à ta fin .je veut vivre en l’admirant une dernière fois avant de mourir . »
Essuyant tant bien que mal ses larmes Rose était couverte du sang de ses parents mais tourna doucement la tête de sa mère vers celle de son père . Ils sourirent alors tout les deux et leurs yeux se fermèrent lentement tandis que leur sang se répandit dans l’entrée . Ils se tendirent leurs main prenant celle de l’autre dans la leur . Ils étaient heureux et remercièrent leur fille de tout cœur même si celle-ci ne le sut pas . Ils s’éteignirent alors . Et rose hurla sa douleur et sa tristesse .Elle fut si triste de perdre les deux derniers êtres chers de sa vie . Avant de sceller son pouvoir elle utilisa sa magie héritage de sa mère pour créer une magnifique sépulture a ses parents au pied de l’arbre de vie l’yggdrasil . Et partie sans se retourner les larmes aux yeux se jurant qu’elle se vengerait de cet homme et le détruirait . Ainsi commença son périple .



Chapitre 1: Et le temps s’écoula .

-10 ans plus tard-

Rose avait bien changer en 10 ans . Elle était une jeune femme beaucoup moins joyeuse qu’avant . Pensant a la vengeance mais ne pouvant tuer personne la peur la paralysant et la mort de ses parents la hantant jour et nuit . Elle ne laissait quasiment plus personnes a part des amis fidèles. Mais en aucun cas elles ne les laissaient voir son visage , c’est pour cela qu’elle avait décider de porté constamment un manteau noir recouvrant son corps et son visage .Elle se trouvait entourée d’arbres mais aussi d’hommes voulant l’attraper. Elle resta calme et se dirigea vers l’homme qui semblait être le chef . Il avait des cheveux noirs et des yeux vert émeraude . Il portait une armure bleue et avait pour une arme une épée d’argent . Il fit un signe a ses hommes d’attendre . Et s’avança vers Rose . Quand ils furent tout les deux assez proche , Rose interpella l’homme.
Elle lui dit: « Eh bien je vois que vous êtes toujours vivant Agran et que vous êtes de nouveau sur ma route . Mais malheureusement je suis pressée et j’aimerais bien pouvoir passer . »
Agran lui répondit d’un ton narquois: « Mais bien sûr je vous laisserais passer . Mais seulement avec mes hommes comme escorte et ligotée. »
Rose répondit alors: « Quelle violence . C’est vraiment dommage de ne pas arriver a un accord .Mais bon si il faut vous battre pour passer alors j’accepte . Mais ne venait pas pleurer si vous perdez . »
Agran un peu vexé sortit son épée et la pointa en direction de Rose en disant: « Eh bien petite fille battons nous , mais mon maître ne m’en voudras pas si je vous blesse . Par contre se serait vraiment dommage que je vous tue. »
Rose sortit à son tour une dague argentée .Sur le manche était gravé un loup et des inscriptions elfiques .Agran pris une position d’attaque et fonça sur Rose tel un faucon sur sa proie . Rose esquiva de justesse l’attaque et planta sa dague dans le bras de Agran , qui se retourna donnant un coup sur le flanc droit de Rose. celle-ci retira violemment la dague , et sauta dans les airs donnant au passage un coup de pied à son adversaire . celui-ci tituba un peu , mais repris vite ses esprit et sauta a son tour dans les airs , et donna un coup a Rose avec la pomme de son épée qu’il la projeta sur violemment au sol . Elle mis un peu de temps a s’en remettre puis se releva .Au moment ou elle allait asséner un coup sévère a son ennemi , elle fut interrompue par quelqu’un qui l’interpella .C’était un jeune homme au cheveux noirs assez courts . Il avait des yeux dorés et porté un manteau noir . Par-dessus un pantalon et une chemise noirs eux aussi .
Jeune homme: « Rose dépêche toi , j’ai l’objet il faut y aller. »
Rose esquiva l’attaque de Agran et sauta par-dessus les hommes de celui-ci . Elle se dirigea vers le jeune homme et lui dit : « Tu es en retard Kamui j’ai eu un petit souci en t’attendant . Bon désolée Agran mais notre combat devras se finir un autre jour . »Elle rangea sa dague et disparue a travers les arbres avec Kamui si vite , que Agran n’eut pas le temps de réagir .
Agran murmura énervé: « Petite peste tu t’enfuie encore , mais je te jure que j’amènerais ta tête a mon maître . »
Il cria a ses hommes en rangeant son épée dans son fourreau. : « On rentre la mission est fini pour aujourd’hui. »
Rose et Kamui était déjà très loin de l’endroit ou elle Avait combattue Agran . Ils s’arrêtèrent à un endroit calme dans la forêt .
Rose se tourna vers Kamui et lui dit: « Alors tu as réussi a prendre ce recueil de poèmes .Je ne comprends pas la demande de Hinoto mais si c’Est-ce qu’elle veut . Enfin bon j’espère qu’on a pas fait ça pour rien . »
Kamui répliqua d’un ton un peu amusé : « Avoue que tu t’es bien amusé avec Agran .Tu l’as manipulé comme une simple marionnette . »
Rose répondit alors elle aussi d’une voix amusée : « Peut-être que oui, peut-être que non .Mais j’avoue qu’il m’a divertit. »
Kamui fut exaspéré par tant de franchise mais ne rajouta rien . Rose sortit alors un ocarina fait main et brillant d’un doux éclat bleu . Dessus était gravée trois triangles d’or .Cet ocarina était le cadeau de deux amis précieux . Elle joua une douce mélodie , et l’atmosphère autour des deux jeunes gens changea une douce brise les enveloppa, ils disparurent alors emmenait par ce vent et réapparurent dans une sombre ruelle de Tokyo .

