Auteur Sujet: [Topic] Animés & Manga  (Lu 162997 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Minish citadin
  • *****
  • Messages: 2589
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1635 le: mercredi 27 décembre 2017, 18:14:05 »
Bon après plusieurs anime de regardé qui ne valaient pas forcément la peine, quoique j'ai bien rigolé sur Vatican Kiseki Chousakan qui est un véritable pot pourri sur qui se veut drôle sur l'Eglise. Un anime à qu'il faut vraiment prendre au second degré mais qui m'a vraiment bien fait rire et je dois même avouer en attendre un saison 2. (ce que laisse sous entendre la fin du dernier épisode) Je dois avouer que je le recommande peut être même chaudement. :oups: :oups:
J'ai aussi vu Boku no Hero Academia qui fait parler de lui depuis sa sortie, ça m'a l'air d'être un de ses animes qui sera à rallonge mais il y a des moments sympa mais ça reste pas non plus exceptionnel il faut l'avouer. Le héro est plutôt plat pour le moment et typique du héro qui était rien dans le passé avant de devenir une légende ou le sort du monde repose sur ses épaules. Après tout n'est pas toujours centré sur lui, on a le droit à des épisodes sympa autres les personnages sont développés.
Sinon j'ai repris le manga Ao no Exorcist et je viens d'entamer l'arc de Kyoto. (d'ailleurs je dois avoir acheté tous les tomes qui le compose) jusqu'à là rien de nouveau, je vais rattraper la publication manga au fur et à mesure mais là ça va être la même chose que la saison 2 sortie cette année. En tout cas, je me demandai où ce coupait le manga par rapport au deuxième arc de la saison 1 de l'anime et maintenant je comprends mieux.
Sinon j'ai aussi acheté l'Île errante qui m'a fait donné envie surtout pour son crayonné qui est très beau et puis l'histoire n'a pas l'air mal non plus. Le manga à aussi le droit à une couverture cartonné, plutôt solide et aucune idée d'avec quoi elle est réalisé. Peut être de l'aquarelle. Peut être qu'une certaine @Jielash l'aurai lu ou en a même peut être déjà parlé (j'ai pas vérifié) mais j'en reparlerai une fois fini le tome 1. (le manga étant sorti cette fin d'année, le tome 2 sortira surement en début d'année prochaine.

Sinon rien à voir mais j'ai commencé Your Lie in April et pour le moment j'accroche vraiment, j'avais entendu que l'anime était plutôt dur et tapait là où ça faisait mal mais j'ai encore rien vu de tout ça. (mais j'imagine que je comprendrai plus tard, j'en suis qu'au début)
Merci à Haine et Jielash pour le kit. <3

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5044
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Mon arc-en-ciel
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1636 le: samedi 06 janvier 2018, 15:45:17 »
Je n'ai pas lu l'Île Errante mais j'ai déjà un peu feuilleté d'autres mangas du dessinateur, qui a en effet un joli coup de crayon (même si j'ai l'impression qu'il dessine quasi le même charadesign de protagoniste féminin sur ses différentes œuvres ?), pour la peinture utilisée sur l'illustration de couverture, je pense que ça pourrait être aussi de la gouache mais je ne saurais pas dire à coup sûr.

Your Lie in April c'est du gros mélo comme je ne l'aime pas* où tous les personnages tournent en satellites autour du protagoniste masculin :hap: (j'ai bien aimé les passages se concentrant sur la musique quand même et l'OP est tellement joli qu'il m'a fait continuer malgré tout)

*par là je veux dire que je peux apprécier certains types de mélodrames mais pas ceux du style Your Lie.



Actuellement, je lis des œuvres SF de Hagio Moto, je viens de finir Gin no Sankaku (Le Triangle d'Argent), une œuvre d'un peu plus de 300 pages qui tourne autour d'une planète disparue du même nom et de son peuple qui aurait des capacités de "prescience".
L'histoire démarre comme une enquête qui semble mener à la possibilité de retrouver une trace de la planète ou des descendants de survivants de celle-ci et puis à ça s'ajoute des histoires de clonage, d'immortalité, de voyages temporels, de stabilité de l'espace-temps, bref ça devient très complexe voir un peu confus tout en restant très prenant et onirique. Mieux vaut ne pas détester les paradoxes temporels ceci-dit, pour apprécier l'évolution du récit et sa fin.
Cet onirisme donc, il se dévoile à travers les superbes dessins et compositions de Hagio Moto. J'adore vraiment ses mises en scène et la manière dont elle gère les jeux d'obscurité ainsi que certains passages avec des aplats de noir (Yumi Tamura ou Koyoharu Gotouge par exemple ont des usages un peu similaires, dans des ambiances différentes que j'apprécie tout autant) le tout est un plaisir pour mes yeux.
La musique notamment a une place très importante dans l'histoire et plusieurs des scènes les plus belles et marquantes en comportent.
L'univers graphique mélange des designs futuristes, notamment pour le monde "central" qui se veut à la pointe de la perfection technologique, et une inspiration de l'antiquité et du moyen-âge européen et arabe pour les planètes plus éloignées, qui répondent à d'autres règles et ont un statut différent.