Rose rangea l’ocarina dans une poche de son manteau . Kamui et elle sortirent de cette ruelle pour arriver face à un imposant bâtiment celui de l’assemblée nationale . Kamui et Rose se dirigèrent vers ce bâtiment . Une fois rentrer dedans ils se dirigèrent vers les ascenseurs se situant dans le hall du bâtiment . Ils fut amener dans le sous sol et se dirigèrent vers une porte en bois coulissante ainsi que des panneaux en bois . Rose demanda si ils pouvaient rentrer une voix leur répondit positivement . Kamui ouvrit la porte puis ils entrèrent dans une pièce assez sombre . 4 grandes bougies l’éclairée assez faiblement . Puis 4 autres éclairées la personnes se situant au fond de la pièce entourée de deux jeunes femmes qui étaient jumelles .L’une avaient les cheveux bleues l’autre les cheveux rouges . Elles avaient deux mèches assez longues qui tombaient sur leur visages le reste de leur cheveux étaient attachaient en chignons et leur yeux étaient d‘un gris clair. Elles portaient toutes les deux une tunique bleue . La dernière personne était elle aussi une femme elle avaient de très longs cheveux blancs , de magnifiques yeux violets . Elle portait un sublime kimono blanc et rouge . Elle ne pouvait ni parler ni bouger et était aveugle .
Mais elle communiqua avec Rose et Kamui par la pensée : « Merci d’être venu Kamui , Rose avez-vous trouvez le recueil ? »
«Kamui s’avança et donna a l’une des jumelle le recueil de poème : « le voici . Mais a quoi va-t-il vois servir Hinoto ? »
Hinoto répondit : « Eh bien ce recueil fait émaner de puissantes ondes négatives . Il pourrait s’avérer dangereux pour le Japon actuel . Il faudrait mieux le détruire . Huo , Hien détruisez le s’il vous plait. »
Les jumelles prirent le recueil et quittèrent la pièce .
Rose pris alors la parole et dit : « Je me trompe ou nous ne sommes pas venus que pour ça Hinoto? »
Hinoto dis alors : « En fait j’aimerais votre aide car a Kyoto dans un temple quelque chose d’étrange se produit d’après les prêtres . Ils ne peuvent plus l’approcher . J’aimerais que toi et Kamui alliaient voir ce qui se passent. »
Rose soupira et répondit: « Bon d’accord mais si ça peut attendre demain je suis fatiguée . Et toi Kamui qu’en pense tu ? »
Kamui répondit sortant un peu de sa torpeur : « Je viens aussi mais je préférerai partir demain . »
Hinoto fit un sourire et répondit : « Merci beaucoup vous deux je vous suis reconnaissante pour votre aide . Je compte sur vous . »
Rose et Kamui saluèrent Hinoto puis quittèrent le bâtiment de l’assemblée national . Avant de se séparés vers une station de métro Ils se donnèrent rendez vous au quai de la gare du partirait le Shinkansen en direction de Kyoto qui partait a 09h00 le lendemain . Tandis que Kamui se dirigea vers la station de métro , Rose se dirigea elle vers la sortie sud de la ville . Après que la nuit fut tombée et quelques heures de marche . Rose arriva prés d’une petite maison a l’écart de la grande ville de Tokyo . Une petite maison de style occidental . Elle rentra dedans et traversa le couloir qui était éteint . Elle se dirigea vers le salon et vit coulisser la grande baie vitrée . Elle se dirigea vers un petit lopin de terre au centre d’un petit lac et ou trônait un magnifique cerisier .Il attira l’attention de Rose par ces fleurs teintait d’un rouge sang . Rose prit l’une des fleurs et la déposa sur une table dans le salon , après avoir fermer la baie vitrée et préparait ses affaires pour le lendemain , elle décida d’aller de se coucher .

 

Chapitre 2 : Mauvais présage.

Le doux soleil du matin sortit rose de son sommeil quelque peu agité . Elle décida de se lever après quelques minutes . Après s’être préparée , elle descendit dans le salon. Elle regarda la fleur de cerisier qu’elle avait cueillie la veille, mais celle-ci était complètement fanée . Rose fut intriguée par ceci mais décida que c’était une chose sans importance. Quelques minutes plus tard elle décida de partir pour la gare . Elle arriva a 8h30 sur le quai de départ . Quelques minutes Kamui apparut a son tour au bras d’une jolie jeune femme . Elle avait de longs cheveux ondulés , d’un brun clair . Ses yeux était eux aussi bruns clair . Elle portait une jolie robe blanche simple .Elle était souriante et discuté joyeusement avec Kamui. Celui-ci l’admira en souriant . Puis il vit Rose et dit alors au revoir à la jeune fille . Il se dirigea vers Rose et la salua .
Rose en tournant la tête vers la jeune fille qui accompagné Kamui un peu plutôt dit: « Eh bien je vois que toi et kotori êtes de plus en plus inséparables. »
Kamui répondit en rougissant: « Ce n’est pas ce que tu crois . Hum… Hum et si on parlait plutôt du travail. »
Rose éclata de rire a la réaction de kamui . Et ajouta : « Tu as raison soyons sérieux un peu. Donc résumons nous prenons donc le shinkansen jusqu’à Kyoto , puis nous sortirons de la ville . Ensuite on devras se diriger vers la montagne surplombant la ville . Nous serons obligés de faire le trajet dans la montagne a pied car le temple se situe en plein cœur de la forêt. Et enfin nous devrons découvrir ce qui se passe là-bas. »
Kamui répondit en soupirant : « D’accord. Donc encore un travail qui ne sera pas de tout repos. »

Leur train arriva quelques minutes plus tard. Ils montèrent dedans et se dirigèrent vers leur place. Deux heures plus tard ils se trouvaient a Kyoto , l’une des plus belles villes du japon .Rose et Kamui se dirigèrent vers le temple qu’on leur avaient indiquer . Après quelques heures de marche Rose et Kamui se trouvèrent devant la forêt dont-ils parlèrent plus tôt. C’était une forêt magnifique ou régnait en maître les imposants conifères , certains ayant plus d’une demi-siècle . Ils pénétrèrent donc dans cet havre sylvestre. Mais au bout de quelques pas Rose s’arrêta intrigué par quelque chose .
Kamui le remarqua et demanda : « Que fabrique tu Rose ? On doit se dépêcher. »
Rose continua de regarder au loin encore un moment avant de répondre: « Je sens une présence, mais c’est quelque chose qui n’a pas d’âme. »
Kamui répondit alors : « Tu pense que ce sont des Shikis ? »
Rose acquiesce d’un signe de tête et continua : « Peux-tu t’en occuper s’il te plait , je ne pense pas qu’il soit très nombreux donc je te fais confiance . Je part déjà vers le temple. Ah et surtout n‘oublie pas de dresser un kekkai s‘il te plait . »
Kamui soupira et dit d’un ton amusé: « Pour qui tu me prends, je fais toujours attention voyons. Et puis je ne perdrai face a quelques shikis . »
Sur ces paroles il partit dans la direction que Rose lui indiqua . Quand a elle, elle continua vers le temple . Elle arriva quelques minutes plus tard , devant un magnifique temple en forme de pagode . Elle s’avança vers le temple mais s’arrêta net quelques mètres juste devant. Une barrière magique lui bloquer le passage , une barrière bien spécifique dont rares étaient les personnes pouvant les créer. Elle pesta alors contre elle-même et son idiotie. Et partit en courant dans la direction de Kamui . Elle se rappela d’un seul coup d’une chose que quelqu’un lui avait dit :
« Savais tu Rose que si une fleur de cerisier devenait rouge sang puis se fanait après avoir était cueillie .Cela était synonyme de malheur .Méfie toi si cela t‘arrivait.»
Rose arriva alors là ou se trouvait normalement Kamui . Hélas ses soupçons s’était avérer vrais . Quelqu’un qui avait été humain mais qui avait abandonner son humanité se trouver devant elle . C’était un homme de carrure imposante a la peau basanée . Il était vêtu d’une imposante armure noir et d’une cape rouge .Kamui se situé juste devant lui a genoux du sang s’échappant de ses nombreuses blessures .L’homme souria d’un sourire sadique prés a achever Kamui d’un coup d’épée . Mais rose courut a toute vitesse faire kamui et attrapa celui-ci au col de son habit elle posa Kamui hors d’atteinte de l’homme et dressa une barrière magique autour de lui . Elle se retourna vers l’homme et partit en sa direction .




Chapitre 3: Un combat éprouvant.