(Cliquez pour afficher/cacher)



Et là je lis AWAY, une de ses œuvres les plus récentes en 2 tomes. La couverture m'avait tapé dans l'œil quand je l'avais découverte en cherchant des trucs sur 7Seeds (même magazine de prépublication ^^) et comme j'ai vu les tomes à la librairie Junku de Paris récemment, je les ai pris. Bon vu que c'est en japonais, je galère évidemment et je n'ai pour l'instant lu que la moitié du tome 1 mais j'aime beaucoup. C'est dans un tout autre esprit que Gin no Sankaku, plus ancré dans notre réalité puisque nous sommes sur Terre, en 2033, lorsqu'à la suite d'une tempête de neige, les enfants de moins de 18 ans et les adultes se retrouvent chacun dans des mondes parallèles séparés. C'est inspiré d'un roman de SF de Sakyô Komatsu  dans lequel de la même manière, des enfants de moins de 12 ans se retrouvent dans un monde sans adultes.
Le premier chapitre nous montre le point de vue de divers adolescents, une dizaine de jours après la disparition soudaine des adultes. Certains se sont organisés en groupe pour se soutenir et surtout protéger les enfants les plus jeunes mais on voit aussi qu'évidemment il y en a qui ont fait bande à part et n'hésitent pas à utiliser de la violence pour s'accaparer les ressources trouvables dans les magasins. Et puis au moment où l'un des personnages atteint les 18 ans, il se retrouve téléporté dans la dimension des adultes et on découvre ce qui se passe de leur côté dans le chapitre 2, la manière dont le monde entier a réagi au phénomène (avec évidemment beaucoup de déni et des théories de la conspiration) et ce qui arrive aux jeunes adultes nouvellement revenus de "AWAY", le petit nom donné au monde parallèle dans lequel se trouvent les enfants. Autant dire que c'est pas forcément joli-joli quand des parents ont la haine que tu sois revenu mais leurs enfants non...

J'ai initialement trouvé un peu dommage le fait que les vêtements des personnages ne soient pas aussi fantaisistes que ce qu'annonçaient les illustrations couleur dont j'aime beaucoup le style. Après, on peut se dire que 2033 n'est pas si loin et que la plupart des gens ne porteraient pas des tenues aussi différentes de ce qui est en vigueur maintenant. Le dessin est beaucoup plus sobre que dans Gin no Sankaku, plus terre-à-terre pour maintenir la sensation de réalisme et de ce quotidien détraqué. J'apprécie le fait que les nombreux personnages ont des visages et des corpulences variés, là encore on  peut comparer leur banalité, leur normalité à la beauté surnaturelle de quelques uns des personnages de Gin no Sankaku qui ont un statut presque divin.


Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5044
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Mon arc-en-ciel
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1637 le: mardi 30 janvier 2018, 20:28:31 »
Entre le précédent post et celui-ci, j'ai fini les deux tomes de Away et c'était bien sympa, j'aurais même adoré pouvoir en voir plus sur l'évolution de ces mondes parallèles, notamment celui des adultes mais vu l'explication de ce qui s'est produit et des raisons, ça fait sens que Hagio Moto ai décidé de garder le mystère de ce côté là. Ce qui est montré du développement de la société avec les enfants est bien intéressant à voir au niveau des thèmes et des idées.

Dans mes lectures en cours, j'ai lu le tome 3 des Rôdeurs de la Nuit, où on continue de suivre les mignonnes aventures de Tanjiro et Nezuko, cette fois-ci dans la maison d'un ogre dont les pièces ne restent pas en place, ils sont aussi rejoints par deux énergumènes aux caractères... on ne peut plus excentrique  :hap:.
À côté, Chihayafuru continue de me passionner pour ces cartes qu'on tape avec son tome 22, les joueurs plus âgés sont encore à l'honneur et ça fait plaisir, hâte de voir les matchs contre la Queen et le Maître dans le prochain tome, même si je me doute du résultat, au moins pour l'un (je ne vois pas trop la grande rivale de l'héroïne perdre, quand on sait via le flashforward du premier tome que Chihaya se retrouvera là l'année d'après)
Et puis il y a March Comes in like a Lion aussi, avec ce délicieux tome 7 qui conclut très joliment l'arc sur les problèmes scolaires d'Hina et annonce une belle bataille entre Rei et le Meijin... dont je connais déjà l'issue puisque je regarde aussi la deuxième saison de l'anime qui adapte ces passages  :^^: très chouette saison en tout cas, je trouve qu'elle a un meilleur rythme que la première et que graphiquement, les choix d'expérimentation sont plus pertinents et contribuent bien à l'ambiance !

Dans les nouveaux anime de cette saison d'hiver, pour le moment je retiens A Place Further than the Universe qui est plutôt sympatoche, on y suit de jeunes lycéennes qui désirent partir en Antarctique, l'une pour retrouver sa mère qui a disparu lors d'une précédente expédition.

« Modifié: mardi 30 janvier 2018, 20:32:03 par Jielash »

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Minish citadin
  • *****
  • Messages: 2589
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1638 le: vendredi 09 février 2018, 15:28:55 »
Depuis Your lie in April je n'ai pas regardé énormément d'anime mais @Yan930 m'a fait découvrir deux très bon animes qui étaient vraiment très intéressants.