Elle arriva un peu essouffler vers son ennemi. Il l'attendait assis sur un rocher son épée à la main .La voyant il se leva et tourna son visage arborant son sourire arrogant vers Rose. Elle sortit l'une de ses deux dagues et s'arrêta .
Elle demanda d'une voix calme et posée : « Que faites vous là Ganondorf? Voulez vous vous mettre encore en travers de mon chemin? »
Il répondit d'une voix roc : « Cela ne concerne pas les rats de votre espèce. Mais je ne savais pas que je vous trouverez ici je dois bien l'avouer. »
Elle répondit a son tour: « Eh bien si nous sommes des rats pour vous , pourquoi avoir attaquer Kamui? Et pourquoi avoir envoyer des shikis? »
Il éclata d'un rire puissant et déclara: « Vous êtes bien naïve croyez vous que j'allais laisser en vie votre ami alors qu'il m'avait vus? Croyez vous que je n'allais pas vous chercher querelle? C'est pour ça que les êtres de votre espèce ou celle de votre ami resteront inférieur. »
Rose soupira et répondit: « Je vois qu'il est impossible de discuter avec vous. »
Ganondorf pointa son épée vers Rose et déclara: « Ne croyez pas que je vous laisserais partir comme ça .Battait vous ou mourrez. »
Rose pris sa dague et la garda dans sa main . Ganondorf fut le premier a attaquer il donna en grand coup d'épée que rose esquiva de peu . Le jeu d'épée de Ganondorf était assez brouillon mais sa puissance était dangereuse. Ce qui permis a Rose de prendre un avantage sur celui ci . Elle donna un coup de pied dans le ventre de son ennemi , qui tituba un peu avant d'asséner un coup puissant qui rouvrit la blessure de Rose affligé par Agran . Elle plaqua sa main droite contre sa plaie dont le sang coulait assez abondamment . Ganondorf en profita pour lui donner un violent coup de pied dans le ventre qui envoya Rose valser vers un arbre . Le choc fut dur pour elle ,elle mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits , mais ce fut trop tard .Ganondorf l'empoigna à la gorge et la souleva .Il resserra sa main autour de Rose , qui commença à ne plus pouvoir respirer .Malheureusement elle avait fait tomber sa dague lors de son vol plané. Elle commençait à suffoquer lorsque elle entendit un sifflement . Deux secondes plus tard, elle se retrouva à genoux sur le sol une main portée à sa gorge. Elle se releva très vite et porta ses yeux sur Ganondorf , elle fut étonnée de voir une flèche planté dans sa main qui la tenait un peu plus tôt . Elle en profita pour aller récupérer sa dague .Ganondorf retira la flèche de sa main et chercha le coupable . Rose profita de son inattention pour lui enfoncer sa dague dans l'épaule droite . Il tourna violemment et donna un coup d'épée dans le bras droit de rose . Celle ci retira sa dague et se retira un peu en retrait de cet homme . Une seconde flèche se retrouva sur Ganondorf mais cette fois ci dans la main qui tenait son épée .Rose regarda alors étonnée dans les hauteurs des arbres qui les entouraient. Elle fut étonnée de voir une silhouette qui lui était familière . Ganondorf sembla lui aussi l'avoir repéré .
Il se dirigea vers l'arbre et hurla: « Descend de là maudit hylien . Viens que je te détruise une bonne fois pour toute. »
Il n'eut aucune réponse .mais la personne sauta au pied de l'arbre . C'était un jeune homme aux cheveux blonds assez longs ,il avait des yeux bleus et était vêtu d'une tunique verte avec un pantalon beige et une paire de botte brunes . Il tenait un magnifique arc en bois de noyer et dans son dos se trouvait un carquois . Il avait aussi une marque en forme de trois triangles dorés sur la main droite . Ganondorf voulus donner un coup d'épée a ce jeune homme , mais Rose s'interposa avec sa dague .
Elle tira le jeune homme par le bras et lui demanda: « Que fait tu ici Link? Pourquoi aujourd'hui vous apparaissez tous les uns après les autres ? »
Link esquiva un coup d'épée de Ganondorf et répondit tout bas : « C'est pas le meilleur moment pour en parler. Mais bon je vais juste te dire que je devais voir quelqu'un ici mais je ne l'ai pas trouver .Bon il faudrait vraiment partir maintenant . »
Rose acquiesça et ils évitèrent une autre attaque de Ganondorf . Ils partirent tout les deux vers Kamui en courant . Rose s'arrêta pour défaire le kekkai qu'elle avait érigé autour de Kamui. Link le pris .
Ganondorf les rattrapèrent et dit: « Arrêter de tenter de retarder l'inévitable vous allez tous mourir ici . »
Rose s'approcha de Link et Kamui et rangea sa dague dans sa ceinture , elle sortit son ocarina de la pochette ou elle l'avait ranger .
Elle répondit alors a Ganondorf: « Ce n'est pas notre heure encore .La prochaine fois je vous achèverez et je ne perdrais pas. »
Sur ces paroles elle joua un air rapide avec l'ocarina . L'atmosphère autour d'eux changèrent et une légère brise les enveloppèrent . Ganondorf et la forêt les entourant laissèrent place a une immense plaine et a un magnifique lever de soleil. Rose s'agenouilla épuisée .Et ses blessures la faisaient souffrir. Link posa Kamui toujours inconscient sur le sol et déchira un pan sa tunique qu'il l'enroula autour de la blessure du bras de Rose .
Il lui dit doucement: « Je suis désolée d'être arrivé si tard . Si j'étais arriver plus tôt Kamui et toi ne seraient pas blessés . »
Rose lui répondit : « Ce n'est pas ta faute , tu ne pouvais pas le savoir que nous étions là. Et puis nous sommes vivants tout les trois c'est le plus important . Les regrets ne nous aideront pas . Et puis merci pour le bandage . »
Link lui sourit et lui tendit la main pour l'aider à se relevé . Une fois lever ils se dirigèrent vers Kamui .Ils entendirent un cheval galopait dans leur direction .


Chapitre 4 : Le saint pays.

Hors ligne John Craft

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 8149
  • Monsieur Condescendance.
    • Voir le profil
    • Feuilles en vie
Kokoro et autre récit
« Réponse #17 le: dimanche 06 juillet 2008, 02:44:14 »
Je suis content de te voir de retour, Krysta ! :) C'est vrai que les commentaires se faisaient rares, c'est dommage... Mais visiblement, ça revient sérieusement, alors tu devrais être servie ! ^^
Alors j'ai déjà lu les premières versions... et celles-ci ont en effet quelque chose deeee...  :hum: comment dire, différent, même si c'est tautologique... XD pardon, non, sincèrement, j'espère que tu continueras bien ! ^^
EDIT : eh, j'oubliais, je voulais te dire : t'aimes bien Clamp, toi ! :p Rien que le nom "Fye", ça le prouve !
Et aussi... :o je te conseille de regrouper tes écrits sur ton premier message, et d'y mettre des liens vers chaque chapitre et chaque texte ! Sers-toi des machins [link=][/link] et [target=][/target], c'est très utile, si tu mets tout sur la même page ! :o Ou sinon, un simple lien http://, ça marche très bien aussi ! :p
Feuilles en vie

"A writer is a person for whom writing is more difficult than it is for other people" Thomas Mann

Hors ligne Yorick26

  • Priant de Nayru
  • Commandant Yiga
  • *****
  • Messages: 9059
  • Homme à tout faire
    • Code ami 3DS 1951-0832-7742