Paranoïa agent : Outre un opening des plus étrange, on découvre l'enquête de deux policiers qui essayent de coincer un gamin tueur armé d'une batte de Baseball et de roller. On découvre tout au long de l'anime des personnages des plus atypiques tous hantés par quelque chose jusqu'à atteindre le plus bas de leur existence et être "libéré" par le gamin à la batte.
(Cliquez pour afficher/cacher)
Un anime qui est très étrange au premier abord mais une fois interprété de la bonne manière il se révèle des plus incroyable dans la façon dont il traite le message.

Mawaru Penguindrum : Encore un anime des plus intéressants dont j'aurai eu moins de mal à comprendre le message. :hihi:
On découvre une fratrie composé de deux frères et de la petite sœur malade. (qui meure d'ailleurs dès le début mais sauvé par un bonnet pingouin) Les deux frères vont tout faire pour pouvoir la maintenir en vie en essayent de récupérer un certain objet permettant de la sauver et que demande le bonnet pingouin. Mais le plus intéressant seront les flashs back :
(Cliquez pour afficher/cacher)

Enfin j'ai regardé Granblue Fantasy the Animation l'adaptation en anime du jeu mobile Granblue Fantasy. Et pour le coup j'ai trouvé l'anime fort agréable à regarder et vraiment très beau parfois, me rappelant même parfois Xenoblade Chronicles 2 dans son histoire. Un anime très sympa à regarder et dont j'attends une suite.
(Cliquez pour afficher/cacher)
Bref le scénario est commun et ne va pas casser trois pattes à un canard mais le tout est tellement beau et bien réalisé qu'on je me suis laissé transporter dans l'univers de l'anime et j'espère vraiment voir une suite.
Je mets l'opening en bonus parce que j'avoue que je l'ai adoré et j'aime d'ailleurs beaucoup ce que fait le groupe donc ça m'aura fait découvrir quelque chose. :oui:
(Cliquez pour afficher/cacher)
 
« Modifié: samedi 10 février 2018, 12:56:39 par Chompir »
Merci à Haine et Jielash pour le kit. <3

Hors ligne Aki

  • Valet d'Hylia
  • Jeune Mogma
  • *****
  • Messages: 242
  • Kokiri pour la vie! (...)
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1639 le: samedi 10 février 2018, 21:45:55 »
Alors, il me semble que j'avais déjà posté ici une fois mais je ne suis pas sûre mais aujourd'hui je vais faire un gros récapitulatif de septembre à aujourd'hui.


Little Witch Academia: C'est l'histoire d'Atsuko Kagari qui est une jeune apprentie sorcière et elle est accompagnée de deux filles (Lotte et Sucy) et ont va les suivre dans leurs aventures. Bon, l'animé est simple en soi mais y a quelques touches d'humour et de ridicules qui ont fait que je l'ai bien aimé.
(Cliquez pour afficher/cacher)



Happy!: Ça m'a fait aimer le tennis. Alors, on suit Miyuki Umino qui est la grande sœur de 3 enfants qu'elle élève tout seule puisqu'on voit jamais son frère et que ses parents sont morts. Mais justement, on ne voit jamais son frère car il a une dette à payer, qui s'élève au prix de 250 millions de yens. Et dans ces histoires de famille, c'est souvent une autre personne qui se retrouve à payer la dette, c'est le cas de Miyuki. Elle décide donc d'entamer une carrière de joueuse de tennis et on va donc la suivre dans ses aventures (c'est toujours la même fin de résumé). C'est un manga de 23 tomes dans l'édition de "base" mais j'ai lu la version Deluxe où il en faisait 15.
(Cliquez pour afficher/cacher)



Magi: The Labyrinth of Magic: Je vais pas m'attarder sur Magi, c'est un animé qui m'a pas du tout plu et je ne l'ai même pas fini, j'ai dû m'arrêter à l'épisode 20 de la saison 1 parce que je me forçais. Du coup, résumé rapide, c'est l'histoire d'Ali Baba et d'Aladdin qui a une flûte, qui a des pouvoirs et Aladin qui rêve d'aller dans un labyrinthe puis après y a la suite de l'aventure.
(Cliquez pour afficher/cacher)



Bakuman (manga): Je parle bien du manga (je suis juste au tome 1) et non de l'animé parce que j'ai vu qu'il y en avait un. Alors, c'est l'histoire de Moritaka et d'Akito (ça commence par "aki") dont l'un est doué pour le dessin et l'autre pour la rédaction et du coup, ils vont faire équipe pour écrire un manga.
 


Terror in Resonance: Le meilleur pour la fin, rien que le fait d'y repenser ça me donne des frissons. Nous allons suivre l'histoire d'un duo qui se surnomme "Sphinx" et qui pose des bombes à Tokyo en donnant des énigmes au gouvernement. Je vais pas donner un résumé précis du tout parce que vous devez absolument aller le voir (oui je donne des ordres à présent), les personnages ont un caractère tellement intéressant et ils sont très attachants, l'ambiance est juste (j'ai pas de mot pour décrire ça) et cet animé abrite le meilleur personnage du monde (regardez mon avatar).
(Cliquez pour afficher/cacher)

Merci à xanto01 pour la signature et merci à Achileus pour l'avatar!