    • yorick.oudin
    • yorick26100
    • SW-6264-4058-0328
    • Voir le profil
Kokoro et autre récit
« Réponse #18 le: mercredi 09 juillet 2008, 22:50:10 »
Je n'ai lu que le prologue et le premier chapitre, ce qui entre nous est la plus grosse partie de ces trois chapitres. Alors, j'aime bien le scénario. Commençons par le général. Tu as une manière d'écrire peu commune, je sais pas si c'est fautif, mais il est habituel, comme je te l'ai dit dans le MP de mettre le signe de ponctuation directement après le mot sans espace comme je le fais un peu partout dans ce commentaire. Il existe des exceptions comme les deux points, le point virgule me semble-t-il, ainsi que les guillemets. Essaye de faire attention, un correcteur de grammaire informatique bas de gamme souligne ces fautes sans soucis. Ce n'est peut être pas un énorme soucis, mais les lecteurs sont habitués à cette convention et ça gêne la lecture quand le texte échappe à la règle. De plus, il y a de nombreuses fautes orthographiques et de grammaires. C'est dommage que lorsque l'on connaît les règles, une simple lecture - que moi même je ne fais pas - pourrait en supprimer au bas mot plus de la moitié. Corriger ses fautes est un très bon moyen pour s'améliorer, mon professeur de seconde me le disait. "Si tu veux t'améliorer en orthographe, écris." Et il n'avait pas tort, que ce soit sur un blog, un journal intime ou une fiction, le fait de remarquer ses fautes, de les comprendre, nous améliore. Donc je ne désespère pas de ce côté là.

Du point du vue de la manière d'écrire, j'ai eu un peu du mal. Tes phrases pourraient être disposaient autrement. Dans le premier chapitre notamment, tu fais toute une série de phrases courtes qui me semblent pas très propices à une description. N'hésite pas à utiliser participe présent, passé, subordonnée relative pour fusionner deux phrases. Ainsi, tu pourras peut être supprimer un second défaut que je te trouve : la confusion. Le fait d'avoir une suite d'éléments séparés à retenir rend ton texte un peu confus. Relis les choses entre elles, prends ton temps de bien expliquer. Tu te feras mieux comprendre et par conséquent mieux apprécier.

Sinon, au point de vue du scénario, j'aime bien le prologue. Par contre, le premier chapitre me semble juste là à présenter. Ce n'est pas un mal en soit, mais j'ai l'impression que cette histoire de recueil de poème a servi à rien. Je peux totalement me tromper et je verrais ça dans la suite, mais bon. Je suis un peu frustré de ce passage 'dans le vide'.

Sinon, continue, je lirais les chapitres suivants. Mais là je suis épuisé. Mais chose promise, chose due. J'ai commenté ^^ ! Bonne chance.
Little bit of love

Hors ligne John Craft

  • Sorcier Sheikah
  • ****
  • Messages: 8149
  • Monsieur Condescendance.
    • Voir le profil
    • Feuilles en vie
Kokoro et autre récit
« Réponse #19 le: mercredi 09 juillet 2008, 23:09:45 »
Huhu, je considère que cette manie qu'a Krysta de mettre un point au début de la phrase plutôt qu'à la fin est dû à un automatisme plus qu'à une faute de syntaxe... :p Je ne l'ai donc pas relevé. Malgré tout, en effet, ça demeure quelque chose que tu peux corriger très facilement en écrivant en premier lieu sur un fichier word ou autre.
Néanmoins, Yorick, maintenant que tu le dis... ^^' j'ai dû oublier de le spécifier dans mes précédents commentaires, mais ça manque en effet de ponctuation ! :o Des virgules, des points de suspension, des points-virgules, des parenthèses, des tirets... Tu devrais essayer de t'habituer à mettre tout ça plus souvent et plus par "réflexe" ! :p Lis beaucoup, Krysta, c'est mon conseil.
Mais je continue de dire que j'aime bien ! ^^
Feuilles en vie

"A writer is a person for whom writing is more difficult than it is for other people" Thomas Mann

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autre récit
« Réponse #20 le: dimanche 30 août 2009, 16:06:56 »
*dépoussiére le topic*  

Je pensais pas que ça fessait aussi longtemps que j'avais rien posté ici. Bon en tout cas j'ai essayer de suivre les conseils de Yorick et de John. j'avoue que c'est une faute que je fessait sans trop m'en rendre compte, mais depuis j'ai arrangé cette histoire de ponctuation (enfin pas totalement).

Yorick=> Pour le recueil tu verras, je pense qu'on risque de le revoir celui là. Même si c'est pas the élément de la mort qui tue, je l'avoue.

Bon voilà donc le chapitre 16 après un an d'absence (Il faut que j'améliore encore les descriptions, mais j'ai du mal à trouvée mes mots des fois.)


Chapitre 16: deuil,souvenirs et sang .

   Rose s'éveilla en sursaut, avec l'impression que quelque chose d'horrible s'était produit cette nuit. Comme à l'accoutumée, elle fessait toujours le même rêve. Le jour de la mort de ses parents l'assaillait toutes les nuits. Mais son rêve fut encore plus douloureux cette nuit-là, elle n'arrivait pas à savoir pourquoi. Elle se leva après quelques minutes à émerger de son sommeil. Et se dirigea vers la fenêtre pour admirer un lever de soleil splendide illuminant d'une douce lumière les maisons grises et les ruelles presque vides de la cité. Elle lança un regard en face d'elle. Le palais impérial former un fort contraste avec le reste de la cité, il surplombait celle-ci de toute sa splendeur, mais était encore plus lugubre que le reste. Vus qu'il était tôt et qu'elle n'avait rien à faire rose décida d'envoyer un message à Yué. Elle descendit dans la salle principale de l'auberge et alla voir le gérant qui somnoler au comptoir. La salle était assez sale et les chopes de bières vides des derniers clients de la nuit trôné encore sur les tables.
Rose s'arrêta face au gérant et dit d'une voix assez forte pour le réveiller :
-Excusez moi!
Le gérant sursauta et tomba de sa chaise. Grommelant, un juron tout en se relevant. Voyant rose il lui dit :
-Avez-vous bien dormir chère cliente ? Que me vaut votre visite si tôt le matin?  
Rose répondis un peu amusé :
- J'ai aussi bien dormir que si j'avais dormir par terre, mais passons. Je suis venu vous demandez, si vous auriez l'amabilité de me procurer une cruche d'eau ainsi qu'un récipient assez grand.  
L'aubergiste étouffa un autre juron, offensé par la remarque de Rose et répondit énervé
- Eh bien je devrais pouvoir vous trouvez ça madame! Veuillez avoir la noble patience d'attendre un peu, le temps que j'aille quérir les objets de votre requête !
Rose sourit, mais heureusement pour elle que son manteau cachait son visage, car ce sourire aurait déplu à cet aubergiste. Elle décida en attendant de tourner dans la pièce principale, en regardant les murs crasseux, ou était accroché de vieux tableaux, représentant des petits êtres bossus buvant une bière, ou avec une caisse d'or dans les mains, un regard avide de richesse. Rose se plongea dans ses pensées, tout en continuant le tour de la pièce .
Pourquoi, avait-elle un mauvais pressentiment,  pourquoi son rêve la fessait autant souffrir?
Elle passa machinalement sa main dans ses cheveux tout en réfléchissant.
Elle n'entendit que quelques instants plus tard l'aubergiste, qui l'appelait depuis quelques minutes avec un ton énervé :
-Eh vous !! Oh eh ! Vous m'entendez!? J'ai les objets que vous m'aviez demander. Tenez, prenez les et ne restez pas planter là, à me dévisager.
Rose sursauta en le voyant, mais répondit calmement :
-Je vous remercie, monsieur l'aubergiste.
Elle décida de remonter avec la cruche d'eau et le récipient en terre cuite que lui avait donné l'aubergiste. Une fois dans sa chambre, elle bloqua la porte avec une chaise et obstrua la fenêtre de la pièce. Elle posa le récipient par terre, y versa l'eau de la cruche, c'était une eau claire et limpide. Elle posa un doigt sur la surface de l'eau, et des ondes apparurent, de plus en plus grandes, puis elle murmura quelques incantations,  l'eau se mit alors à briller d'une douce lueur bleutée, qui enveloppa la pièce. Petit a petit le visage de Yué apparu.
Rose commença à parler la première :
-Comment vas-tu Yué?
Yué sourit à Rose, et lui répondit :
- Je vais bien et toi? Ta blessure ne te fait pas souffrir?
-ça peut aller. J'aurais voulus savoir as-tu des nouvelles de zelda et d'Hyrule à me donner?
Le regard vide Yué répondit:
-Il s'est passé quelque chose de terrible, hier, à Hyrule. Le sage de la forêt, je crois que c'est Saria, à était retrouvée morte dans le temple du temps. Ils ne savent pas qui a pu commettre un tel acte et cherchent toujours le coupable.
-Ah...c'était sans doute ça, mon mauvais pressentiment. Murmura Rose
-Yué, qu'en est-il de Kamui et de Link?
-Kamui s'est réveillé, mais est encore faible, Link est anéantis, il a besoin d'un peu de temps pour s'en remettre.
-D'accord, merci. Je te contacterai, quand je le pourrai. Porte toi bien Yué.
-Toi aussi Rose. Dit, la projection de Yué avant de disparaître.
   La lueur bleue, qui englobait la pièce s'effaça peu à peu, redonnant à la chambre son aspect originel. Rose se leva, poussa la chaise qui bloquée la porte, puis sortie, dans la fraîcheur matinale, perdue dans ses pensées.
Qu'est-ce qui a bien pu se passer, à Hyrule ? Pourquoi, tuer Saria ? Je ne vois pas vraiment l'intérêt,... ah moins que cela est un rapport avec ce que m'a dit Narim. Cela voudrait dire que Liberia est sur le point d'être envahis. Si c'est le cas, c'est mauvais, il faut que je me dépêche.

*********

   Il n'avait pas mis longtemps à la trouver, elle était là, devant lui, perdue dans ses pensées. Il aurait pu la tuer, facilement. Si seulement on lui avait permis. Mais non son rôle était de la filer, enfin pour l'instant seulement. Il avança prudemment dans les ruelles ; restant à bonne distance de sa cible. Il fallait à tout prix éviter le combat. Et si elle le remarquait, cela ferait échouer, le plan de son maître ; enfin en partie. Il la fila ainsi pendant plus d’une demi-heure, avant de perdre au détour d’une ruelle, la trace complète de sa cible. Il pesta contre lui-même, avant de repartir énervé vers le château. De toute façon il était l’heure, de l’arrivée de son maître.

*********

-Où en est-on dans les préparatifs, Agran ?
-Zael a fini sa première mission, lui et Chloé on entamait la nouvelle mission. Marcus a finis la préparation des troupes, Ganon sera à Nemuria demain et l'autre se fait toujours passer pour l'empereur Gard.
Énonça Agran, sans montrer aucun sentiment.
-Bien, très bien. Je pense que les choses vont enfin devenir intéressantes. Au fait Agran tu vas accompagner Selvina, dans la forêt kokiri ; vous allez ouvrir un portail pour Camus et ses troupes, quand je vous aurais envoyés mon signal. Tu peux disposer maintenant.
Lança l'homme, accouder à son trône, dont le regard montrait sa lassitude de la présence de son sous-fifre.
-Il en sera fait selon vos désirs mon maître.
Déclara Agran, en s'inclinant respectueusement devant son seigneur et maître le prince noir.
Le prince resta assis sur son trône, perdu dans les méandres de son esprit.
Amusons nous un peu Rose. Qui de nous deux gagnera cette fois. Ah en tout cas je vais bien m'amuser, car je t'ai réservé une jolie petite surprise.
L'homme esquissa un sourire, avant de se lever pour rejoindre Nemuria.