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5044
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Mon arc-en-ciel
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1640 le: samedi 10 février 2018, 23:03:38 »
@Chompir Aaah Paranoia Agent et Mawaru Penguindrum, deux de mes anime favoris ♥

Je suis pas tout à fait d'accord avec ce que tu dis pour Paranoia Agent sous ta balise spoiler par contre, ma propre interprétation :
(Cliquez pour afficher/cacher)

En tout cas, si tu n'as pas encore vu tous les films de Satoshi Kon, je t'invite à y jeter un œil parce qu'ils sont tout aussi excellents dans leur propos, réalisation et manière der joue entre réel et irréel  :^^:
De même, je conseille Utena la Fillette Révolutionaire aux amateurs de Mawaru Penguindrum (Kunihiko Ikuhara a participé à la réalisation de ces deux anime), c'est tout aussi fou et très bien foutu niveau réalisation.

@Aki : Pour Little Witch Academia, à la base c'était une OAV dans laquelle la révélation dans ton spoiler était déjà faite faut dire, j'ai pas regardé la série donc je ne sais pas s'ils ont essayé de faire comme si c'était une grosse surprise mais autrement c'est normal s'il n'y en a pas vraiment eu vu que c'était grillé dès le départ.



Je me suis enfilée ce soir les 300 pages de Undercurrent, un manga de Tetsuya Toyoda (Goggles, Coffee Time) assez particulier puisqu'il nous plonge dans le quotidien d'une gérante de bains public, dont le mari a subitement disparu sans laisser la moindre trace. On découvre d'abord comment elle se débrouille pour continuer de faire son métier malgré cette disparition, avec l'aide d'un inconnu embauché sur recommandation mais les questions sur son passé et celui de son mari se multiplient peu à peu. Les péripéties comiques alternent avec un ton plus mélancolique devenant peu à peu angoissant
J'aime beaucoup le style très sobre mais bien expressif de l'auteur qui marche bien à la fois dans les moments d'humour et les scènes intenses. Les représentations aquatiques notamment sont marquantes.

Sinon j'ai aussi lu le tome 1 de Spiritual Princess, de la mangaka Nao Iwamoto dont j'avais entendu parler puisque deux de ses manga ont reçu la première place de la catégorie féminine de "Kono Manga Ga Sugoi" cette année et la précédente. Il s'agit là d'une de ses œuvres plus anciennes, qui s'est terminée en 12 tomes au Japon. On y suit Akihime, une fille dont la mère est humaine et le père un Tengu, ce qui lui a fait hériter d'une force assez phénoménale. Son père aimerait qu'elle vienne dans la montagne pour s'entrainer mentalement et devenir une bonne Tengu mais elle préférerait surtout vivre une vie de lycéenne normale dans sa ville campagnarde.
Ce premier tome est très classique mais après ça se lit gentiment, c'est mignon et ça fait sourire. Le dessin a des petites bizarreries de design assez marrantes.
« Modifié: dimanche 11 février 2018, 00:34:27 par Jielash »

Hors ligne Fenrin

  • Spécialiste du 100%
  • Priant de Nayru
  • Jeune Mogma
  • *****
  • Messages: 170
  • Golden Sun > Zelda
    • Code ami 3DS 2123-1059-9419

    • SW-5654-2710-8028
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1641 le: samedi 17 février 2018, 18:12:13 »
Le Gourmet Solitaire (manga) : Plongée dans le Japon moderne : un homme d'affaires, qui travaille dans l'import-export profite des ses pauses déjeuner pour savourer dans divers restaurants la gastronomie japonaise.  On ne sait rien du personnage si ce n'est qu'il ne boit pas. Il travaille dans le commerce, mais ce n’est pas un homme pressé ; il aime les femmes, mais préfère vivre seul ; c’est un gastronome, mais il apprécie par-dessus tout la cuisine simple des quartiers populaires… Cet homme, c’est le gourmet solitaire.
Au total 18 rencontres avec des repas mais aussi avec des lieux distincts et tous pourvus d'une identité unique.

Chaque chapitre est une invitation à découvrir avec le personnage un nouveau restaurant et un (ou plusieurs) plats japonais, qui font renaître chez lui de vieux souvenirs enfouis sous le poids des ans, ou suscitent de nouvelles pensées sur la vie ou les lieux qui l'entourent. Chaque choix qu'il entreprend se fait de manière précise et parfois lente. Les restaurants ne l’intéressent non pas seulement pour la gastronomie elle-même mais bien également pour le lieu.

Cet homme hésite aussi bien dans la vie que dans le choix des restaurants. L'auteur effectue d'une certaine manière un parallèle entre ces décisions gastronomiques et ces choix plus profonds. Le regret d'un amour de jeunesse l'accompagne le long de l'ouvrage. De la même manière, cette peur de regretter de ne pas avoir choisi le bon restaurant apparaît comme essentielle pour le personnage.