*********

   Voilà trois jours, maintenant que Saria était morte. Link se trouvait dans la chambre qui lui était réservée dans la tour des sages ; elle était petite, mais plutôt agréable, une odeur d'un mélange de lavande, de rose et de jasmin embaumait dans la pièce. Les murs étaient en pierre blanches et le sol en bois d'acajou, luisant et somptueux. La pièce ne contenait qu'un lit et une petite armoire.
Link enfila les habits de la cérémonie du deuil, sa tunique était d'un noir profond, aux coutures argentée. Il avait une cape pourpre accompagnant sa tenue, s'attachant à l'aide d'une cordelette d'or. Il s'assit sur son lit, l'ocarina que lui avait offert Saria dans la main. Il le serra fort, le visage déformée par une douleur poignante. Elle avait été si chère à son coeur, oui, il le savait, depuis longtemps, elle était son premier amour.
C'était l'heure, le dernier moment où il verrait Saria. Son coeur se serra un peu plus sous la douleur, mais il se leva et sortit de sa chambre.
Les murs de la tour étaient recouverts d'étoffes noires, le symbole hylien tissé dessus et des étoffes vertes foncées, la pierre kokiri représentée sur celles-ci. Il avança silencieusement jusqu'à la sortie de la tour. Dehors l'attendait les sages et la princesse Zelda. Ils étaient tous vêtus de noir, sauf Zelda qui était vêtue de blanc (la couleur du deuil chez la famille royale Hylienne). Ils saluèrent Link silencieusement et respectueusement. Puis chacun pris place dans le cortège funéraire, car Saria ne serait pas la seule à qui on rendrait hommage, les corps des kokiris retrouvaient le lendemain de la mort de Saria, allaient être incinérés aujourd'hui. Il était à peu près neuf heures, lorsque le cortège partit de la tour des sages, Zelda ouvrant la marche au côté de Link, suivis des sages, puis vient le cercueil de Saria, portés par six gardes de la garde royale, enfin suivirent les cercueils des autres kokiris. Le cortège marcha lentement dans la rue principale de la cité, dans un silence de mort. Les hyliens observèrent silencieusement le cortège, s'inclinant respectueusement au passage des morts, pas un mot, pas un souffle, pas un cri. La ville semblait s'être tus ce jour-là. Le cortège s'arrêta sur la grande place de la cité, face au grand bûcher préparer pour l'occasion. Après que les cercueils des Kokiris fut placé sur le bûcher, celui de la sage de la forêt sur un piédestal devant le bûcher, la cérémonie du Lagen (Des défunts en ancien hylien) débuta. La longue mélopée, des chœurs s'éleva dans les airs, dansant dans la cité silencieuse, pendant plus d'une heure ; accompagnée du clapotis des gouttes de pluie sur les pavés. Les sages rendirent chacun hommage à Saria et son peuple. Puis sur chacun cercueil fut étendue un tissu noir et déposée une feuille de l'arbre Mojo ainsi qu'une rose blanche. Link et Zelda posèrent le tissu mortuaire, sur la sépulture de Saria, puis il posa à côté de la rose, l'ocarina qu'elle lui avait offert quelques années auparavant.

Adieu mon premier amour.

La lente mélopée des chœurs s'intensifia, chacun des sages ainsi que link prirent un flambeau et mis le feu à divers endroits du bûcher. Les flammes se développèrent rapidement, dévorant tout sur leur passage, dévorant les corps, la chair, le bois, les étoffes, la paille ; tout disparaissait sous son passage, le feu était maître en cette heure et il se rassasiait de ce festin qu'on lui offrait. La fumée gagna les cieux rapidement, le feu dévora tout, avant de mourir, lui aussi.
Le corps de Saria serait inhumer le soir même, devant le temple de la forêt.
 


********

   Cette présence, non c'est impossible ! Pas lui ! Je ne peux pas ! Non je ne veux pas, le tuer. Ah pourquoi apparaît-il maintenant ? Pourquoi se trouve t-il encore en travers de ma route ! ? Je refuse cela ! Je ne peux me résoudre.

   Rose était dans sa chambre, voilà trois jours qu'elle avait sentie cette faible présence, mais oh combien familière. Elle l'aimait, le détestait, il l'avait rendue heureuse, mais l'avait encore plus détruite. Ils étaient liés sans l'être, frère et sœur, mais s'étant engagés sur deux voies opposés. Jamais plus, ils ne seraient de nouveau ensemble. Une inexorable tristesse l'envahit encore une fois, les souvenirs revenants à flots, dans son esprit ravagé. Maîtresse destinée se fessait de nouveau bien cruelle envers elle. Un bruit de verre brisé, la sortie de ses élucubrations intérieures. C'était lui, avec un sourire sadique aux coins des lèvres, son frère se dressait là devant elle. Elle voulue lui dire quelque chose, mais aucun mot ne sortit de sa bouche, elle resta quelques instants à le regarder, un peu étonnée. Il se jeta sur elle, dague en main, son bras plaqué contre sa gorge. Zael augmenta, sa pression jusqu'à la faire suffoquer. Il voulait la tuer ici et maintenant, il le désirait tellement. Il augmenta encore la pression.
-Zael, arrête cela immédiatement. J'ai besoin d'elle vivante et tu le sais très bien. Je t'interdis de la tuer.
-Maître.

Il relâcha son emprise inconsciemment. Rose en profita pour lui donner un coup de genoux dans les omoplates, puis elle récupéra ses dagues posés près d'elle et sauta par la fenêtre. Elle atterrit dans la rue, récupéra son souffle, avant de partir dans la ruelle qui se trouvait en face d'elle.
Zael resta dans la pièce quelques instants, fulminant intérieurement.
-Elle arrive vers toi, je te la laisse pour l'instant. J'arrive.
-Très bien, je m'en occupe grand frère.

Elle continua de courir, jusqu'à un croisement, puis décida de prendre à gauche le seul chemin qui n'était pas un cul de sac. Elle s'approchait sans s'en rendre compte, du piège qu'on lui avait tendue. Après quelques minutes de course elle se retrouva dans un autre cul de sac.
Ce n'est pas vrai. Je me suis fait avoir.
-Dit tu veux jouer avec moi ? Demanda une petite voix féminine.
Rose se retourna, choquée par la voix, elle vit la petite Chloé, devant elle, un grand sourire aux lèvres montrant ses canines aiguisées.
-C'est impossible. Murmura Rose incrédule.


Chapitre 17: Manœuvre de Guerre.

Bon voilà, j'espère m'être un peu améliorer en un an ^^.

Hors ligne Krysta

  • Tokay bizarre
  • *
  • Messages: 1945
    • krysteliane
    • Voir le profil
    • Petits dramas divers et variés
Kokoro et autres récits
« Réponse #21 le: samedi 01 novembre 2014, 14:55:13 »
Il était temps que je dépoussière ce petit topic. 5 ans d'inactivité ça fait mal. Quand je vois mes premiers textes j'ai mal aux yeux quand même. (Déjà quand je vois ce que j'ai écrit le mois dernier j'ai envie de pleurer).

Je remonte ce topic pour vous présenter une toute nouvelle histoire dans un univers totalement personnel. Même si je n'ai rien poster pendant 5 ans, je n'ai pas arrêté d'écrire de mon côté, soit sur des petites histoires, soit sur la suite de kokoro. (8 ans déjà que le projet est né). Je n'oublie pas non plus la suite de mon autre petite histoire, mais je reste pour l'instant bloqué au chapitre 2.

Je ne pense pas que vous aurez la suite de kokoro avant un bout de temps, car je souhaite vraiment réécrire le texte de manière satisfaisante et cohérente et j'ai aussi envie d'apporter quelques modifications. L'univers de kokoro est plutôt bien définis dans ma tête et j'ai les grandes étapes aussi. Et à l'époque où je me suis lancé dedans, les choses étaient beaucoup plus flous. Donc kokoro est en cours de réécriture et mettra du temps, à repointer le bout de son nez. (Mais je ne l'abandonnerais pas, ça me tient vraiment à cœur comme histoire).

Mais si je suis là c'est pour lancer ma nouvelle histoire, "Asmodeus", dont voici le court prologue. Si tout se passe bien vous aurez la suite assez vite.



Asmodeus
Prologue

Il regarda son adversaire, analysant le moindre de ses gestes, cherchant la moindre ouverture dans sa garde, la moindre faille qui lui permettrait de remporter ce combat. Mais son adversaire s'avérait bien coriace, bien plus que le menu fretin qu'il avait écrasé tantôt. Il se demanda intérieurement, comment il avait pût tomber dans un piège aussi ridicule. Était-ce dû à son âge avancé qu'il l'avait rendu bien moins vigilant qu'auparavant, ou bien l'impression d'être devenu intouchable depuis qu'il avait atteint le plus haut statut de l'organisation. Il pensa un court instant qu'il se faisait trop vieux, trop faible pour ce genre de choses, il aurait mieux fait de prendre sa retraite au fin fond du désert où seuls les coyotes viendraient lui chercher querelle. Il se mit à sourire, car il savait que ce genre de fin n'était pas pour lui. Il avait vécu la majorité de sa vie, une arme à la main, au coeur des combats, il avait tué de nombreuses fois, pour survivre et sûrement par plaisir aussi. Il aimait cet instant où les armes s'entrechoquaient et où les corps des combattants s'engageaient dans une dernière danse, une danse mortelle pour l'un d'entre eux. Il aimait cet instant où tout ne tenait qu'à un fil, où la moindre erreur pouvait lui coûter la vie. Mais ce qu'il aimait par-dessus tout dans les combats c'était l'instant où il dominait son adversaire, où ce dernier savait qu'il avait perdu, qu'il ne se relèverait pas, où il s'avouait vaincu. Puis plus rien hormis une certaine joie d'avoir vaincu un nouvel adversaire. Fauchés des vies, le satisfaisait peut-être, car il se rapprochait ainsi des Dieux, choisissant de mettre fin au destin d'une personne d'un simple coup. Mais cette fois-ci était bien différente, il savait qu'il avait peu de chances de s'en sortir, les adversaires qu'il avait défait plutôt, étaient moins forts que lui, mais ils avaient été nombreux et les entailles sur son corps continuaient de saigner le rendant plus faible. Et l'adversaire qu'il lui faisait face était doué et  savait se montrer patient. Oui pensa-t-il mourir au combat était la seule fin possible pour lui, la seule fin qu'il méritait et il était peut-être temps de saluer Naphée déesse de la mort, celle qui l'aura accompagnée pendant de nombreuses décennies. Il se jeta sur son adversaire, dague dans la main, le bruit des lames s'entrechoquant résonna dans le calme de la nuit, puis un silence de plomb lui succéda, replongeant la cité de Veldiran dans le silence nocturne.