L'Odyssée de Kino (animé) : Dans L'Odyssée de Kino, le protagoniste Kino, accompagné par une moto parlante de marque Brough Superior dénommée Hermes, voyage à travers un monde mystique dans de nombreuses campagnes et forêts différentes, chacune étant unique par ses coutumes et ses habitants.
Kino ne reste que trois jours et deux nuits dans chaque ville, sans exception. Il pense que c'est la durée nécessaire pour apprendre tout ce qu'il y a d'important à savoir sur le lieu, tout en se laissant du temps afin d'explorer de nouvelles régions. Par contre, Kino dit dans le premier épisode (nommé Le pays où l'on comprend la douleur des autres) que cette explication est probablement mensongère et évoque une seconde raison : « si je reste plus longtemps, j'ai bien peur de vouloir rester ».

Ginga Nagareboshi Gin (animé) : Gin est un jeune Akita Inu au pelage d'argent tigré. Peu de temps après sa naissance, il assiste, impuissant, à la mort violente de son père, Riki, tué par Akakabuto, un ours tueur fou qui sème la terreur dans les montagnes d'Ohu depuis nombre d'années.

Issu de la troisième génération d'une lignée de chiens d'ours, Gin devra reprendre le flambeau pour mettre un terme au règne infernal d'Akakabuto et passera ainsi une partie de son enfance à faire son apprentissage auprès des hommes, avant de rejoindre un groupe de chiens sauvages ayant pour but de reprendre Ohu à l'ours démoniaque.

S'en suivra alors un voyage périlleux à travers tout le pays pour rallier le plus de chiens possible à leur cause avant de déclarer la guerre à Akakabuto ...

Quartier lointain (manga) : Qui n'a jamais rêvé de revivre son enfance, de retrouver ces douces années d'insouciance ? C'est ce qui va arriver à Hiroshi Nakahara, Japonais de 48 ans et père de famille.
Ayant du mal à se remettre d'un excès d'alcool de la veille, il se trompe de train et débarque dans sa ville natale. Il décide alors de se recueillir sur la tombe de sa défunte mère en attendant le prochain train qui le ramènera chez lui.

Ce retour sur les traces de sa jeunesse va se transformer en bond dans le temps. Le héros va être transporté dans la peau de ses quatorze ans, dix mois avant la disparition inexpliquée de son père.
FENRIN

Un grand merci à Aki pour l'avatar !

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5044
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Mon arc-en-ciel
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1642 le: dimanche 25 février 2018, 21:04:37 »
Le Gourmet Solitaire et Quartier Lointain sont deux de mes Taniguchi préférés. J'aime aussi beaucoup l'Odyssée de Kino, il faudrait que je le revois un jour, ça fait un bail que je l'avais regardé.



Tout récemment est sorti le premier tome de Éclat(s) d'Âme (Shimanami Tasogare, pour son titre japonais) de Yûki Kamatani et qui est un petit coup de cœur.

À l'approche des vacances d'été, Tasuku se retrouve soudain dans une situation critique lorsque des camarades de classe, en fouillant dans l'historique de son portable découvrent une vidéo porno gay dessus. Paniqué à l'idée que cette information se répande dans tout le lycée et des conséquences pour lui, il envisage le suicide mais rencontre au même moment l'hôte d'un salon de discussion à l'attitude plus que mystérieuse et, intrigué, il cherche à en apprendre plus à son sujet et sur ce salon de discussion fondé par les membres d'une association bénévole rénovant des vieux bâtiments et où se réunirait plusieurs personnes LGBT+.

On pourrait dire que ce premier tome a pour thème le coming out, celui qu'on se fait à soi-même déjà, comme ce sera le cas de Tasuku qui a du mal à s'avouer ce qu'il est et ce qu'il veut en voulant se protéger du regard des autres pour ne pas être blessé, mais aussi évidemment celui qu'on fait aux autres, à ses parents par exemple par nécessité de leur faire comprendre qui on est, à des personnes en qui on peut avoir confiance pour accepter son identité.

Le dessin de Yûki Kamatani est très joli et surtout empreint de poésie dans ses choix de composition et de mise en scène, riche en métaphores et représentations symboliques des états d'âme des personnages. Le décor se distord lorsque Tasuku sent son quotidien habituel partir en miette, les casiers à chaussures deviennent gigantesques et s'étendent à l'horizon comme pour l'isoler davantage face au reste des élèves, sa fuite ver le salon de discussion provoque un coup de vent. Toutes ces représentations se font de manière fluide et compréhensible, même si on se demanderait presque si l'hôte ne serait pas un personnage surnaturel au vu de son mystère et aura fantomatique.

Ce premier tome fait très bien son boulot de présentation de son protagoniste, donnant envie de suivre son épanouissement et d'en découvrir plus sur les autres personnages du salon de discussion.

Il est possible de lire le premier chapitre en guise d'extrait sur le site de l'éditeur.





Autres lectures récentes :



Daisy : Lycéennes à Fukushima, un shôjo manga en deux tomes qui, en s'inspirant de nombreux témoignages récoltés par la mangaka auprès des habitants de la province de Fukushima après l'accident de la centrale nucléaire, nous raconte donc le quotidien d'un groupe de lycéennes et des personnes autour d'elles dans l'année suivant cette catastrophe. Les interrogations, les peurs, les douleurs et problèmes subis sont très bien retranscrits de manière à toucher les adolescent-e-s qui sont le public cible mais aussi les adultes et leur faire se poser des questions, réfléchir autour des difficultés et besoins des habitants de Fukushima qui sont loin d'être résolus même si avec le temps les médias en parlent moins.

La mangaka Reiko Momochi lie très bien les thématiques qu'elle aborde avec ses personnages et leur développement vers l'âge adulte à travers leur nouveau quotidien. Niveau graphisme, c'est très classique et pas forcément marquant mais on se plonge rapidement dans l'histoire à travers la narration efficace de l'œuvre.

Jumping, en quatre tomes, qui nous fait suivre la réinsertion sociale d'une jeune femme recluse chez elle après avoir raté ses concours d'entrée à l'université, grâce à un club d'équitation et un cheval de compétition qui ne laisse plus monter personne sur son dos. La lecture reste plutôt légère, avec beaucoup d'humour et des personnages déjantés. Ce qui ne veut pas dire que le mal être de notre protagoniste n'est pas présent mais le ton de l'œuvre est assez riche en espoir et positivisme, qui l'emportent sur les doutes et incertitudes de l'héroïne.

Une petite lecture sympa pour ceux qui chercheraient un manga qui remonte le moral et pour les amoureux des chevaux en somme !

« Modifié: lundi 26 février 2018, 20:19:57 par Jielash »

Hors ligne Haine

  • Bébé dragon.
  • Valet d'Hylia
  • Soldat d'Ikana
  • *****
  • Messages: 561
  • Idiote.
    • Uselessen
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1643 le: lundi 26 février 2018, 22:13:58 »
J'ai acheté un manga récemment, Frau Faust de Koré Yamazaki, notamment connue pour The Ancient Magus Bride pour ceux qui connaissent.

Je vais parler un peu des deux d'ailleurs. Le premier tome de Frau Faust présente la légende du Docteur Faust et du démon Mephistopheles, assez connue, et bien sûr la remanie à sa sauce. Le personnage de Johanna Faust est plutôt intéressant et prometteur, on nous en parle comme d'une femme très érudite, savante, courageuse et cependant assez altruiste, pour quelqu'un qui a pactisé avec le démon.
Les personnages secondaires restent assez vides mais j'espère qu'ils gagneront tous un peu en consistance dans le futur. On en apprend pas beaucoup dans ce premier tome, donc je sais pas encore trop quoi en penser, mais c'est prometteur !
Cela dit, le dernier chapitre du tome parle d'une histoire totalement différente de Frau Faust, qui est assez courte et que j'ai beaucoup aimée, mais je comprends pas du tout c'qu'elle fout là quoi. :severe:
Donc j'espère aussi des explications là dessus dans la suite.

Ensuite, j'ai regardé 20 épisodes de The Ancient Magus Bride, l'adaptation en anime du manga éponyme. On reconnaît plutôt bien le style de l'auteure dans l'univers, toujours dans le loufoque et les mythes. J'ai beaucoup aimé.
J'vous laisse regarder un résumé par vous-même, pour éviter que je ne massacre tout. Les personnages sont bien développés, intéressants, terriblement attachants. L'intrigue est passionnante, et l'univers, bien qu'il ne casse pas trois pattes à un canard en originalité, est très cohérent et agréable à découvrir je trouve !
Je ne sais pas combien d'épisodes sont prévus, mais pour l'instant j'aime énormément. (Et le premier opening est super !)
Je conseille beaucoup. ^^
Enfin, un petit point négatif, car il en faut toujours un : Quelques passages un peu trop gores inutilement. Il n'y a pas toujours besoin de rajouter des psychopathes ou plein de sang pour produire une émotion... Dommage, ça devient beaucoup trop fréquent partout, ce qui fait qu'on ne ressent plus rien maintenant. Enfin c'est mon cas. :/
Non je ne suis pas haineuse, juste Haine, merci.

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5044
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Mon arc-en-ciel
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1644 le: lundi 26 février 2018, 23:07:38 »
Cela dit, le dernier chapitre du tome parle d'une histoire totalement différente de Frau Faust, qui est assez courte et que j'ai beaucoup aimée, mais je comprends pas du tout c'qu'elle fout là quoi. :severe:
Donc j'espère aussi des explications là dessus dans la suite.

C'est un truc qui me semble être un peu plus souvent présent sur les derniers tomes de séries, parce qu'il y a un manque de pages pour compléter les ~180 pages d'un tome (le dernier volume d'Honey and Clover a carrément 2 histoires comme ça) ou même en guise de bonus quitte à faire un tome plus gros. Ceci-dit j'ai aussi trouvé une histoire bonus dans le tome 1 de Spiritual Princess récemment donc ce genre de cas arrive aussi, peut-être parce qu'il y avait volonté de la part de l'auteur-e ou la maison d'édition japonaise de terminer le tome sur tel chapitre.

Il y a des mangakas qui écrivent suffisamment d'histoires courtes pour en faire des recueils mais ce n'est pas le cas de tous donc les placer dans leurs séries pour qu'elles puissent être lues par plus de monde (vu que les magazines de manga sont fait dans l'optique d'être lu puis jetés dans des poubelles de recyclage papier), même si ça peut faire un peu bizarre si la séparation entre l'histoire et le bonus n'est pas faite clairement.



Sinon j'ai appris tard hier soir qu'il y allait avoir une troisième saison pour l'anime Chihayafuru !! Cette nouvelle me remplit de joie puisque c'est avec la première saison en 2011, avant que le manga ne soit publié en France, que j'avais pris connaissance de cette série et la seconde saison remonte à 2013 donc je ne m'attendais pas à ce qu'ils en fassent une nouvelle, même si les films live marchaient bien apparemment. Vraiment hâte de voir la suite adaptée, il y a énormément de scènes que j'attends de pouvoir redécouvrir animées <3



Oh et en parlant d'adaptation anime, une première bande-annonce pour Banana Fish est sortie. Visuellement ça m'a l'air d'assez bien adapter le style du manga, par contre ils ont annoncé vouloir placer la série à notre époque, au lieu des années 80... ce qui ne me semble pas vraiment une super idée, même si je peux comprendre que ce soit plus facile pour les décors, les avancées technologiques changeraient beaucoup certaines course-poursuites et autres. 24 épisodes pour adapter 18 volumes, ça peut sembler léger aussi, il faut voir ce qui est gardé/coupé après.


Hors ligne Haine

  • Bébé dragon.
  • Valet d'Hylia
  • Soldat d'Ikana
  • *****
  • Messages: 561
  • Idiote.
    • Uselessen
    • Voir le profil
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1645 le: lundi 26 février 2018, 23:29:37 »
N'étant pas grande consommatrice de mangas, je savais pas du tout, donc merci de l'info. C'est vrai que je comprenais pas du tout c'que ça faisait là, mais si c'est un bonus, j'imagine que c'est plutôt bon à prendre.
Non je ne suis pas haineuse, juste Haine, merci.

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5044
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Mon arc-en-ciel
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1646 le: lundi 19 mars 2018, 20:31:45 »
Je suis allée à l'expo Naoki Urasawa à l'Hotel de Ville de Paris (Rendez Vous Paris) ce weekend, et c'était vraiment super de pouvoir voir toutes ces planches originales, ainsi que des storyboards, quelques croquis et recherches de personnages. J'avais eu l'occasion de voir un peu comment il travaillait déjà avec les épisodes de Urasawa no Manben, sa série documentaire sur les modes de travail de mangakas mais c'est une aussi bonne expérience que de voir le résultat d'une planche terminée, avec les traces de blanco, les indications en bleuté, des papiers collés, etc...

L'expo se termine le 31 mars donc pour les fans d'Urasawa près de Paris, il reste une dizaine de jours pour aller voir ça !



Petites lectures manga sinon :

Les enfants de la Baleine 10

J'avais bien apprécié les enjeux lancés par le tome précédent et celui-ci continue bien sur cette lancée avec un conflit qui s'aggrave et quelques nouvelles informations variées sur les différents camps de personnages.

Graphiquement c'est toujours aussi joli et les scènes d'action restent claires malgré le foisonnement de détail habituel du dessin. À voir comment ça avancera dans le prochain tome (je sens que plusieurs persos vont encore y passer :hap:)

Spiritual Princess 2

Si la partie romance lycéenne est classique, le côté fantastique vient un peu pimenter le tout. Notre protagoniste fille de tengu qui veut vivre une vie normale va d'ailleurs rencontrer une autre enfant de tengu qui elle est complétement dédiée à son entrainement pour en devenir un. Ça se laisse lire sympathiquement et je trouve le dessin mignon, donc je suis curieuse de voir la suite et l'évolution de notre héroïne pour renforcer son mental et ses pouvoirs magiques afin de ne pas se retrouver dans l'enfer des tengus haha.

March Comes in Like a Lion 8

Ce tome fort en shogi comporte deux matchs sacrément marquants : la rencontre amicale de Rei avec le mystérieux Meijin et la partie du vétéran Yanagihara contre Shimada qui sert de mentor en shogi à Rei, pour le titre de Kishô. Autant dire que les ambiances sont tout à fait différentes, l'une paisible et éthérée, l'autre tout feu tout flamme mais tous les deux passionnants et nous faisant plonger dans le cœur des personnages.

Je regarde la saison 2 de l'anime en même temps, qui en est au même point et il est à la fois très fidèle tout en adaptant un peu le visuel et l'agencement des scènes à sa sauce, ce qui rend intéressante la comparaison et fait que la lecture/le visionnage reste frais même si on a déjà vu/lu l'histoire avant.

River's Edge

Petite relecture de ce titre assez dérangeant de Kyôko Okazaki, que j'avais découvert il y a quelques années. On y découvre la petite vie de trois lycéens qui ont découvert un cadavre dans les herbes sauvages au bord de la rivière proche de leur lycée, avec une  présentation très crue de la sexualité et des violences adolescente.

Plus ça avance plus c'est malsain mais une sorte de fascination pousse à enchainer les pages pour découvrir plus en avant les étranges relations tissés entre les trois protagonistes sous une plume sobre et simple mais très expressive.

Ça me donne envie de relire Helter Skelter, autre œuvre de la mangaka qui s'attaque au mythe de la beauté à travers le déclin d'une top-modèle et est encore plus barré graphiquement et dans son évolution. Une des protagonistes de River's Edge fait d'ailleurs une apparition dedans.

Hors ligne Duplucky

  • Sage Goron
  • *
  • Messages: 11459
  • Dragon Gardien d'Hyrule
    • Voir le profil
    • http://soignies.miniville.fr/ind
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1647 le: lundi 19 mars 2018, 20:38:18 »
Je suis actuellement en train de me farcir Re:Creators  8-)

Cet anime est juste goldé : il sait marier humour et combats épiques de façon totalement naturelle et ajouté ce qu'il faut de drame et de tension. La musique est franchement bien classe et accompagne bien l'action ou les discussions. Cerise sur le gâteau, l'anime semble proposer un scénario plutôt solide puisqu'on a des épisodes entiers consacrés au scénario en question.

Bref, une belle pioche assurément. En plus, les personnages sont super attachants. Coup de coeur pour Mamika, la naïve et chiante magical girl qui a un développement surprenamment intéressant et pour Aliceteria qui m'a retourné l'estomac tellement elle était poignante à un moment.  :'(

Hors ligne Chompir

  • Grand guerrier Piaf
  • Stratège de Din
  • Minish citadin
  • *****
  • Messages: 2589
  • Piaf dans l'âme
    • Code ami 3DS 4914-4674-5458

    • Code ami Wii U chompir

    • SW-4357-7164-4611
    • Voir le profil
    • Forums de Puissance Zelda
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1648 le: samedi 24 mars 2018, 13:23:45 »
J'ai terminé hier, Houseki no Kuni (l'ère des cristaux) un anime qui a été des plus intéressant et que je n'ai pu lâcher du début à la fin, comme s'il avait quelque chose de mystique.
On suit la vie de Phosphophylite, une créature asexué comme toutes ses soeurs (ils sont beaucoup à avoir une apparence féminine) qui porte chacune le nom des cristaux dont elles sont faites. Elles sont sous les ordres de leur maître dont on ne sait rien, seul "humain" dans ce monde. Phos, est la petite dernière, inutile à souhait et que tous le monde rembarre et laisse dans son coin, tandis que tous les autres se rendent utile à empêcher les Séléniens, créatures de le lune, d'empêcher d'attaquer et de repousser chaque jour.

Le plus intéressant dans cet anime va être l'évolution de Phos et surtout l'interprétation que j'ai faite et que je trouve plutôt cohérente. Je vous conseille d'avoir vu l'anime avant de lire le spoiler pour avoir votre propre avis avant. (ou éviter tout simplement les spoils)
(Cliquez pour afficher/cacher)
Bref, un anime qui me marquera et qui est vraiment profond et dans lequel on peut se retrouver, d'où le choix de créature androgyne. Je le conseilles vraiment et si je devais le noter, je lui mettrai la belle note de 9.5/10.


Rien à voir, j'ai passé l'arc de Kyoto avec le manga Ao no Exorcist et :
(Cliquez pour afficher/cacher)

J'ai aussi commencé à lire, Les Mémoires de Vanitas de Jun Mochizuki. Manga se passant à Paris et mettant en scène des vampires, des vampires corrompus et le mystérieux Vanitas, possédant un grimoire maudit appelé Mémoire de Vanitas qui aurait appartenu au vampire de la lune bleue. Vu par les vampires comme symbole maudit, ils craignent le grimoire et pense que c'est lui qui corromps leur population. Le tout se passe dans un Paris du XIXème siècle début XXème avec des touches de steampuk.
Merci à Haine et Jielash pour le kit. <3

Hors ligne Jielash

  • Skull Kid
  • *
  • Messages: 5044
  • PZ: You can (not) escape
    • Jielash
    • Voir le profil
    • Mon arc-en-ciel
[Topic] Animés & Manga
« Réponse #1649 le: vendredi 06 avril 2018, 18:49:16 »
Vous avez peut-être déjà eu l'occasion de le voir mais Isao Takahata est mort hier au Japon.

En mémoire de son œuvre, l'émission réalisée par Nolife au moment de la sortie française du conte de la Princesse Kaguya a été uploadé sur internet, notamment sur le site Catsuka, cela retrace l'évolution de sa carrière (pas forcément de manière chronologique, puisque l'introduction est sur son film le plus connu : Le Tombeau des Lucioles), la réalisation de son tout premier film en compagnie de Miyazaki, ses séries télé chez Toei, la fondation de Ghibli, jusqu'au film de Kaguya qui sera malheureusement son dernier.

Autre article intéressant, un témoignage d'Ilan Nguyen (spécialiste et ami de Takahata, aussi présent dans l'émission précédente)

Dur de trouver les mots pour cette mort pas exactement inattendue au vu de son âge mais non moins marquante. J'ai vu et adoré tout ses longs-métrages d'animation, qui sont particulièrement touchants de bien des manières et possèdent chacun un univers, une ambiance bien particulière. Malheureusement je n'avais encore regardé aucune de ses séries, bien qu'Anne aux pignons vert me faisait vraiment envie vu les innombrables louanges autour de la série. Un manque que je vais probablement rattraper dans les années qui suivent.
« Modifié: samedi 07 avril 2018, 15:01:09 par Jielash »